marc guillemot poursuivi par les tribunaux anglais!

pour avoir emprunté à contre sens le rail de séparation de Douvres.....
il risque une forte amende....
A suivre

L'équipage
05 oct. 2012
05 oct. 2012

Bonjour
Sous voile ?
Lien stp.
Alain :-/

05 oct. 201205 oct. 2012

me souviens plus comment je suis tombé sur l'info!
voir ouest france

05 oct. 2012

www.yachtingmonthly.com[...]skipper

finalement ils ont émis un mandat d'arrestation car il ne s'est pas présenté au Tribunal

05 oct. 2012

Certains concurrents de course pensent que parce qu’ils sont sous voile, les règles de navigation ne s'appliquent pas, d'autres ne les connaissent pas, et enfin je ne suis même pas sûr que tous ont un brevet ou permis de navigation.
Le problème n'est pas spécifique au monde des régates, mais à l'ensemble de la voile.
Il faut attendre un accident majeur, avec collision de navire de commerce et pollution ou équipage qui passe dans les pales pour que ça bouge peut-être un jour.

05 oct. 2012

c'est sur qu'un p'tit frenchy qui claque le record des iles britaniques ,ça doit les grattez severe les lordy proutprouts

05 oct. 2012

"Cynical or incompetent? "...

demande Yachting World

:litjournal:

05 oct. 2012

Ma route a croisé celle de Safran il y a une quinzaine de jours à la bouée ouest Poulains, j' étais tribord,lui babord, il ne s'est pas déroutè. Je ne sais pas si M.G. était à bord, mais je n'ai pas du tout apprécié.

05 oct. 2012

Oui, j'ai lu cela sur YBW
Il l'a bien cherché. Les règles sont pour tout le monde.
C'est un danger public.
JJ

05 oct. 201216 juin 2020

@Papy-Boom
Cette route là alors !

05 oct. 201216 juin 2020

.
Ou celle-là ?
.

05 oct. 2012

Ah oui, ça c'est mieux!

05 oct. 2012

Dernière nouvelle:
Un mandat d'arrêt a été émis ce jour contre Marc Guillemot après ne pas s'être présenté devant la cour.

Le tarif pour le dernier navigateur contrevenant: 12000+2600 £ en 2006.

05 oct. 2012

la "célébrité" ne dispense pas de suivre RIPAM/rails/chenaux...et compagnie......course ou pas..
en rade de marseille,en octobre a lieu le "vire-vire"..souvent plus de 150 participants de toutes tailles'(6 à 20m)C'est une manif conviviale ou il n'y a pas lieu de se prendre au sérieux..n'empèche j'y ais vu un ferry donner de la sirène en approche terminale du port au milieu d'une nuéé de voiliers,ne cédant la priorité qu'au tout dernier moment...mais vraiment ...le tout dernier!!l'enjeu sur ce coup,étant de finir 58 éme....plutot que.....67 éme!!?
pour guillemot reste à connaitre les détails ....

Juste une question, pour être sûr :
tu regrettes que le bateau a propulsion mécanique n'ait pas cédé le passage aux voiliers conformément au RIPAM ou l'inverse? :reflechi:

05 oct. 2012

Dans un chenal, cette règle ne s'applique pas.

06 oct. 201206 oct. 2012

Rien dans le post ne précise qu'il s'agit d'un chenal, d'où ma question. :coucou:

Il me semblait évident qu'une régate ne se déroulait pas à l'intérieur des aménagement portuaires ou sur le trajet d'un chenal.

Mais c'est vrai qu'à Marseille...

06 oct. 201206 oct. 2012

Dans l'absolu, non.

Techniquement, quelque chose entre une fois sa longueur, voire sur place (comme le ferry du Palais) si il manœuvre et énormément quand il fait la bourrique.

Sinon, quel est le rapport ? :reflechi:

06 oct. 2012

connais tu le rayon de giration d'un navire a propulsion mécanique?
pour dire ceci?

06 oct. 2012

le ferry du Palais n'est pas vraiment ce que l'on appelle un gros navire (il fait même partie des petits).
sur un gros navire le temps de reaction entre le moment ou l'on donne de l'angle de barre et l' instant ou le bateau évolu peut être assez long et manoeuvrer devant une flotte de voilier en route quasi impossible si la distance entre le dit navire et les voiliers est trop courte .
sur ton voilier j'imagine que tu passe rarement (sauf en regate) a moins de 2 longueurs d'un autre navire soit disons un 20aine de mètre. he bien un cargo c'est pareil il aime pas quand des navires s'approche de lui a moins de 2 longueurs sauf qu'il parle des siennes de longueur...
Pour naviguer régulierement sur un gros navire qui attire les plaisanciers comme des guepes sur la confiture je peut te dire que notre vigilance est tres tres accrus lors des arrivées au mouillage ou dans les ports.
pour revenir sur ma question initiale a petite vitesse un navire d'une centaine de metre mettra plutot 5 ou 6 longueur pour faire un demi tour complet ce qui te donnes une idée de la distance parcourue...

Et à quelle distance est-il informé par ses appareils qu'un inconscient a organisé une manifestation sportive regroupant 150 participant (quand même...) en plein sur la route commerciale qu'il emprunte régulièrement?

Plus ou moins de ces 5 ou 6 longueurs ?

Vu d'ici, organiser une "manif conviviale" sur la route de gros bateaux ou sur un chenal est une connerie.

Qu'en plus ces bateaux n'en soient pas informés en est une seconde.

Le fait reste que, en dehors des chenaux balisé ou du port des dispositifs informatifs nécessaires, c'est le gros à moteur qui doit éviter le petit à voile et non l'inverse.
Ce qu'ils font rarement...

06 oct. 2012

on se calme...si tu avais(bien)lu mon post à propos du "vire-vire"tu aurais compris que c'étaient les voiliers qui cédaient le passage au tout dernier moment....
la zone en question est l'approche finale du port de commerce,surtout les ferry...qui par le travers de s iles du frioul sont sous responsabilité du pilote...
et il se trouve que le préfet maritime (rien que de trés normal et classique)par arrété,stipule que les "commerces,dés l'instant ou ils sont pris en charge par un pilote sont prioritaires...
en quoi consiste le vire-vire?
je simplifie à 11h partent les 6m,à11h10 les 7m,à11H20les 8m,et ainsi de suite toutes les 10 minutes...si bien que les 20m(il y en a 2/3)partent ...à13h...13 miles de parcours ...c'est le 1er arrivé qui gagne....ce parcours croise l'entréé du port 2 fois(aller...et...retour)
ce vire-vire est trés ancien...30/40 ans?..;et à ma connaisance il n'y a jamais eu de problèmes notables,ni d'accidents sérieux....le départ n'est pas donné par + de 35n....sauf erreur,la zone(ce n'est pas un chenal)en question est décrite dans les instructions de course....mais certains emportés par l'enjeu....

Effectivement si le navire était sus la responsabilité du pilote et si, dans ces conditions, un arrêté stipule une priorité, nous sortons du cas "normal".

Même en relisant attentivement, je n'ai pas retrouvé ces informations dans ton post.

Sans cet arrêté, c'est donc bien le "commercial" qui aurait dû se détourner.

:alavotre:

Je suis intégralement d'accord avec toi.

Il me semble avoir lu que les voiliers s'étaient écartés au dernier moment...en revanche, je n'ai pas lu que le bateau commercial, "drivé" par le pilote, s'était écarté ou avait ralenti.

Tiens, tu vois, pour garder ton exemple, quand je traverse un patelin en voiture et qu'il y a un marché et bien je ralentis.

Le bon sens, dans ce cas consiste à être conscient des limites de sa manœuvrabilité et de conduire en conséquence.

"...apres libre à lui de le faire au dernier moment si la roulette russe l'amuse ainsi que son équipage...."

Tu vois bien que nous sommes d'accord. :mdr:
Il a le droit de faire comme il veut,même si c'est une connerie.

Pas plus, pas moins.

06 oct. 2012

bon, je peux me tromper mais j'en doute.

il me semble que le ripam ne parle pas de "priorité" mais de "privilege" ce qui ne signifie pas du tout la meme chose et rend le fait de devoir manoeuvrer ou non "non-obligatoire".
par contre il me semble egalement que le meme ripam stipule qu'il est de la responsabilité de chaque "commandant" de tout faire pour eviter un abordage meme au prix de la "perte" d'un "privilege".
aller au carton sous pretexte que l'on est "prioritaire" tient du crétinisme le plus primaire à mon sens.
sur la route si le poids lourd te fonce dessus en roulant à gauche ( avec une bonne raison, un tracteur mal signalé par exemple), tu t'ecartes ou tu vas au carton parce que dans ton "droit" ?
non bien evidement.
eh bien en mer c'est pareil et il est evident qu'un bateau de commerce sera toujours moins manoeuvrant que le voilier de plaisance alors les "priorités" voir les "privilèges" doivent rester au vestiaire au profit du "bon sens".
c'etais mon coup de gueule du jours
jpierre

06 oct. 2012

je te cite :
" Sans cet arrêté, c'est donc bien le "commercial" qui aurait dû se détourner."
c'est sur ce point que je ne suis pas d'accord.
le " commercial manoeuvre, que ce soit au large et à fotiori proche des cotes, plus difficilement qu'un voilier.
meme si le commercial lui doit un privilege, la responsabilité du skipper de voilier lui impose de manoeuvrer.
apres libre à lui de le faire au dernier moment si la roulette russe l'amuse ainsi que son équipage.
jpierre

06 oct. 2012

bj 0491472506

le pilote n'est pas responsable malgre ce qui se dit. navire prioritaire OK, maais pas plus

06 oct. 2012

bof,
les english appliquent les règles quand ça les arrange, et Dover traffic and co, c'est plus de fonctionnaires que des marins,
je sais, faut pas le dire,
un voilier est sensé ne pas gèner dans les zones de séparation de traffic,
moi, sur nos "gros", ça me suffit, comme règle,

guillemot était ss doute plus occuper à gérer son beau bateau et ses voiles en solitaire qu'à faire la veille vhf qu'il aurait du faire pour répondre à ces gens,
il est ss doute aussi suffisement compétent pour passer à distance raisonnable des gros,

cela dit en passant, en effet, une distance de passage minimale entre gros, c'est souvent 0,5 (téméraires) à 1 mile, ça parait bcp de mètres pour un voileux, non ?

un cap au long cours

06 oct. 201206 oct. 2012

Règle 10
Dispositifs de séparation du trafic
j) Les navires de longueur inférieure à 20 mètres ou les navires à voile ne doivent pas gêner le passage des navires à propulsion mécanique qui suivent une voie de circulation.

j'ai relu les articles,
je crois simplement que les anglais aiment donner des leçons de bonne nav au frenchies et point barre,
il m'étonnerait fort que les navires de commerce ayant peut-ètre du changer leur route de quelques degrés pour un ofni lancé à 15 noeuds ou plus aient porté plainte,
si c'était le cas, nous nous plaindrions souvent des ferry transmanche lançés à 20 noeuds, qui n'ont peur de rien (par expérience et habitude), et sont très limites avec les règles de base, ou les chinois qui causent pas english et font leurs manoeuvres à la ... chinoise,

06 oct. 2012

.
Très clair ! Et heureusement.
.

06 oct. 2012

Dans un chenal, entre couler un voilier avec 3 personnes á bord, ou envoyer á la côte un ferry de 2000 passagers, le choix du professionnel est vite fait.
Dixit le "Cruising Guide".

06 oct. 2012

oui papy-b,
correct dans un chenal dont le ferry peut pas sortir sans se faire mal parce qu'il n'y a pas d'eau pour lui, et bien assez hors chennal pour le voilier,

dans le TSS, ya 30m d'eau partout, donc bcp peuvent éviter ...
ils évitent d'ailleurs selon les règles de priorité classiques entre gros

06 oct. 201206 oct. 2012

Bonjour,
essaie avec ton voilier sous voiles de couper la route d'une navette du Frioul en pleine eau, hors chenal, juste pour voir...

06 oct. 201206 oct. 2012

ici, à Quiberon, jamais de problème avec les navettes qui vont à Belle-Ile, si tu es à la voile, elles se déroutent.

06 oct. 2012

réponse de Marc Guillemot

www.ouest-france.fr[...]ctu.Htm

Justice anglaise : Marc Guillemot fait face et s’explique

samedi 06 octobre 2012

En plein préparatifs du Vendée Globe, le skipper Marc Guillemot a des soucis avec la justice anglaise. Il s'explique sur ouest-france.fr.

Marc Guillemot, le skipper de Safran, ne vit pas ses dernières semaines de préparatifs du Vendée Globe (départ le 10 novembre des Sables d’Olonne) dans la sérénité la plus totale. Le Morbihannais est en effet aujourd’hui rattrapé par la justice anglaise pour une affaire qui remonte au mois de mai. Lui et son avocat, Maître Michel Quimbert, spécialiste nantais du droit maritime international, s’expliquent pour ouest-france.fr en exclusivité. Le navigateur risque une amende astronomique, et devrait faire l’objet d’un mandat d’arrêt.

Quelle infraction ?

En mai dernier, Marc Guillemot et ses cinq membres d’équipage sont engagés dans une tentative de record autour des îles britanniques. « J’ai coupé le rail entre Calais et Douvres », résume sobrement le skipper, qui rappelle en avoir alerté les autorités anglaises au préalable. « Ils ont débordé la zone côtière qui leur paraissait dangereuse à cause de la présence d’un grand nombre de bateaux de pêche, renchérit son avocat. Ils ont donc pendant quelques heures franchi les limites de séparation du trafic dans le Nord - Pas-de-Calais. » À cause des conditions météo rencontrées, le bateau est contraint de couper le rail non pas perpendiculairement, comme l’impose la loi, mais en oblique, et deux cargos auraient été obligés de se dérouter à cause de lui : « Il y a des règles, mais certaines sont parfois difficiles à respecter avec nos bateaux (au regard des conditions de vent et de mer), précise encore Marc Guillemot. Là, je ne vois pas comment faire d’autre que de tirer des bords sous spi… »

Délit mineur, amende colossale

« L’infraction est bien mineure, elle n’a fait de tort à personne, n’a mis la vie de personne en danger, et tout a été fait à bord pour assurer la veille, rappelle maître Quimbert. Il y a tous les jours des gens qui passent à la voile dans le dispositif de séparation du trafic, que ce soit au Nord ou à Ouessant. Si on devait tous les poursuivre, on ne ferait que ça. » Néanmoins, les textes prévoient, dans toute leur rigueur et pour chacune des deux infractions constatées, une amende maximum de 50 000 £ (64 000 €). Soit, si le barème le plus haut est appliqué au marin morbihanais, un total qui approche le montant de la prime au vainqueur du tour du monde en solitaire et sans escale ni assistance.

La première audience

Elle s’est tenue mardi dernier, à Southampton. Marc Guillemot, qui ne pouvait s’y rendre en raison d’obligations prises de longue date par rapport au prochain Vendée Globe, s’y est fait représenter comme cela se pratique tous les jours de ce côté-ci du Chanel. « On est tombés sur un juge qui aurait déclaré : ’’Le Vendée Globe est une petite course. Une promenade. On ne voit pas en quoi il y passerait tout son temps’’ », relève Maître Quimbert, assisté pour ce dossier d’un cabinet d’hommes de loi britanniques. Une promenade de trois mois non-stop, autour du monde, qui engage tout de même un minimum et ne se prépare pas au p’tit bonheur la chance…

Guillemot s’était vu proposer une autre date de première audience. Le… 9 novembre. La veille du départ du Vendée Globe ! Vraiment, pour le juge saisi de l’affaire, cette course s’apparente à une régate de quartier. Et le skipper, Saint-Bernard de Yann Eliès dans le dernier Vendée Globe en plein océan Indien, l’assure : « Dans ma vie, j’ai fait des trucs bien. D’autres qui l’étaient moins. Mais je ne me suis jamais débiné. Et je n’ai pas l’intention de le faire aujourd’hui. » Pas de fuite en avant, la preuve : il prend la peine de rappeler le journaliste qui lui laisse un message pour évoquer cette histoire.

Mandat d’arrêt ?

Mardi, le juge de Southampton, sans doute fâché de son absence, a annoncé qu’il allait délivrer un mandat d’arrêt à l’encontre de Marc Guillemot qui dit : « À cette heure (15 h vendredi) je n’ai encore rien reçu. » Une heure plus tard, son avocat confirme : « Actuellement, personne n’a signé de mandat d’arrêt. Le juge a dit qu’il allait en émettre un, mais je suis convaincu qu’il n’aura pas lieu. Ça va se calmer très vite, tout cela n’a aucun sens. »

Conséquences directes

Quoi qu’il en soit de l’amende comme d’un hypothétique mandat d’arrêt (et que se passera-t-il si l’affaire ne se dégonfle pas et que Safran croise dans les eaux sous souveraineté britannique autour des Malouines pendant la course ?), dans l’immédiat, Marc Guillemot ne vit pas des heures sereines. « Ça me mine », glisse-t-il. Loin d’un idéal à moins d’un mois du départ de la plus énorme et authentique des épopées nautiques. N’en déplaise au magistrat anglais…

Olivier CLERC.

06 oct. 2012

Rappelons la sagesse populaire dans le dicton bien connu
" d'Angleterre ne vient ni bon vent ni bonne terre "

;-)

06 oct. 2012

ne pas oublier quand on critique les anglais que guillaume à fait la traversé dans le sens sud nord alors ce qui nous vient de chez eux n'est qu'un juste retour de manivelle

07 oct. 2012

Souviens toi de Marcel Khébir ! et de Trafalgar...... :-D

07 oct. 2012

Si le Bon Dieu les a mis sur une île, c'est qu'Il avait Ses raisons... :mdr:

07 oct. 201207 oct. 2012

et quand il a eu créé la France, c'était tellement beau que pour corriger l'inégalité, il a créé les français...
c'est ce que disent les anglais!

07 oct. 2012

en évoquant le "vire-vire"de Marseille je ne croyais pas déclencher de telles réactions....
simplement le parcours de cette manifestation croise perpendiculairement la "route d'entréé"qu'empruntent les ferry(le commerce emprunte une autre passe)
A l'aller les bateaux sont trés distants les uns des autres au retour,tous ceux partis aprés les 1ers(les "6m") les rattrapent .....résultat:au croisement de l'entréé du port au retour il y a concentration de voiliers....et si un ferry se présente au meme moment....
ces ferry,à la fois "réglementairement" et par simple bon sens sont prioritaires...point c'est tout...on voit mal de tels engins slalomer à travers une "nuéé" de voiliers....
lesquels voiliers,dans le cas que j-ai évoqué ont "cédé"le passage mais au tout dernier moment....c'est pourquoi je pense que le pilote inquiet et mécontent de ce tte situation a donné de la sirène à gogo!!
M.Guillemot?il semble qu'il ait commis une "faute" que d'ailleurs il reconnait(ds sa réponse:.....2 cargos se sont se sont déroutés...)Bien....les juges pouraient faire preuve de compréhension(amende symbolique?remontrances "officielles?....)
le commerce n'est pas lui non plus sans reproches..;cet été vers Valencia,un gros cargo,en pleine mer libre n'a pas changé sa route d'un milliéme de degré...nous avons du virer....par.. contre bravo aux pécheurs (gros chalutiers de retour à leurs ports) Espagnols de cette région qui se déroutent gentiment et répondent aux saluts de remerciements.....

07 déc. 2012

11.500€ ??? C'est dans une mesure raisonnable selon vous ?

07 déc. 2012

Je ne comprends pas bien les faits reprochés.
Ce rail, je le traverse moi aussi, mais en pleine Manche.
Vu la vitesse d'un voilier "normal" inutile de dire qu'on se grouille de sortir vite fait, mais selon les vents, on peut se trouver à tirer des bords et être à contresens.
Est ce parce qu'il a un transpondeur AIS et qu'il navigue à 20 noeuds?
Est ce parce qu'il a dans le rail refusé une priorité à un navire de commerce?
Bref, j'aimerais bien avoir les faits exacts...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (99)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021