Minimalisme, optimalisme nautique - retourner à la source pour naviguer heureux

Sur la demande de beaucoup(?) et parce-que le temps est orageux et me laisse donc le temps de le faire je vous propose d'utiliser ce fil pour débattre, proposer, témoigner, partager, appliquer,... un développement de la plaisance "minimaliste" ou "optimaliste".

Le fil de [url=www.hisse-et-oh.com[...]anglais ] Pierre2 sur Nick Skeates en préface[/url] pose les bases, le but serait d'éviter les extrêmes, simplement regrouper solutions et idées afin que le plus grand nombre puisse accéder à ce loisir / mode de vie qui trop souvent à tendance à devenir réservé au plus riche et dont constructeurs et concernés (moi le premier) semble s'éloigner de son essence même : la mer, la nature, le voyage.

ps: cette présentation devrait être modifiable par tous et évoluer avec le fil...

Et pour lancer le fil je vous joins ce site sur lequel je suis tombé en suivant des images de bateau basé sur celui de Nick skeates, outre la réflexions sur le type de bateau parfait pour un petit budget il y a là de bon point de réflexions sur la plaisance, son évolution, etc...
[url=voilepourave.over-blog.com[...]36.html ] plaidoyer pour une plaisance simple [/url]

Le texte étant illisible j'ai trouvé ce pdf que je vous met en pièce jointe

L'équipage
01 sept. 2018
01 sept. 2018

Yeahhhh ! Je réfléchis et je reviens. :pouce:

01 sept. 201816 juin 2020

Le minimalisme, tout comme la décroissance, est une idée séduisante si on se préoccupe un tant soit peu de l'avenir de l'humanité sur notre planète.
Je parle de l'avenir de l'humanité et non de l'avenir de notre planète car la planète se remettra de notre passage et continuera d'exister bien après la disparition de l'homme.
Idée séduisante donc, mais moins facile à appliquer qu'à vanter ou rêver.
Un exemple : quand j'ai acheté mon bateau actuel, j'aurais pu comme annexe trouver une barque en bois avec une bonne paire de rames. Hé bien j'ai préféré acheter un moteur HB 2 temps pour aller avec une annexe classique en PVC.
Autre exemple : j'ai ramené le bateau sans problème de St-Nazaire à Sète en solo l'hiver dernier, mais j'ai quand même la tentation d'acheter un transpondeur AIS. Et des exemples je peux en trouver d'autres !
Cela montre que, tout au moins en ce qui me concerne, il faut faire de gros efforts pour ne pas tomber dans le consumérisme.
Des minimalistes j'en ai rencontré un en décembre dernier à Baiona, certains d'entre vous en ont probablement entendu parler, il s'appelle Tim McCloy et son bateau s'appelle China Blue (cf. Jester Challenge).
On a passé un après-midi sur mon bateau à discuter (comme il est seul quand il rencontre quelqu'un il est extrêmement bavard) en buvant du whisky.
Il n'a pas de revenus mais m'a expliqué qu'il vivait très bien : il possède un détecteur de métaux avec lequel il arpente les plages lorsqu'il a besoin d'un peu d'argent, il pêche et ramasse des moules et autres coquillages. Pour moi ce type est un vrai minimaliste, vraiment heureux avec le peu qu'il possède.
Il m'a bien fait rêver tout un après-midi, avec son existence bohème, sans le stress quotidien que nous subissons accrochés à nos smartphone, sans avoir à ouvrir la boîte aux lettres tous les jours, avec les factures à payer, les prélèvements pour rembourser l'emprunt à 25 ans pour un appartement ou une maison trop grands pour nos besoins.
Après, c'est pas évident de mettre en application, avec la pression de la société de consommation qu'on subit depuis notre naissance...

01 sept. 2018

Comme le relou ,il pleut et comme j aspire au minimalisme depuis deja 50'ans , je recupere et repare tout , et cet aprem je suis en train de fabriquer un joint de pompe a eau pur ma vielle nissan vanette, joint plus fabriquer, et bien il m a fallu faire plusieurs magasin
Impossible de trouver du papier a joint graphite, et meme les tourneur ici veulent plus s enquiquiner a me refaire le joint, du coup je le fais moi meme helas mais pas avec le papier que je voulais,
Ensuite je minimalise de suis passe de 40 pieds a 26 pieds et de 300 metres carre a 50 m carre etc,
Mais cette personne dont vous parler, il existe aussi un reportage sur une anglaise qui vit minimaliste pour laisser lemoins d emprunte sur la planete etc,
DONC ce gas vit seul , il minimalise jusqu a la vie societale, je connais aussi quelque australiens et une australienne qui vit sur son voilier comme cela,
Ils sont seul, je pense qu on peut essayer de vivre minimaliste , et c est dur, a partir du moment ou on est seul et sans personne qui depends de nous, enfants ou conjoin ou chien chat,
Mon livre de chevet c est roger taylor , mingming et l art de la navigation minimaliste,
Mais avec l obsolescence programme est antinomique avec le minimalisme.

06 sept. 2018

Le problème de "réparer" c'est que ça mange un max de temps, et accessoirement que ca demande un max d'outillage pour faire face à toutes les situations. Ou alors il faut s'inscrire dans une demarche associative qui en plus permet de mêler les compétences et expériences de chacun.

01 sept. 2018

déjà tu soulève un point fondamentale, lutter contre l'obsolescence programmé, l'un des moyens est en réparant fabriquant tout sois même ou du moin le plus possible, en fait la plaisance est accessible à tous, à tout ceux qui sont prêt à prendre un max de temps pour apprendre et faire eux même.

01 sept. 2018

C'est là tout le truc, moi aussi bercé par le consumérisme je m'y jette facilement mais en avoir conscience c'est déjà un premier pas et ensuite trouver un juste milieu sans pour autant se retrouver hors/contre société, mais comme tu dis plus facile à dire.... d'où le post pour recencer aussi les exemple concrêt.
Il a l'air sympa Tim ! et tu connais des marins pas bavard toi ? :-P

01 sept. 2018

Pour vivre avec un détecteur de métaux, il faut que certains perdent leur petite monnaie ou autre Rolex sur les plages...

01 sept. 2018

Je n'ai pas voulu dire que c'était rare, mais que ce "minimalisme" ne peut fonctionner que si la majorité ne s'y adonne pas...
Quand les riches seront maigres, les pauvres seront morts :reflechi:

01 sept. 2018

Pourquoi cette réflexion, tu penses que c'est si rare que ça ?
Quand il m'a parlé de son détecteur de métaux, je lui ai demandé si ça marchait, il a alors sorti de sa poche son "trésor" du jour : il y avait pas loin de 10€,et il m'a assuré que c'était une moyenne habituelle quand il partait en chasse.
Évidemment c'était en Espagne dans un lieu touristique, sur la plage en baie de Hann au Sénégal ça serait différent...

01 sept. 2018

excuse moi, j'avais mal compris le sens de ta question.

01 sept. 2018

Je fait des fautes car je me suis coupee le bout de l index avec le cutter en fesant le joint ! Ha ha
Je minimalise j ai fait unpansement avec du tissus et du scotch ,c est pas facile surle clavier de l ipad!!

01 sept. 201801 sept. 2018

Vos remarques me font penser à un truc, le consumérisme peut aussi à voir du bon dans cet recherche de minimalisme/décroissance;

l'exemple parfait est l'imprimante 3D, j'ai suivi et cru comprendre qu'il y avait quelques adeptes sur h&o, les prix ne cesse de chuter, quelques un soumettez l'idée d'une bibliothèque libre de modèle 3D accastillage et équipement nautique, ça me parait une bonne idée, perso c'est le côté qui me rebute j'en ai marre des ordis :mdr:
On peut appliquer ce principe à beaucoup de chose... par exemple des plans 3d de pièces moteurs avec les bonnes adresses pour les faire fondre/fabriquer..
je suis plutôt d'avis de vivre avec l'électronique plutôt que lutter contre, qu'elle soit un complément confortable et non vital aux technique traditionnelles,une bibliothèque de modèle libre sur base arduino et autre de PA, Girouette, Barographe, et bien d'autre serait sympa aussi

01 sept. 2018

L'imprimante 3D c'est bien pour occuper les longues soirées d'hiver, quand il est impossible de naviguer.

01 sept. 2018

ou se dépanner lors des grand voyages loin de tout, le but de la bibliothèque étant qu'elle soit téléchargeable avant départ et ainsi avec quelques bobines de plastique être tranquille... enfin c'est une idée mais du temps à passer à bord c'est pas ce qui manque quand on navigue

Le minimaliste n'est pas contre la societé il essaye seulement de vivre differement parce que ça lui convient mieux ,je prefere gagner moins d'argent et avoir plus de loisirs ,quand mes filles etaient petites je partais entre 4 et cinq mois par ans en bateau alors que mes copains qui avaient de plus beaux bateaux que moi se crevaient au boulot ,pourquoi faire ? maintenant mes filles ont 19 et22 ans et quand on parle de cette epoque elles disent que c'etait que du bonheur ! Bien sur on allait dans les ports qu'une fois par mois pour faire le plein d'eau mais on mangeait simple et varié et je connaissais tous les spots gratuits ,mon bateau a le minimum d'equipement et je n'ai jamais ressenti le besoin d'avoir plus ,j'ai une annexe rigide avec des rames et qu'est que c'est reposant par rapport a l'entretien d'un hb et du stockage d'essence ! :-)

01 sept. 2018

je suis un peu dans cet esprit :-) toutefois encore une fois chacun place la barre là où ça l'arrange dans sa pratique, par ex j'ai passé l'hiver au mouillage en optimist à la rame et personellement le moteur et la semi rigide me manquait bien les jours de vent, je me suis même retrouvé coincé quelques jours à bord.
Ou alors j'ai tout faux et la vrai vie c'est dure donc mieux vaut ramer que payer des pièces et de l'essence... ça ce tient mais socialement ça coupe un peu, on embarque moin de monde en optimist qu'avec la belle annexe qui va loin facilement

Le relou si tu avais une walkerbay pas besoin de moteur ,meme quand il y a du vent ;-)

01 sept. 2018

Partage d’expérience et anecdote :
Comme beaucoup j’essaye de réduire, comme beaucoup je me fais rattraper de temps en temps par les sirènes du consumérisme. Je suis plus minimaliste que certains, et moins minimaliste que d’autres.

Depuis plusieurs années nous avons un seul basique petit téléphone portable à 15euros pour nous deux. (Budget achat et réparation sur 7 ans = 15euros ;-) ).
Je le sais que les smartphone ont plein d’avantages, mais comme toute pièce il y a deux côtés (et donc son lot d’inconvénients).
Il y a quelques semaines j’ai été dans l’obligation d’avoir un deuxième téléphone juste pour 12 jours. Je n’avais pas du tout envie d’en acheter car au 13e jour il aurait été mis dans un tiroir (et l’aurait encombré bêtement). J’ai eu alors l’idée d’acheter un smartphone Apple puisqu’ils le reprennent sans sourciller ni moindre question sous 14 jours tous sont sensés faire ça mais tous ne le font pas si facilement. Bref je me suis fait une expérience « boulimie consumériste » : iPhone + Apple Watch + écouteurs sans fils + gadgets.
Évidemment j’avais fermement décidé dès le 1er jour que je ramènerai tout pour remboursement sous moins de 14 jours.

Je pensais que ça allait m’occuper 10 bons jours d’amusements (d’autant plus que je baigne dans les technologies depuis que je suis né et qu’il y a quelques années j’étais accro) : au bout de 24h j’étais lassé, au bout de 48h j’avais hâte de tout ramener. Mais les jours suivants j’ai pris conscience de certaines choses pourtant évidentes auxquels je n’avais jamais trop songés :

-> Dans notre société consumériste, à défaut de ne pouvoir « tout » s’acheter, tout est fait pour nous maintenir dans un état de frustration : Un type s’achete l’iphone 7, il est content, mais il sait que le n°8 à quelques trucs de mieux. Etc etc. Ça le maintient dans une sorte d’envie factice. Une frustration consumériste.

Je me dis qu’un type qui rêve toute sa vie d’une porche (par exemple), si quelqu’un venait à lui offrir, il s’eclaterait pendant 1 semaine … 2 semaines … peut être un peu plus, mais inévitablement il tendrait vers en être lassé. (Tel une sorte de fantasme dont il ne faut pas réaliser).

Cette expérience de 12 jours fut intéressante et … … une réelle boulimie. J’ai tout ramené et perdu zéro euro dans l’histoire (et même qu’Apple s’est planté et m’a remboursé 100 euros de trop : longue histoire).

Revenons à nos moutons : la navigation.
Par envie de confort, par caprice, par frustration, je pense que nous sommes tous tentés (plus ou moins) par l’achat de choses futiles. Lorsqu’on passe à l’acte on se dit « oui j’ai craqué, c’était pas obligatoire mais c’est quand même un bon objet » (syndrome d’ailleurs des vacances de ski merdiques que celui qui a dépensé un rein dira toujours qu’il est super satisfait de ses vacances au ski…).
Également nous avons tous un « programme » (avec notre bateau) différent. Tous un usage différent. Mes priorités seront différentes de celles de quelqu’uns d’autres.
À partir de là, on va tous avoir tendance à être plus consumériste sur un domaine du bateau et moins sur un autre. Exemple : pour moi la partie « confort » m’importe peu voire pas du tout (tv, frigo, clim, four, décoration,…) ; par contre, tout ce qui pourrait faire mieux naviguer mon voilier ‘meilleures drisses, meilleures écoutes, meilleures voiles, allègement dans les hauts, …), là heureusement que je n’ai pas un gros compte en banque !

Je pense que ça pourrait être une bonne chose pour chacun d’entre nous d’identifier ses sortes de « points faibles » vis à vis du consumérisme. Puis, ensuite, de s’employer à la lourde tâche d’honnêteté envers soi même en se demandant si on serait si « immensément plus heureux » si on craquait à s’acheter tout ce qui nous fait fantasmer sur tel ou tel domaine.

Étrangement, le fil de départ parle de « minimalisme » et on dévie facilement sur la notion de « consumérisme ». Quand on y réfléchi, ceux qui font des courses aux large sont dans « leur » minimalisme : ils n’emportent rien de superflu par rapport à leur « programme ».

Chacun sa définition de minimalisme, son niveau d’exigence, son chemin : c’est en tous cas une belle aventure sur soi que de l’entreprendre. :-)

02 sept. 2018

Beau témoignage et le coup d'apple, énorme... Quand la majorité des gens font le chemin inverse et tente de se couper de leur smartphone 15jr et n'en tienne pas 3 vous vous vivez l'inverse :pouce:

Chacun sa définition de minimalisme, son niveau d’exigence, son chemin : c’est en tous cas une belle aventure sur soi que de l’entreprendre. 
Exelent :pouce:

01 sept. 2018

" retourner a la source pour naviguer heureux " ......!!!!! Parce que sinon ......curieux quand même

02 sept. 2018

mais non m'enfin... voyez le mal partout :-)
J'imagine qu'on est tous pareil, heureux du moment qu'on flotte sur l'eau

01 sept. 2018

Le texte de Charles CLINKEMAILLIE, mis en ligne par Le-relou (merci) est si riche de détails et d'enseignement qu'on se demande ce que l'on peut rajouter de plus. Le thème proposé indirectement par Pierre2 est si large que la seule application à la navigation peut sembler réductrice.
Le minimalisme, à mon sens est plus une philosophie, un art de vivre. C'est une prise de conscience qui s'exprime à travers notre passion, quelle qu'elle soit.

Le minimalisme est il le moyen ou la finalité ?

Philippe Glass, reconnu comme le père de la musique minimaliste, ne rechignait pas à utiliser la technologie pour rendre avec une qualité incomparable, la simplicité absolue de son oeuvre musicale.

A l'opposé, certains compositeurs cherchent à faire de la musique de qualité avec des instruments que je qualifierai de basiques (tronc d'arbre creux, corde unique tendue...) comme un retour à l'origine. Le minimalisme est alors une contre-réaction à cette tendance qui veut que l'outil devienne plus important que la réalisation, et surtout en devienne la condition.

Le minimalisme n'est pas anti-progressiste. Il ne consiste pas en un retour en arrière. Il n'est pas non plus synonyme de "into the wild" ni de débrouillardise. Il est plutôt synonyme de simplicité dans le sens que lui donnaient les 1ers apothicaires, les "simples" dans le sens les bases à l'origine.

Le minimalisme n'est pas imposé ni par la précarité ni par le manque de moyens. Il est une démarche intérieure, volontaire, un choix.

Par définition, la navigation à la voile peut répondre à la démarche minimaliste dans le sens où elle utilise comme moyen de propulsion un élément naturel, le vent. Le besoin d'y associer tout un ensemble de moyens perçus comme superflus, n'est jamais que la traduction de nos angoisses. J'en veux pour preuve la sérénité qui émane de Nick Skeates. Chacun juge son minimum en fonction de ses capacités, de son état, ses moyens et possibilités. Il est clair que la société de consommation nourrit nos angoisses tout en nous vendant un excès de biens sensés nous en guérir.

Le point commun à tous ces "minimums" étant de retrouver l'essence des choses.

Voila pêle-mêle quelques réflexions.

02 sept. 2018

j'aime beaucoup ton dévellopement, c'est vrai que le texte de Charles CLINKEMAILLIE est impressionant mais je pense qu'il pose disons les bases "technique" et a nous de rêver derrière :-)

Je partage aussi ta conclusion sur le fait que le minimalisme est une démarche intèrieur personelle qui n'a pas vocation à se couper du monde au contraire la simplicité ramène le contact tant perdu, c'est ce que j'appel dans mon titre "le retour au sources" en un mot : la liberté.

Alors pourquoi en vient on à divaguer sur h&o de ce sujet qui est bien plus vaste que la plaisance et s'applique bien plus loin, sûrement (de ce que je ressent par rapport à mon vécu et ma découverte de l'habitable tardive) parceque de fait le bateau nous force sur cette voie de l'autonomie, l'autosuffisance et rapprochement avec la nature et la redécouverte de soi....

01 sept. 2018

Je crois que ça n’a pas été mentionné :
Il y a une chose de bien concernant le minimalisme sur les voiliers : plus c’est minimaliste, moins ça embarque de poids, et mieux le voilier navigue ;-)

01 sept. 2018

Et également, moins il y a de choses ‘dans une certaine limite propre à chacun), moins ça tombe en panne ;-)

(Et donc + on gagne en indépendance : qu’on appelle également « liberté »)

01 sept. 2018

:pouce:

01 sept. 2018

Un autre exemple me vient à l'esprit (mais trop tard pour que je modifie mon post).

Il a été une référence pour moi à l'époque où je pratiquais l'escalade. C'est Patrick Edlinger, le père de la grimpe moderne. Il illustre à mes yeux la définition du minimalisme: Son retour aux moyens les plus simples de l'escalade (mains et pieds) a permis à ce sport de progresser de manières fulgurantes. Après lui, les degrés d'escalades en terme de difficultés n'ont cessé de progresser. D'un sport, il a fait un art.

02 sept. 2018

le minimalisme , ça existe depuis 350 ans AC . Le premier du genre était Diogène ( voir gogogue ). Et lui c' était un dur de dur .
Mais si on pousse le raisonnement à son extrême , on se retrouve dans une caverne avec une massue et une femme qu 'on traine par les cheveux .
J ' ai connu le "minimalisme " et comme 007 je dis " jamais plus jamais " J ' ai déjà donné . Sur mon bateau je n ' avais ni loch ni speedo ni sondeur ni girouette anémomètre ni gps . Juste deux bouts de rubans dans les haubans et comme speedo , une vessie bien remplie . L' espacement des bulles et leur direction donnaient à la fois la vitesse et la dérive .
Maintenant j ' aspire au confort , j ' obeis à la loi de l ' emmerdement minimum . Et si l ' argent ne fait pas le bonheur , il vaut mieux pleurer dans le confort . L ' artiche, Il en faut juste suffisamment, juste de quoi ne pas s' emboucanner . Pas besoin de chercher l ' excès parce que l ' excès en tout est condamnable

Le premier minimaliste n'etait pas diogene mais epicure ,relis tes classiques et tu verras qu'il une sacré difference entre les deux ,de plus ton post et caricatural et excessif :trainer une femme par les cheveux et vivre a l'age des cavernes ! ;-)

02 sept. 2018

Le minimalisme comme moyen et non comme finalité ?

Dans ce cas se poserait la question du « quel est l’objectif » ?
Pour Océanix ça serait (si j’ai bien compris) « être emmerdé le moins possible tout en étant dans le confort ».

Pour d’autres l’objectif sera de naviguer le plus vite et efficace possible sans avoir de superflu (exemple : régatier et course aux large).

Pour d’autres encore ça sera « être le plus indépendant possible » (exemple : ’’si l’économie et/ou le pétrole s’écroule, j’aimerai pouvoir naviguer encore de nombreuses années’’)

02 sept. 2018

Je crois appartenir au 3ème exemple.

@Oceanix: comme je l'ai dis plus haut, il n'y a pas de jugement. Chacun désire son minimalisme. Mais j'ai dis aussi que le minimalisme n'était pas le retour en arrière. Je ne l'entend pas comme une forme d’archaïsme. Je le vois plutôt comme une évolution au paroxysme de la technologie qui nous sépare de plus en plus de nos passions. Voudrais tu d'un bateau où tu n'as plus à intervenir ? Je ne crois pas au vu de tes interventions. :topla:

02 sept. 2018

Ma raison le dit d’être comme l’exemple numéro 3,

Pour tout ce qui est confort je suis clairement dans le numéro 3 (pas encore suffisamment à mon goût)

Pour l’aspect navigation (gréement dormant, courant, accastillage, voiles, et peut-être même électronique spécifique), si mon porte-monnaie me le permettait je viserai l’exemple n°2. Coup de chance, je n’ai pas les moyens ;-)

02 sept. 2018

Merci à l'auteur du fil et aux intervenants qui apprécient mes quelques réflexions de 2012. A l'époque il fallait qu'elles me sortent du coeur et je les ai livrées au fil de cette merveilleuse eau vive qu'est Internet. Certains qui sont tombés dessus par hasard m'ont déjà témoigné de la sympathie au fil des années et je suis touché de voir celle-ci relancée par ce fil de discussion. La copie trouvée par "Le-relou" n'est pas de bonne qualité. Elle vient du site "voilepourave" qui m'avait demandé la permission de l'éditer. L'original est là :
clinkemaillie.free.fr[...]cle.htm
Le sujet me tient toujours à coeur et je lis avec plaisir vos interventions.
Charles Clinkemaillié

02 sept. 201802 sept. 2018

J'ai une petite formule que j’applique assez souvent quand la tentation du plus pas forcément utile me tenaille.Ce n'est pas de moi mais je la trouve bien!
" Le matériel enferme, l'esprit libère."

Donc je n'en ai pas besoin!

02 sept. 2018

Il y a aussi « l’esprit est au-dessus de la matière » (je ne connais pas son auteur non plus)

02 sept. 2018

moi quand j'ai la tentation du plus pas forcément indispensable, je regarde l'état de mes finances, en général ça suffit pour me calmer immédiatement.

02 sept. 2018

Des fois ça marche même avec l'indispensable, surtout quand on a un Volvo :mdr:

02 sept. 2018

Idées de minimalisme à bord :
- comme la plupart d’entre nous j’ai eu des pannes sur mon WC électrique : plutôt que de dégainer la CB pour coûteuse réparation qui n’aurait duré qu’un temps, j’ai tout enlevé pour remplacer par un seau + coffrage en bois. Lorsque j’entends parler des pannes de WC des uns et des autres cela me paraît un lointain lointain souvenir

  • il y a 3 ans on m’a suggéré la folle idée d’éteindre le frigo. Après m’y être farouchement opposé par réflexe primaire, j’ai commencé à réfléchir : ayant une alimentation végétalienne et n’étant pas à bord en juillet et août, j’en ai conclut que ça n’était effectivement pas si utile que ça. Bilan : moins de consommation électrique, pas d’inquietude d’incendie à cause de ça, et cette reconversion en « bac à nourriture » ne tombera jamais en panne.
04 sept. 2018

Nous avons 2 vécés à bord : le "marin" qui sert surtout à décorer ou pour les invités délicats avec le mode d'emploi et les sanctions en cas d'obstruction de l'engin affichés bien en vue sur la paroi, et le modèle usuel véritablement marin : le bon vieux seau qui peut servir à plein d'autres choses sauf à faire la sangria. Et encore :P

04 sept. 201804 sept. 2018

« Celui qui bouche les score de luxe devra boire la sangria dans le seau » … … c’est un concept ;-)

Sur mon bateau qui est tres vieux ,40 ans ,je n'ai fait que supprimer du matos pourtant il me reste toujours quelque chose a reparer :-)

02 sept. 2018

Oui mais moins que si tu n’avais rien supprimé ;-)

03 sept. 2018

Quand j'ai acheté mon bateau, il y avait tout les équipements "indispensable"
Petit à petit, je suis en train de supprimer tout ça:
J ai remplacé mon guideau electrique par un manuel, viré le pilote auto et installé un régulateur d'allure, installé une pompe à pied et mis l'eau de mer à bord, construit une annexe à rames (selon les conseil de Nick Skeates qui supportait pas me voir arriver avec mon hord bord :acheval:)
J''ai encore beaucoup à faire, virer tout le systeme de pompes à eau électrique, l'eau chaude, et surtout (et ça va en faire palir plus d'un) le moteur diesel.

Je pense qu il faut se faire plaisir, et se simplifier la vie.

03 sept. 2018

comment tu fais pour sortir ou rentrer du port sans moteur?

Oui il vaut mieux acheter du bon pinard que du super pour l'annexe ,on se fait plaisir et on a du carburant pour ramer ;-)

03 sept. 2018

Je vais pas au port.

03 sept. 2018

Jaimerai tant faire comme toi, les moteurs cest la ruine, mais déjà que je vie au mouillage si en plus je n'ai pas de moteur c'est pas gérable :(

03 sept. 2018

Eau chaude j’ai pas. Guindeau électrique non plus.
Le seul robinet à bord a une pompe à pied.

Il me reste quand même deux pompe électrique qui servent en fin de compte rarement :
- celle pour la petite douche
- une petite pompe de cale (non automatique) mais qui débite beaucoup moins que les deux pompe de cale manuelles

Pour le moteur … … … ça donne à réfléchir … … mais ça me paraît être un sacré grand pas

03 sept. 2018

Quand le moteur m'a laché l'année derniere, le hors bord de mon annexe de 3.5chn'as eu aucun probleme à pousser mon voilier à 3 noeuds sur mer plate. Je pense qu'un 6-8ch arriverai à 4noeuds a mi regime.
le moteur me sert juste pour le dernier mille après une traversée (le vent tombe souvent près de la cote) ou pour anticiper le mauvais temps dans un mouillage s'il n'y a pas de vent pour bouger avant que ça arrive (c'est mon plus gros soucis)

03 sept. 2018

J’ai un kayak en guise d’annexe … … ;-)

04 sept. 2018

C est super un kayak, en plus tu mouline face à la marche!

04 sept. 2018

j'ai longtemps rêvé d'un frigo sur notre canot... J'avais prévu le truc quand j'ai refait l'électricité du bateau.

Mais après une belle semaine de nav sans devoir recharger mes batteries (utilisation du pilote, lumière, eau sous pression, électronique, charge gsm ....) j'ai décidé de m'en passer pour conserver l'autonomie qui finalement, est le vrai luxe!

J'ai donc racheté une glacière :-)

04 sept. 2018

Arrêtez , vous allez me faire chialer . C ' est la dèche ! Allez , on va ouvrir un crowdfunding ou on va passer la corbeille comme à la messe . A votre bon coeur M'sieurs-dames ... pour le guindeau de X ou pour les chiottes de Y .

04 sept. 2018

ceux que vous décrivez pour moi c'est le pire... à chaque fois que j'ouvre un lien ma réaction est "tas pas honte de vendre l'image du cul de ta femme pour naviguer gratos"
Bref pour certain c'est un objectif pour moi c'est antinomique à la navigation à la voile ou bien même le minimalisme sujet du post

05 sept. 201805 sept. 2018

oceanix parlait de crowfunding et autre financement participatif dans le but d’agrémenter nos bateaux car il se méprenait sur le choix du minimalisme pensant que c'était subi.

Ces vidéos genre "sailing la vagabonde" qui vivent grace à patreon ou youtube (pour ne pas citer celle qui vend le plus l'image de son cul même enceinte) font parfois rêver certain ou deviennent un objectif pour d'autre (vivre sponsorisé par les autres et les marques qui vont jusqu'a offrir(?) un cata) et voyager "gratis" (je dénie pas le travail de réalisation et montage).

SAUF QUE à mes yeux c'est antinomique (absolument contraire) avec l'essence même de la navigation (c'est très perso hein) qui est juste de se reconnecter avec la nature, vivre de peu et en être pleinement satisfait, et très souvent être seul avec soit même et la mer sans avoir besoin de reconnaissance et contact virtuels

Voila j'espère avoir été encore moin clair :mdr: :mdr: smiley fumeur de joint

05 sept. 2018

@Le-Relou;
je ne comprends pas un mot du sens de ta phrase, pourrais tu t'exprimer en français plutot qu'en fumeur saturé ?
:mdr:

06 sept. 2018

"Ces vidéos genre "sailing la vagabonde"
Je vois...
Je compatis...
Ils "vendent leur vie" à la planète entière, c'est de l'hexibisionisme au financement participatif !
:mdr:

Et au vu du bateau, du matériel mis en oeuvre, des vidéos bien mises en forme et des marinas fréquentées c'est exactement àl'opposé du minimalisme !
:non: :lavache: :heu:

On demande rien ! C'est si dur a comprendre que c'est un choix et non une frustration ;-)

04 sept. 2018

Oceanix, Je n'ai jamais eu à faire la manche, ni voler, ni eu recours au crowdfunding. Au contraire j'ai toujours bien gagné ma vie (et sué) pour avoir ce que j'ai.
Il y a un lien entre la simplification d'un bateau et l'aspect financier c'est sur, mais il y a aussi une démarche écologique, d'autonomie, et de liberté.
Mon moteur inboard est un Ford, les pièces sont disponibles auprès d'une seule entreprise qui pratique les prix qu'elle désire puisqu elle n'as pas de concurrence. Sans parler de se faire envoyer ces pièces là où je me trouve, c'est une galère infinie.
Mon inboard est un désastre écologique. Ma cale se remplie toujours d'un mélange eau salée-huile moteur-graisse qu'il faut vider tout les mois. Et rejeter ça à la mer je n'accepte pas. Tu comprends bien que je préfère me payer un hors bord de grande marque, que je pourrai réparer moi même en trouvant des pièces partout je n'aurai pas à me contortionner dans tout les sens,et en plus il ne pissera pas d'huile! Que des avantages à mon goût.
Pour mon guindeau, le nouveau fontionne à chaine de vélo(!) et je peut le réparer partout dans le monde en 5 minutes. Et puis si j ai une panne électrique je pourrai toujours relever mon ancre.
C'est plutot dans ce sens que s'oriente notre topic, comme je l'ai dit, l'autonomie, l'écologie, la liberté. Pas de faire la manche. Et puis de toute façon ceux qui arrivent à naviguer en faisant la manche, tant mieux pour eux, du moment qu'ils naviguent!

Je pourrais m'acheter un guindeau electrique ou un hb d'occase mais c'est par choix que j'ai un guindeau manuel deux vitesses et des rames ! Ça me maintient en forme :-)

04 sept. 2018

Essaye sans guindeau du tout ;-)

Jusqu'a il a 7 ans je n'avais pas de guindeau ,mais la chaine de 10 et l'ancre de 16 kg devenait quand meme dur a remonter ,mon bateau fait 7 tonnes quand meme :-)

04 sept. 2018

D'ailleurs Nick dit que s'il est autant en forme c'est parce qu'il à ramé (au sens propre) toute sa vie.
Il faut le voir danser, j'arrive pas à le suivre!
Nous sommes partis nous promené une après midi,en haut du sommet j'était éssouflé, pas lui. Et je ne fume pas!

04 sept. 2018

Autre forme de minimalisme à la voile : avez-vous déjà entendu parler de personnes se faisant des trips de plusieurs semaines (mois?) sur un cata de sport avec une simili tente facile à mettre en place et réchaud etc ?
(pas en mer du Nord en hiver, évidemment)

04 sept. 2018

Un des bateaux de mes rêves est le Tahiti Wayfarer de Wharram, ce serai parfait pour faire ce que tu décris

Je vous l'avais dit qu'on aurait pas de succes avec un fil comme ça ,ce serait mieux avec un naufrage bien sanglant ;-)

05 sept. 2018

Tu peux faire naufrage avec un bateau minimaliste, cela se fait depuis de nombreuses années en Med, mais cela ne fait pas les couvertures des JT tous les jours pour autant !

D'ailleurs, lorsqu'on prône le minimalisme, il faut qu'il soit aussi médiatique, internetique, audivisuel etc...
Chhuuuut !
Mini-ma-liste !
Discrétion...
Et cela fonctionne !
:bravo:

06 sept. 2018

Je viens de tomber sur un essai de catamaran de 12m58.
Prix standard: 414000 €, prix avec options: 690000.
Pour rester dans la catégorie des minimalistes, je vais choisir le modèle standard.

06 sept. 2018

c'est du frugalisme nautique en quelque sorte . Cette mode venue de loin qui consiste à travailler moins à se contenter de peu pour gagner en liberté . C ' est être une sorte de rentier pauvre .

06 sept. 2018

Tout le monde se sent libre … … … jusqu’au moment où on décide de changer certains de ses pans de vie : là on découvre chaînes et boulets dont on ne soupçonnait pas.

Exemple concret : lorsque j’étais propriétaire deux petit 2 pièces proche bord de mer, comme tout le monde je disais que si je voulais le vendre il me faudrait juste trouver un acheteur et puis « roule-ma-poule ». Puis un jour je suis passé à l’acte :
- j’ai découvert l’enfer administratif et obligations pour pouvoir le vendre (bon ça encore)
- lorsque j’ai voulu résilier la simple assurance habitation on m’a expliqué que si c’était pour un autre logement ce serait très simple mais pour aucun logement il fallait faire ça par lrar et longue procédure
- et à la toute fin, le notaire m’a demandé « quelle est votre nouvelle adresse? », tout fier je lui ai répondu « je n’en ai pas! », ce à quoi il m’a rétorqué « c’est le centre des impôts qui m’y oblige ».
- et plein PLEIN d’autres petites choses

Bien sûr c’est annecdotique, mais pour moi ça a été symbolique : lorsque soudainement on veut choisir un nouveau cap de vie vers + de liberté on découvre qu’on avait des chaînes depuis de nombreuses années sans en avoir conscience.

Ainsi, oui on en se contentant de peu gagne en liberté. Mais le goût/coût de cette liberté, la prise de conscience de son importance, on la découvre qu’une fois qu’on l’a obtenu. Lorsque j’en était à être propriétaire de mon appart, je regardais ce gens parler de leur libertés découvertes et ça me paraissait presque futile : c’est normal, n’étant pas passé par certaines étapes/obstacles je ne pouvais pas comprendre ( n‘y voyez aucune prétention).

Être loin de « la retraite avec allocations retraites » et se réveiller 80% de l’année SANS réveil, c’est un luxe don vous n’avez pas idée. Pouvoir dire « non » à une proposition professionnelle qui serait financièrement alléchante pour la plupart des gens mais qui ferait immensément perdre en liberté, c’est un luxe dont vous n’avez pas idée.
La (grande) dépendance l’argent s’appelle « l’esclavagisme moderne » (et aussi la « servitude volontaire »).
Il y a quelques ànnées, lorsque j’entends ces discours j’avais l’image en tête de « hippies » ou de « fainéants » (ou bien les deux) : ceux qui me connaissent aujourd’hui savent que je suis très clairement aucun des deux.

« Rentier du pauvre » … …
Vous avez peut être déjà entendu cette phrase : « je suis riche de peu posséder ». Ceux qui n’ont pas entrepris ce chemin de la décroissance (pas une gentille mini décroissance, mais une vraie décroissance) verront la personne qui dit cette phrase comme un pauvre qui essaye de rester optimiste. Malheureusement peu ont conscience de la beauté et la profondeur de cette belle (et juste) phrase.

Mais l’incomprehension vient sans doute aussi d’une mauvaise explication/communication … … … quoique … … on pourrait aussi faire le parallèle où lorsque un voileux raconte sa traversée magique et ses forts moments de plénitude à un de ses ami/famille qui n’a jamais mis les pieds sur un bateau : le récit sera très mal compris. Pourtant ça n’est pas du snobisme, c’est simplement qu’il y a certaines choses qu’il faut les vivre pour bien les comprendre.

06 sept. 201806 sept. 2018

Oui pour frugalisme non pour le terme rentier pauvre, demandez au pratiquant vous verrez qu'ils sont riche de bien d'autre chose que des euros, mais riche quand même

06 sept. 2018

@Steph753;
:pouce: :bravo:

06 sept. 2018

perso , je vois toujours le verre a moitié vide et je me projette toujours deux coups d' avance . C ' est bien beau de démissionner et de se priver des indispensables trimestres de cotisation pour la retraite. Quand on n ' a pas de patrimoine conséquent , de clodo marin dans la force de l ' age on deviendra vieux clodo à terre sous les ponts .

06 sept. 2018

@oceanix : c’est une remarque intéressante.

On peut aussi se poser la question dans l’autre sens : ceux qui, en 2018, optent pour une vie « classique » (boulot, crédit, maison, chien qui s’appele Médor, niche blanche à toit rouge et clôture bien taillée au carré), qu’elle ait leur probabilité de toucher des allocations lorsqu’ils feront retraite à 65 ans (ou +) ?

On peut même pousser plus loin ton interessante question : vaut-il mieux être clodo sous les ponts à 65 ans en ayant eu une vie riches d’expériences/moments/libertés dans la force de l’âge OU vaut-il mieux avoir une situation matériellement confortable à 65 ans (avec les soucis de santé inévitables) mais en ayant vécu bien moins de voyages/expériences/moments dans la force de l’âge ?

N’ayant pas 65 ans, j’ai interrogé beaucoup de personnes de 65 ans et plus à ce sujet et, en 2018 (et récemment), tous disent qu’il vaut mieux en profiter un maximum (quelque soit le chemin/choix) lorsqu’on a la santé remarque : ils ne tenaient pas le même discours il y a une quinzaine d’années en arrière).

Mais deux choses sont sûres :
1) aucun de nous deux (ni les autres d’ailleurs) ne sait ce qu’il en sera lorsque nous aurons 65 ans et plus
2) être dans la majorité ET avec un mode de vie ‘normal’ ET avec d’avantage de matériel relativement … ça rassure.

06 sept. 2018

Je t’assure que le dernier smartphone tu n’en voudrais pas !
Claquer 500€ en soirée, si tu le pouvais, ça t’amuserai une fois mais pas deux.

Par contre concernant le changement de voiles … … là je m’abstiens de tous commentaire car j’ai encore à pas mal travailler sur moi sur ces sujets-là : si je pouvais m’acheter de super voiles je le ferai sans hésiter (contrairement au smartphone et autres), mais est-ce bien ?

06 sept. 2018

"quand tu demandes a un vieux de raconter sa vie certain on les yeux qui s'illuminent et d'autres qui restent ternes".
J'adore!
On peut comprendre que ceux qui ont eu toute leur vie des travaux ingrats, ne peuvent ressentir la paix et la satisfaction de vieillir sereinement. Ils ont des raisons compréhensibles de vivre dans l'amertume.
Mais dans une vie de labeur, j'ai pu observer, autour et au dessus de moi, à tous les niveaux de responsabilité, que l'habitude, le réflexe, et l'honnêteté , de vouloir agir pour œuvrer le mieux possible, sans objectif final et insurpassable de lucre, permettait de supporter sans peine (s), les pressions et difficultés de toute entreprise personnelle ou collective.
Là où je veux en venir, c'est que nous avons la chance indicible de pratiquer un sport, une passion ou simplement une activité qu'est la navigation...
Ayant vécu une fin professionnelle catastrophique (pourtant élogieuse) me conduisant au Conseil d'Etat et à la Cour Européenne de Justice, mon parcours en solo de Cassis à Pointe à Pitre et mes années de Caraïbes, ont gommé totalement et sans retour d'amertume toute ma vie d'antan. Quel privilège de pouvoir naviguer!
Pardonnez moi cette intervention trop personnelle.

06 sept. 201806 sept. 2018

D'accord avec toi Steph, j'ai perdu mon grand père il y a quelques mois, loin d'être aisé il a passé sa vie à mettre de côté en cas de maison de retraite et rêver de voyage sans n'etre jamais parti. Ma grand mère toujours en vie suit la même voit et continue de completer son capital pour payer ses funérailles et maison de retraite si besoin, pour moi elle se considère déjà morte..
perso j'ai eu le déclic la vie ça se vie maintelant rien à carré de la retraite, le foyer à construire et la carrière à remplir, j'ai déjà perdu 10ans de ma vie en servant la fonction publique je ne ferait plus cette erreur...
au jour d'aujourd'hui je suis légalement SDF et réellement pauvre pour autant je n'ai jamais été aussi heureux, même si je ne peu plus me payer le dernier smartphone, claquer 500e en soirée, changer mes voiles quand bon me semble ou tout simplement manger au resto

06 sept. 201806 sept. 2018

Fut un temps où jetais très aisé et claquais régulièrement 500e juste pour une soirée... tout comme les smartphone que je changeais comme on change de veste...
Je suis pas née minimaliste je lai découvert petit à petit un peu forcé parfois mais y ai trouve mon compte in fine...
Sur que j'aimerais me payer mon spi et mon solent en un claquement de doigt ou mes 7ke de pièce Volvo... mais la vie c'est pas ça.. la vie c'est dur, il me faudra dans les 800h de travail pour arriver au bout de ma restauration, il est normal que voile et moteur me demande tout autant deffort, effort qui donnera un tout autre goût (fierté) à mes futures nav plutôt que si j'avais tout payé comptant et fait faire par dautre

A steph ,pour ton sondage ,j'ai 64 ans et j'ai mené une vie de boheme et d'aventure ,l,annee prochaine je vais toucher une retraite aussi mince qu 'un hareng vu de profil mais je m'en fout chaque fois que je pense a ce que j'ai vecu je suis heureux ,pour moi travailler enfermé pendant 40 ans pour toucher 2000 euros de retraite aurait eté comme avoir fait 40 ans de prison ,chacun ses choix et je respecte ceux des autres ,a la maison de retraite les riches et les pauvres sont dans le meme sac sauf que quand tu demandes a un vieux de raconter sa vie certain on les yeux qui s'illuminent et d'autre qui restent ternes :-)

Tu exageres oceanix ,un mec assez intelligent pour choisir le minimalisme s'en sortira toujours ,moi je vois toujours le verre a moitié plein et ça suffit pour etancher ma soif ;-)

06 sept. 2018

je ne connais rien de pire que d' être vieux malade et pauvre . Vieux et malade ça ne dépend pas de nous , mais pauvre ; oui . Prenez l ' exemple d' un des tenors du forum . Il avait une profession libérale qui met largement à l ' abri du besoin ses praticiens . Lui il a préféré prendre sa retraite jeune et bosser vieux . Il a fait un tour du monde puis quand il a raccroché et s est mis à bosser , il n ' arrêtait pas de se plaindre , de gémir et plus encore depuis qu 'il est en retraite .
Pour moi , ce mec , il a tout faux . on peut à la fois travailler et avoir des loisirs agréables . Le taf n ' est pas l ' esclavage qu 'on veut bien caricaturer . Perso , j ' ai pris ma retraite à 70 balais et 9 mois et j ' ai pas l ' impression d' avoir raté quelque chose .

06 sept. 2018

1) « mieux vaut vivre 10 ans comme un lion que 100 comme un mouton »

2) ça dépend du travail de chacun. Certains ont un job qui est pour eux un immense plaisir limite passion : je les comprends totalement … mais ces gens sont rares

3) tu as pris ta retraite à un peu moins de 71 ans, ok. C’était en quelle année que tu avais 30 ou 40 ans ? Et à cette époque là comment était le quotidien et comment les gens voyaient l’avenir ? Tiendrais-tu le même discours si aujourd’hui tu avais 40/45/50 ans ?

Je comprends ceux qui ont 70 ans aujourd’hui et qu’ils nous racontent leurs superbes années d’insouciance d’autrefois, où ils bossaient dur mais avaient en contrepartie au joli quotidien et une belle visio, de l’avenir. Mais il me semble que les temps ont changé.

06 sept. 2018

@oceanix : merci pour ce retour :-)
De nos jours (depuis minimum 15 ans et de plus en plus) très nombreux (et majoritaires) sont ceux quin supplient moultes employeurs pour les embaucher en cdi .… Lorsqu’ils y parviennent, sachant comment ils en ont bavé pour être pris, ils acceptent d’être traité comme serpillère ou kleenex et l’humiliation car ils espèrent être embauché en CDI. Ce graal (le cdi) leur servira de justificatif valable et obligatoire pour avoir un logement (locataire ou propriétaire il faut un cdi).

Je crois totalement que c’était physiquement très dur avant dans les années 80, 70, 60, et de tous temps. Mais est-ce que dans ces même années la majorité de la population suppliait pour un job et acceptait l’humiliation (et l’illégalité) pour pouvoir espérer un logement ?

(Évidemment, de tous temps, hier et aujourd’hui, avec des relations ou bien le fils/neuneu/cousin de, ça a toujours été plus simple et il n’y a jamais eu besoin de supplier ou accepter l’humiliation pour un toit sur la tête)

06 sept. 2018

j ' avais 30 ans en 70 et la vie était aussi dure que maintenant . Struggle for life c' est de tous les temps .

06 sept. 201806 sept. 2018

Oui je te comprends oceanix ,certain ont des vocations et s'epanouissent au boulot et c'est tant mieux pour eux ,heureusement qu'il y a plein de gens differents c'est ce qui fait la richesse de nos societés,je ne vois pas un monde ou tout le monde serait minimaliste ,ce serait ennuyeux ;-)

06 sept. 2018

Et délétère pour la plus grande partie de la population, dont les plus pauvres.

Deletere pour les plus pauvres ,plus que l'hypercapitalisme ? Expliques :-)

06 sept. 2018

A part les quelques hypercapitalistes, je ne pense pas que beaucoup de citoyens approuvent ces excès.

Mais, immédiatement, ta réponse m'a fait penser à un excellent ami (de gauche) qui avait été élu conseiller régional à 2 reprises.
Encore très jeune, il avait abandonné toute activité politique. Je lui en avais demandé la raison:
"Je suis très déçu car il y a toujours autant de riches".
Vraiment très subliminal.

06 sept. 2018

Si je ne me trompe pas, le sujet de ce fil n'était pas sur un débat "pauvres ou riches" mais sur le minimalisme en bateau non?

Sujet intéressant, même si je ne suis pas dans la catégorie des minimalistes (quoi que par certains aspects peut être...) je respecte grandement cette façon de naviguer qui peut être inspirante...

06 sept. 2018

Je plaide coupable :mdr:
Après il est vrai que les deux sont quand même étroitement lié, "travailler pour vivre" l'argent au coeur de tout, bref.

Sinon côté minimalisme et navigation, qui peut me rappeler qui avait modifié sa bôme pour collecter les eaux de pluie et surtout comment ? on a pas beaucoup parlé d'eau à bord et sa gestion mais avec les dessal a 10k qui équipe de plus en plus de bateaux eux même équipé de trop petit réservoirs... Perso j'ai 1mois de réserve à raison d'une douche par jour, en se restraignant pour les longues nav 2mois facile, je ne pourrais plus me passer d'autant d'autonomie, on ne voit plus les ports :-)

06 sept. 2018

perso 1000L = 1 mois ^^

06 sept. 2018

Avec 200L/mois pour 2 je suis bien.
Tu as une famille à bord?

06 sept. 201806 sept. 2018
06 sept. 2018

Pour ma part c'est 6L/jour pour 2 personnes. Donc 3L/pers/jour ( moyenne prise en periode estivale)
Douches à eau de mer et rinçage eau douce avec pulverisateur de 1L
J'utilise l'eau de pluie pour la douche.
Vaiselle à l'eau de mer.

06 sept. 2018

J'ai pas encore de petit bricolage sympas... J'ai l'idée mais il me faut trouver les vannes et tout ça et comme je fuit les villes c'est jamais facile de trouver ce que l'on veut...bref:
Jai deux dalots de pont de chaque coté babord/ tribord, je veux percer le pont et installer une vanne de chaque coté, lorqu'il pleut je laisserai bien le pont se nettoyer et ensuite je bouche les dalot avec des bouchon de liege et j'ouvre les vannes. Je veux aussi installer un/des reservoir dédiés à l'eau de pluie, afin de ne pas contaminer le reservoir principal.
J'ai un filtre à charbon sur mon systeme d'eau(Jabsco Aquafilta) je rajouterai 2 filtre en sortie de reservoir eau de pluie( 20 microns et 5 microns)

Pour l'instant je nettoie l'annexe à fond quand je sais qu'il va pleuvoir et je la laisse se remplir, puis je filtre en transvasant dans des jerrycan, je laisse décanter et refiltre en siphonant par le dessus( toutes les merdes sont au fond). C'est pour ça que je m'en sert juste pour la douche.

Hors sujet- J'était par chez toi cet été, j'ai mouillé dans la rade de Villefranche. Fait tu parti de 1 des deux assos les amis de la rade et lautre je me rapel plus du nom?

06 sept. 2018

J’avais calculé que nous consommions, au total tous usages), 6 à 7L/j/pers.
Ça me paraissait à la fois beaucoup par rapport au minimalisme) et à la fois très peu (par rapport à ceux qui vivent raccordés à l’eau collective ;-) ).

Contenant eau pour boire : 30L
Contenant eau pour le reste : 200L

06 sept. 2018

:lavache:

06 sept. 201806 sept. 2018

:mdr: :mdr: je parle en mode mouillage forain et métro boulot dodo, voyage c'est autre chose... c'est un confort très terrien certes et j'avoue que j'aime ma bonne douche chaude matinale de 20L quand on est 2 et 40L quand je suis seul, c'est pas que ma faute non plus, le chat est relou comme son proprio et veut qu'on change l'eau de son bol tout le temps :mdr:

06 sept. 201806 sept. 2018

Pour ton eau de pluie tu la récupères au mouillage seulement ou tu as des petit bricolage sympa ?

Et sinon quid de la consommation si filtre à charbon ? Et à la rigueur traitement perso ? Que risque ton comme contaminaton avec l'eau de pluie (du large pas dans le port de Nice :mdr: )

06 sept. 2018

Ok je vais me bricoler un truc sympa aussi pour pouvoir récupérer et exploiter cette eau. Celle de l'annexe par contre j'y touche pas je la pourrie trop ^^
Mais non ! juste quand je suis bloqué a terre en chantier .. c'est bien ça l'aarv , asso des amis de la rade de villefranche j'espère qu'ils ont étaient sympa :-)

Oui c'est vrai ,on s'egare ,recentrons

06 sept. 2018

En plus il y a différentes façons de "prendre une douche" entre la douche d'hotel eau chaude à fond et "spritch" d'arrosage au flacon individuel manuel !
:pouce:

06 sept. 2018

complètement ! j'étais d'ailleurs tombé sur une pub pour un pommeau de douche à la techno genre brumisateur, annoncé 50% d'économie, quelqu'un à ce type d'accessoire à bord ?

07 sept. 2018

:mdr: ça passe aussi par là, minimaliste dans la lecture des modes d'emploi :mdr:

07 sept. 2018

Sur Now, j'avais 120l d'eau et on tenait très longtemps à 3 ou 4 avec.

Le bateau est révélateur du fait qu'on gaspille beaucoup d'eau quand on est à terre et ça permet de prendre de bonnes habitudes et de les garder quand on est pas à bord...

Pour la petite histoire j'avais une douchette sur le tableau arrière qui ne délivrait qu'un filet d'eau.
Pendant longtemps j'ai cru que ça venait de la douchette qui déconnait et je disais à tout le monde en rigolant que c'était un modèle "spécial économie d'eau".
Puis un jour j'ai découvert par hasard qu'il fallait soulever le robinet pour l'ouvrir et non le tourner ... pendant très longtemps, on c'était douché grâce à la fuite du robinet et c'était le poussoir de la douchette qui servait de robinet pour ouvrir et fermer l'eau!

Si ça c'est pas du minimalisme ... :-p :mdr:

06 sept. 2018

sur la video de Nick, à la 4eme minute et 29 secondes, j'ai cru traduire: no liferaft...

06 sept. 2018

Sa coque acier c'est son liferaft

06 sept. 2018

Insubmersible ? Ou aucun passe-coque? Aucune inquiétude par rapport aux vagues qui pourraient submerger (et inonder dedans) ?

Pas d’incidie d’origine électrique possible ?
Pas d’incidie d’origine carburant possible ?
Pas d’incidie d’origine gaz possible ?

Je reste dubitatif sur ceux qui n’ont aucun radeau de survie

06 sept. 2018

Il n'as aucun passe coque, très peu d'electricité juste feux de nav, feu de mouillage et éclairage interieur et n'as pas de gaz.
Je sais pas pour le carburant, il doit en avoir mais il n'utilise jamais son moteur.

Pour moi une annexe bien concue est plus efficace qu' un bib :-)

06 sept. 2018

Si tu commences ils vont tous débouler :mdr:

06 sept. 2018

Disons qu'une annexe n'est pas statique.

07 sept. 2018

Avant du temps des brassières mousses rare sont ceux qui les portait.
Depuis l'arrivé des gilets auto gonflants bien plus ergonomique et moins gênant, de plus en plus les porte en permanence.

Quel est la vision des "minimalistes" sur ce point.

C'est un besoin réel ayant apporté plus en terme de sécurité, ou c'est le marketing qui a crée le besoin et l'on peut s'en passer ?

07 sept. 2018

Mon petit avis : le point important n°1 c’est d’être attaché donc à minima simple vrai harnais + double vrais longes/mousquetons). Au-delà de ça il y a ce sujet théorique :
si chute alors qu’on est inconscient, ou chute conscient et qu’on a pas le choix que de couper (pour mieux remonter autrement), alors il vaut mieux avoir quelque chose qui nous maintienne la tête hors de l’eau

Certains sont adeptes du harnais + longes + gilet orange mousse, d’autres préfèrent le harnais/gilet autogonflant (+ longes évidemment) car bien moins encombrant surtout lors des manœuvres en pied de mât et plage avant.

07 sept. 2018

Pour les gilets de sauvetage, taux de décès pour défaut de port?

Taux de décés pour defaut de port de gilet ? Je sais pas moi je compte sur la chance ;-)

07 sept. 2018

A propos des gilets, je suis dans la catégorie minimaliste ... je n'en porte presque jamais, ( je sais c'est mal ! :jelaferme: ) mais j'en ai quand même à bord, il m'est même arrivé d'en enfiler un quand je le sentais nécessaire...

07 sept. 2018

Ce commentaire (que chacun trouvera « bien » ou « mal ») me fait penser que la place du gilet/harnais/longes lorsqu’il est rangé devrait être dans un coffre à proximité du barreur , et non quelque part à l’intérieur du bateau.

Car, « lorsque c’est le moment », on préfère naturellement se hâter à la réduction de voilure plutôt que de partir à l’intérieur enfiler son gilet/harnais/longes … ce qui est une erreur … mais le cerveau étant préoccupé par d’autres choses … … …

Je mets jamais de gilet gonflable ou pas et je m'attache que quand ca souffle vraiment :-)

07 sept. 2018

Je porte mon gilet (c'est surtout le harnais qui m'intérresse) la nuit et dès que je trouve que le temps est monté...
Perso pour 70€ avoir harnais, lampe strob, gilet autogonflant, je ne vois pas pourquoi s'en priver

07 sept. 2018

ces gilets sont particulièrement inconfortables . Ils appuient sur la nuque et ils barrent la poitrine. Ils font perdre de l ' agilité .

07 sept. 2018

il faut acheter les bon modèles... j'avais le même soucis que vous avec mes anciens, j'ai changé pour des nouveau un poil plus cher, nuque rembouré et couvert de petite laine douce, aucun soucis, et les mouvements étant plonguers et plongeant avec des stab technique je n'ai pas ressenti d'obstruction de poitrine avec ces si petit gilets

07 sept. 201807 sept. 2018

@oceanix
Et bien moi... c’est l’inverse... comme quoi... les sensations sont aussi diverses que les individus :
Je porte un banal gilet Plastimo Pilot (déclencheur Hammar) depuis au moins 10 ans... J’ai tellement l’habitude de le sentir appuyé sur mon cou à chaque fois que je mets le pied sur un bateau (et pas seulement quand je navigue en solo sur le mien), que si je n’ai pas de gilet, je me sens vraiment à poil !
Même sentiment d’être à poil quand je monte sur un vélo sans casque.
Le summum est en voiture : j’attache ma ceinture de manière tellement machinale et automatique qu’il m’arrive même, assez souvent, de la mettre pour déplacer ma voiture de quelques dizaines de mètres (donc à une vitesse de « manoeuvre » suffisamment faible pour que la voiture se mette pas à bippee!)
Après coup, je réalise que c’était franchement la peine... pas grave.

PHIL

07 sept. 201807 sept. 2018

Le fil derive un peu sur le matos de sécu qui a mon sens na pas de lien avec le minimalisme, la sécu de base est la même pour tous, vouloir vivre de moin plus simplement, ne veut pas dire vouloir mourrir jeune.
Qui plus est les derniers gilets et encore plus les modèles régates soubli en un instant et laisse une mobilite de 100% (à part pour les navs à poil :heu: )

Regardez un peu les étrangers, gilet même en annexe, dans leurs ports si vous arrivez sans on vous regarde un peu de travers.. en France c'est l'inverse c'est quand vous le portez qu'on vous regarde de travers du genre " il doit pas été bien bon celui la pour se sentir obligé de porter son gilet pour un si petit coup de vent"

07 sept. 201807 sept. 2018

Ce genre de commentaire va bien de la part de quelqu'un qui navigue dans le grand noooord comme on dis par ici ;-) mais en plein été ici en méditerranée, on navigue en maillot de bain, à la rigueur un tee shirt, on ne s'habille que la nuit et encore.
Je ne me vois pas porter le gilet des que je mets un pied à bord ni dans l'annexe, comme je le lit souvent.

Mais bon, on s'égare encore et c'est un vaste débat sans fin...

Zut ma remarque était suite au post de Phil mais tu as raison c'est très éloigné du minimalisme donc fin de parenthese.

07 sept. 2018

Tout à fait d'accord, ça doit rester au besoin et non h24 (quoique les enfants...)
Perso j'avais investit, j'ai 7 gilets dernier cris avec lampe and co
Quand je dis de mettre les gilets au potes il ne rechigne pas et enfilent tout ça avec plaisir.. alors que quand j'avais les brassière orange inutile et dangereuse... c'est moi qui nosais pas demander de les mettre

07 sept. 2018

A travers cette question et cette exemple du gilet j'essaye de comprendre votre notion du minimalisme.

on prend ce qui est bon dans le moderne mais tout juste c'est ça ?
Le gilet, le GPS, les Led

On prends tous ce qui est bon,moderne ou ancien,et utile et on laisse le superflus
Un exemple: j'ai pas besoin d'une girouette electronique pour me dire d'ou vient le vent :-)

07 sept. 2018

on a dit minimaliste pas Amish ! :mdr:

Amish c'est une religion ça craint ! minimaliste c'est une philosophie de vie inspirée par epicure qui etait connu pour etre un bon vivant ;-)

09 sept. 2018

Sympa ce post ou personne s’engueule

11 sept. 201811 sept. 2018

J'ai créé un post mais j'aurai pas du... ça rentre pile dans celui la, si un modo nous lis merci de supprimer "pour les vieux qui doutent" ..
Antony Smith un bonhomme lui aussi pile dans notre thème

www.dailymail.co.uk[...]as.html

12 sept. 201812 sept. 2018

Ne pas oublier les choix de moitessier , y compris vers la fin de sa vie puisque son dernier voilier Tamata faisait 10 mètres ( alors qu'il aurait préféré ne faire que 9 mètres) , après avoir eu le Joshua de 12 m qui s'est révélé trop grand et fastidieux a entretenir d apres lui. Voir la visite du Tamata par un voileux, avec la simplicité toujours à l oeuvre jusqu'au bout

"Que dire de Tamata ? C'est un bateau, certes ! Mais c'est l'achèvement du bateau (puisque le dernier) dans l'esprit Moitessier, qui peut se résumer en un mot : simplicité. Simplicité de conception qui débouche sur la simplicité de fabrication. Tout doit être simple à utiliser. Tout doit être simple à réparer ou à remplacer. A titre d'exemple, le mât n'est autre qu'un banal poteau télégraphique en bois, les haubans ne sont pas sertis mais tenus par des serre-cables autour d'une cosse en cœur
et tout est à l'avenant. L'intérieur est « open space », pas une cloison, pas une porte qui risque de grincer ou de se coincer.
Pas de cagoinsses qui puissent se boucher, un seau hygiénique (qui ne sert qu'à ça, je vous rassure!) est tout aussi efficace. Pas d'électricité à bord, hormis une petite batterie pour la musique, alimentée par un panneau solaire mobile, le moteur démarre à la manivelle, il sert également d'échelle de descente, il est refroidi par air et son échappement se trouve dans le cockpit !
Mais pour le peu qu'il sert, ce n'est pas un problème. Nous ne l'avons mis en route que 3 fois et l'une d'entre elles ne fut qu'une précaution dans une passe. Tout le reste des manœuvres s'est fait à la voile. Chapeau, Véronique !
Pas de guindeau pour relever le mouillage, seulement 2 winchs pour 3 drisses et 5 écoutes... Tout, ou presque, se fait au palan amovible.
Tamata est donc rustique et spartiate, mais c'est un bateau véloce (sauf dans les petits airs, car un peu lourd), raide à la toile, stable sur sa route (quille longue) et parfaitement rassurant en toute circonstance.

leretourdebaragwin.blogspot.com[...]ta.html

12 sept. 2018

Les bouquins de Moitessier, que j'ai tous lus, m'ont fait rêver, mais il n'est pas un modèle pour moi, loin s'en faut, autant pour ce qui concerne le personnage que pour ses choix maritimes.

12 sept. 2018

En effet je te rejoins là-dessus, j'aime assez l'état d'esprit de Moitessier et sa démarche du do-it-yourself, genre un peu hippie vagabond des mers, par contre j'aime moins ses choix de bateaux aussi bien au niveau des matériaux, bordé en bois classique ou acier, que de leur taille (je prefere un 9 metres simple qu un 12 metres acier, lourd, comme Joshua) ou autre adaptations . Disons que ce n'est pas la même époque non plus et que les bateaux polyester adaptés au voyage ou en CP époxy, n'était pas encore beaucoup développés à cette période

12 sept. 2018

Oui, bien d'accord, mais pour le matériau et que ce soit un monocoque, moins d'accord. Idem pour son annexe.

12 sept. 2018

hello,
une belle lecture que ce fil.
après je m’interroge, qu'est-ce que le minimalisme ?
avoir le moins de choses possible, n'avoir que le nécessaire (et alors qu'est-ce qui l'est ou ne l'est pas ?) ou trouver un juste milieu entre ne rien et tout avoir ?
pour ma part, j'ai quasiment toujours travaillé en intérim, ce qui me laissait la possibilité de longues plages tranquille pour naviguer ou autre mais sous-entendait aussi des plages de boulot intenses pour pouvoir boucler l'année au ras des pâquerettes.
j'ai un petit bateau (7 m 40) qui me suffit largement en taille. il m'a et me permet de faire les navigations que j'ai voulu et celles que je peux faire aujourd'hui (je suis reconnu invalide et ne peux plus avoir les mêmes activités qu'autrefois. rien que pour cela je suis très heureux d'avoir vécu ce que j'ai eu la chance de vivre quand je le pouvais car ce n'est certes pas avec mes capacités actuelles que je pourrais le faire et demain encore moins).
je suis dans un port à marée dont les tarifs sont tout ce qu'il y a de modiques (135€ l'an sur chaines mères de la commune, les chaines filles sont à moi) et mon bateau en cp datant de 1977 est largement amorti et sans une trop grosse empreinte carbone je pense.
je suis donc à priori minimaliste
sauf que j'ai équipé ma table à carte comme un avion de chasse coté tableau, que j'ai de l'électronique à revendre y compris un ordi pour la carto (mes cartes sont de vielles navionics, faut pas déconner non plus, les cailloux ne déménagent pas) et pourtant je suis plutot du genre cma pour ceux qui sont ici depuis longtemps et m'ont souvent lu sur ce sujet.
sauf encore que diaoulig a un 2gm20 dans la cale alors que Philippe Harlé préconisait un ysm8 et que coté pont j'ai tout ramené au cockpit avec lazybag et capote sans compter mon truc du slootre (cherchez sur le forum si vous voulez savoir ce que c'est).
je me range donc dans la catégorie des consuméristes de ce point de vue à priori.
alors qui suis-je vraiment ? minimaliste ? consumériste ?
ben en fait aucun des deux je pense, quelque part au milieu comme la plus grande part d'entre nous en fonction des périodes de notre vie, de l'évolution de notre pensée et de nos sensibilités personnelles.
pourquoi vouloir se catégoriser ou se fixer dans un choix? ce ne sera de toute façon vrai qu'à un instant "t" de notre vie (sauf pour les ascètes et encore)
jpierre

Dioulig si tu en as besoin il ne faut pas t'en priver ,le minimalisme c'est juste se priver du superflu,moi je rame parce que ça me fait plaisir,le jours ou je ne pourrais plus j'aurai un moteur electrique :-)

12 sept. 2018

Autre suggestion de minimalisme (en espérant ne pas radoter) :
annexe type zodiac à moteur sur berceau arrière
-> puis ->
annexe type zodiac à moteur mais qu'on dégonfle/gonfle entre chaque usage
-> puis ->
annexe type zodiac à rames qu'on dégonfle/gonfle entre chaque usage
-> puis ->
kayak gonflable (hudson sevylor, mais ça sèche pas vite :( )

L'étape d'après ça serait ça (beaucoup moins lourd et très peu encombrant) : www.klymit.com[...]hy.html
Note : ça n'est pas du tout un jouet ni un gadget.

On en revient à la définition du minimalisme de chacun ......

12 sept. 2018

une chambre a air de camion

12 sept. 2018

Pas pratique, mais vu, a défaut d'autre chose, solide, pas cher, gonflable, bonne charge, question hydrodynamique!! Moyen, moyen,

12 sept. 2018

Pour aller dans ce sens je pense strater un support de mât et un puit de derive sur ma semi rigide de 3m, après le gréement il faut calculer, j'aimerai bien une voile latine

Pourquoi t'emmerder avec une voile latine alors qu'il y a plein de greement d'optimist qui trainent :-)

12 sept. 2018

Oui c'est pas faux... d'ailleurs tiens je pourrais déjà récupérer un pied de mât, par contre je ne sais pas trop quel hauteure est nécessaire pour ce pied de mât, sur les optimiste il y a une planche pour tenir le mât et reprendre les efforts sur la coque, mais sur une carène en v en ne tenant que par le fond faut que je réflechisse

13 sept. 2018

"...un lien vers un site US faisant des voiles pour petites embarcations dans une matière plastique peu cher" Il doit s'agir des "Polytarp Sails" en vogue chez des constructeurs minimalistes aux USA ("tarp" veut dire "bâche"):
en.wikipedia.org[...]p_sails
polysail.com[...]/
www.pdracer.com[...]sail-1/

Au passage j'ai aussi retrouvé ça :
www.simplicityboats.com[...]/

13 sept. 201813 sept. 2018

Bon j'ai un peu paufiner les recherches pour ce gréement d'annexe semi rigide.
La DinghyGo comme inspiration, je vois qu'il ne se sont pas trop pris la tête et que c'est exactement pareil que sur un optimist, il faut juste que j'apprene à coller sur les boudins de quoi faire tenir la planche, même principe pour le puit de dérive (peut être les fixations de banc vendu toute faites...) mais je me demande si des latérales en CP ne serait pas plus simple..

Pour ce qui est de la voile, celle d'optimist c'est trop juste pour mon AX3 surtout que je compte pas vraiment alléger l'annexe.. il y a un post dans lequel quelqu'un avait posté un lien vers un site US faisant des voiles pour petites embarcations dans une matière plastique peu cher, faut que je le retrouve

Pour ce qui est du safran j'ai un peu méditer (j'y tiens à mon (mes) moteurs j'ai deux en cours de réparations au garage et un 2.5 prêt à être monté) pourquoi pas un profil moulé en mousse et englobant l'arbre et l'embase ? en agrandissant la surface de contact avec l'eau et en profilant correctement ca permettrais de barrer non ? moin souple et confort qu'une petite barre mais polyvalent

13 sept. 2018

Génial ! c'est exactement ça, en effet c'était plus sur un forum anglais que j'avais du voir ça, merci !

12 sept. 2018

Vous vous rappelez de cette annexe qui me faisait de l’œil ?

La Fliptail :

www.hisse-et-oh.com[...]en-bois

J'ai jamais pris le temps de la construire, mais c'est bien dans l'esprit je trouve ...

12 sept. 2018

certes mais ça n'a pas l'air très très robuste ^^ et les lignes... pratique mais pas joli :-p

12 sept. 201812 sept. 2018

Dans ce cas ci comme la bâche* du camion... :-p

Plus sérieusement il y a énormément de projets de kayak ou annexe pliante et transportable sur kickstarter, j'avais même vu un kayak de la taille dun gros kaway une fois degonflé

12 sept. 2018

C'est la fonction qui fait esthétique dans ce cas ... :heu:
Ne dit on pas "beau comme un camion"? :-p

13 sept. 2018

Et ben tu prends un k-way avec une chambre à air, tu as la voile et si il pleut a terre, t'es couvert!!!

13 sept. 2018

Il y a autant de minimalistes que de navigateurs, chacun met le curseur où il peut.

Le plus minimaliste que j’ai connu avait construit son bateau acier de A à Z, à part le mât, la bôme et les winchs, tout était de sa fabrication à partir de matériaux de récupération de la décharge de Toulon.
Il avait mis 8 ans à le construire en vivant dans un break garé à côté.
Il faisait du charter en Méditerranée dans les années 80 pour pouvoir partir avec autour du monde et j’ai participé à sa dernière croisière « commerciale »
Il avait prévu de partir sans assurance et bien sûr sans radeau, par contre il était capable de plonger à l’avant de son bateau en marche et de remonter à bord grâce à une amarre accrochée en permanence à un taquet.

Le minimaliste ça peut être le plaisancier qui navigue avec un bateau de régate et ses 90 litres d’eau, ou qui décide d’acheter un bateau plus petit, ou celui qui navigue avec un vieux Sangria plus ou moins retapé.

À quelle vitesse minimum lancez vous le diesel ?

Si il n’y a pas de vent, vous mettez le moteur ou vous attendez que ça vienne ?

Est-ce que le navigateur qui loue plutôt qu’acheter et occuper une place de port n’est pas plus minimaliste que tous les propriétaires de voiliers ?

13 sept. 2018

Et si tu n'as pas de diesel!!!
Pour ma longue navigation(a chacun sa longue route, qui pourrait faire l'objet d'un fil), idem Mr et Mme Moitessier, lui ce fut Alicante, j'avais pas beaucoup d'essence et puis après pompe à eau hs, donc, quand y a pas de vent, tu attends et tu sais quoi!!!! , il revient toujours, c'est pas merveilleux ce réservoir a carburant (comme le soleil).

14 sept. 2018

Un exemple de minimalisme :
www.yrvind.com[...]/
J'ai rencontré Sven à Porto Santo. Personnage très sympathique et très étonnant qui a toujours navigué de la sorte.

Oui et non ,son bateau est peut etre petit mais il est trop complexe on dirait une usine a gaz :-)

14 sept. 2018

@skipperTramex : Concernant l'annexe ultra légère et ultra compact que je mentionnais plus haut (Klymit packraft), une fois de plus ça dépend du type de besoin (et de ce que chacun a comme définition de son minimalisme) :

Pour trimbaler l'épouse et les X gamins, ce n'est pas du tout le bon outil.
Pour laisser le voilier au mouillage (ou bouée) et parcourir 500m non-abrité, pour revenir chargé de courses : idem.

Par contre, exemple à Girolata (ou plein d'autres endroits d'ailleurs) : tu souhaites aller à terre pour partir en balade à la journée ou demie journée, mais tu ne veux rien laisser sur la plage ou ponton pendant tes plusieurs heures d'absence, tu fais quoi ?
J'ai plusieurs fois fait l'option "mettre les fringues + sac à dos + gourde + chaussures +... dans un sac étanche et nager jusqu'à la plage". Ca se fait, on te regarde un peu bizarrement, mais une fois que tu t'habilles pour partir en randonnée on te jalouse ;-)
Ce Klymit Packraft est tout petit une fois dégonflé (moins de 1.5L) et tout léger (1Kg). Les rames, idem il en existe des légères/petites/etc.

Certains entendent par "minimalisme" : léger, peu encombrant, peu volumineux, double voire triple usage, et diminuer le nombre d'objets à bord.

D'autres voient dans le "minimalisme" : «je veux que ça me coûte le moins cher possible»

D'autres encore : «je veux dépendre de personne et pouvoir tout réparer moi-même avec le moins de choses possibles nécessaires»

D'autres encore : «je veux que mon voilier soit résilient : si demain il y a un effondrement du pétrole et du système financier mondial, je veux pouvoir naviguer avec mon voilier pendant un maximum d'années»

14 sept. 2018

Steph, depuis que j'utilise mon annexe rigide je n'ai plus ce soucis. Avant je flippait de laisser ma gonflable sur la plage ou au ponton même attachée ne serait-ce qu'une heure. Avec la rigide je la laisse au millieux de barques de pécheurs, sur la plage retournée (s'il y a des gamins) et des fois plusieurs jours.
Elle n'a aucune valeur marchande, elle m'a couté 2 panneaux de CP et de la colle, le record pour la construire est de 4h (pas moi)
Bref je suis 1000 fois plus serein!
C'est jouer à la roulette russe de se ballader avec un RIB et moteur qui coute plusieurs salaires mensuels dans certain pays.

14 sept. 201814 sept. 2018

Surtout en France ! On est les pires ! Les mecs passe leur bras par mes sabord au mouillage (et même au port en longside...) pour me piquer mes affaires.. une fois je lui ai attrapé le bras et tire un grand coup, ça cranait moin..
Jen suis à deux annexe rigide volées par ailleurs...
Et je vous épargne vol/visite/squat/casse dee bateaux au mouillage.. l'hiver on est tranquille mais lete mieux vaut se barrer

14 sept. 2018

Rade de Villefranche-sur-mer et port de Nice, pour le port de Nice, si vous êtes au pontons aucun problèmes, mais il n'y a pas de place même en hiver et comme l'équipe est top, ils me permettent de m'ammarrer sur la place de "lou passagin" (un pointu qui traverse le port gratos en été) qui n'est pas fermé... et vraiment c'est invivable, des clodos ivrognes toute la nuit à 30cm du sabord avec musique et tutti quanti, la dernière en date, des mecs ce sont amusés a asperger coque et pont de whyski coca.. je vous laisse imaginer le résultat au réveil sur le teck...

Fermez tout ! et antivols partout, je vous assure c'est une calamité... à terre c'est encore pire, ma moto 3 fois en 3ans... même attaché scellé au sol dans le garage ils ont tenté et on tout explosé la moto avec..

En fait il n'y a qu'a l'étranger où je suis serein :mdr:

14 sept. 2018

ben moi ça m'emmerde de grimmer mes belles choses :mdr:
Tout comme de me faire voler en étant à bord... regardes tu te fais chier à trouver tes roues super rare et tu te retrouves à les trouer..

Désolé mais je reste persuadé que c'est bien moin pire ailleurs.. peut être dans d'autre départements de france hein mais ici c'est invivable

14 sept. 2018

Plus ou moin... tout me laisse à croire que c'est bien un angle sur le reservoir comme je pensais, un des longerons de support est noir.. la bonne nouvelle c'est que j'avais tord il n'est pas collé à la coque la mauvaise cest quil faudra remonter le moteur pour avoir la place de sen occuper, j'ai vidé ça fini dassecher.

14 sept. 2018

ce sera peut être pas du travail d'orfèvre car j'aimerai le faire moi même :mdr: quitte à me faire prêter le bon matos et m'entrainer avant.
Merci pour les crics il faut que je vois si il est collé sur les longerons sinon pas besoin... mais ça sera peut être fait après la remise à l'eau, faut que j'active, et de toute manière il me reste un autre de 500l en attendant

14 sept. 2018

Je l'ai aussi et surtout un masque automatique ;-) j'ai fait un peu joujou avec l'acier l'hiver dernier, mais clair qu'il faut que je m'entraine avant

Dans certain pays et meme en france je deconseillerai de laisser ces petits bijoux sans surveillance :-)

14 sept. 2018

:lavache: Tu habites où ? !!
J'ai laissé mon annexe et son moteur sans antivol tout l’été et je ferme rarement mon bateau au mouillage.

14 sept. 2018

Arretes de ficanasser !! Relax , moi tu vois je roule avec l epave de pierette! Je viens de finir mon bricolage d emise a l eau pour PIU PIU mon voile aviron et bien ej viens d acheter cet aprem a antibes deux roues rigide pour la mise a l eau 60 euro les deux , et le mec qui en fait connais bien , jacques car a la meme ecole !! En 1970!! Bref il m a dit
Attention laisse pas tes roues au club de cannes !!! Ha ha
Je vais les percer les peindre avec du mastic chantier , bien les pouraver !!
Meme au Yacht club de cannes !! Ils te volent les roues de la mise a l eau!!!
Mais c est partout ds le monde c est tupique de l antiparasite des mob peaujeot des annees 70 ,
Temps ou tu n etais pas ne
Meme behappy j ai badigone le hors bord de secour sur chaise pour pas qu on m le chourre!!!
Partout in the world c est pareil , que ce soit a cap cod ou jai vecu ou en australie etc c estpartout pariel , mon chien debile est connu cette race pour etre chapardeuse,
Donc les gens sont chapardeur, il y a pire sur le forum !!!

14 sept. 2018

En parlant de trou et de fuite , pas de fuite de matos!! Derobe' s par des intrus,
Non je parle de fuite d eau !! As tu trouve la cause , existentialiste de la fuite d eau!!

14 sept. 2018

Ha super , il est pas colle , cela est une tres bonne nouvelle,

14 sept. 2018

J ai deux cris rouleurs ,avec lesquel j avait dequille mon 40 pieds , donc si t as besoin je te les prette avec des madriers bois et tu remonte ton bourrin pour decoler ce foutu reservoir , si possible le sortir et le reparer , ca c est du travail d orfevre , pas du bricolage soudage a poste !!!

14 sept. 2018

Ok j ai un petit poste s souder , avec lequel JP a souder les fixations de pareclose que tu as vu sur la facade du chantier ,
Uenfois le reservoir deposer tu pourra venir faire joujou soudage ici au chantier ,
J ai des chutes d inox , cela m interresse car moi aussi je voudrais apprendre a souder
Avec ce petit poste cela reste du petit soudage inox mais suffisant pour ton reservoir d eau ,j ai l masque a souder etc tout est range ds mon coin garage

18 sept. 2018

Nous ne devons pas être au même endroit, moi je ne ferme pas mon bateau le plus souvent car la serrure grippe et je ne suis jamais certain de pouvoir la rouvir et je n'ai jamais eu de problèmes. Il est vrai que mon voilier est sur coffre et qu'il faut 1/4 d'heure de godille pour y aller

14 sept. 2018

J'aime bien Phil Bolger et ses bateaux qui répondent à un besoin bien précis.
Il à dessiné plus de 700 bateaux dans sa carrière. Certains sont juste fait pour observer les oiseaux... ;-)

www.duckworksmagazine.com[...]ger.htm :litjournal:

14 sept. 2018

Merci ! Lien direct dans mes favoris pour ma construction hivernale :-)

14 sept. 201816 juin 2020

Phil Bolger incarne l'essence même du minimalisme nautique anti-conformiste.
Il ne cherchait pas à faire de compromis sur ses bateaux, ils sont fait pour faire 1-2 choses et ils le font bien.
Il à été le premier au usa à democratiser la construction amateure ultra simple notament avec ses des bateaux carré "boxboat" inspiré des "Maine Schooner Scow" (regarde google)
Bref si tu passe de ce coté la du yotizme ce ne sera plus Le Relou mais Le Rebel ;-)

14 sept. 2018

:pouce: Juste l'étrave carré je peux pas,ça me rappel trop l'optimist et l'eau plein la geule :mdr:

14 sept. 2018

Je ne vois pas d'étrave carré, j'y vois du volume :-)

16 sept. 2018

Pour info, je suis tombé par hasard sur ce site
www.fao.org[...]149657/
qui donne accès à une bibliothèque digitale en libre accès avec des ouvrages techniques concernant toutes les ressources alimentaires.
Il y a donc une partie assez bien fournie sur la pèche et les techniques maritimes, dont la construction de bateaux..
www.fao.org[...]e00.htm
www.fao.org[...]e00.pdf
www.fao.org[...]e00.htm
www.fao.org[...]e00.htm
ces derniers sont intéressants pour la réparation des coque GRP.
Enfin, à fouiner, même si c'est essentiellement orienté pêche..
www.slideshare.net[...]andbook

17 sept. 2018

Super tout tes liens!
Le 3eme me fait penser à Tara Tari

16 sept. 2018

Commencer par virer les options inutiles style extincteur (efficacité 2s!!, après, bonjour le nettoyage), pompe de cale, un seau a un meilleur rendement, et tu l'emmènes ou tu veux, et pas besoin de pièces détachées, trou, tuyau, bien rangé le levier, quoi d'autre, dans l'idéal, tu vides complètement le bateau, c'est l'occasion de le nettoyer, donc de le voir de près et tu remets le bazar en te demandant, si ça va vraiment servir.

16 sept. 2018

:doc: :doc: :doc:
La pharmacie était fermé le dimanche ?

16 sept. 2018

il faut pas mal d outils et pièces détachés en voyage , ça prend de la place et du poids ,grrr

16 sept. 2018

les gars je vous arrête tout de suite, minimaliste n'est pas régatier :mdr: peu importe le poid embarqué...

16 sept. 2018

le poids c est l énnemi de la vitesse ... mais pas le choix en voyage

17 sept. 2018

Le relou, ton annexe a voile, tu fais les essais sans seau que tu traines(lége) et en traînant un seau coulé, symbolisant tes "3t de matos", t'embarque un GPS et tu nous donne les écarts de vitesse et on en reparle de ton argument

17 sept. 2018

C'était pour t'expliquer par la pratique que tes 3 tonnes de matériel, tu le payes très très cher question performance et maniabilité. Accessoirement ce n'est pas l'esprit minimaliste

17 sept. 2018

3 t, c'est le déplacement de mon 37 p(donné à 2,75 par calcul des volumes) avec vêtement et bouffe, mais sans le supplément. Quille longue ou pas (pourquoi Moitessier a allégé son bateau du matériel non nécessaire?). Après, c'est toi qui navigue dessus.

16 sept. 2018

en cata* parceque moi avec mes 3 tonnes d'affaire ou sans il marche pareil ^^

17 sept. 2018

Faut apprendre à lire au lieu de répondre en vrac sur 100% des posts!
Je te laisse relire et comprendre où ta fais faux ... un indice : qui parle dannexe ?!!

17 sept. 2018

Sur un quille longue de 12t à déplacement lourd je suis pas certain de le payer si chers.. vous savez 3 tonnes c'est queudal... vêtement, bouffe et on y est...

17 sept. 2018

J'entend bien ;-) mais Moitessier faisait la course pas moi :-)
Je vous assure que mon bateau à vide est désagréable, certes on gagne au déalage et virement de bord mais il ne passe absolument plus la mer confortablement. Une fois bouffe , vêtement, équipement plongée etc + fioul et eau chargés, il se transforme en locomotive que rien n'arrête pour max 1noeud en moin .... c'est une question de choix et surtout de type de bateau

16 sept. 2018

j'ai un bon copain qui navigue sur le bateau en bois classique de son pére ,construit en 1954 ..

il est toujours dans son jus , pas d'installation electrique , donc pas d'électronique ,un sandow pour pilote auto , etc

et il navigue aussi bien ou plus que la plus part des gens ayant une usine a gaz à bord ...

il se moque souvent des mes installation

au ponton il a une balladeuse qu'il branche au tableau

16 sept. 2018

sans pilote pour qq heures ok mais pour des jours et des jours la ça va pas vraiment etre pareil , pour l électronique , il y a des indispensables au long cour

17 sept. 2018

tu peux refaire des grandes nav au sextant et une ligne de sonde , pour ma part pas envie du tout pour avoir bien connu ce genre ....

16 sept. 2018

électronique indispensable au long cours ?
ben les sioux, les mayas et autres peuples doivent bien regretter que nos anciens n'aient pas étés de cet avis, ils seraient restés bien tranquilles sans que nous soyons capables de venir les enquiquiner dans leur coin...
on va relancer le débat cma !
jpierre

17 sept. 2018

mais il a un pilote qui marche tres tres bien : c'est son sandow et m^me pour me taquiner il me dit en avoir un second de rechange moi non

17 sept. 201817 sept. 2018

Arafura(avant ton prochain pseudo??), c'est dommage que tu es commencé la construction de ton nouveau cata, j'aurai pu te passer ceux du mien. j'ai un catamaran (que tu as vu a Apataki), pilote tu dis!!! Pourquoi faire, ce merveilleux bateau, tient barre amarré au près (normal, comme tout voilier qui se respecte), au travers (c'est déjà plus difficile), et cerise sur le gâteau, au portant sous spi!!!(5 js d'affilé), avant d'affalé, 60 milles en 6 h. Inconvénient de ce système, ça ne marche pas au moteur!!!
Donc électronique, je suis pour le voilier du pote de CalypsoII

17 sept. 2018

vu la mer que j ai eue entre Tahiti et les Fidji , j aurai voir le comportement d un voilier avec un sandow ??

17 sept. 2018

Comment savoir, il aurait fallu partir en même temps. Mais barre amarré, c'est comme le sandow, il appartient à l'architecte naval d'y penser, le problème c'est que les clients veulent des bateaux loffants, avec des carènes qui déforme énormément à la gîte(mono).

17 sept. 201817 sept. 2018

Je me permet de faire remonter ce post pour mettre les points sur les "i" pour des users comme @manthys et autre...
[b] le minimalisme est un choix et une conception personnel, ce post à pour but den débattre discuter, échanger afin que chacun puisse y prendre ce qui linterresse pour sa vie perso mais [u] absolument pas vocation à monter une association extrémiste et reprocher au reste du monde leur fonctionnement en se la jouant donneur de lecon "moi je sais mieux que toi, bouhouhou la technologie"
[/u] [/b]
Alors oui les minimalistes qui aime le carbone et les foils ça existe car ils sont minimaliste pas rétrogrades ! Et il ny a que dans les esprits étriqués qu'on y trouve une incompatibilité

17 sept. 2018

aujourd'hui on peut dire que les ecolo comme les minimalistes sont dans le vrai et en avance sur les autres qui restent dans le dure et la grosse consommation ..mais il faudra encore 10 ou 20 ans pour que tout le troupeau suive ...

que n'avons pas entendu sur les écolo il y a 20ou 30 ans , aujourd'hui l'on ne pense ,respire qu'en ecolo ..m^me sarko est devenu ecolo c'est dire ..

17 sept. 2018

C'est ce que je veux vous faire comprendre et que je reproche aux a dautre personne qui malpaguent avec le minimalisme (non l''écologie) sur d'autre sujet : [b]personne na tord [/b] mais tout le monde a ses croyances préformater par son éducation, sa classe, son ethnie, le système auquel il appartient et l'environnement dans lequel il evolue, chacun a son rythme comprendra par la bienveillance ou la necessité dans la mesure qui lui convient et non par la marche forcé. (Je parle de minimalisme ce qui maltraite les animaux, vident les oceans des especes protégés par ex on peut les lapider sans problème de mon point de vue )

Les écolos ça veut plus rien dire, sarko se déplace en limo, jet est à la botte comme TOUS du plus gros problème de notre système les lobbys....

17 sept. 2018

Calypso 2, oui, il y a 20/30 ans. Mais aujourd'hui j'ai l'impression juste d'un coup de peinture-a l'exemple de McDo, tu crois que la bouffe a changé!!!

17 sept. 2018

McDo si la bouffe a changé ,j'en sais rien je n'y met jamais les pieds ...je mange ce que mon jardin produit

17 sept. 2018

Tu devrais en essayer un, juste pour goûter ce que les gens on leur a fait aimer comme gout, c'est édifiant, et encore tu sais pas la meilleur,McDo a financé (10 millions!!, en francs, je pense), pour que les gobelets, assiettes, emballage soient comestible!! Tu t'imagines (ils ont renoncé), les gens manger les emballages!! On aura tout vu!!.
Ok, le relou, je m'éloigne du sujet

18 sept. 2018

@Skippertrimax;
au moins, cela aurait été un vrai geste écologique, la vaisselle comestible !
Pas de déchets dans les poubelles !
(a part les vieilles frites et viande avariée)

Mais le must au macdo, cela aurait été qu'ils ne servent plus que de la vaisselle jetable comme bouffe, là ça aurait été vraiment minimaliste et écologique !!!
:pouce: :mdr:

Plus de viande avariée, plus de vieilles frites, et surtout plus d'huile a jeter !

18 sept. 201818 sept. 2018

D'après moi le minimalisme en bateau peut jouer sur différents paramètres . D abord sur la taille du bateau pour un équipage déterminé . Par exemple certains anglo-saxons marins diront que pour vivre ou voyager en voilier pour un solo ou duo, un bateau bien préparé entre 26 et 30 pieds maximum peut être suffisant si on envisage la voile de manière simple sobre et cheap. Ill y a eu pas mal d'exemples de solo ou couple qui ont naviguer pas mal d'années comme ça . Ensuite aussi sur le choix du matériau et de l'équipement au plus simple possible, et un matériau que l'on maîtrise suffisamment soi-même si possible. Le contreplaqué époxy par exemple peut faire partie de cette philosophie minimaliste puisque un bricoleur moyen dans l'absolu peut tout réaliser soi-même, y compris des réparations ou des modifications . La forme de coque, par exemple à Bouchain vif pour les bateaux en CP , voire même la carène d'un Doris , une des plus simple à réaliser. Le type de gréement et à mon avis le gréement Marconi europeen classique n'est pas forcément le top au niveau minimalisme y compris pour l'entretien et le cout . Le gréement de jonque , catboat, ou crab claw, par exemple peuvent être intéressant pour leur simplicité y comprit dans leur fabrication et entretien autonome . Après je dirais la simplicité ,avec une barre franche plutôt qu'une barre à roue , régulateur d'allure plutôt qu'un pilote électronique , un sextant et un GPS portable, plutôt qu une centrale de navigation , éviter les vannes et passe coque pour simplifier l entretien et ennuis, donc simple seau pour les toilettes, un tank ou bidons d eau d douce, une cocotte-minute plutôt qu'un four. Eviter le moteur in-board , préférer un hors-bord ou encore mieux si le bateau n'est pas trop grand choisir une godille pour les manœuvres de port. Eviter tout ce qui est électrique et dans l'idéal un bateau qui puisse se passer de place de port , de grutage, donc un bateau qui puisse s echouer à marée basse , pte, quille longue ou autre.
Sur le sujet je pense que certains marins anglo-saxons sont beaucoup plus habitués que les Français . Lire par exemple The sufficient sailor du couple Pardey, Voyaging on a small income de Annie hill et quelques autres!

18 sept. 2018

Par exemple ce couple allemand qui avait voyagé (tour du monde) pendant 3ans, avec leur jeune garçon (entre 3 et 6ans) sur un etap 21i...
En se faisant plaisir.

18 sept. 2018

donc revenir aux bateaux de CMA :mdr:

durant pres de 10 ans avec deux enfants nous n'avons eu que du bonheur avec un Armagnac de 8.53m qui a l'époque était considéré comme un grand bateau ...maintenant le minimaliste commence à 10m .

18 sept. 2018

pas d'electronique , un hb (6cv) un simple rechaud ,

de St Malo on partait 4 semaines ,on a fait biensur Bretagne Nord ,les Anglo ,Angleterre, m^me descendu jusquà la Rochelle une année

18 sept. 2018

Et oui, vu vos exemples, c'est l'opposé de la plaisance a la française!!!
Creek,bon résumé.

18 sept. 2018

Je suis d'accord avec vous, j'ai aussi de très bon souvenirs de croisières à 4 dans mon kelt 6.20 sans pilote, sans GPS juste avec un sondeur à éclat, un compas de relèvement, la règle cras et une carte...

et aussi avec ma fille aînée qu'on amenait sur l'eau partir de 6 mois ( aujourd'hui on se ferais traiter de fous)...

On était minimalisme simplement parce que ça coûtait pas cher d'aller sur l'eau comme ça.

MAIS nous étions jeunes, on s'en moquais de ne pas tenir debout à l'intérieur, d'attendre la renverse par mauvais temps pour rentrer, de se faire mouiller de rester à la barre en prenant des paquets de mer ou la pluie, ect,ect...

Aujourd'hui je ne suis pas sur que j'y prendrais autant de plaisir, je suis moins minimalisme car j'en ai les moyens mais aussi et surtout car les années passent.

Alors minimalisme oui, mais avec un peu de confort tout de même :-p

18 sept. 2018

c'est vrai ,mais aujourd'hui les "jeunes" qui débutent veulent tout a bord ... donc ils font un gros emprunt et vont bosser comme des dingues pour avoir tout ce soit disant "confort" 5 ou 10j dans l'année

ce que je regrette c'est la navigation à l'estime c'était super interessant et il y avait ce coté aventure ..maintenant la notion de navigation a pratiquement disparu .

Je me souviens d'avoir traversé la Manche et etre rentré à Cherbourg sans pouvoir voir la premiere digue tellement la brume était épaisse et on a atterir pile poil au mole de la marina vers minuit et tout cela a l'estime ,avec un loch et un compas ..on y voyait a 50m ...

18 sept. 2018

d'accord ils peuvent (les jeunes) avoir un gps mais on se passe tres tres bien a tout un tas d'appareils qui coutent cher ..et un bateau de moins de 10m fait parfaitement l'affaire pour quelques jours passé en mer ...

idem les pontons à 2 ou 3000€ l'an , un corps mort va tout aussi bien au 1/4 du tarif etc etc ...

lorsque je voie dans les ports certains mettre un hb sur l'annexe pour faire 50 ou 100m ça me laisse rêveur tout de m^me . jeune ou moins jeunes d'ailleurs

18 sept. 2018

Sauf que les djeuns d'aujourd'hui si ils font ça à l'estime et se plantent vous pouvez être sûr que tout le monde les attendra au tournant en mode "et le GPS c'est pour les gobis ?!"

18 sept. 2018

et c'est là que la composante géographique entre en jeux...
Des corps morts organisé dans le 06 il n'y en a pas, dans le 83 peu de part la typographie...
Donc on en revient au même qu'avec les ports (que je suis le premier à fuire) ou alors on vit dans l'illégalité et la débrouille avec le stress et les emmerdes que ça implique...
ex1: Quand il fait froid, que j'ai plus d'eau, que j'ai envie de calme et débarquer facilement, j'attends la nuit, bien tard, et file m’amarrer à une station service... ça fonctionne faut juste pas aimer la grasse mat et ce tirer avant l'arrivée de l'équipe du port..
ex2: Le mouillage c'est bien aussi niveau économie, mais je plonge 3 à 4 fois par mois 12mois/an, même quand l'eau est à 14° pour vérifier mon mouillage et l'entretenir, et croyez moi c'est pas superflu

J'ai aussi commencé comme vous le conseillez, avec un 6m et des week de nav, mais quand on aime ça on en demande plus... le 6m suffit plus pour la traversée à 2 ou du temps plus costaud (enfin le love-love le ferai largement, comme d'hab la limite c'est le capitaine/équipage) on passe alors à 8m.. et ainsi desuite.. on applique nos croyances limitante à notre bateau acheté à crédit.. à crédit oui pas parceque le bateau est cher mais parceque c'est comme ça qu'il vivent les jeunes par chez moi, parcque après loyer, impots, charge et bouffe il reste pas grand chose et que les jeunes, à force que leurs grand parents leurs répètent, ils ont bien assimilés que la vie c'est maintenant et pas à cette fichue retraire bien trop loin et incertaine...

18 sept. 2018

Je me dis que le problème est ailleurs .... (non, ne pensez pas à la musique de X-Files ;-) ) :

D'une part la philosophie de minimalisme est différent selon les personnes (deux exemples extrêmes et opposés : le voilier en bois sans moteur et sans électricité très résilient et dont on peut tout réparer soi-même ; et le voilier de course tout carbone qui est fait pour toutes mers et où il n'y a aucun confort car superflu).

D'autres part il y a ceux qui parlent de la théorie (et dont certains d'entre-eux donneraient presque des leçons) mais qui n'ont pas expérimenté eux-même DANS LES CONDITIONS (et programme et voilier) qu'on a soi-même.

Exemple d'actualité : cet automne 2018 je rencontre des soucis mécaniques. Evidemment que ça m'est passé par la tête d'envisager de débarquer le moteur et de tout faire qu'à la voile (ports et mouillages). Evidemment. Surtout que cette idée est appuyée par tout un tas de gens qui disent "ah avant c'était mieux, on faisait sans moteur" et "ah je connaissais quelqu'un qui faisait sans moteur" etc etc.

Oui mais ...
Entre le fantasme et la réalité souvent les pensées déforment à leur guise...
Est-ce que ces personnes faisaient les entrées/sorties de port uniquement dans leur port d'attache ou faisaient-ils également ces manoeuvres dans des ports inconnus, loin où ils ne connaissent pas les régimes de vents et effets venturi ? Si la réponse est "oui" (là ça devient rare), est-ce qu'ils l'auraient fait avec le voilier que j'ai ? (partons du principe que chacun a un voilier différent)

Evidemment qu'on a tous lu des livres ou entendu des gens qui naviguent à l'estime. Evidemment que ça n'est pas de la science fiction. Evidemment qu'il faut savoir le faire car ceux qui naviguent savent que ce n'est pas «si on a une panne» mais «lorsque ça va être en panne» car ce n'est qu'une question de temps.

Moi, si quelqu'un m'affirme (et de manière fiable) que sur mon voilier ET pour mon programme de navigation (très important), il est capable de tout faire sans moteur et sans électronique et sans électricité et sans pilote, il me passe qu'une seule chose par la tête à lui dire : «bon sang, perdons pas notre temps à parler, viens m'apprendre !!»

Je pense que 100% de ceux qui naviguent rêvent de ne plus être embêtés par la moindre panne, pourtant 99.999% connaissent des ennuis avec toutes sortes de pannes. On peut donc en déduire que 99.999% de ceux qui naviguent ont un moteur et/ou électricité-électronique et/ou etc etc etc. Et en parallèle il y a tout un tas de gens qui disent que eux ils savent qu'ils ont été sur le bateau de quelqu'un qui n'avait pas tout ça et blablabla.

Soit 99.999% des gens aujourd'hui sont des purs masochistes qui prennent leur pied avec des pannes en tous genres alors qu'ils pourraient faire autrement, soit ces 99.999% sont tous des super-mauvais incapables d'être sans moteur ET sans électricité ET sans électronique ET sans pilote sur LEUR voilier pour faire LEUR programme, soit ça signifie que ça n'est pas si évident que ça d'avoir pas de moteur ET pas électricité ET pas d'électronique ET pas de pilote auto pour les programmes que nous faisons (et avec les voiliers que nous avons).

Je pencherai plutôt pour cette 3e hypothèse.

18 sept. 201818 sept. 2018

Je rajouterai cette précision :
Celui qui m'affirme (et de manière fiable) que sur mon voilier et pour mon programme il sait faire, en solo, en ayant pas de moteur ET pas d'électricité et pas d'électronique ET pas de pilote, PAR TOUS TEMPS (ou presque), 100% du temps (pas épisodiquement juste 1 fois pour dire que c'est possible) , je lui dis «bon sang, ne perdons pas notre temps à parler, viens m'apprendre» mais également ....

... également vu l'économie qu'il va me faire réaliser dans le temps, je suis prêt à le payer 1000€ pour qu'il m'apporte ce savoir concret sur le terrain. S'il échoue, s'il s'avère que finalement il n'y arrive pas, c'est lui qui devra me filer 1000€.

18 sept. 2018

@Le-relou : programme actuel = 3 mois au printemps et 2 mois en automne, toute la Méditerranée occidentale (de jour et de nuit), à deux sur un voilier d'un peu plus de 3t tous pleins faits et 10m et 2.2m de tirant d'eau et 60m2 de toile au près.

Programme espéré = poursuivre jusqu'au Canaries, transat aller, les îles des Antilles, transat retour, retour st laurent du var.

Ca m'aurait bien plus d'aller tutoyer le nord de l'Europe en été, mais c'est une autre histoire.

Si quelqu'un peut m'apprendre à faire ça, solo + sans moteur + sans pilote + sans électronique ni électricité, tout le temps (pas ponctuellement), jusqu'à F10 en mer et jusqu'à F6 pour manoeuvrer dans un port ..... ça m'intéresse.

(je ne dis pas que c'est impossible, je suis sérieux quand je dis que j'aimerai vraiment savoir faire tout le temps sans moteur ni électricité pour ce programme et ce bateau)

18 sept. 2018

@Calypso2 : en voilà une question interessante :-)
En lisant ta question je suis resté comme une poule devant un cure-dent.

Peut-être que c'est parce que si on parle d'une généralité on répondra facilement que «TOUT est possible» et que la discussion va vite être close. :-)

18 sept. 2018

c'est quoi ton programme ? parceque pour aller à lérins aucun soucis, je te fais ça ça aucun des équipements cités et gratos ;-)
Saint laurent du var je rentrais à la voile jusqu'au dernier quai des petits bateaux face à Monaco marine et m'ammarrer... on est d'accord pas par fort vent

18 sept. 2018

mais pourquoi diable ramener toute discussion a notre cas particulier ...

18 sept. 2018

oui et non , il faut etre franc et clair , on aime se faire plaisir en achetant tel ou tel truc ...moi le premier

le dernier en date d'appareil c'est l'AIS on me va pas me faire croire que 99% de ceux que l'on acheté ne l'on pas fait pour simplement se faire plaisir ... car 90% des plaisanciers ne naviguent jamais la nuit et ne vont pas plus loin que le port d'en face et lorsque j'allume mon recepteur un dimanche entre Groix et Loreint il y a foule sur mon ecran ...et ça cout en gros 1000€ ..

qu'on est ce que l'on appelle l'indispensable ok mais on a surtout un tas de chose maximaliste ...

un gps portable une vhf portable pour la secu peut etre un sondeur et encore a voir ,un pilote basique tout le reste ç'est du maximaliste ... a quoi peut bien servir une centrale de navigation a tout ceux qui ne naviguent pas plus d'une semaine ...
je dirai m^me a quoi est-ce utile d'avoir un bateau

18 sept. 2018

tu as raisons... genre le spot sous marin dont je parle dans l'autre post... oui je pourrais m'en passer, mais ca me fait plaisir et c'est beau ^^
maintenant quand j'achète un truc il faudrait que je me force à penser " t'es sûr vraiment" mais à ce jeux là on ne garde rien

18 sept. 2018

tu as raisons... genre le spot sous marin dont je parle dans l'autre post... oui je pourrais m'en passer, mais ca me fait plaisir et c'est beau ^^
maintenant quand j'achète un truc il faudrait que je me force à penser " t'es sûr vraiment" mais à ce jeux là on ne garde rien

18 sept. 2018

Qu'est ce que c'est une centrale de navigation ?
:acheval:

18 sept. 2018

Bon, j'exagère à peine, j'ai vu ça dans les catalogues et sur un voilier lors d'un stage de nav. mais la moitié des fonctions ne marchaient pas :mdr:

Moi j'adore acheter des cartes papier du shom, le voyage avant le voyage, ça c'est du plaisir vrai.

Le GPS ça me gonfle, on ne sait jamais combien de temps il va prendre pour démarrer, l'écran est illisible au soleil etc...
L'autonomie pareil etc etc.

J'avoue que je n'irait pas jusqu'au minimalisme "sans cartes ni jumelles" !!!
:mdr:

18 sept. 2018

pour aller plus loin dans le minimaliste

a quoi peut bien servir un bateau ?, alors que toute les statistique s'accordent à dire qu'ils ne sortent du port pas plus de 5 j voir une semaine par an ...c'est de la démence et là c'est vraiment du maximaliste

18 sept. 2018

:non: :non: interdiction de remettre en cause l'utilité d'un bateau sur ce site et ce post :mdr: :mdr:

Plus sérieusement, 5jr par an ok, mais la plupart ici navigue et sont à bord bien plus.. en plus souvent de vieux bateaux de 70 à 90, niveau recyclage on fait pas mieux :-)

18 sept. 2018

Calipso, tu tiens d'ou tes sources? J'ai comme un doute et je trouve ce chiffre très très optimiste, si tu compte les bateaux au sec, qui ne reverrons jamais la mer, les squatte a flot, idem, les bateaux a moitié entretenu qui ne sorte pas. Ils en restent peu pour faire ce chiffre.

18 sept. 2018

Cette stat de bateaux qui ne sortent que X jours ( X tout petit) ne veux strictement rien dire. Comme d'habitude on fait dire aux chiffres ce qui nous arrange, mais en comptant les bateaux au sec pour X raisons, on fausse la stat enfin on la dévie du but initial.

En ce qui concerne le minimalisme, moi je ne le suis pas car pour moi le bateau est un loisir, donc je rejoint Calypso, je trouve normal de se faire plaisir de temps temps avec des trucs dont on pourrais ce passer tout en restant dans l'idée que je me fais de la voile, c'est à dire, couper le moteur des que possible, du vent dans les voiles et un bateau qui marche bien sans bruit... une sorte de minimalisme quoi... :heu: :langue2:

18 sept. 2018

La plaisance regroupe un très .. très large éventail de philosophies et de pratiques (et de nombre/types de sorties) différentes.

18 sept. 2018

Pour ma part il va sérieusement falloir que j'ai un long entretien avec moi-même, car j'ai comme une dissonance :
L'un des moi prend plaisir à l'électronique, aux réglages fins, à l'optimisation, et rêve de super-accastillage super-voile super-électronique ..... Et un autre des moi rêve de ne plus avoir du tout d'électricité (ni de moteur) ni de batterie.

Et selon les jours (nuits) un autre moi réclame au petit matin qu'il y ait d'avantage de confort, et l'autre moi lui rappelle que + de confort = + de poids = moins bien pour naviguer par petit temps.

Avant de discuter des divergences d'opinions/philosophies avec les autres, peut-être qu'il conviendrait à faire ce même boulot avec soi-même ;-)

18 sept. 2018

plus ce fil avance et plus c'est ce que je me dis aussi :mdr:
Après on peu avoir une opinion et ne pas arriver à l'appliquer au quotidien, c'est bien on se rend compte des "difficultés"...

18 sept. 2018

Eh,eh, je suis aussi pleins de contradictions et je l'assume... ;-)

18 sept. 2018

quand j'ai une envie pour quelques chose "d'indispensable" souvent j'attends que ça me passe et lorsque ça passe j'en suis satisfait parfois plus que d'avoir succombé ..

19 sept. 2018

Ça ça fonctionne pour l’indispensable.
Mais pour le superflu non.
Par exemple si je n’avais pas acheté mon bateau qui est très superflu, je serai très frustré.

La seule chose qui compte c'est de se faire plaisir ,dans plaisance il y a plaisir et non pas bagne

18 sept. 2018

dans plaisance je lie plaie, aisance, mais pas plaisir :-p :acheval:

18 sept. 2018

Houla, il est temps que tu finisse tes travaux et que tu remettes à l'eau...

Ça deviens une plaie quand tu as un bateau trop gros 'trop d'equipement a entretenir et pas assez de sous a depenser ,c'est une question d'equilibre ,dans ton cas damien peut etre qu'un dix metres t'aurais suffit ;-)

18 sept. 201818 sept. 2018

très certainement, ou un achat plus avisé et réfléchi mais c'était une boutade que je fais souvent à ce qui me dise "je pourrais pas moi" :-)
je suis aux anges d'apprendre tout ce que j'ai a apprendre pour réparer mon bateau et me régal malgrès l'effort même si Now à bien résumé, vivement le retour à l'eau après 2 ans passé de chantier en chantier ^^

18 sept. 201818 sept. 2018

Le mot plaisir /plaisance, c'est un jeu de mot. Un voilier est un véhicule qui se déplace a la voile avec ta petite maison intégré, sur la mer. La mer ce sont des éléments que tu subis mais que tu peux anticiper ou adapter(courant, vent, houle). Le travail de l'équipage en intégrant la configuration spatiale (terre, haut-fond), c'est d'essayer de partir d'un point connu, vers un point espéré, en intégrant aussi les autres (cargos, pechou, conflit terrestre). Le minimaliste, c'est le minimum pour le faire, l'essentiel (eau cambuse), l'indispensable (carte, positionneur), un stock de pile, et une lampe frontale, étant a demi minimaliste, j'ai pris un radar , une batterie et un panneau solaire et tu fais le tour de monde, une CB peut aider, je n'ai fait que la moitié de ce programme!!

Une simple tablette avec une carte 4 g sert a tout faire :cartographie , meteo ,loch ,gps etc ,en navigation cotiere bien sur ,est ce qu'une tablette c'est minimaliste ? ;-)

18 sept. 2018

Oui, c'est minimaliste en terme d’électronique de nav et en plus c'est même pas limité à la nav cotière... :pouce:

18 sept. 2018

en fait je pense surtout qu'au fil du fil on a mélangé minimalisme et optimalisme ;-)
Perso j'adore les bricolages et bidouilles en tout genre en électronique et autre qui simplifie la vie, comme un routeur nmea etc.. Puis ça occupe l'hyperactivité :mdr:

18 sept. 2018

«Puis ça occupe l'hyperactivité» ..... Si jamais tu t'ennuies, j'ai PLEIN d'idées à te faire bricoler ;-)

Ca me fait penser à un ami (retraité) qui, il y a quelques petites années s'est posé et à remis à plat SON "programme" de navigation : il s'est acheté un cata de sport, il s'est bricolé une petite tente dessus, il y a mis un petit réchaud, un tout petit panneau solaire et une batterie. Il fait que du côtier (son âge et sa santé faisant qu'il ne veut plus faire ne serait-ce que du semi-hauturier solo).
C'est un exemple de minimalisme très intéressant !

19 sept. 2018

Qu'est ce que e suis pas allé dire :mdr: promis jaide tout le monde une fois le mien fini ^^

19 sept. 2018

"..... Si jamais tu t'ennuies, j'ai PLEIN d'idées à te faire bricoler"
moi de même, mais sur mon bateau, car il y a encore de boulot !
;-)
En plus, c'est un voilier minimaliste !
Pas d'électronique, pas de pilote auto, pas de SPA ni douche ni eau chaude ni ni etc...

19 sept. 2018

C'est bon Steph j'aurai pas assez dune vie avec le mien :mdr:
Courageux e cata + tente, ça doit être bien humide ^^

18 sept. 2018

Tablette ....
Il y a quelques temps je commençais à me dire que c'était THE super idea ces histoires de tablette et/ou smartphone qui font tout un tas de choses : en tous cas mieux qu'un unique (couteux) équipement dédié. Eh bien finalement j'ai changé d'avis.

Oh j'utilise toujours mon iPad et Weather 4D et j'en suis satisfait..... mais jusqu'à quand ? L'obsolescence de ces appareils donne des sueurs froides.
Pour ceux qui ne conçoivent pas une basique vie terrestre autrement qu'avec un smartphone, alors en effet pour ces gens là, puisqu'ils ont un smartphone déjà dans la poche il "suffit" de rajouter la/les applications adéquates. Moui.

Moi j'en ai une autre vision : j'en suis à chercher à remplacer mon basique téléphone 2G par un encore plus basique téléphone 2G dans lequel je pourrais mettre des piles AAA :
www.hisse-et-oh.com[...]a-ou-aa

Sur le principe, je me dis que c'est plus fiable d'avoir la super coûteuse montre de marque XYZ (pas parce que c'est la marque bidule mais pour l'aspect fiabilité/précision/robustesse) plutôt qu'une Apple Watch (j'ai essayé 13 jours !) qui fait tout mais de manière médiocre et/ou peu fiable.
(j'insiste : sur le principe ! .... car je n'ai pas de montre ;-) )

Sur le principe, je préfèrerai (notez l'emploi du conditionnel) du super instruments électroniques NKE et ordinateur très faible consommation avec Adrena, plutôt que deux smartphones accrochés en guise d'afficheur et qui seraient reliés en WiFi à un petit boitier qui renvoie les infos : le 2e scénario me semble
- peu fiable
- peu précis
- qualité d'affichage médiocre surtout au soleil
- peu robuste
- la batterie montrera des signes de fatigue au fil des mois/années
- et comme on l'utilise à tout un tas de choses on augmente la probabilité de casse

Non pour moi, l'usage des smartphones (ou tablettes) sur les voilier, c'est presque de l'attrape-couillon : à court terme ça revient bien moins cher qu'une installation complète NKE HR + Adrena :p , certes , mais il n'y a pas de long terme (ni même moyen terme) à espérer.

Pour moi l'usage des smartphones (ou tablettes) ça n'est donc pas du minimalisme mais du maximalisme ...... Tiens ! je crois que je touche du doigt ma définition possible du minimalisme : "que ça dure dans le temps, et fiable, sans superflus"

19 sept. 2018

Tout dépends comment definir "court terme" et "long terme"
Long terme pour moi c'est 30-40 ans, en partant du principe que la personne garde le même voilier à vie et que l'instrumentation de bord sera toujours utilisable pendant tout ce temps là. Dans ce cas là il n'y a pas mieux que le sextant.
Pour le moyen terme et court terme, je ne saurai pas vraiment te répondre, personellement je trouve que les installations électronique c'est la ruine, les cartes coutent chère et surtout aucun moyen de s'en servir s'il y a une panne électrique à bord.

Ça fait bien longtemps que j'utilise que le smartphone pour naviguer et pour l'instant ça ne m'as jamais fait défaut. Pour info mon smartphone date de 2013(?) et il marche toujours aussi bien. Les gens sont content de te les donner une fois qu'ils viennent d'acheter le 'dernier'. L'obsolescence programée l'es surtout dans la tête des gens!

J'ai 2 smartphones à bord, 1 tablette, 4gps dont 2 traceurs et 1 sextant et les tables.
Sur tout ça il n'y a que le sextant et 1gps que j'ai acheté. Le reste gratos...
J'ai qu'un smartphone qui tourne en continu, les gps sont au fond d'un coffre,par contre la tablette est toujours rechargée et j'ai des accus USB de secours.

Donc pour mon cas je préfère navionics à 30€ qu'un GPS traceur à 200-300€ (je connais même pas le prix)

19 sept. 2018

Je comprends ton point de vue, les smartphone c'est du court terme jetable.
J'en ai eu marre, j'ai plus de tel. portable pour cette raison, marre du jetable et du mercantilisme de toutes ces marques qui font de la m...

Mon note trois samsung a plus de 6 ans et je compte le garder encore longtemps,ces appareils sont tres fiables et c'est pas parce qu'il en sort un nouveau tous les ans qu'il faut jeter l'ancien

18 sept. 201816 juin 2020

Ce bateau, minimaliste, je l’ai nommé Minimum

18 sept. 2018

mais il a 3 fois plus de coque c'est pas minimaliste :mdr:

19 sept. 2018

Et ce bateau "minimaliste" affiche déja 3 voiles !
maximaliste gaspilleur !

:mdr: :mdr: :mdr:
:acheval:

19 sept. 2018

A propos de minimalisme, je pensais au chauffage...

J'avais lu il y a longtemps qu'un pot de fleur (en terre) retourné sur le réchaud diffusait une bonne petite chaleur.

testé, lors de la mise en peinture de l'intérieur en automne.
Résultat; la mise en peinture a vite tourné court, et en prime des heures de nettoyage de l'intérieur, le pot ayant littéralement explosé en centaines de petits éclats coupants nichés dans tous les petits coins du carré, heureusement pas de blessures au couple de peintres.

J'ai donc mis un (gros) mouchoir sur l'idée pendant longtemps.
J'y repense, mais différemment.

Pensez vous qu'une "boite" (soit trouvée, soit fabriquée) en inox (pour ne pas rouiller) contenant deux briques réfractaires serait une bonne solution pour garder la chaleur du réchaud un petit moment ?

Ou des altères chromées (idem, pour ne pas rouiller) qui je crois sont en fonte, au moins ce serait un produit "déja fini" et aurait le même effet calorifère une fois chauffées ?
Les pots d'échappement moto sont souvent en acier chromés, donc le chrome devrait résister.

Bonne idées de chauffages minimaliste ou pas ?

19 sept. 2018

Evite de bruler tout ce qui est chromé tu va te tuer.
La fonte ok mais seulement s'il n'y a pas de peinture.

J'ai essayé les briques réfractaire dans le four à gaz l'hiver dernier c'était pas terrible fallait se lever plusieurs fois dans la nuit.
J'ai aussi éssayé toute les conneries que tu trouve sur yt pour sois disant se chauffer...sans succès.
Marre d'avoir froid je me suis fait un poele a bois a l'arrache sur un ponton et même s'il était moche et ça à marché super!
Cet été je m'en suis refait un tout en inox. Ya pas plus romantique que le poêle à bois... Hate que l'hiver arrive!

19 sept. 2018

Ya pas 10 000 solutions.
-Poêle à bois
-Poêle à gasoil (genre refleks)
-chauffage soufflant (genre Eberspacher)
-chauffage à alcool
-chauffage a gaz (je déconseille)
-chauffage Origo modifié (cherche sur le forum)

19 sept. 2018

Économique & minimaliste pour se chauffer et passer rapidement (quelques heures) de vie à trépas.

19 sept. 2018

@Domde;
:mdr:
Le bouquin "sucide mode d'emploi" si connu a été interdit je crois, alors il faut trouver des alternatives minimalistes
:mdr:

Blague à part, je ne pensais pas à une utilisation intensive, mais à chauffer cette masse qui ensuite restitue sa chaleur lentement comme le fait un poêle en fonte une fois éteint.
Chez nous, le poêle éteint vers 11/12 heures du soir est encore tiède le lendemain matin à 7heures...
De plus notre petit bateau est aéré.

C'est juste une réflexion sur un petit chauffage d'appoint pour un petit voilier, pas un chauffage d'ambiance pour atteindre 25° en plein hiver !

19 sept. 2018

Autre idée de minimalisme :
BOUILLOTTE SAC A DOS, à confectionner soi-même en prenant des idées sur ce qu'il se fait ici :

www.lesbouillottesdebea.com[...]-le-dos

Un Jetboil (bien mieux qu'une cuisinière avec lourde bonbonne de gaz peu optimisée) pour faire bouillir l'eau pour cette bouillotte , et voilà un chauffage qui ne tombera pas en panne ET qui aura coûté peu cher ET qui sera résilient ET qui pèse pas lourd.

Ca fait quelques années que je pense à cette bouillotte sac à dos, je n'ai pas essayé.

19 sept. 2018

Ce serai sympa le modèle bouilloire slip

19 sept. 201819 sept. 2018

J'ai une chaudière webasto à eau.. ce truc ma coûte x milliers d'euros et je ne lai toujours pas installé (énorme chantier avec beaucoup de menuiserie et plomberie)
En attendant j'utilise bouillotte pour le lit, triple couche et monopyjama pour le m
Pitaine et ça passe (cp+teck+acajou )... ya que le matin au réveil quand le souffle créé de la vapeur et qu'il faut se mettre à poil pour la douche ... :mdr:

19 sept. 2018

Le souffle qui créé de la vapeur au petit matin en hiver .... ou les gouttes d'eau qui tombent du plafond pile dans l'oeil ou la narine : ceux qui ne vivent pas à l'année sur un voilier ne connaissent pas ces moments spéciaux. :-)

19 sept. 201819 sept. 2018

Le bois c'est top pour ça, même sans chauffage pas de condensation ni d'humidité :-) bon quand ça se met à fuire par contre c'est pas des gouttes ... :mdr: ma copine cette hiver avec qui je dormais était un seau à défaut de sotte

19 sept. 2018

Il faut vous acheter un déshumidificateur.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (195)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021