LES PLAISIRS SOLITAIRES

Enfin seul !

Plus d'amis, plus de famille. Il ne reste que vous, le bateau, les éléments et un grand sentiment de liberté.

Terminées les concessions, les petites attentions qui rendent la vie à bord supportable en équipage, vous avez la possibilité d'aller au bout de vos envies, voire de vos défauts. Bref, le luxe.

En mer Egée, les prévisions météos sont toujours fausses, il faut dire qu'une multitude de facteurs locaux viennent perturber la plus belle des modélisations issue des ordinateurs de la dernière génération. Il faut aussi reconnaitre que le risque encouru est quasiment nul, au vu du nombre important d'abris surs que vous trouverez à quelques heures sous le vent.

Donc l'initié n'écoute parfois la météo que pour pouvoir comparer la française avec l'allemande, l'anglaise ou la grecque. Le résultat étant assez accablant pour nos prévisionistes, car elles sont non seulement erronées, mais souvent contradictoires.

Malheureusement, dans le milieu du yachting, il est d'usage de les écouter religieusement, surtout en fin de saison, quand la mer est peuplée d'innombrables couples qui tentent d'échapper à l'hospice pendant quelques années supplémentaires.

A la moindre alerte ils se précipitent au port, où ils s'amarrent avec gardes et contre gardes, voire dans des baies super protégées, avec deux ancres et cordes à terres dans les configurations les plus improbables, ce qui tend à démontrer que leurs capacités intellectuelles sont déjà victimes de l'irréparable outrage dû au temps qui passe.

Puis ils vont à la taverne ou s'invitent mutuellement à bord pour jouer à se faire peur avec les fameuses prévisions. Du coup ils se transforment en bernacles, alors qu'en mer les conditions sont parfaites, et que vous pouvez naviguer sur une mer exempte de voiles, comme il y a 30 ans !

Enfin seul !

Lever 5 heure. On scrute le ciel pendant que l'on vide sa vessie. Si le vent est au sud c'est le branle bas. Vite, on remonte au nord tant que l'on peut, pour pouvoir, après, redescendre tranquillement en slalomant au portant entre les iles. Sinon … grasse matinée, enfin jusqu'à 6 heures, car il vous faut pêcher votre petit déjeuner.

Le Meltemi se levant tard, il est inutile de se précipiter, la navigation n'en sera que plus belle et en arrivant en fin d'après midi vous aurez la possibilité de frimer devant nombre d'incapables et quelques rares connaisseurs en manoeuvrant à la voile. Jeter l'ancre après avoir louvoyé entre les bateaux, ou prendre le coffre … celui la même qu'ils ont raté de 2 à 6 fois au moteur !

Un petit signe de la main et un « hello » seront votre récompense. Parfois, quelques escales plus loin, vous aurez droit à un apéro devant un auditoire attentif, qu'il vous appartiendra de captiver ou non, et vous pourrez ainsi passer à la phase 2. Donner quelques bons conseils tout en jouant les modestes et quelquefois y ajouter un coup de bite.

Car côté sexe, ce n'est pas vraiment le top. L'indigène est soit mariée et fidèle, soit trop occupée à exploiter le touriste pour vraiment avoir le temps de penser au badinage, soit encore prévenue contre ces marins de passage qui vous engrossent et disparaissent aussi vite que s'efface le sillage de leur navire.

Il vaut mieux se rabattre sur l'étrangère, mais là aussi rares sont les célibataires, et passé un certain age vous n'emballez plus en ½ heure.

Enfin seul !

Le plaisir de guetter le départ d'une horde teutonique sur un bateau bien plus grand que le votre, puis de les prendre en chasse, parvenir à les doubler, pour souvent changer de cap, car l'escale qui s'annonce ne vous tente pas.

Enfin seul !

Rentrer à Vathi ( Kalymnos ). Un charmant petit port, très étroit, entre 2 falaises et jouissant d'un vent systématiquement perpendiculaire. Y entendre les conseils d'une Belge hystérique, qui y moule depuis 4 jours, sur la bonne façon de s'amarrer. S'y faire incendier par un teuton déformé par la bière qui, après moult manoeuvres, a jeté une 2e ancre à 45°, histoire d'être bien sur de devoir partir en dernier le lendemain et avoir l'occasion de pester contre tous ces capitaines qui ont jeté leur ancre sur la sienne.

Voir des cohortes de vieux cons, à l'ancre dans une baie, vous donner la direction de leur mouillage ( parfois fausse ), alors que seul un aveugle ne la verrait pas, tout en oubliant de vous dire qu'ils ont balancé 60 m de chaine par 4 m de fond ! Le treuil électrique est vraiment une sale invention, car la manoeuvre manuelle possède des vertus pédagogiques intrinsèques.

Dans ces circonstances il y a deux techniques classiques :

L'anglaise, consistant à bien regarder le quidam, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il a été vu et entendu … puis l'ignorer souverainement, ce qui a le don de l'énerver au plus haut point tout en lui signifiant le peu de cas que l'on accorde à ses divagations. Il arrive même qu'il passe tellement pour un con, qu'il finit par s'en apercevoir et renonce à aller manger à la taverne locale.

La méditerranéenne, bien moins élégante, mais ô combien défoulatoire, qui se résume à l'envoyer chier, avec un grand sourire, ce qui a le don de vous mettre de bonne humeur pour quelques jours.

Après de longues recherches j'en ai trouvée une 3e, celle du signal visuel. Ayant bien analysé le code international des signaux optiques, je suis parvenu au constat suivant : un pavillon essentiel a été oublié, la flamme «Fuck you ». Je me suis donc empressé de réparer cette fâcheuse omission en mettant à poste un joli doigt d'honneur blanc sur fond noir, que depuis, je me charge de populariser. 

Enfin seul !

Le plaisir de quitter le port quand tout le monde vient y trouver refuge car un coup de vent s'annonce. S'offrir une journée de vent de travers, surfer avec un 11 m, recevoir des paquets de mer sur le visage, histoire de ne pas perdre la main. On vous prendra pour un fou, mais lors d'une prochaine escale vous serez invité pour l'apéro ou à la bouffe et vous aurez le plaisir de pouvoir répondre à l'éternelle question :

« How was it ? » 

«  A little bit sport, but very nice indeed. ».

Enfin seul !

Vous pourrez ainsi comprendre comment Moitessier est devenu mystique au cours de sa longue route, que votre bateau ne désire qu'abattre des miles, que les nouvelles du monde ne vous manquent pas du tout et que, finalement, un petit tour du monde ne serait pas pour vous déplaire.

L'équipage
18 juin 2010
18 juin 2010

Bravo ....

j'ai adoré votre prose !
C'est bien écrit, bien vu et réjouissant.

C'est un peu différent chez nous, la météo étant bcp plus fiable visiblement. Mais j'ai rencontré des cas comme ceux que vous narrez si bien.

18 juin 2010

solitaire!

on en comprend la cause tant le mépris des "autres" est fortement affiché! me gourre-je?

18 juin 2010

Bravo Mondocane...

Si talentueux et si vrai!

18 juin 2010

On peut ajouter au mépris...

une petite dose de suffisance et une bonne dose de machisme....

Mais enfin, écrire, s'envoler avec les mots, c'est parfois laisser la forme dépasser le fond.

Et je préfère penser que c'est le cas de ce texte.

18 juin 2010

Bravo...

Tres amusant à lire, bel humour, on sent le bon marin bon vivant!

18 juin 2010

Avis discordant ( il en faut)

Ce texte est extrèmement bien écrit, j'en conviens.

Mais, je voudrais apporter quelques commentaires:

1/ Je navigue depuis 3 ans à l'année en Grèce et affirmer que la météo est fausse me semble bien exagéré. J'ai parcouru environ 4000 milles en Grèce et je n'ai été surpris qu'une seule fois! Évidemment, aux abords des côtes, le relief a une grande influence et peut largement interférer sur la situation générale. C'est juste une question de bon sens.

2/ J'aime mieux un allemand qui mouille 60 mètres dans 4 mètres d'eau et qui me le dit, qu'un français qui mouille 10 mètres et qui décroche et vient taper sur mon bateau en pleine nuit :-D

Et de manière générale, je ne trouve personnellement aucun motif de "faire un doigt" à qui ce soit, quelle que soit la manière dont il navigue, dans ces eaux bleues où l'on trouve très facilment un coin pour être " enfin seul!".

Thierry, sur Troll

18 juin 2010

heu!!!

talentueux , c'est vite dit !!!pour l'écriture , oui !!!
comme il est dit plus haut:un léger mépris pour autrui .... bon ,il faut voir , qui est qui !!
la prose pousse a la rencontre sympathique , mais !!!!je n'aime pas trop les aigris ..
des fois après une bonne bière :alavotre:

18 juin 2010

Je l'ai reconnu...

C'est le "blond" de Gad Elmaleh !

18 juin 2010

un vrai Français

aroguant, meprisant, un tantinet vantard(j'voudrais le voir à l'oeuvre dans le canal de la déroute).
enfin tout ce que nous reproche les autres pays,
mais ça n'empèche pas de jouer les piques assiettes à l'escale, chacun navigue comme il veut(ou comme il peu) doit ont établir une hierarchie du bon plaisancier.
par opposition, j'invite les rares "marin" qui ne l'auraient pas encore fait à visiter le site du "petit monde de troll", qui me semble être l'opposé de cette "philosophie",
enfin bien content de ne pas fréquenter le même plan d'eau.

18 juin 2010

Alors

l'enfer c'est bien les autres... :-|
A moins que ce ne soit soi même.

18 juin 2010

Pouf............

........one star Briac.
:mdr:

18 juin 2010

Ne te moque pas

Rachid. J'essayais de me montrer digne et respectueux de l'écriture de notre navigateur solitaire.

18 juin 2010

Onanisme nautique.

Sur l'eau comme ailleurs, aux plaisirs solitaires je préfère l'attitude solidaire.

18 juin 2010

Vous avez dit "cordes"

A trop vouloir en faire il arrive que l'on fasse sous soi: la seule corde sur un bateau est celle de la cloche.

18 juin 2010

"...que l'on fasse sous soi ..." ?

Ca ne manque pas de selle !!! :-D

19 juin 2010

Bizarre

Comme quoi la solitude diffère en fonction des individus. J'aime être seul sur l'eau mais je n'ai jamais eu envie de faire des doigts, je pense même pas que les autres sont cons, j'ai pas envie de les doubler. Etant seul, par contre, je double mes précautions et 60m de chaine ne m'effraient pas avec un vent soutenu (et ce, bien avant d'avoir un guindeau électrique). Dans tous les cas, il y aura 30m, mes nuits sont paisibles. Comme troll, je me méfierai plutôt de l'inverse. Je pars pas du port quand un coup de vent s'annonce, mais là c'est vrai que je brille pas par mon courage. Quand je suis seul, j'ai tendance à éviter les ports, à chercher des mouillages solitaires et donc je ne vois pas de hordes m'envahir. Si je vais dans des coins fréquentés, si j'entre au port, c'est que l'envie de voir les autres me démange et alors je suis tellement content qu'il y ait du monde ! Lever 5 heures, sauf si la marée m'y oblige (pas trop le cas en Grèce), c'est hors de question, surtout si je suis seul.
Bref, moi aussi j'aime être seul et je rêve d'un tour du monde, pourtant je suis aux antipodes de ce texte.

19 juin 2010

que l'on fasse

3 ème personne du subjonctif présent du verbe faire, il me semble.
Où est l'erreur?

19 juin 2010

je conseille

a tous les bernard pivot d'aller faire une dictée si il on 20 il pourront donner des cour de grammaire

rémy

19 juin 2010

se serra pâ

bulllax lè prauf halaur!

19 juin 2010

combien de faute

je dois aller au coin avec le bonnet âne ????????????????????????????

19 juin 2010

au coin

au vent arrière avec les oreilles en ciseaux!

19 juin 2010

Holla !!!

Vous êtes ma lunés les mecs ?

C'était juste un jeu de mots.
Si j'ai bien compris ce que tu veux dire "Faire sous soi" ....
"Ca ne manque pas de selles" ==&gt selles = matières fécales !!!

Ca va mieux ?

PS Il n'y a que trois personnes dans la vie avec qui je suis désagréable concernant l'orthographe et la syntaxe :
mes deux fils et (surtout) moi-même !

Keep cool. :-D

19 juin 2010

Désolé Gadloo

Je l'avais pris au 1er degré.
Avec toutes mes excuses

qui a dit ?

l'ortographe c'est la science des anes ;-)

19 juin 2010

Plus d'amis, ...

Ca m'étonne pas :-( :-) ;-)

20 juin 2010

Aurais je mis les pieds dans un nid de frelons ?

Ce n'est qu'une petite histoire, pas la peine d'analyser, de psychanaliser, de s'ériger en moraliste et dieu sait quoi encore.

Monter sur ses grands chevaux peut être casse gueule pour un marin qui devrait plutôt préférer de prendre le parti ... d'en rire et de boire un coup.

Je ne jouerai pas au petit jeu du "j'ai plus navigué que toi, je suis un pro à la retraite, voilà mes titres de gloire" et autres gamineries de pisse vinaigre.

Chacun navigue comme il le veut, ou comme il le peut, certains peuvent plus que d'autres, et alors ? Du moment où l'on ne se pompe pas mutuellement l'air et que l'on se comporte en "yachtman" tout va bien ... et l'on échappera au pavillon vengeur.

Malheureusement nous avons tous rencontré le roi du port qui se permet tout et n'importe quoi sous prétexte qu'il est autochtone, le skipper peu sur de lui et mal luné, qui après avoir agoni d'insultes sa moitié s'en prend à ses voisins, le nouveau riche arrogant et imbuvable ... j'en passe et des plus pire encore !

Enfin, si l'orthographe est la science des anes, il n'en est pas moins vrai qu'un texte bien écrit est plus lisible et sympa qu'un texte en "fonétik", mais encore est il besoin qu'on le susse (imparfait du subjectif). :-)

pour l'ortographe comme pour le reste

tout est une question de point de vue ,du moment que l'on m'emmerde pas avec mon ortographe je reste serein ,et bonne nav a tous :les bons ,les brutes et les truands ;-)

20 juin 2010

P2

vu ton avatar et tonaurtaugirafe tu peux rester serin !

24 juin 2010

Qu'on le sache...

...aurait été en l'occurence plus "académique", la proposition étant au temps présent, mon cher maître ! (Vraiment imparfait ton subjonctif sur ce coup-là)
;-) ;-)

En revanche, je partage volontiers l'idée exprimée dans ta dernière phrase

24 juin 2010

Bah !

Les - pseudo- certitudes, il est parfois sain (ou vain ?)de les réfuter ;-)

qu'on le susse !!!!!!

vous feriez mieux de susser les glaçons de votre pastis au lieu d'essayer de jouer a maitre capello ,au fait il a fait quoi comme navs capello ????

24 juin 2010

Qu'on le susse ou qu'on le sache

Lézard, était-il besoin que tu réfutasses Mondocane ? :-D

24 juin 2010

Navs dans un verre d'eau...

Capello-Vichy....

21 juin 2010

Bonjour Mondocane

Ce forum est loin d'être un nid de frelons. On y trouve des marins de tous poils et certains friands de récits de mers.
J'en fais parti.

Que ces récits soient glorieux ou piteux, qu'ils soient lointains ou lacustres, tous nous enchantent.

Pour ce qui est de tes plaisirs solitaires, le récit pourrait être des plus agréables en effet et faire la part belle à tes compétences indéniables de marin solitaire, s'il n'était ponctué à chaque paragraphe de poncifs plutôt inutiles et pour le moins désagréables.

J'en veux pour preuve ces quelques mots glanés
Je n'ai tronqué que quelque phrases.

...........................................
non finalement j'y renonce, ça revenait presque à un copier/coller

Bon le prochains avec moins de "gros cons" "teutons" ... bref essaye une nav en solitaire mais sans personne autour du bateau
:-D

21 juin 2010

Allons allons

Mondocane soyez un peu plus politiquement correct!!!
Les ports et les mouillages sont remplis de gens tous aussi merveilleux les uns les autres, toujours prets à vs rendre service avec de grands sourires béats.
Jamais de moteurs ou groupes intempestifs pendant des heures dans des endroits inoubliables.
Les teutons sont d'une discretion délicate...etc etc
tout le monde il est beau, ns sommes tous frères,l'être humain est merveilleux enfin tous les poncifs habituels

22 juin 2010

Bien qu'à l'évidence, notre solitaire

n'ait aucun besoin de mon soutien, j'ai relu soigneusement son post et je me suis surpris à rigoler et à revivre des situations vécues, et j'ajouterais, soit en étant à sa place, soit parfois, je l'avoue, dans la peau de quelques-uns qu'il fustige..

Je ne l'aurais pas écrit comme cela, mais certainement moins bien. J'en redemande.

RV

ben tu vois tu as fait un heureux !!

ta journée n'est pas perdue ! ;-)

25 juin 2010

cela

fera 3!

26 juin 2010

Allons, Mondocane !

Attention à la valeur des verbes !

Que l'on arrache des rires, soit, mais les sourires se suscitent plutôt ;-) La nuance, la nuance quoi ...

D'autre part, un texte aussi fluide ne devrait pas être entaché de fautes d'orthographe, enfin merde, relis toi avant de poster !

Allez, tout ça, c'est pour rire, concocte nous la donc, ta "végétarienne", les occasions de se marrer sont tellement rares !! :-) :-), même arrachées...

22 juin 2010

enfin un qui comprend

pourquoi j'ai posté ce truc, merçi ca fait plaisir.

quand à qualifier quelqu'un de "gros con teuton" il ne s'agit pas d'une insulte, mais d'un diagnostic permettant d'éviter d'en pondre une tartine nuisant à la fluidité du texte.

En octobre je vous posterai "végétarienne", qu'il me faudra retraduire de l'italien, et qui devrait vous arracher quelques sourires aussi.

Naturellement je ne garanti pas qu'il soit véritable à 100%, car j'ai parfois de la peine à résister à l'envie de broder un peu.

24 juin 2010

1 heureux de plus

Et oui! Moi aussi je me suis régalé... Et oui! Moi aussi je ne suis entouré que d'imbéciles égoïstes qui préfèrent louer une voiture plutôt que 4 vélos, sous prétexte que c'est moins cher. Et oui! Moi aussi je suis misanthrope et je (je n'écris pas "moi aussi") conchie les imbéciles qui bisounoursent en couronne. Je vous rappelle que la définition même du QI 100 est la moyenne des facultés intellectuelles, mesurées dans notre monde et avec notre système de valeur, mais quand même...
Ce qui veut dire, en toute bonne logique, que la moitié de la population a un QI inférieur a 100...Et que tous ces gens là ne restent pas forcément à terre !
Bravo Mondocane, j'attends avec impatience tes "végétariennes" et m'en délecte par avance... Je connais peut-être les mêmes!

25 juin 2010

C'est un style sarcastique

mais que j'apprécie davantage que les nombreux récits "politiquement corrects" mais certainement moins sincères. A l'heure où les Stéphane Guillon et Didier Porte sont virés de l'antenne, c'est clair que ce n'est pas dans l'air du temps. Mais peut importe, j'attend le prochain récit avec impatience.

26 juin 2010

politiquement correct...

Il est dommage que sous prétexte de sarcasmes (c'est la mode et bien Français) on sacrifie sur l'hotel du sacro-saint "politiquement correct" des valeurs comme la bienveilance, la gentillesse, l'indulgence ...
Je crois que c'est ce qui me gène dans ce récit au rique (que j'assume) de me faire traiter doux rèveur, cucul etc ...

ps : dommage pour Stéphane Guillon et D.Porte que j'aime bien aussi. C'est pourquoi je ne comparerais pas leur chroniques au récit ci dessus

je deteste aussi le politiquement correct et l'hypocrisie

pourtant j'essaye d'etre bienveillant,gentil,indulgent ! ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (44)

Le beau temps !

mars 2021