Livres que vous avez lus avec plaisir - 2

Suite de www.hisse-et-oh.com[...]plaisir

Recommander des livres de voile que vous avez apprécié (pour rêver) ou que vous avez trouvé utiles lors de vos navigations ?

L'équipage
15 jan. 2021
15 jan. 2021

Allez je commence:
"Un royaume sous la mer" de Henri Queffelec, livre qui parlera surement à tous les amoureux de la mer d'Iroise...mais bon, les autres ont aussi le droit de le lire, et même de l'apprécier.

15 jan. 2021

Bleu sauvage , de Vincent Goudis

15 jan. 2021

" Mai 86", de Jacques Sternberg.
Lu la première fois il y a une trentaine d'années, plus que plu, ce bouquin m'a frappé.
De jolis passages sur la navigation comme échappatoire au merdier général.

Un résumé :

Cela se passe en 1986.
Face à la mer vit un homme qui s'est retiré dans une modeste maison avec la femme qu'il aime. Tous deux ne pensent qu'à l'amour, la voile, à survivre.
Sort enviable ? Simple mirage au bord même du cauchemar : les océans ne sont plus qu'un seul égout, la terre et les airs un seul magma de pollution meurtrière.
Depuis les années 80, une impitoyable censure occulte la terrifiante réalité et le pouvoir, dont personne ne connaît plus la couleur exacte, n'a qu'un seul souci : demeurer dans l'ombre et en équilibre au bord du gouffre inéluctable.
L'épouvante quotidienne filtre malgré tout, à travers tout : la pollulose tue sans faire de détail, l'espérance de vie est tombée à 45 ans, mais l'industrie gargouille toujours ses poissons alors que le commerce, rongé par une crise de plus en plus pernicieuse, croule dans le délabrement. Une canicule de printemps va jouer le rôle d'un détonateur. Et, en mai 86, avec la force d'une gigantesque lame de fond, les hommes passent à l'action, en marge de toute idée de parti, sans discours, simplement poussés par la lucidité et la peur de crever. Non plus dans vingt ou trente ans, mais dans la semaine à venir.

Jacques Sternberg aime bien la spéculation qui donne à rêver. En 56, il parlait déjà de pollution et, en 65, de révolution sexuelle. En 78, il imagine un monde où le seul pouvoir sera celui de la grande trouille et de la volonté de survivre.

Ce mai 86, vécu par un couple de refuseurs professionnels que l'écroulement de tout un monde fait sourire, n'est pas seulement un chant d'amour de la vie, de la mer, et de l'individu. C'est aussi un violent cru de haine contre la politique, les gouvernements, le fric et la promotion. Un nouveau genre en somme : un livre d'apolitique-fiction.

16 jan. 2021

Je n'ai jamais rien lu de Jacques Sternberg, si ce n'est les articles qu'il faisait paraitre dans une revue nautique (Neptune, je crois) à une époque ou je commençais seulement à m'intéresser à la voile, et qui relatait ses escapades audacieuses à bord de son dériveur Sunfish. Je ne savais pas qu'il avait écrit des romans, mais le thème de celui dont tu parles, qui évoque un futur peu enviable me fait penser, à priori, au roman de Jean-Christophe Rufin "Globalia".

16 jan. 2021

Ah ben tu vois, je ne savais pas qu'il avait écrit dans des revues nautiques , ni même que c'était un bon passionné : son roman serait alors peut être un peu plus autobiographique que je pensais !
Merci pour" Globalia", je jetterai un œil.
( Même si, que ce soit ta suggestion ou la mienne, il vaudrait mieux peut-être attendre des temps plus idylliques qu'actuellement pour s'y plonger ! 😆)

17 jan. 2021
18 jan. 2021

Merci ! 👍

15 jan. 2021

Bonjour à tous...
Pour ceux qui connaissent "Au revoir la haut" de Pierre Lemaitre, la suite, "Couleur de l'incendie", j'ai beaucoup aimé...
Pascal

15 jan. 2021

"_Heureux qui comme Iris" _D'Yvon Le Corre, le livre de mer que j'ai le plus aimé.

(Et j'en ai pourtant une belle collection)

16 jan. 2021

Yvon Le Corre qui nous a quittés en août dernier, un sacré peintre et navigateur. Je recommande les outils de la passion et L'ivre de mer, quand on les trouve..

16 jan. 2021

J'ai eu la chance d'aller le voir en son atelier voici quelques années. Un homme qui a fait de sa vie une aventure permanente me fascinait. Je n'ai pas été déçu.

Y. Le Corre dessinait comme l'on prend des photos. Il m'a montré des carnets de croquis sur lesquels figuraient des certains détails de l'"Hermione", en me disant qu'elles n'étaient pas destinées à être publiées.

Je suis allé voir de loin malheureusement (la marée était haute) "Girl Joyce" sur son mouillage. Un plan superbe, à son image.

16 jan. 2021

Merci pour cette très belle vidéo.👍

16 jan. 2021

Je crois que la demande avait déjà été faite dans le 1er fil : peut-on corriger le titre ?

Livres que vous avez luS avec plaisir

Merci ☺

16 jan. 2021

Chef oui chef 👮

16 jan. 2021

Besoin de mer. Hervé Hamon. Mon livre de bannette à bord

18 jan. 2021

"Le Sans Dieu" de Virginie Caillé-Bastide... Excellentissime !!!

18 jan. 2021
20 jan. 2021

Baro, chien de mer de Christian Navis.

Un périple sur un petit voilier de 7,50 mètres. De mémoire car je l'ai lu il y a un paquet d'année : Turquie, Bermudes, Dakar, Venezuela, les açores, Panama etc.Un homme, un chien, pas de moteur...

Au-dela des tempêtes, Yannick Trencart

20 jan. 2021

"Flamand des vagues" de Ian van dorp
Récit des luttes de corsaires entre flamands d'ostende, dunkerquois, hollandais et anglais
Captivant...
Réédition récente

Les deux derniers bouquins de Jacques Blanken
"La flotte noire de Benjamin Franklin"
Et "les smogleurs en manche" tous deux chez locus solus

Et aussi "les travailleurs de la mer" de Victor Hugo. ....Là aussi passionnant. ...

21 jan. 2021

Un classique mais toujours frais, "Vagabond des mers du sud" de Moitessier
"Bleu sauvage" de Vincent Goudis
Dans les moins anciens "Orca, en orbite autour du monde " de Gilles ruffet, sur un randonneur cotier de 8m si je ne souviens. Et pas quelques autres (Gerbault, entre autre)

21 jan. 2021

Sorti il y a peu, un chouette roman :
"Tant qu'il reste des îles" de martin Dumont aux éditions Les Avrils.
Voilà le topo de l'éditeur:
Ici, on ne parle que de ça. Du pont. Bientôt, il reliera l’île au continent. Quand certains veulent bloquer le chantier, Léni, lui, observe sans rien dire. S’impliquer, il ne sait pas bien faire. Sauf auprès de sa fille. Et de Marcel qui lui a tant appris : réparer les bateaux dans l’odeur de résine, tenir la houle, rêver de grands voiliers. Alors que le béton gagne sur la baie, Léni rencontre Chloé. Elle ouvre d’autres possibles. Mais des îles comme des hommes, l’inaccessibilité fait le charme autant que la faiblesse.

02 fév. 2021

anecdotes de marins
de diane jullich
ça détends
alain 😂

02 fév. 2021

"Curlew" pour les belles images.
Naviguer beaucoup ,mode exploration avec peu de moyens.

02 fév. 2021

la croisière du hachich henry de monfreid

02 fév. 2021

Plus contemporain, j'ai bien aimé celui là :
www.decitre.fr[...]06.html

03 fév. 2021

Tara tari de Capucine Trochet

Bonjour,
Un bouquin qui ne manquait pas de sel: Ciel, mon mari veut naviguer.
Les Damien, qui m’ont donné le goût d’aller voir plus loin
Les livres techniques de Jimmy Cornell
Chroniques à l’eau de mer de Anne-Sophie et Guillaume Ponçon. Brut de décoffrage mais bien actuel.
Actuellement, je finis Guirec et sa poule Monique. Voilà un gamin qui possède un capital chance assez incroyable.
Je suis aussi sur YouTube la chaîne Voilier les copains. Un jeune couple canadien adorable mais doté d’un mental et d’une énergie rare.
J’en ai lu des centaines d’autres, difficile de tous les énumérer.
Pratiquement toute la collection mer des éditions Artaud, entre autres.
Bonne lecture,
Patrice

03 fév. 2021

www.babelio.com[...]a/33173
J'ai eu des bons echos de ce bouquin, notament sur la partie traitant des croisières en mer sur les gros navires, est- que quelqu'un l'a lu ?

03 fév. 2021

le shangaïé André Le Gall

J'ai plein de livre de voile a preter ,echanger ,donner,j'habite a toulon et je tiens a tout faire de visu !

03 fév. 2021

Avant, c'était un des plaisirs quand on rencontrait un voilier français : échanger les bouquins. Quelquefois, c'était des bons tirages, on tombait sur des perles. Quelquefois moins bien. Maintenant, tout le monde à sa liseuse avec des milliers de titres. Ah, mon bon monsieur, tout se perd.

03 fév. 2021

Il faut dire que la liseuse c'est pas mal pour les voyages, ainsi que les audiobook.
Dans ma maison terrestre, je reste au traditionnel livre de poche que l'on trouve pour presque rien, et même pour rien dans les bibliothèques de rue... Mais en déplacement, une petite kobo et hop, on en a pour toute une vie dans une simple carte mémoire.
Le seul point limitant c'est la stratégie des éditeurs qui ont une stratégie cachée (de tuer ?) ce marché ou d'en tirer un max en proposant les livres numériques à des tarifs vraiment pas avantageux (25 % - cher que l'exemplaire broché). Mais les e-books marchent bien sur les livres classiques libres de droit qui sont distribués partout sur le web.

livre.fnac.com[...]gratuit

03 fév. 2021

Pour ma part je peux donner des dizaines et des dizaines de livres électroniques que j'ai sur mes disques durs. Encore faut il avoir une liseuse compatible, ou au moins un appareil compatible. Avec mon iPad je suis compatible avec tout. Les 3 formats les plus répandus sont PDF (bien sûr), ePub, et Kindle (plusieurs extensions existent). Sur ordinateur, est assez moche mais fonctionne bien.

Il faut aussi que les livres soient dépourvus de DRM (système technique de prévention de la copie). Cela devient de plus en plus le cas dans le monde anglo saxon, mais reste encore rare en France.

En particulier les deux principaux acteurs sont de mauvais élèves en la matière: Amazon (Kindle) et Apple ne proposent que des livres bloqués. Je les boycotte autant que je peux mais parfois je n'ai pas trop le choix.

04 fév. 2021

Holà
Un bouquin pour retrouver l'atmosphère des années 60...
Ils font toutes les conneries à ne pas faire mais ne lâchent pas l'affaire.
Je ne raconte pas la fin qui est impressionnante.
Si quelqu'un sait si d'autres bouquins ont paru de cet auteur ?

04 fév. 2021

Je ne pense pas qu'il ait écrit un autre bouquin de voile.
Tu ne veux pas raconter la fin, ce qui est très sympa mais tu la dévoile sur la carte du parcours !
;-)

04 fév. 2021

Ah mince je n'avais pas fait attention !
Pas regardé en détail la carte je viens de voir...
Désolé !
Enfin tout le monde s'en sort c'est l'essentiel.
Sur le net j'ai trouvé trace d'une conférence et le fait qu'il soit photographe mais rien de plus ?

04 fév. 2021

les cahiers de Jean adhemar thimothée le Golif dit Borgnefesse
capitaine de flibuste

Un faux, mais truculent ;
et émouvant étant données les circonstances dans lesquelles ils ont été écrits.

04 fév. 2021

j'avais bien aimé ça :

La vagabonde des mers Ella Maillart

EAN : 9782228896740
365 pages
Éditeur : Payot et Rivages

05 fév. 2021

A moi l Atlantique
Jean Lacombe

Comment en 1955 Jean La combe ouvrier maroquinier qui ne connaissait rien à la voile à construit un petit côté se 5.50m, l hippocampe, à traverse la Méditerranée depuis Toulon jusqu a Gibraltar, puis l Atlantique.
Il a eu beaucoup de chance au début. Il commettait des erreurs dues à son inexpérience.
Mais à mesure du bouquin il s aguerrit.
En 1960 Jean Lacombe à traversé l atlantique une deuxième fois (transat anglaise). Puis encore en ao64 à bord d un Golf.

06 fév. 2021

D'un "Golif"

07 fév. 2021

Bonjour à tous,
si vous aimez les histoires courtes (des nouvelles) sur la mer, je vous recommande le recueil "Comme l'écume sur la mer" qui vient de sortir aux éditions l'Harmattan.
12 nouvelles qu'évoque Filovent : [www.filovent.com[...]recueil ]
Je cite : "Sur fond de Vendée Globe, la première nouvelle « Off course » serait-elle une fiction prémonitoire fustigeant les dérives des évolutions de la technologie ? (...) Au bout du compte, c’est un recueil qui aura toute sa place dans la bibliothèque du bord, pour meubler un quart de nuit ou égayer une bronzette sur le pont."
Bonne lecture !

08 fév. 2021

La saga du capitaine Belmonte, de Fabien Claw, éditions paulsen,4 tomes parus, succulent...

08 fév. 2021

2 livres que j'ai aimés:
. Un prince Portugais, Henri le navigateur / Michel Vergé-Franceschi, édition Du Felin. Un livre d'histoire et un livre de navigation passionnant.
. Démerdez vous pour être heureux! Le Bel Espoir du Père Jaouen / Chantal Loiselet & Patrick Deschamps, édition Glénat

09 fév. 2021

Vous n'avez pas encore pu le lire car il sort demain:
Les mémoires de Florence Arthaud: "Océane"
www.la-croix.com[...]1137378

09 fév. 2021

Depuis trois ans sur mon équipet: Cent poèmes de la mer, je ne m'en lasse pas et il est très bien illustré de belles photo et bonne mise en page.
Trismus de P. Van God m'a bien plu aussi, je le relis tous les cinq ans.

12 fév. 2021

Je lis actuellement "Voyages d'un simple marin" de Roger Taylor aux Ed La Découvrance.

Un vrai bonheur, en particulier la description d'un naufrage en NZ qui m'a tenue en haleine.
Je recommande... et merci à l'héonaute qui me l'a prêté ! ;-)

12 fév. 2021

Si tu as aimé ce premier livre de Roger Taylor, n'hésite pas à lire les deux suivants : "Mingming et l'art de la navigation minimaliste"(Prix Henri Queffélec 2013) et ensuite "Mingming au rythme de la houle", toujours aux éditions de La Découvrance. Une leçon de vie. Je cite : "Ce récit est une approche originale de ma mer, un ouvrage pour ceux qui aiment ou aimeraient naviguer, débarrassés des attributs superficiels en dehors des sentiers battus." Une belle philosophie.

12 fév. 2021

J'en suis à la construction d'un tout petit bateau en ferro-ciment... pas sure d'adhérer !

12 fév. 2021

Ben au contraire ... Mingming, le voilier de Roger Taylor mesure 21 pieds (6,30m) et il est allé, avec sa voile de jonque, jusqu'à l'île Jan Mayen, au NE du Groenland. Passionnant et si bien raconté !

13 fév. 202113 fév. 2021

Il s'appelle ROC (le premier ?)
Les débuts d'un cafouilleux... pour le moment.

15 fév. 2021

Après son premier minibateau en ferrociment, perdu en Australie, il est retourné en Angleterre et a acheté ce MingMing pour faire le Jester Challenge. J'en suis là...
C'est très bien écrit et traduit !

12 fév. 202112 fév. 2021

J'ai bien aimé la série de romans écrit par C.S.FORESTER et dont le héro s'appelle HORNBLOWER. C'est vivant et captivant ... bien qu'il s'agisse de la vie d'un officier de la marine britannique combattant la France entre 1789 et 1815 !

13 fév. 2021

"La reine du Sud" du même Arturo Pérez-Reverte.

Basée sur une histoire vraie, l'ascension d'une jeune femme dans le monde des trafiquants entre Maroc et Espagne, où se déroule principalement l'action.

13 fév. 2021

Un des livres qui m'a le plus plu : Samarcande, d'Amin Maalouf.
Ce n'est pas un livre de mer, me direz vous, eh bien sur la fin, si.
C'est un pur chef d'oeuvre.
C'est l'histoire du manuscrit d'Omar Khayyam.
Le bateau, Khayyam, fr.wikipedia.org[...]oilier) , est superbe, aussi, mais ça n'a rien à voir.

14 fév. 2021

Quelques livres qui ont une place particulière ds ma Bibliothèque :

  • Jeromine Pasteur : "Chaveta", surtout la première partie ou elle traverse l'atlantique sans expérience de la voile

  • Antoine : "mettre les voiles".

Et sinon Fleur Austral, nomade du grand nord et road Angel (ed: transboreal que je trouve très bien).

Collection : Moitessier, Mike Horn (que je trouve malgré tout de plus en plus marketing)

14 fév. 2021

Merci d avoir présenté Roger Taylor. je ne le connaissais pas. vraiment très bien.

Sinon je rappellerai le célèbre "archipel du goulag" de soljenitsyne

le titre est un tantinet marin quand même et ça traite de navigations en eaux très troubles

Ou peut on trouver les livres de roger taylor en francais ?

15 fév. 2021

Il semble qu'ils soient tous épuisés... j'ai cherché pour toi, exemple celui que je lis et qu'on m'a prêté.

livre.fnac.com[...]e-marin

15 fév. 2021

Le premier est dispo sur Amazon
www.amazon.fr[...]=sr_1_5

15 fév. 2021

Avec un excellent commentaire !

Commenté en France le 5 octobre 2014
Dans les années soixante dix, le jeune routard britannique Roger Taylor, après quelques voyages en Asie, se retrouve en Australie sans un sou en poche. Il se fait admettre dans l'équipage d'un trois mats de la marine en bois, l'Endeavour II, supposée réplique du bateau de James Cook. Au moment d'atteindre la Nouvelle Zélande, suite à une mauvaise observation des conditions météo de la part du capitaine, l'Endeavour se trouve pris dans une tempête tropicale qui le drosse à la côte sans possibilité d'échapper à son sort. Il échoue sur un banc de sable. L'équipage en réchappe de justesse alors que le trois mâts est finalement complètement déchiqueté. Taylor décide alors de ne plus jamais reprendre la mer autrement que seul et sur un petit bateau laissant le moins possible de prise au vent et aisément manoeuvrable par un solitaire. En trois ans, il construit de ses propres mains « Roc », un sloop de 19 pieds en ferro-ciment avec lequel il traversera la mer de Tasmanie. Puis il s'alignera à bord de « Mongming », un minuscule Caribee gréé en jonque et rendu insubmersible par ses soins, au « Jester Challenge », une traversée de l'Atlantique nord sans assistance.
Comme le titre l'indique, Taylor est un « simple marin », un navigateur de base, un monsieur tout le monde de la voile. Il est loin de pouvoir se targuer d'exploits prestigieux comme un Tabarly ou un Kersauson. Il n'utilise aucun moyen technique moderne et refuse jusqu'au moteur auxiliaire. Il n'a pas non plus le panache et les envolées lyriques d'un Bernard Moitessier ni la nonchalance hédoniste d'un Antoine. Ces deux là font rêver et suscitent (ou ont suscité) bien des vocations de navigateurs. Taylor est juste à l'opposé. Il ne cache rien des galères et des misères de la voile à l'ancienne. Son récit bien écrit quoi que très technique (autant dans le vocabulaire que dans la description des manoeuvres et des conditions météo) n'est qu'une longue suite de calmes plats, de vents contraires, de tempêtes terrifiantes, de grains glacés, de courants opposants et de jusants contrariants donnant l'impression d'une pénibilité permanente. Et que d'échecs ! Il arrive en Tasmanie bon dernier et plusieurs jours après la fin officielle de l'épreuve. A cause de l'annonce d'un cyclone sur les Caraïbes, il fait demi tour après avoir parcouru péniblement mille miles nautiques dans l'Atlantique nord pour rentrer piteusement au bercail, à Burnham on Crouch. La quatrième de couverture nous promet une bonne dose d'humour et « un rien d'auto dérision So British ». Le lecteur les a cherchés en vain. Ouvrage sympathique et agréable à lire néanmoins mais qui n'intéressera sans doute que les vrais fans de récits d'aventures au grand large.

15 fév. 2021

La maison d'édition La Découvrance a été liquidée en janvier 2028.
Reste l'occasion:
Recyclelivre n'a pas de livre de cet auteur pour le moment.
LeBonCoin : j'ai trouvé mingming au rythme de la houle de roger taylor pour 4 euros
MingMing et l’art de la navigation minimaliste :
Pour 12 euros

15 fév. 2021

Oups! 2018, bien sûr ...

15 fév. 2021

Mes'aventures à la voile : Le journal de bord du voilier Camerone
Trouvé sur Amazon:- www.amazon.fr[...]R993WFR

15 fév. 2021

Lettres à un jeune navigateur - Livre de Pierre Mathiote

15 fév. 2021

" Rencontre " , du matelot d'ici Madiba33.
Jolie histoire !

Il en parlait ici :
www.hisse-et-oh.com[...]ncontre

11 avr. 2021

Trouvé par hasard sur le bon coin cette annonce qui (je pense) devrait en intéresser plus d'un.

www.leboncoin.fr[...]005.htm

et beaucoup plus (tout ne concerne pas la mer et les bateaux) sur les 4 différents onglets.

www.leboncoin.fr[...]/offres

NB : Je ne suis pas le vendeur... juste envie de partager l'opportunité.

13 avr. 2021

"Sir Ernest Shackleton: Grandeur et endurance d'un explorateur" de Brigitte Lozerec'h.
Très bien écrit et passionnant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (5)

le beau temps...

mars 2021