Louer ou acheter ?

56 ans de vie, dont 37 ans en méditerranée pour ne découvrir les joies de la voile que depuis quelques mois. Alors, j'essaie de rattraper le temps perdu en m'inscrivant à des cours auprès d'un vrai pédagogue, plutôt régatier:
www.argo-voile-du-sud.com[...]/
je passe les permis fluvial-côtier-crr et commence, seul, à étudier le permis hauturier mais des phases de découragement parsèment ces bouffées de motivation; en effet, si vous jouez au tennis, vous faîtes du mur, si vous jouez au golf, vous faîtes du practice et là, pas de bateau pour s'entrainer; la frustration complète en attendant le prochain cours; qui plus est, plus on apprend et plus les désillusions font front; les connaissances à acquérir sont tellement abyssales....
Par ailleurs, si les cours collectifs génèrent toujours des rencontres intéressantes, je suis tout autant attiré par la navigation solitaire. Mon niveau actuel? je sors et rentre le bateau au port, maitrise le près serré et la navigation au cap, vire et empanne par petit temps.La houle me joue des tours si je ne barre pas(mer calme ne résout rien).
Alors, que pourriez vous me conseiller? passer par la case location ou se décider à acheter? faut-il, quoiqu'il en soit, opter pour un 7-8 m ou continuer à gérer la même unité que le bateau école, soit 10 m? ou plus si, par la suite, des mini croisières seront à envisager avec ma femme qui n'aime pas la gîte!
bateau ancien, récent?
Je reste étonné du parc nautique qui est d'environ 10000 bateaux entre Port camargue et Palavas(à vérifier), alors qu'en ce moment, nous sommes souvent les seuls sur l'eau !! ce qui tendrait à laisser penser que l'achat représente une gabegie énorme.Enfin bref, même si je m'attends à des avis différents, l'expérience des uns et des autres est toujours la bienvenue. D'avance, je vous remercie donc.

L'équipage
26 déc. 2014
26 déc. 2014

bonjour demande à Fred de faire un peu de régate ou de te faire entrer sur un bateau régatier de Palavas. Ensuite tu auras tout le temps de te mettre un bateau sur le dos car ce n'est pas une simple affaire l'achat .... et toujours le problème récurent de la place surtout par chez nous .... (H54 Palavas)
Gilles

26 déc. 2014

Si je fais exception d'un bateau en propriété (Challenger) qui n'aura pas duré 2 ans, je ne fais qu'embarquer comme équipier ou en loc avec ma bande.
Aucun regret : à chaque fois (ou presque) tu changes de bassin, tu changes de bateau, tu changes de skipper et donc de manière de faire.
C'est la meilleure école.

Avoir ton bateau et/ou naviguer seul est le meilleur moyen de te figer dans de mauvaises habitudes et de ne plus rien apprendre.
Tant que tu ne te sens pas assez sûr de toi, oublie l'achat.
Rencontre des proprios qui recherchent des équipiers et multiplie les expériences sur les BDA, les croisières (week-end, semaine) en ciblant bien les boîtes que tu choisis pour leur intérêt technique en terme de nav, les écoles (Glénans, Macif ....).
Ca m'a permis de faire de belles rencontres et de naviguer sur des bateaux jusqu'à 60 pieds.
Aujourd'hui je n'ai plus du tout envie d'acheter.
J'aurais trop peur d'y perdre et de m'isoler.

26 déc. 2014

Acheter est souvent une mauvaise affaire, à moins:
-d'avoir une place de port disponible
-de bien déterminer son programme et trouver le bateau adéquat
-naviguer suffisamment pour justifier la propriété sur la location.

Dans la plupart des cas, louer ou être équipier est la bonne option, ça permet notamment de varier les plaisirs géographiques, humains et techniques.

26 déc. 2014

Si tu habites à coté de ton bateau acheter est une bonne idée.

26 déc. 201426 déc. 2014

Bonsoir,
tant pis, c'est un marronnier, mais je vais quand même répondre, parce qu'il y a un avis pour le moins tranché qui me titille un peu...
"Avoir ton bateau et/ou naviguer seul est le meilleur moyen de te figer dans de mauvaises habitudes et de ne plus rien apprendre."
Si tu n'apprends rien, ce n'est pas parce que tu es propriétaire, c'est que tout simplement le bateau ne t'intéresse pas ou que tu es trop c... pour tirer les leçons de tes expériences. Je crois que je n'ai jamais rencontré ailleurs autant d'autodidactes que sur les bateaux, et qui se vrillent le cerveau pour inventer des astuces afin d'améliorer tout le temps leur joujou préféré... et la manière de les faire marcher.
"Aujourd'hui je n'ai plus du tout envie d'acheter.
J'aurais trop peur d'y perdre et de m'isoler."
Si la première proposition est respectable, c'est ta décision, la seconde est surprenante. Y perdre quoi, tes gros bons sous ? Et t'isoler, ben c'est pareil. Si tu t'isoles, c'est que tu le veux bien. Mais c'est vrai qu'avec ce type de raisonnement, tu ne dois pas donner à beaucoup de personnes l'envie de t'approcher...

26 déc. 2014

T'as raison Pépère.
Ch'u trop con pour tirer les leçons de mes expériences, ch'u grave trop proche de mes sous et personne ne m'aime !

Un mauvais réveillon ? Quelqu'un t'a marché dessus ? Une angoisse inapaisable ? Un vieux spleen refoulé ? Ou simple satisfaction de l'instant ? ...
Je te souhaite un prompt rétablissement. :heu:

26 déc. 2014

Il me semble que tout comme l'on choisit son bateau en fonction de son bassin de navigation ou de ses futures navigation on choisit de de louer ou d'acheter un bateau en fonction du temps que l'on a de disponible , des périodes ou l'on compte naviguer , de l'éloignement des cotes etc etc .
Si l'on fait abstraction de la place de port , il me semble peu intéressant d'acheter un bateau si l'on ne compte naviguer que 3/4 semaine d'une traite par an , si l'on habite loin du bateau , que son emplois du temps ne permet pas d'y aller plusieurs fois par an , et si l'on n'aime pas bricoler , louer même si l'on trouve cela cher reviendra en moins cher en bout de ligne ( exception faite pour les petits bateaux ) et surtout épargne de toutes les contraintes liées à la propriété d'un bateau .
Par contre il me semble que si l'on habite en bord de mer que l'on dispose de temps tout le long de l'année pour pouvoir aller faire un tour sur l'eau quand bon vous semble et que l'on aime un minimum bricoler , il me semble que l'achat est préférable tout au moins pour les petites unités ( - 8m ) mais reste toujours le problème de la place , si problème il y a dans ton coin .

26 déc. 2014

Pour le plaisancier normal (pas celui qui vit sur l'eau à l'année) et purement rationnel, ça n'a aucun sens économique d'acheter un bateau.
Mais "plaisancier" et "rationnel" sont deux mots difficiles à associer.
Quand la passion prend le pas sur la raison, tu jettes alors tout ton argent dans un trou dans l'eau qui s'appelle "bateau".
C'est pour cela que sur ce forum, tu trouveras beaucoup de passionnés complètement fous et irrationnels.... j'en fais partie... :topla:

26 déc. 2014

Bonsoir,

Pour nous, acheter était la solution pour naviguer à la journée ou au week-end... Très peu (voir pas) de location de voilier à moins de trois jours, et encore, départ et retour à des heures qui rognent encore le temps de nav.

Dans un premier temp, la location, nous a permis de découvrir notre bassin, de tester différent bateaux, et aussi d'attendre notre tour pour la place. Sur des week-end allonges.

Dans un second temps, avec l'achat d'un voilier raisonnable (7.70), facile et toujours près à partir, nous avons pu profiter à plein de notre proximité de la mer et de notre port (nous avons même déménagé dans la ville ou se situe ce port). Se lever à dix heure, lever le nez et décider de sortir jusqu'à 16-17h, ou meme jusqu'au lendemain, c'est le pied.

Et pour les vacances, nous avons continué à louer ... En Grèce par exemple, ou nous avons fait une belle semaine.

26 déc. 2014

@ Banville : À ce que je devine à travers ton post initial, je conseillerais l'achat d'un petit habitable de régate utilisable en solo. Mais peut-être me trompe-je complètement ...
En Manche, je suggérerais un Muscadet, par exemple. Mais j'ignore quelles sont les séries dynamiques et sympa en Méd.

26 déc. 2014

Et bien, je ne m'attendais pas à autant de réponses en si peu de temps; je vous en remercie.Vos avis résument assez bien la situation.Il me parait assez évident que d'avoir un bateau est un puits sans fond et que d'être propriétaire relève de la folie mais alors, que de fous dans nos ports!beaucoup de bateaux y stationnent mais peu en sortent!
Pour être plus précis, j'habite à quelques encablures de la mer et dispose de 4 jours/semaine.Quant aux régates, oui mais je n'ai pas un niveau suffisant pour occuper n'importe quel poste et çà n'est peut être pas ce qui me passionne le plus. Toutefois, comme déjà dit, j'apprends beaucoup par les leçons données par ce professeur versé dans cet exercice; je pense pas mal me débrouiller en tant que barreur,et par voie de conséquence, dans le réglage des voiles.Pour le reste, il y a encore du travail.
Ceci dit, je serais davantage attiré par la découverte de la cote, côté sud est puisqu'il faut bien avouer qu'il n'y a pas grand chose d'attrayant par chez nous. Mais faire des ronds dans l'eau ne me déplait pas pour l'instant; si mon niveau technique évolue, je pense que mes rêves changeront aussi.
Donc, pour résumer, la sagesse conduit à la location mais avec ses contraintes.Il faut quand même signaler que les locations à la journée et qui plus est, de petites structures , sont rares.
Être propriétaire, c'est la liberté mais, si j'en crois vos premiers avis, un emploi à plein temps, lié à des dépenses importantes. Il est vrai que j'avais pensé à l'achat d'un 8m, histoire de sortir à volonté, de s'entrainer et donc s'améliorer, en restreignant le côté budget, puis, louer pendant les congés dans des contrées plus intéressantes. A priori, les ventes sont souvent liées à une place de port surtout quand on transige avec un professionnel.Ceci dit, je constate que les locations deviennent plus nombreuses sans doute à cause de ce que vous précisez avec insistance, à savoir les frais globaux.
N'hésitez pas à vous exprimer, les avis divergents sont toujours enrichissants! bien à vous

27 déc. 2014

Il faudrait surtout que vous définissiez exactement ce que vous voulez faire au final:du côtier par journée tranquille garantie, en espérant que vous ne serez jamais obligé de dégager au large, ou de l'hauturier tous temps . Si vous envisagez d'emmener au loin un passager il faut alors impérativement que vous soyez un vrai skipper, et donc vous devez continuer votre formation théorique et pratique jusqu'à ce que vous mème vous sentiez prèt. Sinon vous pouvez vous faire plaisir en local avec un bateau de taille modeste, peut ète transportable et/ou assez facilement revendable. Surtout n'achetez pas un vrai bateau hauturier qui peut entrainer de grosses dépenses, tant que vous ne vous sentez pas au point, que vous n'avez pas les idées claires sur votre fiabilité et que vous n'avez pas défini vos vrais objectifs. Lisez beaucoup de livres de vrais marins et l'incontournable "navigation par gros temps". Il vaut mieux en effet en tant que skipper, bien savoir ce qui vous attend et justifier ainsi toute votre formation!!!

27 déc. 2014

Comme tu habites en bord de mer , que tu as du temps de libre , que tu sembles intéressé par un bateau d'environ 8m , si tu envisages un achat d'occasion et que tu puisses trouver une place pour l’amarrer , il me semble que l'achat se justifie car on trouve des bateaux de cette taille aux environs de 10.000 € et donc pas une perte énorme le jour ou on le revend et des frais d'entretiens , de manutentions encore raisonnables dans ces tailles .
Un des avantage est que tu pourras aller faire un tour sur l'eau quand tu le souhaiteras sans les contraintes d'horaires des loueurs , du temps passé à l'inventaire et à l'état des lieux avant et au retour , de plus il n'est pas toujours facile de trouver des petits bateaux en locations et je ne sais pas si les loueurs sont très enclins à louer un voilier à quelqu'un qui n'est pas propriétaire et qui n'a pas beaucoup d'expérience .

27 déc. 201427 déc. 2014

Je rejoins l'avis de Hungry Bird et je rajouterais, quel plaisir d'aller a bord de son voilier on trouve toujours une bricole a faire pour l'entretenir et voir l'améliorer.
:pouce:

27 déc. 2014

Beaucoup pensent que la solution est de louer, je ne suis pas d'accord pour les raisons suivantes : louer un voilier de 30 à 36 pieds (ce qu'il faut pour voyager) n'est pas donné pour passer une malheureuse semaine. En saison, pour louer il faut réserver d'avance, mais comment connaître la météo pour la période choisie ? Ce qui explique que si tu tombes dans une fenetre de calme et pris par le temps tu feras comme 80 % des voiliers de loc, tu navigueras au moteur sans jamais faire prendre l'air à tes voiles. De plus, dans la plupart des cas tu auras des problèmes d'équipements défectueux qui t'empecheront de profiter pleinement du boat car ces bateaux de loc sont malmenés par des sagouins qui ont pour devise, je paye donc je n'ai pas à faire attention.
Voilà le fond de ma pensée.
Jean-Bernard

27 déc. 201427 déc. 2014

Quand on a du temps devant soi, avoir un bateau bien à soi est un choix de vie. Les contraintes liés à cet achat sont largement compensées par les joies de la navigation quand on est passionné.
Pour faire court, louer c'est être "chez les autres" avec d'autres contraintes liées à la méconnaissance de ce qu'on loue, acheter c'est en permanence retrouver son "chez soi" avec la certitude de connaître son habitat. Et rien n'empêche dans les 2 cas d'apprendre aussi vite et de s'ouvrir aux autres.
C'est donc un choix personnel et non discutable.

27 déc. 2014

re bonjour à tous, la propriété limite énormément le lieu de nav. Dans notre coin baie d'Aigues Mortes les zones intéressantes sont à 60 miles de chaque côté .... avec un 8 mètres ce n'est pas évident ... et toujours le problème de la place car par ici ce n'est pas du tout évident. Maintenant la solution d'avoir un petit bateau pour faire des ronds dans l'eau et de louer pour changer de bassin est très bonne mais cela a un coût.
Gilles

27 déc. 201427 déc. 2014

Louer a des avantages si l'on n''habite pas près des cotes , si l'on ne fait qu'une croisières par an pendant ses vacances , de plus suivant les loueurs on peut prendre le bateau à un endroit et le laisser à un autre ce qui veut dire que l'on peut aller plus loin , choisir sa destination en fonction des vents et ne naviguer qu'à des allures "confortable " .
Quand on loue on n'a pas d'entretien du bateau , pas de révision et remplacement du matériel de sécurité , quand le bateau est au port pas de stress avant , pendant ou après qu'un coup de vent soit annoncé ou pas .

27 déc. 201427 déc. 2014

@Yensou
«car ces bateaux de loc sont malmenés par des sagouins qui ont pour devise, je paye donc je n'ai pas à faire attention»

Le sagouin te salue bien ! :mdr:

Discours nauséeux habituel chez ceux qui n’ont jamais pratiqué la loc mais qui en ont une idée réductrice très précise en demeurant hyper sensibles de l’esgourde au moindre bruit émis par radio-ponton.
Ils ont bien souvent le même avis sur les écoles de voile. Rien de neuf, donc.
Yensou, après toi, le déluge !

Et même si l’expérience m’a appris qu’il vaut mieux redoubler de vigilance sur le bassin méditerranéen lors de l’inventaire. Mes amis sagouins y semblent plus nombreux, en effet, mais là je veux parler des loueurs.
Mes seuls déboires dans ce domaine ont eu lieu là-bas par deux fois (à la Seyne sur Mer).
Mais bon, Yensou, si c’est le fond de ta pensée, ça va : j’ai encore pied !

Quant à la météo (sujet plus intéressant), en 15 ans de loc deux annulations seulement pour pétole dont une en 2003, année de la canicule. Dans les 2 cas, report de l’acompte sur une loc ultérieure (Atlantique Concept Voiles à Lorient, mon loueur préféré !).
Et sachant que 3/4 des locs ont été effectuées hors saison de septembre à mai. Un seul F7 non prévu à la réservation qui ne nous a pas empêché de sortir (Gibsea 52 Ty Pot, à La Trinité).

@Mido
"louer c'est être "chez les autres", acheter c'est en permanence retrouver son "chez soi"."
Jamais eu ce sentiment.
"C'est donc un choix personnel et non discutable".
Si c'est pas discutable, alors ... n'en discutons pas mais permets-moi de saluer au passage cette belle ouverture d'esprit ! :heu:

@Hungry Bird
Les loueurs te demandent un CV qu’on complète à chaque contrat : nom des sociétés de loc, bateaux (type et devise), dates et on ajoute même le téléphone des loueurs précédents pour qu’ils n'aient pas à le chercher ! Ils ne se privent pas d’appeler (parfois en notre présence) quand ils ne nous connaissent pas. On n’a jamais été refoulés.
S’ils ne devaient louer qu’aux proprios, ils fermeraient boutique rapidement.
Les contraintes horaires du loueur sont (hors saison) celles que tu fixes en amont bien avant de passer un coup de fil ou d’envoyer un mail de réservation.
On a tous des contraintes boulot, famille, etc …
C'est une affaire de négociation commerciale et on a un spécialiste parmi nous qui nous arrange de bons coups.

D’une manière générale : l’inventaire devient vite une habitude. L’inventaire prend 1 heure ½ à la prise en main et une heure (avec le ménage) au retour.
Mais il faut être organisé : un (toujours le même) s’occupe de l’inventaire sécurité, un autre (toujours le même) pont, voiles et gréement et un troisième moteur et matériel de nav. Chacun une feuille et un crayon à la main puis on fait le point avec un techno de la boîte.
La GV est systématiquement hissée à blanc et on fait le point sur les prises de ris, les drisses, les taquets qui ne sont pas toujours marqués (mais on a nos feutres).
Ca fait même partie du plaisir : celui de la découverte.

Je ne changerais pour rien au monde : passer d’un Archambault à un RM puis à un First ou un JPK quand on le décide …

Sur le tarif, on ne fait pas toujours les calculs mais en gros c’est entre 100 et 130 € par jour et par tête pour la loc. La taille du bateau est déterminée par le nombre de participants (4, 5, 6 jusqu’à 12 !).
En Bretagne sud, on est fidèle à ACV Lorient. Bateaux toujours nickel. Il est fréquent qu’on reçoive un mail le jeudi soir nous proposant des tarifs très intéressants pour le WE à venir.
A nous de nous remuer quand c’est possible pour en profiter.
ACV n’aime pas que leurs bateaux restent au port.

Quant aux BDA, une autre école, merci à ceux qui sont sur ce forum grâce à qui j’ai découvert des bateaux et des bassins de nav de Dunkerque à La Rochelle en passant par Boulogne, le sud de la GB, Dieppe, Le Havre, Cherbourg, Granville, Brest, la Bretagne sud et la Vendée, la Corse ….. mais aussi des façons de faire différentes et à ce titre très enrichissantes, le principe étant de coller et de répondre aux attentes ou aux habitudes du proprio-skipper.

Non, non ! Vraiment pas envie de changer !

27 déc. 201416 juin 2020

Mido, quelques fois il est bien d'être chez les autres.ceci dit, avoir un bateau à soit a un cout, si on regarde la moyenne d'utilisation il est exorbitante, loué c'est juste un moment de bonheur. étant possesseur d'un 38 pieds, ça me coute un bras par journée d'utilisation, bien plus que ma belle, mais je l'Aime tant que je ferme les yeux. André

27 déc. 2014

Un petit conseil voir si il y a un club de régate pas très loin de chez toi. contactez le, regarde les voilier qu'ils ont a la vente. profite des contacts pour cherchez des embarquements, nouer des contacts.
Les clubs de régates offrent souvent des facilités a leurs membres, coté place de ports. Les bateaux vendu par les membres sont souvent assez connu, et entretenu et ce ne sont pas toujours des purs voiliers régates.
Et puis le fait d'être dans un club, crée une émulation, on change souvent de voilier pour les régates qui dépassent la journée, et c'est sympa.
Peu etre que si nous étions resté en France, nous n'aurions pas acheté...on va surement nous traité de fou mais nous n'avons jamais loué...mais bon, nous vivons a bord en TDM donc c'est un peu différent

27 déc. 201427 déc. 2014

Et pourquoi vouloir opposer les pratiques aussi diverses qui nous sont offertes ?
Le domaine maritime est assez vaste pour que chacun y trouve son compte : en loc, en propriété, en clubs, en écoles, dayboats, TDM, navs pépère, régates, ...
Que chacun s'éclate sans lorgner d'un regard oblique les habitudes du voisin et tout ira bien.

Laissons le reste aux donneurs de leçons bien campés sur leurs certitudes.
Si ça les rassure ....

27 déc. 2014

bamboo,du style:

www.thalassacup.fr[...]/

vu les tarifs pratiqués, ce ne peut être que temporaire car deux choses l'une, soit on est passionné et la facture sera vite salée, soit on elle se résume aux vacances mais cela suppose avoir acquis de l'expérience.
capten, "ça me coute un bras par journée d'utilisation"
Ne serait ce pas:"par journée d'inutilisation" ?

Si l'on fait un condensé de vos avis, quelquefois tranchés, la location semble l'emporter à l'achat, eu égard au coût généré, et au plaisir d'évoluer sur des bateaux différents.(yves: 600e en basse saison pour le week end à thalassacup)
on trouve des propositions sur "le bon coin" mais sur des 47 pieds, parfois avec skipper, enfin bref, ça n'est pas si évident que cela.

pendruig,mido, hungry bird etc. je suis bien d'accord mais là est toute la problématique; les avis des uns et des autres sont de bon sens mais, pour moi, on en revient à l'histoire du chien qui se mort la queue.
A chaque cours, je me retrouve avec des personnes différentes; certains n'ont pas de questions à se poser, ils n'ont pas les moyens d'envisager un achat, d'autres se contenteront de cours intensifs sans d'autre ambition que de s'offrir ce plaisir; certains envisagent de louer l'été mais, passer d'un cours assisté sans danger à une navigation sans filet, me parait difficile. je côtoie aussi un médecin ayant peu de disponibilité et possédant un 6.50m pour les quelques week end de libre. j'ai aussi deux couples d'amis qui sont voileux depuis leur enfance:ils maitrisent la navigation au point de louer deux semaines l'été pour l'un, et de posséder un bateau.......à moteur pour l'autre.Et oui et ce uniquement pour avoir le temps de se rendre vers un point de la cote qui soit intéressant sous quelques jours.
J'ai bien peur, qu'étant novice mais persévérant, je sois obligé d'être un peu fou un jour ou l'autre mais bon, quand je vois le peu de bateaux sur l'eau les jours de beau temps en hiver, je me dis que les 8000 possédants de notre cote se sont laissés grisés en vain !!???
hum! j'en suis pantois et encore, vous n'avez même pas abordé l'achat de la mauvaise affaire.....

juste pour halluciner ;

www.voilesetvoiliers.com[...]t-solo/

27 déc. 2014

Le vrai problème c'est de louer un voilier en solitaire avec une petite expérience,le professionnel va tiquer un peu...

27 déc. 2014

Comme dit Yves. Éclate toi. De toute façon si c est pas ton métier, un voilier sera juste fait pour ton plaisir, et le prix du plaisir ne se discute pas, pas plus que que la façon d y parvenir.

28 déc. 2014

Banville, bonjour, pour la non utilisation cela me coute l'autre bras :mdr: :mdr:

29 déc. 201429 déc. 2014

En regardant quelques fils qui tournent en ce moment sur le forum, je découvre le post de Gilles (Pendruig) :
www.hisse-et-oh.com[...]ns-2015

Et je découvre que, d'après ses infos, le coût de stationnement annuel d'un boat correspond, selon la fourchette que je donne plus haut (100 à 130/jour/pax), à 20 ou 27 jours de loc par an.

Compte non tenu de la longueur moyenne des bateaux loués qui est supérieure à 12m (je n'ai jamais fait le calcul précis) en ce qui me concerne alors que le prix de 2 700€/an donné par Gilles est celui d'un bateau inférieur à 11m.

Et je ne tiens pas non plus compte des frais annuels de carénage (sortie-remise à l'eau), antifouling (et temps passé), assurances, ...
Voilà pour les frais fixes auquels il faudrait ajouter les frais d'entretien et de matériels, révision de bib, usure des voiles, moteur, évolution du matériel électronique, immobilisation du capital, décote du bateau, difficultés et prises de tête à la revente, etc ...

Parler d'un mois de loc au regard des fais annuels inhérents à la propriété est donc une vision très basse.
Parler de 45 jours/an me paraît plus approprié mais ça reste discutable.
Voilà pour l'aspect financier même s'il n'a jamais été pour moi le critère déterminant, la loc étant un choix de vie en ce qui me concerne.
Le libre choix de bassin et de bateau arrivant en tête.

29 déc. 2014

Il me semble que Banville cherche un bateau de 7/8 m , habite en bord de mer et a du temps de libre donc la possibilité de sortir fréquemment , alors si trouver une place n'est pas un problème l'achat semble envisageable car le budget pour un bateau de cette taille n'est pas élyséen non plus .
Et puis le plaisir de partir en mer au pied levé suite à une envie n'a pas de prix et est difficilement réalisable en louant .

29 déc. 2014

Tu as raison.
Il n'y a pas d'équation générale incontournable qui résumerait toutes les situations.
Chaque cas est particulier.
Je ne faisais que répondre aux détracteurs de la loc et pour un segment supérieur à 12 mètres.
Et il est très difficile de trouver à louer un boat de moins de 9m.

Partir au coup de sifflet peut se faire aussi en loc mais le temps n'est bien sûr pas le même : 24 h minimum (ça peut être moins) en loc pour réagir contre quelques heures en propriété, le plus dur pour moi étant de mobiliser les potes au dernier moment.

29 déc. 2014

Hello,

Désolé, j'ai pas encore tout lu le fil donc je vais peut être répéter des choses, mais je donne mon avis.

Être prorietaire d'un bateau, c'est un état d'esprit. Ce n'est surtout pas rationnel, ça coute toujours trop par rapport a l'utilisation ( sauf dans certains cas bien sur)
bien sur il faut avoir une idée de ce que ça coûte pour savoir si on peux et ne pas se mettre dans des galères, mais si on commence a calculer tout, alors il vaut mieux ne pas acheter.

Cela dis je n'envisage pas la voile autrement que sur mon bateau. J'ai déjà entendu des phrases du genre " mon bateau est un prolongement de moi même" j'ai mis longtemps a comprendre ces mots et j'aurais du mal a l'expliquer encore aujourd'hui mais c'est quelque chose qu'on peu ressentir a bord de son bateau ( surtout en solo)

Donc difficile de donner un conseil ou une réponse précise a cette question tellement c'est quelque chose de personnel, tout au plus un avis c'est tout.

Toutes les façons de pratiquer sont bonnes et respectables, il te faudra trouver la tienne. Commencer à sortir en loc ou sur le bateau des autres est une bonne chose et puis si tu "dois" acheter ton bateau, cela deviendra comme une évidence et tu ne te poseras plus la question, ( mais bien d'autres) ... AMHA ...

29 déc. 2014

Merci aux dernières contributions. En fait, je m'aperçois d'être en défaut par le fait de découvrir ce loisir beaucoup trop tard dans ma vie; par voie de conséquence, j'ai l'impression que le temps m'est compté. Pour rattraper le temps perdu, je suis donc l'enseignement décrit plus haut. Je pense qu'il est frustrant de ne pas pouvoir appliquer dans la foulée!et pourtant, à raison d'un cours tous les 10 jours, je pense que je vais m'imprégner des pratiques élémentaires.
J'ai bien compris que le coût d'un bateau, hormis son achat, était conséquent. C'est la raison pour laquelle je parlais de la possibilité d'avoir une unité inférieure à 8 m.Qui plus est, je suppose que pour les jours où vous êtes seuls, et par petit temps, n'étant pas restreint dans notre région par les histoires de marées et une cote beaucoup moins difficile que les cotes Bretonnes, par exemple, cela serait raisonnable. Bien sûr, je préfèrerais plus grand(9-10m) mais il me paraît évident que plus le bateau est grand, plus les frais courent pour une unité qui stationnera plus souvent, faute de combattants.
Quant à la place de port, elle est souvent liée à la vente sauf à réaliser une transaction ailleurs que dans sa région. De toute façon, l'achat éventuel n'est pas pour demain sauf bonne opportunité. Il s'avère donc que le passage par la case"location" sera certainement formaté dès ce printemps. Soit ce sera une révélation, soit j'envisagerai ce qui me ressemble le plus:l'achat. Mais là, vos expériences me seront à nouveau utiles. En effet, quand je parcours les pages des ventes , on s’aperçoit que la liste des vendeurs est conséquente. Normalement, pour tout autre bien de consommation, le marché fait les prix. Ici, non et pourtant si les vendeurs sont légions, les acheteurs ne le sont pas. Y-a-t-il quelque chose qui m'échappe?
De plus, vers quelle unité se projeter? en dehors du pouvoir d’achat, propre à chacun, il est bien difficile de choisir: bateau récent souvent critiqué comme étant de la quincaillerie, bateau des années 90 bien entretenu ayant fait ses preuves et souvent construits sans économie etc...
D'après les précédentes réponses, ça devrait faire débat !
Bien à vous tous

Ps: ce matin La grande motte: 16 nœuds de vent, rafales 23 nœuds, mer plate, froid mais très ensoleillé; pas un voilier à l'horizon.
Ça laisse dubitatif....!

29 déc. 2014

Tu ne parles pas du temps de cet AM .....
Gilles
Dans notre région c'est la place qui commande pas le choix du bateau

29 déc. 2014

Maitrisez vos impatiences de jeune homme et prenez le temps de digérer le minimum de ce qu'il faut savoir. La navigation maritime demande une infinie patience et elle est hélàs desespérément lente. La mer peut ètre vraiment très très difficile et pour gèrer ces situations stressantes il faut un minimum de connaissances, un minimum d'expérience que l'on acquiert progressivement, et une bonne maitrise de ses émotions. Pour vous en convaincre offrez vous une petite croisière musclée jour-nuit avec votre prof favori. Si vous voulez choisir la solution perso, le problème étant surtout d'avoir un vrai bon bateau bien équipé, elle est tout aussi faisable à condition de s'inquiéter toujours de la météo, d'avoir confiance en soi, de ne pas se surestimer et de toute façon d'arriver à savoir les mèmes choses, et gardez surtout la maitrise de votre budget!.
La moyenne de sortie de tous les bateaux de plaisance est, dit-on autour de 3 jours par an. Une très grande majorité de voiliers ne sortent pas quand il y a du vent, du vrai !! C'est étrange mais c'est ainsi.

29 déc. 2014

@banville En cette saison en Med ,il n'y a que les Bretons sur l'eau.. :mdr: les autres vont au ski !
En tous cas moi ce qui me laisse dubitatif c'est que tu es attendu 37 ans pour aller sur l'eau en voilier... :mdr:

04 jan. 2015

une solution : c'est le BDA, le bateau des autres

ça permet de sortir à deux quand on ne peut ni n'ose sortir seul
plus on navigue plus on apprend
plus on se fait de copains
plus on découvre de coin
plus on connait de type de bateau
plus on découvre de style de navigation etc

voir sur les pontons pour rencontrer ceux qui sont sur leur bateau
voir les clubs, participer à leurs activités
voir les bourses d'équipiers

les ports étant saturés, c'est pas la peine d'y mettre un bateau de plus! et ce n'est pas une mauvaise chose que d'en permettre une plus grande utilisation des bateaux.

05 jan. 2015

parfois le naïveté me surprend ....
Toujours au H54
un bon copain de Fred
Gilles

05 jan. 2015

Et bien, avec un curriculum vitae comme çà, vous pourriez être un bon professeur! merci de votre contribution réaliste. je viens de croiser quelqu'un au port de Palavas ayant un profil similaire au mien. Il s'est acheté un voilier de 7 m, histoire de manipuler. Pour commencer, s'il ne regrette pas, il m'a bien prévenu que des frais supplémentaires et continus s’avéraient indispensables mais surtout que les frais de port, la première année, étaient le double de la cotisation annuelle !!!!
Par ailleurs, il faut que j'apprenne à maîtriser un phénomène dont je n'ai pas parlé pour la simple raison qu'il ne fera pas baisser les bras, le mal de mer par tant de houle.(vent d'est). Ce samedi par un vent nord ouest, j'ai été remué mais ai résisté.C’est quand même embêtant !

29 déc. 2014

Ne reste pas dubitatif, c'est normal, quand tu possédes un bateau, tu peux sortir quand tu veux et donc par essence parce que tu es un gros frileux tu évites de sortir les deux ou trois mois où ça pèle. Le reste du temps c'est du bonheur.
Jean-Bernard

29 déc. 2014

J'ai longuement pratiqué la location du 24 pieds au 50 pieds en France et à l'étranger, puis à l'occasion d'un accident professionnel j'ai fini par acheter il y a 10 ans un 38 pieds ancien mais de bonne facture. Je ne regrette rien. Je naviguais 4 à 5 semaines par an et plusieurs WEE prolongés par an. On a même réveillonné.
J'ai pu assouvir ma passion plus qu'avec la location parfois frustrante, en raison de la météo, et parfois des pannes de matériel mal entretenu même sur des bateaux quasi-neufs et d'un équipement souvent minimaliste sauf à mettre très cher en louant des bateaux pour la régate.

Récemment retraité, je navigue plusieurs mois en méditerranée, pendant la belle saison (de mai à mi-juillet) chose impensable avec un bateau de location.
Pendant ces 10 ans j'ai pris plaisir à l'améliorer progressivement (je me débrouille en bricolage de toute sorte et c'est aussi une passion) et tous comptes faits le bilan financier est plutôt à l'avantage de la possession.
Je dispose d'un bateau beaucoup mieux équipé qu'un bateau de location (voile, accastillage, sécurité, confort). Mon dernier équipement, fabrication d'un bout dehors sur mesure en inox et emmagasineur + gennaker de 70 m2 ce qui fera un complément au spi symétrique.

Au plan des désavantages d'être propriétaire, je regrette de ne plus beaucoup naviguer en atlantique (sauf de temps en temps sur les bateaux des copains) ou de en plus pouvoir découvrir des endroits exotiques comme j'ai pu le faire parfois en louant.

29 déc. 2014

Très bien dit :pouce:

Pour ma famille et moi, c'est très similaire. Utilisation en plein 5-6 semaines chaque année, plus quelques longs weekends pour notre voilier de 10m30. Et parfois le bateau sert de résidence de vacances pour l'un de mes fils et ses amis, qui ne savent pas encore naviguer seuls.

On entretient et on améliore constamment notre bateau. Toutes les voiles sont récentes. L'électronique est à jour. On a 190w de panneau solaire qui nous donne l'autonomie totale en saison.

Le bateau est beaucoup mieux équipé qu'un bateau de location. On y laisse nos affaires personnelles, des affaires de plongée aux brosses à dents.

On a pu inviter nombreuses amis et membres de la famille pour passer quelques jours, voir une ou deux semaines avec nous. On a partagé notre passion et il y a quelques jeunes adeptes qui attendent d'acheter leur propre voilier dans les années à venir.

Un webcam dans notre port me permet même de le surveiller à distance. Quel bonheur.

Rien que de savoir qu'il est là (bien qu'à 7h30 de route) me remonte la morale en cette période de mauvais temps et de journées courtes.

29 déc. 2014

Now, bien d'accord et beau bateau actuel!
Pendruig, je ne parlai pas de la navigation au large; en effet, il parait que certains ont vécu quelques difficultés.Par contre, vous semblez penser que l'on choisit son bateau en fonction de la place! je n'en suis pas aussi certain mais peut être n'ai je pas compris.
Outremer, le 12/01 une journée de prévu de port à port; quant aux mini croisières, l'emploi du temps professionnel en décidera mais ça se fera sans nul doute.J'ajouterais que 1/3 du parc ne sort jamais!!
Xabia, je ski aussi mais pas sur l'herbe; enfin, le problème d'enneigement semble résolu; je suis fana de snowboard.
Yensou, je comprends bien.
Domde, vous possédez l'expérience et la capacité à bricoler d'un certain niveau, ça aide...mais je vois les choses comme cela.

29 déc. 2014

bonsoir, ce que je dis c'est un peu ce que je vois essaie de trouver une place à Palavas par exemple ..... pour y mettre ton bateau. Je te souhaite bien du plaisir et pas mal d'argent, et ceci me semble vrai dans les ports de la baies d'Aigues Mortes. Mais je veux volontiers me tromper.
Gilles

30 déc. 201430 déc. 2014

Bonjour,
Dans la baie d'Aigues-Mortes, si c'est la Grande Motte, c'est comme Palavas. Port Camargue, en revanche, est bien plus facile, à condition d'acheter un bateau dans le port et de transférer le contrat. Si l'ancien propriétaire est d'accord pour laisser sa place avec le bateau, il n'y a aucun problème au niveau de la capitainerie. Prix normal, enfin, dans la moyenne de la région, et un tas de bateaux qui ne demandent qu'à changer de proprio.

30 déc. 2014

bonjour c'est un peu ce que je voulais dire on a une chance d'avoir une place si on achète le bateau avec mais si tu arrives avec un bateau et que tu cherches une place ce sera plus dur et long. Donc je dis que l'on achète le bateau en fonction de la place et pas l'inverse.
Mais chacun pense ce qu'il veut perso j'ai mon bateau et ma place à Palavas depuis 1994.
Gilles

30 déc. 2014

Petits bateaux petits problemes
Un 10 m c est 6 à 10 000 euros par an de cout de fonctionnement
Un 8 m c est 3000
Un 6m c est 1500
Tu as la chance de vivre au bord de mer et tu as du temps
Mon conseil, un 6 ou 8m suivant programme day boat ou ptite croisiere
Une grande serie type first 210 ou fantasia, pour ne rien perdre à le revente
Et la loc qd tu veux de grandes vacances avec equipages nombreux

Bonne annee 2015 et bonnes nav à tous

30 déc. 2014

On peut trouver un petit voilier à louer à Marseillan sur l'étang de Thau. www.sailinproject.fr[...]seillan

30 déc. 2014

Je viens de tout lire et donc, comme on ne me le demande pas, je donne mon avis.
Je suis proprio de mon 10m, vieux de plus de 30 ans et je le rénove.
Ce qui implique qu'il n'a pas navigué depuis au moins 2 ans et m'a demandé une grande partie de mon temps libre et la totalité de mes sous.
Il sera prêt à naviguer cet été et ça, je me le suis promis alors pour ceux qui me connaissent, ils doivent savoir que quand j'ai une idée dans la tête, je ne l'ai pas ailleurs.
Il y a un paramètre important (peut être le plus important à mon avis), à prendre en compte et harry (Now) en a très bien parlé, c'est l'amour qu'on porte à son bateau.
Pour certains, un bateau c'est un bien comme un autre. Dans ce cas il vaut mieux louer car on est lié à rien.
Pour d'autres, c'est une relation fusionnelle. Les potes qui vivent sur leur bateau dans mon port, allez leur demander de louer leur bateau pour voir, je voudrais voir ça.
Donc la navigation prend une autre saveur, un autre but, voir n'a plus de sens comparable à celui de faire de la voile au sens ou on l'entend dans un club de voile.
Tu parlais précédemment du marché qui fait les prix sauf dans ce milieu. Comment veux tu que la raison puisse avoir sa place quand on aime son bateau? Je pense que tu as la un début d'explication.
Un bateau n'est pas une chose, c'est vivant et ça prend une place considérable dans une vie de mortel.
As tu envie de t'investir?
Le bonheur de naviguer sur son bateau n'a pas grand chose à voir avec celui de naviguer sur celui des autres, même si c'est très cool aussi.
C'est d'ailleurs ce que je fait depuis 2 ans (du BDA, et merci encore à eux) mais faire filer mon loustig à 5nds me manque énormément.

31 déc. 2014

Banville, j'ai été dans une situation un peu comparable à la tienne. Ma maigre expérience est que toute les situation sont valables.
j'ai longtemps fait du 420 avant de m'intéresser au voilier, j'ai passé pas mal de temps avant à me demander par quel bout le prendre (achat ou location) avant de me mettre sur une première co-pro dont je suis rapidement sorti et de me remettre sur une co-pro (après m'être juré qu'on ne m'y reprendrait plus) qui fonctionne bien. C'est pour moi la bonne formule : partage des coûts, partage d'expérience de la nav mais aussi de l'entretien , et il y a un max de choses qu'on découvre avec le temps et pour moi le plaisir de la préparation et des réparations fait partie de la navigation.
Si c'était à refaire je me poserais moins de questions, et moins longtemps : je prendrais une petite coquille de noyau pas trop chère pour me faire la main et vogue la galère.

31 déc. 2014

En schématisant, la location c'est la raison (moins de souci, moins de dépenses, c'est la nav' et seulement la nav'), la propriété c'est la passion du bateau, et pas seulement de la pratique. Et ce sont les emm... aussi.

On a eu pas mal de bateaux (plutôt petits) et toujours en propre; on a testé la co-propriété pour l'aspect économique, bilan plutôt mitigé.
On a eu principalement des vieux bateaux, qui nécessitaient bcp de boulot, et là aussi, c'est la passion qui motive; sans amour pour son bateau, qui passerait ses jours à poncer, calfater, enduire, laquer, vernir... ???
Qui irait se promener sous la flotte en pleine tempête pour vérifier une énième fois que les amarres sont bien en place.
A ben oui, être proprio de son bateau, c'est pas seulement de Mai à Septembre; c'est tout l'année!

La passion, ça se décréte pas; désolé pour toi, Banville, personne ne peut répondre à ta place. Tu te dém...des

:-D

31 déc. 201431 déc. 2014

En lisant les derniers posts, plusieurs réflexions pour ce qui me concerne :

  • j'aime la mer et le milieu maritime pour lequel j'entretiens une forme de passion. Mais peu importe le moyen de vivre ces moments. J'éprouve autant de plaisir à passer quelques jours sur un cargo, sur un ferry pour aller en Corse que sur un voilier pour en revenir. Si je pouvais passer une semaine à bord d'un sous-marin, je le ferais avec la même frénésie (si vous en avez un, appelez-moi ! Ch'u preneur). C'est l'eau qui m'attire, pas nécessairement le moyen d'y accéder.

  • je dois bien admettre que je n'ai pas ce rapport à la propriété et cette notion du "chez moi" m'indiffère mais je comprends parfaitement qu'il en soit autrement. D'ailleurs, je connais bien ce sentiment : le seul objet un peu particulier pour lequel j'entretiens cette relation, c'est ma contrebasse bicentenaire ! Je dois avouer que quand un contrebassiste me demande de lui prêter, j'accepte en faisant bonne figure mais je ronge mon frein. Au point que quand je la récupère, je prends un bon 1/4 d'heure à passer un chiffon (très doux, bien sûr !) sur le manche pour en éliminer toute trace d'excrétion lâchée par les glandes sudoripares du salopard qui m'a contraint (par la gentillesse) à lui offrir ma belle quelques instants !

  • sur le bricolage : pendant 20 ans j'ai entretenu une Freycinet que j'avais transformée en logement. Chaque année j'attendais la belle saison pour "attaquer" les bricoles. Jusqu'au jour où je me suis dit que les beaux jours n'étaient pas faits pour ça : le meulage, la soudure, la découpe, la peinture, .... assez ! On se coupe, on se brûle, on se perse, on se tranche, on se râpe, on se fait des ampoules, on s'intoxique, ça pue, ça colle, ça salit, ça fait transpirer, on se tord dans tous les sens pour accéder à l'inaccessible, on s'éreinte, on se cogne contre de la ferraille en angle, .... bref, on se meurtrit ! Maintenant libéré du bleu, des gants et des lunettes sécu, j'attends qu'il fasse beau pour en profiter pleinement. Aujourd'hui, dès que je vois une meuleuse ou un tournevis, j'ai les jambes qui tremblent, je transpire, je plonge dans une anxiété incommensurable, ch'u pris de convulsions, de tics, la thermorégulation de mon p'tit corps se dérègle, les frissons succèdent aux bouffées de chaleur, j'me gratte, mon épiderme se couvre d'eczéma nerveux, j'me ronge les ongles, j'm'arrache les cheveux, j'me mords la langue, mon estomac se rappelle à mon existence en faisant remonter des sucs gastriques par salves à un rythme qui ferait pâlir une Kalachnikov et, enfin, last but not least, j'égrène mes valeureuses roubignoles jusqu'à épuisement comme d'autres le feraient d'un chapelet !

Vous comprenez mieux mon choix de la loc ? :reflechi:

31 déc. 2014

bon, donc le jour où j'ai une corvée d'anti-fouling, j'oublie ton n° de phone ;-)

31 déc. 201431 déc. 2014

Meuh non !
On transformera illico l'affaire en partie de paintball. :whaou:
Je retrouverai donc aussitôt des motivations très encourageantes !

31 déc. 2014

Il y a en a qui sont interdits de casino, tu devrais te faire interdire de casto :doc:
Mais je comprends, c'est donc a notre ami de faire son choix.

31 déc. 2014

je lis toujours avec attention vos réponses. Même si vos avis diffèrent, ils sont de bon conseil. Il est évident que la décision m'appartient et je saurai me donner le temps. En dehors du coût généré, et/ou du temps à consacrer au bébé, un facteur est, pour moi, essentiel: serai je accompagné par ma femme pour quelques petites sorties? j'en jugerai ce printemps; une sortie "découverte" a eu lieu mais ça n'a pas été une réussite; un couple compétent et habitué de la voile était présent ce jour là et nous avons navigué au près serré une bonne partie du temps et ce, sur un voilier de régate.La gîte n'a pas été la tasse de thé de madame.Mais un ami avisé, la connaissant, me suggère de réitérer l'expérience, sur un croisière 39 pieds, cette fois ci. si l’échec est patent, alors une partie de la réponse sera obtenu. Après, on verra et nul doute que mon échelle de progression, en terme technique, m'orientera vers LE choix raisonnable.

31 déc. 2014

Tu sais' j'ai commencé la voile en Bretagne , la 1 ère annee de mon mariage, avec mon épouse sur voilier habitable, loué avec des copains, pendant longtemps en navigation, elle ne rentrait pas à l'intérieur. Nous avons presque chaque annee navigué sur bateaux de copains et aussi en louant dont 3 années en Ex Yougo la 1ère année une traversée avec 55nd de Yougo, mais peu de mer. Elle a moins aimé. Mais quand j'ai acheté en 2006 un Oce 423 elle a changé du tout au tout faisant la cuisine même en navigation et en général nous naviguions 3 mois par an en Med, c'était devenue pour elle une passion . Mais n'oublie pas qu'il faut éviter de dégoûter par des navigations trop dur et éviter les tempêtes .
Mais pour bien apprendre la voile fait aussi du dériveur, avant de faire du gros j'avais acheté un Hobby cat 16 d'occasion , puis ensuite un Nacra 5.0
Bon Réveillon à tous
Et Bonne année 2015 avec beaucoup´d'accastilleurs e plaisir sur un voilier

31 déc. 2014

Merci de ce message plein d'espoir; c'est bien ce que me dit un de mes amis.Par ailleurs, j'ai découvert la voile, comme déjà écrit, par le hobby cat 16.je ne suis pas un pro mais il m'arrive de sortir seul, l'été et, en étant vigilant, je me débrouille grâce à un loueur anti-scolaire et qui n'hésite pas à louer à tous ceux qui respectent ses principes et son matériel.
Santé, santé et santé à tous, ce qui vous permettra de réaliser quelques rêves.

31 déc. 2014

Acheter un bateau doit correspondre à un mariage, il faut tomber amoureux après un coup de foudre... et pour cela le mieux est de rechercher parmi les vieux bateaux, les plus célèbres et évidemment en très bon état... j' ai vécu quelques amours et le plus solide et le plus fabuleux a duré près de 20 ans et après l' avoir revendu plus rien ne m' intéresse donc maintenant c' est la location location...

04 jan. 2015

Longtemps avec mon épouse nous nous sommes dits ce serait bien si nous louions un bateau pour quelques jours de vacances. Le problème c est qu on est jamais sur d avoir nos vacances, il m arrive même parfois d écourter mes congés de façon inopinée, alors de la à prévoir une location avec versement d arrhes 3 mois à l avance...Pendant des années, et bien la location était remise à l'année d après et en attendant j ai navigué sur le bateau des autres. L'idée d être propriétaire de son bateau pour en profiter des qu on a instant de liberté a donc mûri. La chose est faite depuis 2012 et pour l instant je ne regrette rien. Il est vrai que j'habite a 20 mn de mon bateau. Cela permet d improviser et d aller se balader au pied leve, comme ce matin. Chose qu en location il ne m est pas possible de faire.
Et au final depuis l été 2012 j ai quand même réussi à faire 2400 milles.
Chaque cas est particulier, dans mon cas l achat était la solution la plus adaptée.
C est juste le témoignage d une solution que j ai adoptée pour mon problème, a toi de voir Banville ce qui est le plus adapte pour toi.

05 jan. 201505 jan. 2015

Je rejoins la plupart des commentaires et laisse le soin à chacun de faire ses propres choix: loc, BDA, achat.
Ce qui m'étonne c'est de prétexter le mal de mer ou l'accompagnement d'une femme (quoique l'inverse soit aussi concevable) pour acheter / louer plus grand.
A mon humble avis et expérience de matelot sur rien de plus grand que 11m, ce n'est pas la taille qui compte mais beaucoup plus la météo et les destinations (et donc les allures) qu'on choisit, qui déterminent le "confort" d'une virée à la voile. Le bon plein sur un bateau "de régate" mené à la cool sera tout aussi confortable, sinon plus, que le près serré sur un Oceanis 423.
Un bateau de régate, ça peut se gérer tranquillement, voire s'assagit avec un mât plus court etc... Je pense à notre ami Selec en écrivant ces lignes (Salut!).
Bref. Peu importe le bateau pourvu qu'on y aille tranquillement lorsqu'on est novice, avant de se lancer pour de bon.
Je me méfierai de ceux qui conseillent de se lancer sans regarder la météo et avec le minimum d'équipement "parce que c'est comme ça qu'on apprend, en faisant des erreurs"... suivez mon regard... Une erreur en mer peut vite être fatale.

Piano, pianissimo... Chaque chose en son temps. A mon avis, si on hésite à acheter, c'est qu'on est pas encore tout à fait prêt à franchir le pas. Comme dit plus haut, une fois que ton programme et tes compétences (et celles de ton équipage) seront bien déterminés, alors tu pourras te lancer dans la recherche de TON bateau.
L'ancien proprio de notre First 325 le vendait car il en avait marre que sa famille le rejoigne par ferry ou avion aux escales. Le plus important quand on est mordu, c'est de ne pas en dégoûter les autres.

Alors bon apprentissage et bon vent!
En tout cas, bienvenu sur l'eau!

05 jan. 2015

Je vais essayer de répondre point par point:
-le mal de mer dans certaines circonstances n'aura que peu d'influence comme déjà écrit. mais ce peut être enquiquinant dans la mesure où lorsqu'on en est atteint, il est bien difficile de gérer.
- L'accompagnement de ma moitié peut avoir des répercutions dans la mesure où la sortie en solo demeure plus aisée sur un bateau plus petit. La location se fera, de toute façon, avec des amis; ce ne sera donc pas un souci mais quant à l'achat, les conséquences peuvent être importantes surtout dans les ports et les mouillages, enfin, il me semble. Se surajoutent les frais de port et autres. Par contre, je n'ai pas encore vécu la différence entre un voilier de régate et un "hauturier", même si je peux le deviner.
-La météo: mon premier réflexe est toujours d'aller à la capitainerie.
-Pas prêt pour acheter? certainement. J'ai tendance à penser qu'une petite unité, à l'année, pourrait être une solution, histoire de s'entrainer, d'appliquer dans de brefs délais l'apprentissage lors des cours. Sur ces 15 derniers jours, j'aurais pu sortir plusieurs fois. Pour les vacances, ce sera location, enfin, j'espère!
-Pour la conclusion, entièrement d'accord.

06 jan. 2015

OH un marronnier ....

Je pense que la location est adaptée pour une sortie par an.

Voiliers : de 800 à 1500 € par semaine.
moteurs : 900 à 4000 €

L'achat convient mieux à des sorties fréquentes !
Pour mon petit bateau :
Prêt 100 € mois
Assurance tout risque 30 € mois
anneau 130 € mois
entretien ... 50 € mois (?)
taxes 50 € mois

soit un total de 360 € mois mais à multiplier par 12 soit 4320 €
Mais tous les problèmes qui vont avec et ne sont pas forcément chiffrables

si on utilise le rafiot 4 mois sur l'année, au prix le mieux disant en location, ça ferait 800 € X 16 semaines = 12800 €

La Loc n'est valable qu'à très petite dose ou en groupe ... mais là, c'est une autre histoire ...

06 jan. 2015

Stp ,comme ta fiche n'est pas remplie,dis nous quel genre de bateau tu as,pour ta démonstration ? :reflechi:

06 jan. 2015

Pour les calculs, j'ai pris ce site (pour lequel je n'ai strictement aucune relation personnelle) !
www.globesailor.fr[...]-1.html

06 jan. 201516 juin 2020

OUPS ! sorry ! Je vais aller compléter ...

j'ai un Benneteau de 1996, un flyer 680.

J'ai déjà posé des questions, en particulier sur le moteur Volvo Penta ... mais faut peut-être que je revoie mon profil ?
je mets une photo

08 jan. 2015

trouvé location 15m 150e/jour et 9m 170/jour.

16 jan. 2015

pour que la dame apprécie la voile, surtout privilégier le beau temps et pas trop de vent ou de vagues au début.
Après viendra le plaisir. Et une dame qui "s'approprie" le voilier et son petit intérieur sera plus intéresser à sortir en mer :cheri:
.
Le mal de mer est une autre histoire. Je ne l'ai jamais eu mais cela m'arrivera certainement. Ma compagne ne l'a jamais eu sur lac, avec ou sans vent ou (petites) vagues, mais c'est arrivé à sa première sortie en mer lorsque le vent est tombé sur mer plate
:lavache:
Tous les conseils préventifs concernant le mal de mer sont utiles + médocs s'il faut.

16 jan. 2015

Le meilleur bateau est celui que tu as les moyens d'acheter et d'entretenir et qui a une place de port!

16 jan. 2015

Oui ... surtout si en plus il flotte (fluctuat nec mergitur) ! :cheri:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (71)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021