Mais quelle voie prendre ?

Bon aller, je me lance.
J'ai lu pleins de sujets sur pleins de forum sur mes questions mais les réponses divergent tellement que finalement je ne suis pas plus avancé.

Donc je me présente et je pose mes questions, en espérant que certains d'entre vous pourrons me conseiller au mieux.

Donc le gars qui se pose pleins de questions.
Bientôt 50 ans, 30 ans de boulot dans la même boite et autant de temps a rêver de bateau, en retraite bientôt aussi mais avec la chance énorme de pouvoir choisir une reconversion et de pouvoir s'en faire financer une grande partie.

Le reve du gars maintenant.
Acheter un voilier dans les 12 mètres dans les années a venir et avec madame partir ou le vent nous portera.

mes questions maintenant:

Mon niveau étant aujourd'hui proche de zero... je sais que le bout pointu c'est l'avant et c'est a peu pres tout... je veux me former correctement pour partir sereinement. comme j'ai le droit a une reconversion, pourquoi ne pas prendre l'option "Glenans" et devenir moniteur de voile croisière en suivant tout leur cursus de formation ?

Deuxième option, pourquoi ne pas faire une formation pour devenir skipper ? Mais le capitaine 200 en reconversion c'est pas simple... pis y'a la validation et la limitation france, alors pourquoi pas le yachtmaster offshore, on peut le faire en formation complète a partir de zero, mais ca coûte cher...

3 eme option, passer par les glenans, faire le monitorat croisière dans le cadre de la reconversion et après a mes frais essayer de réussir le yatchmaster en candidat libre ?

Bon comme vous le voyez les option s'embrouillent et au final le gars y sais plus quoi faire pour ne pas rater sa reconversion...

Donc je prends tous vos conseils ou vos remarques. Je ne suis pas un illuminé et je sais que c'est pas du jour au lendemain que l'on peut devenir bon moniteur ou bon skipper, mon but n'est d’ailleurs pas d'en faire mon métier mais bien d’utiliser au mieux la formation que l'on m'offre pour me former au mieux pour mon projet final tout en sachant que cette formation pourrait s’avérer utile en cas de besoin pour remplir la caisse de bord...

L'équipage
20 août 2013
20 août 2013

stage genre glénans, macif et autres
bateau des autres,
participation à des entrainements de régate,
location,
permis côtier/hauturier,
dans quelques temps tu pourras devenir un équipier/skipper convenable ... :heu:

20 août 2013

Merci pour cette reponse.
Le côtier et CRR, c'est en cours.

En revanche pour le reste même si y'a des choses auxquelles j'avais pensé, ça ne rentre pas sans le cadre de ma reconversion car pour être validée et financée il faut que la formation soit sanctionnée par un diplôme ou un truc du genre, donc il faut un cursus complet.

Ma question c'est plus "Quelle formation choisir parmi celles proposées par les Glenans ou Macif ou autres écoles francaise ou etrangeres" qui me permettrait d'etre formé au mieux et qui me permettrait aussi "au cas ou" d'utiliser les compétences obtenues pour remplir la caisse de bord.

21 août 2013

30 ans à rêver de bateau et ne pas reconnaître tribord de bâbord, je suis un peu interloqué...
Est-tu sûr de ton rêve?
Je pense que la première des choses, avant de commencer "en grand" est de passer un mois sur un bateau, rien que pour savoir si l'eau salée à haute dose, la gîte permanente et les bruits divers et variés d'un voilier en marche ne te paraitraient pas trop pénibles... et tout ça, bien sûr, "hors saison", c.a.d. avec des conditions de mer/vent/pluie/froid qui ne feront pas ressembler les escales à un dépliant touristique...
Après, si tu es toujours motivé, les formations s'imposeront d'elles-même...

21 août 2013

Hello,
à mon avis, passer du rêve "fantasmé" , à la réalité (toujours autre) de manière abrupte, bref du rien au tout, c'est une bonne voie pour ... la déception ! D'apres moi le mieux est d'y aller cool, et de faire quelques "modestes sorties en mer" d'abord, sur des voiliers "amis", en equipier, ou autre; Histoire d'avoir une meilleur idée du truc, et ça t'évitera de faire des plans sur la comete,qui atteriraient direct dans la mare du coin ;-)
Et si le feeling est toujours là, ces premieres navigations accompagné, seront un fil d'ariane qui te menera peut-être vers ton rêve naturellement;

Perso j'ai commencé à "'rever" plus serieusement de voile vers 22 ans, donc pas très tot , à 24 une premiere journée sur un voilier "ami" pour me faire une meilleure idée, et d'autres ont suivi par ci par là, au fur a mesure;
Je n'ai toujours pas pris de décision d'achat ou de vie en bateau, mais je sais déjà mieux a quoi m'attendre, et dans quoi me perfectionner si je souhaite poursuivre vers ce genre de vie
Entre la voie des mers et la voie d'eau, il faut toujours etre attentif ;)
Bons vents

21 août 2013

Bonjour.
L’anecdote de la pointe c’était de l'humour.

J'ai des connaissances que ce soit en vocabulaire marin, en réglementation et en manœuvre de base, mais bien moins que la majorité d'entre vous. La preuve en est que certains de vos post sont pratiquement incompréhensibles pour un non initié et que parfois on se demande même si la multiplication d'expression technique n'est pas la pour flatter le niveau de l'auteur que pour l'explication elle même (enfin bref...)

Néanmoins, aujourd'hui si on me donne un bateau, je suis bien incapable de me débrouiller seul, en revanche je suis capable de participer aux manœuvres de base, par temps "pépère", donc pour moi je suis au niveau zero plus on va dire.

Pour ce qui est des conditions difficiles, hors mer, j'ai donné, 30 d'armée dans les forces combattantes, le froid la pluie le vent, le bruit et le manque de sommeil je connais, on peux même rajouter le stress la peur etc... maintenant en mer je ne connais pas et bien sur je redoute les conditions difficiles d'ou le besoin d’être formé au mieux.

La motivation je l'ai, pas de doute la dessus, le problème pour moi c'est que contrairement a certains, je ne suis pas né en bords de mer, je n'ai pas de parent marin, mon métier m'a pris tout mon temps, j'ai déménagé souvent et toujours a l’intérieur des terre sauf aujourd'hui et j'ai donc eu très peu de possibilité de naviguer.

21 août 2013

Le pire pour moi c'est quand il y a DEUX bouts pointus la j'ai du mal à savoir lequel est l'avant et lequel est l'arrière

long-cours.62.over-blog.com[...]58.html

Ou Marguerite avant son opération chirurgicale :
www.joubertnivelt-design.com[...]37.html

Et il y a pire des bateaux pointus des deux bout et qui navigue (parfois ) dans les deux sens !!!

Je crois que je vais retourner dans un chalet :-p

21 août 2013

Le mieux est 3-4 stages puis quelques locations en tant que skip ou acheter un petit pour ce faire la main en croisière côtière.

21 août 2013

Et les arrière norvégien ,ca existe. .!!!

21 août 2013

"Le reve du gars maintenant.
Acheter un voilier dans les 12 mètres dans les années a venir et avec madame partir ou le vent nous portera."

ok mais je suis un peu étonné de ne voir que des "moi, je..." et non pas des "nous..."
et donc question aussi importante : le rêve de 30 ans est-il réellement aussi celui de madame?

21 août 2013

" avec madame partir ou le vent nous portera."

et madame, elle en pense quoi ?

C'est un élément (très) important à prendre en compte, afin que le rêve - s'il se concrétise - ne se transforme pas en cauchemar... :goodbye:

21 août 2013

@massale.

Bonjour.
c’était le cursus prévu "au départ" de mon projet.

Je voulais faire un premier stage, essayer de naviguer un peu en fonction de mon emploi du temps (peu de temps libre) faire d'autres stages etc...
Le problème, c'est le temps et le prix. un stage par an ça aurait été faisable au niveau prix et temps, naviguer a coté... ben ça c'est pas forcement possible quand on a un emploi, pas de bateau et qu'on ne connait pas grand monde dans la ville ou l'on vient d'arriver, sinon bien sur faut payer.
Maintenant , on m'offre la possibilité d’être formé a moindre frais, il faudrait être cXX de pas en profiter non ?
D’où la question du départ...

21 août 2013

Madame est ok, on a 25 ans de mariage et on a les même passions depuis le début, on en parle depuis des années et elle connait surement mieux que moi les voiliers de cette catégorie au moins dans leur aménagement intérieur. Son seuls soucis qui revient souvent, la peur de s’ennuyer et que faire du chat...

21 août 2013

alors pas de problèmes..

bon vent portant pour vos projets :goodbye:

25 août 2013

et que faire du chat...
un civet ?? non c' est une mauvaise plaisanterie!!! :jelaferme:

21 août 201321 août 2013

Frederic, j'ai croisé des moniteurs aux Glénans qui avaient eu un parcours proche de ta situation... Le plus heureux était un cas presque extrême car il a démaré directement sa formation à la retraite (un petit peu précoce) et a tout enchainé jusqu'au monitorat.... Mais je pense que si c'est possible et que tu es sur de ton envie, commence dès maintenant par des stages et des sorties aver des amis ou relations.. Et s'il ya une possibilité de reconversion professionnelle ben ziva, attention il vaut mieux une bonne santé mais bon..
Quelques précisions les Glénans forment aussi au master of yatch mais il faut dèjà être moniteur, il est bon de varier un peu les écoles de formation pour diverses raisons (dans le cas des Glénans ils sont mieux adaptés pour les formations de bases que pour les expérimentés mais cela va évoluer) et il ya des bons enseignats un peu partout, il ya aussi les formations techniques sur les voiliers à envisager (à INB Concarneau formation de technicien entretien voiliers )

<°)))>< bon vent

21 août 2013

@Trebor.
Merci pour cette réponse très intéressante.
En effet je me suis renseigné auprès des Glenans sur cette formation complète sur un an, partant du voile 1 pour arriver au monitorat fédéral. Elle est renouvellee chaque année et rentre dans le budget alloué pour ma reconversion.

Pour l'instant je n'arrive pas à naviguer, pour plusieurs raisons, j'ai pas d'amis.... (dans le milieu bateau je précise), j'ai peu de temps, emploi du temps serré, responsabilité, disponibilité etc et je peux pas me payer des sorties tous les jours.
Je suis inscrit sur des sites de bourses, mais la encore, mon emploi du temps restreint les dates et la durée de sorties et mon iinexpérience avouée rebute (ce que je comprends absolument), les propriétaires de voiliers.

Petit message en passant. Je suis disponible la plupart des week end de Sete à port Camargue pour vous accompagner dans vos sorties.... Toute l'année...
Il faudra juste me rappeler ou est l'avant de l'arrière.... (blague)

21 août 2013

Si vous été libre le wk en traînant sur le port on peut trouver un embarquement surtout si il y a du vent,il y a aussi des clubs qui ont des petits croiseurs ou on apprend vite,pas de moteur,des bateaux volagent,que du bonheur.

le chat tu peux l'emmener c'est pas un probleme ,mais ce que je crains pour quelqu'un qui n'a jamais navigué,c'est le mal de mer beaucoup ne s'y sont jamais habitué et ça a tué leur voyage ,c'est dommage qu'on en parle jamais :-)

22 août 2013

bonjour fred ,
il y a 3 ans , j ai fait un rêve de navigation en ayant pratiquement pas d' experience comme toi.
en premier j ai passé permis cotier et crr pour la base de la naviguation(sécurité , priorités, signalisation ...)
ensuite achat d un bateau , là je rentrai dans le vrai:
sortir le bateau , manoeuvre au port avec un engin de 11 metres ;
les 2 premiers mois c' était uniquement moteur pour travailler les manoeuvres une fois sorti du port (port camargue) autour d' une cardinale sans rentrer dans la zone dangereuse ,en essayant de comprendre les reactions du bateau en marche avant et marche arriere (le fameux pas moteur)
puis tjrs au moteur , comprendre le fonctionnement des instrument de bord , pilote auto , gps, radar , sondeur...
ensuite je suis passé à la voile: au début je n osai pas sortir entierement les voiles , cela ma permis de voir la réaction du bateau sous voile et petit à petit genois gv etait entierement sortis sous maximum 12 noeuds de vents
si les conditions n' etaient pas bonne pour moi , je ne sortais pas
à force de multiplier les sorties les connaissances rentrent, tout ce que l on a lu sur les differents sites web ou ouvrage,ou entendu avec les voisins de ponton peut se verifier
ne pas oublier les cartes marines papier: acheter la carte du coin la plus précise possible et lors des sorties en mer
reperer les points remarquables , se situer sur la carte
......
jusqu' à cet été coisiere jusqu' en corse

l ideal , c est acheté un bateau d' occasion et que l ancien propriétaire vous fasse un prise en main correcte , puis être patient pour découvrir tranquillement toutes les subtilités de son bateau, en vérifiant la méteo avant chaque sortie

surtout ne pas se presser ! on y arrive

22 août 2013

Il me semble que ce qui se dégage de toutes ces réponses, toutes justes parce que ce sont des gens qui ont fait le parcours, c’est l’importance de l’expérience par rapport à la formation académique et pratique.
Dans ce souci d’acquérir un « diplôme » avant de se mettre vraiment à naviguer il y a d’abord la volonté de se rassurer par rapport à soi plus qu’une véritable nécessité.
Je ne dis pas que toute formation est inutile mais il ne faut pas en exagérer l’importance. Beaucoup se sont lancés dans le grand bain sans en avoir suivi et s’en sont brillamment sortis.
La manière dont tu expliques ton projet:

j’en rêve pendant 30 ans et maintenant je dois me former,

me fait plutôt penser à un réflexe de bord de piscine de quelqu’un qui n’ose pas plonger.
A mon avis maintenant, il faut que tu plonges par tous les moyens et sur tous les types de bateaux et les opportunités ne manquent pas.

22 août 2013

Merci Babor.
Je suis en train de passer le côtier et le Crr. Je sais pas si ça me servira plus tard mais ce qui sera vu ne sera plus à voir et j'ai l'impression d'avancer.
Ça me mettra aussi le pied un peu plus dans le monde du bateau, même si je suis pas intéressé par les bateaux à moteur ça me permettra peu être de connaître des voileux et de sortir un peu plus en mer.
On verra, je ne suis pas hyper pressé même si j'aimerais bien déjà tous savoir et tout faire....

22 août 2013

@Gradlon.
Merci pour ton commentaire.

J'ai bien conscience effectivement que le diplôme ne ffera pas de moi le meilleur marin du monde.
Mais j'ai l'opportunité de faire la formation complète et bien qu'il est certain qu aussi bonne qu'elle soit (ouh... Pas trop français ça...) elle ne m'apportera jamais l'expérience de 20 ou 30 ans de navigation par tous temps sur tous types de bateaux.

Mais, pour le sérieux de mon projet, je dois me former et il faudrait être bête pour passer à côté de l'occasion.
C'est le pourquoi de mes questions et interrogations, que faire pour profiter au mieux de la chance qui m'est donnée, je ne veux pas me tromper, choisir une formation inutile pour le projet ou hors de portée, un diplôme qui sert à rien ou valable qu'au Bénin par exemple. ...

Enfin voilà quoi. Les questions tournent en boucle, j'ai peur de me gourrer et ça m'empêche même de dormir c'est pour dire . Mais vos réponses m'aident bien, je regrette pas mon post.

22 août 2013

OK, j'ai trop vite lu. Je comprends: tu cherches une formation professionnelle qui sera financée dans le cadre d'une reconversion et tu veux qu'elle accompagne ton projet.

22 août 2013

ouh la la !
si c'est une reconversion à 50 ans pour en faire ensuite un métier rémunérateur, ça devient plus près d'une utopie que d'un rêve.
Avec en plus l'idée de "partir ou le vent nous portera"
Pourquoi pas mais à condition aussi de croire au père noël.

22 août 2013

En effet c'est dans le cadre d'une reconversion mais j'ai aussi précisé que ce n'était pas pour en faire un métier. Maintenant avec l'expérience en plus et si au cas ou une sortie payée ou un convoyage simple se présente autant en profiter.

Pour le reste, je ne suis pas un rêveur. Mais je suis sur que tous les gens qui ont fait le grand saut et qui sont partis ou le vent les a porté, ne sont sûrement pas nés avec la connaissance parfaite de la navigation au départ.
Tous ont eu une formation, grande ou petite, continue ou en pointillés mais ils en ont eu une et ont débutées aussi sans savoir faire un noeud. Donc ce qui peut paraître utopique est pour moi un projet que je compte bien mener a bien

Je pense aussi qu'avec la formation des Glenans sur 1 an regroupant tous leurs stages habitables, que le niveau en sortie, n'est sûrement pas égal à celui de certains vieux loup de mer du forum, mais doit quand même permettre de se mouvoir avec un minimum d'aisance dans le milieu aquatique et
d'espérer au moins arriver a suivre le sens du vent.

23 août 2013

Ben voilà,:tu as la réponse. Ça va mieux ?

23 août 2013

Mdr.
C'est pas simple de se reconvertir....
J'aime bien que tout soit "carré" et bien réglé sûrement une déformation professionnelle, donc les grosses décisions sont mûrement réfléchies et des fois ça se bouscule.
J'admire les gens capables de se lancer en 5 minutes dans une aventure mais dans mon métier Y'avait peu de place à l'improvisation et c'est pas simple de changer en peu de temps.
Enfin bref ça c'est ma vie et on s'en moque.

Donc oui je pense que je vais prendre l'option Glenans jusqu'au monitorat croisière et profiter de ma retraite après pour accumuler miles et expérience aux Glenans si ils veulent bien de moi pour encadrer et valider le tout plus tard par un yachtmaster offshore.

25 août 2013

"Quelle voie prendre ?" La voie d'eau !

25 août 2013

Bon, moi qui fais du BDA (bateau des autres) depuis que je n'ai plus de bateau à moi....1998, je vais me permettre de commenter ta recherche et donner mon avis :
- Le chat pas de problème...si tu prends en compte qu'il peut se barrer aux escales ou tomber à l'eau sans que tu le vois...( mais ta femme aussi!!!!!) je plaisante...
- Mais le plus important : c'est pas parce que tu as une formation de payer qu'il faut t'en faire un frein....pour commencer, combien crois-tu que parmi tous les navigateurs en route aujourd'hui ont un diplôme ? Peu je t'assure, et je suis surpris que les autres ne te l'ai pas dit.
- Donc formation, oui, mais les glénans (qui sont très bien) ou autre master...c'est pas obligé et ça va retarder ton départ.
- Un internaute te disais d'embarquer sur un bateau ami pour un mois...sans aller obligatoirement à un mois, plusieurs séjours en stages hauturiers me semble bien suffisants. Tu peaufineras ton aprentissage avec TON PROPRE BATEAU et crois-moi tu trouveras facilement des avigateurs expérimentés qui voudrons bien t'accompagner.
- Si tu commence à cogiter sans fin, tu ne partiras jamais.
Je vous souhaite de réaliser votre rève au plus vite;
Cordialement

25 août 201325 août 2013

@Kolfred. Je n'aurais qu'un conseil à te donner, navigues, navigues, navigues.

Toutes les conditions, tous les bateaux, toutes les mers, toutes les durées..

Dans quelques mois, un an peut-être, il sera temps de passer à la phase suivante, passer en mode professionnel, une autre paire de manches.

Pour répondre à un post plus haut, beaucoup ici sont bardés de diplômes et ne s'en vantent pas. Et, au final, ces diplômes fort nécéssaires pour faire de la voile un métier ne remplaceront jamais l'expérience.

CaptainRV

25 août 2013

Merci pour toutes vos réponses. Yen a c'est bien sur que du bon sens, d'autres rigolotes et d'autres que j'oublirais bien vite.

Naviguer je demande que cça. Mais pas si facile. Comme je l'ai dit j'ai peu de temps libre.

Une chose est sur c'est que je ne partirais jamais sans expérience, le diplôme n'est qu'un plus, j'ai l'opportunité de le passer à moindres frais, je ne vais pas passer à côté. Bien sur après il est certain que le bout de papier ne remplacera les années d'expérience mais il sera acquis et ce qui est fait ne sera plus à faire. A moi par la suite de renforcer l'expérience et le jour J partir un peu.

Je pense aussi qu'après le premier stage tout sera plus clair, des connaissances se feront et comme je serais en congés de reconversion, les sorties seront plus faciles à trouver, plus d'expérience et plus de temps libre, ça va se décanter au fur et à mesure.

Pour le civet je retiens.

25 août 2013

avis perso pour un programme plus ou moins similaire (revente de ma boite ds quelques années et départ avec femme et enfants dans la foulée); premières sorties l'année dernière en école de voile: début du coup de foudre, juste avant l'hiver; hiver: lecture diverses et variées (la voile pour les nuls, le cours des glénans; au début on comprend quasiment rien), inscription sur différents forums ( surtout heo bien évidemment); au début on lit, puis on réagit;
inscription sur différents sites de bourses aux équipiers: différentes sorties par tous temps sur bda, puis croisieres de 15 jours irlande ou mer du nord, puis achat il y a 3 semaines de mon premier bateau, petit ( 24 pieds), mais idéal pour apprendre, et qui sait me pardonner mes erreurs de débutant; 12 sorties en trois semaines; je vais continuer en plus les croisieres, dès le printemps prochain, en plus de mes propres sorties; voila, c'est juste mon experience et elle vaut ce qu'elle vaut. mais je pense avec le recul que l'idéal c'est: un peu d'école de voile, beaucoup de bateau des autres sur période de 10-15 jours, et achat d'un bateau qui saura pardonner les premieres erreurs; maintenant tu as raison, vu que tu peux te faire payer la formation complete autant en profiter ( en n'écoutant pas trop les ayatollahs de la voile....); et à bientot sur la grande bleue ;-)

25 août 2013

Quelle voie prendre ?

Jim morrison ? : D

25 août 2013

@adav29.
L'expérience de quelqu'un sert toujours aux autres, qu'elle soit bonne ou mauvaise, petite ou grande, on apprends toujours des autres et j'ai apprécié ton commentaire.

Je fais pas trop gaffe aux ayatollah, je pense juste que certains ont oubliés qu'un jour aussi ils devaient aussi regarder les voiliers et se demander comment ça marchait..... Mais bon ces personnes ne m'intéressent que moyennement, je suis débutants, je ne suis pas le premier et pas le dernier, j'espère que dans quelques années , je pourrais moi aussi raconter mes galères et mes joies et au pire si ça a pas marché et bien.... J'aurais essayé.

25 août 2013

tu réussira j'en suis sur, faut pas s'en faire une montagne; juste savoir anticiper et penser securité, le reste vient tout seul ( mais ça prend quand meme du temps....); le bonheur sera ensuite de transmettre ta passion à tes potes qui viendront sur ton voilier avec toi

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (96)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021