l'orage

en ce moment plusieurs plaisanciers sont 'dans les problèmes' à cause d'un orage très très violent, avec gros grelons et tempete,j'étais au port et il faisait très lourd, je me demande pourquoi étant donné qu'on était averti de cet orage très violent certains ont malgré tout quitté le port...pour après ce retrouver en détresse ? le ciel était noir comme nuit sur la mer et puis y'en a qui lachent les amarres?

L'équipage
17 juil. 2004
17 juil. 2004

A question simple, réponse simple...

Salut consoeur septentrionale...
La réponse est qu'il y a des fous et des inconscients partout.
Avec un ciel comme tu le décris, je reste au port!
PS. Je vais passer dans ton coin dans les derniers jours de juillet, premiers jours d'aout.
Si tu vois un Ecume de Mer "Mood Indigo"...

18 juil. 2004

Ça dépend...

Et si on arrive du large, après un voyage de trois semaines, lors d'une tempête. Il aurait fallu partir de Rio trois jours avant? Parfois on n'arrive pas a avoir les avertissements tellement en avance.

18 juil. 2004

Permis

P.S.

C'est à cause de ces gens qui partent à la voile sans regarder le ciel qu'il faudrait, à partir d'aujourdh'ui, remplir une formule (soumis à cinq copies: une au capitaine du port, une à la mairie, une à la gendarmerie, une à la Poste, et une à son délégué régional), tous les jours ET avant de quitter le port, où le skipper jure avoir bien écouté les prévisions du temps (et sur quel chaine????) et être conscient des dangers de la mer. Si cette formule n'est pas contre signé par un notaire et la femme et belle mère du skipper, il devrait y avoir une amende de 5000000 euros.

Parfois il est mieux de laisser quelques gens bêtes se nuire (se noyer?) au lieu d'embêter tout le monde pour les "protéger". Le monde n'est pas parfait, mais une façon de l'améliorer, c'est de laisser travailler les principes de Darwin.

Aux Etats-Unis, il n'y a pas de perrmis réquise pour un propriétaire d'un voilier privé de n'importe quelle taille. (Si on y ajoute un moteur, c'est un affaire de permis de conduire, gérée par chaque état, avec un examen écrit surtout visé sur les bateaux hors bord qui peuvent être tiré sur les remorques, par les voitures ... donc, réglé par le même département qui gère les permis de conduire!) Apparament, l'idée c'est que qq'un qui investit tant d'argent dans un bateau à voile ne serait pas aussi bête (ayant eu l'intelligence de gagner tant d'argent) de ne pas acheter un bateau qu'il n'était pas compétent à controler. N'importe qui peut s'acheter un bateau à voile et partir n'importe ou (sauf Cuba, bien sur! ) . La Garde-Côte n'a le droit d'arrêter que les embarquements qui ne sont pas en état de voyager -- les compétences du skipper n'y sont pour rien. Darwin gagne.

18 juil. 2004

les ricains..........

ça a quand meme une mentalité speciale.......

je parle de PaulK,bien sure......

qui confond Darwin,et "l'etat Nazi"............

gg.

ps:moi ,je dis ,y a des cons et des curieux.....

et les deux mettent la vie des sauveteurs.....

et c'est pas bien.

et toc!!!!!!!!

re, gg.

18 juil. 2004

Quand on arrive du large...

Il est bien évident que lorsqu'on rencontre un orage ou n'importe quelle perturbation de ce genre en mer, on assume.
Mais ma règle est que l'on a suffisamment l'occasion d'avoir des emm... en mer sans se fourrer le nez dedans lorsque l'on est au port et que la perturbation est annoncée.
Simple question de bon sens.
Parmi les plaisanciers, il y a les marins et les autres.

18 juil. 2004

on croit rêver, pardon, cauchemarder...

je cite :

" Parfois il est mieux de laisser quelques gens bêtes se nuire (se noyer?) au lieu d'embêter tout le monde pour les "protéger". Le monde n'est pas parfait, mais une façon de l'améliorer, c'est de laisser travailler les principes de Darwin."

Oser penser de tels propos est déjà nauséabond.
D'oser l'écrire est difficilement qualifiable.

Espérons que le clavier de l'auteur de tels propos fonctionne sans l'aide du cortex, sinon... :-(

18 juil. 200416 juin 2020

photo

du ciel quand on voit ça on devrait pas lacher les amarres ! et pourtant...

18 juil. 2004

waou!!!!!!

vachte!!!!,que c'est beau..........

mais avec ce ciel,je reste au port,si j'y suis,sinon,si possible.......j'en cherche un.....

gg.

18 juil. 2004

L'orage en mer,

Si on navigue on en rencontre un, un jour ou l'autre. Si le boat et l'équipage sont parés, ben c'est violent mais bref et si on a un peu d'eau devant ça passe sans trop de casse.

Les ennuis commencent si on se fait surprendre au mouillage ou prés de la cote, ça peut arriver...

Aprés ya les fous, les inconscients...Et c'est les pécheurs de la SNS qui vont les récuperer(n'est ce pas Roger), y zont un catalogue complet de la débilité humaine.

18 juil. 2004

Permis

Tout ce que je voulais montrer, c'est qu'il faut parfois laisser les gens apprendre par eux-mêmes, et qu'il y a parfois un prix à ces leçons. ( Posez la question à Isabelle Autissier... ) Comme mentionné plus haut par qqn d'autre, il faut avoir du bon sens. Certains en ont moins que d'habitude, cependant.
Ça marche sur la route également: Les gens qui roulent trop vite ont les accidents. Et qui d'entre nous n'a pas dit: "Ah oui, celui -là, il m'a doublé à une vitesse fou... on s'y attendait!" . Et qui d'entre nous n'a jamais dépassé la limite soi-même?

Les innocents qui sont risqués lors de ces accidents (ou leçons en mer) sont a plaindre, et c'est pour cela qu'il y a des lois, pour nous protéger de nous mêmes. La question, c'est jusqu'où on doit mener ces lois. Tabarly s'est noyé parce qu'il ne portait pas de gilet. Y devrait-il avoir un loi qui exige le port d'un gilet de sauftage qaund on est en mer? Au port? Sur tout bâteau? Au rivages ? Où sont les limites de la liberté individuelle et les droits d'autrui? C'est ça la question posée tout en haut de ce fil.

La réponse à cette question dépend de nous, et, donc, de nos gouvernements. Alors plusieurs réponses (combien de pays au Nations Unis?) sont possibles.

Il y a, cependant, une autre frontière: celle qui sépare les lois du gouvernement et les lois de la nature. Quoiqu'on soit équipé de tout ce qui est exigé par le gouvernement (Classe 3, permis hauturier, balises, fusées, radeaux, etc, etc., ), il arrive que ça ne suffit pas pour la mer, et les bateaux coulent avec les gens dessus. Ou on peut essayer de s'échouer sur une belle plage, et une des biquilles se coince sur un rocher- l'autre s'enfonce dans le sable - le bâteau renverse. Désolé, mais c'est encore Darwin. On n'y peut rien, et à la fin, c'est la loi de la Nature qui règle tout, malgré nous.

18 juil. 2004

Darwin, Murphy...

Et si on parlait sagesse des gens de mer?
Moi je trouve la réflexion de Catherine tout à fait censée et n'éprouve pas vraiment le besoin de dire des conneries à la suite.
Paulk, je te respecte mais je t'ai mis un éclair. A cause de l'orage dont il est question dans les lignes ci- dessus.

Bonnes nav à toutes et tous et que Dieu vous garde, Alain.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (28)

Coque de bateau

novembre 2021