Les orques de barbarie

je suis tombé sur cette vidéo mais peut-être la connaissez-vous déjà ?
www.huffingtonpost.fr[...]-un-im/

L'équipage
10 oct. 201610 oct. 2016

J y ai vu des orques attaquer et dévorer des dauphins mais j ai pas vu de barbarie. Ni d embuscade comme l indiqué le ss-titre racoleur de la video. Les dauphins chassent en bande et sont chassés à leur tour par une bande d orques... That's life.

Barbarie c'est juste pour le jeu de mot, il est bien certain qu'il n'y a pas de barbarie là dedans, comme tu le dis c'est la vie ! Nous mêmes nous inscrivons dans cette chaine alimentaire, nous régalant d'un bon steak avant d'aller nous mettre aux vers.... :heu:

Elles doivent bien bouffer un humain aussi de temps en temps meme si la combi en neoprene doit avoir mauvais gout ;-)

Ben orgue au contraire de orques est un nom féminin au pluriel ! Et si j'avais titré automatophones ou limonaire, ça le faisait pas..... :heu:

11 oct. 2016

@M@telot Phi : c'est bien de vérifier avant d'affirmer !
www.cnrtl.fr[...]e/orque

11 oct. 2016

On va trancher :

l'académie des croulants, sise quai conti, ayant usurpé aux vrais intellos la fonction de gardien du temple de la langue (par la volonté du gouvernement d'alors, aux arrières-pensées féodo-ecclésiastiques), c'est son sublime torche-cul qui fait foi : le dico de l'académie française - 9ème édition (oui, ça travaille pas vite, un vieillard trémulant) dit :

"ORQUE, n. f.

XVIe siècle. Emprunté du latin orca, de même sens. ZOOL. Cétacé carnivore de la famille des Delphinidés, long de six à neuf mètres et extrêmement vorace (on dit aussi Epaulard)."

Dont acte.

14 oct. 201614 oct. 2016

La réalité m'oblige à dire que l'académie n'est ma tête de turc que dans les discussions sur le sens des mots, sujet qui me tient particulièrement à coeur. Quand elle recense les mots et leur donne une définition officielle, quand elle étudie les évolutions du langage et les entérine dans le dictionnaire, elle fait son boulot. Par contre, quand elle tend à imposer ses points de vue contre les usages pour des raisons purement idéologiques, au risque de se contredire, là elle outrepasse son rôle, rôle qui ne lui revenait d'ailleurs pas, mais qui lui a été attribué, grâce à une trahison, par ce pouvoir si souvent dénoncé.

Bon, j'y suis sensible en ce moment parce que je viens de lire le bouquin de Maalouf, mais le sens des mots doit être celui que l'usage souhaite leur donner, pas celui que le pouvoir veut imposer.

Sur le CESE, j'ai rien à dire de particulier, si ce n'est que leur immeuble était autrefois orné d'une lanterne magnifique ayant servi de phare aux premiers aéronefs, et qu'ils l'ont foutue par terre à l'occasion de la reconstruction de leurs locaux malgré leur promesse de la réintégrer dans la nouvelle architecture...

[EDIT] ah ben tiens : à l'occasion de ce post j'ai fait une petite recherche, et j'ai trouvé ça : www.histoire-auteuil-passy.org[...]ocadero
Ils sont pas que dangereux, au CESE !

Moi je crois surtout que les mots ont une charge affective liée à notre vécu, à notre éducation, à notre région, à notre génération..... ce qui fait déjà beaucoup !
Que l'académie lui donne son sens légal permet de décanter tout ça.
Je prends souvent le mot Muscadet pour exemple, parce que pour moi qui suis nantais, ce mot contient ma région, ses différents territoire, les vignerons que j'ai fréquentés etc....etc... (et le chantier Aubin )
Pour un parisien le même mot n'a sans doute pas ce contenu.
Mais que l'académie le définisse n'enlève rien à la vision que je pourrais transmettre, ni à la vision que pouvait en avoir Blondin ou Bernard Dimey.... Elle se contente d'en donner le sens brut dépouillé de ses affects ....

14 oct. 2016

Pour le moment, il semble que le mot "mail" sont plébiscité par l'usage. Et comme il existe en français depuis lurette, ce n'est pas choquant que l'usage en ai détourné l'acception. C'est pas la première fois.

14 oct. 2016

C'est bien pour ça que je précise que l'acception de "mail" pour le courrier par internet n'est pas celle d'origine. De même que le mot "digital" est passé de "relatif au doigt" à "numérique". Le mot existe dans les deux langues, mais avec deux sens différents, l'usage français le reprend parce que c'est plus cohérent et plus simple, sans pour autant faire disparaitre le sens primitif.

14 oct. 201614 oct. 2016

Disons que le langage évoluant moins vite que les techniques, c'est sûr que ça peut créer des décalages. C'est pour ça qu'il faut laisser l'usage faire avancer les choses, et surtout ne pas freiner des 4 fers en le bridant par décret. Plus souvent le terme est employé, plus rapidement il est compris par plus de personnes.

Comme tu as modifié ton post, je modifie le mien pour compléter ma réponse : ce que tu dis est potentiellement vrai dans le cas de mail (mais pas dans celui de "digital"'), sauf que moi, je n'ai que très peu - voire jamais - entendu prononcer le mot "mail" dans son acception française. En tout cas je ne m'en souviens pas. C'est essentiellement une question de prononciation. D'ailleurs les anglos-saxons emploient plutôt le terme "email".

14 oct. 201614 oct. 2016

Qui a tort ? Toi, yantho, bien sûr, puisque l'académie dit "mel".
D'ailleurs je me sens presque coupable chaque fois que j'utilise "courriel" (c'est à dire, pratiquement chaque fois que je parle de cette chose). Les deux sont des néologismes, mais "courriel" m'évoque quelque chose de bien concret, et a une sonorité familière, alors que "mel", ou "mèl" ... que dalle ! Z'auraient bien dû écouter les québécois !

14 oct. 2016

bon, je vais le placer ici, parce que pour faire suite à votre débat, vu l'arborescence du forum, y'a que là que ça sera bien placé, mais ce n'est pas une réponse pour yantho:
(puis en plus ça va vous plaire du coup):

tl,dr

15 oct. 201615 oct. 2016

tl, dr : to long, don't read :-p

et sinon, pour ton post en dessous on est d'accord ;-)

[edit] en fait, pas sur qu'on soit totalement d'accord, je crois que j'en pense bien plus de mal que toi… quand au CESE, vu que j'essaye en général de rester poli sur ce forum, je vais pas m'exprimer…je pourrais leur proposer autre chose que la sodomie de diptères, avec des mots bien plus crus, et à base de verre pillé sans lubrifiant…[/edit]

14 oct. 2016

Je pense que ta réponse est que l'académie a tort, et je suis d'accord ave toi !

14 oct. 2016

C'est marrant, cette hostilité envers l'académie. Elle semble hanter tes jours et tes nuits. Pourquoi ? Elle n'est tout de même pas bien gênante... Son dictionnaire est en général utilisé, comme tu viens de le faire, en ultime recours dans une discussion où les multiples références se contredisent. Pas si mal de pouvoir mettre un terme... A part ça, il y a des institutions bien pires. Le CESE me dérange beaucoup plus.

14 oct. 2016

Dangereux, probablement pas, mais coûteux, le CESE. J'aimerais bien avoir leur salaire et leur temps de ?travail? ou de présence. C'est beaucoup plus intéressant que d'être député : on n'est pas élu, mais nommé ou (de mémoire) coopté ; on n'a donc pas à répondre aux électeurs ; on n'a voix que consultative, donc pas de trop lourdes responsabilités. A quoi servent-ils, je n'en sais trop rien ; peut-être à apporter une caution à des choix politiques ? Dommage que j'aie pas les copains qu'il faut, ça ferait un bel appoint à ma retraite de 700 euros. Et même à mon âge je pourrais assumer la charge de travail, super. Je t'assure que tu devrais regarder cet organisme de près (c'est pas long).
Le bouquin de Maalouf, sais pas ce que c'est, vais chercher dans quelques jours.
Le sens des mots, bien sûr qu'il évolue. Je suppose que l'académie, comme moi (si ça peut lui faire plaisir...), s'insurge contre une évolution trop rapide (qui n'a plus rien à voir avec la modification normale, au cours de longues années, de la forme et du sens des mots), et le danger de la perte d'un sens généralement admis, etc... etc..., voir fil pas-si-vieux-que-ça-mais-mis-à-l'ancre. Je ne me répèterai pas plus !

14 oct. 2016

Bonjour
Tout à fait d'accord
J'utilise "courriel" ,Québécois, qui vient de courrier,
Je n'aime pas "mel" , quai de Conti, qui vient de "mail",
Qui a tort?

14 oct. 2016

"mail" existe en français depuis (belle) lurette ???? Oui, mais pour désigner une avenue puis, par dérivation (en passant par le Québec) un centre commercial !
Pour du courrier, on a eu parlé de la malle-poste, mais de mail ?

14 oct. 201614 oct. 2016

Plus simple, évidemment ; plus cohérent, sûrement pas.
Un exemple : dans les temps anciens des débuts de l'informatique personnelle, on disposait de peu de documentation. Il m'a fallu des mois pour comprendre la notion de "fichier". Pour moi, un "fichier" était un ensemble de "fiches" ; le mot important de cette définition étant "ensemble".
Un fichier informatique, nous savons tous maintenant que c'est tout simplement un document. Mais à l'époque, rien de ce que je lisais sur l'utilisation d'un fichier ne "collant" avec la définition du mot, j'étais complètement paumée.
Si je ne parlais pas anglais, j'aurais eu le même problème avec le mot "mail".
Ce n'est pas une évolution normale des mots, ce n'est pas cohérent, ce sont des greffes de variétés différentes plus ou moins compatibles. Elles prennent quand la majorité des utilisateurs ignore, ou accepte d'oublier, le sens précis du mot. Au lieu d'enrichir la langue, elles l'affaiblissent. Qui, de nos jours, lisant le mot "mail", le prononcera "à la française" ? Qui se souviendra du sens primitif ? Même les "mails" commerciaux tendent à disparaître (comme dénomination), parce qu'un mail, ben quoi, c'est un mail, "mèïl".

14 oct. 2016

"il faut laisser l'usage... surtout ne pas freiner des 4 fers en le bridant par décret" : tu as bien sûr raison.
Curieux que tu n'aies pas entendu le mot "mail" : j'avais salué avec plaisir sa résurgence, malgré le déplacement de sens ; c'était dans les années 70 je pense, époque de l'avènement des grands ensembles commerciaux hors centre ville.
Oui encore pour email, en anglo-saxon ; et c'est bien normal, puisque pour eux il n'y a pas eu de distorsion du sens, juste un enrichissement (un vrai) du mot mail (courrier), "email" ajoutant la notion électronique.
Mais c'est là qu'est la différence : avec ce terme, ils enrichissent leur langue, alors que nous appauvrissons la nôtre. En ce sens, courriel aurait suivi la même logique qu'email, et aurait été préférable (et compréhensible par tous).
Un néologisme né de l'évolution d'un mot ancien témoigne de la vitalité de la langue, puisqu'il a un sens qui fait référence à tout un contenu connu, en l'enrichissant ; un néologisme emprunté à une autre langue témoigne parfois d'une carence (il est certain que ni nous, ni les anglais, n'avions dans nos langues un mot tel que "iceberg", et pour cause) ; mais souvent aussi de la pauvreté du vocabulaire du locuteur, qui ne connaît pas bien sa propre langue et attrape au vol un mot à la mode, sans vraiment en connaître le sens.
J'ajoute que "digital", que tu cites comme ne posant aucun problème... m'en a posés, à moi, toujours à cette époque divine des débuts de l'informatique personnelle ! Je ne connaissais que le sens faisant référence au doigt... et je n'avais pas tort. C'était le seul sens en français, jusqu'à il y a quelques dizaines d'années. Ce sont les anglais qui employaient "digital" pour notre "numérique" (il paraît que c'est parce qu'au début... ils utilisaient leurs doigts pour compter). Faut voir aussi comment les notices étaient traduites... et les notions étaient tellement nouvelles qu'on adoptait les mots sans réfléchir. Hélas.
C'est bien tout ce que je voudrais : qu'avant d'adopter un nouveau terme on réfléchisse un peu. Pas besoin de loi pour ça ; aucune loi n'a jamais empêché de dire ou d'écrire n'importe quoi (c'est bien pour ça que je me permets...). Le langage n'a pas de loi, mais des règles, comme la politesse, et elles sont évolutives.
Off my soap box, et pour de bon (pour aujourd'hui).

14 oct. 201614 oct. 2016

Je voulais dire "qui a tort du Québec ou de l'Académie, lequel à fait le mauvais choix dans l'officialisation d'un néologisme?"
J'ai mon avis :litjournal:

14 oct. 2016

@ toualenver, vu que l'arborescence ne me permet pas de comprendre.
C'est quoi ta réponse, à quoi et à qui ????

11 oct. 2016

Pas si evident

www.larousse.fr[...]e/56573
orque nom féminin (latin orca)

fr.wiktionary.org[...]i/orque
orque \??k\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

11 oct. 2016

Il semble que ton unique but est d'avoir raison...

11 oct. 201611 oct. 2016

Non. :non:

Désolé, garçon mais "orque" est un nom féminin.

"ORQUE n. f. XVIe siècle. Emprunté du latin orca, de même sens.
ZOOL. Cétacé carnivore de la famille des Delphinidés, long de six à neuf mètres et extrêmement vorace (on dit aussi Epaulard)."

Le Dictionnaire 9eme édition.

C'est juste la version "légale" du sens de ce mot. :mdr:

11 oct. 2016

le Nabot Robert n'est pas le gardien du temple, même s'il réfléchit et agit plus vite que les séniles séquanais.

Je suis plus intéressés par les roberts de filles que par ceux des garçons :cheri:

Robert, gérard, rachid ou félicien, la rousse la brune ou l'albinos peuvent raconter ce qu'ils veulent, c'est exactement comme ce que tu viens de dire : une connerie à partir du moment où ce n'est pas le sens officiel.

Le sens officiel des mots de la langue française est celui déterminé par l'Académie française (académie de vieux croulants, certes, mais bon) et publié au Journal Officiel.

Reste que tu peux penser autrement et donner TON sens a toi à ce mot. C'est comme tu veux.

Pour moi, quand je dis "un orque", ça veut dire donne moi ton nom que je te fasse un chèque grassouillet à ton ordre".

Pour toi, c'est quoi?
Ce serait con qu'on n'emploie pas le même sens pour le même mot, non? :mdr:

La sagesse a encore vaincu le moderniste inconséquent ! :mdr:

13 oct. 2016

:mdr:

Tu devrais essayer "mon pauvre vieux".

Pour "gros vieux", pourquoi pas, c'est vrai que celui qui frappe ce que je dis a pris un peu de poids.

Étant donné que tu évites, en général, d'échanger avec moi puisque les mots de plus d'une syllabe te rebutent...je vois mal comment tu pourras tester :mdr:

Ou alors, peut être fais-tu partie des CRS qui gardent les écoles primaires et qui peuvent suivre les cours entre deux rondes? :mdr:

14 oct. 2016

Je préfère, à l'antique : "bon vieillard". Ca marque fort.

14 oct. 2016

Bravo, la citation !

11 oct. 201611 oct. 2016

@nemo : Argh ! tu m'as pris de vitesse ! toujours là quand il faut, le Nemo. Mobilis in mobile.

11 oct. 2016

La sagesse ne vainc personne, car elle ne combat point. Et le modernisme peut aussi bien être inconséquent que la sagesse. Un con, c'est quand on est pas sage.

Non, non : pas "un peu". :mdr:

J'ai pris bonne note que tu n'es "plus" garçon.
Accepte toutes mes excuses, je ne savais pas pour ton accident :oups:

11 oct. 2016

Il ne disent pas des conneries, ils prennent des libertés par rapport au dico officiel, lequel est souvent en retard sur l'usage.

11 oct. 2016

Ah merde ! pour une fois ce sont les décatis du quai conti qui sont en avance ! :oups:

C'est Hi dieu possible de sexe primé comme ça ? :tesur:

11 oct. 2016

J ai réglé la question du " mon garçon" condescendant que j apprécie peu moi. J interpelle némo par "mon vieux". Je vais tester d ici peu " mon petit vieux" avant de lancer " gros vieux"

14 oct. 2016

Il y a aussi les canards, les poules, et bien sur les orgues ...
la Barbarie est vaste puisqu'elle englobe tout ce qui n'est pas Rome...
Il y avait aussi les pirates de Barbarie (autrement appelés Barbaresques)

T'es fou ! on va avoir la bande à Bouteflika sur le dos....

14 oct. 2016

C'était plutôt Athènes, puisque le terme "barbare" désignait tous ceux dont les grecs ne comprenaient pas la langue, y compris les romains.

11 oct. 2016

j'ai lu sur le site donné en lien plus haut que les autorités néo-zélandaises n'ont jamais recensé d'accident entre orque et humain.
.
Ce jeune homme se fait un peu bousculer par un orque et s'en amuse...
www.huffingtonpost.fr[...]08.html

11 oct. 2016

certes certes ( enfin pas sur , a voir les seaquariums , encore que la problématique est différente) , mais elles ont coulées plus d un bateau !!
bon, dans ce cas on parle d épaulard ! :tesur: :heu:

11 oct. 2016

Je suis bien d'accord... j'aurais une franche trouille.

11 oct. 2016

Masculin ou féminin : normalement la moitié de la population est du 1er genre, et l'autre moitié du féminin, sauf accident, comme pour Matelot Phi.

Ce que tu peux être ringard !
Moi je connais une fille qui s'appelle Etienne....

Bière québecoise ? Bon je suis allé voir....A force de lire bonne état sur les annonces de LBC fallait bien que ça arrive pour les produits de Saint-Etienne...; :jelaferme:

11 oct. 2016

bof , élevé chez les curés ! :oups:
tu connais les sœurs Étienne ! :-D
ou alors , pi être ta sœur? :jelaferme:
:alavotre: :topla:

15 oct. 201616 juin 2020

Etienne est bien un nom feminin ! ( foi d'alcoolo , ou foie d'alcoolo, comme vous voulez... )
:mdr: :mdr: :mdr:

16 oct. 2016

Non, UK / Irlande

:alavotre:

Vous etes bien des francais :on parle d'orques et vous vous deblaterer sur l etymologie du nom,ça ne m'etonne pas que la france se casse la gueule,nos politiques bavards ont encore de belles années devant eux :jelaferme:

11 oct. 2016

T'as raison. Les orques sont-ils des mammifères noirs à taches blanches, ou le contraire ?

11 oct. 2016

Pour les zèbres, un concile de scientifiques a tranché. Ss dte ils réfléchissent encore au cas de l'orque

Encore pire : les orques sont-elles des mammifères ou sont-ils des pappifères?

Les orques sont des animaux exeptionnels 'je pense qu ils ont la place de l homme dans le milieux maritime (en moins con) ;-)

11 oct. 2016

Moi je ne crois pas, parce que les hommes, quand ils sont face à un baleineau isolé, ils se demandent s'ils doivent s'émouvoir ou le tuer. Les orques ne se posent pas la question : ils prélèvent chacun une bouchée et vont roter tranquillement leur repas un peu plus loin.

Pour le baleineau c' est surement pas tous les hommes ' beaucoup vont se demander si ça se mange un baleineau? :-)

C'est vrai, on devrait faire pareil :
plus de surpopulation, plus de faim dans le mode, plus de voisins cons.
:pouce:

11 oct. 2016

L'orque est un dauphin ,il est tellement en haut de la chaîne qu'il se permet de manger des dauphins car il sait que personne ne lui dira rien .

Là, quand tu dis "l'" c'est un "l'" masculin ou féminin? :reflechi:

11 oct. 2016

Mister némo ,jamais je ne céderai a la provocation sémantorthographique ,ne serais ce qu'en respect pour mes amis les orques .Déja bien assez emm...par les humains comme cela pour que je puisse en rajouter une couche ,il pourrait me bouffer .

jamais!....
Vanité, vanité que tout cela... :litjournal:

12 oct. 2016

Vanité ?

12 oct. 2016

dire Allez Paulard , c'est mieux qu'a poil laineux !?

:lavache: :acheval: :acheval: :acheval:

A poil l'haineux ! C'est pour les mutins de Panurge de l'extrême....

Là, tu vas pas te faire de copain chez les gardiens de prison....déjà que les gardiens de la paix sont un peu grillés dans les quartiers et qu'on envisage de sermonner le sauvageon, tu vas passer pour un dangereux anarchiste ....

12 oct. 2016

car le mâtin était de taille a se défendre hardiment ! :reflechi:

12 oct. 2016

Gardien du p.t, c'est pas bon pour la santé. Vaut mieux se faire gardien du contrepet, excellent pour la santé mentale et pour éviter d'avoir du tracas jusqu'au cou.

12 oct. 2016

A poêle, oui ! faut les griller, les matons de Panurge !

12 oct. 2016

Oups ! maladresse ! Je pensais à ces chiens de bergers qui jappent et mordent (les chiens, pas les bergers).

12 oct. 2016

Quel genre, là aussi : les gardien de la paix, ou du p.. ?

Ce n'est pas que je veuille me la péter, mais bon, faut être précis en tout. :non:

12 oct. 2016

Chez moi une famille d'orques a élu domicile cet été. On les a vus un peu partout, chasser les phoques, se promener, tourner autour des bateaux de pêche, et accompagner une nageuse bien malgré elle! Mais avec la nageuse ils n'ont fait que passer.

Les images en live, juste après le premier passage, quand les orques s'éloignent:

L'interview à la BBC le lendemain:
www.bbc.co.uk[...]6796807

j aurais pas voulu etre a la place de la nageuse ! :oups:

12 oct. 2016

Non, c'est féminin comme nom, en effet j'aurais du écrire "elles n'ont fait que passer". Je me suis laissé influencer par l'usage.

12 oct. 2016

Comme Gainsbourg ? "Je vais et je viens" ? OK, je sors, moi aussi.

12 oct. 2016

Je viens de regarder avec mes enfants ce magnifique documentaire sur les orques de Crozet. A voir !

12 oct. 2016

Eh ben, J'ai peut etre lu un peut trop vite; je croyait lire ' orgue de barbarie, et m'entendait a un vieux loup de mer en train de faire de la musique sur le pont de son rafiot. La c'est autre chose....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (141)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021