Manœuvre de port.

Manœuvre de port.

J’essaye de me lancer petit à petit dans les manœuvres de port à la voile (quai et corps mort).
Pour l’instant, je finis sur grande voile seule (il me semble que c’est ce qui est en règle général conseillé). Toutefois, il me semble que cela serait plus pratique sur génois. La raison est que grâce à l’enrouleur, il est plus facile d’affaler (ou d’enrouler ?) et que le bateau (First 21) reste très manœuvrable sous génois seul (que je peux réduire à volonté grâce au même enrouleur). Le seul désavantage est sans doute que l’équipier avant peut-être ennuyé à cause de ce même génois.
Comme mon expérience de ce genre de manœuvre est limitée au vent faible et à un endroit que je connais, je crains de ne manquer un détail qui justifierait l’utilisation de la grande voile au lieu du génois.
(Même question pour partir du quai ou d’un corps mort).
Quel est la pratique la plus courante et la plus recommandée ?

Chris

L'équipage
28 avr. 2003
28 avr. 2003

rectification

First 22 et pas 21. Mon doigt à glissé !

Chris

28 avr. 2003

Etonnant

Je ne sais pas comment tu fais pour manoeuvrer dans les ports sous voile.
Les ports que je fréquente sont tous interdit à la voile.
Dieppe, Le Havre,Boulogne S/Mer,etc.
A Dieppe, je assisté une fois, à un Hollandais qui rentrait sous voile, il à d'abord ete rappelé à l'ordre sur le canal 12, et comme il à continué et n'a pas répondu,les Affaires Maritimes étaient sur son ponton 10 minutes aprés.

28 avr. 2003

It depends...

En fait y'a globalement 2 possibilités:
Soit ta place te met bout au vent.
Soit elle te met vent arrière.(ou travers).
Si t'arrive bout au vent tu dois impérativement y aller à la GV pour des question de manoeuvrabilité. le problème est d'aller assez vite pour ne pas que la quille décroche sur la fin. Ma méthode perso est donc d'aller assez vite (2nds) et de tout tenir prêt pour l'affalage express. Quand tu penses que tu as sufissament de vitesse pour arriver au ponton tu choques GV en grand, éventuellement tu la met à contre pour ralentir (attention danger). En plus 21 pieds c'est pas si difficile à arreter donc ça devait marcher.

Si tu arrive vent arrière ou travers c'est plus facile, le danger est plutot d'arriver trop vite, utiliser la GV est suicidaire! Vaut mieux un peu de vitesse (1nds/1,5) et un genois prèet à être replié. Encore une fois je préfère arriver avec tout affalé en comptant sur mon calcul (ere du bateau+derive due au vent), quitte à renvoyer au dernier moment si ça foire.

Dans tous les cas assure bien les parbats et fait des grands sourrire à tes voisins de ponts qui observent ts manoeuvres avec angoisse!

Amuse toi bien.

PS: la manoeuvre à la voile est interdite dans certains ports.
PS2: le meilleur entrainement est de s'essayer sur de l'ammarage sur corps mort avant!(plus facile et moins lourd de consequences!!!)

28 avr. 2003

It depends...

En fait y'a globalement 2 possibilités:
Soit ta place te met bout au vent.
Soit elle te met vent arrière.(ou travers).
Si t'arrive bout au vent tu dois impérativement y aller à la GV pour des question de manoeuvrabilité. le problème est d'aller assez vite pour ne pas que la quille décroche sur la fin. Ma méthode perso est donc d'aller assez vite (2nds) et de tout tenir prêt pour l'affalage express. Quand tu penses que tu as sufissament de vitesse pour arriver au ponton tu choques GV en grand, éventuellement tu la met à contre pour ralentir (attention danger). En plus 21 pieds c'est pas si difficile à arreter donc ça devait marcher.

Si tu arrive vent arrière ou travers c'est plus facile, le danger est plutot d'arriver trop vite, utiliser la GV est suicidaire! Vaut mieux un peu de vitesse (1nds/1,5) et un genois prèet à être replié. Encore une fois je préfère arriver avec tout affalé en comptant sur mon calcul (ere du bateau+derive due au vent), quitte à renvoyer au dernier moment si ça foire.

Dans tous les cas assure bien les parbats et fait des grands sourrire à tes voisins de ponts qui observent ts manoeuvres avec angoisse!

Amuse toi bien.

PS: la manoeuvre à la voile est interdite dans certains ports.
PS2: le meilleur entrainement est de s'essayer sur de l'ammarage sur corps mort avant!(plus facile et moins lourd de consequences!!!)

28 avr. 2003

Bravo !

La seule règle, à mon avis, est d'avoir le plus longtemps possible un bateau manoeuvrant, et de préférence manoeuvrant lentement.

Pour une prise de corps mort, on peut en général se débrouiller pour se présenter sous le vent et lofer au dernier moment pour arriver sur le corps mort bout au vent. Dans ce cas, si le bateau est manoeuvrant sous GV seule, c'est certainement l'idéal. Comme tu le dis, ça dégage la plage avant. Si le bateau manoeuvre mal sous GV, on peut conserver le génois et ne rouler qu'en fin du dernier bord, juste avant de lofer.

Pour les arrivées à quai ou au ponton, tout dépend. Si on peut arriver sous le vent et faire bout sur le quai, c'est idem que pour le corps mort. Mais c'est un cas idéal. Si le quai est sous le vent, c'est bien de faire la manoeuvre sous génois seul, que l'on roulera + ou - pour ralentir. Il faut éviter en effet de se retouver au portant au vent du quai sous GV, que l'on aura bien du mal à affaler.

Il n'y a rien de difficile dans les manoeuvres de port à la voile, mais il faut les adapter aux circonstances. Pour répondre plus précisément à ta question, sous génois seul, tu as le risque de ne pouvoir remonter assez vite et sufisamment au vent, et surtout tu ne peut plus freiner le bateau en poussant la bôme au vent, et encore moins faire marche arrière...

Bonnes manoeuvres...

28 avr. 2003

Bravo !

La seule règle, à mon avis, est d'avoir le plus longtemps possible un bateau manoeuvrant, et de préférence manoeuvrant lentement.

Pour une prise de corps mort, on peut en général se débrouiller pour se présenter sous le vent et lofer au dernier moment pour arriver sur le corps mort bout au vent. Dans ce cas, si le bateau est manoeuvrant sous GV seule, c'est certainement l'idéal. Comme tu le dis, ça dégage la plage avant. Si le bateau manoeuvre mal sous GV, on peut conserver le génois et ne rouler qu'en fin du dernier bord, juste avant de lofer.

Pour les arrivées à quai ou au ponton, tout dépend. Si on peut arriver sous le vent et faire bout sur le quai, c'est idem que pour le corps mort. Mais c'est un cas idéal. Si le quai est sous le vent, c'est bien de faire la manoeuvre sous génois seul, que l'on roulera + ou - pour ralentir. Il faut éviter en effet de se retouver au portant au vent du quai sous GV, que l'on aura bien du mal à affaler.

Il n'y a rien de difficile dans les manoeuvres de port à la voile, mais il faut les adapter aux circonstances. Pour répondre plus précisément à ta question, sous génois seul, tu as le risque de ne pouvoir remonter assez vite et sufisamment au vent, et surtout tu ne peut plus freiner le bateau en poussant la bôme au vent, et encore moins faire marche arrière...

Bonnes manoeuvres...

28 avr. 2003

GV ou génois

Dans mon expérience, lointaine, des manoeuvres à la voile je privilégiais la GV quand la manoeuvre se terminait face au vent et le génois quand elle se terminait vent arrière.

D'abord parcequ'un génois s'affale ou s'enroule bien à toutes les allures, tandis qu'une GV ne s'affale pas vent arrière mais peut être gardée hissée vent de face et fasseyante.

Et surtout parceque si la drisse ou l'enrouleur se coince on peut toujours larguer l'écoute du génois vent arrière tandis que le même incident n'est supportable que vent de face avec la G.V.

Michel Laurens

28 avr. 2003

l'important, c'est quand ca rate...

Comme dit grakamoule, l'interressant de venir sous GV sur 1 corps-mort c'est que tu es manoeuvrant pour dégager si ca rate. L'argument que le génois est plus facile a rouler sert essentiellement si tu rates ta manoeuvre. Si elle est réussie, tu arrive sans ere au bon plein sur ton corps-mort, tu le chope, bateau quasi arreté et le bateau, tenu par l'avant, fait girouette et vient vent debout. Tu as l'éternité devant toi pour affaler la gv, elle ne prendra pas.

Si tu arrive avec de la vitesse, l'equipier d'avant crie au barreur qu'il ne prend pas le corps mort et le barreur reborde la gv et continue sa route pour un prochain essai...

De cela decoule plusieurs conclusions:

  1. si tu as encore de la vitesse, ne prends pas la bouée, ton bateau risque de pivoter autour et tu risque de te retrouver plein vent arriere, impossible d'affaler et ton equipier d'avant condamné à lacher prise ou tomber a l'eau.

  2. Essaie d'arriver bon plein sur le corps mort, tu reste manoeuvrant, tu peux loffer encore si tu es juste et tu peux partir sur la meme amure si tu rates

  3. Aie de l'eau a courir en cas de manoeuvre ratée. Prends ton coffre sur le bords qui mene au large et pas celui qui mene au cailloux car il te faudra reprendre de la vitesse avant de pouvoir a nouveau virer

Pour les ports, comme grakamoule mais pour le portant, j'aime bien garder le génois quitte a le laisser battre, il ne propulse pas tellement dans ces conditions.

Bonne chance!

28 avr. 2003

.

Personellement, dans les manoeuvres de port à la voile je fais toujours confiance à la grand voile, il suffit de commencer à l'affaler en avance. Pas toute, on en laisse jusqu'à un tiers envergué et on l'affale au fur et à mesure que l'on veut ralentir, tenue si bas elle descends meme par vent arrière, et si le bateau n'est pas trop grand on peut en reduire le fasseyage en tirant la chute à la main. C'est une sorte d'accélérateur/frein très éfficace, avec ca je reussis généralement à manoeuvrer à voile en solo sur deux bateaux de 7 et 9m qui n'ont pas de moteur, sur le bateau de 13m par contre il faut etre deux mais on utilise la meme méthode.

28 avr. 2003

merci

Merci à tous pour vos conseils.
J'ai dégagé deux grandes régles qui dépende en fait de l'allure à laquelle on approche le ponton (ou le corps mort mais là on a le choix...). Le génois ou la GV seront priviligés selon l'allure pour garder le bateau manoeuvrant et garder une possibilité de freinage.

Pour ma part je n’ai pas d’interdiction de navigation à la voile dans le port. Les bateaux sont tous sur corps morts (assez serrés quand même) et les pontons ne sont autorisés que pour des durées limitées.

Si je veux être plus ou moins à l’aise, c’est surtout en cas de panne de moteur….Je préfère ce jour là ne pas en être à mon premier essai (surtout que vu la loi de l’emm…universel cela arrivera par gros temps, avec un équipier malade et l’autre qui s’est fait mal au petit doigt :) )

Je vous tiendrais au courant des opérations :):)

Chris

28 avr. 2003

ouf !

Donc c'est essentiellement pour aller au corps mort. J'aime mieux ca car des rigolos qui manoeuvrent a la voile dans les ports il y en a helas un peu trop.
J'ai maintenat resolu le probleme d'une facon simplissime. Je mets ma vieille britany en pare battage, pointes vers l'exterieur. C'est fou ce que ca marche bien. j'ai aussi un grand coupe coupe a bord, des fois qu'il faudrait aider a affaler les voiles.

Les gens qui manoeuvrent a la voile dans les ports ont soit beaucoup d'eau autour d'eux ou alors ils sont tares et inconscient. Si c'est pour montrer la beaute et l'efficacite de leurs manoeuvres qu'ils aillent dont s'exhiber en regate. On en reparlera apres.

Avec l'encombrement actuel de nos ports c'est du pousse au crime ! N'importe quel abruti voudra en faire autant si ca a reussi et alors il faudra encore aller voir les assurances quand ils en ont !

Pitie ! Pas de voile dans les ports.

28 avr. 2003

Kaj,

Les gens qui manoeuvrent a la voile dans les ports ont soit beaucoup d'eau autour d'eux ou alors ils sont tares et inconscient.

..ou bien ils n'ont pas de moteur <.-)

28 avr. 2003

ou plus....

ou plus de moteur...:)Cela ne tombe jamais en panne ces engins là?

Je me souviens d'une phrase du guide des Glénans (si pas la pharse exacte l'idée) qui dit que le moteur c'est bien et utile mais il ne faut pas en devenir strictement dépendant. Mieux vaut donc déjà avoir répété l'opération avant d'avoir le problème.

Ceci dit le port dont je vous parle n'a rien à voir probablement avec ceux auquels vous pensez.

50 bateau au max sur corps morts avec 2 pontons (assez encombrés quand même...).... Le risue majeur c'est de se prendre une ammarre qui traine.

Chris

28 avr. 2003

Inconscience?

Je suis un peu surpris du ton reac' de Kaj.
Personnellement il m'est arrivé de faire des manoeuvres à la voile juste pour le plaisir.
C'est vrai que c'était sur un pogo (bateau super maniable) dans des conditions idéales. C'est vrai aussi que j'ai déjà vu des nautiles des glénans faire tomber une annexe de ses bossoirs pour cause d'erreur de calcul.(je crois que le moteur ne s'en ai pas remis)
N'empéche que le jour où je suis rentré à la trinité par 25nds de vents de travers avec un bout dans l'hélice j'ai pas foiré ma manoeuvre. Et là ça aurait pu faire mal.
Je ne vois pas le prob de faire joujou si les conditions (vent, encombrement) s'y prètent, y compris dans une marina.
Je trouve ça plaisant et très satisfaisant.
C'est 1000 fois moins dangeureux que de louer un 45 pieds à un néophyte qui, lui, même au moteur par pétole, va aller s'empaller toute la rangée.

Donc desserons le string et encourageons ces initiatives lorsqu'elles sont intelligement menées (sous l'oeil vigilant du maitre de port)

28 avr. 2003

Certes

Moi aussi, je suis surpris!
Quand quelqu'un choisi autre chose que la facilité, il faut l'encourager des deux mains.

Il y a plus de chance de se faire crasher par un imbecile a moteur que par un imbecile a voile car un imbecile reste un imbecile et certains manoeuvrent mieux a voile que d'autres au moteur (et ces autres sont légion alors que ceusse qui manoeuvrent a la voile dans les ports, ca se rarefie!)

Pour ce qui est des nautiles des glénans, faut pas confondre, j'ai été chef de bord sur nautile sans moteur et ben j'ai jamais pris le risque d'aller dans un marina parceque j'estime que moi et mon équipage de stagiaire on assurait pas assez. Donc le gaillard en question dans le message de Grakamoule etait probablement un hurluberlu qui presumait de ses competences.

Et moteur ou pas, CA N'Y CHANGE RIEN!
J'ai vu d'autres hurluberlu des glénans s'emplaffoner les pontons plein pot au moteur. (le stagiaire a la barre n'avait pas trouvé la manette de l'inverseur...)

Donc apprenez a manoeuvrer a la voile dans tous les ports ou c'est possible, ca vous evitera d'etre un imbecile justement...

28 avr. 2003

manoeuvre

Autant je suis pour en basse saison quand il n'y a pas de trafic de faire des essais en reels APRES LES AVOIR TESTES EN SIMULATION ou il y a de la place dans tous les port de mediterranee orientale il est interdit de rentrer à la voile sauf avarie et apres accord du capitaine de port
je defis quiconque de rentrer à hyeres,toulon, la ciotat, marseille ou autre à la voile en saison sans casser du bois
daniel13

29 avr. 2003

on se calme Kaj !

Bonsoir,
J'interviens rarement dans les forums, mais je pense que Kaj a "pêté les plombs" !
Je rentre juste d'une croisière d'une semaine en bretagne nord sur un blue Djinn et j'ai du dépenser à peine 1 litre d'essence. je fais toutes les manoeuvres possibles à la voile ou à la godille et je n'ai pas la réputation d'être un inconscient.Et c'est vraiment du plaisir à l'état pur de venir mouiller à la voile sans bruit et d'en repartir à la godille sans faire pétarader le hors bord.Et je ne suporte pas de me faire traiter de taré, de rigolo, d'inconscient ou d'abruti ! Que ceux qui n'ont pas envie de manoeuvrer à la voile le fassent au moteur, mais pitié pas de leçons du style "c'est comme ça qu'il faut faire".
La mer doit rester un espace de liberté pour ceux qui savent s'y conduire correctement.
Michel de Nostria.

29 avr. 2003

à la voile

Michel
qui a pete les plombs lui ou toi? sans mettre en doute tes capacites et ta dexterite ce genre de manoeuvre n'est pas à conseiller,si qq uns dont tu sembles faire partie sont capable de rentrer dans un port et de prendre leur poste à la voile on les compte sur les doigts d'une main, et elle doit restee exeptionnelle et reservee aux urgences .Dans certains petits ports Breton ou de manche voir mer du nord c'est peut etre possible.
Je suis rentre à Granville avec un kelt 707 il y a qq annees en panne moteur, il ya un ponton en principe toujours libre qui permet de s'amarrer en restant à bord pour que la capitainerie te place,j'ai pris ce poste je n'etais pas encore sur le ponton pour prendre mes amares que les flics etaient deja là,ils ont verifies que j'etais effectivement en panne, mon interpelle sur le fait que j'aurais du les appeler par VHF (ce que à l'epoque je n'avais pas à bord).J'ai eu droit à un avertissement (ecrit et et qui doit toujours etre affiche au club de freneuse) .
On voit actuellement de plus en plus d'inconcients faire des manoeuvres spectacles
en prenant des risques inconcideres mais le plus grave en font prendre aux autres usages.
Si l'un d'entres eux percute un quai ou s'echoue ce n'est grave que pour lui et son bateau, mais s'il fini dans ton bateau et qu'il te defonce le tableau arr le balcon et blesse un de tes passagers qui etait en train de boire l'apero ta croisiere vacance se termine là. Et ne compte pas trop sur ton assurance pour les reparations,entre la vetustee et tout ce qu'il trouve pour ne pas te regler.
Avant d'agresser les gens essaye de comprendre ce pourquoi ils reagissent comme ça. Le jour ou tu perdras ton bateau, au moins pour les conges en cours, à cause d'un gugus qui a voulu jouer les gros bras,refais nous le meme discourt
maritimement
daniel 13

29 avr. 2003

A Daniel

"dans tous les port de mediterranee orientale il est interdit de rentrer à la voile sauf avarie et apres accord du capitaine de port"
Non, Daniel, cela n'est pas exact. Par exemple aux Embiez, où le quai d'accueil est même orienté 'comme il faut' pour qu'on puisse y accoster facilement à la voile.
D'autre-part, je vais me répèter mais cela me tient à coeur, il ne faut pas confondre réglement du port et interdiction de l'autorité compétente.
Si le réglement intérieur d'un port de plaisance interdit les manoeuvres à la voile, TU N'EN A RIEN A FAIRE, un réglement intérieur n'a aucune valeur légale, et ne peur s'opposer au principe de libre circulation en mer. Si, par contre, il s'agit d'un arrêté municipal (ports de plaisance) ou préfectoral (ports de pêche et de commerce), et si cet arrêté est publié et affiché, là oui, il y a interdiction. Le seul coin en Mediterranée française où je connais un tel arrêté, c'est le canal de Caronte à Martiques. Mais je ne connais pas tout.

"je defis quiconque de rentrer à hyeres,toulon, la ciotat, marseille ou autre à la voile en saison sans casser du bois "

Et bien viens donc naviguer avec moi. Toulon, je n'y vais jamais, La Ciotat, c'est en effet délicat, sauf par vent d'est, à cause de l'orientation du quai. Marseille, au Frioul ou dans le Vieux-Port, c'est sans problème, par tout temps, et cela se pratique quotidiennement, même si c'est 'interdit' par le réglement intérieur. Tu aurais du être là pendant la SNIM, les Melges rentraient et sortaient à la voile, par exemple. Par vent de SW à NW, entrer sous spi dans le Vieux-Port le soir au soleil couchant est une manoeuvre inoubliable. Avec la drise claire, tout de même !

J'ai pratiqué en école de voile et en famille ces manoeuvres dans de très nombreux ports, sans jamais casser le moindre bois, avec des bateaux de toute taille. Ceci-dit, je suis d'accord pour dire que c'est bien plus facile hors saison, et qu'en Août, c'est très très délicat dans de nombreux ports, à cause bien sur de la 'circulation' intense. Mais pas à Marseille.

Bien amicalement à toi. Au fait, tu viens quand ?

29 avr. 2003

Moi pas comprendre

Pourquoi vous associez manoeuvre à la voile avec danger ?
Il m'est arrivé deux fois de me faire aborder dans un port, une fois par un voilier qui rentrait au moteur et qui a fait un 45° babord, je ne sais toujours pas pourquoi, une fois par une vedette qui a raté sa marche arrière. Le nombre de cafouillages au moteur est ahurissant, et il me semble que rater une manouvre à la voile est bien moins fréquent. Mais quand le gus se plante avec son moteur, personne n'y trouve à redire, tandis que si il se plante à la voile, il a pris des risques inconsidérés ! Pourquoi avez-vous cette réaction ?
Je suis d'autant plus etonné que je connais la (très) grande expérience et la grande compétence de certains skippers, qui interviennent ici "contre", alors qu'ils sont non seulement tout à fait capables de le faire, mais aussi capable de faire des choses bien plus difficiles.

Je suis un peu perplexe...

29 avr. 2003

Pourquoi pas !

J'ai appris la voile chez JM Vidal(port Camargue) à une époque ou les bateaux n'avaient pas de moteur( des Elor ou des Fun), y avait que les plus nuls qui avaient droit au remorquage!
Ca gueulait pas mal à bord et autour, mais quelle ecole!Je regrette absolument pas et ne souhaite en priver personne .
Ce qui gonfle, c'est un retour de régate où on se retrouve au milieu d'une nuée de Surprises zigzagant dans l'avant-port...
C'est arrivé chez nous, ça a ralé, maintenant y ont organisé un remorquage ;-)

29 avr. 2003

Mouvements de foule dans les ports ...

C'est bien, agréable, et sympathique d'apprendre et de savoir s'amarrer à la voile à un quai. Je crois que je sais le faire comme il faut moi-même (enfin, j'espère, après toutes ces années passées sur les voiliers :-)

Mais il y a les mouvements de foule et de la démocratisation de notre passion. Avec pour conséquence qu'on ne peut plus laisser chacun seul juge de ce qu'il est capable ou non de faire quand on manoeuvre en rangs serrés ... C'est comme sur la route, les mauvais conducteurs sont toujours les autres :-) Donc il faut bien mettre des garde fous quand on partage le même espace avec une foule un peu trop dense :-)

Donc je ne rentre JAMAIS dans les ports à la voile, bien que sachant le faire ... et bien qu'ayant un bateau costaud en bonne ferraille qui ne craint pas les bosses et les rayures. Car si je faisais il faudrait que j'accepte que tous ceux qui m'entourent le fassent ... et je préfère que mes 3000 voisins de pontons ne le fasse pas :-)

Robert.

29 avr. 2003

Gros risque ou petit risque...

Pour ma part, je suis plutôt tout à fait d'accord avec Osmose, sur la réalité et l'importance du risque que peuvent constituer les manoeuvres à la voile dans un port, car comme Osmose le souligne, celui qui manoeuvre à la voile dans un port, par choix ou par obligation est plutôt trés attentif , alors que le motoriste est généralement plus décontracté. Deuxième point qui me semble avoir son importance : Ce qui est dangereux en manoeuvre, c'est la VITESSE, c'est elle qui fait les collisions violentes impossibles à déborder, les dégâts et les blessures, c'est la vitesse qui transforme une touchette évitable au pied ou au pare-battage en enfoncement ou délaminage, or, à la voile... on va pas vite, et même si on vient à manquer à virer dans un bassin étroit, on en est réduit à repousser le balcon arrière du voisin à la main, ou le rail de fargue à la gaffe. Par contre l'été dernier j'ai vu un gugus à l'immense barre à roue d'un 43 pieds de loc, traverser tout le port au moteur à 5 knts, fier comme artaban, pour aller percuter , sans même couper les gaz, un poteau de soutènement de la marina, il aurait pû tuer un gosse sur le ponton. Son équipage s'est répandu sur le pont, il a gueulé comme un âne, fait une violente marche arrière, et a remis ça, deuxième énorme pet au poteau. Le soir à la nuit tombée, par curiosit, j'ai été voir son étrave, elle était à peine marquée, j'en revenais pas.

29 avr. 2003

Sécurité minimum

La dernière fois que j'ai manoeuvré à la voile dans un port, c'était il y a 3 ans, alors que j'étais en panne de moteur.
Bien sûr, j'ai eu des mots avec la "police du port", qui voulait me l'interdire!
Il y avait toute la place nécessaire pour tirer des bords jusqu'à ma place qui était en bout de ponton. Nous avons rentrer nos 7 tonnes de bois à leur place sans anicroche. Je reste persuadé que savoir manoeuvrer à la voile dans un port est une mesure de sécurité indispensable.
Il faut cependant prendre garde à ne mettre personne en danger par des manoeuvres qui pourraient dépasser nos compétences, par exemple, savoir se contenter d'une place facilement accesible même si ce n'est pas si la sienne( au moins provisoirement).

Philippe.

29 avr. 2003

Bien sur Philippe

et si on se permet de tirer des bords dans le chenal, ce qui est interdit par le RIPAM, on manoeuvrera de manière à laisser passer les bateaux qui suivent l'axe du chenal, quite à virer ou filer les écoutes. Quand on entre à la voile, on ne se comporte pas comme le maître des lieux, on se fait au contraire discret et on s'attache à ne géner personne. Je suppose que cela allait sans dire, mais...

A +

29 avr. 2003

ça dépend

Moi je suis dans un port, ou le chenal d'entrée fait environ 70 metres de large.
Et dans cette entrée UNIQUE, il passe jour et nuit, des Chalutiers, des Férry traditionnels, des Férry à grande vitesses, et des cargos de 100 metres de long.
Eh bien, dans ce contexte, il ne me viendrait pas à l'idée de rentrer sous voile, (meme si c'etait autorisé, ce qui n'est pas le cas).
Donc chaque cas est différent.

14 mai 2003

il y a 5-10 ans

Il y a 10 ans, je rentrais a la voile dans tout ce que la bretagne compte de port y compris étroits, y compris avec ferries et chalutier, y compris avec catway parce qu'on avait pas de moteur et on s'emplafonnait moins qu'auourd'hui.

Certes la densité a changé mais aussi l'attitude des gens.

Exemple: entrée a port tudy (groix) pour prendre une tonne au milieu du port. (evidemment, on scrute le ferry avec attention et on entre une fois qu'il est sorti sachant qu'on a un peu de temps avant son retour)et sur un stupide manque a virer on se retrouve collé au débarcadère du Ferry (et a l'époque je ne savais pas encore godiller!!). Ni une ni deux, un gaillard saute dans son annexe et tire une aussiere de son bateau jusqu'à nous pour nous permettre de nous haler vers la tonne (et il n'avait pas mis sa brittany en pare-battage!).

Ca, ca n'existe plus et les débutants ne sont plus tolérés par des gens comme kaj. Et de nouveau, un débutant, il s'emplafonne à la voile comme au moteur.

Condamner ou interdire les manoeuvres a la voile, ca force tout le monde a rester debutant dans ce domaine

Et oui j'encourage les 3000 voisins de Robert a manoeuvrer a la voile LORSQUE C'EST RAISONNABLE de le faire et Robert a les aider. Comme ca Robert aura un port avec que des experts et son bateau risquera encore moins!

Evidemment, on ne peut pas tout faire à la voile (tirer des bords dans les pannes, prendre une pendille quand sa souffle, ou aller prendre la place du fond qui est plus abritée) mais faisons de la va voile a chaque fois que c'est raisonnable!

14 mai 2003

IL faut prendre le monde tel qu'il est ...

En principe vouloir revenir au bon vieux temps est l'appanage des vieux ... Benoît, il faut prendre le monde tel qu'il est maintenant !

C'est plus possible, c'est dommage mais c'est ainsi !

Robert, un "vieux" qui ne regrette même pas le bon vieux temps :-)

14 mai 2003

benoit

Pour un deputant il serait plus prudent qu'il apprenne en dehors d'un port. Le gars qui veut s'amuser a paufiner ses manoeuvres, il peut s'entrainer a le faire avec une balise des ponts et chaussees ou le long d'un quai desert en granit bien rugueux par exemple.

C'est son bateau apres tout.

Mais la politesse et le bon sens minimum veulent qu'il n'est pas sympa de prendre l'ombre d'un risque quand c'est possible. Vouloir montrer aux autres comment on est bon manoeuvrier ne sera que montrer son niveau d'arrogance ou d'orgueil si ca marche... Et si ca ne marche pas, meme une seule fois... regrets eternels !

J'ai eu moi aussi des pannes de moteur pour entrer ou sortir des ports. J'ai appele la capitainerie qu'i m'a aussitot envoye une vedette pour me remorquer. Sympa, courtois aimable. sans aucun probleme.

Je n'en dirai pas beaucoup plus car il est pour moi evident que si quelqu'un n'a pas encore compris a ce niveau d'echange de mails, c'est qu'il ne comprendra jamais. C'est un peu embetant. Mais s'il arrive un accident un jour a faire le clown dans un port, j'espere alors qu'il ne tombera pas sur un petit teigneux arme d'une grande gueule. Tout le port serait vite au courant de son haut niveau de competence.

Savoir naviguer et donc manoeuvrer c'est aussi respecter les autres.

06 fév. 2004

Ca dépend, ca dépasse.

Faut-il ou ne faut-il pas manoeuvrer à la voile dans un port?

Je pense que la réponse peut varier si:

  • on est un équipage de 5 marins expérimentés sur un Melge qui de toute façon n'a pas de moteur, par 10 nds de vent, dans un port que l'on connait, peu encombré.

ou

  • on est un novice solitaire sur une goelette en acier de 14m/14T, par 25 nds de vent, dans un port encombré et inconnu, et avec un moteur en parfait état de marche.

Evidemment, il y a des situations intermédiaires. Mais la conclusion est que: CA DEPEND - un des principes fondamentaux de la voile et de la vie en général.

Bien à vous.

06 fév. 2004

autrement dit

comme éteindre un incendie en y jetant un seau d'essence dessus :-D

06 fév. 2004

pour resumer,

si c'est un cas de force mageur,panne,le mieux est de prevenir le port par vhf.là on vous dira quoi faire,si oui,selon port et meteo,on vous dira aussi ou vous mettre pour eviter les embrouilles,si non,quelqu'un viendra gentillement vous chercher,car c'est accidentel et vous prevenez.

si c'est pour la frime,c'est pas mon bateau qu'il vat faloir gener ou toucher,car,ça risque de chier grave.

les temps ont evolues,et si tu refuse de mettre un moteur sur ton bateau,tu es un "dino",et qu'on ne me parle pas de budjet........ça c'est du pipo!!!

c'est comme entrer en roue libre,sur sa lancer,sur un parking avec sa caisse,pour pas deranger avec le bruit du moteur.........

la plupart du temps,c'est de la frime,et si on veux jouer a ça,tu mouille un part bat' et tu joues en mer.

c'est une attitude typiquement pretentieuse,que de se vanter de rentrer a la voile,et je serais trés amuser de voir ces clampins essayer de gerer a la voile une escadrille de chalutiers qui sortent ,ou qui entre au port,a l'heure de la maree,c'est un sacré vaccin,garanti.

alors,les frimeurs,evitez nos port,ce n'est plus les années 30,pitié.............

et si c'est interdit............il y a des raisons."m'sieur l'assureur,je faisais le con a la voile dans le port,quand un bateau,sans personne a bord ! et attacher au quai,est venu me percuter,le salau !!!!!" non mais......

06 fév. 2004

ami gerard

tout a fait d'accord avec toi

on voit bien que certains ont pas du se priver beaucoup pour avoir un bateau et qu'il en ont rien à faire des autres

amicalement

06 fév. 2004

D\'accord

avec gébé quand tu dis que les voiles sont le moteur...d'un voilier! C'est assez marrant ce sujet, je pensais justement (re)prendre un ou deux cours de voile en début de saison dans le but de réactualiser mes connaissances oubliées par manque de pratique, dont la rentrée au port à la voile!
J'ai un vieux HB sur mon bô batô et je rentre toujours au moteur, il est vrai qu'une petite révision ne lui ferais pas de mal à lui non plus, mais il est d'autant plus vrai, à mon humble avis, que les entrées de port à la voile sont importantes, il faut savoir les faire, juste pour le cas où! Et se rappeler d'en faire au moins une ou deux par année dans de bonnes conditions, sans gêner personne pour ne pas les oublier, malgré que le risque de se faire décapiter à la machette, voire empaler sur quelques engins bizzards de sa majesté me paraisse assez important dorénavant!
C'est un peux comme ne faire que des parquages frontaux avec sa voiture et ne pas savoir en faire un latéral, ce qui en soi est une manoeuvre un peux plus fine, puisque l'on a plus de risque de toucher la voiture de derière et celle de devant si toutefois le pied venait à glisser de l'embrayage!!!!

Voilà, c'est juste mon avis comme ça en passant.

A pluche

06 fév. 2004

tout l'art de bien connaitre son bateau

Ce fil me rappel le jour ou mon moteur refusa de partir au moment d'affaler la grande voile pour rentrer au port.
Pas de panique, ma place étant ce jour là bout-au-vent pas de lézard pour venir y mourir sur mon ere.
La manoeuvre se déroulant donc sans souci, il ne me reste plus qu'a sauter sur le ponton pour amarrer mon bateau.
bang! la panne branle de tout mon poids. Et là mon pauvre ami Fred, qui a passeé l'age de la retraite,
sursaute dans son cockpit, à deux doigts de l'arret cardiaque. Le pauvre, il ne m'avait évidemment pas entendu arriver.
Comme quoi, une manoeuvre à la voile au port même bien maitrisé peut se révéler dangereuse!
Amicalement et voileusement votre

06 fév. 2004

Gébé ...

tu serais gentil de ne pas me mêler à ta prose :-)

Comme tu as remarqué ça fait un moment que je t'ai lâché la grappe :-)

Merci d'en faire autant

Robert

06 fév. 2004

bagnole

appliqué a la plaisance. Les beauf inquiet qui regardent les autres manoeuvrer le constat à la main au cas ou. A gerber!!

06 fév. 2004

skipperine

ce qui est parfois désolant : c'est les mecs qui font pas confiance aux dames pour 'garer' leur joujou, c'est partout pareil sur la route, au port, faut toujours que vs pensez mieux le faire, faudrait changer ça : à notre époque tout de meme !

06 fév. 200416 juin 2020

persiste et signe.......gerard......

si c'est un cas de force mageur,panne,le mieux est de prevenir le port par vhf.là on vous dira quoi faire,si oui,selon port et meteo,on vous dira aussi ou vous mettre pour eviter les embrouilles,si non,quelqu'un viendra gentillement vous chercher,car c'est accidentel et vous prevenez.

si c'est pour la frime,c'est pas mon bateau qu'il vat faloir gener ou toucher,car,ça risque de chier grave.

les temps ont evolues,et si tu refuse de mettre un moteur sur ton bateau,tu es un "dino",et qu'on ne me parle pas de budjet........ça c'est du pipo!!!

c'est comme entrer en roue libre,sur sa lancer,sur un parking avec sa caisse,pour pas deranger avec le bruit du moteur.........

la plupart du temps,c'est de la frime,et si on veux jouer a ça,tu mouille un part bat' et tu joues en mer.

c'est une attitude typiquement pretentieuse,que de se vanter de rentrer a la voile,et je serais trés amuser de voir ces clampins essayer de gerer a la voile une escadrille de chalutiers qui sortent ,ou qui entre au port,a l'heure de la maree,c'est un sacré vaccin,garanti.

alors,les frimeurs,evitez nos port,ce n'est plus les années 30,pitié.............

et si c'est interdit............il y a des raisons."m'sieur l'assureur,je faisais le con a la voile dans le port,quand un bateau,sans personne a bord ! et attacher au quai,est venu me percuter,le salau !!!!!" non mais......

ps..je trouve perso que les skipeuses que je connais sont presque ,plus prudentes que les mecs,et les exemples de competence ne sont plus a donner........ ;-)

06 fév. 2004

T'as raison Catherine !!

Sont pathétiques les mecs qui tronent à la barre à roue tandis que la p'tite dame elle se tape les manutentions de mouillage à l'étrave... En se faisant engueuler en plus !!!

09 fév. 2004

Je remercie mes équipières

D'avoir bien voulu tenir la barre un moment, le temps que je croche le mouillage.
Il est vrai qu'en navigant sur de vieux bateaux en bois, il n'aurait pas été sympa de leur demander de retenir sur un bout' les quelques tonnes du canot' le temps d'éviter pour prendre la place cul à quai.

06 fév. 2004

Tu te répètes GG !!!

Ca fait un peu rengaine maintenant ton message péremptoire qui juge et parle d'exclusion posté sur 36 forums.

06 fév. 200416 juin 2020

waou! tu est chaud bouillant,toi.swan.

si tu t"ennerve comme cela à la barre,ça doit etre un beau bintzz......
je m'incline devant la force brut.......

en plus,tu as un Karaté,moi j'avais un Siroco....

pffftt.........

ps,ci joint une entrée au moteur,qui fait table rase des reglements......

salut.

06 fév. 2004

pour son

bidet, le beauf imbibe.

06 fév. 2004

j aime bien les arrivées a la voile

quand elles sont bien faites

je le fait souvent, bien sur dans des bonnes conditions, bien sur dans ce cas en général le moteur tourne en cas de loupé

Ceci dit j ai plus souvent loupé de manoeuvres au moteur qu à la voile, pourquoi ? parce que un moteur tombe en panne toujours quand il ne le faut pas.... exemple : je sors ( pas avec mon bateau mais avec un autre ) avec des clients a bord, le moteur semble tourner, je doits me degager en marche arriere contre le courant, jusque là tout va bien, mais le courant est fort et le moteur cale, impossible de redemarrer, pas le temps d envoyer la toile...... boum !!! et on se tanque dans les jupes ( pointues ) d un cata

Si je l avais fait a la voile ca ne serai pas arrivé, y avait du vent....

Alors maintenant, mon genois est toujours pret a etre envoyé et quand j arrive sur une place, je me sert du moteur comme une voile : jamais face au vent, j utilise l inertie pour venir mourrir sur la place sans marche arriere.

Conclusion, ce n est pas parce que l on arrive a la voile que l on est fou, c est un plaisir, on gere mieux son bateau

Aussi mieux vaut un bon voileux a la voile qu un mauvais marin au moteur !!!

07 fév. 2004

notre port de commerce

meme si ns rentrons sous voile, le moteur tourne ..obligatoire ! et louvoyer est interdit !
je suppose que c'est partout pareil pour les 'ports à trafic ?' je peux pas imaginer que certains d'entre vs louvoyent entre cargos et ferrès ?

07 fév. 2004

il ya une forte tendance sur ce site

a considérer les voileux comme des types forcément bien et les moins voileux ou les motorisés comme forcément des sous merdes ( en ajoutant les proprio de gros bateaux, ceux qui naviguent peu, enfin de tout ceux qui sont pas forcément des farouches de la mer à tout prix, du mat en poteau et du très grand BM)

il y a quand meme de la place pour tout le monde et on trouvera toujours un cas particulier pour vouloir prouver que.....et son contraire

que quoi? qu'on est tous dans les memes endroits au meme moment et qu'il vaut mieux vivre ensemble en bonne intelligence

donner des exemples dans lesquel la voile aurait fait mieux que le moteur, c'est trouver aussi plein d'exemples contraires

celui qui ne sait pas amnoeuvrer ne sera pas bien meilleur sous voile qu'au moteur et vicé-versa

la voile n'est pas un substitut à un moteur défaillant, mais le vrai substitut c'est d'avoir un moteur correctement monté et entretenu

pendant des siecles, nos ancètres ont révé d'un moyen mécanique qui allègerait leurs peines et maintenant que ce moyen existe, il est de bon ton de faire la fine gueule sur ce progrès

n'importe qui peut bien faire les manoeuvres qu'il veut, avec ou sans moteur,sur le type de bateau qu'il veut, avec qui il veut, en prenant les moyens ou il veut, tant qu'il ne me gène pas dans mon parcours qui n'est pas le sien et qu'il ne jalouse personne

ma place n'est peut etre pas la meilleure, mais c'est la mienne, elle me convient et je ne jalouse strictement personne sur ce site

avec vos toles, faites plutot des bateaux que de l'intolérance

bye

07 fév. 2004

Le port du voile, les intégristes...

y nous faut une loi, et vite !!!

07 fév. 2004

discours, subversion

de bien grands mots pour une chose aussi insignifiante

bye

07 fév. 2004

pour les tendancieux qui ont du mal a comoprendre

quand je parle de moteur, c'est bien sr de moteur auxilliaire de voilier et non de bateau à moteur

quand je perle de tole c'est parce que ce mot fait partie de intolérance et que le jeu de mot m'a plu

pour ce qui est dse manoeuvre; j'ai appris la voile sur le rhone à Valence sur un rush avec lequel j'ai fait pendant dse années une courses amicale qui s'appelle les 24 h de valence, course pendant laquelle on navigue jour et nuit et pendan laquelle le trafic commercial des peniches n'est pas interrompu

ceci, j'en sais au moins autant que certains qui pensent en savoir plus sur les manoeuvres à la voile, dans le courant et le mistral en bassin étroit longueur du plan d'eau 9 km et largeur moyenne de moins de 100 m avec des hauts fonds et des balises de partout, sans parler des bois flottants j'ai donc absolument aucun complexe face à un gébé ou un autre sur ce sujet j'ajouterai que bien que hisse et ho soit "réservé" à ceux qui ont des voiliers, je suis toujours content de discuter avec ceux qui n'en ont pas, mais qui aiment ça

07 fév. 2004

excuses pour le bug windows

qui ne m'a pas laissé finir et a dupliqué plusieurs fais le message

amicalement

07 fév. 2004

ils etaient 2........(petite histoire pour se detendre)

paul,etait un passionné de voile pure,il ne comprenait pas que les navires sur l'eau,aient un autre moyen de motricité que la voile.....c'etait son truc,et quand il etait obliger d'entendre un moteur,il etait limite boutons,allergique,ça allait contre ses convictions. il detenait le savoir,donc avec l'experience...la verité.jamais il n'avait géné qui que ce soit en restant planté face a un courant a l'entrée d'un port,ou encalminé dans une passe,il etait si fort,que les autres l'admiraient,et restaient bouche bée devant tant de maitrise et de talent.il ne frequentait que des ports ou la voile etait prioritaire,voire recomandée,car,comme il n'etait pas tétut,il n'aurait pas bravé les reglements en voilant ou il ne falait pas voiler,ce serait bien trop sectaire,alors,il voilait,et c'etait bien.
parfois un dimanchard,plaisantin de fin de semaine,avait l'outrecuidance de faire entrer son bateau au port,au moteur.tout le monde le regardait,on savait que comme il utilisait un moteur,c'etait une cata embulante,que tout le monde risquait d'y perdre son navire,voir son ponton,avec ces trucs mecaniques on ne sait jamais,et le fait de l'utiliser,prouvait que le skiper' n'avait pas de competences a la voile,sinon.......
et tout le monde avait trés peur de ce qui pouvait arriver.
sur le bateau a voile utilisant le moteur,qu'il entretenait regulierement,et avec respect,c'etait mike,il adorait la voile,et en profitait le plus possible,mais il avait pour habitude,de finir sa session de voile a l'exterieur du port,ou dans l'avant port,et de preparer son bateau dans un espace libre,sans risques aucun,et sans gener personne,ce qui,aussi lui permetait de mettre ses par battages et de rentrer,tranquil,en evitant parfois paul,qui tirait des bords dans les passes,c'etait trés joli d'ailleur.chacuns se mettait a sa place,etaprés un tour sur le port pour bien s'impregner de son athmosphere,ils se retrouvaient au café du port,ou en se tapant un bon demi,ils se racontaient,leur sortie en mer,le principal,car entre eux,l'amour de la mer l'emportait sur tout,et il n'y avait jamais de """paul et mike""

19 mar. 2004

Modestie

Après seulement 35 ans de pratique, je me sens beaucoup moins compétent que la plupart des maîtres à penser qui fanfaronnent sur ce forum.
Pendant de nombreuses années, je n'ai connu que la voile pour me mouvoir. Soit parceque je n'avais pas de moteur, soit parceque mon 4cv HB aurait été bien incapable de propulser mon Super Mistral contre un vent au delà de 15 nds. Dans ces conditions, une solution -que je recommande aux puristes- consiste à éviter les ports...Je l'ai fait de nombreuses années! C'est moins confortable, mais on ne peut pas tout avoir: à la fois le plaisir de la voile pure et le confort du camping.
Parfois, nécessité faisant loi, il me fallait néanmoins "rentrer au port".
Je me souviens d'une entrée dans le port des Mourillons / Toulon, à la voile, et je reconnais avoir éprouvé un plaisir intense à voir mon voilier "mourir" sur son erre à 20cm du ponton, toutes voiles affalées. Petit détail: le moteur HB était HS: je n'avais pas le choix. Et le vent était de la partie...
20 ans plus tard, je navigue sur un 36 pieds, equipé d'un 30cv largement suffisant dans la plupart des conditions. Par respect pour les autres, je n'envisage pas une seule seconde de tenter une entrée dans un port à la voile, sauf bien sûr si j'y étais obligé. Mais la pupart du temps, on peut éviter de prendre ce risque. Il m'est arrivé, moteur en panne, de mouiller à proximité du port pour réparer avant de rentrer. Non pas que je ne me sente pas capable de rentrer à la voile, mais parceque, de toute évidence, le risque est bien plus élevé de casser du bois à la voile qu'au moteur! Casser son bateau, passe encore, mais celui des autres...
J'irais même plus loin: rentrer au moteur est parfois un exercice très difficile, et qui devrait inciter certains à plus de modestie.
Il n'est que de voir, certains jours en Méditerranée (et ailleurs, sans doute), le spectacle offert par les bateaux (voiliers ou non) qui tentent un atterrissage avec un vent de 35 noeuds portant à quai...L'exercice est bigrement difficile!
Dans ces conditions, la question voile ou pas voile apparaît vraiment saugrenue...
AMHA... ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (112)

Les enfants de la mer

novembre 2021