Les pieds nickelés font de la voile (saison3)

Vous avez été épargnés par la saison 2 pour cause de galère de santé et de finances, nous passons donc direct à la saison 3, suite de ce fil:
www.hisse-et-oh.com[...]a-chaud

je vous en ai donné un avant goût avec mon fil sur la drisse de génois:
www.hisse-et-oh.com[...]-genois

Alors, désolé, ça va encore être un pavé, et j'espère vous détendre autant que je semble l'avoir réussi pour la saison 1, voici donc les aventures des idiots incompétents en bateau:

8 août 2017, tête dans le coltard, nous prenons l'épave qui me sert de voiture pour 400kms, direction Navy Service, j'ai en tout et pour tout revu mon esquif 1 fois pendant le week-end de pentecôte 2017 depuis sa mise au sec à la fin de la saison 1, et y'a du taf, qu'à cela ne tienne, 3 semaines de congés, j'vais bien faire 6 mois de boulot en 3 jours et mettre vite à l'eau (erreur, en fait, faut 6 mois pour faire 3 jours de boulot sur un petit voilier ^^).

Premier soir, pas de rallonge pour le 220, tant pis, on boira de l'eau tiède, c'est presque 19H et les ships ferment à 17h30 ici, une 'tite bouffe, un semblant de rangement, on mange vite fait, et hop dodo, le gamin dans le carré et nous dans la fibre qui pique, parce que pour pentecôte, j'avais vu que les vaigrages de la cabine avant partaient en live, ben en fait, en effet, ça gratte un peu la fibre de verre, va falloir arranger ça, ainsi que la pompe à pied de l'évier qui merde depuis déjà longtemps, bonne idée, je vais aussi changer le tuyau d'évacuation ainsi que la vanne et le passe-coque, vu que position ouverte ou fermée, je vois pas de différence, j'ai déjà changé celui de l'évacuation des WC, c'était pas un souci…

bon, en fait, pour changer ce foutu passe coque, y'a pas les ergots qui permettent de le bloquer, après 2 h de tentatives, je m'enqueri auprès d'un voisin en train de retaper un Sangria si y'a moyen de lui emprunter une disqueuse 5 minutes, le temps de couper la collerette du passe-coque en croix pour le faire sauter, conseil lu maintes fois ici… sauf que je maîtrise pas les disqueuses et c'est un engin qui me fait peur… résultat, passe-coque bien coupé, mais gel-coat entamé, … sprint chez le ship du coin, achat de watertite pour vite réparer ça et mettre le nouveau passe coque…
Dans le même temps, je refait ma cabine avant, avec du papier vinyl trouvé dans un sac qui traînait dans la canot, je m'attends à ce que ça tienne pas plus de 3 ou 4jours, après remise à sec, il est toujours en place, à voir après un hiver, mais au moins, c'est économique,
entretien du moteur également, des vidanges, j'en ai fait quelques unes, mais jamais sur un moteur de rafiot, et donc encore moins un changement de rouet de pompe à eau…j'ouvre le bazar, manque des ailettes sur l'ancien, ça part tout en couille, et les ailettes sont pas droites, y'en à qui "force" sur le bas de la pompe, normal ou pas? recherche express de photos, ça semble normal, mais va mettre ça en place comme il faut… je refait au moins 5 fois, et le joint de pompe épais comme une feuille OCB pour rouler de l'afghan, ça me rassure pas, ça va pisser la flotte partout quand je vais resserrer le bazar, je prends mon temps, essai, nickel, pas une fuite d'eau, content :) #fier

J'vais donc prendre le rdv pour la mise à l'eau, reste plus qu'à gréer les voiles, on doit vaguement se souvenir comment faut faire, on sera prêt à temps…
ben non, c'était sans compter sur je sais pas quel bordel qui fait suer dans la bôme, on passera 3h à gréer la GV, pour le génois, tant pis, on verra à flot…

arrive la mise à l'eau, on a testé le moteur, on a balancé plein de flotte là ou l'arbre d'hélice pour voir si ça fuyait pas trop, pas de raison, ça allait avant, arrive les gars de Navy et le toualenver, tout flagada… bordel… qu'est-ce que j'ai pu déconner qui va nous foutre une merde… le gars de navy sens bien que je suis pas bien, et me demande "ben, en théorie, le bateau est prêt, mais j'suis hyper stressé", il dit oki, pas de souci, on va y aller doucement, vous prendrez votre temps, 'fin comme d'hab' quoi, vraiment une équipe sympa chez eux.

Mise à l'eau, impecc', tout va bien, j'ai pas foiré mon changement de passe-coque, le presse-étoupe fait même pas une goutte d'eau… c'est bon, vous pouvez enlever la remorque… sauf que maintenant va falloir prendre une place à quai… merde, comment qu'on fait ça déjà? j'ai oublié en 2 ans… au moins 30 minutes à faire des ronds dans le bassin… je sais pas quoi choisir comme place… y'en à bien une qui semble un peu technique à prendre, surtout sans aide sur le quai, demande au seul couple qui traine sur le pont de son bateau, en les rasant pour leur parler, très sympas, au début il croit que je veux qu'il saute à bord pour faire la manoeuvre, je lui dit que non, juste quelqu'un à quai pour me rassurer pour prendre les aussières serait parfait… miracle, presque rassuré, bien qu'arrivant avec peut-être un tout petit peu trop d'erre, j'arrive à faire ma manoeuvre presque détendu, ou moins tremblotant serait plus juste. Le couple sympa décline notre invitation à prendre un verre ou un petit en-cas avouant être à peut-près débutant aussi et trouvant ma manoeuvre plutôt réussie… ainsi se termine cette seconde mise à l'eau du canot, avec le reste de la journée à tenter de calmer mon angoisse…

Je vous passe la nuit d'angoisse le lendemain aussi, ou par manque de confiance dans mes belles aussières toutes neuves j'ai passé la nuit le cul sur le quai à les reprendre toutes les 10 minutes pour cause de mistral…

génois grée avec l'aide de mayko, tout va bien, tout tourne bien, on va se faire une sortie au mouillage de la Gracieuse demain, avec mon bateau, en présence de mayko et sa compagne… loupé, la météo fait des siennes, ça sera séance bricole.

Lundi 21/08/17… quelques heures du matin… ça fait 2 semaines que j'ai rien dormi, vent faible, j'boit mon moka dégueu dans le cockpit, je sais plus si c'est à moi ou à ma douce qu'il s'adresse, mais il nous dit "si une sortie vous tente aujourd'hui, c'est le moment, et si vous vous sentez pas, je viens avec vous"… emmerdé, le machin viril entre les jambes, je vais le voir au bout d'une petite heure "ben en fait, depuis le temps, si ça te dérange pas, j'nous prépare un petit casse croûte pour midi qu'on prendra sur l'eau et on se fait une bouffe ce soir et tu me remets dans le bain?" "oki, on part vers quelle heure?", palabres, toussa, rapides avec mayko, les longs discours sont inutiles avec lui, fin de matinée, on appareille, on part faire de la voile, et merde, pourquoi ce con de génois veux pas se dérouler, on l'a gréé sans souci et voilà que ça déconne, retour à navy mise à couple avec Corrélation, histoire de mon fil sur la drisse de génois, problème rapidement résolu, on mange vite fait, un café, et on repart, notre objectif de cette année est le Frioul, on va donc jusqu'au cap-couronne ou il veux me monter un truc, et m'expliquer aussi pendant la nav' comment sont les techniques du port du Frioul si on reste pas au mouillage… tout se passe bien, retour à navy pour rendre mayko à son navire, il est sur le départ, puis faut bien qu'on assume un jour…
chose faite le lendemain, confiant, la remise en jambe avec mayko, ça fait du bien, je reste débutant, mais je sais encore faire 2 ou 3 trucs, on devrait bien pouvoir faire les 18 ou 19 miles jusqu'au Frioul, c'est pas le cap-horn…

30 minutes de retard sur l'horaire de départ prévu, mais nous sommes prêts, météo bonne pour le jour et bon indice de confiance pour les jours à venir… c'est le moment ou jamais, un vent favorable, ni trop fort, ni pétole, pour 3 jours, en med', on aura pas ça tout le temps…les pieds nickelés font donc une belle manoeuvre de sortie de port, sans encombre, et on arrive à faire avancer le bateau pas si mal que ça sous voiles par petit temps, on est content, tout va bien…

'fin tout va bien… ça fait bien 20 minutes que je me dit que notre cap et le vent, si on vire pas, on va couper le chenal des gros bien trop tôt… mais bon, on a le temps, y'a encore loin jusqu'au Cap Couronne…
"Puce, tu peux me faire une clope stp, faut que je réfléchisse là"
pendant ce temps, je joue un peu sur les réglages et gagne un peu au vent, ça me laisse du temps… de toutes évidences, on passera pas le chenal assez haut sur le même bord, je fume donc ma clope, et réfléchi…
bon, là, on est à 50 m d'une rouge, je gagne plus rien au vent, va falloir virer, on vire… manque à virer… tiens, y'en à un qui tire pas assez sur l'écoute de génois ou l'autre qui la laisse pas filer, pas grave, on recommence… rebelote…
c'est quoi ce bordel?
3° essai, remerde, mais ballot, là, je vois la rouge du chenal qui commence à être à tribord de l'étrave… on refait, reloupé… je commence à me demandé si ils sont cons ou si je suis pas clair… puis je prends idée de lever la tête pour regarder la girouette là-haut où ça fout mal au cou… "bordel de tête de con, t'as manqué les engueuler alors que c'est toi qui fait nawak depuis 10 minutes"… bref, on reprends comme il faut, mais dans tout ce bazar, ça fait bien 5 à 10 minutes que j'ai regardé un peu autour de moi, sauf derrière…
mur noir, avec des lettres blanches… MSC Paloma… bordel, y'a bien 50 mètres ou t'être 100 entre lui et nous, en tout cas il est carrément trop près…
"mamour, tu vois, quand je dit qu'un poker manque de surbeau, là on aurait du penser à mettre le panneau de descente inférieur"
ni une ni deux, elle file dans le carré pour le mettre en place
"laisse tomber, c'est un peu tard je crois, file moi donc les clés du moteur, oublie la GV, on roule le génois, on se mets vent dans le pif vu que ça va, et on déguerpi de là!"

résultat:
_moi pas fier de mon erreur de veille, je propose de continuer vers l'objectif, vu qu'on avait fait presque la moitié du chemin mais sans conviction
_avoir un navire rouleur quand on est pas amariné, c'est impressionnant
_même si un voilier n'est pas une démocratie, ne pas dégouter tout le monde, on a déjà fait l'erreur avec ma fille, pas la peine de le faire avec tout le monde, on est nuls, on fait des boulettes, on l'accepte et on en tire des leçons
_bref, on peux avancer un peu sans écoles et compagnies, mais pas sans les conseils des amis, etc, et en mettant un max de sécu de son côté, seul j'aurai sûrement continué, mais n'étant pas suffisamment compétent j'ai préféré accepter de rebrousser chemin, est-ce une honte, de l'incompétence, de l'humilité, ou une belle leçon de vie, je ne saurais dire, mais en tout cas, cette année, personne n'est dégoutté du bateau, au contraire, et encore plus soif d'apprendre et de maitriser…

voilà, très long et pas forcément bien rédigé, j'avais fait mieux pour la saison 1…
bon courage à tous les néophytes qui se lancent sans apprentissage préalable, faut y aller doucement, le bateau pardonne, la mer aussi parfois…

L'équipage
27 août 2017

:pouce: :-)

27 août 2017

que te dire ces vrai faut savoir rester humble dans la vie , mes faut savoir franchir le pas aussi et aller plus loin a chaque fois , j ai l impression que tu doutes de ton bateau non!!!! la préparation prend énormément de temps et quand tu fait des modifs ces encore plus long , le poker est un très bon bateau très marin pas inquiétude a avoir avec , tu fera mieux l an prochain et reste pas sur un échec . cdt

27 août 2017

Beaucoup de mérite à avoir choisi la voile comme hobby quand on habite loin de la mer . Il y a forcément un temps d' amarinage qui manque , mais pas la bonne volonté . Keep cool , pas de stress , ça va venir tranquilou .

27 août 2017

:pouce: :bravo: :lavache: :mdr:

27 août 2017

@Héronia: du bateau, non, je ne doute pas vraiment, plus dans le manque de soin après plus d'un an sans lui faire ce qu'il mérite, puis l'incompétence, pas totale, mais réelle du chef de bord, un optimist sur plan d'eau fermé, tu te fout à l'eau ou pas, un croiseur en mer et en famille, c'est différent…

bref, j'ai un bon bateau, qui mérite de lui apporter les soins que j'avais commencé de lui prodiguer si j'avais pas eu d'emmerdes l'année dernière, ensuite à moi de me mettre au niveau… et ça, on a beau me dire qu'un refit de bateau est plus compliqué que d'apprendre les bases de la voile, j'ai des doutes… 'fin les bases de la voile, je les ai en fait, c'est les bases de la mer qui me manque, c'est pas tout à fait comme un lac de barrage ;)

27 août 2017

zut, peux plus éditer: @JP: oui, j'crois qu'il faut être complètement cintré et motivé quand t'as peu de moyens et que tu vit loin de la mer pour choisir la voile comme hobby… on a dû au final faire dans les 50 nautiques cette semaine… ça fait cher du mille par rapport au coût… mais on persiste, mon esquif sera un jour au top et nous presque capable de l'utiliser…
pour le demi-tour, j'ai eu les 2 versions de pontons:
"t'as bien fait, faut pas se faire peur et pas dégouter les gens"
"c'est toi le chef de bord, tu a décidé un truc, tu le fait"…
j'étais entre les 2, j'ai préféré jouer le côté rassurant, à tort peut-être, que de continuer vers l'objectif et prendre soit le risque de faire une connerie vitale, le pire, ou la connerie chiante, qui me ferait naviguer seul à l'avenir…

et j'étais déjà dubitatif sur les gens partant en grand voyage à la voile sans grande connaissance, je le suis encore plus avec ma boulette avec le MSC Paloma… soit je me suis remis à la voile trop tard, soit je suis devenu trop peureux, soit je sait pas quoi, mais il est clair que jouer au kamikaze, c'est pas pour moi

27 août 2017

Moi j'aime bien vous lire c'est sympa :pouce:
Ptite technique pour pas sfaire surprendre au dernier moment, voile ou pas toujours le coupe contact du moteur en mode on et la clef dans sa serrure, certes ca peu accrocher un bout mais aussi éviter beaucoup de stress ;-)

27 août 201727 août 2017

Tu as un vrai talent pour raconter.

Si je peux me permettre :
- en mer, les clés du moteur restent sur le moteur (ou alors tu fais comme Fritz dit tout le temps --> un poussoir)
- je n'ai jamais hésité à allumer le moteur pour m'aider si le bateau ne faisait pas ce que je voulais. A ta place, j'aurai allumé le moteur en même temps que ma clope (enfin, si je fumais...)
- tu es chef de bord. Ton stress, tu le gardes pour toi.

Bonnes navs.

27 août 2017

le moteur n'est pas la panacée ,,,s'il fonctionne ce n'est que provisoire
par contre du vent il y en aura toujours ....
apprendre à s'en servir est plus important que la mécanique ..
sur ton poker ,équipe toi d'une bonne godille avec une dame de nage à l'arrière ,elle pourra te servir pour rentrer le cul du bato dans les manoeuvres de port ratées et en cas d'avarie de machine ..
il ne faut pas porter tout sur ses épaules mais déléguer à bord ,fais tenir la barre à tes enfants et à ton épouse ,toi tu règles les voiles ou tu fais la nav .rappelle toi à mon bord ,je vous ai laissé le bato ,j'ai été me coucher dans le carré (juste le temps que vous preniez confiance )
dans le golfe de fos c'est rare qu'il y ai de la mer (sauf coup de sud )
sortez et lu lances une bouée à la mer et tu essaies de t'en servir comme repère pour tourner autour dans un sens et dans l'autre et finir par arriver dessus vent de bout pour apprécier l'ère du poker
mais un mois raccourci par an ce n'est pas assez ..
alain

27 août 201727 août 2017

ben, les leçons que j'ai prise, même au port plus jamais je ferme mes vannes GO
clés sur le moteur, nope, vu ou est le tableau moteur, faudrais remplacé par le poussoir suggéré tout le temps par Alain, trop de risque de casser la clé, mais un petit bout pour que ça pendouille près du contact en attendant, c'est déjà mis en place.
@ptiplouf: le moment ou j'ai demandé la clope, j'avais du temps pour lancer le moteur, on avait pas encore fait nos 3 manques à virer d'affilé et rien derrière, je voyait pas de raison de le démarrer,pour mon stress, en effet, faut que j'apprenne à le garder pour moi, je sais bien faire à terre, sur l'eau, j'ai encore du mal, mais forcément… vu le temps que je passe sur l'eau par rapport au temps à l'eau.
@Alain: oui, en effet, mais avec 3 manque à virer, s'éloigner assez du mastodonte, je voyais pas comment le faire assez vite à la voile, et encore moins à la godille si je l'avais encore (j'ai encore la dame de nage, mais plus la godille, dont mon bateau était équipé…).
Pour la barre, je n'ai aucun souci à la faire tenir à mon fils, d'après mayko, je barre pas trop mal et mon fils encore mieux, encore pas de souci non plus pour ma femme, mais là, c'est elle qui veux moins… 'fin je lui l'ai "imposé" une fois ou deux, si je passe à la flotte ou que mon palpitant lâche, va bien falloir qu'elle sache la prendre cette foutue barre…

'fin bref, on est nul, mais pas si pire que ça, y'a de bonnes bases, manque la confiance… et la trouille du chef de bord de foutre sa petite famille dans la merde, quand mon canot sera encore plus optimisé, et que je prendrais plus confiance en moi, ça ira surement mieux…

ce fil est à triple objectif en fait, recueillir les idées/conseils, dire aux autres débutants que oui, on peux être assez timbré pour acheter un canot et faire de la voile, mais faut être humble et respecter la mer, puis faire rire un peu le monde, si je ne rit de moi-même, comment pourrait-je me gausser des autres…

[edit]@Alain: et oui, je suis bien conscient que 3 semaine par an, dont 2 cet année à bricoler, et une seule à l'eau, c'est très insuffisant, mais je suis pas sur que mon patron me file 6 mois de congés par an… et sans lui, j'ai un peu de mal à assummer mes besoins alimentaires de base, et encore plus le fait d'avoir mon bateau ;) mais ça viendra, un jour, peut-être…[/edit]

27 août 2017

toualenver dit toi bien une chose ces que même un marin chevronné que ce soit en plaisance ou en professionnel font des erreurs rate des manœuvres etc , ces vrai ta fait un choix de faire demi tour , comme dit Alain faut savoir délégué a bord afin de te facilité les taches , quand je navigues avec ma familles ces moi qui fait tous , donc il faut anticiper toujours anticiper , ma godille comme dit Alain n est jamais loin en cas de chasse , cette année on a rajouter du confort a bord avec l enrouleur et le pilote automatique ce qui me laisse plus le temps de faire les choses ,malheureusement mes problème de santé mon bouclé ma saisons un peut tôt , j espère pouvoir navigué cette hivers un peut plus . une astuce avant chaque départ je fait un check visuel de mon bateau avant de largué mes amarres ces rapide et mange pas de pain . cdt

Bien joué Laurent ,l'humilité est la premiere qualité du marin :-)

27 août 2017

Salut,
De mon point de vue de plaisancier du dimanche qui navigue comme toi en famille, tu as eu raison de ne pas faire un truc que tu ne sentais pas. On est pas là pour se faire mal, bien au contraire.

27 août 2017

je n'ai pas très bien compris tes "manque à virer" ...(vent devant )
si on n'y arrive pas par devant on passe par derrière (on empanne)
surtout s'il y a du vent un poker vire sur sa longueur
sans appui au moteur .
la manoeuvre est bien expliquée dans tous les livres de voile .
alain

27 août 2017

ben oui, mais vu la taille de mon pavé, j'vous ai pas expliqué les 360° parce que trop près du vent, je colle le génois à contre… donc on choque la GV, on fait un tour complet, et on repart… "papa, heureusement qu'on à des points de repères par ici, parce qu'on serait paumé depuis longtemps…" "oui, t'as raison, je fait vraiment n'importe quoi… "

le près c'est le près, le vent dans le pif, vraiment dans le pif, quand t'es nul, ben on fait comme on pneu dirait bibendum

27 août 201727 août 2017

Ça s'appelle reculer pour mieux sauter.
Après... les soins à prodiguer au bateau. Bon... il ne fait pas d'eau? Le moteur démarre sans problème? Tu sais comment fonctionne une barre franche et à quoi servent les drisses et les écoutes? Bon bah alors navigue avant de perdre ton temps à bricoler. Quitte à faire des ronds dans le Golfe de Fos. Quitte à ce que ton intérieur ressemble à une cave où les outils côtoient un réchaud et un duvet maculé de sika. Tu iras plus loin la saison 4, puis encore plus loin en saison 5 et ainsi de suite...
Tu as déjà la chance d'avoir une compagne compatissante et qui te pardonne ta lubie. Veinard!
Bon courage pour la suite...

27 août 2017

ouep, on est pas découragés, on a les bases, j'ai écoeuré personne cette année, donc on persévère, on sera toujours aussi nuls, mais un peu moins, pour la prochaine saison…
pas facile d'aimer ça en vivant loin de l'eau et en ayant pas tout le temps que l'on souhaiterais pouvoir y consacrer…

27 août 2017

si on lance bien le voilier en abattant un peu ,avec ce voilier on vire sans mettre le foc à contre il suffit de le laisser fasseyer .on met le foc à contre que si on a de la houle devant ,mais tu dois avoir assez d'inertie pour ne pas reculer et si ça arrive tu inverse les manoeuvres de safran .
tu ne te sers que de ta GV.
mais le forum n'est pas là pour donner des cours de voile basiques
alain

27 août 2017

Alain, je ne dit pas que le forum est fait pour donner des cours de voie de base, j'expose ici mes conneries pourtant assez basiques, pour justement, dire, comme tu le disait le jour ou tu as dit "bon les gars de psl, faut lui filer un coup de main parce qu'un poker, c'est pas tout à fait un optimist", pour donner un retour d'xp d'une buse qui s'est lancé… mais la buse persévère, il lui faudra 3 siècles pour avoir ton expérience, mais on est têtus dans le Forez

27 août 2017

Si tu veux venir perfectionner tes manoeuvres sur le Léman, ça fait moins loin que PSL, fais signe...

27 août 2017

j'aime bien le Léman, à voir, on se mp, ça me dit, puis ça fait un moment que je t'ai pas vu

27 août 2017

Accroche-toi Lolo ! L'an prochain tu atteindras enfin le Frioul ! Dépaysement assuré.

27 août 2017

merci Pascale.
Je suis têtu, pas marin, mais têtu, j'aime la voile depuis ado, j'ai voulu mon voilier je l'ai enfin, je lâcherai pas, ça prendras le temps qu'il faut, mais logiquement, j'aurais du me faire renvoyer dans mes 22, en prendre plein la tronche, et j'ai eu que des réponses bienveillantes pour l'instant…oui, ça ira…ça sera un peu plus long que prévu, mais ça ira…

Tient la semaine derniere j'etais dans le forez pour voir une reserve d'oiseaux sur la loire ,c'est chez toi ? :-)

28 août 2017

bonjour Laurent,

bravo pour tes récits qui traduisent bien l'ambiance des moments traversés.

Là on peut dire que tu as passé le plus dur : on a tous eu notre lot de mauvaises surprises après un bricolage, de désappointements en voyant certaines situations apparemment simples dégénérer en quasi catastrophes, de frayeurs sans savoir pourquoi etc etc...

au final, c'est fait et à moindre mal.

Et tu dis avoir envie de persister : y'a plus qu' à !

A+
(si tu viens environ une fois par mois sur psl, previens moi à l'avance : si ça tombe des WE où je suis libre et dans le coin on se fera des sorties ensemble sur l'un ou l'autre de nos bateaux, voire sur les deux !)

28 août 2017

je verrais plutôt ; oui oui fait de la voile ..
il ne reste plus qu'a faire des phylactères et un peu de dessin ,je suis sur que ça va se vendre .
alain

28 août 2017

@Toualenver;
:coucou:
plus tu pratiqueras, plus tu prendras de l'assurance.
Navigue avec plus expérimenté que toi sur TON bateau pour mieux le connaitre, être rassuré et faire le moins de bêtises possibles...

Le coup des amarres vérifiées à tout bout de champ ;-)
Si tu angoisse pour ça, double tes amarres et vas te coucher tranquille ;-)

Moi c'est plutôt à chaque premier mouillage forain où je ne suis pas très rassuré, au début.

A quand la prochaine "saison" ?
:mdr:

28 août 2017

Écris un livre, j'achète!

28 août 2017

@ Toualenver.
Peux-tu naviguer dans ton coin , lac rivières , plans d' eau ? en faisant ça toute l ' année , tu t 'entraînerais mieux . Tu prendrais confiance et tu aurais beaucoup moins de problèmes . Tu peux aussi naviguer en mer sur des bateaux copains un week-end de temps en temps, ce qui te libérerais des séances de clés anglaises sur ton bateau.
Bonnes Naves

28 août 2017

Bonjour toualenver, c'est vrai que tu racontes bien. En plus c'est une histoire où le lecteur est en même temps le principal protagoniste du scénario. Car je ne suis certainement pas le seul à me reconnaître dans ces angoisses, hésitations et autres sentiments d'échec. La 1ere fois où je suis parti à porquerolles, j'avais l'impression de faire une transat. Je m'étais donné 3 jours. C'est te dire!

Pour ce qui est du poker, c'est un bateau très maniable, assez réactif à la barre, qui préfère virer au vent qu empanner. On a souvent tendance à trop en faire, alors qu'il suffit de le suivre dans son virement de bord. Il ne sert à rien de mettre le génois à contre. Il suffit de le lâcher et de le récupérer en douceur lorsque le vent te le renvoie sur l'autre bord. En solo c'est bien pratique. Si tu ne parviens pas à virer, c'est peut être parce que tu manques de vitesse.
Comme ftc, je me fais un point d'honneur à me servir le moins possible du moteur, mais dans certains cas, on oublie son honneur. Par contre il est curieux que le msc, à 50m de toi n'ai pas manifesté sa présence par un coup de corne.
A un de ces jours peut être sur le plan d'eau. N'hésites pas à me le faire savoir.
(Comme me l'a fait remarquer un heossien, le poker n'est pas un petit voilier). Non mais! :alavotre:

28 août 201728 août 2017

Salut Laurent,

Il faut dire que peut être ta zone de nav n'est pas l'idéal pour débuter?
Je dis peut être parce que je ne connais pas très bien ce coin la.

Viens par chez nous et tu veras qu'il y a des centaines de possibilités de petites sorties ou de sauts de puces qui facilite bien les début.

J'ai bien compris que c'est pas facile, alors je te donnes la solution pour changer de bassin de nav.

1/ tu braque une banque, tu gagne au loto, tu fais un héritage enfin tu te démerde pour faire fortune même petite.

2/ tu mets ton bateau dans un port genre Bandol ou autre dans le coin à prix d'or

3/ tu profites.

C'est quand même pas bien compliqué non? allez zou yapluka :langue2:

Bon, je déconne mais tu est sur la bonne voix, continu et surtout tu racontes très bien... peut être une vocation à creuser??? ;-)

28 août 2017

@pierre2: oui, la volerie du Forez, et l'écopôle aussi, c'est dans mon coin ('fin disons à 10/15kms)

@Moyak: j'en prends note, je pense surement redescendre d'ici 4 ou 5 semaines, faire encore quelques bricoles.

@Alain: pas mal oui-oui, puis les jeunes connaissent encore, alors que les pieds nickelés, c'est moins sûr ;)

@Misurarca: oui, j'y ai passé presque la nuit, parce que parmi les neuves, j'avais mis aussi une vieille écoute de gros voilier, et je doutait du noeud, parce qu'il me semblait que le bateau avait avancé le long du quai, et me voyait pas taper dans la nuit le gros bateau devant moi, prochaine saison, pour l'été 2018 en principe.

@tupperware: coucou, ça faisait longtemps, ça fait plaisir. Je réfléchirait bien à la question, mais pas certain d'avoir assez de matière pour faire plus d'un chapitre :P

@Oceanix: oui, j'ai 2 lacs de barrage à environ 45 minutes chacun de chez moi, ça fait un moment que j'y songe, mais toujours pas pu m'organiser pour.

@Capolarge, oui, un très bon bateau, et pas si petit que ça en effet. Pour le MSC, j'ai encore du mal à estimer les distances sur l'eau, j'ai dit 50 à 100m, mais y'avait peut-être plus, en tout cas, il était bien trop près de nous selon mon goût.

@Harry: ben, si la zone est pas si mal, dans le Golfe, tu a pas de mer, et en sortant, le seul truc chiant est de couper le chenal des gros quoi, et après, tu a tout de suite plusieurs coins sympas ('fin de ce qu'on m'a dit, vu que j'ai pas encore été foutu d'y mettre les pieds ^^ (ou la quille pour être exact))… l'option var… ouep, faudrait le loto alors…

29 août 2017

comme dit pierre 2
amarres en écoute :taquets en déroute ..
le nylon toronné en 16 ça suffit pour ton navire et c'est élastique ..
alain

A laurent ,oui c'etait l'ecopole :-)

28 août 2017

Sympa et bien écrit ton récit ! On revoit un peu nos débuts.
Tu as parfaitement raison de ne pas tenter au dessus de tes capacités au risque de dégoûter ton Amirauté.
Néanmoins : me demande si tu n'es pas un peu trop perfectionniste et victime des récits lus ici où tu passes beaucoup de temps : des vieux hyper compétents qui savent tout, on toujours le bon réflexe et le dernier mot avec toujours une modestie digne de timides violettes ...
Il n'y a pas besoin de la compétence de Motu, Nora ou Lwing pour traverser le golf de Fos. Sont pas nés avec non plus.

Il y a 40 ans quand il n'y avait pas le net on ne se posait pas tant de questions avec un matériel pourtant bien inférieur en qualité et précision, assez souvent sans moteur du tout.

Alors on merdait mais bon généralement sans grosses frayeurs ni casses.
Bonnes navs !

29 août 2017

Exactement.

28 août 2017

@Toutenalenvers;
si tu as des clubs pas loin de chez toi profites et fonce.
C'est ce qu'on fait nous même, on s'entraine sur eau douce (et plate héhé) et on sors pour les congés.
Cela permet aussi (si ton club le permet) de sortir avec fort vent (sur eau plate) pour apprendre a gérer des conditions pas toujours faciles, apprendre a gérer les atterrissages avec vent de travers etc...
:pouce:

29 août 2017

Super ! :pouce: :pouce: :bravo: :alavotre: :alavotre: :alavotre:

29 août 2017

Un régal à lire.
Merci Laurent et à Maico pour son aide.
Polo

29 août 2017

Lecture très sympa ! quelqu'un qui sait écrire ne peut pas faire un mauvais marin !
pour ma part, j''avais acheté un paquebot de 9,50m un mois de février et je n'osais sortir du port car les bateaux voisins semblaient si chers que j'avais peur de me vautrer en revenant.
Je suis donc parti direct traversée Toulon-Corse, en ligne droite, en travers de la houle, le pilote auto ayant eu la gentillesse de rendre l'âme à la sortie de Toulon... et le premier boat que je croise ... un sous marin !!!! p'tin j'avais pas prévu ce genre de rencontre, j'ai parcouru frénétiquement tous les annuaires et autres recueils à bord pour savoir comment me comporter... à 10h du mat vous digérez vitre le petit déj ! bref... et en arrivant... j'ai attendu qu'il fasse nuit pour enter dans le port de Calvi.. le stress total... mais une fois amarré (après avoir dégommé mon feu avant sur le quai) je me suis tapé la meilleure entrecôte de ma vie ! quand j'ai demandé une double à la serveuse... elle ne voulait pas me croire !!!!

30 août 2017

au fait as tu amenè à bord le canari dans sa cage et le poisson rouge dans son bocal pour vous tenir compagnie en mer ..
ça c'est déjà vu ..ainsi que le bac à géranium sur le balcon arrière ..
tout l'hiver mon voilier est à l'eau à la londe les maures ,vous êtes les bienvenus à bord ,bien que le mien n'est pas le "mentor" ou là on apprend à manoeuver la voilure .mais ça permettrait de passer un bon moment ensemble ,vous pouvez y dormir ,moi je rentrerais à la maison
alain

30 août 201730 août 2017

merci de l'invitation, Alain, je note, à voir comment on pourrait s'organiser.
Sinon, pour rebondir sur ton post au sujet des aussières ou tu me conseille le nylon en 16, le gars de chez AD m'as dit que le 12 suffisait pour mon canot, j'ai donc pris 4 aussières en polyamide 3 torons de 12, 10m chacune, faudra que j'en prévois 2 de plus

(et j'ai même une belle drisse de GV toute neuve en équinoxe 10mm de chez cousin, vu le niveau, j'en suis pas encore à chercher les cordages haute-performance ultra-léger ultra-résistant et ultra-cher (surtout que 65€ un bout de ficelle, je trouve que ça fait bien assez ^^)

@JPCorse: en solo, j'aurais peut-être été assez courageux ou con pour tenter ce genre de truc, mais en famille, ça me refroidi, manque de confiance en moi sûrement.

30 août 2017

Je l'ai fait en solo, un mano à mano que je voulais.

30 août 2017

il y en a bien assez ,mais n'utilise jamais d'écoute pour faire des amarres sans amortisseur .
alain

30 août 2017

Tu as pris la bonne décision . A mon avis . Certains se seraient envoyés et auraient pris leur téléphone pour appeler en cas de mauvaise posture . Même lorsque l'on a un peu d'expérience ,des fois on prend une décision identique si ça passe pas . La responsabilité de l'équipage prime .

31 août 2017

Je repensais à ton message et je me disais que si tu étais quelqu'un d'autre, il serait tourné différemment :

  • tu n'aurais pas "fait des noeuds avec une drisse", mais, "tu aurais remis en ordre pour les 3 prochains siècles un système à la con conçu par des salopards de riches pour faire croire aux pauvres que la mer n'est pas pour eux, et nourrir les parasites des chantiers."

  • tu n'aurais pas "failli te taper un cargo", mais "réussi à éviter un cargo surgit de nulle part, alors que le bateau refusait de virer."

Les bricoles dont tu parles arrivent à tout le monde, petit ou grand navigateur. Emmerdes ou faits d'armes, c'est surtout une question de point de vue AMHA.

Bonnes navs.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (53)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021