Les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer

Bonjour tout le monde,

Au hasard de mon vagabondage sur le net, à défaut d'être sur les flots, je trouve ce site :

misscorail.com[...]marins/

Bien qu'il semblerait que le premier ne soit pas de Platon mais d'Aristote.

Il y a d'autres "pages" que je n'ai pas encore regardées.

Bonne lecture. :-)

L'équipage
03 sept. 2019
04 sept. 2019

Il y a un vieux fil la dessus.

04 sept. 2019

oui AICA mais il y a encore beaucoup de choses à dire :
« Je trouve que c’est beau pour un marin d’être emporté mystérieusement par la mer. C’est plus joli qu’un enterrement. »
Florence Arthaud, navigatrice française.
puces nautiques : vend Harnais n'ayant jamais servi, balise PLB piles neuves et chat marin en bon état.

04 sept. 2019

Paix à son âme pour Florence !

:-D pour les puces...

04 sept. 2019

La femme du Cdt Cousteau, âme véritable de Calypso, a été immergée en mer, et le Cdt enterré. Deux façons de reposer en paix et/ou d'être digéré par la biologie locale.

04 sept. 2019

Bonjour,

Certainement Aica, et même pas qu'un seul parlant des proverbes marins ou autres poèmes...

Mais parlait-il de ce site dans lequel je découvre de nombreuses rubriques intéressantes :

misscorail.com[...]inerie/

04 sept. 2019

Aux côtés de la liberté et de la puissance qu’elle confère, la dangerosité de la mer fait partie des principaux lieux communs égrenés à son sujet. On prête ainsi souvent à Platon ou à Aristote la phrase suivante : « Il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer. » Il semble en vérité que cette dernière réflexion ait été formulée par Anacharsis, l’un des sept sages de l’antiquité. Diogène Laërce, auteur des Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres résumait dans un trait d’esprit qu’il attribue à ce philosophe la fragilité de l’être humain en mer.

Un jour où on lui demandait si les vivants étaient plus nombreux que les morts, il répondit par la question suivante : « Mais d’abord, ceux qui sont sur mer, dans quelle catégorie les rangez-vous ?

1 Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres, trad. R. Genaille, Paris, Flammarion, 1933.

04 sept. 2019

Merci PhiGé,

comme dans beaucoup d'autres domaines, chacun est persuadé de détenir LA vérité ou de l'avoir découverte (je ne parle pas de toi...), personnellement je ne suis sûr de rien, d'ailleurs mes maigres connaissances ne me le permettent pas.

Mais plutôt que la fragilité de l'être humain, je verrais son courage, peut-être inconscient, d'aller en un lieu où le "terrien" n'oserait pas s'aventurer, ou sa recherche "d'autre chose" en opposition au vivant qui se contenterait de vivre.

04 sept. 2019

Ah!... Phil o zof, que voilà un site qui fleure bon la virilité à grand renfort de pectoraux et biscotos avantageux, ne manque que la moquette pectorale...:coucou:

J'adore le mec au look d'aventurier d'opérette avec son tee-shirt rayé, tu sais celui qui n'est ni mort ni vivant mais qui va sur la mer, avec les jumelles vissées sur sa belle gueule de baroudeur de magazine, et je ne parle pas des publicités adjacentes...:mdr:

Tant qu'à disserter sur la philosophie et les dictons tu pourrais pas nous trouver mieux ? :reflechi:

Ps- j'ai bien failli encore mettre un b à la place du f mais t'as vu j'ai fait des progrès, en me contrôlant j'arrive maintenant à orthographier correctement ton pseudo... :-D

04 sept. 2019

Allez tiens histoire de changer de certains dictons à la con (je ne parle pas de celui qui est à l'origine du fil) :

A l'homme seul il restera la mer
Le vent de la mer pour caresser son visage
Le chant de la mer pour lui parler d'amour
L'eau de la mer pour lui laver le cœur

04 sept. 2019

Restons terre à terre , c'est mieux pour les marins.

le vent de la mer ça fouette...ça cingle aussi.
Le chant de la mer , putain des fois ça donne la frousse.
Laver avec de l'eau de mer....quoi que ce soit, il faut un savon spécial.

04 sept. 2019

oups Filosof et BMW vous êtes effectivement chacun sur un bord, vous êtes faits pour vous rencontrer !
désolé ça ne vole pas haut mais la chute sera moins douloureuse

04 sept. 2019

Ouais enfin entre BWV 988 - les variations Goldberg de Bach, s'iou plait ! - et BMW, qu'elle ait 4, 6 ou 8 cylindres, c'est plus du grand écart, (entre chaque bord ?) ... monsieur PEUT-ETRE (Quizas ?)

Marrant ce fil, non ?

04 sept. 2019

:oups: Bien sûr, tout le monde peut donner son avis sur ce site, mais peut-être en essayant d'aller plus loin que la couverture et les belles images.

misscorail.com[...]ticles/

et quelque soit l'éventuelle "orientation" (...) de ce site, il n'a pas la vulgarité de ceux qui, ici, n'arrivent pas à écrire quelque chose sans en dire une, "con" ou autres...

04 sept. 201904 sept. 2019

Mon pauvre « ami » philozozo, ta gêne par rapport à la vulgarité est à géométrie variable…tu étais en effet beaucoup moins regardant à propos de certains écrits récents dans lesquels les mots « merde », « bordel », et autres étaient pourtant légion, alors tu peux garder tes leçons pour toi.
Quant à l’orientation du site dont tu as mis le lien par trois fois, merci par avance de ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit, parce que tu vois, je suis un grand naïf puisque je viens seulement, suite à ta remarque, d’en découvrir ladite orientation, et je n’ai personnellement aucun problème avec ça.
J'ajoute que ton fil aurait pu être intéressant si tu ne l’avait pas adossé à ce site qui, me semble-t'il n'a qu'un très lointain rapport avec (peut-être...) ton intention de départ.
:langue2:

04 sept. 201904 sept. 2019

C'est à dire que, mon cher N° 988 du catalogue des œuvres de Bach, je ne peux pas passer tout mon temps à critiquer ou faire des remarques sur l'utilisation de mots grossiers et vulgaires pour lesquels je me contente, éventuellement, d'en faire un copier/coller, en me préservant d'en faire usage dans mes propos.

Je ne cherche pas à influencer qui que ce soit pour lui faire dire ce que je dis moi-même, lui laissant tout loisir pour l'interpréter à sa façon, parfois bien loin de ce que je voulais exprimer.

Pour ce qui est de l'orientation de ce fil, que j'aurais aimé voir tourner autour du vivant, opposé à celui (ou celle...) qui va en mer, avec peut-être la mort qui les sépare, que pourrais-tu nous apporter à ce sujet autre que des critiques sur ce que j'ai pu dire ailleurs.

Et pour ce site vraiment découvert par hasard, je l'ai trouvé clair (je n'y vois aucune pub...), bien présenté, assez riche.
Mon attrait est peut-être dû aussi au fait que son concepteur est de ma région, et qu'il en parle un peu.
Et mon intention, inavouée et inconsciente, était peut-être aussi de remonter quelque peu le "niveau" de ce forum après la diffusion récente d'une vidéo assez "trash", mais nous étions prévenus... "Trash" signifiant "poubelle" en anglais, je viens de le découvrir, cela ne m'étonne pas.

Tout les goûts sont dans la nature, il y en a que je n'ai pas envie d'essayer...

En principe on met un lien une fois ,après c'est de la pub :-)

04 sept. 2019

Tu as raison Pierre,

Mais je ne fais pas de pub, je tourne les pages car il semblerait que certains n'y arrivent pas.

Tiens, je viens de faire le test du permis côtier, un peu d'hésitation sur 2 ou 3 questions un peu ambiguë, mais j'ai tout bon !
Je donne la page ou on l'a trouve tout seul ? :-p

06 sept. 2019

Ce fil était-il prémonitoire ?

En tous cas dans son titre.

Et c'est sans aucun cynisme que je le fais remonter, puisque un autre cherche des poèmes bien spécifiques, il les trouvera peut-être dans le site que je donne ici et pourra faire son choix dans bien plus nombreux que l'on ne pourrait donner ici.

06 sept. 201916 juin 2020

Vu à bordeaux sur un mur comme je trouvais ça sympa je l'ai pris en photo et fait voir à un ami navigateur et il m'a dit que pour ceux qui partait en mer Platon faisait référence aux galeriens

07 sept. 2019

Hello,
Bah, la seule maxime "maritime" qui me vienne à l'esprit est celle là:
"c'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme, ta ta ta"
Sur ce, bon week end à tous... :heu:

07 sept. 2019

Paraît que c'est Anacharsis qui a dit ça, mais on en est pas sûr...
Ça peut être attribué aux galériens, de toute façon, ils ne revenaient jamais dans le pays d'où ils étaient parti car même s'ils avaient la chance de terminer leur peine (!), ils devaient rester sous surveillance et à proximité du bagne.

11 sept. 2019

À Athènes, les rameurs sur les galères n'etaient pas des esclaves ou des condamnés mais des 'ouvriers qualifiés ' (relativement) bien payes.
C'est Rome qui après la chute de Cartage à chercher à dominer toute la Méditerranée et à eu besoin de recourir à des esclaves.
La pratique à ensuite perduré jusqu'au XVIII siècle côté musulmans et à des condamnés côté chrétien (ce qui revenait un peu au même}

07 sept. 2019

Bonjour
Pour la citation concernant « il y a 3 sortes d hommes.. », AMHA j ai le sentiment profond - après quelques navigations hauturières - que l auteur veut expliquer qu étant en mer nous n appartenons ni aux vivants - ceux qui sont à terre - ni aux morts - ceux qui n existent plus et ont disparus- mais à un entre deux puisque invisibles de la terre et non morts.
A la fin d une traversée assez longue nous arrivons d un monde étrange que les terriens ne comprennent pas toujours, nous sortons d un néant sur l horizon..
J aime bien cette sensation de revenir d un « autre part « difficile à partager sauf avec nos sœurs et frères marins.
Peut être naïvement ..
Amicalement

07 sept. 201916 juin 2020

Si je comprends bien, le marins partis en mer sont un peu comme le chat de Schrödinger.

07 sept. 2019

Bonjour
Pour la citation concernant « il y a 3 sortes d hommes.. », AMHA j ai le sentiment profond - après quelques navigations hauturières - que l auteur veut expliquer qu étant en mer nous n appartenons ni aux vivants - ceux qui sont à terre - ni aux morts - ceux qui n existent plus et ont disparus- mais à un entre deux puisque invisibles de la terre et non morts.
A la fin d une traversée assez longue nous arrivons d un monde étrange que les terriens ne comprennent pas toujours, nous sortons d un néant sur l horizon..
J aime bien cette sensation de revenir d un « autre part « difficile à partager sauf avec nos sœurs et frères marins.
Peut être naïvement ..
Amicalement

07 sept. 2019

@lulu 2
Loin de moi de comprendre la physique quantique et de pouvoir en discuter, mais il ne s'agit pas d'être en plusieurs endroits à la fois mais uniquement dans un ailleurs que le terriens ne peuvent pas appréhender, ni imaginer.
Et c'est beaucoup plus simple, ce qui fait notre charme, non ?
Amicalement

07 sept. 2019

Non seulement les terriens ne savent pas si les partis en mer sont vivants ou morts, mais pour eux ils peuvent aussi êtres à différents endroits.
Et, avant le GPS, beaucoup de marins ne savaient pas eux-mêmes où ils étaient. Je me souviens d'ailleurs de navigations dans la Déroute par une brume épaisse où la position estimée était affectée d'une incertitude non négligeable, et de discussions sans fin pour savoir si nous étions aux Minquiers ou à Chausey.
J'ose espérer que les particules quantiques savent où elles sont, elles.

07 sept. 2019

A titre indicatif le poème que j'ai indiqué ci-dessus serait (à vérifier toutefois) un poème Phénicien, j'avais oublié de le préciser.

07 sept. 201907 sept. 2019

et tous ces poètes ont t'ils mi le pieds sur un bateau ??,

demandez aux pêcheurs qui se lèvent à 3h du matin en hiver pour aller relever son filet ou ses casiers ce qu'ils en pensent de la poesie de la mer et des vagues qui reçoit …

ça me semble des "pensées" profonde de salons

et comme dit l'un de mes équipier (ex marin pêcheurs et autre) "tu t'imagines à quatre pattes en train de trier le poisson à 5h du matin les mains gonflées par le froid et l'humidité et en plus tu reçois des seaux d'eau glacée sur la g... "

c'est bougrement poétique

10 sept. 2019

" Un con qui marche va plus loin qu'un intellectuel qui pense"
Michel AUDIARD, XXème siècle... ;-)

11 sept. 2019

Pour rendre à Michel ce qui appartient à Audiard, c'est mot pour mot ce que j'ai écrit :

"Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche"

Et pour l'entendre dire par Maurice Biraud, il faut aller à la fin de la première vidéo que je donne.

07 sept. 201907 sept. 2019

oui dont
les pêcheurs et les marins m^me les mains dans le cambouis ne sont pas des "brutes incultes" loin sans faut …

la mer est un sujet de poesie pour les terriens mais pas sûr qu'elle le soit pour le marin … pour lui c'est plutôt des larmes, des drames, de la souffrance et des séparations

07 sept. 201907 sept. 2019

biensur … à lire "Le Grand Marin" de Catherine Poulain

08 sept. 2019

Les mineurs de fond aimaient aussi leur métier et ils en étaient fiers. Et beaucoup d'entre eux mourraient prématurément de silicose après une fin de vie en mauvaise santé.
Il y avait sans doute quelques poètes parmi eux. Ils n'en exerçaient pas moins un métier éprouvant inspirant peu au lyrisme.

08 sept. 2019

on a tous des souvenirs...à contrario j'ai connu un commandant de petrolier .. qui a fini sa carriere comme inspecteur des aff mar et un jour au resto apprenant qu'il partait en retraite je lui dit qu'il allait pouvoir naviguer pour son plaisir … il me dit non il n'y a aucun plaisir d'etre en mer je ne mettrais plus jamais les pieds sur un bateau

08 sept. 2019

Il y certes des marins poètes ou artistes.
Il y a aussi des poissons volants, mais qui ne constituent la majorité du genre (Audiard par la bouche de Gabin).

07 sept. 2019

Ce sera toujours des pensées de salon ! Rare sont ceux qui manient et la pelle et le verbe !

;-)

10 sept. 201910 sept. 2019

"Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche"

sorti de :

très mal repris par Séguéla, juste au début, à 50'' :

il est assis en disant cela... mais a plutôt l'air d'un ... !

10 sept. 2019

Le con qui marche contre les Deux intellectuels assis , je ne me souviens plus mot pour mot.

07 sept. 2019

José, il faut peut-être arrêter de vivre dans un monde de brutes incultes qui travaillent les mains dans le cambouis à côté de poètes de salon...

2 exemples :
fr.wikipedia.org[...]C3%ADas

www.ouest-france.fr[...]-383648

et cette superbe réussite oléronnaise menée par un ostréiculteur (métier tout autant difficile que marin pêcheur sachant que le gros du travail se fait l'hiver... les mains dans l'eau !
www.letheatredardoise.com[...]marais/

07 sept. 2019

Monfreid a écrit de belles pages, les mains dans la contrebande, à bord de bateaux qui n'avaient pas grand chose de plaisance... Richard Dana, gabier, a écrit un magnifique roman sur la vie à bord d'un clipper...
Rimbaud, trafiquant et délinquant qui n'a pas beaucoup fréquenté les salons, est un poète magnifique...

Il y a certainement des tas d'autres exemples de grands auteurs qui n'ont pas passé leur vie derrière un bureau ou dans des clubs de littérateurs. Et je suis à peu près certains qu'on peut trouver des pêcheurs qui trouvent dans la lecture un peu de détente après une marée d'hiver en mer du Nord...

07 sept. 2019

Et tu dis (très justement) "pour lui c'est plutôt des larmes, des drames, de la souffrance et des séparations"

Ça tombe bien : ce sont les principales sources d'inspiration des écrivains et des poètes ;-)

08 sept. 2019

@Calypso2
« pour lui c'est plutôt des larmes, des drames, de la souffrance et des séparations »

A te lire on pourrait penser que les marins, et principalement les marins pêcheurs exercent un métier qu’ils n’ont pas choisi et que donc la dureté de ce métier leur est imposée. En fait non, la plupart d’entre eux aiment leur métier et n’ont pas du tout envie d’en exercer un autre moins dangereux et moins pénible. J’ai le souvenir d’avoir rencontré un marin pêcheur réformé suite à un accident de mer dont il est sorti tout cassé…crois-tu que pour lui c’était terminé?…Ben non il a tout tenté pour re-naviguer, sans succès hélas.

07 sept. 2019

Pour Calypso,

quelque soit le boulot, aucun n'est sot, rien n’empêche le soir, au coin de la cheminée, d'ouvrir un livre et de s'instruire.

certains poètes voyagent, parfois de force.
désolé pour la "pub", mais coller le lien va plus vite qu'un copier coller de toute la page.

misscorail.com[...]batros/

Oui, il est fort possible que le poème donné par BWV soit phénicien, comme quoi la poésie n'est pas d'hier.

Merci Tapuni ;-)

Et oui aussi pour Anacharsis, il parait que... ;-) , mais il parait aussi que Adam et Ève, Abel et Caïn..., il y en a même qui en parlent encore, et d'autres qui les croient.

07 sept. 2019

"d'ouvrir un livre" et d'étaler la confiture sur une tartine de pain ..

pour le ressentie de son équipier ,marin pêcheur , il a fini sa carriere de marin comme commandant sur le bateau de Cousteau

10 sept. 2019

Manque un écrivain national très connu souvent oublié dans toutes ces références maritimes : «l’amour est une mer dont la femme est la rive » on peut inverser la proposition pour ne pas faire de sexisme. Ou encore: « la mer est un espace de rigueur et de liberté » une évidence toujours actuelle.

10 sept. 2019

...Ceux qui vivent sur la mer" Sur que baptisé par une belle furie de temps avec toute la navigation du même bouillon, les pannes et les emmerdes, le froid, toujours mouillé etc. etc. Navigation professionnelle ou pas , on apporte un sens différent à cet adage.

11 sept. 2019

Je crois qu'il y a un proverbe Marseillais qui dit à peu près ça :
" Bonne Mère, priez pour les vivants et les morts.
Ceux qui sont en mer, ils se démerdent " :lavache:

11 sept. 2019

@ de l horn
Plus exactement
Bonne mère priez pour les pêcheurs qui sont à terre
Quant à ceux qui sont en mer qu ils se demerdent

11 sept. 2019

Se démerder (v. 1er groupe) : se sortir de la mer (éthym. vx provenç. XVI s.). encore en usage à Marseille, con.

12 sept. 2019

Oui, c'est comme "démarrer", qui veut dire enlever les amarres, et dont le sens à bien évoluer.

Si on demande à un équipier : "tu veux bien démarrer." Il pensera au moteur.

12 sept. 2019

Démarrer c'est quand on arrête de rigoler, non ? :oups:

12 sept. 2019

C'est comme "démanger", synonyme de "vomir". :oups:

12 sept. 2019

Oui, si tu veux, mais ça c'est quand on est "dérangé" :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (169)

novembre 2021