Les plus belles "idioties" auxquelles vous avez assisté.

Allez je commence :
Porto-Vecchio il y a quelques années.
Voilier récupéré devant le port, mouillage descendu, moteur en marche, marche avant mise...personne à bord !
Après une demi-journée de grand "barnum" (hélico, plongeurs etc...) l'équipage est retrouvé.
Vous savez quoi ? ils avaient loué une voiture et étaient allés se promener et ils avaient laissé le bateau dans cette configuration car il y avait du vent !!!!

L'équipage
14 sept. 2018
14 sept. 2018

:mdr:

14 sept. 2018

Aucune!! A part les miennes de cet été!!

14 sept. 2018

Un grand classique:
Un après midi de ce mois d'aout en sortant du chenal de la Teignouse. Un voilier, grande voile haute, visiblement au moteur, arrive sur mon babord à grande vitesse. Etant privilégié, je ne change pas mon cap, je surveille, j’attends, j'attends et au dernier moment, je vire de bord pour éviter la collision en vidant tout mon stock de jurons! Je vois alors Madame, au téléphone sortir sa tête de la descente puis Monsieur.......
Pilote + grande vitesse + absence de surveillance du plan d'eau = gros danger!

Je crois que celle là nous l'avpns tous plus ou moins faite .... sans forcement se faire injurier

14 sept. 2018

Oui j'ai failli dégommer un vieux gréement regatant au voiles dantibes comme ça, bon par contre sous voile moi.. mais le café c'est sacré :mdr:

14 sept. 2018

C'était François G.. Raconte nous

14 sept. 2018

Cet été un sémi rigide de location qui n'arrivait ni à avancer ni à reculer .Grands coups de gaz ....amarres non larguées!!
Et plus vieux un équipage d'un edel 5 qui débordait avec une gaffe le long d'un ferry qui faisait route

14 sept. 2018

J'en ai eu un bon cet été à pornic. Il avait réussi à aller au début des pontons et était poussé par le vent venant de son tribord contre les piliers qui maintiennent les quais...
On a réussi à l'en sortir (heureusement pour lui c'était marée haute...) et quand je lui ai demander comment il avait fait son compte, il m'a répondu que c'est la première fois qu'il faisait du bateau... (il était avec 3 filles)
Quand je lui ai dit qu'il valait mieux remettre le bateau et ne pas sortir il s'est senti con et il est parti faire un tour au moteur...
A son retour je l'attendais, il a réussi à arriver à fond en tapant sur le ponton bien comme il faut...
J'aimerai pas être le proprio du bateau à qui il a loué...

14 sept. 2018

Il y'a quelques années , avec l'edel3,

Nous venions d'acheter une magnifique ancré Kobra poli, la chaîne neuve , et nylon.
Pour l'inaugurer, un petit mouillage sympa après Deauville, je jette l'ancre, la chaîne suit le mouvement, et la facile à comprendre, elle n'était attaché à rien.
Trop de fond, pas d'équipement de plongée, j'ai perdu l'ensemble neuf.

14 sept. 2018

Cet été, entre le Béniguet et Kerdonis.
Pas de vent, chaleur écrasante, 2 kts sous spi asy. Je repère un trawler/cata à moteur en route de collision, relativement loin. Je surveille du coin de l'oeil, et je vois le truc qui se rapproche et ne change pas de relèvement. Il se rapproche, et je vois un type en train de nettoyer sa plage avant et ses vitrages à grand coup de seau d'eau et de balai brosse. Il marche à 10 kts environ, et je vois bien qu'il ne m'a pas vu, absorbé qu'il est par ses tâches ménagères. J'allume le moulin et me déroute juste assez pour ne pas passer trop loin de lui (une vingtaine/trentaine de mètres), et lui fais remarquer quand il passe à côté de moi que ce serait bien qu'il regarde un peu où il va de temps en temps.
Je le vois alors se diriger vers l'arrière de son bateau, où il y a une grande plage arrière couverte, façon cata quoi. Et là, la madame, assise dans son fauteuil, tournée vers l'arrière du bateau en train de textoter frénétiquement sur son portable...

14 sept. 2018

c'est marrant, tout les récits commencent par " au mois d'aout".....
:mdr: :mdr: :mdr:

14 sept. 2018

Oui les jacques tati du mois d aout , et bien faites comme moi , pas de nav en juillet aout , en med ( bien sur ) et voila , il en faut pour tout le monde , et dans d autres domaine nous sonmes aussi des touristes ou des " couillons" ,
Donc c est pas bien grave, car on est toujours discretement en hyper vigilance en mer ,non?
Comme en foret amazonienne, avec les reptiles , la semi liberte est pour tout le monde ,meme les debutant inconscients,
Perso cela me gene pas ,meme si des fois c est chaud , ca fait des souvenirs

14 sept. 2018

La scène se passe au ponton d'attente d'une écluse hollandaise. Le ponton est vide et je vois un Etap30 qui s'approche. Le skipper venait d'acheter son bateau et, assis sur une colline, je l'entendais de loin crier ses instructions à ses 2 filles. On sentait sa nervosité.
- Toi, tu attaches l'amarre au taquet du ponton à l'autre avant et toi au taquet arrière, et grouillez-vous !
L'Etap se range le long du ponton à 1 bon mètre du taquet arrière mais loin du taquet avant. Une des filles débarque et attache immédiatement l'amarre arrière au taquet du ponton. L'autre part à l'avant, passe l'amarre autour du taquet et revient, mais elle est trop courte pour revenir au bateau. Le skipper se met à crier.
- Tire !
- Mais je tire !
- Tire je te dis !
La fille derrière veut montrer que le bateau est déjà attaché à l'arrière et ne peut plus bouger. Elle intervient :
- Papa, euh...
- Ta gueule ! Puis s'adressant à l'autre : tire nom de Dieu.
- Papa...
- Ta gueule, je te dis. Puis à l'autre : tire ! Est-ce que tu vas tirer oui ou non ?
Finalement, il se décide de descendre sur le ponton pour tirer sur l'amarre.
- Je dois tout faire moi-même ! Puis : Mais pourquoi ça coince merde ?!
- Papa, le bateau est déjà attaché à l'arrière...
Hurlements du père... Qui m'a foutu un équipage pareil !!!
C'était la dernière fois qu'il naviguait avec ses filles....

14 sept. 2018

çà c'est typiquement le genre de cons avec qui tu as envie d'intervenir, pour lui apprendre la diplomatie :heu:

15 sept. 2018

Moi je veux bien embarquer ses filles !! Elles ont l'air efficaces et ...patientes :mdr: :oups:

14 sept. 2018

Au mouillage dans le second port de commerce du Portugal, le vent c'est un peu lever!! Le Mouillage a dérapé lentement mais surement, le bateau traversant le bassin d'entrée, escorté par un zodiac SNSM et un zod militaire, nous au parc a jeu pour la gamine!!! Bon,ben jai bloqué le port une bonne partie de la journée!!! Amis portugais et commerce international, désolé.

J'en ai une autre, mais on va faire durer le plaisir.

Sinon, skipper pro, j'assure des convoyages...

14 sept. 201814 sept. 2018

Porquerolles fin août tard le soir, il doit y avoir 5 ans.
On tourne à 3 ou 4 bateaux pour faire le plein;
Au quai devant la première pompe une vedette flambant neuve d'une quinzaine de mètres qui engouffre tout ce qu'une black card veut bien laisser sortir de la pompe.
Devant moi un superbe voilier italien en alu d'une petite vingtaine de mètres qui achève une boucle élégante pour se ranger devant l'autre pompe,après la vedette.
Il sont deux a bord, un type assez âgé et une femme plus jeune.
A 2 mètres de mon étrave il engage franchement la marche arrière et couple d’hélice aidant se rapproche du quai et recule vers la vedette.
Impeccable et élégant.
Calme, le type passe de l'autre coté de sa barre à roue pour gérer sa marche arrière plus facilement avec la roue inversée, parfait.
Par contre au moment d’arrêter le bateau il n'a pas géré l'inversion de sens de la manette des gaz...Croyant filer un grand coup de marche avant il a mis les gaz en grand en arrière.
La jupe du voilier tape dans la plateforme arrière de la vedette qui monte vers le quai en gémissant horriblement et écrasant ses pare battages!
Ça crie pas mal et le voilier repart en avant chassé par la vedette qui reprend sa place.
Mais le gars qui a réussi a revenir au point mort est paumé et regarde les dégâts un peu hébété
Comme il arrive sur moi je crie et file un coup d'arrière au cas ou.
Il me voit mais rebelote, désorienté il renquille la marche arrière et remet une deuxième couche sur la vedette dont cette fois la plage arrière se décroche laissant le voilier entamer le tableau arrière d'un belle fente horizontale.
Il va encore remettre ça 2 fois, paniqué paumé mais sans savoir on aurait pu croire qu'il le faisait exprès!
Un type de la vedette finit par sauter a bord et prend les choses en main en virant le gars de la barre.
Au final ils amarrent le voilier à couple devant la centaine de badeaux qui attirés par les hurlements, regardaient la scène et repêchent la plage arrière qui tenait encore un poil par un joli tirant en inox tordu.
Sale tete la vedette après cela mais ras pour la coque alu.
Quand j'ai eu fini mon plein ça discutait encore assez fort mais le gros de l'orage était passé.

14 sept. 2018

Je crois que je vous l'ai déjà racontée :
Au tout début des années 80, nous sommes en attente de l'ouverture des portes à Perros-Guirec. A couple avec un bateau ami.

Tout à coup, nous entendons le gars de la capitainerie qui s’époumone dans son porte voix "Le grand ketch blanc, cessez votre manœuvre immédiatement !"

Nous tournons la tête et effectivement, il y a un ketch blanc qui fait route directement vers les pontons. A son bord, le skipper n'entends pas la capitainerie car il est occupé à donner ses ordres à son équipage également à l'aide d'un porte-voix. "Tu mets un pare-battage un peu plus à l'avant ! Et, toi, tu te prépares à sauter sur le ponton !"

Maintenant, tous les équipages en attente de l'ouverture regardent attentivement la scène. Le gars à la capitainerie répète inlassablement son message mais que nenni, le ketch continue sa manœuvre.

Finalement, un gros boum, le ketch s'immobilise. un seul des membres de son équipage rentre dans le port, celui qui était prêt à sauter sur le ponton avec son amarre. les autres restent avec le bateau à l'extérieur du mur submersible..

En l'écrivant, j'en rigole encore.

14 sept. 2018

Au printemps 208, Saint Malo, port des Bas Sablons, une belle vedette qui se pose sur le seuil;
mais elle a pu repartir toute seule.

14 sept. 2018

Rolex Cup - Giraglia 2002 , on convoie le bateau à St Tropez , mon pote et moi , lui Champion du Monde de 420 en 1968 , chef d’entreprise et une élégance dans le toucher de barre , et moi nouveau propriétaire mais enthousiaste . Nous arrivons au port ou les préposés du port nous indiquent une place en nous demandant notre tirant d’eau ( 2,15 m ) . ON prépare les amarres , J’engage la marche arrière et on se faufile entre les panes à 1 kn , prudent et maître de la manœuvre , pour être plus réactif , Eric , se place dans la jupe du bateau , amarres à la main , et on continue en marche arrière à se diriger vers notre poste , quand , on talonne brutalement , déséquilibrant mon pote qui plonge direct dans le port . Les concurrent Italiens sont morts de rire , applaudissent , puis tire mon bon Eric de l’eau . En fait on a taper a trés faible allure en Arrière , un bloc de béton posé en plein milieu du chenal , qui retenait la chaine mère . Un grand moment :topla: :reflechi:

15 sept. 2018

Au port cet été, nous sommes 2 à bord et au ponton, mais un voilier plus grand arrive et on nous demande de laisser la place pour une plus abritée mais plus loin qui n'est pas accessible au superbe vieux gréement britannique qui arrive. Je quite le ponton avec l'aide du placier du port et me dirige vers l'autre emplacement. Au moment de m'amarrer mon copain reçoit un appel téléphonique et j'ai du faire l'amarrage en solitaire au dernier moment quand j'ai compris qu'il n'écoutait plus que son téléphone … Grand moment de solitude !

15 sept. 201816 juin 2020

Il y a une vingtaine d'année nous étions au mouillage à peu près là ou se trouve le symbole avec un "grand" bateau (+ de 25 m) et nous voyons arriver dans le goulet un voilier qui serre beaucoup trop à droite, nous crions, faisons des signes vers leur gauche et l'équipage féminin nous renvoie gentiment nos coucous ...et talonne méchamment sur l'avancée rocheuse :lavache: :langue2:
A leur décharge je vais dire qu'elles ont été éblouis par le "superbe" matelot qui leur faisait des signes ?

Bon ce type de mésaventure n'est pas réservé aux équipages féminins quelques dizaines de minutes plus tard même "aventure" avec leur homologues masculins :lavache:
ca c'est de l'égalité des sexes :-D
Et je n'ose leur préter la même excuse :lavache: :lavache: :tesur:

Il parait qu'il y avait une "semaine de voile" bien connue dans le secteur :reflechi: :non:

15 sept. 2018

Toulven?

16 sept. 2018

C'est bien il y en a un qui suit ! :mdr:

Pour les voiliers ils venaient de participer au "spi Ouest France" peut être 1997

15 sept. 2018

Cet été, location d'un chouette bateau en famille. Le premier jour, inventaire et prise du bateau terminés, on quitte la marina pour passer la première nuit dans un mouillage pas loin. Je repère une anse sympa où les cartes indiquaient une dizaine de mètres de fonds au milieu de la baie. Je me rapproche du bord. Le sondeur me dit plutôt 30 mètres. Bizarre. Bon. je me rapproche encore du bord. Les fonds semblent quand même très très clairs. Le sondeur indique 6 mètres. Alors qu'on se prépare à mouiller l'alarme du sondeur se met en route, je remets les gaz (doucement) vers le large et réalise que le locataire précédent (anglais je suppose) avait paramètré le sondeur en pieds et pas en mètres. On n'a pas talonné (par miracle). Ca ne m'arrivera plus : j'ai rajouté le point à ma check-list de prise en main des bateaux ;).

15 sept. 2018

allez, 2 classiques .
il y a longtemps, le radio transistor accroché à la cloison intérieure, mais à proximité du compas de cloison. . .
Et celui la, si quelqu'un ne la pas fait qu'il me jette la première bière :
l'oubli du câble 220v branché au moment d'appareiller :jelaferme:

15 sept. 2018

Une vedette poussée par le vent entre les pontons n'arrive pas à se remettre dans l'axe; un monsieur propose gentiment : "lancez une amarre"; le skipper envoie une Amarre lovée mais pas fixée au bateau !

Un soir venté en solo sur mon nouveau bateau je suis fière d'arriver pile malgré le vent de travers et je saute sur le catway; c'est alors que je sens le bateau reculer et je lance calmement à mes voisins : "j'ai laissé la marche arrière". Ils sont venus m'aider en me disant gentiment que ça leur était aussi arrivé - il faut dire que la position du levier au point mort était à 45°, je ne l'avais pas encore intégré.

Un comportement incompréhensible :
À plymouth un anglais arrive gentiment au ponton, en tenue de ville (j'apprendrai plus tard qu'il vient de le sortir d'hivernage)
Beau bateau récent d'une douzaine de m.
Au bout d'une je passe à côté sur le ponton et constate que le moteur tourne toujours et il n'y a aucun bruit d'eau à l'echappement.

Je lui en fait part et il me montre que la commande de stop ne fonctionne plus

Je lui propose d'arrêter le moteur en mettant la main sur l'entrée d'air.
Cela stoppe le moteur en moins de 2 secondes mais dans le compartiment moteur il fait une chaleur épouvantable et tout est recouvert d'une poudre blanche, sans doute un extincteur automatique qui s'est déclenché

Pas mal se liquide bleu sois le moteur ...

Je lui dema'de s'il avait pivert ma vanne de refroidissement ; il ne sait pas où elle est ....

Mais surtout pourquoi n'a-t-il pas appelé le mécano qui a son échoppe au bout du ponton ?

Cela reste pour mpi in grand mystère

15 sept. 2018

Une fois calme plat, au moteur sous pilote, capote de roof. Je vois un bateau moteur à l'avant genre un mille, un cap perpendiculaire au mien, il va a toute vitesse donc j'intègre mentalement qu'il n'y a aucun risque.
Au bout de quelques minutes, j'entends crier "ohohohohoho", je saute pour regarder à l'avant au délà de la capote, puis gros coup de barre pour accoster. Le bateau moteur était un bateau d'assistance à la plongée, qui s'était arrêté et avait mouille exactement devant moi; les plongeurs ne doivent pas avoir bien compris car ils ont fait coucou avec les mains pendant que je passais à quelques mètres de distance.
Sur le moment tentation de reverser sur eux au moins une partie de la faute, mais non j'ai bien dû panser tout mon amour propre pendant un moment.

16 sept. 2018

J'ai eu pareil au cap Sicié, le bateau chargé de plongeurs me dépasse , se met devant nous juste dans l'axe et largue ses plongeurs en m'engueulant. Sirocco qu'il s'appelait cet abrutis, c'est vrai qu'il était prioritaire puisqu'il avait en permanence son pavillon pour les plongeurs, même à 20 noeuds !

15 sept. 2018

Sinon idiotie des autres: Gomera, bateaux les uns à cotè des autres sur pendilles.Pas mal de vent qui pousse les bateaux vers le quai
Un bateau hollandais arrive, mauvais jugement en faisant demi tour et se bloque de travers contre les étraves, avec le vent qui le pousse de travers. Ça commence a cogner un peu donc les gens surgissent de leurs bateaux, essayent d'écarter un peu, rajoutent des parebattages etc, bref rien de bien méchant juste petits dommages cosmetiques.
Le skipper du bateau, qui ne regarde personne et hurle des ordres à son équipage, dit visiblement à ses hommes: écartez l'avant et on va partir. A l'avant ils poussent, gros coup de moteur, bien évidémment l'avant du bateau retombe tout de suite sur les étraves des bateaux, gros grincements d'aciers, des balcons se plient, des enrouleurs endommagés, des ancres tombent à l'eau.
Les tons montent, tout le monde lui dit "stop stop le bateau du port est en train d'arriver il va t'écarter et tu pourra sortir".
Pas content, le "skipper" si on peut l'appeler comme ça décide d'essayer la marche arrière: catastrophe bien sûr des dommages sur tous les bateau pendant qu'il moud plastique et acier. Cris jurons etc etc.
Finalement une personne saute sur le bateau, éteint le moteur et enlève la clé. Gros soulagement general.
Défilé de skippers avec formulaires de constat de dégâts pendant une bonne journée.

16 sept. 2018

Un jour de départ de course à La Rochelle, un bateau ventouse est occupé pour la première fois par un grand-père et des jeunes équipiers. Le skipper leur demande de pousser le bateau (pas confiant en sa marche arrière sans doute) mais rien ne se passe; il les engu... alors copieusement jusqu'à ce qu'un voisin lui dise calmement qu'avec un coefficient de 100 son bateau doit être planté dans la vase !

16 sept. 2018

il y a 2 ou 3 ans à Belle Ile au port du Palais ,dans le bassin derriere l'ecluse ...les bateaux rentraient les uns apres les autres , un grand voilier avec madame devant et monsieur à la barre .. pour reculer c'était madame qui à couple des bateaux tirait , puis mr faisait avancé le bateau ...

manoeuvre pas possible ..quelqu'un dit au mr "passé la marche arriére ça serra plus simple" et la dame de s'écrier "Ah tu voie je t'avais bien dit qu'il y a une marche arriére" ..
sans commentaire

16 sept. 201816 sept. 2018

Un peu la même que Carpe Diem, il y a très très longtemps dans l'avant-port de St Martin de Ré, par petit coeff, il restait de l'eau, mais ça descendait encore.
Sur notre petit Koala, Rêve de Mer, à couple à plusieurs.
On voit arriver l'équipage du bateau juste à côté à l'intérieur :
- on va vous déranger, on s'en va, on a RV aux Minimes pour dîner...
- euh, on est tous plantés et ça descend : faut vite aller prendre le ferry !
C'était avant le pont...

16 sept. 2018

ça me rappelle une fois pendant que l'on cassait une croute mon voisin arrive et un peu moqueur me demande "vous ne sortez pas aujourd'hui pourtant il fait beau vous ne risquez rien". Moi " pas pour l'instant on attend un peu" Sur ce il démarre avec sa famille et arrivé à l'entrée du port je vois son mat immobile qui penche un peu. C'est vrai que c'était une grande marée et on était encore à 1h de la remontée.

16 sept. 2018

un couple avec enfants rentre dans l'ecluse du Chatelier prêt de Dinan en Bretagne ... le pont est levé la circulation coupée ,les gens descendent de voiture pour voir les bateaux .C'était un dimanche matin .

sur un des bateau madame à l'avant mr a la barre , madame avec sa gaffe attrape le bout pendant le long du quai .

L'ecluse se rempli les bateaux montent ...puis ils dépassent la hauteur du quai ...une bonne rafale sur le coté eloigne le bateau brusquement ...la dame surprise mal equilibréé avec la gaffe à la main passe par dessus bord ...

grosse rigolade des gens qui assistent au spectacle .La dame est recueilli par un zodiac , elle a perdu une chaussure mais pas ses lunettes ..

Pas de vetement de rechange à bord ( des novices) la dame rentre à la maison nue sous le ciré de Mr .

Depuis il a toujours dans un sac des vêtements de rechange à bord des bateaux de mr !! et du rhum

16 sept. 2018

heu dis josé, ce serait pas autobiographique ta petite histoire?
:reflechi: :langue2: :-D
jpierre

16 sept. 201816 juin 2020

Beaucoup de vent aujourd’hui ici à Arrecife: ça siffle dans les gréements. Manœuvre ratée ce matin pour ce bateau anglais. Il voulait aller sur une place de mon ponton un peu plus vers la droite. Pas assez de vitesse, manœuvre mal planifiée, compte trop sur le propulseur. Il a perdu le contrôle quand il s’est arrêté au moment du passage de la marche arrière à la marche avant. Il était à ma hauteur à ce moment-là (déjà il n’aurait pas dû se trouver là). Je luis ai demandé où il allait pour proposer mon aide. Je n’ai pas eu le temps de sortir de mon cockpit que c’etait déjà parti en sucette.

16 sept. 2018

Un grand classique que vous avez sans doute déjà vu ! Monsieur à la barre et madame 10 m (ou plus ) devant avec la gaffe pour accrocher une bouée de mouillage, le bateau va évidemment trop vite, madame fait ce qu'elle peut (en général elle lâche la gaffe la pauvre bête !) et monsieur qui l'engueule et se précipite vers la bouée avec une autre gaffe pour la rater à son tour. Il y a plein de variantes sur ce thème là mais en général bien qu'il ait eu tort, monsieur engueule sa pauvre femme et tous les spectateurs se marrent, les salauds (dont je suis !).

16 sept. 2018

tu veux parler de ça ?

16 sept. 2018

Pas grand chose à raconter. Je suis sur un mouillage dans du courant, et première chose à faire en accostant avec l'annexe, l'amarrer.

mais cette fois, j'ai juste une batterie à mettre dans le cockpit, et repartir. Mais pas moyen de la hisser bras en l'air, alors je monte sur le bateau. C'est plus facile maintenant ...

et je vous dis pas le nombre de fois où les couverts partent à l'eau avec l'eau de vaisselle, par les uns et les autres. Il était pourtant mignon mon service décoré de petits coquillages et poissons, assorti aux assiettes. :pecheur:

16 sept. 2018

Ben moi je dis que si vous aviez tous votre permis voile ça n'arriverait pas !
ok je sors :acheval:

16 sept. 2018

m.youtube.com[...]/watch
Il y a cela, mais je dois être hors sujet car je n y ai pas assisté personnellement
Aie aie aie :(((

16 sept. 2018

En Corse nous rentrons dans un mouillage tirant d eau 1,70.
Un superbe cata nous suie un peu vite à mon goût, le nez sur le sondeur j avance très doucement le cata s impatiente...sa râle..je finie par trouver une bassine de sable à 2m30 je tourne un peu et décide de jeter l ancre.
Nous avons notre place pour la nuit
C est juste l eau est transparent plus loin une barre rocheuse garnis d algue est bien visible...mon sondeur me la signalé à temps.
Le cata reviend plein gaz nous insulte a cause de notre lenteur et se pose délicatement sur la barre rocheuse.....
Il a fallut un remorqueur sagement en attente de l autre côté de la callanque.....

16 sept. 201816 juin 2020

j'entre dans l'île de Sein au début de marée montante, coef moyen, fort vent arrière. Je vais tenter d'aller au fond, et essayer de passer le seuil. Si ça touche, c'est l'affaire de quelques minutes.

pas de pot, ça touche. Le bateau se dandine lentement d'un côté à l'autre. Mais les minutes passent, et je ne décolle toujours pas.

subitement, le vent tombe, le port se vide en partie et le bateau se couche. Je suis arrivé au mouillage 1h après.

17 sept. 2018

Un équipage Anglais qui arrive un peu après nous dans une marina à Majorque, il y a du vent et des rafales. La pontonnière l’envoie sur une place un peu délicate. La manœuvre se présente mal, il n’écoutent pas la pontonniere qui leur dit de reculer, bref ... l’étrave balaye le ponton sans le toucher, mais fauche le lampadaire ... qui se retrouve dans les bras de la pontonnière ! Ils s’enfuient sans demander leur reste.

À l'entrée d'une rivière au sud de l'Irlande : dans la partie large de l'estuaire nous sommes sous voile vent arrière, un voilier au moteur nous rattrape.
A un moment mon équipier qui les surveillait du coin de l'oeil me dit qu'ils nous appellent ... pour nous demander de nous écarter, ce que je fis sans discuter vu la taille de son pavillon breton ...

Ils mouillent à l'entrée de la rivière, je préfère aller m'abriter plus haut à cause du fort vent de sud prévu.

Un peu plus tard ils viennent finalement essayer de mouiller par là.
Ils zonent sous génois et moteur puis essayent de passer entre la rive et un petit trimaran.

Leur tirant d'eau de 2 m les plante dans la vase et le génois n'améliore pas les choses. ..

J'y vais avec l'annexe et leur demande de rouler le génois : "pas possible" dit le monsieur "l'ecoute est passée sous la quille"

"Défaites le noeud au bout, et enroulez, mais ne trainez pas la mer descend"

Question de la dame : "va-t-elle remonter ?"
(Absolument véridique)

Je les dégage en poussant sur le côté de l'étrave avec mon annexe et me rend compte qu'ils sont tous les deux en pleine panique.

Comme j'avais emmené ma sonde à main je leur trouve un endroit où mouiller mais ils réussissent à s'échouer de nouveau au même endroit, mais cette fois ci sans génois ils peuvent reculer.

Des amis à eux venant en annexe d'un autre bateau m'intiment alors l'ordre d'aller sonder un peu plus loin pour un meilleur abri, mais sur un ton ! Caricature d'adjudant.
Je me suis abstenu ...

Plus tard tout ce petit monde est passé à côté de nous en annexe en nous tournant ostensiblement le dos.

Là je crois que l'on peut parler de stupidité !

17 sept. 2018

Les plus belles "idioties" auxquelles vous avez assisté.!!

Ici il y en a de bien bonnes croustillantes et tous les jours ,ç'est rigolo

18 sept. 2018

Essayer de passer au Needles entre l'épave du Varvassi et le caillou après 10 ans à faire le tour.
Aussi idiot que dispendieux...

18 sept. 2018

Il etait une fois au siècle dernier...Il y a bien longtemps...

C était a Canet Plage au mois d août sur l eau il y avait foule et mon ami tape un délire:

Trop de monde ici on laisse le bateau au port et on sort faire la sieste avec l annexe, ca te dis ?

Ok mais attend que le soleil soit plus bas sinon on va griller ...

18 heures nous sortons de la jetée coupons le moteur et dérivons doucement en somnolant.

Un léger choc sur le boudin nous réveille, on voit une énorme masse grise et entendons une voix autoritaire qui nous interpelle:

VEDETTE DES DOUANES... VOUS FAITES QUOI ICI ? :policier:

Heu, nous ?

Oui vous!!!

Heu, la sieste. :reflechi:

Ha oui je vois... Pas de gilets, pas de rames, pas de fusées, pas d écopes, pas de miroir, pas de etc... Venez par ici!!! Passez nous votre amarre.

Et la mon ami pas très réveillé prend l ancre avec la chaîne et balance le tout sur le pont de la vedette des douanes.

Contre toute attente le douanier médusé prends l ancre du bout des doigts l air dégoûté la passe par dessus bord et dit a ses collègues on s en va j en ais assez vu.

Avec le recul c est vrai que ce n est pas le travail de la douane de contrôler l équipement de sécurité mais c est certainement dans un soucis de sécurité justement qu ils nous ont abordé en ne voyant personne a bord de ce pneumatique a la dérive.

Nous on en rigole encore (ce que l on peut être c.. quant on est jeune).

18 sept. 2018

J'achète le bateau en mai. Plusieurs sorties, tout est ok.
Mi juillet, sans vent, on décide de se laisser dériver au large, et je demande à ma femme d'éteindre le moteur. Qqs heures plus tard, impossible de redémarrer.
Je vérifie le GO, tente une purge du GO, essaye meme de démarrer avec la manivelle : rien à faire.
Un peu de vent se lève, on décide de lever la GV puis je me dirige vers l,entrée du port, pensant appeler la capitainerie pour m'aider à rentrer à ma place.
Au bout d'une heure de nav, j'entends ma femme "dis, c'est normal que la tirette soit tirée ?"
Évidemment, sitôt rentrée, on a démarré sans problème ????
On aura juste perdu qqs heures, n'empêche ça ne arrivera plus ????????????

18 sept. 2018

Nous étions au carénage de printemps, à Port Camargue, avec les enfants.

Pendant que je grattais la coque, mon dernier fils avait eu la bonne idée d'aller faire un tour dans les ouah-ouah....avec une BD

Lorsqu'il eu terminé sa lecture et fini de déposer son pesant fardeau dans la cuvette, il s'était mis à pomper frénétiquement. J'étais juste dessous à ce moment-là et ai tout pris sur la tête !!!!

Les voisins rigolaient bien, mais en cachette !

18 sept. 2018

Un resto bien à l'aplomb d'une marina, un bon 7B dehors.
Je commence à déguster un Tournedos Rossini et en dessous un bateau hisse sa grand voile, arrisée mais tenue uniquement par les garcettes de ris, la bosse de point d'écoute n'est pas reprise .
A bord une joyeuse bande musique à donf' ( je suppose, ils dançouillaient sur le pont)
Départ du bateau plein cul . . . . Bon . . .

j'attaque mon Tiramisu et le même bateau revient voile affalée mais des morceaux pendouillent de chaque bord de la bome.
Sans doute un silence monacal à bord, étonnant non ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (16)

novembre 2021