Médaille d'or et désillusion, Charline Picon raconte

L'équipage
06 avr. 2017
06 avr. 2017

Beau texte.

Sa discipline a le mérite de faire partie de celles sélectionnées pour les JO depuis 84.
Imagine la tronche de ceux qui attendent et qui piaffent d'impatience pour entrer dans la danse.

Comme il n'est pas possible d'augmenter le nombre de disciplines, une nouvelle entrée se fait toujours aux dépends d'une sortie.

Il avait été question que la planche soit remplacée par le kitesurf en 2016.
Charline a eu chaud !

07 avr. 2017

Hum... c est pas tout à fait exact de dire que c est la même discipline depuis 84. Y a eu de l open, y a eu du monotype, de la race board puis de la planche sans dérive. Les qualités nécessaires à la discipline aujourd'hui n ont rien de commun avec celles de 84. Autant de différence qu entre le 4.7 et le cata de 17'

14 avr. 201714 avr. 2017

La planche olympique et le funboard a été souvent mis en opposition, en particulier par la presse spécialisée. C'est assez absurde car les véliplanchistes olympiques sont aussi des pratiquants de funboards (c'est mon cas)...

Pour en revenir sur le choix du support pour les olympiades.

Les vagues, c'est super mais c'est un sport d'expression avec un jury qui juge et note, on est plus dans les compétitions de voile telle que nous les connaissons. Compliqué pour les fédé et la voile au JO. Sans parler de trouver un spot praticable pendant l'été sur le lieu des jeux... ce n'est pas raisonnable, comme le surf...

Le slalom/race, il faut au moins 15nds et une course au matériel à la clé. Une grande planche à dérive permet de courir sans déjauger et donc d'avoir eu des manches validées pour Athènes, Pékin et Rio (plans d'eau pétoleux). Avec un support nécessitant plus de vent les épreuves auraient été annulées ou auraient eu beaucoup moins de manches validées.
L'autre intérêt est de rester sur le concept une planche, une voile de 5 à 35nds. Ca limite énormément les dépenses pour les clubs et en particulier pour les catégories jeune.

Bon puis quand y'a du vent ça marche aussi pas trop mal.

Bref, c'est surtout du pragmatisme ce choix de support.

10 avr. 201710 avr. 2017

Perso je trouve que les épreuves de planche ont très peu évolué,hélas.
Ils sont restés sur des grandes planches.
C'est bien plus sympa de regarder une épreuve de slalom ou vagues en funboard
qu'une régate de planche aux JO,souvent dans la pétole.
Le coté Tactique et Technique est intéressant mais pour le spectaculaire,on repassera....
Mais cela n'enlève en rien au mérite de Charline Picon,grande championne.
Et c'est vrai qu'un tel déséquilibre entre les différents sports est complètement anormal.

17 avr. 2017

D'accord avec toi.
Je déplore que les flotteurs soient toujours trop volumineux et ça nuit au spectacle mais tu as raison,le problème est qu'il faudrait du vent et des vagues sur les sites olympiques à l'instant T. Chose compliquée à moins de délocaliser les épreuves.

Mais avouons que l'épreuve de planche à Rio est moins sympa qu'une compet de vague à la Torche en worldcup.

07 avr. 2017

Il y a des sports comme cela.
J'ai un copain, champion du monde de tir à l'arc.
Il a reçu un chèque de 100 fr CH par la confédération. :heu:

11 avr. 2017

....le vrai problème c'est de croire qu'on puisse vivre de la pratique du tir à l'arc ou de la planche à voile!

Certain y arriveront...mais ils représentent l'infime minorité.

..il faut arrêter de rêver et croire que la performance sportive légitime qu'on vous verse de l'argent pour en vivre! Dans quel monde vit-on?

11 avr. 2017

@gregoired,
tu n'as pas tord sur le fond.

Mais dans un sport Olympique, il n'est aujourd'hui plus possible d'être au niveau sans consacrer sa vie à ça.
La question du financement se pose, en particulier pour les nations souhaitant figurer au tableau des médailles.

11 avr. 2017

C'est vrai, dans quel monde vivront nous, moi perso, je suis prêt a faire semblant de travailler pour 6000€/ mois.

11 avr. 2017

@Trimaran Je ne suis pas sur de comprendre le message que tu souhaites véhiculer.

Mais si le message est d'assimiler faire de la voile à haut niveau = faire semblant de travailler.

Il faut aller plus loin qu'est ce qu'un travail ?

Quand tu DOIS aller naviguer (plus de 200 jours par an, et par tous les temps)
Quand tu DOIS aller faire cette régate à l'autre bout du monde
Quand tu DOIS faire attention a ton hygiène de vie
etc ..
Cela devient un vrai travail et t'occupant bien plus de 35 h par semaine.

Cela n'est pas perceptible quand on ne va naviguer que pour son loisir, quand on le désir et si on le désir.

Personnellement j'aime bien souder l'alu au tig, ça m'amuse.
parce que j'ai la liberté de le faire quand je le veux et au rythme que je veux.
Je devrais le faire tous les jours ça ne m'amuserait plus la passion deviendrait travail.

11 avr. 2017

C'est pas le bagne non plus.

13 avr. 2017

Je crois que Trimaran voulait parler d'une pénélope qui était payée à ne rien faire par son arsene lupin de pacotille.

is'nt it ?

15 avr. 2017

Merci jfrancois.
Je ne mélange pas tout, je répondais a gregoired.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (130)

Nos belles soirées !

novembre 2021