Monotypie : Pour on contre?

Hello,

On parle de partout de la "Monotypie" que ce soit pour la Volvo ou le Vendée globe, c'est la grande mode pour réduire les budget.

Moi je suis contre car je trouve l'imagination des architecte fascinante. Brider les plan a un seul dessin ça me déçoit un peu...

En tout cas c'est ce qui pend au nez de la volvo ocean race :
Des défis techniques qui, pour l'édition 2014-2015, devraient disparaître avec le souhait des organisateurs de passer à la monotypie sur des plans Farr…

Et vous?

D'après vous, quels sont les avantages/inconvénients?

A+

L'équipage
07 juin 2012
07 juin 2012

bonjour,

le domaine de la régate ne me passionne pas vraiment.

Cependant le principe même de la monotypie est moralement satisfaisant :

Que ce soit au jeu d'échecs, au golf ou au tennis, chacun part à égalité, et que le meilleur gagne.

Ce qui est rarement le cas dans le nautisme (sauf justement en courses monotypes) comme en sports mécaniques.

07 juin 2012

Dans l'absolu, c'est l'idéal. Encore faut il pouvoir changer les voiles souvent...

07 juin 2012

Encore un fil qui va mettre le feu aux esprits des régatiers du coin !
Il y a tant à faire pour "lisser" les écarts lié au matériel que finalement on peut toujours se demander si le résultat d'une régate est dû au matos ou au talent .La réponse n'est pas toute blanche ou noire , c'est ce qui procure de l'intérêt ....

07 juin 2012

Il s'agit avant tout d'un sport mécanique, les ingénieurs et architectes font un travail admirables dans la compétition ; ça aussi c'est passionnant.

07 juin 2012

Concernant l’aspect sportif, c’est mieux.

Concernant l’aspect technique, c’et moins bien.

Concernant l’aspect spectacle, c’est inintéressant. Avez-vous déjà arpenté un ponton peuplé de figaros, pleins de figaros, rien que des figaros, c’est chiant au possible.
C’est un peu comme si toutes nos femmes étaient identiques…

08 juin 2012

Biiiiiiin, justement, c'est là que tu observes les petites différences qui, ma foi, sont bien instructives ...

07 juin 2012

Le peu de régate que je fait (3 à 4 par an), sur mon bateau ou celui des copains, c'est toujours pareil : les ratings sont plus que fantaisistes. Quand c'est une régate locale, c'est un moment (parfois) agréable. Quand la régate se veut internationale, faut pas s'étonner que les gens ne reviennent plus. Donc, il n'est de vraie course que la monotype. Le reste c'est une question de copinage.

07 juin 201207 juin 2012

Il peu y avoir des jauges qui définissent les critères mais qui laisse l'imagination des ingénieurs ou des architectes parler, moi je trouve ca super.

Il y a juste a regarder sur la dernière étape de la Volvo ou le bateau Français est arrivé 3minutes derrière le 1er... après une transat!

07 juin 2012

Et tu oublie Téléphonica qui, dans la même course a devancé Campers de 1/2 longueur!

07 juin 201207 juin 2012

Reste à savoir de qui on veut faire la promotion ?

L'équipage ? >>>>> La monotypie

Les marques >>>>> Les prototypes

Et où met-on le sport dans tout ça ? Pour moi, c'est l'équipage.

07 juin 2012

Ni pour ni contre. Ce que je constate, c'est que les bateaux de la Volvo me paraissent très proches en terme de oerformance. Par contre, je ne parviens pas à m'intéresser à cette course parce qu'il y a trop de casse et que le nombre de participants tombe alors trop bas.

07 juin 201207 juin 2012

Avec le système actuel des courses open, il y a une compétition entre les équipages, bien sûr, mais aussi entre les architectes, les ingénieurs, les voileries, les équipementiers etc.
La monotypie, certes, mettra en avant les équipages, et seulement les équipages, mais elle risque de lasser tous ceux qui s’émerveillent devant ces fabuleux bateaux, et je ne suis pas sûr que les sponsors y trouvent leur compte.
Cela dit il est bon qu’il existe certaines classes monotype telle la classe figaro par exemple, mais perso je ne suis pas favorable à une extension de ce concept aux classe open telle l’imoca, ou à des courses telles que la volvo, d’autant qu’il existe, à mon avis, d’autres moyens de contrôler les coûts.

08 juin 2012

"il existe certaines classes monotype telle la classe figaro..." Mais même dans cette classe rigoureuse, il existe des différences.

Dans le passé, il existait des différences importantes entre deux Sélection (poids et forme du lest en particulier) mais surtout par la capacité à changer plusieurs fois le jeu de voile lors d'une saison de course.

07 juin 2012

Imoca , Volvo OR 70 , sont des box rules c'est à dire des jauges ou ce qui n'est pas interdit est autorisé ( longueur du mat , appendices etc ...) , peu applicable aux bateaux de série .Les jauges pures et dures ( HN , ORC , IRC etc ...) sont peu motivantes avec chacune leurs qualités et leurs défauts , même la monotypie est critiquable (tour de france en Mumm 30 , Figaro , car les moyens de tricher (même un petit peu ) sont nombreux . Les sports mécaniques sont trés difficiles à réglementer et le mieux ne serait il pas de relativiser ??????

07 juin 2012

A priori la décision semble prise :
www.eurosport.fr[...]y.shtml

08 juin 2012

Je suis un ancien OPENiste (PAV). Cette ère s'est terminée à Barcelone 92, sacrifiée à un industriel plus riche que les autres. les JO ont alors accueillis des monotypes qui se sont succèdés à intervalles réguliers (Mistral et autres planches à repasser), histoire de toucher un max de pognon à chaque changement; le seul intérêt de ces supports successifs pour les coureurs? sûrement pas le plaisir de la navigation; "juste" l'enjeu d'une médaille.
Mais finalement peut-on parler de monotypie quand le support change toutes les 2 Olympiades? Pour info, après Londres, exit la PAV, vive le Kite...

L'un des arguments de la monotypie c'est son moindre coût puisque censé limiter la course à l'armement; ça reste à voir quand LE monotype élu est remplacé périodiquement par un nouveau, et dont le prix dépasse systématiquement le coût mentionné dans le cahier des charges.

Il existe heureusement des bons exemples, principalement en voile légère (Laser, 470) et des succès avec les First Class mais difficile d'imaginer la voile sans, par exemple, la classe des 6.50, et sa forte contribution en terme d'innovation.

08 juin 2012

je n'ai pratiqué la monotypie que pour une dizaine de régates sur santana 22 à san francisco, je n'avais pas un dollar à investir dans le bateau et je participais pour m'amuser mais même parmi ceux qui avaient des voiles superbes, il y avait ceux qui gardaient leurs bateaux sur remorque et les mettaient à l'eau une heure avant la régate après les avoir ciré dans la semaine.
et ce manque de variété est triste
oui pour pour sélectionner les meilleurs en vraie monotypie mais non pour figer des plans pendant 20 30 40 ans

08 juin 2012

Pour le bol d'or avec 500 ou 600 bateaux au départ, il y a une centaine de Surprise, c'est vraiment la course dans la course et c'est très agréable de régater avec un budget acceptable.

08 juin 2012

ça fait effectivement partie du charme du Surprise, mais c'est aussi l'exemple flagrant d'une monotypie trop ouverte. Entre un Surprise livré avec son accastillage et son jeu de voile de série et un préparé régate y a pas photo. J'ai navigué 6 ans en Surprise au Centre d'Entrainement à la Régate, nos bateaux avaient absolument rien à voir avec le modèle de série. Palans fin partout, amélioration générale de tout l'accastillage (poulies à bille, etc...), préparation de carène, jeu de voiles régate... En plus le Bol d'Or, comme toutes les autres courses du chamionnat du petit lac, se court en ACVL et pas en monotypie, ça veut dire droit au spi tête et à l'assymétrique sur bout dehors que tous n'ont pas, et ça change tout dans le petit temps. Mais effectivement, comme tu le dis, le Surprise reste un super support pour régater à bon niveau pour un budget acceptable.

Je navigue maintenant en Grand Surprise, et là on peut parler d'une vraie monotypie, même l'accastillage est strictement défini, le nombre de voile annuelle aussi si je me souviens bien. La différence se fait sur la préparation de carène et les choix tactiques de l'équipage. En critèrium, seul l'assy est autorisé, ça demande de revoir ses choix tactiques quand on est habitué aux angles de descente du symétrique. C'est un super bateau, pas très habitable, mais facile à faire marcher vite, hyper stable, solide et qui pardonne beaucoup.

08 juin 2012

Tout a fait d'accord sur les dérives et la course a l'armement
du reste je ne suis jamais arrivé premier (pas seulement a cause de bateau) pas régatier a ce point.

08 juin 2012

je ne suis pas un régatier. La course ne m'intéresse que très moyennement.

Mais à une époque (siècle dernier !), j'ai fait des entraînements d'hiver. Plus histoire de sortir en groupe que de se trouver l'écoute entre les dents.

Ca se passait donc à la bonne franquette.

Jusqu'au jour où le directeur commercial d'une chantier très connu est venu tester ses bateaux, accastillés tip-top.

Comme en plus il n'était pas manchot, il gagnait à tous coups.

certains - surtout ceux qui en avaient les moyens - se sont alors piqués au jeu de la course à l'armement.

Fini la 'ptite bourre entre potes. Les choses sérieuses commençaient.

:-(

08 juin 2012

Et oui c'est pourquoi j'ai dévié dans la croisière contemplative, la régate c'est de la compétition cela demande surtout du temps comme toute passion.

28 juin 2012

Et voila, la sentence vient de tomber :

www.volvooceanrace.com[...]ce.html

J'ai l'impression que le MOD 70 est un échec, espérons que ce ne soit pas le cas pour la volvo... en tout cas cela m'enlève beaucoup d’intérêt pour cette course que j'ai trouvé exceptionnelle pendant cette édition...

28 juin 2012

Pour qu'il y est une course il faut qu'il y est des bateaux sur la ligne de départ. La monotype en temps de crise ce n'est pas une mauvaise idée. Si ça peu faire venir plus de 5 bateaux.

De plus une part accrue encore au media man et c'est depuis qu'il ont mis ce système que la régate deviens vraiment intéressante a suivre.

Regarde pour l'américa cup c'est quand même vachement plus intéressant ce qui se passe maintenant avec les AC45 que pour la précédente.

les avancé techno etc c'est bien, mais plus il y a de bateau plus il y a de spectacle.

et Moins ça coute cher plus il y a de bateau.

Les petites finesse architectural et évolution sur la répartition des masses, les plan antidérive etc il ne doit pas y avoir tant de monde qui regarde ça de très près ;)

28 juin 2012

Bravo ! Il est arrivé ce que je craignais…

Dorénavant vous pourrez vous abstenir de venir voir les bateaux aux escales, puisque quand vous en aurez vu un, vous les aurez tous vu, puisque tous seront identiques.

Terminé les petits détails d’accastillage, les plans de pont innovants, les milles et une chose qui justifiaient d’arpenter les pontons, bref vous pouvez ranger vos appareils photos…

:-(

28 juin 2012

Faux! Archi-faux!

Du fait qu'ils n'ont pas tous (encore) le même sponsor, les couleurs sont différentes :-p

28 juin 2012

6 bateaux actuellement et la VO70 est un réel succès cette année, il faut voir le nombre de fan sur facebook ! moi ça me va bien :)

En ce qui concerne le media man, l'actuel édition est la aussi au top du top, on peut vraiment suivre la course de près ! (reste à améliorer les directs - l'arrivé à Lorient était catastrophique)

On ne comprends pas bien pourquoi Farr a été préféré a kouyoumdjian pour le nouveau plan !

Mais il faut avoué qu'il a l'air vraiment très sympa, petit bémols sur l'étrave inversé et le roof style IMOCA.

28 juin 2012

attention me faites pas dire ce que je ne voulais pas dire ;)

bien sur que je préfères les protos innovant, mais bon quand il y a plus de sous il y a plus de sous...

20 sept. 2013

Concernant la merveilleuse monotypi mise en place pour la prochaine volvo, il n'y a que deux concurrent !! Alors que l'édition commence dans 1an à peine...

Faut il s'inquiéter pour l'avenir de la VOR?

Un avis sur cette question déjà vieille :
la monotypie a pour but de permettre d'évaluer les compétiteurs sur des matériels identiques.
C'est une démarche qui me semble aussi absurde que le handicap ou le rating lorsqu'elle s'applique à un sport "technique".

Pour moi, ce n'est certainement pas le le pilote/skipeur qui gagne ou perd une course. C'est l'équipe technique/skipper/financiers/concepteurs qui améliore la machine et le moyen de s'en servir pour gagner.

Un petit coup d’œil du côté des F1 permet de constater que les pilotes sont plus des ingénieurs metteurs au point que réellement des pilotes. C'est pour cela que, dans cette discipline, on classe les pilotes mais aussi les machine et les équipes.

En régate, le seul gagnant, c'est le premier à passer la ligne, à se mettre au bar et à siroter son pastaga en attendant que les autres viennent le payer.

Gagner en vrai, c'est quand même mieux que de gagner à la calculette...

Enfin j'dis ça, j'dis rien... :litjournal:

20 sept. 201320 sept. 2013

D'après vous, quels sont les avantages/inconvénients?
Autant d'avantages que d’inconvénients ! Et vis et vers çà. :whaou:
J'ai bon ? :heu:

20 sept. 2013

ben c'est pas que tu ne dises rien, c'est surtout que je n'ai pas compris.
Pour juger de la valeur de l'équipage, rien ne vaut la monotypie; on est d'accord là-dessus? j'en suis pas sûr car tu écris "démarche absurde"
Quand à la comparaison F1/Bateau, les différences que tu cites ne valent que parce qu'en F1, il y a deux voitures identiques en course et qu'il faut ça pour faire une équipe. mais on est bien dans deux systèmes de "jauge" ou plus exactement de "règles"

Mais dans un sport mécanique, juger de la valeur d'un équipage est dénué de sens puisque c'est largement autant la valeur du bateau que celle de l'équipage qui amène à la victoire (entendre arriver le premier).
Contrairement à ce que tu dis, il n'y a jamais deux voitures identiques en F1, y compris au sein d'une même écurie, du fait, justement de l'importance de l'équipe technique. C'est bien pour cela que la victoire est un travail de toute l'équipe dont le pilote n'est qu'un maillon.

Pas de système de jauge en F1 : c'est le premier arrivé qui est le gagnant.

20 sept. 2013

En tout cas a cette même période lors de la précédente édition de la VOR il y avait plus de concurrent avec les prototypes...

J’espère qu'ils n'ont pas tué la plus belle course autour du monde.

Autre exemple : les MOD 70 ne sont pas une réussite...

C'est encore une histoire de complot c'est monotype ;)

20 sept. 2013

en prototype les imoca ont frôlés la correctionnelle et l'orma a fermé boutique! rien de simple, forcément du bon et du moins bon..

20 sept. 2013

Pendant plusieurs années je faisais des régates en Hobie 16. C'était la "monotypie", mais malgré tout ces bateaux de série n'étaient de loin pas identiques.

Quand je vois un gagnant du Figaro disqualifié pour avoir pris un Tupperware de trop sur son voilier, ça me fait rire.

:acheval:

20 sept. 2013

pas sur un figaro, sur une transat benodet martinique , en figaro.
c'est vrai que c'est pas cool, mais on met la limite ou? ça dépend de la taille du tuperrware..avec un gros tu peux commencer à matosser dur

20 sept. 2013

La monotypie je suis complètement pour , car chaque jauge possède ses trous que les constructeurs exploitent pour vendre des bateaux , donc le résultat est connu d'avance , si ton équipage est bon et que tu as le bon bateau , tu as 90 % de chance de gagner , en monotypie , faudra que ton équipage s'arrache les tripes , au top pour gagner . Les petites tricheries style TdF en Mumm , c'était plus psychologique .
La preuve , Team Groupamma gagne autant en jauge qu'en monotypie ( ils ont pris des risques sur leurs voiles ) , rien à dire .

21 sept. 2013

Bonjour,
La monotype à des avantages indéniables, déjà mentionnés ici : tous les concurrents partent à armes égales, c'est le meilleur équipage qui gagne, ça permet de voir immédiatement l'impact de ce qu'on fait (réglage, manœuvre, option...) ; j'ai adoré régater en Sélection, en Jod ou en fun il y a quelques années...
Je suis un peu plus mitigé côté budget : s'il est indéniable que le J80 ou le Figaro connaissent un vrai succès autour d'une monotype à coût (relativement) contenu, ce n'est pas le cas des MOD ou autres... Attention d'ailleurs aux budgets de Figaro qui risquent d'exploser s'ils continuent à accepter des évolutions comme les voiles à membrane, etc !
Reste que si toutes les courses sont monotypes, on sclérose totalement toute évolution architecturale et technique, et on perd aussi un peu de ce qui fait l'intérêt et l'attrait de la voile : avoir le bateau le plus efficace, chercher à l'améliorer en permanence, concevoir de nouvelles voiles, de nouveaux équipements, bidouiller tout ça... La mini transat en monotype n'aurait aucun sens!
Et donc, pour moi, il faut clairement des deux : des courses monotypes qui permettent de courir à armes égales, et des courses à jauge pour prendre en compte aussi l'aspect technique. Le Spi ouest France fonctionne d'ailleurs avec la coexistence des deux depuis des années...
Quant à la VOR ou au VG, alors là, pour moi, la monotype est un non- sens absolu : pour ces courses qui sont de toute façon réservées à des équipes professionnelles et à gros budget (et la monotype n'y changera / changerait rien), pourquoi se priver de l'innovation en rupture et de l'évolution permanente???

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bergen , sous le soleil

Souvenir d'été

  • 4.5 (165)

Bergen , sous le soleil

novembre 2021