me femme n'aime pas quand le bateau gîte

auriez-vous un conseil pour faire passer la peur de la gîte car ma femme ne veut venir avec nous en mer que uniquement si il y a 2 ou un petit 3 bft .
J'ai essayé pas lui donner la barre afin qu'elle se rende compte que l'on peut contrôler la gîte , réduire la voilure dès que cela monte un peu mais nos enfants et moi somme un peu frustrés de ne pouvoir partager plus de moments de navs en famille plus régulières.
par avance merci
Gwen

L'équipage
20 juil. 2014
20 juil. 2014

Passer aux multicoques

21 juil. 2014

une seule coque à gratter cela me suffit , car là comme par hasard on est souvent seul !
cdlt
Gwen

;-)

21 juil. 2014

Deux coques mais surface mouillée pas beaucoup plus grande.
.
Imagine, j'ai 3 coques, mais surement moins à gratter qu'un pogo 850.
.
Mauvaise réponse.

20 juil. 2014

Copier/collé du post que j'avais écrit ici:

www.hisse-et-oh.com[...]la-gite

Apprendre à barrer... oui et non.
Seule la pédagogie "douce" peut faire passer cette peur. Ce n'est d'ailleurs pas la gîte en soi, mais plutôt l'impression de ne pas pouvoir "maitriser" la gite du bateau, sous entendu: il fait ce qu'il veut: le vent monte (d'un coup?) et il gîte, voir même il se retourne (dans l'esprit de la personne) sans que je ne puisse rien y faire.
Il faut donc lui montrer qu'un bateau est comme une voiture, tu peut agir dessus, et il te réponds (au doigt et à l'oeil). Tu peux donc le maitriser, ce n'est ni lui, ni le vent qui decide: tu reste maitre de lui. Perso, j'utilise l'image d'un jeune chien qui tire sur sa laisse et à qui il faut apprendre "a répondre" a tes sollicitations.
Sur un plan pratique, il faut montrer toutes les façons de gérer la gite. Tout d'abords, les liaisons directes:
Lui mettre l'ecoute de GV en main, réglé au prés (voile d'avant) et faire choquer/border/ sur border etc. Déjà bien expliquer que ce simple geste est la base de la maitrise de l'engin, et entre autres de la gite. Il ne faut pas montrer, mais bien FAIRE FAIRE. C'est important que la personne soit ACTRICE et quelle sente bien que c'est SON geste qui a des concéquences sur le navire, lui expliquer en jouant soi même avec l'écoute ne suffit pas a rassurer.
Passer ensuite au chariot d'écoute et montrer également que cet outil joue sur la gite.
Il faut pouvoir laisser "jouer" la personne avec ces deux outils jusqu'a ce qu'elle commence a se rassurer.
La compréhension théorique des différentes forces qui s'articulent autour du centre de gravité du bateau intervient à ce moment: le centre de gravité, le centre de poussée vélique, le couple de redressement, les effets de caréne (stabilité de forme, de poids) les quillards, les Dériveurs lesté, les DI, le mécanisme de départ au lof, etc...
Là, après avoir montré quelle peut agir et que ses actions ont un effet immédiat, il faut faire appel au raisonnement "mécanique".
.
Ensuite, le plus important et le plus fin, les liaisons croisées, et surtout la liaison entre la barre et la gite au prés et la finesse avec laquelle on peut ainsi régler l'angle de gite. Cela permet aussi d'apprendre à barrer "à gite constante".
Une fois tout cela intégré, normalement, l'appréhension "de ne pas pouvoir être maitre du bateau (de la gite) a disparu. On doit pouvoir alors pousser les limites et faire la démonstration lors de départ au lof au prés, et ensuite sous spi, en prévenant, sans prendre par surprise car alors on pourrait anéantir les efforts de confiance en soi et dans le bateau

20 juil. 2014

Je crois que c'est une histoire de compromis... il faut sortir par petit temps avec elle et seul quand ça bouge un peu... Avec le temps soit elle s'habituera et elle sortira dans des conditions de plus en plus 'sympa'. Soit elle bloquera et alors il faudra faire le choix entre rester ensemble tout le temps ou avoir des activités séparées... Mais tout le reste comme un quillard plus raide, des bouchains plus marqués, voir même un multi, ça reste aléatoire et ça ne fait que reculer le moment où elle dira non , ou le moment où elle s'habituera...
Déjà en parler -beaucoup- avec elle peut-être? (sans pression!) :star2:
pas simple en tout cas!

(sinon pour appâter le matou Fritz, j'ai envie de dire qu'elle ne peut qu'aimer, car on dit que l'équipière aime être bercée par la gîte...) :cheri:
(oui... je sors...!) :acheval:

20 juil. 201420 juil. 2014

cher j'ai 2 l au q
si ça peux te rassurer tu n'es pas le seul
moi aussi y a rien à faire
on s'habitue

20 juil. 2014

Dis-lui de se serrer contre toi pour se rassurer.
Peu de gens le savent. C'est de là que vient le terme "tenir un pré serré".

21 juil. 2014

Bonsoir ,

belle définition , lors de notre prochaine sortie je lui dirai que c'est pour l'avoir contre moi que le bateau gîte .
cdlt
Gwen

20 juil. 2014

Zadig tu te découvres!!
Mais effectivement il ne faut pas dégoûter ne pas oublier, la voile c'est notre plaisir mais, que nous aimons partager c'est plus sympa à deux

21 juil. 2014

c'était le but de notre acquisition un petit bateau pour profiter de moments en famille c'est quand même plus sympa .
Mais j'aime bien naviguer seul aussi et elle le comprend
cdlt
Gwen

21 juil. 2014

Il faut la couvrir...
La gîte et le couvert!!!

21 juil. 2014

Je te suggère de lui faire lire ça :

www.hisse-et-oh.com[...]la-gite

pour constater qu'elle n'est pas la seule et connaître quelques pistes pour améliorer la situation, si elle le souhaite.

:famille:

21 juil. 2014

Passe au bateau à moteur , tu pourra alors lui dire :" roule ma poule" :jelaferme: :acheval:

21 juil. 2014

je vais attendre encore un peu , il va falloir persévérer un peu et puis dans quelques années si cela ne marche pas dans ce cas là pourquoi pas .
cdlt
Gwen

21 juil. 2014

Personnellement je faisais comme le suggère Oliv44 , je confiais l'écoute de GV à Madame et c'est elle qui "fixait " la gite et aujourd'hui quand elle est à bord , elle ne s'occupe plus de l'écoute , je fais attention a ne pas trop giter mais maintenant on arrive à remonter au vent .

21 juil. 201416 juin 2020

Je pense qu'on est beaucoup dans cette situation avec sa compagne ou même avec des amis qui débutent.

De mon côté je suis persuadé que c'est une question de confiance.
Tout d'abord il s'agit de confiance dans le bateau. J'essaie toujours d'expliquer qu'avec le lest un monocoque ne se retourne pas sous l'effet du vent, au pire il gite méchamment mais plus le bateau gite moins la surface de voile perpendiculaire au vent est importante et que le bateau s'équilibre "de lui même". Je fais même un petit dessin si besoin :)

L'autre aspect et celui qui me semble le plus important c'est la confiance dans le capitaine. Si ma compagne ou mes amis ne me font pas confiance ils ont peur et n'arriveront pas à me croire quand je leur dis qu'il n'y a aucun risque. Pour ça pas de secret il faut juste montrer que tu sais ce que tu fais (même quand ce n'est pas le cas ^^) c'est du management en gros ;)

21 juil. 2014

c'est bien connu la gite habite souvent la femme......

21 juil. 2014

:pouce: :mdr:
A+

21 juil. 2014

La peur, ça ne se contrôle et ne se raisonne pas. Soit elle s'habitue, soit tu passes au cata ou au moteur.

CaptainRV

21 juil. 2014

Oui mais dans ce cas il ne s'agit pas d'une peur incontrôlable comme le vertige ou une phobie quelconque mais d'une crainte pour laquelle on peut l'aider à rationaliser. De plus rien ne garantie qu'elle ne développera une autre crainte irrationnelle sur un cata ou un moteur (retournement par exemple).

21 juil. 2014

Ne te plains pas : elle vient à bord...

"C'est pas l'homme qui prend la mer
C'est la mer qui prend l'homme
Mais elle prend pas la femme
Qui préfère la campagne

La mienne m'attend au port
Au bout de la jetée
L'horizon est bien mort
Dans ces yeux délavés
Assise sur une bite d'amarrage
Elle pleure
Son homme qui la quitte
La mer c'est son malheur"

Renaud

21 juil. 2014

Ce ne serais pas plutôt "sur une bitte" quelle est assise?

21 juil. 2014

ça dépends si elle attends au cap d'agde ou dans un port…

:acheval: :acheval: :acheval:

22 juil. 2014

Les femmes sont très difficiles (en general) dans ce domaine comme d'autres;
Pour la gite, pour le c...ouvert et bien d'autres choses
C'est déjà bien que tu aies trouvé une femme,
beaucoup n'en ont pas
(très difficiles je vous dis : D)

22 juil. 201416 juin 2020

Pub :
Pour une bouchée de pain, tu t'affranchis de la gite :-p

...et du confort d'une bonne habitabilité... :mdr: :oups: :cheri:

22 juil. 2014

3 cabines doubles indépendantes pour 8m hors-tout; y a pas bcp de monos de + de 20 ans d'âge qui offrent ça :heu:

Qu'appelles-tu cabine?

Sont-ce les capsules incarcérées dans les flotteurs visibles sur les photos?

Si c'est le cas, ce sont des sarcophages, pas des cabines :mdr:

Les couchages de mono que tu décris ne sont pas des cabines. Tout juste des emplacements pour s'allonger en cours de quart.

:mdr:

23 juil. 2014

Dans un mono, on appelle ça des couchettes cercueil, bannette de navigateur, couchette de mer... Finalement ces deux mondes ne sont pas si éloignés !

22 juil. 2014

réduire rapidement la toile limite la gite sans perdre beaucoup de vitesse et cela rassure.

22 juil. 2014

tu la mets dans un hamac
comme ça elle ne la sentira pas
de toutes façons un voilier ne doit pas dépasser 15°
après il dérape et se vautre .
donc régler en fonction de .....
je parle des voiliers modernes pas de 6mJI
alain

23 juil. 2014

autre idée : changer de femme ?
bon OK je m'en vais !
:acheval: :mdr:

23 juil. 2014

Autre solution, tu trouves une femme avec une jambe plus courte que l'autre, comme ça elle sera deja habituée à la gite, et en mer sur un bord au moins, ça lui conviendra parfaitement (par contre moins quand le bateau sera à plat, on peut pas tout avoir dans la vie)

23 juil. 2014

Tu as le medecin dans les sous-doué en vacances qui sait réajuster a taille des jambes il me semble. Il est dans le coin de saint tropez

23 juil. 2014

Bon si ça part en couille, je reviens ! Il y a plus simple que la proposition précédente : il suffit de suspendre ta femme dans le carré (ou a la bôme) comme ça elle sera toujours verticale, bords tribord, bâbord comme au port. Elle est pas belle la vie ? :mdr:

23 juil. 2014

ça c'est le post insoluble ,à dix sous, sans solution ,
mais ho combien vécu , par des compagnes ou épouses de marins qui pourtant ont le centre de gravité plus bas que nous ,c'est a n'y rien comprendre ..
alain :star2:

24 juil. 2014

Ca, ca dépend de la taille des bonnets ! D'ailleurs, c'est peut-être la solution. 2 airbags XXL ajoutés et la dame aura sans doute beaucoup moins peur de passer à l'eau.

Bonnes navs

24 juil. 2014

du bonnet de mer évidement moi je ne porte que du bouffard fournisseur officiel de la marine nationale .
mais généralement le gaillard d'arrière est en proportion de celui d'avant ...
tout ça n'arrange pas nos bidons pour le bato qui penche
essayer le prozac peut être une solution mélangé avec un soupçon de coculine ,un petit bracelet compressif en plus et ça devrait s'arranger.
ou bien les occuper à autre chose de plus intéressant ,quite à se cramponner ......
alain

24 juil. 2014

Prendre le temps et ne pas lui faire peur en faisant trop gîter le bateau . Accepter de prendre un ris avant tout le monde et la laisser barrer ( pas trop , c'est qui le patron ) et pour la mienne ça c'est fait doucement et maintenant elle n'a plus peur .

25 juil. 2014

Vous avez tout faux: ma copine n'aime pas non plus la gîte,( sur un Aphrodite la gîte commence par un G), mais elle aime bien que je fasse la tambouille, la vaisselle, les rangements, la navigation, la barre, les réglages, le mouillage, le beau temps, la soirée romantique, la nuit tranquille même si je dois déguerpir du mouillage á 3h du mat… etc….

Finalement on s'entend pas si mal que ça.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (85)

novembre 2021