longues oreilles et déboires

Depuis avril nous avons eu à bord un livres donc le titre était des l.... et des hommes un autre dont un des personnages était surnommé le l....résultat des courses
Fuite de gaz.oil
Dos bloqué en début de croisière
Rupture de la courroie de pompe à eau
Rupture de la courroie de pompe à eau de rechange
Fracture de la main gauche suite à un empennage par 40 nos de vent
Batterie de servitude ha
Panne de pilote automatique
Panne de turbine de pompe à eau
D
Nouvelle fuite de gaz oïl

Heureusement nous ne sommes pas superstieux ça porte malheur :bravo:

L'équipage
16 sept. 2014
16 sept. 2014

Pas est mais et :non:

16 sept. 201416 sept. 2014

Tu veux dire que le l... n'a pas fait le moindre entretient du diesel depuis 5 ans, ne sait pas remplacer convenablement une courroie, et ne sais pas qu'on n'empanne pas par 40 noeuds de vent sans un minimum de précautions ??

c'était peut être beaucoup demander à ton l... !! ;-)
La prochaine fois, fais-le toi même (débarque le livre aussi, on ne sais jamais) :-D

16 sept. 2014

Si entretien fait tous les ans et l empennage n'était pas volontaire

Cet été aux Féroé, quelqu'un a parlé de lapin et ....
- l'équipière tombe à l'eau en amarrant le bateau (il y avait longtemps qu'elle n'avait autant rigolé ! )
- l'appareil photo de ma fille posé dans un lavabo jamais utilisé baigne dans l'eau de mer à la gîte (erreur dans une manipulation de vanne)
- l'appareil photo de ma femme rend l'âme pour une raison inconnue
- mon gendre qui nous rejoint en avion se fait voler son appareil photo dans son sac en soute
Le tout en 48 h.

Qui dit mieux ?

Mais je ne suis pas superstitieux : une année à Pâques à Guernesey, plein de lapins en chocolat découverts en ouvrant le gros œuf, il ne s'est rien passé !

16 sept. 2014

Hé bien moi, quand mon fils était petit il emmenait son L.... en peluche et dormait avec à bord sans le moindre problème. Moralité il faut peut être un vrai en chair (poil) et en os pour connaître les déboires de Moëa. A terre on parle de chat noir et Moëa en a sans doute croisé un.
Jacques

16 sept. 2014

et bien voilà , l'année derniere mon épouse avait acheté du paté de L .. et bien dans la journée on s'est échoué deux fois , je ne comprenais pas bien pourquoi jusqu'au moment de passé à table .. :reflechi:

16 sept. 2014

Ce n'est pas à cause du pâté de L que tu t'es échoué, José, mais à cause des 3 L de rouge qui l'ont accompagné. Avoue!!! :alavotre:

16 sept. 2014

Faire 3 fois le tour du mat si on a d'une façon ou d'une autre eu à bord une evocation de l'animal aux longues oreilles.

Nb une anecdote: je dis à une nouvelle équipière: tu sais , tu ne dois jamais prononcé le mot l... ,il faut le remplacer par cousin du lievre.
Une heure après arrive un ami et mon équpière de lui dire: tu sais, j'ai bien appris...il ne faut à bord ne parler que du cousin du lap...

16 sept. 2014

:mdr: :pouce: :bravo:

si c est le lapin qui vous porte malheur la verite est plutot a rechercher dans l inconpetense7 :-D

16 sept. 2014

Et M….. !!!!!!!!
J’ai tout de suite compris ! On a talonné ! Ceci dit, quand on entend « boum », que le bateau s’arrête net et pique du nez en envoyant promener tout ce qui n’est pas solidement saisi, pas la peine d’avoir fait des grandes études pour piger !
Je jaillis de la table à cartes pour trouver Jean Jacques cramponné à la barre, ( d’une main, l’autre étant occupée à maintenir un T shirt sur son nez endolori par le contact inopiné avec ladite barre). Comme je suis d’un naturel compatissant, je lui lance : « Fais gaffe à pas mettre de sang sur le caillebotis, après on peut plus le ravoir ».. et je file dans les fonds vérifier les boulons de quille…
Jean Jacques, c’est mon copain. On se connait depuis..heu… 15 ans ?.. 20 ans ??? En tout cas ça fait un bail !
Facile à reconnaitre ! Marseillais du bout des orteils à la racine des cheveux ! quand il parleû peuchèéére le Jean Jacqueû, on se croirait dans un film de Pagnol avé Fernandeleû. Au beau milieu de la Manche, il vous donne l’impression de tirer des bords entre le Vieux Port et Pointe Rouge (pardon.. Poïnteû Rougeû). On se surprend à scruter l’horizon pour apercevoir N.D. de la Garde. D’autant qu’il n’est pas arrivé à bord les mains vides : il n’avait pas confiance dans le Pastis breton ! Alors il a amené avec lui quelques… provisions. Ha oui.. j’oubliais ! Et une bouteille d’huile d’olive.. Semblerait qu’à Marseille, ils n’ont pas de beurre pour faire la cuisine ! drôle de pays !
Il navigue depuis longtemps, mais uniquement sur sa méditerranée natale. Ca fait des années que je lui propose de venir découvrir une « vraie » mer en Bretagne Nord, mais qu’on n’arrive pas à faire concorder nos emplois du temps respectifs. Cette année, c’est chose faite !
On a profité d’un séminaire professionnel nous réunissant à Lille pour partir dans la foulée se faire une virée de 15 jours. Direction Plouer sur Rance, Côtes d’Armor. Au programme, découverte (pour lui.. moi je connais !) de quelques petits bijoux de la côte nord, des anglo-normandes et une petite incursion chez les grands cousins (les miens pas les siens !) des Sorlingues .. y en a qui appellent Scillys.
Entre hommes ! Sans nos épouses ! Des vraies vacances quoi ! D’ailleurs, je suis pas superstitieux, ça porte malheur ! Mais tout le monde sait que les femmes à bord, ça amène que des emm….
Et la poisse, la guigne, la scoumoune, la cerise, le mauvais œil..etc.. quand ça vous colle.. !
Au début, j’ai pas fait attention… un évènement, on ne remarque pas… Un deuxième ,c’est « pas de chance ». Un troisième, c’est juste une coïncidence.. un quatrième, on commence à se poser des questions, sans plus ! Mais après, on commence à chercher le coupable !
Et là, le Jean Jacques, j’ai commencé à lui trouver une vraie tronche de coupable idéal ! Ben quoi ? normal non ? J’ai pas croisé de chat noir, pas de curé non plus ! ça doit être lui ! Et il ne me l’a pas dit !
Ca a commencé avant même notre départ. A Lille.
Comme je vous l’ai dit, nous y étions pour un séminaire professionnel de 2 jours. Le soir du 1er jour, avec quelques confrères, nous nous retrouvons dans un petit resto pour le diner.. « apéro ? ok.. apéro ». et là ! Le Drame !!!!! Le resto n’était ouvert que depuis 2 jours. Les stocks n’étaient pas encore complets. On avait choisi le SEUL resto de la ville où ils n’avaient pas de pastis !
Pour un Marseillais, un apéro sans pastis, c’est…. un repas sans camembert ! C’est Castor sans Pollux ! C’est Montaigne sans La Boetie ! c’est… … c’est.. Tiens ! C’est une tartine sans beurre salé ! I.M.P.O.S.S.I.B.L.E !!!! ça n’existe pas ! Le concept même lui est étranger !!!!!
Mais bon.. avouez que tomber sur le seul resto de la ville sans pastis, c’est un manque de chance caractérisé non ?
Je n’y ai pas fait attention.. j’aurais du !
Départ de Plouer pour le vaillant équipage. Sitôt passé le barrage de la Rance, à envoyer la Grand-Voile ! A nous la Manche ! et là……. La bôme se comporte.... bizarrement ! Appelons ça une envie de liberté ! J’affale immédiatement et me précipite en pied de mât. … l’écrou du vit de mulet s’était desserré et avait disparu . A l’envoi, l’axe avait suivi le guindant de la voile. Ben quoi, ça arrive ! La preuve ! (bon.. ça ne m’était encore jamais arrivé, mais faut un début à tout !) D’ailleurs, j’ai eu de la chance ! J’ai pas perdu l’axe ! Simple incident donc… pas fait attention non plus… ce n’est qu’après coup que…….
Belles journées de navigation.. belle mer.. beau temps… découverte des courants de marée par notre Marseillais : « on marche à 6 nœuds… c’est bizarre… tout à l’heure la côte défilait drôlement vite ! et là, on a du mal à dépasser le casier !!!??? » … « hé oui.. ça te change de ta baignoire habituelle hein ? »… Les temps forts de la journée ? ben.. l’Apéro bien sûr ! le Vrai, pas comme à Lille! avé le PASTISSEÛ !!!
Petits mouillages sympas.. Fort La latte… et nous voilà à Bréhat. Pas possible de zapper ce petit bijou quand on navigue dans les parages. Arrivée le soir.. mouillage à La Corderie. Au matin, débarquement pour une visite de l’ile (ç’aurait été dommage de ne pas faire!). Et en fin d’après midi, on repart. Direction les Sorlingues… les phoques de Tresco, St Mary.. la « Mermaid » of course ! j’ai déjà le goût de la bière sur le palais !
On envoie la toile, moteur au ralenti en sécurité.. Jean Jacques à la barre… « Bon.. tu vois la balise là bas ? Tu fais le tour pour reprendre le chenal. Je vais tracer la route pour la suite. ».. Je rentre à la table à cartes…. 2 minutes après…. Et M….. !!!!!! (voir le début du récit)….
Il a écouté le Capitaine le Jean Jacques : il a fait le tour de la balise ! … mais du mauvais côté ! « Mais ?????!!!!!!! Hier soir, on est passés LA ! J’ai suivi la trace sur le GPS ! On est PILE dessus ! » Il avait raison ! Hier soir (marée haute) on était passés par là.. mais aujourd’hui (mi –marée), fallait même pas essayer !
Et le voila qui rajoute ; « Té !!! regardeû sur le sondeureû !!! Là où on est..c’est une tache verte ! Vert, c’est quand on peut passer putaingue non ? »… Ben non.. sur le combiné sondeur/GPS installé au poste de barre.. vert, c’est l’estran !
En Bretagne, y a des cailloux qui poussent pendant la nuit ! Le soir, on jette une poignée de gravillons, et le matin, on retrouve ces GROS rochers qui font la joie des photographes et la réputation de notre beau pays ! Un vrai choc (au sens propre) culturel ! Une révélation !!! Le Marseillais découvrait les joies des marées..Evidemment, chez lui, 6m de marnage, c’est inhabituel ! J’aurais dû y penser !!!!!!
Bon.. pas d’entrée d’eau aux boulons de quille. On a eu du pot ! Voile bordée à plat pour faire giter… On se dégage du caillou, et on repasse la balise (du bon côté !... Hé.. on me la fait pas 2 fois !!!!).
Nous voila repartis pour les Scillys. Pas longtemps. Au bout de quelques minutes, je remarque un peu d’eau dans les fonds.. allez hop. Pompe de cale en action.. ça étale à peine. Recherche de la « source » : sous le choc, le joint tournant du presse étoupe s’est fendu. Enfin.. fendu.. une grosse fente quand même. Une fente comme ça, j’appelle ça une déchirure du soufflet moi ! Je resserre les berges..solidarise avec de la garcette.. ça va.. ça goutte encore, mais la pompe étale facilement et le niveau baisse. Evidemment, pas question de continuer comme ça. Le port le plus proche équipé pour une sortie d’eau ? Lézardrieux. Appel VHF.. Ok… On me sortira demain matin (ce soir, le temps d’arriver, le port ne sera pas accessible). Remontée du Trieux à la voile.. gentiment vu que le vent est tombé. Et pas de possibilité d’embrayer le moteur avec ce foutu joint tournant déchiré et mon montage de garcettes ! Il tourne débrayé juste pour alimenter les batteries (c’est fou ce que ça consomme une pompe de cale ! Plus que Jean jacques !!!!!). Le vent est tombé. Comme ça, on a tous les avantages ! La lenteur majestueuse de la voile, qui nous laisse le temps de savourer cette magnifique rivière.. et le doux ronronnement du Volvo pour nous rappeler qu’on est dans la m….. ! Mais c’est l’heure du pastisseû !… on va pas se laisser abattre !
Nuit au ponton d’attente.. quarts périodiques « pompe de cale » pour agrémenter la nuit… et le matin, sortie de l’eau réalisée de main de maître par Mickael, Grand Maitre du ber roulant deTrieux Marine. C’est la 1ere fois que je navigue sur une route, remorqué par un tracteur.. Bizarre comme sensation ! Mais au moins, là, il a raison le Marseillais : quand c’est vert, on peut passer ! C’est vrai quoi putaingue !
Confirmation du diagnostic par Dédé, le mécano: changer le joint tournant.
Flux tendu oblige, faut le commander. Pour gagner du temps, démontage dans la foulée du joint endommagé. Tant qu’à faire, on va aussi changer l’arbre d’hélice qui est un peu marqué au niveau du joint. On devrait avoir les pièces demain en début d’après midi. Demain soir, on sera de nouveau à l’eau. Ca fera une journée perdue, mais bon.. c’est pas la mort !
Coup de fil : « Allo ? L’assurance ? C’est pour déclarer un sinistre.. » Tout va bien.. ils couvrent. La sortie d’eau intégralement par l’assistance. Le changement du presse étoupe et de l’arbre d’hélice par l’assurance (avec de la vétusté et une franchise.. mais c’est normal!).
Le lendemain attente des pièces..ça passe pas vite les minutes quand on attend !!! Elles arrivent enfin.. Dédé remplace l’arbre d’hélice. Puis monte à bord pour mettre en place le nouveau joint tournant.. et ….
Re M….. !!!!! Vérification de la Loi de Murphy!!!!! Le diamètre ne correspond pas au niveau du tube d’étambot… La scoumoune je vous dis !!!! Erreur de livraison ! Faut recommander un nouveau joint ! Vu l’heure, la commande ne passera que demain… donc livraison après demain.. mais après demain, c’est samedi.. pas de livraison le samedi ni le dimanche.. Lundi, c’est le chantier qui est fermé.. donc… ben.. livraison Mardi après midi (pour une raison inconnue, les livraisons, c’est uniquement l’après midi).. et remise à l’eau mardi fin d’après midi
Ce qui fut fait. Avec 5 jours dans les dents, plus question d’aller aux Sorlingues. Direction Guernsey donc. Nous avions prévu de garder les Anglos pour le retour. Vu qu’il n’y a pas d’aller….C’est sympa aussi Guernsey ! Et juste à côté, il y a Sark où j’ai mes habitudes de mouillage.. une ile qui mérite le détour, une petite perle ! Je vais lui faire découvrir ça au Marseillais !

En attendant, une remise à l’eau, ça s’arrose. Pastisseû !!!!
Et le plaisir de se retrouver en mer ! J’ai profité de notre escale forcée pour caréner. La coque est lisse comme une peau de bébé. Vent 20à25 nœuds plein Nord (dans le nez évidemment). 2ris et quelques tours dans le génois. (Le PTE n’aime pas être surtoilé. Aux allures de près, je prends un ris vers les 17 nœuds).
En faisant un cap au 45, ça me fait laisser les Roches Douvres à bâbord et m’amène sous Jersey . Avel Douar marche superbement ! Pratiquement tout le temps entre 8 et 9 nœuds. Inutile de chercher à pointer davantage. Avec la mer courte qui s’est formée, le bateau aurait tendance à s’arrêter. Autant adopter une allure plus confortable et plus rapide.

A 5 milles du phare de Corbières, virement . Le vent a légèrement tourné. Nous prenons un cap au 270 pendant 1h30 pour nous replacer.

La pointe sud ouest de Guernsey au 45. Re-virement… Avel Douar file un os entre les dents. Le petit jour se lève sur une mer un peu hachée, mais très maniable. Nous sommes à 8 milles de Fermain Point. A ce train là, on sera à St Peter en début de matinée.

C’est l’heure du petit déj.. tant que j’ai pas eu mon café, suis (un peu) grognon… On est tranquillement dans le carré à siroter notre premier café. … Giscard, le régulateur d’allure, fait un boulot parfait…… ????? Un choc!!!!!! Grand bruit sur le pont !
Et RE-RE M ….. !!!!!! Plus de génois !!! Plus d’enrouleur !!!!!.... heu… plus d’étai en fait ! Ha si ! L’étai, il est toujours là.. en tête de mât. Il se balade d’un bord sur l’autre au gré des mouvements du bateau ! Je suis en train de chaluter le reste.. enrouleur, génois…. !!!!!!! L’étai a cassé au ras du sertissage inférieur ! La guigne je vous dis !!!!!
Vite, abattre en grand avant de prendre le mât sur la g…. ! Assurer le mât en frappant la drisse de spi et la 2ème drisse de génois sur le davier d’étrave (vu ma chance ces derniers temps, 2 drisses, c’est mieux qu’une seule !). Faudra vraiment que j’installe un étai largable! Maintenant.. remonter à bord mon chalut improvisé (même pas un maquereau !!!!).. l’assurer le long des filières.. ça n’a l’air de rien, mais un enrouleur et un gégène pleins d’eau, remorqués à 7 nœuds, ça pèse un âne mort ! Et j’ai même pas fini mon café. Maintenant, va être froid !
Le vent a tourné WNW. Le vent arrière nous fait une route directe sur St Malo. Autant en profiter ! Allez.. on rentre !
La mer est un peu formée. Entre grand largue et vent arrière, sans voile d’avant, Avel Douar n’est pas très bien équilibré. C’est le moins qu’on puisse dire. Ça aurait été mieux avec un triangle avant. Mais sans étai largable, je n’ai pas osé envoyer le génois en bordure libre. A fortiori le spi asymétrique. Un départ au lof aurait pu… engendrer quelques « complications »..On n’avait pas besoin de ça !
A cette allure, Giscard n’est pas très à l’aise. D’autant que le vent a poursuivi sa rotation : la direction des vagues ne correspond plus à celle du vent. Après 2 ou 3 empannages involontaires, heureusement parfaitement contrôlés par le frein de bôme, l’évidence s’impose : on se relaiera à la barre jusqu’à l’arrivée.
J’ai de la chance ! à deux, celui qui n’est pas de quart peut servir le Pastisseu ! Et on peut barrer d’une main !
Retour (prématuré) à mon mouillage sans autres péripéties.
Mais là, je commence à avoir quelques doutes… ça fait beaucoup de « coïncidences ».. Y a «quelque chose » . ça ne peut être que le Marseillais qui porte la poisse ! D’ailleurs.. mes doutes vont rapidement trouver confirmation !
Puisque nous sommes rentrés plus tôt, et que la réception d’un nouveau profil d’enrouleur prendra quelque temps, autant faire visiter la région à notre touriste… J’ai retrouvé ma voiture sur le parking du port. Nous voila donc motorisés.
Déjà.. changer l’étai.. Direction St Malo pour en acheter un neuf… Armor Voiles me le sertit sur le champ et 10 minutes après être rentré dans la boutique, je repars avec un étai neuf... bravo ! On en profite pour visiter la ville.
De retour à bord.. ben… y a pas.. faut monter en haut du mât pour installer le nouvel étai. J’avais prévenu : mieux vaut éloigner les oreilles sensibles.. des fois que j’aurais un peu de mal dans cette opération… ça n’a pas manqué ! Plusieurs heures perché en tête de mât rien que pour retirer la p… de goupille qui maintient l’axe en place ! Ha ça risquait pas de partir !!!! J’ai dit quelques gros mots.
Mais ça a quand même été un succès ! Je l’ai eue !!! NON MAIS !!!!!!
Le lendemain, dégustation d’huitres au port de Cancale. Assis sur la jetée face à la mer.. le pied !!! et on a réussi à terminer nos huitres sans se faire fienter sur la tête par une mouette facétieuse ! Alléluia ! la chance serait elle revenue ?
Le soir.. faut aller faire quelques courses… Hop.. un coup de voiture (c’est pratique !) et direction Dinan.. je me gare.. quelques petites emplettes.. on ressort.. et…
RE RE RE M …..!!!!! Impossible de démarrer ! Batterie flashée ! Plus une goutte de jus ! Pas de câbles bien entendu dans le coffre.. Trop tard pour aller chercher une nouvelle batterie, le garage vient de fermer..alors ?.. « Allô ? L’assurance ? c’est encore moi….pourriez m’envoyer une dépanneuse ? ». Après 2 petites heures d’attente, la dépanneuse arrive.. un coup de câble.. ça tourne. Juste.. faut pas couper le contact.. ni caler !

Re vérification de la Loi de Murphy : on est Vendredi soir.. Veille du WE du 14 juillet…tout est fermé. y aura pas possibilité d’acheter une nouvelle batterie avant la fin du WE… Mardi. Comme je suis TRES chanceux, j’ai une batterie de secours sur le bateau. Et une paire de câbles. Ça ne fera que 3 jours à jouer du câble à chaque démarrage !
Le Lundi.. un coup de câble pour démarrer.. et j’accompagne le Jean Jacques à la gare.. Il repart à Marseille. Changement à Paris.pas besoin de GPS pour ça ! Le soir.. petit coup de téléphone.. Môssieur a raté la correspondance à Paris de quelques minutes.. il a dû repayer un autre billet pour Marseille….Marseille où bien entendu il est arrivé tard le soir au lieu de l’après midi.. du coup, sa femme a refusé d’aller le chercher à la gare.. il a donc dû prendre un taxi pour rentrer chez lui… où l’attendait une engueulade… Quand je dis qu’il trimbale la scoumoune ! C’est pas une preuve ça ?
La malchance allait donc s’éloigner ! … enfin.. je croyais..
Le lendemain, voulant retourner à bord (je suis mouillé sur corps mort)….RE RE RE RE M …. !!!!!

Je constate que mon annexe rigide a disparu. Pourtant, pas de quoi attirer la convoitise ! c’est une vieille annexe complètement pourrie qui reste sur la cale 365 jours/an. (sauf les années bissextiles. là, c’est 366). Personne n’a jamais eu l’idée de me la piquer !!!! … sans doute des gamins l’ont « empruntée » pour s’amuser. J’espère qu’ils savent nager ! Mais quand même !!! Drôle de coïncidence !!!! Pourtant, il n’est plus là le Jean Jacques !!!!
Pour couronner le tout …. coup de téléphone de mon fils, resté à Paris. « Papa ?.. je viens d’avoir un petit accrochage avec la voiture de maman. Rien de grave ! juste l’aile un peu cabossée, mais elle frotte sur la roue ! je fais quoi ? »…. Ben… « allo ? l’assurance ? c’est encore moi ! pourriez envoyer une dépanneuse ? ».. l’expert n’a pas été du même avis que mon fiston.. voiture non réparable… la cerise je vous dis !!!!!
Je ne pouvais plus incriminer le Marseillais ! il était à 1000km de là !!!! Devait y avoir autre chose !!! d’autant que.. en réfléchissant un peu… la série avait commencé AVANT son arrivée….
FLASH BACK : au mois d’avril, je suis sorti un week end… à mon retour…
ET M….. !!!!! Plus de bouée de mouillage !!! Mon mouillage avait disparu ! ça s’évapore pas un mouillage ! positionnement avec le GPS…. J’enfile la combi.. je capelle le bloc et le détendeur…je l’ai retrouvée ma bouée de mouillage ! Au fond ! Proprement (si on peut dire) découpée par une hélice. .. rien de bien grave, mais c’était le premier signe de la série.
Le week end de Pentecôte, il y a eu un violent orage de grêle… Résultat : 90% de ma toiture détruite.. mes jolies petites tuiles plates vieillies pulvérisées.. « allo ? l’assurance ? c’est pour vous déclarer un sinistre…. »… à ce jour, c’est pas encore réparé. j’ai une bâche verte du plus bel effet en guise de toiture.. ça donne un genre.. c’est joli le vert !
Ha.. et puis aussi.. « allo ? l’assurance ? heu.. avec la grêle, on a aussi 2 voitures un peu abîmées » (ils vont m’adorer cette année à la compagnie d’assurance!!!) Parce que.. « un peu abîmées », c’était juste pour pas leur faire peur !.. en réalité, les 2 voitures, elles sont « customisées » façon « Bande de Gaza »… criblées d’impacts, comme passées à la mitrailleuse légère !... enfin.. « légère »…. j’ai récupéré dans mon jardin des grêlons de la taille d’une boule de pétanque (les plus gros ! la moyenne, c’était plus petit ! entre la balle de tennis et la balle de golf.. j’ai eu de la chance que le Bon Dieu n’aie pas de ballons de foot en stock !!!!!).
Mais bon.. là, ça commence quand même à faire une série ! Plus que des coïncidences ! y a surement quelque chose !
Puisque je suis à bord et que la fin de saison est quasiment foutue, autant faire un peu de rangement. A commencer par le coffre à vivres. Pas la peine de garder des trucs périssables. J’ai entre autres quelques bocaux de pâté qui seront aussi bien à la maison. Tiens.. celui là par exemple.. un assortiment de 4 boites sous plastique acheté au supermarché… Pâté de sanglier.. Pâté de chevreuil.. (vachement bon tout ça.. autant que ça se perde pas)… Pâté de .. de ??!!!! DE ???!!!! ….
ET M….. !!!!! c’est marqué en toutes lettres dessus !! J’ose même pas répéter le mot ! même dans ma tête !!!!

QUI a introduit « ça » à bord ?
Me faut un coupable ! Un ? NON !!!!! UNE !!!!! Qui a fait les courses au supermarché ? HEIN ???? Quand je disais qu’une femme à bord ça n’apporte que des emm…. !!!! Même quand elle n’y est pas !!!! D’ailleurs, Madame n’aime pas la mer. Ni le bateau. De là à soupçonner un sabotage délibéré, y a pas loin.
Désolé Jean jacques. Toutes mes excuses mon copaing ! je t’ai soupçonné à tort ! T’étais victime, pas coupable !
Bon. c’est pas le tout ! Je suis pas superstitieux mais … y en a pas un qui aurait un grigri à me céder ? Un truc efficace ! Je sais pas moi.. un stock de fers à cheval ? un champ de trèfles à quatre feuilles ? une couverture en peau de singe ?…

NON MERCI ! Pas de patte de … Longues Z’oreilles. J’ai déjà donné avec cette bestiole!

16 sept. 2014

Merci pour ce bon moment de lecture, ça détend! Maintenant j'ai hate de l'entendre de vive voix, avec les gestes en plus!

16 sept. 2014

yep. je te raconterai ça à bord autour d'une bière (le pastisseû, j'ai fait ma cure cet été).. et encore.. j'ai pas TOUT dit! :alavotre:

17 sept. 2014

Excellent! Enfin, façon de parler parce que ça t a bien pourri tes vacances tout ça...

17 sept. 2014

un peu. mais finalement, on a passé de bons moments. et ça me fait quelque chose à raconter à mes petits enfants. :mdr:
en plus, ça m'a donné l'occasion de rencontrer des gens (et des pros) super sympas :pouce:

17 sept. 2014

Dans la série "les livres que vous avez aimé" tu as ta place. Quel talent! :pouce: :bravo:

17 sept. 2014

Informe ton copain de Marseille de la concurrence :
www.sudouest.fr[...]391.php

17 sept. 2014

je sais pas si je dois... il a le cœur fragile! :mdr:

17 sept. 2014

il a un dictaphone et/ou une dactylo

17 sept. 2014

:non: rien qu'avec mes petits doigts! :langue2:

17 sept. 2014

:mdr: :pouce:

17 sept. 2014

Merci pour ce récit haut en douleur...
heu si j'osai je te suggèrerai de répondre à ce fil www.hisse-et-oh.com[...]surance
Mais peut être as-tu plusieurs compagnies...

17 sept. 2014

non non.. 1 seule.. et j'ai déjà répondu :alavotre:

20 sept. 2014

:coucou:

Ah ben merde alors!!!!!!! :lavache:

Et à Bréhat, tu m'as fait plonger pour rejoindre ton canot et t'amener ce foutu écrou.....j'ai risqué gros sur ce coup alors!!!!!

Pitin, si j'aurai su.....

Nan, j'déconne, la binouze était sympa, peuchèèèère......

20 sept. 2014

:topla: :alavotre:

16 sept. 2014

Quelle incompétence.? Une conduite de carburant qui perce c est de l incompétence? .?? :reflechi:

17 sept. 2014

En fait le L. est beaucoup plus dangereux qu'on ne le croit :


Bon désolé c'est de l'humour anglais :mdr:

17 sept. 201417 sept. 2014

Merci avel douar ,excellent morceau de lecture pour mettre en forme le matin !
J’ai personnellement un problème avec cette bestiole .Je vois au fond des sourire narquois, comment lui ! le grand cartésien !, élevé dans le culte de Decartes avec comme livre de chevet Discours de la méthode peut ’il cautionné de telles ineptie !
Ben simplement une allergie à la protéine présente sur les poils de ces lagomorphes. Par méfiance je ne consomme aucunes chairs et évite toute approche de ces myxomateux sur pattes.
Je vote donc POUR un génocide organisé de cette engeance malfaisante .
:-D

17 sept. 2014

:-D :pouce:

17 sept. 2014

chapeau bas l'artiste tu devrais jouer dans les brèves de comptoir!!!!!
n'empèche que le paté de grandes oreilles c'est drolement bon ,fait maison!!! :alavotre: :alavotre: :mdr: :mdr:

17 sept. 2014

à condition qu'il reste à la maison! sinon, on vit dangereusement. la preuve! mais bon.. si Monsieur carbure à l'adrénaline... :-p

17 sept. 2014

La Vengeance du L....

Questions a 100 balles a votre avis :
Est ce que dire a ses petits enfants sur le ponton, "bonjour mes petits L...." avant de les embrasser porte la poisse ?
A quelle distance du bateau le faire si on est obligé et faut il tourner le dos au bateau ?

Personnellement je pense que oui, le L.... porte la poisse, même pour le marin a terre.

Je n'avais pas croisé ni curé, ni chat noir et n'avais même pas les pieds sur le bateau.

Deux semaines plus tard en escale a Pornic je me trompe et je fais le plein du réservoir de gazole avec de l'eau, le bateau étant stationné de l'autre coté du ponton par rapport a d'habitude. Les deux nables sont identiques et situées de chaque coté de la poupe. 6 heures pour vider 30 litres de flotte du réservoir.
Naturellement un week end !

La semaine suivante mon réservoir d'eau s'est vidé complètement environ 100 litres dans la cale suite a un raccord plastique qui a cédé sous la pression. J'ai épongé une bonne dizaine de seaux plastique avec une éponge de cuisine sous le bac de rétention moteur, l'espace sous le ballon et le réservoir.
Naturellement un week end !

Jamais deux sans trois ?????

Vérifié, pas de pâté a bord, pas de livre, j'aime pas le L....., mais il s'est vengé.
@+ Alain
:doc: :doc: :doc: :doc: :doc: :doc: :doc: :doc: :doc: :doc:

17 sept. 2014

:non: là, le lapin n'y est pour rien. t'as eu de la chance!
imagine qu'à la place tu aies rempli le réservoir d'eau avec du gasole..
LA on aurait pu parler de la malédiction du Grande z'Oreilles! :-p
n'empêche.. par précaution, même à terre.... :doc:

17 sept. 2014

Je ne sais pas si c'est de la chance, mais la poisse oui.
Mais depuis j'ai mis en grosses lettres de 4 CM de haut autocollantes devant chaque nable le liquide qu'il faut mettre dedans.
@+ Alain

17 sept. 2014

et pour être sûr de ne pas avoir la langue qui fourche, chez mes petits enfants, y a pas de L... y a ma poupée, ma princesse et les gremlins .. on est jamais trop prudent :famille:

17 sept. 2014

C'est difficile de changer trente ans d'habitudes. Je vais prendre des cours de recyclage.
@+ Alain
:pouce: :pouce: :pouce:

17 sept. 2014

J'ai eu quelques déboires qui se sont enchainés aussi cet été...
Vacances croisière un peu gâchées...
J'avais invité un couple d'amis belges... Pour rassurer sa femme, il lui donnait des mots doux... des mon cœur, des mon L. ! (il me l'a avoué après coup)
Je l'ai entendu une fois et il a vu mon regard furibard - Oups... j'ai gaffé, ça va être de ma faute... moins d'une demi heure plus tard le moteur s'arrêtait pour une nouvelle panne... heureusement le vent est redevenu maniable et nous avons rejoint le port à la voile... c'était notre dernière navigation de cette "croisière".

17 sept. 2014

:-D :topla:

17 sept. 2014

Merci avel douar pour ce super récit tellement haut en image qu'on imagine les scènes :pouce: :mdr:

17 sept. 201416 juin 2020

Merci Avel Douar pour ce moment de détente .

Pour les autres , attention quand vous embarquez le chat :-)

17 sept. 2014

@ avel douar,
comment vont tes chevilles?
:acheval: :acheval: :acheval:

17 sept. 2014

:-D ca va les chevilles :doc:
sur un autre fil, tu t'inquiétais de ma vue.. là, de l'état de mes chevilles.... j'ai l'impression de refaire le conseil de révision. bon pour le service? tu me renvoies chez les commandos? :-p :-p :topla:

17 sept. 2014

:pouce: :mdr: :doc:

22 sept. 2014

ceci dit.. ça m'a quand même "questionné" toute cette série.
j'ai essayé de comprendre.. pas toute la série. mais au moins les éléments qui pourraient avoir un rapport entre eux. me suis fait mon "débriefing" perso..
ça vous dit?

17 sept. 2014

Un homme se trouvait dans le coma depuis un certain temps. Son épouse était à son chevet jour et nuit. Un jour, l'homme se réveilla. Il fit signe à son épouse de s'approcher et lui chuchota :
Durant tous les malheurs que j'ai subi, tu as toujours été à mes côtés.
- Oui mon amour.
- Lorsque j'ai été licencié, tu étais là pour moi.
- Oui mon amour.
- Lorsque mon entreprise a fait faillite, tu m'as soutenu.
- Oui mon amour.
- Lorsque nous avons perdu la maison, tu es restée près de moi.
- Oui mon amour.
- Et lorsque j'ai eu des problèmes de santé, tu étais encore à mes côtés.
- Oui mon amour.
- Tu sais quoi ?
Les yeux de la femme s'emplirent de larmes d'émotion.
- Quoi donc, mon chéri ? chuchota-t-elle.
- Je crois que tu me portes la poisse...

17 sept. 2014

@ avel douar & foolontheisle,
merci ça fait du bien de rire avant d'aller dormir :pouce: :bravo: :mdr:

18 sept. 201416 juin 2020

Et lui, le lapin, vous savez ce qu'il en pense ?

:mdr:

18 sept. 2014

:pouce: :bravo: excellent!

18 sept. 2014

Je n'ai jamais eu problème à cuisiner du civet de l... à bord mais depuis toujours, je soupçonne ma belle-mère d'avoir de très très longues oreilles. :heu:

18 sept. 2014

Moi c'est ma femme qui a de longues dents, alors... :jelaferme:
la censure veille

18 sept. 2014

c'est bien ce que je disais.. y en a qui aiment vivre dangereusement! :acheval: :acheval: :acheval:

18 sept. 201416 juin 2020

Etre superstitieux, pourquoi pas. mais aller jusqu'à éviter de dire le mot LAPIN. :heu: :jelaferme:

18 sept. 2014

Je ne prononce jamais le mot "Lapin", je le féminise et l'écris en 2 mots. :acheval: :acheval: :acheval:

18 sept. 2014

déjà que tu t'es fait confisquer tes étoiles.. là, tu prends des risques! :policier:

18 sept. 2014

J'ai demandé une indulgence. :mdr:

18 sept. 2014

Un nom si féminin pour un organe si masculin...
ça me hérisse les poils de L...

19 sept. 2014

Et un soutien-gorge c'est très masculin peut être ? :reflechi: :-D

19 sept. 2014

ben non. d'ailleurs j'en porte plus depuis que j'habite lmoin du bois de boulogne :acheval:

19 sept. 201416 juin 2020

Bon, pour élever les (d)ébats...

ces deux spécimens, malgré la superstition, vous les embarqueriez ? :-p

sous vêtements Ted Lapinus ?

20 sept. 2014

J ai toujours eu un faible pour ces animaux a poil

20 sept. 201416 juin 2020

Je l'ai déjà montré sur H&O, mais pour ceux qui ne le connaîtraient pas, je vous présente Félicien, mon lapin fétiche. :heu: :coucou:

20 sept. 2014

Vu son rouge à lèvres, c'est une lapine (en 1 seul mot)

05 oct. 2014

Cet été mon neveu me demande alors qu'il est à bord :
" Hein tonton il ne faut pas dire le nom de l'animal à grandes oreilles ?" son grand père (mon père) l'a bien formé sur les us et coutumes quand on navigue sur un bateau. Pour moi ça n'a pas marché car je lui réponds.
" Tu veux dire le lapin, ha ben non faut pas prononcer le mot lapin, car il parait que le mot lapin porte malheur, si tu prononces le mot lapin, le bateau coule dans les deux minutes qui suivent..." Tout le monde rigole bien mais 1 heure après, en effet un fait important se produit... l'arrivée des dauphins sans que le bateau coule, que la tempête se lève, qu'il se mette à pleuvoir... des malheurs comme ça j'en veux bien plus souvent.

05 oct. 201416 juin 2020

Sur la barre de mon moteur Mariner y'avait un animal a grandes oreilles, sont fous !!! :non:
problème réglé. :reflechi:

05 oct. 2014

Pourtant ces icônes sont issus de la fable de La Fontaine "Le LIEVRE et la tortue", bien connue au Japon, patrie de mon Suzuki qui les arbore également...

06 oct. 2014

C'est pas un polop, c'est son cousin le lièvre... on peut parler de lièvre... d'ailleurs on utilise parfois l'expression "cousin du lièvre"
(la fonction "cousin" étant réciproque) !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Décembre à Manly beach.  été australien

Souvenir d'été

  • 4.5 (40)

Décembre à Manly beach. été australien

novembre 2021