l'étonnante aile geante d'airbus pour tracter les bateaux.

pas de probablement de copyright c'est la version "free" de l'article", belle image sur le site

www.usinenouvelle.com[...]N610723

Publié le 07/11/2017 À 11H28

AirSeas, spin-off d’Airbus, a développé une aile géante capable de réduire de 20% la consommation de carburant des bateaux. Ambitieuse, la start-up vise 15% du marché de la flotte mondiale de bateaux d’ici à 2030.

L’étonnante aile géante d’Airbus pour tracter les bateaux

Drôle de scène, pour qui navigue cet automne entre Bordeaux et Bristol : l’imposant navire d’Airbus de 127 mètres de long transportant les ailes de l’A380 est tracté par… un cerf-volant. Ou plus précisément, une aile volante. C’est la première campagne de tests pour cette structure souple constituée de polyester et de fibres de carbone, baptisée Seawing, destinée au fret maritime. Elle serait capable de générer une économie de carburant de 20%, une manne alors que le carburant représente 50% des coûts opérationnels des navires. C’est ce qu’assurent ses créateurs : une équipe d’une dizaine d’experts issus des rangs d’Airbus qui a fini par constituer en 2016 une société indépendante, AirSeas.

"La force de notre projet réside dans la combinaison de deux transferts clés de l’aéronautique vers le maritime, qui ont abouti à la conception d’une aile aérodynamique automatisée et au traitement des données pour l’optimisation de la route", résume Vincent Bernatets, le patron de[…]

L'équipage
01 déc. 2017

pour l'instant on en est au stade photoshop ...

et c'est loin d'être un concept nouveau ...

02 déc. 2017

Oh Hubert tu as du mal lire l'aile est déjà utilisée sur le cargo qui transporte les ailes d'Airbus entre Bristol et Bordeaux. Enfin je pense que c'est plutôt dans l'autre sens vu l'orientation des vents.

01 déc. 2017

je vais ressortir mon parapente !

01 déc. 2017

Zut! J'ai vendu le mien voilà 8 ans... :oups:

01 déc. 2017

Ce type de projet ressort régulièrement...Peut-être qu'un jour ça va dépasser le stade de vue de l'esprit...

01 déc. 2017

Ça sous entend que le bateau est vent arrière ou grand largue, de toutes façons au portant. On connaît tous les conditions d'utilisation d'un spi et nos interventions successives par météo changeante ou virement de bord. Je ne suis pas certain que ce genre de gadget séduise un équipage de cargo ou de paquebot. Ceci explique peut être que cette aile volante reste du domaine du phantasme.

01 déc. 201716 juin 2020

Ben, il va y avoir de la concurrence!
Yves Parlier a déja monté «  Beyond the sea » depuis quelques années dans le même creneau:
www.beyond-the-sea.com[...]/

01 déc. 2017

La difference c est le ticket Airbus, je sais qu il y eu pleins de projets et aucune réussite

01 déc. 201701 déc. 2017

Et puis aussi : kiteship
m.youtube.com[...]/watch
Ou skysails chez les Allemands:
www.skysails.info[...]nglish/
Il y beaucoup de monde sur les rangs!

01 déc. 2017

Entre le projet de Parlier et celui d’Airseas on dirait qu’il y a eu des progrès dans l’utilisation de photoshop...

01 déc. 2017

Oui, mais entre ce jouet et un porte container de 45000 à 65000 tonnes, il y a du travail!!!!

01 déc. 2017

c'est un début ! je voudrais bien connaitre la puissance du 1er moteur thermique.....

01 déc. 201701 déc. 2017

doublon

02 déc. 2017

Tribord amure dans le rail d'Ouessant ... ça va chier.

02 déc. 2017

Hello
Bientôt qques régates ?

02 déc. 2017

Cela séduira vraiment lorsque les automatismes seront opérationnels

02 déc. 2017

Un supertanker de 300*55 métres avec une moulinette deux temps diesel de 27000kw consomme (sur 4000 nautiques) 950 tonnes d'IF380.
Soit environ 285000 US$ au cours de ce jour.
Mettons que la voile fasse économiser 20% de carburant soit 57000 US$ l'investissement dans le matériel et le personnel supplémentaire nécessaire va être difficile à rentabiliser!
Enfin moi, je vais garder ma flotte de supertankers comme elle est!
:jelaferme:

02 déc. 2017

4000 nautiques a 15 noeuds c'est un traceur de 11jours. Même en comptant les temps d'escales, le super tanker va faire ca au moins 12 fois par an, soit une économie de 684000 USD par an. Ça commence à se regarder.

02 déc. 2017

Je pense que j'ai été beaucoup trop généreux avec le gain potentiel.
Le tirant d'eau à pleine charge dépasse 25 métres et le poids total les 600.000 tonnes. A plein pot la caisse disons 17.5 noeuds l'hélice tourne à 70 tours/minute.
Quelqu'un pourrait-il calculer la surface de voile nécessaire pour faire gagner 20% de carburant avec un vent moyen 15/20 noeuds????

04 déc. 2017

attention un kite n'est pas une voile: ces énormes ailes peuvent en plus profiter d'un vent apparent bien plus important car la puissance varie avec la surface balayée par le kite, donc en faisant des "8" au bout de lignes de plusieurs 100aines de mètres c'est beaucoup plus efficace aux allures portantes qu'une voile de surface équivalente, surtout que le vent est plus fort en altitude qu'au niveau de l'eau
bienvenue dans la 3é dimension ;)

02 déc. 2017

Oups! les données! VLCC De 600 000 T ?
Puissance 27 000 KW Me parait un peu jeune.
17, 5 Nds ?
Actuellement la location d'un VLCC se situe entre 16 000 ET 18000 US$ par jour.

06 déc. 2017

Pas du tout.
Si tu prends les "maquettes" du centre de formation de Port-Revel ( www.fr.portrevel.com[...]/ ), celles des tankers qui font 15 m de long sont motorisées avec un moteur de 1/2 cheval; pas plus que la puissance d'un Solex.
Pas de frein, pas d'accélérateur, une énorme inertie. Comme en vrai donc.

J'aimerais bien voir une formation sur place avec aile de kite.

02 déc. 2017

A l'époque des turbines c'était 340 tonnes par jour à 16 nd, on a fait des progrès avec les moteurs..

www.aukevisser.nl[...]d19.htm

03 déc. 201703 déc. 2017

Je garde un oeil sur ces kites. Pour un trawler océanique à déplacement comme le mien, ça peut servir de back home en complément de la transmission hydraulique de secours ( sur la ligne d'arbre et connecté au groupe diesel). J'ai pris contact avec les allemands qui semblent présenter une version moins bricolage que les tous premiers kite sail pour navires de plaisance. J'en saurai plus lundi: possibilité de pilote auto, petit mât implanté sur le pont avant avec haubanage, interface logicielle sur tablette pour piloter le tout. Envoi pas plus galère qu'un bon vieux spi. Si je tire 4 ou 5 noeuds plein vent arrière ou grand largue ça peut faire économiser quelques centaines de litres sur une transat et apporter un vrai plus en termes de sécurité. Un Lagon Power 43 parti vers l'Amérique du sud avait installé une toute première version d'un de ces kite avec un bras pivotant, je ne retrouve plus les sources mais il n'avait pas semblé emballé.
A voir maintenant le nouvelles versions et la taille du kite pour mon bateau, 60 Tonnes en charge. Je crois qu'ils utilisent les voiles du "commerce".
J'ai également contacté Beyond the Sea, à suivre.
Ce pourrait être une petite révolution pour les "passagemakers" comme mon bateau et tous les Selene, Nordhavn, Diesel Duck, etc

03 déc. 201716 juin 2020

Le Skysails teuton a été installé sur au moins 5 navires. Plutôt sympa comme ingénierie.

04 déc. 201704 déc. 2017

le mât télescopique sur les photos de Pator semble effectivement davantage réservé aux navires de commerce et aux cargos. Le petit mâtereau haubané et le treuil carrossé qui sont présentés sur le site kite-boat-systems.com ( également) allemand ne paraît pas délirant. A voir, les tarifs..

05 déc. 2017

Pêche aux infos.

Le premier Skysails a été posé en 2007 sur le MS Beluga, 132 m, 10.000 t. Le kite fait 160 m2, environ 2 000 kW. Il est piloté par un boitier de commande électronique placé juste sous le kite, en haut de la ligne de traction. Le système a été également posé sur des bateaux de pêche.

Le kite du Beluga épargne en moyenne 10 à 15% de fuel soit 1000 à 1500 $/jour. Coût du kWh produit à 0.06 $.

Le système coûte, selon les bateaux et la surface du kite (de 150 à 1000 m2), entre 450 000 et 3 000 000 $. La compagnie annonce un retour sur investissement moyen en 3 à 5 ans.
Skysails a débauché 80 personnes en 2012, suite crise et baisse du prix du pétrole. La boite a réembauché 50 personnes en 2016.

Ce qui freine le business serait un problème structurel : les propriétaires des bateaux (ceux qui doivent faire l'investissement du kite) ne sont pas ceux qui payent le carburant (lequel est payé par l’affréteur). D'un autre coté, l'affréteur n'utilise en général pas le bateau assez longtemps pour y trouver son compte.

05 déc. 2017

Très intéressant, en particulier ce décalage proprio / affreteur encore que l’affréteur paye un genre de location, il prefererait un prix moins élévé avec un bateau equipé d'un kite, non ?

changer les pratiques c’est difficile

06 déc. 2017

2000 kW pour 160m² ! Génial, 12.5 kW par m² de voile ...

06 déc. 2017

A dix nœuds, une pression de 250 kg/m²(2000Pa) de voile, trois fois moins que la charge alaire d'un A380 qui vole à 900 km/h ...

06 déc. 201706 déc. 2017

Ah oui très juste. Même en supposant ce chiffre issu du gros modèle 1000 m2, ça reste du 2kW/m2... ça parait toujours beaucoup.
Merci de la rectif.

05 déc. 2017

J'ai pu m'entretenir avec Stephen qui commercialise en Allemagne son système Wingcommander.
Le système est compact et me semble adapté à la plaisance.
Sur le pont à l'avant, un treuil en cocon contrôle les lignes du kite avec une interface sans fil et éventuellement un pilote auto. Environ 150 m de cable et des kites d'une surface d'environ 13 m2. Un petit mât pour dégager les bouts et deux sensors sur le kite pour communiquer avec le Wingcommander. Le tout fonctionne en 24V avec l'interface électronique logée sous le pont ( ampérage batterie et non inverter). C'est très séduisant.
Stephen a calculé une puissance théorique downwind donc vent arrière ou grand largue pour mon trawler de 60 Tonnes: environ 4 nds ou 4,5nds pour 30 ou 40 HP. Je ne fais pas mieux avec mon Keypower Gethome drive engine donné pour une puissance équivalente d'un moteur de 40 HP.
Et sur les Nordhavn à fort fardage, le wing-engine - un Yanmar de 75 CV avec une deuxième ligne d'arbre et une petite hélice bipale,ne leur permet pas d'avancer à plus de 3 ou 4 nds. C'est la sécurité en cas de panne totale et dans une transat, un "auxilliaire" appréciable.
Evidemment les jeunes inventeurs de ce système recommandent une bonne maîtrise du kite. Je ne sais pas si ma pratique confirmée du cerf-volant sur les plages normandes me permettrait de contrôler efficacement le kite dans la piaule au milieu de l'Atlantique sur le pont avant de mon bateau...Je ne vais pas non plus, désormais éligible à la carte Vermeil me lancer dans un training accéléré au kite surf sur les côtes portugaises..
Différentes taille de kites pourraient être utilisées selon la force du vent.
Stephen est ouvert à des deals s'il y avait plusieurs commandes et un peu de RP que nous pourrions organiser sous la bannière d'Hisse et Ho, pourquoi pas ici en Andalousie ( il y a du vent l'hiver et au printemps)

05 déc. 2017

Je rebondis sur ce fil: Yves PARLIER exposerait au salon nautique son Liberty Kite prévu pour des bateaux jusqu'à 12m, si j'ai bien compris. peu d'infos sur la Toile à ce sujet et quelque difficultés à joindre un revendeur ou Beyond the sea. Quelqu'un sait-il comment se pilote le kite, à moins qu'Yves PARLIER ou ses collaborateurs viennent ici nous en dire plus.. ( je suis un peu loin de Paris...). Et s'il prévoit à court ou moyen terme un système pour des longueurs de flottaison et des poids plus importants?

05 déc. 2017

Merci pour le lien. A priori le kite n'aurait pas besoin d'être contrôlé? Dans une interview, des élèves ingénieurs partenaires à Brest du projet d'Yves PARLIER évoquent un projet de pilote auto? Est-il opérationnel?

05 déc. 201705 déc. 2017

Les americains aussi ont mis au point un projet similaire :

www.omegasails.net[...]ng.html

05 déc. 2017

omega sails, ce ne sont pas des français?

05 déc. 2017

Au temps pour moi!
Ils sont de Libourne!
Shame on me! :oups:

05 déc. 201705 déc. 2017

Il y a ceux là peut être mieux adaptés à ton projet:

www.kite-boat-systems.com[...]php/en/

www.boatdesign.net[...].43570/

05 déc. 2017

bonsoir Uchafu,

le contact avec Stephen que j'évoque plus haut est celui de kite-boat-systems. Très sympa et me semble t-il fiable ( comme les allemands). reste le problème du contrôle du kite. Son pilote auto est en version beta, et non garantie, ce qui présente le mérite de la franchise.

05 déc. 2017

Bonsoir Balder,
Effectivement tout le monde est d’accord sur la puissance de ces kite sails, reste à résoudre son lancement et sa récupération de façon aisé et son pilotage auto une fois en l’air!
Cela viendra sans doute! A suivre donc...

05 déc. 2017

www.voilecerfvolant.com[...]-volant
un autre lien d'un inventeur français.

06 déc. 2017

Pas de vidéo de fonctionnement en pleine mer ?
Pour moi, ce n'est pas fonctionnel dans ce cas :p

07 déc. 2017

Je suis bien d'accord, peut-être trop de théorie et de photoshop. Pourtant l'idée semble épatante!

07 déc. 201707 déc. 2017

Vidéo Skysails :


On voit le lancement et le pilotage.

Ou

où on voit mieux comment ça marche.

En même temps je suis tombé sur un gars qui télépilote une aile de kite de base depuis un petit trimaran

07 déc. 2017

Je viens de réaliser un truc ...
Le point de tir de leurs kites se font à l'avant ... Il serait possible d'avancer avec un vent de travers, voir même du léger près, mais si le point de tir est sur l'avant, alors il faut compenser la rotation par le safran, lequel freine, du coup ... En gros, rapidement, ce n'est plus efficace.
 
Donc, effectivement, ca ne fonctionne qu'au vent arrière...

07 déc. 2017

A priori rien n'empêche de placer le point de tire n'importe où. Je pense qu'ils se sont juste adaptés au pont des navires existants. Par ailleurs, sur ce genre de bateaux ça doit pas avoir trop de sens de compter sur un plan antidérive.

07 déc. 2017

@pator, bien vu même si certains bateaux à moteur ont malgré tout une quille longue ( avec monosafran suspendu) comme le mien, sur quasiment toute la longueur de flottaison avant la remontée vers le bulbe. Question: certains semblent évoquer l'utilisation du kite sans contrôle ou pilotage après envoi et sustentation, d'autres expliquent qu'il serait nécessaire de le contrôler via un pilote pour gérer les 8 qu'il doit tracer en l'air ( cf le montage kite-boats-systems

07 déc. 2017

@ peuwi:ce n'est pas une rotation mais plutôt une dérive me semble t-il...
utiliser un kite de 13 à 20m2 vent arrière ou grand largue, ça me convient déjà bien

07 déc. 2017

fesses d'ane

c'est un début ! je voudrais bien connaitre la puissance du 1er moteur thermique.....

pour le diesel :

Le premier moteur commercialisé, présenté en 1900 à l'Exposition universelle de Paris, a une cylindrée de 1 960 cm3 tournant à 172 tr/min, et développe une puissance de 14,7 kW. Malgré son système d'injection par pompe à air, ce moteur a un rendement assez intéressant : CSE (consommation spécifique) de 335 g/kWh (à titre d'exemple, les poids-lourds les plus récents ont une CSE entre 250 et 200 g/kWh). Le Français Lucien-Eugène Inchauspé (1867-1930), en 1924, invente la pompe à injection, et en fait un moteur performant. Et la production par Robert Bosch permet un développement rapide de ces moteurs. Les premières automobiles de tourisme à moteur Diesel sont une Mercedes en 1936, puis la Peugeot 402 en 1938.

pas de source dispo mais l'experimental faisait 5m de haut mono cylindre (cylindrée ??) et fonctionnait à l'huile

comme les premiers avions qui faisait 100m de vol ...
ça va venir... si des chercheurs se transforment en trouveurs

GEO cherche tout >> geotrouvtou

07 déc. 2017

Sur mon petit Trawler, je trouve que le système de Parlier est très interressant car pas d'accessoire complémentaire à installer, deux positions possibles, facile à envoyer et facile à reprendre. Deux tailles, 10 et 20 m2, superposables donc possibilité de varier les surfaces. Je pense prendre pour commencer une aile de 10m2.

08 déc. 201708 déc. 2017

Babar 74: je ne peux pas me rendre au Salon , je suis en Andalousie...( sorry...). Envoi d'un mail sans réponse sur le site d'Yves Parlier... Avez-vous pu voir à quoi ressemblent ces kites?. 20m2 ça commence à faire une belle surface? Prix, accessoires, modalités d'envoi et de récupération? On peut en savoir plus?

08 déc. 2017

Lu dans le dossier de Presse mis en ligne....:
"La commercialisation des Liberty Kite devrait permettre de bénéficier d’un retour d’expérience de la part des utilisateurs qui permettra d’améliorer l’aile et de la fiabiliser. Ce travail indispensable ne pourra être réalisé qu’avec l’aide de plusieurs bêtatesteurs."
Les bêtatesteurs seront-ils les payeurs ou le produit est il 100% opérationnel?

La réponse est dans le mot : béta testeur... :heu:

08 déc. 2017

@Nemo le grisé: je n'avais pas osé l'imaginer... :jelaferme:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

Souvenir d'été

  • 4.5 (126)

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

novembre 2021