L'horreur de la navigation en flottille ...

Mon dieu ! En feuilletant "Bateaux", j'ai été attiré par un article vantant la croisière en turquie, où nous sommes actuellement.
Mais, ils font en fait de la pub pour les sociétés proposant des navigation en flottille.
Nous en avons croisée une cet été, dans le splendide mouillage de Limionas à Samos : 47 voiliers nous sont tombés dessus, en mouillant n'importe comment, en braillant, en voulant forcément être à côté de son pôte, etc ...
Bref, plus de 200 quinqua-sexagénères au comportement d'ados exités.
Le "meneur" de la bande à passé 2 heures à vérifier quelques ancres en plongée bouteille, en nous regardant avec compassion.
Il faut bien qu'il bosse, mais quand même ... Qu'est ce que ça peut être obsurde une foule ...
Alors, on est parti, en soulevant 2 ancres dont les propriétaires pourtant à bord n'ont même bougé, et montraient même leur satisfaction de nous voir partir.

L'équipage
13 oct. 2012
13 oct. 201213 oct. 2012

Un peu comme les camping cars, quand il arrive qu'ils se déplacent à 40...
Un de mes oncles qui fait des rassemblements de CC dit qu'ils sont parfois 120 ; alors pour ne pas encombrer trop, ils font des groupes "au maximum de 25" !

:lavache:

Mais est ce encore une flottille quand on est plus de quelques uns ?
une armada plutôt ?

13 oct. 201213 oct. 2012

la flotilla, c'est LA plaie de la nav" en Grèce et en Turquie!
mais je reconnais qu'elles sont parfois bien menées et qu'elles cherchent, parfois aussi, à "épargner" les pontons!
Nous essayons, en général, de monter le plus haut possible en mer Egée en été( au delà de Samos) de façon à en être libérés!

13 oct. 2012

Le pluriel
Georges Brassens

" Cher monsieur, m'ont-ils dit, vous en êtes un autre ",
Lorsque je refusai de monter dans leur train.
Oui, sans doute, mais moi, j'fais pas le bon apôtre,
Moi, je n'ai besoin de personn' pour en être un.

Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens.
Dans les noms des partants on n'verra pas le mien.

Dieu ! que de processions, de monomes, de groupes,
Que de rassemblements, de cortèges divers, -
Que de ligu's, que de cliqu's, que de meut's, que de troupes !
Pour un tel inventaire il faudrait un Prévert.

Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens.
Parmi les cris des loups on n'entend pas le mien.

Oui, la cause était noble, était bonne, était belle !
Nous étions amoureux, nous l'avons épousée.
Nous souhaitions être heureux tous ensemble avec elle,
Nous étions trop nombreux, nous l'avons défrisée.

Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens.
Parmi les noms d'élus on n'verra pas le mien.

Je suis celui qui passe à côté des fanfares
Et qui chante en sourdine un petit air frondeur.
Je dis, à ces messieurs que mes notes effarent :
" Tout aussi musicien que vous, tas de bruiteurs ! "

Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens.
Dans les rangs des pupitr's on n'verra pas le mien.

Pour embrasser la dam', s'il faut se mettre à douze,
J'aime mieux m'amuser tout seul, cré nom de nom !
Je suis celui qui reste à l'écart des partouzes.
L'obélisque est-il monolithe, oui ou non ?

Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens.
Au faisceau des phallus on n'verra pas le mien.

Pas jaloux pour un sou des morts des hécatombes,
J'espère être assez grand pour m'en aller tout seul.
Je ne veux pas qu'on m'aide à descendre à la tombe,
Je partage n'importe quoi, pas mon linceul.

Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c'est ma règle et j'y tiens.
Au faisceau des tibias on n'verra pas les miens.

14 oct. 2012

Avec mon p'tit bateau, j'avais l'air d'un c.. ma mère

Correspond mieux aux faits décrits :-) mais c'est moins bon pour notre ego.

Erdy

13 oct. 2012

Bonsoir,
Et tu as quoi, contre les quinqua-sexagénères, au juste?

13 oct. 2012

TE FACHE PAS HOOLOOOOOOOF on va se faire une flotille /bande de vioques! :alavotre: :alavotre:
et laisserles gamins entre eux

14 oct. 2012

Très bien décrit, Le Celte. Et combien l'inscription ?

14 oct. 201214 oct. 2012

La navigation en flottille est le fait de consommateurs de plaisance et non d'amoureux de la mer.
Quand on voit arriver aux Antilles, l'ARC et ses 200 à 250 bateaux, c'est à hurler de désespoir. Ces malheureux ont traversé l'Océan mais en fait, ils n'ont rien vécu, et tout perdu!
Ah non! Ils ont passé leur temps à la VHF à bavasser avec leurs voisins, à regarder les feux de route la nuit et à se sentir en sécurité sur ce boulevard aux heures de pointe.

En 1972 ou 73, la Société Nautique de Marseille avait organisé une traversée en meute entre cette ville et la Tunisie.
Je pense que c'était une première en France. L'argument majeur de l'invite était bien sûr la sécurité.
Je m'étais fendu d'une lettre au Président lui affirmant qu'il prenait une responsabilité énorme de faire faire cette traversée à certains plaisanciers peu expérimentés mais attirés par ce côté "assistance". Comment expliquais-je alors, garantir quoi que ce soit en matière d'assistance si au milieu du bassin se lève un F 8 à 10? La flotte serait si éparpillée qu'elle perdrait tout aspect de flottille. Il y 40 ans, des coups de mistral étaient juste prévus 24 heures à l'avance et parfois plus tard encore.

M'enfin! Maintenant plus qu'avant, il faut tout encadrer, sécuriser et bien sûr faire de l'argent. Ceci dit, sans mettre en cause les organisateurs qui ne font que s'adapter au marché...

14 oct. 2012

Relisez Rabelais et ses moutons de Panurge!...
C'est clair que naviguer à 3 ou 4 bateaux est sympa pour le côté "échange à l'escale" et apéros divers-et-variés il mais ne doit pas nous faire oublier que chaque skipper est maître à bord... Déjà, rian qu'avec l'équipage, certaines décisions sont difficiles à faire accepter, alors, s'il faut partager avec un groupe!
Et à 20/30/40 je n'imagine pas la pétaudière...

14 oct. 2012

Le problème n'est pas trop avec ceux qui ont un peu peur d'aller quelque part, mais avec ceux qui ne savent pas où aller, et suivent les copains. Qu'ils soient ici ou ailleurs, c'est pareil.

Sûr qu'à destination, ça gueule plus que ça découvre l'autochtone.

Ca existe depuis des milliers d'années (invasions avec femmes, enfants, animaux)

C'est comme aller au cinoche entre copains

14 oct. 201214 oct. 2012

quand je vois un bateau suréquipé (Ovni style TdM.) se faire remorquer sur la moitié de l'atlantique pour cause de panne de pilote auto que l'équipage est incapable de gérer, et encore plus de barrer manuellement,
et qui, á contrario, gère parfaitement une chaine de communication complexe comme la BLU, le tel.sat.,et toute l'informatique afférente pour se faire "secourir",

et que cela est complaisamment décrit dans une presse nautique qui se régale de ce nouveau "nautisme"...la messe est dite!! :litjournal: :lavache:

14 oct. 2012

Jean-Michel, je vous engage a relire l'article qui relate les faits dont vous vous inspirez: il s'agit d'un Biloup 36 en perdition remorqué avec grande générosité par un Ovni....Le capitaine du Biloup en toute modestie confesse ses fautes et en particulier son inexpérience.

14 oct. 2012

merci de me rafraichir la mémoire, Casablanca....mais je maintiens mon appréciation même si ce n'est pas mon but de stigmatiser le skipper du Biloup mais plutôt de juger une nouvelle plaisance "trop facile"!....

14 oct. 2012

D'accord avec toi Casablanca : nous avons là un cas typique de déformation d'information!
Cela dit, pour traverser, l'autonomie complete commence par un outillage complet aussi AMHA.
Perso, je ne quitte jamais mon ponton sans la caisse à outil minimum!! (j'ose pas imaginer si je dois traverser un jour :langue2:)

14 oct. 201214 oct. 2012

Je vous trouve assez dur, les ralliements de type ARC ou route du jasmin en med sont avant tout un moyen de traverser en se faisant plaisir, avec un relatif sentiment de securite du a l effet de groupe. A vous lire, on dirait que vous avez tous traverse l atlantique en solo sans pilote et au sextant... Apres de la a envahir les mouillages a 100 bateaux, ok c est limite.... Desole pour les accents

14 oct. 2012

"pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons."

Nous sommes donc deja trop nombreux sur ce fil !!
Je sors !

14 oct. 2012

oui Tomtomgo, beaucoup de ceux qui s'élèvent contre ces rallies "petits canards" ont traversé ou sans pilote, ou en solo, ou au sextant ou en combinant les trois, et ont tiré de ces expériences un certain respect de l'océan et de ses risques réels et jugent, á raison, que l'effet de groupe , tue tout acquis d'un sens marin nécessaire....!
quand aux mouillages 'aux cent bateaux"....!!!

14 oct. 2012

C'est bien pratique les étoiles quand on est un peu fainéant le dimanche matin... j'en ai mis une à toutes tes interventions tropiques64 !
Une sexa-qui-n'a-jamais-navigué-en-flotille...
:topla:

17 oct. 2012

@MN31

C'est quoi toutes ces étoiles ?
Quelle est la signification ?
Qui met ça ?

14 oct. 2012

Je vais peut etre sortir une Lapalissade , mais si on ne veut pas rencontrer de flotille il suffit peut etre de naviguer ou elle ne vont pas ?
Puisqu'a lire les reponses il semble que ceux pratiquant les flotilles soient :" des quiqua, sexagenere , mou du bulbes ,sans aucun sens marin ayant peur de leur ombre"
j'en deduits donc que ceux qui portent de tels jugement sont tout le contraire: jeunes avec un tres grands sens marin ,une grande experience (peut etre une contradiction là ?)etc etc alors pourquoi restent ils dans des zones "à flotilles" !?
Sur les autoroutes ou transument ces flotilles il y a tant d'autres chemins de traverse ou de possibilités de " hors piste"
NB: je nai jamais naviguer en flotille et curieusement nous sommes souvent seuls pendant des mois le long d'un quai ou au mouillage, je ne me fais que l'avocat du diable . :-p

16 oct. 201216 oct. 2012

Pourtant longcours

vu t'as localisation dans le golf de Guinée tu ne dois pas être seul au mouillage
:mdr: :mdr:

14 oct. 2012

Je voudrai tout de même souligner le grand courage dont les "nouveaux" navigateurs font preuve a s'engager dans des traversées perilleuses avec les bateaux d'aujourd'hui que beaucoup sur ce forum jugent "gadget" et si mal construits.......

14 oct. 2012

Un copain qui pour une fois prenait des vacances en Corse sans son voilier,avec sa femme ils s'étaient embarqué pour aller aux iles Lavezzi sur un bateau restaurant (personne n'est parfait lol!) arrivés sur place au mouillage c'était la foire apéro baignade plongeon,à coté d'eux un voilier qui était là tranquille, mon copain compatissait pour ce plaisancier,mais ne pouvait rien faire...finalement le gars démarre son moteur,remonte son ancre et part tout en vidant sa CUVE A EAU NOIRES !!!!! cadeau !
On comprend un peu...

14 oct. 2012

Et de ces deux bateaux visiteurs, lequel a eu le moindre effet sur la beauté de l'endroit à long terme? Je comprends que l'un part, mais pas qu'il salisse l'endroit qui l'a attiré au préalable et le gâche pour les autres.

14 oct. 2012

On peut réagir contre ces envahisseurs débiles, on peut leur faire une mauvaise publicité comme ici en en parlant ou en décourageant ceux qui veulent y aller, on peut aussi saturer leurs canaux VHF qu'ils utilisent à qui mieux mieux pour se regrouper/retrouver et on peut enfin essayer de ne pas indiquer les bons coins ce qui est un peu illusoire mais essayer de n'en parler qu'aux copains peut éviter le bordel.
Le nord de la mer Egée n'est pas épargné non plus hélas ! A panagia nous avons été brutalement envahis par une flottile de français qui se sont mouillés n'importe comment à grand bruit '(tout juste si l'un n'a pas posé son ancre sur notre jupe !) puis qui ont fait la fête toute la nuit. Le lendemain nous flottions sur une mer de bouteilles vides.

14 oct. 2012

Oui tu as raison. Les Sporades du Nord avec leurs bases Skiathos ( et Volos) sont largement victimes de ce phénomène. Mais de Levos à la Chalchidique, aucune flotillas!

14 oct. 2012

Fontaine, je ne boirais pas de ton eau...

Arrivés sur Minorque pendant un bon coup de vent, nous avions sympatisé avec deux autres bateaux à qui nous avions donné un coup de main pour réparer quelques avaries mineures. Nous avons ensuite fait tout le tour de l'ile à trois bateaux en changeant de cala tous les jours et se retrouvant le soir sur l'un ou l'autre des bateaux. J'en ai gardé que des bons souvenirs. J'ai aussi rencontré des solitaires grincheux qui vous insultent quand vous mouillez trop prés d'eux (avec la chaine qu'ils ont filé, leur rayon prend toute la calanque) ou qui vous voyant arriver dans un port complet rentrent dans leur bateau et une fois que vous vous ête mis à couple sortent en geulant pour vous dire qu'un ammarage à couple ça se demande!

14 oct. 2012

oui MIC, mais ce que tu décris là c'est pas de la navigation en flotille : bien sûr que c'est sympa de naviguer de conserve avec un ou deux bateaux : affinités, enfants du même âge, etc.
Moins on est de bateaux mouillés au même endroit, plus les liens se créent facilement. A l'inverse, il se passe un phénomène de "syndrôme du HLM" : quand on est 100 mouillés dans une baie, personne ne se parle !

16 oct. 201216 oct. 2012

Mic, Veux-tu parler des navigateurs solitaires ou des bateaux qui naviguent sans être en groupe?
Dans le 1° cas, je te répondrai. Cordialement.

14 oct. 2012

Il n'y a pas qu'en flottille qu'on trouve des gens ne se comportant pas comme nous l'aurions souhaité ou éventuellement fait nous mêmes. (encore qu'on se fasse souvent beaucop d'illusions sur soi même.... ;-))

Quant à passer son temps à chercher chez son voisin ce qu'on pourrait trouver à dénigrer, c'est une des maladies humaines pour laquelle on ne trouvera malheureusement sans doute jamais de vaccin.

14 oct. 2012

Certaines interventions me laissent rêveur... A l'instar du fil sur la distance parcourue en 24 heures (pour moi, c'est 40 nautiques..), on a ici la certitude que certains d'entre vous ne sont pas encore sortis de l'adolescence genre "la mienne est plus grande de la tienne".
Je comprends l'exaspération du débarquement d'une flottille sur "son" mouillage, je comprends également le besoin de certains, de naviguer en bandes.
A plusieurs reprises, j'ai "accompagné" des copains qui n'auraient jamais fait notre nav seuls.
En revanche, je fuis les mouillages de Porquerolles en été. là bas, pas besoin de déblatérer sur les flottilles pour se plaindre de l'incivilité/incompétence de certains.

14 oct. 2012

Combien de bateaux pour "le jasmin"??
sur que plus de 4 comme dit le grand Georges on devient une bande de c**

14 oct. 2012

La mer n'appartient à personne.
Elle est donc à tout le monde.
Que la bande des grincheux habituels d'HéO le veuille ou non : tous les goûts sont dans la nature.
C'est détestable de voir ainsi dénigrer un choix de navigation tout à fait justifiable.
Si cela existe et s'est développé, c'est d'ailleurs que certains en sont contents.
Quant à l'excès cité par le Celte, ça existe dans tous les domaines.
Je connais un Celte ignoble, poivrot et méchant. Le sont ils tous ?

14 oct. 2012

A MN31

C'est vrai qu'"avant" quand on arrivait dans un mouillage s'il n'était pas désert il n'y avait qu'un ou deux bateaux, le gas en vous voyant arriver sortait et vous disait "mouillez plutot là, vous serez mieux si le vent se lève et les fonds sont meilleure tenue et quand vous aurez terminé, venez à bord prendre le café " quand il ne prenait pas l'annexe pour vous porter les ammares à terre. Dans les ports quasis déserts, on voyait des familles sur des 6m et on faisait la vaisselle sur le ponton, ça créait des liens

14 oct. 2012

Eh oui, c'est comme ça que j'ai rencontré un de mes cap'tains... mais le "gas" c'était moi.
Bon plan drague... on sait plus vivre mon bon monsieur !
:acheval:

14 oct. 2012

la transat des assistés ,non des alizés , en 1986 celle ou il y avait thierry lerm....
un vagabond 52 la premiere nuit a dématé l'artimon d'un ketch qu'il rattrapait avec son boutdehors ,l'équipage jouait au 421 pour savoir qui allait prendre le 1er quart ,
je ne parle pas de ceux qui ont pris des risques pour passer au nord des baleares alors qu'un fort coup de vent etait annoncé ,je crois qu'il y a eu des naufrages ,tout ça pour rester dans la flotte en fin de compte ils y ont étés ..
perso j'en ai fait une le lendemain nous etions tout seuls
j'etais sur un uldb de 14m on a mis six jours dans la vue au deuxieme 50 pieds italien .
donc cet esprit de caravane ne vaut qu'en cotier ,en traversée c'est une illusion de sécurité et d'assistanat .
dans la mesure ou on navigue quel que soit moyen du moment que ça satisfait les participants et qu'ils n'emm.. personne pourquoi pas ..
je me rapelle une flottille de catalac gérée par un anglais qui faisait le tour de corse de cette maniere ,j'ai toujours aimé les croiser ça me faisait penser à une couvée de canard sur la mare .
alain

14 oct. 2012

Je comprends la déception quand on voit arriver un grand nombre de bateaux dans un mouillage, mais ça ne dure pas et il faut tout simplement se dire qu'on a pas eu de bol d'être là au mauvais moment.
Pour ces navigations en flottille, il reste indéniable qu'elles peuvent apporter une expérience dans de bonnes conditions de sécurité. J'ai fait la route du Jasmin en 2000 et j'ai à cette occasion appris à gérer des traversées dépassant les 24 heures. Sans cette expérience, j'aurais sûrement appris aussi tout seul mais peut-être en commettant des erreurs.
Au delà de l'organisation, il se crée aussi une solidarité entre participants. Dans cette édition 2000, une équipière s'était coupé le doigt dans un chariot d'écoute. Elle a été prise en charge par un médecin qui naviguait sur un autre voilier de la flottille, d'abord à distance par vhf, ensuite dès son arrivée au ponton. Le doigt a été sauvé.

14 oct. 2012

Les blaireaux, c'est universelle !

les vrais blaireaux sont de gentils animaux qui ont leur place dans l'ecosysteme ,je pense que c'est trop flatteur pour certains humains de les comparer a des blaireaux :-D

17 oct. 2012

Oui mais n'était-ce pas à l’insu de son plein gré ?
Non, c'était un autre, tant pis, j'avais envie de la faire... :oups:

merçi pour eux pascal !!! :-) on va fonder le flb ,je me demande qui c'est les cons qui ont classés
le blaireau nuisible :encore un enarque :-D

14 oct. 201214 oct. 2012

Tout à fait d'accord...:pouce:

Un très grand champion, d'ailleurs qui était surnommé "le blaireau": Bernard Hinault! Rien que ça...alors du calme et de la sympathie pour ces petits animaux... :jelaferme:

17 oct. 201217 oct. 2012

Là où il y a des blaireaux, il y a souvent des raseurs...

17 oct. 2012

SALUT PIERRE!
le blaireau est effectivement un animal sympa et qui plus est le dernier ursidé sauvage autochtone, mais, car il y a un mais il est classé nuisible. Chez moi j'avais une famille de ces charmants zanimos qui avait créé une véritable ville souterraine dans un bois. Les chasseurs étaient prévenu qu'il étaient sous MA protection et qu'il était interdit de les tirer.

Quand il n'y en aura presque plus on les classera espèce en danger!

14 oct. 2012

En voilà, une remarque qu'elle est constructive!

14 oct. 201214 oct. 2012

Pour revenir au sujet d'origine, ce n'est pas le choix individuel qui pose problème, même si il est grégaire, mais les nuisances engendrées par ces hordes dans de PETITS ports (nous naviguons en Grece comme Grietick). De ce point de vue il y a une différence entre les flottilles discrètes et bien gérées (Nelson est un bon exemple), les flottilles plus envahissantes (Sunsail ) et celles qui sont carrément insupportables en arrivant avec 8 bateaux de 42 à 50 pieds : Kiriacoulis à qui revient la palme du sans gêne.
Enfin pour avoir discuté avec ces sauvages, oui j'ai osé, leur principale motivation après l'incompétence, qu'ils reconnaissent bien volontiers, ce sont leurs adolescents! Eh oui, ces êtres hybrides qui ne supportent plus Papa/ Maman mais ne savent pas s'en libérer et qui ne savent vivre sans une tribu, même d'emprunt, pour y exprimer leur mélancolique égo en souffrance...
Après cela je n'ai plus le coeur de vilipender ces parents d'ados désespérés ( les parents pas les teenagers) qui ont au moins gagné quelques soirées de détente entre deux chasse au joint ou à l'alcool frelaté. Je les ai même aidé à remonter leur ancre tellement ils me faisaient peine!
Comme quoi, les persécuteurs de mouillage tranquilles sont aussi des victimes...

14 oct. 2012

On est tous le blaireau de quelqu'un.
moi même je ne dois pas y échapper pas.
Il n'y pas grand chose à en face de blaireaux.
car ils sont ce qu'ils sont: des blaireaux !

14 oct. 201214 oct. 2012

La critique n'est pas négative, elle permet à l'humanité (enfin, à une partie) d'évoluer, en mettant en lumière certains aspect de notre vie un peu ridicule, qu'on ne voit pas en étant dedans.

Mais de nos jours, il ne faut plus rien critiquer, sous peine de recevoir des "nauséabond" à la figure, voire des plaintes par des "assoces".

14 oct. 2012

Mais Lorenzo qu'as tu contre les blaireaux !?
En debut d'année nous en avons trouvés un , enfin un petit blerotin, quasiment gelé et recouvert de givre.
Maintenant un grand gaillard grace aux soins de Virginie qui l'a appellée Gribouille
J'en connais même qui pourrait regretter de ne pas etre un blaireau ... :cheri:

www.meles.fr[...]_8.html

bravo loncours ,chez nous on estr pareil :-)

14 oct. 2012

Quelle idée de lancer un fil aussi "constructif",
(pour reprendre ce que l'on me reproche…)

14 oct. 2012

Le titre est peut-être mal visé. Il ne s'agit pas pas de l'horreur de naviguer en flotille, (que je peux bien imaginer - coups de vhf pour n'importe quoi 24h sur 24h, bateaux lents qui font tarder tout le groupe, manoeuvres ratés, restaurants complets...) . Il s'agit plutôt de l'horreur de voir son mouillage envahi et sa tranquillité boulversée. Pour l'éviter c'est siimple: il faut chercher les ports où il n'a a pas de place pour tant d'autres bateaux.

14 oct. 2012

Ben oui, c'est la nouvelle plaisance...
Le manque d'expérience, de connaissances, l'incompétence, et surtout le refus du risque , est compensé par la sensation de sécurité qu'apporte le groupe.
Parmi les participants de l'ARC, combien seraient capables de s'assumer totalement?
Mais bon si ça leur fait du bien à eux, ça ne fait pas de mal à moi, mais je ne peux m'empêcher de penser que la présence de ces groupes sur l'océan est une incongruité.
:-(

14 oct. 2012
  • Et vous en pensez quoi vous de la navigation en flottille ?

  • La quoi ?

  • LA NAVIGATION EN FLOTTILLE!!!

  • Ben heu connais pô. Depuis le temps que j'navigue, jamais rencontré.

:pecheur:

14 oct. 2012

Comme d'habitude ce sont les abus qui révoltent. 47 bateaux qui arrivent dans un endroit sans une préparation minimale c'est tout simplement un abus. Vous organisez un événement quelqu'il soit dans nos contrées avec un tel rassemblement vous vous faites jeter et c'est normal. Je pense personnellement que ça peut être fun, sécurisant ou tout ce que vous voulez mais en tant qu'externe à l'événement j'aimerai pouvoir choisir d'en être ou non donc à minima d'être prévenu.
Les organisateurs profitent certainement du laxisme voir de la complaisance des autorités locales et jouent les gros bras en imposant leur façon de faire mais ça reste à mon sens plus que limite. J'imagine que le gain est substantiel mais bon...

Malheureusement les abus dans notre milieu sont de plus en plus variés et fréquents. Certainement le prix de la démocratisation...

Nicolas

14 oct. 2012

Vous voulez interdire les rassemblements de plus de trois bateaux par exemple ? Déclarer l'état d'urgence quoi ! Au nom de la liberté probablement.

Erdy

14 oct. 2012

Entre 3 et 47 il y a un monde . Il ne s'agit pas d'interdire mais d'organiser un minimum afin notamment de ne pas s'imposer aux autres. Bref un minimum de savoir vivre... Et de bon sens...
Pour que la liberté de quelques'uns n'entrave pas celles de tous les autres...

14 oct. 2012

La bonne flotille de liberticides sur ce fil...

14 oct. 2012

Là où ils iront, il y aura toujours beaucoup de monde :-)

Erdy

16 oct. 201216 oct. 2012

Oleron : "il faut partir, la marina est reservee pour une regate " liberticide vous disiez ?

16 oct. 2012

Le problème c'est la place disponible, pas les régates ou les rallyes.
Il me semble insensé comme le voudraient certains sur ce fil de restreindre l'accès à certains sites.

Comme le dit Lumablanc plus bas, le jeu est -comme depuis toujours- de sortir des chantiers battus, trouver des endroits tordu, décourageants pour le moins marins d'entre nous (je m'y met volontiers) et bien la fermer quand on trouve un endroit sympa

De toutes façons Oléron c'est hyper guindé, aucune raison de vouloir y aller quand à Cherbourg il y a toujours de la place ;-)

14 oct. 2012

Sans polémique, dire qu'en flottille l'avantage est qu'en cas d'accident, il y a des médecins, est un mauvais calcul. Car c'est justement le fait d'être en flottille qui multiplie les accidents.

Vu le caractère festif du truc, on embarque du monde qu'on n'embarquerait pas en temps normal. Et ce monde veut aider, c'est humain. Et comme c'est la fête aux arrivées, on n'imagine pas qu'il puisse arriver quelque chose par un si beau temps. Ca se traduit pour la même flottille par : un jeune le pied écrasé entre le bateau et le quai : hélicoptère. Un équipier doigt sectionné en mouillant en catastrophe.

15 oct. 201215 oct. 2012

bjr,
il n'y a pas longtemps il y avait une flottille de 18 batos au frioul ,une bande de blaireaux qui on fait du bruit musical jusqu'à 2h30 du matin et un samedi en plus .
avec occupation du quai et meme qu'ils ont utilisé l'electricite pour s'eclairer
c'est un scandale
alain

15 oct. 201215 oct. 2012

:pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

c était pas une flottille, carrément des trombes d eau !!!!!!!!!!!!!!!!

16 oct. 201216 oct. 2012

et le Samedi en plus il y avait le bal musette

nous on est resté jusqu’à mercredi avec KPK et Zenji

:pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

15 oct. 2012

Il y en avait même dont le mat n'avait même pas de haubans! On aurait dit une planche a voile qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf!

:jelaferme: :acheval: :acheval:

15 oct. 2012

Ouaip! parait même qu'il a refusé une prestation d'escalade de son mât en surplomb devant un public pourtant composé d'initié :mdr:

15 oct. 2012

pour JM13 l'initié etait tout seul?
ALAIN

15 oct. 201215 oct. 2012

Jamais croisé de flotille de 47 bateaux, cela doit faire "drole" !
Mais quand je lis tout ces commentaires de donneur de leçons .... ça faire "drole" aussi !
Eric

16 oct. 2012

Quand on fait un "visu", notre regroupement peut il être assimilé à une flottille eu égard au nombre au bruit et autres nuisances? Léo

16 oct. 2012

Ça fait quand même un peu "vieux cons"... nombre de ces commentaires.
Flottille ou pas, certains mouillages de méditerranée Française sont investis en période estivale par des hordes de voiliers. On ne peut pas développer une industrie et s'étonner de retrouver ses produits un peu partout. C'est ça la démocratisation. Au nom de quoi d'autres ne devraient pas avoir accès à la plaisance ? Etre vieux et nostalgique ne donne aucun droit.
Moi cela fait longtemps que je ne fais plus de bateau en France. Là ou je vais même si cela se développe je n'ai pas ces problèmes de promiscuité.
Il faudrait aussi sortir des sentiers battus. Je pense à la Grèce, la Croatie, la Turquie. A l'est du Golf de Fethiyé ou je vais ces dernières années on ne rencontre pas ces phénomènes de masse. En Croatie entre Split et Dubrovnik c'est blindé mais il y a tout le nord qui est accessible. Idem pour la Grèce ou les cyclades sont très accessibles en Juillet Aout (c'est de l'humour car à cette saison il y a du Meltem)... mais c'est quand même navigable. C'est de la navigation dite sportive donc parfaitement adaptée à nos valeureux marins de ce forum !...

16 oct. 2012

Y a une flotille d'étoiles dans ce fil : méfiance !
:acheval:

16 oct. 201216 juin 2020

Ce dont il faut tenir compte...

C'est que les organisateurs de rallye n'ont rien à foutre des états d'âme de la bande de médiocres qu'ils dérangent.

Le seul but de ces personnages au demeurant très futés est de se faire un max de blé sur le dos des dandins qui les suivent.

Cela existe avec tous les modes de locomotion et même sans transhumance.
Regardez les sectes et leurs gourous...

Tout n'est néanmoins pas rose pour ces prêcheurs, car d'autres prédateurs les attendent au tournant.
Par exemple, mieux vaut pour eux d'avoir un siège social hors d’atteinte de l’appétit d''un gouvernement socialiste... :alavotre: :acheval:

pfffzzzzz

16 oct. 2012

J'ai participé, à titre totalement bénévole, à l'organisation de ce genre de manifestations, une flotille d'une quinzaine de catas pour environ 150 personnes, que de bons souvenirs. Des fiestas à chaque étape, ouverts à tout le monde.

CaptainRV

16 oct. 2012

C'est quoi ces étoiles ?

17 oct. 201216 juin 2020

Qu'est-ce qui est en flottille le matin, le midi, et le soir ?

17 oct. 201217 oct. 2012

Rhoooooooooooo!!! Il a osé!!!
Dà pìgu!!! :-p ;-)

Durant notre virée visite des distillerie en Ecosse l'année derniere,pas marrant non plus de voir arriver au mouillage un gros croisiériste avec sa noria de navettes d'autant qu'apres dégustation on en voit le double.

24 oct. 201224 oct. 2012

bjr

c'est un sujet trés intéréssant
j'aime bien lire vos coms ,j'apprend pleins de choses

25 oct. 2012

En aôut, mouillé dans une joilie cala des Baléares.Pas au fond car trop de bateaux, pas trop à la sortie pour moins rouler. 17.00 h, c'est l'heure...Arrive un "style Jonghert" de +/- 25 mètres battant pavillon Catalan.
Le captain me demande de dégager...Je ne me voyais pas aller au fond .Pas prudent. Je ne bouge pas.. Do you speak English? Je réponds: Non je parle castillan. Hablo castellano.Il est partit...

26 oct. 2012

Moi, j'connais un bon plan et je vous le file gratos:
Attendre une météo bien pourrave, 50l d'eau et quelques concerves, couper la vhf et............... Tirer au large !
Alors, arrêtez de râler et Vive la Liberté.

27 oct. 2012

pas d'accord avec toi zig zag !
la liberté de chacun doit s'arrêter là où elle nuit à celle des autres !
naviguer à 3, 4 ou même 10 bateaux peut être génial, et j'aimerais bien le faire une fois, et probablement que les escales seraient bruyantes et bien arrosées.
Mais je veillerais alors soit à arriver au mouillage à 20h00 quand tout le monde s'est posé pour une soirée tranquille, soit à choisir une crique isolée même si ce n'est pas la plus "jolie".
Mais à 47 bateaux ce n'est pas possible : il faut une trop grande crique, où il y aura forcément quelqu'un à déranger.
Ton discours style "j'ai le droit d'être libre, si vous n'êtes pas contents barrez vous" est complètement à côté de la plaque.

27 oct. 2012

ZZ n'a malgré tout pas complètement tort.

58 posts à geindre de l'envahissement par des barbares de nos criques préférées, alors que nous sommes tous (ou avons été) le barbare (ou la flotille) de quelqu'un d'autre, a finalement peu de sens.

La liberté est de mouiller ou l'on veut en respectant les règles de sécurité.

Les voisins bruyants ou nombreux sont de l'ordre du choix, et si tu n'est pas content tu peux en effet mettre les voiles, où faire le tour de la flotille afin de leur expliquer les règles de la bienséance Celtique

27 oct. 2012

Autre alternative, te faire inviter à bord pour profiter encore mieux de la musique. et si tu apportes une bouteille avec un beau sourire, ça marche à tous les coups.
Ne pas dormir pour ne pas dormir, autant en profiter.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (178)

mars 2021