Menaces pour un des derniers espaces de liberté

En vrac:
- places de port en nombre insuffisant, chères, listes d'attente opaques,
- mouillages organisés menacés (pour les concéder à de grands groupes privés qui vont tout faire pour les rentabiliser)
- multiplication des bouées payantes
- de + en + de mouillages forains où cuve à eaux noires obligatoire (à décharger à 5 nm des côtes, alors que l'essentiel de la pollution vient d'ailleurs)
- 50 % des côtes françaises seront règlementées dans le projet "Natura 2000"
- risque d'un contrôle technique bateaux anciens (pour favoriser le renouvellement du parc, à la demande des constructeurs, comme pour l'auto)
- restriction pour la pêche de plaisance (alors que les chaluts des professionnels dévastent les fonds et que les bateaux usines vident la mer).
On nous accuse d'être des pollueurs, des nantis et on nous traite comme des "cochons de payeurs".
Nous sommes victimes de notre individualisme et de notre inorganisation au niveau national.
Réaliste ou pessimiste ? A vous de le dire.

L'équipage
09 nov. 2009
09 nov. 2009

tu m'as fait peur !

j'ai cru que tu parlais d'hisse & oh .............

09 nov. 2009

idem

moi aussi :-)

09 nov. 2009

Idem

Moi z'aussi

RV

09 nov. 2009

Et moi zossi...

Mais une question: en quoi Natura 2000 te pose un problème ? ?

09 nov. 2009

ich auch !

ich habe das gedenkt !

09 nov. 2009

Ben ouais, mais

places de port en nombre insuffisant, chères, listes d'attente opaques,

Bien d'accord avec tout cela, mais la solution ? Tout a déja été dit la dessus. Les ports sont mal gérés, les systèmes d'attributions des places n'encouragent pas la mobilité et tellement d'autres choses.

Tout cela peut être amélioré. Mais cela ne créera pas les places nécessaires. Si, par exemple, tu fais un port de 100.000 places à Hyères, il sera plein dans l'année.

Il faut admettre que la capacité des ports de plaisance soit un des levier de régulation du nombre de bateau. C'est comme ça.

  • mouillages organisés menacés (pour les concéder à de grands groupes privés qui vont tout faire pour les rentabiliser). T'as un exemple ? J'ai dans l'idée celui de Calvi, mais ce n'est pas vraiment un "grand groupe privé". Sinon, oui, il est nécessaire d'organiser les mouillages de stationnement. Dans le Var, c'est la DDE qui devrait le faire, mais s'en fout totalement. Une gestion par les mairies serait peut être mieux, sinon, pourquoi pas par un privé comme le sont bien des aires de carénage ? Dès lors que l'on parle de gestion, il faut bien que quelqu'un s'y colle et je ne suis pas certain que l'assoc des plaisanciers locaux soit la mieux outillé pour ça.

-de + en + de mouillages forains où cuve à eaux noires obligatoire (à décharger à 5 nm des côtes, alors que l'essentiel de la pollution vient d'ailleurs) : quiconque à foutu la tête sous l'eau en juillet ou août à Porquerolles devient le plus fervent militant acharné de la cuve à eau noire. Je ne connais personne qui ne prenne plaisir à nager dans les étrons et le papier Q. J'ai posé une caisse à merde sur Erendil pour trois sous et deux jours de boulot.

  • 50 % des côtes françaises seront règlementées dans le projet "Natura 2000"
    Et alors ? Quel problème cela te pose ? Je viens de relire "le monde du silence", de Cousteau, le premier. Il raconte l'invention de la plongée ici, chez moi, à Bandol. Tu es scié, en le lisant, par la description d'un monde disparu. Il y avait des poissons partout. Cela ne me déplairait pas qu'ils reviennent un peu...

  • risque d'un contrôle technique bateaux anciens (pour favoriser le renouvellement du parc, à la demande des constructeurs, comme pour l'auto) Vaste sujet, là aussi, sur lequel il n'est pas possible d'être binaire. Tout dépend de comment c'est fait. Le controle technique automobile a eu indéniablement pour effet de vider les routes des cercueils roulants dangereux pour tout le monde. Chacun connait des épaves abandonnées qui occupent des places de port. Un peu de ménage ne ferait pas forcément de mal. Maintenant, encore une fois, tout dépend de l'ampleur du truc. Mais franchement, chacun connait dans son port quelques bateaux réellement dangereux par manque d'entretien.

  • restriction pour la pèche de plaisance : c'est bien parce que les pécheurs pro refusent toute mesure de restriction qu'ils vont tous crever faute de poisson.

C'est bien de demander toujours plus de liberté, mais pour en faire quoi ?

C'est bien du fait de l'individualisme dont tu parles qu'il est nécessaire de réglementer. Un peu de solidarité et de respect de l'autre suffirait a éviter bien de ces désagrément.

Mais pour revenir à la caisse à eau noire, comment faire autrement qu'interdire quand un plaisancier (et ils sont des centaines par jour à le faire dans chaque coin fréquenté) chie dans la mer à 5 mètres de gamins qui se baignent ?

Jacques

09 nov. 2009

Dans les statistiques

d'accidents de la route, ceux imputables à une défaillance mécanique due à la vétusté sont négligeables. Il s'agit indéniablement d'une mesure purement "économique". J'aimerais que l'on me produise les statistiques des naufrages de bateaux de plaisance dus à la vétusté...
La concession en monopole de la gestion des corps-morts à des sociétés privées me semble aussi plus correspondre à une finalité économique que pratique...
Pour le reste, il faut bien admettre que les ressources et notre environnement ne sont pas extensibles, et qu'il faut donc les protéger. Reste à savoir si les mesures adoptées seront adéquates :-(

09 nov. 2009

Tu en dis des choses là...

Es-tu sur que la case existe sur les formulaires des gendarmes ?

Si pas de case : pas de cas.
Si pas de cas : pas de lisibilité statistique.

09 nov. 2009

réaliste,

mais on le vaut bient!!!

09 nov. 2009

D'accord

quand il s'agit de cuve à eaux noires, j'en ai équipé le mien aussi pour pas cher. Ok aussi pour certains mouillages dans des réserves (Port Cros...), pour le reste, les bouées autour de certaines plages suffisent à ce que les plaisanciers ne s'approchent pas trop prés, mais pas d'accord pour l'envahissement de certains mouillages forains, comme par hasard là où c'est abrité des mauvaises conditions météo.
D'autant plus que si ces conditons se présentent, le mouillage sur la bouée n'est plus garanti, c'est écrit sur leur règlement !! Alors que je peux tenir sur une voire deux ancres, à l'abri de la côte, sans emm... le monde! La navigation doit rester un espace de liberté où la responsabilité de chacun peut-être engagée et tout navigateur doit pouvoir trouver refuge naturel pour se protéger de mauvaises météos. L'exemple de Calvi est magnifique, obligé de mouiller à 14m de fond pour pas être dans la zone de location de bouées; de toute façon, cette halte a perdu tout son charme, vu le dévelopement des terrasses à la "St Trop" sur le port, sans âme,d'ailleurs bien vides la fois où j'y ai fait une halte "technique" en plein mois d'Aout. Heureusement, l'Île Rousse est bien plus vivante sans tapages et plus authentique.
Mais je m'égare, si la navigation le long de nos côtes devient une gentille organisation bien pensée où tout espace répond à une utilisation bien prévue et ordonnée, réservée au plaisancier du dimanche pour pas qu'il se fasse trop peur, et que le mouillage de carte postale soit accessible au loueur du coin, c'est triste.
Reste le hors saison, quand on peut, et certains coin de rivage pas dans les guides et/ou, l'étranger, ouf!
Certes il faut des règles, mais à un certain niveau, cela s'apparente à une "privation de jouissance".
A+

09 nov. 2009

Mouillages organisés

Pour être plus clair, je n'ai parlé d'organisation que pour les mouillages de stationnement. Pas pour les mouillages de passage, qui ne seraient effectivement justifiés que dans quelques endroits vraiment hyper fréquentés, et dans lesquels je ne classe pas Calvi.

Mais enfin, vous connaissez quand même le monde dans lequel nous vivons. Est ce que vous connaissez encore des trucs gratuits qui ne sont pas menacés ?

On parlait des ports ? Ici, dans le Var, où la plaisance était vraiment un loisir populaire, avec pleins de petits péches promenade, tous les petits ports aménagés dans des recoins où tu faisais stationner ton bateau à la belle saison pour trois fois rien disparaissent (enfin, sont repris par des privés) les uns après les autres. Même les cales de mise à l'eau deviennent payantes (et même trois fois, une fois pour mettre à l'eau, une deuxième fois pour faire stationner ta remorque, une troisième fois pour garer ta bagnole).

Jacques.

09 nov. 2009

Idem dans le Pacifique

Et c'est pareil dans le pacifique !

En Polynésie et en Calédonie :
- Le lagon commence à être reglementé
- Le mouillage devant certaine marina est interdit
- certains accès à terre sont interdits ou payants

Ailleurs (Fiji par exemple) :
- tous les moyens sont bon pour taxer le plaisancier

ça fait quelques années que je me répète :
DANS 10 ANS, C'EST FINI !!!!! la plaisance sera réservée à ceux qui auront les moyens ; je vois les changements depuis quelques années et les terriens veulent aussi leur part du gateau...

Désolé mais si vous voulez partir en tour du monde, c'est maintenant ou jamais.

Amitiés Océanes

Florent

09 nov. 2009

mootea

tu dis [i]"DANS 10 ANS, C'EST FINI !!!!! la plaisance sera réservée à ceux qui auront les moyens "[/i]

je pense que c'est déjà le cas et ça toujours été le cas, pareil pour le jeu d'échec, celui qui n'a pas les moyen de s'en acheté un c'est un jeu qui ne lui est pas réservé ;-)

avoir un bateau pour son propre plaisir est déjà une belle richesse, amha

09 nov. 2009

oui

mais c'est l'exception, et zont pas internet non plus, ;-)

ok mootea

c'est ce disait sterling hayden !

09 nov. 2009

il y a encore des exceptions

c'est vrai qu'avoir un bateau coute cher (ah bon ?) mais il m'est arrivé de rencontrer recemment des vrais babacool sur leur bateau en bois pourri et qui naviguait sans un sous en poche.
Ils m'ont toujours fasciné ceux la et ce sont eux les vrais marins

09 nov. 2009

Réservée à ceux qui auront les moyens...

de louer un charter tout frais compris à la cabine, comme ces hotels-club formule tout compris pour gens pressés..?
Pas question d'accepter ça! A quoi sert le conseil de la plaisance? A enrichir les loueurs et fabricants de caravanes flottantes?

09 nov. 2009

et...

qui fait quoi pour lutter contre ça...?

il y a quelque temps j'avais parlé dans un fil de l'accès aux cales de mise à l'eau qui deviens payant un peu partout.

A ma grande surprise, les usagés qui se font racketter par ce système m'on pratiquement tous démontrés que c'était normal...sic!!!

t'as qu'une solution à mon avis, continuer à avoir les boules tout seul dans ton coin, ou alors viens dans mon coin et on sera deux à avoir les boules ensemble devant ce qui se passe.

la france est formidable car à chaque fois qu'on se fait avoir, on trouve normal et on en re-demande.

autre exemple qui confirme: le prix du carburant , il est quand même loin le temps des routiers raleurs...

et plein d'autres cas encore.

09 nov. 2009

Tu as raison Olivier29

Je me suis battu contre cette reglementation du lagon et finalement, je me suis retrouvé quasiment seul et le texte est passé (alors que les pécheurs ont réussi à modifier le contenu les concernants car la mobilisation a été forte)

09 nov. 2009

mouillage / ancre dans le Var.

Perso, pour faire stationner Erendil 7 mois par an au mouillage, je ne troquerais certainement pas mon coffre contre une ancre.

Maintenant, la gestion DDE est un vaste foutage de gueule, avec tous les travers, marché noir, sous location, passe droit imaginables. Rien ne justifie cette farce. Je parle d'organiser, pas de faire n'importe quoi sous couvert de gratter des ronds aux plaisanciers.

Jacques

c'est pareil

je me suis opposé aux mouillages payants dans le var , et me suis fait jeter par mes freres plaisanciers qui sont plus rassurés avec un corp mort payant que sur leur ancre ,c'est la nouvelle plaisance :-(

09 nov. 2009

une étoile meme deux pour erendil

:-)

09 nov. 2009

Il faut sortir des sentiers battus ...

...alors la terre (la mer) peut encore être grande et gratuite.

Il y plus de liberté que de prisons, mais pour le voir il faut sortir de la prison.

Bons vents à tous

09 nov. 2009

100% d'accord

c'est inimaginable le nombre de plaisancier qui naviguent........ de marina en marina ! j'ai vu ça surtout aux Fiji, alors que si on sort des sentiers battus, les gens sont acceuillants et chaleureux et le mouillage désert et paradisiaque.
Mais notre espace de liberté se réduit quand même...

09 nov. 2009

Michel

Je t'approuve à 100% .

;-)

09 nov. 2009

Petite réflexion

Bj,

En parlent avec une personne, il me faisait remarquer une chose.
La moyenne des propriétaire de bateaux ont entre 50 et 70ans donc ds 20--25ans.
Cette génèration aura terminée de naviguer, pas bcq de jeunes entre 25-30ans qui naviguent et qui auront les moyens de se payer un bateau avec des prix immobiliers qui ont explosés et des emprunts sur 25 --35 ans.
J' espère me tromper, mais sa théorie avec un peu de réflection tient la route.

a+

Joël

09 nov. 2009

je crois que pour la plupart

on a vu l'évolution vers le tout payant s'accélérer, même quand ça coute plus cher de faire payer.

Je ne suis pas optimiste de nature, mais là, j'envisage carrément d'abandonner la plaisance et ses dérives pas plaisantes dans un délai que je vois se rapprocher de plus en plus rapidement.

Mais pour aller où, pour faire quoi ?

Bon je veux bien regarder pousser mes tomates, mais pas plus de ... 10 mn.

Quant à s'organiser pour faire changer le monde ou du moins ce monde là, là, il y a mon coté pessimiste que reprend le dessus.

je suis sur

que les corps morts de la rade d'agay coutent plus cher qu'ils ne rapportent (personnel,mise en place )mais comme c'est le citoyen qui paye la mairie est genereuse !et puis ca eloigne ceux qui ont pas les moyens ;-)

09 nov. 2009

un grand philosophe...

...qui n'a pas toujours fait l'unanimité de ses confrère, vient de disparaitre.

Il était avant tout anthropologue et ethnologue.

C'était Levi Strauss, inquiet de la démographie galopante de l'humanité, nous devenons trop nombreux.

Le problème est peut-être là ?
Les espaces de liberté ne diminuent pas, nous sommes juste de plus en plus nombreux à vouloir en bénéficier, il faut donc réglementer !

;-)

10 nov. 2009

Il y a du bon aussi…

tous ces vœux pieux ne sont pas tous à passer par les passe-coque… et de toute façon il n'y aura pas plus de gendarmes ou autres pour faire respecter la chôse… donc, bon… il faut relativiser un peu, il y aura toujours des endroits plus cool pour les plaisanciers !

En près de 22 ans de bateau aux alentours de St Malo / Rance / Chausey, etc… 3 contrôles de la gendarmerie ou affmar… 3 fois grondé pour des bricoles (nombre de pinoche, etc), même pas une amende… alors que franchement parfois j'aurais mérité par manque de respect de certains réglements… ce n'est pas glorieux certes, mais au moins, même dans un lieu aussi fréquenté, je ne peux pas dire que l'on m'a imposé un joug tel que la voile serait devenue déplaisir… et je pense que ceci ne risque pas trop de changer…

Je ne parle même pas des Antilles où je vis maintenant et où les problèmes sont tout autres… la douane y règne (frappant un peu au hasard, mais cela peut être désagréable) … par contre aucun soucis pour mouiller devant chez soi… tout le monde s'en fout !
Et pour les places de port… il y a toujours de la place… le reste est à l'avenant…

10 nov. 2009

Le développement de la plaisance

Trouvé sur le wikipédia: un article qui résume bien la problématique intitulé le développement de la plaisance.
* En 1966, 30 000 bateaux, de taille généralement modeste, mouillaient - parfois anarchiquement - dans les bassins de ports de pêche et de commerce, et dans les baies abritées ou les estuaires. Une Progression régulière de ce nombre, généralement estimée à 5%/an a localement, encouragé un développement anarchique des mouillages individuels.
* en 1990, environ 250 ports de plaisance offraient en France 150 000 amarrages ou mouillages occupés en permanence à 90 % par des "bateaux-ventouses" (qui ne sortent pas ou peu en mer).
* En 2003, la croissance du marché a été estimée à 5 % dans l'année (à 944 millions d’euros).
* En 2004, la croissance de ce secteur aurait connu une progression de 6 à 10 % (21.000 immatriculations nouvelles)
* En 2005, une croissance de 6% était espérée par le marché
* En 2007, les promoteurs de la plaisance estiment qu'il faudrait 50.000 places de plus dans les ports français. Selon le ministère des Transports, il y aurait 4.5 millions de plaisanciers en france, propriétaires ou locataires (leasing..) de 789.000 bateaux disséminés dans 370 ports[1].

De nombreux projets de création de ports de plaisance existent en Europe, avec des visées spéculatives. Leurs promoteurs les justifient par des perspectives d’emplois (estimées pour la France par une étude à 1,5 emploi direct et 17 à 21 emplois indirects générés pour 100 postes d'amarrage, chiffres difficiles à confirmer, car le port s'inscrit dans un contexte touristique beaucoup plus large, et parfois en lien avec d'autres opérations spéculatives de type immobilier, golf, lotissements, etc).

Faut pas trop se raconter d'histoire, la cupidité est le moteur de notre système économmique et malheureusement, je crains que le prix des parcmétres à bateau ne fasse que croitre. Pour ma part, ma place de port a augmenté de +23.5% en 4 ans (tarif annuel)sans que les prestations de service soient améliorées au contraire et si je ne suis pas content il y a 5 ans de listes d'attente.

10 nov. 2009

En rouvrant ce débat

J'ai voulu, avant tout, montrer la logique d'un système qui menace nos libertés et nous inciter à nous regrouper, pour peser, au sein d'une structure représentative nationale. Bien sûr, nous nous désolons tous que la planète court à sa perte, qu'en 50 ans, les soixante huitards, épris de liberté, ont directement participé à ce phénomène (je parle de "nos" eaux, européennes car comment reprocher à des populations qui meurent de faim de vider le fonds de leurs mers ?). Bien sûr, nous sommes des gens responsables, qui voulons transmettre à nos enfants et nos petits enfants une nature, telle que nous l'avons connue il y a encore 20 ans. Bien sûr nous ne sommes pas contre la multiplication des petites réserves afin de repeupler la mer. Mais alors pourquoi y autoriser la pêche professionnelle ? Pourquoi les gens du Parc National de Port Cros envisagent-ils d'autoriser de nouveau dans quelque temps la pêche au mérou, dont "les stocks se sont bien reconstitués" ?. A quoi pensent les technocrates qui exigent, pour renouveller une autorisation de pêcher à Porquerolles, qu'on leur fasse un reporting annuel du nombre de prises, du type de poissons, de leur taille, du lieu où ils ont été péchés ? Lorsqu'ils vont mouliner leurs statistiques et faire de beaux tableaux Exel, ont-ils conscience qu'ils vont travailler sur des données fantaisistes et donc aboutir à des résultats erronés ? Bien sûr nous sommes pour la propreté des anses dans lesquelles nous mouillons et nous baignons. Mais poutrquoi nous obliger à vidanger nos cuves à eaux noires à 5nm des côtés, y compris des îles, alors que la principale source de pollution , qui n'est pas organique mais chimique, provient de la terre ?. Et qui va contrôler l'application de toute cette belle règlementation ? Faudra-t-il embaucher des cohortes de fonctionnaires supplémentaires alors que la France est en faillite, que l'Etat et les Collectivités Locales seraient interdits de chéquier et sous curatelle s'ils étaient de simples particuliers, que le 1er poste du budget est le remboursement des seuls intérêts de la Dette publique ? La grande majorité des "plaisanciers" est composée de gens tout à fait "moyens", avec de petites embarcations. Pourquoi des Stés multinationales comme VEOLIA et VINCI reprendraient-elles la gestion des mouillages organisés ? Les prix tripleraient car il faudrait rentabiliser l'affaire, payer les frais de structure, rétrocéder des indemnités de concession aux collectivités locales ? Ne serait-il pas préférable d'accorder des AOT (autorisations d'occupation temporaires du domaine public) à associations, répondant à un cahier des charges, gérées par des bénévoles, soumises à une tutelle des pouvoirs publics et à un contrôle strict de leurs budgets; exemple: la Lega Navale en Italie. Bref, sous couvert d'écologie, de sécurité, les plaisanciers sont montrés du doigt à l'opinion publique: nantis, pollueurs, irresponsables. Ce qui est le contraire de ce que nous sommes. Nous qui nous équipons pour préserver la nature, qui cherchons, pour mouiller, la petite plaque de sable au milieu de la prairie de posidonies, qui respectons les autres (discrétion, civilité, assistance), qui fuyons les endroits surpeuplés pour observer la nature et être en harmonie avec elle. Recherchons nos points communs plutôt que de d'accentuer nos différences. Utopie ?

10 nov. 2009

Camarade...

...en cherchant "association de plaisanciers" sur gogole tu vas en trouver pléthore...

A une époque je ne sais plus qui voulait lancer une souscription pour l'UNAN
unan.fr[...]dex.php
par le biais de HeO, ça a fait flop !

Bon courage !

;-)

10 nov. 2009

Dans le Golfe du Morbihan...

les zones de mouillage sont gérées par des associations qui sont les interlocuteurs des pouvoirs publics. Cela a remplacé le système anarchique des mouillages individuels plus ou moins légaux.
La DDE ne pouvait pas matériellement suivre ces dossiers individuels.
Donc maintenant, zones de mouillages portées sur les cartes, gérées par des associations, chaque bouée étant affectée à un bateau et plus de mouillages implantés au gré des uns et des autres.

Face à la multiplication, on est bien obligé de réglementer.

10 nov. 2009

Quel doux reveur ce Nossidra ...........

" Nous qui nous équipons pour préserver la nature, qui cherchons, pour mouiller, la petite plaque de sable au milieu de la prairie de posidonies, qui respectons les autres (discrétion, civilité, assistance), qui fuyons les endroits surpeuplés pour observer la nature et être en harmonie avec elle. Recherchons nos points communs plutôt que de d'accentuer nos différences".......Ce Nossidra....il fallait oser ecrire ça.

10 nov. 2009

Pas si rêveur que ça

Certes tout un chacun n'agit pas comme ça mais je ne désespère pas du genre humain ni de la capacité que nous avons tous à nous améliorer

11 nov. 2009

Merci Pierre 2 et les autres pour votre soutien

You'll say I'm a dreamer
But I not the only one

(J. LENNON - Imagine)

pour la petite plaque de sable

je suis ok avec nossidra et pour presque tout le reste aussi d'ailleurs !

11 nov. 2009

But I AM not the only one

../..

11 nov. 2009

controle technique ...

juste un mot au sujet du controle technique ...

s' il est comme pour l ' automobile , je ne vois vraiment pas où est le problème !

hier encore je conduisais en toute legalité une Trabant , avec CT en règle ... Mon epouse roule en cox 1971 , sans problème egalement ...

la plaisance est une vache à lait , oui c' est vrai mais l 'automobile en est une autre et la maison egalement .
vivre est un luxe , ce n 'est pas nouveau .

quand à s' unir pour lutter , faites moi rire !

à l 'heure ou des travailleurs dorment dans leur voiture , où l' alimentation saine est un luxe , ou les ouvriers ne peuvent plus se payer de mutuelle , ou les grandes entreprises vivent et s' engraissent grace à l 'interim en supprimant le mot CDI , comment voulez vous sensibiliser les pouvoirs publics à nos problèmes de stationnement de bateaux ????
les assos de plaisanciers ? une vaste fumisterie pour faire exister quelques individus en mal de responsabilité .
Faire pression sur quoi ?
la reglementation ?

et bien oui , il faut reglementer ...Par ce qu 'avant , au mouillage là où il y avait 3 bateaux il y a 40 ans , il en a 50 aujourd'hui.
Et quand tout le monde coule son bronze en même temps , ça n ' a pas le même effet !!!

les places au port ? et bien oui , il en manque .
Mais là encore , je ne vois pas en quoi les assos de plaisanciers y changeront quoi que ce soit .

Moi tout ce que je vois c' est que je devrais encore payer (cotiser) pour un truc malade de reunionite aîgue et qu 'il faudra maintenir en vie à coup de benevola .

11 nov. 2009

peeperbox t'oublis une chose

c'est que quand l'association fonctionne à coup de bénévolat commence à être connue et reconnue, et commence à avoir de l'influence auprès des élus, un ou plusieurs bienveillants au dents longues mettent en place toute une stratégie pour virer le bureau en place et ensuite cueillir la couronne de lauriers et remplir leur carte de visite avec des pompeux "monsieur le président"

je pense

qu'actuellement l'unan obtient des bons resultats et c'est des benévoles !

je crois qu'ils ont un site

tape unan sur google ,perso bien qu'optimiste je commence a me faire du soucis !

11 nov. 2009

C'est pas totalement faux, l'égo ça existe

Mais le pb en France c'est qu'il y a toujours 50 raisons pour ne rien faire contre 1 seule pour faire et avancer, que ceux qui essaient de faire quelque chose pour la collectivité sont toujours critiqués car 1/ suspectés d'agir pour eux-mêmes 2/ n'ont pas obtenu tous les résultats escomptés 3/ dans les délais escomptés 4/ et quand ils ont enfin réussi à faire quelque chose de positif et de concret, malgré toutes les barières, ils suscitent la jalousie de ceux qui n'ont pas osé, qui n'y ont pas cru, qui croyaient que c'était impossible ...

11 nov. 2009

Tu peux nous en dire plus, Pierre sur l'unan

Parce que pessimiste je suis , pessimiste je partage l'avis de ?????

12 nov. 2009

la libertée ca n'existe pas

surtout sur un voilier ou il y a toujours quelque chose a faire ou a acheter,des fois il faut meme ce lever la nuit pour une stupide manille qui tape contre un chandelier,alors disont le tout net: on est maso, alors assumons. :-D

12 nov. 2009

en plus ...

ce qui me laisse rêveur , c' est le mot pression sur les elus ...

les elus n 'ont qu 'un souci , les elections .
Donc faire pression signifie ne plus voter pour eux ...
Mais alors vous allez voter pour qui ?
Le facteur ? et vous pensez que celà va arranger les choses au niveau des bateaux de plaisance ?

13 nov. 2009

je voudrais savoir ...

sans aucune provocation :

j 'ai un bateau dans un port et à l 'année .
je navigue assez regulièrement .

peux tu me dire ce qui , autour de moi est l 'oeuvre de l' UNAN ?

peux tu me dire ce qui va changer grâce à l 'UNAN ?

16 nov. 2009

Nous Vivons en démocratie...

Aussi, je propose un référendum d'initiative populaire.
La question :
Etes-vous favorable à la taxation des mouillages libres du domaine maritime pour les plaisanciers?
Résultat?
Alors! Resultat?
99% de oui!!! :-D
On peut censurer!

12 nov. 2009

L'UNAN existe et agit

Mon asso locale y est affiliée, comme un bon nombre d'asso mais pas assez encore. L'UNAN tente de fédérer les asso locales de plaisanciers, au niveau national et régional (ex: UNAN MED pour la Méditerranée). L'UNAN s'adresse à tous ceux qui naviguent: marins hauturiers, plaisanciers - caboteurs, plaisanciers - pécheurs, kayakistes, etc... L'UNAN siège au Conseil Supérieur de la Plaisance et des Sports Nautiques et aux Conseils Régionaux de la Mer, organismes consultatifs où elle défend le point de vue des plaisanciers, des navigateurs, des usagers des ports, des cales de mises à l'eau, des mouillages organisés, face aux puissantes fédérations de ports de plaisance et des constructeurs de bateaux. Elle apporte aux asso locales 1/ info sur les nouvelles règlementations, les menaces 2/ conseils et aides juridiques lorsqu'un litige survient entre l'asso locale et les gestionnaires. L'UNAN, forte de ses 40.000 adhérents, obtient des avantages (tarifs d'assurance p.ex.). L'UNAN fonctionne grace à de purs bénévoles, passionnés par la mer et les bateaux, pour la plupart retraités, ayant exercé de hautes responsabilités quand ils étaient actifs. Ils sont tous totalement DESINTERESSES et animés par le désir de SERVIR LES AUTRES même si leur égo y trouve parfois son compte (c'est tout de même mieux que la cupidité !). Alors n'hésitez plus à adhérer à votre asso locale de plaisanciers et incitez ses réprésentants à se rapprocher de l'UNAN. En outre, si vous avec quelques compétences, un peu de temps libre et envie de servir vous aussi, faites vous connaître, tant localement auprès de votre association qu'auprès de l'UNAN.Ne restez pas isolés ou sceptiques. Pour le moins, vous y rencontrerez des gens comme vous, amoureux de la mer, avec qui partager de bons moments.

16 nov. 2009

Mais l'UNAN c'est tout récent,

Ca ne date que de quelques petites années ... d'après ce que j'en sais. Le fil sur la taxe dans les réserves corses ne fait que confirmer les menaces et la nécessité de s'unir pour avoir les moyens d'aller en justice, faire du lobbying et du battage médiatique. Seuls on est cuits !

16 nov. 2009

Je crois que L'Unan a contribué à :

  • La diffusion des bulletins meteo cotiers en continu (test sur certaines zones l'an dernier, bientôt généralisé)

  • La possibilité d'utiliser les VHF -6W sans CRR

C'est simplement un contre pouvoir face aux pouvoirs publics ou aux ports de plaisance tous puissants.

17 nov. 2009

j'ai jamais pensé que la mer est un espace de liberté...

on dépend de tout un tas de règles administratives et des chargés de les faire appliquer, de son banquier, de sa famille, de son chien ou son chat, des ports, des autres usagers,et de soi même ( retraite, boulot, sécu, cmu, rsa, impôts taxes,etc etc etc) ce qui n'est pas rien

en clair, faut pas réver, il n'existe plus d'espace de liberté depuis bien longtemps

amicalement

17 nov. 2009

si si JP

il te reste, encore pour le moment, TON cerveau, pourvu que ça dure

17 nov. 2009

d'ailleurs, même héo....

:jelaferme:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (14)

Bientôt fini ?

mars 2021