Les Cinque terre en tongs ?

Le parc national des cinq Cinque Terre verbalise les tongs

www.corsematin.com[...]s-tongs

On vie une époque formidable ... :heu:

L'équipage
28 juin 2019
28 juin 2019

Il faut peut etre aussi lire le contenu avant de s’offusquer ....
Pour avoir fait le chemin et avoir vu l’intervention d’un helico et d'équipes au sol qui se sont fadeés 10 bornes a pied sous la,chaleur pour un touriste imprudent ...je comprends qu’ils puissent se poser la question

Se POSER la question ....

28 juin 2019

Et la "brigade blanche" contrôle maintenant l'accès au Mont-Blanc pour en limiter le nombre de candidats mais aussi pour jeter un coup d'oeil sur l'équipement.

Quand on sait qu'il y en a qui arrivent en mocassins avec une valise à roulette pour aller là-haut ....

Quand je vous dis que le tourisme est maintenant un fléau qu'il est urgent d'enrayer ! :)

28 juin 2019

:heu: plus difficile à enrayer, la bêtise humaine qui semble croître plus vite que la population terrestre.

28 juin 2019

J'ai bien lu le contenu avant de poster. Alors je vais argumenter un peu plus.

Il y a les deux aspects dans ce genre d'articles, d'un coté ceux qui se baladent en tongs, de l'autre la société qui n'a qu'une seule réponse, toujours plus de réglementation. Aujourd'hui c'est les Tongs et demain ça sera quoi? il faudra un équipement de sécurité complet et un brevet de marcheur pour une balade à pieds le long de la cote?

Ce qui me désole, c'est qu'on doit en arriver la ...

La société qu'on nous propose est une dé-responsabilisation des citoyens qui en arrivent à ne plus réfléchir par eux même et ne plus prendre aucune responsabilité ni initiative.

quelqu'un se fait mal parce qu'il est en tong, alors on pond une nouvelle réglementation. ça peut paraître anecdotique mais c'est pareil partout. Quelqu'un trébuche sur un trottoir et il attaque le maire en justice parce que c'est dangereux et ça n'était pas signalé...

Le ponpon, c'est en ce moment avec la canicule, 1/2 h à chaque journal télévisé pour apprendre aux gens que quand il fait chaud, il faut boire de l'eau, se mettre à l'ombre...

Pareil pour les annexes ou le bateau, quelqu'un se noie en tombant à l'eau et on entends qu'il faudrait rendre obligatoire le port du gilet (ça n'est pas encore le cas, mais ça arrivera un jour) .ect, ect ...

On ne peux plus rien faire sans que ça soit réglementé, organisé, accompagné, taxé ... Les gens deviennent des marionnettes qui ne peuvent plus se mouvoir sans qu'on tire leur ficelles ...

C'est de cette société la que vous voulez? moi ça me déprime.

28 juin 201928 juin 2019

Visiblement tu ne connais pas le chemin dont on parle ce n’est pas le charmant chemin qui surplombe le port , mais la ballade entre les vignes la haut .

El c’est l ‘helico ou 5 h de marche sous le cagnard avec un peu de denivele ...vecu en Aout l’an passe er les fuego n’etaient pas tres frais au retour

Et peut etre considerer que même” s’ils sont italiens , ils ont peut etre reflechi avant .

28 juin 2019

Visiblement tu n'as pas compris, je ma suis sans doute mal exprimé...

28 juin 2019

Bien sûr Now, c'était mieux avant... :oups:

Mais je te laisse apprécier le petit graphique ci-joint :

infogram.com[...]x0xvmgr

on peut éventuellement imaginer que c'est plus grâce (ou à cause de ?) une réglementation de plus en plus astreignante que le chiffre a été divisé par 4 en 40 ans, alors que la population et le nombre de véhicules qui roulent à augmenter.

Par contre la verbalisation est imbécile, et comment la faire si ce n'est avec un contrôle ? Alors si contrôle il y a, on interdit l'accès aux gens qui ne sont pas équipés correctement, et plutôt qu'une amende de 50 €, la personne ira acheter ce qu'il faut.

La bêtise humaine consiste aussi à verbaliser plutôt qu'à éduquer.

28 juin 2019

"C'était mieux avant" n'est pas la bonne expression pour mon cas.

Je ne suis pas passéiste, je contribue à la haute technologie, de part mon travail, depuis bien longtemps.

J'aime le progrès quand il est utile et quand il s'agit vraiment d'un progrès.

Je ne suis pas contre toute réglementation, et je suis même assez respectueux des règles quand elles sont constructives.

Mais je suis contre la réglementation à outrance et contre l'orientation que prend notre société pour ce qui est de la dé-responsabilisation de la population.

Evidemment, c'est plus simple de pondre un nouveau règlement à chaque nouveau problème, nos politiques donnent comme ça l’impression de faire leur boulot, dans mon précédent boulot, on appelait ça "la science des imbéciles" quand on avait tendance à prendre la solution la plus simple mais pas efficace...

28 juin 2019

" La crainte du gendarme est le commencement de la sagesse "

28 juin 2019

"et fait le lit du législateur".

28 juin 2019

hier un touriste allemand perdu et déshydraté au dessus de galeria , intervention hélico

www.corsematin.com[...]e-chaud

28 juin 2019

Pas de soucis avec ça, un gars est en difficulté, on va le chercher, no pb.

Faut il pour autant interdire la promenade par temps chaud? c'est ça le débat.

28 juin 201928 juin 2019

Bien sûr Now, merci Jean pour ce petit fait divers.

Mais est-ce la "société" qui a rendu ce touriste (de 60 ans...) irresponsable de ce qu'il fait ?
Son "problème" est qu'il sait que la société ne le laissera pas mourir grâce à son smartphone qui lui permettra d'appeler les secours, tout comme quelques plaisanciers qui partiront la fleur au fusil sans beaucoup de connaissances.

Bon, le débat est vaste sur la "société", par qui est-elle faite, se fait-elle toute seule avec l'évolution (?) des gens qui la composent, ou par les "dirigeants" qui eux essayent d'évoluer en fonction de leur électorat (en ce qui nous concerne).

@ edit. Pas vu la réponse de Now... que dit la météo ? alerte canicule, éviter les efforts, etc ... notre gus ne parle peut-être pas français, était-il seul ?...
Et que fait-on avec 1 seul hélico en service et 5 pingouins qui font la même chose, mais séparément dans des coins différents... On choisit lequel en premier ?

28 juin 2019

re...

Pour ceux qui veulent aller y faire un tour...

www.corseweb.corsica[...]reccia/

et je trouve justement qu'il "y a soucis" de devoir aller secourir quelqu'un sur un parcours si petit, car si en même temps un habitant de Galeria a besoin d'une hospitalisation en urgence (AVC ou autre...), on fait comment ? Le problème est là !

28 juin 2019

5 ans de randonnées en Corse, à 50 mètres du chemin tu es perdu, pas de balisage ou peu, savoir ce qu on fait

28 juin 2019

Le propos de Harry n'était pas de remettre en cause l'irresponsabilité des randonneurs. Sa question était" N'existe t il pas un autre moyen que la loi pour réguler une société ?".
J'avais déjà posé cette question dans un autre fil. Force est de constaté que légiférer systématiquement est une fuite sans fin, ne règle jamais le problème mais ne fait que le déplacer. Les professionnels de la loi (avocats, juges, juristes) sont les 1ers à en pâtir ou à s'en réjouir, tout dépend du côté que l'on défend.( 5 millions d'articles de loi en France). Si le bon sens est la chose la mieux partagée au monde (Descartes), la bêtise humaine l'est tout autant.
Le flic qui vous arrête parce que vous roulez à 81 km/h se retranche passivement derrière une loi et renie par la même sa capacité analytique et réflexive. De la même façon que le randonneur n'attaquera pas le mont blanc en tongues s'il y a une pancarte qui l'interdit.

A mon sens Harry défend la dignité humaine. Dans ce sens je ne peux qu'être d'accord avec lui.

28 juin 2019

Bien sûr qu'il existe un autre moyen : fin de la gratuité procurée par la société qui prend tout en charge,
et celui qui provoque des frais les rembourse.

Libre à chacun de s'assurer pour cela (cas du ski, par exemple), libre aux assurances de faire en sorte que le minimum de sécurité soit respecté, à défaut pas de prise en charge.

Harry et Tilandsia j'aime vos points de vue ,vive la liberté bordel !!!
Et le pire dans notre société décadente c'est qu'une grande majorité sont contents de tous ces règlements car ils se croient plus protégés, au final ils perdront la liberté et la securité ;-)

28 juin 201928 juin 2019

@ Persil: Oui, bien sûr !

Mais c'est encore une mesure "béton".

Je suis toujours étonné de cette conception qui consiste à considérer l'être humain comme soit idiot, soit comme un individu que ne connaît que la force pour avancer. C'est faire abstraction de l'éducation, de l'évolution de l'humanité depuis 2000 ans, de la conscience, de la connaissance scientifique et de l'expérience des anciens qui sont pourtant indéniables.

Excusez moi, je suis un incorrigible optimiste.

28 juin 201928 juin 2019

:lavache: propos de persil fané qui ne me surprennent pas de sa part, mais il ne peut pas me lire, il m'a mis en fond de cale...

A part ça, aurai-je loupé un épisode, qui c'est Harry dont parle Tilandsia ?

Et pour ce qui est de ne pas mettre de tong si un panneau l'interdit, c'est pas gagné... Il y en a bien qui font du hors piste quand des risques d'avalanches sont annoncés.

@ edit Le problème de l'éducation, c'est qu'elle n'est pas infuse, et suivant où l'individu naîtra, il n'aura pas les mêmes "valeurs" transmises, ce qui peut éventuellement donner une raison aux guerres perpétuelles qui secouent la planète, ou aux conflits qui sont loin du "bon sens".

Harry c'est now :-)

28 juin 2019

Harry = Now

28 juin 2019

Ah merci...

J'avais pourtant regardé son profil mais rien ne l'indique...

:topla: enchanté Harry !

Mais comment faire sans "règles", sans "cadres" ? d'ailleurs il y a bien une charte ici et malgré bien des efforts on en voit qui sont rappelés "à l'ordre"...

Qui n'a pas pris un PV pour stationnement interdit (à minima)...

Donc il y a bien quelque chose que l'on n'a pas respecté, qui que nous soyons, cela peut être de anodin à très grave, où mettre le curseur ?

28 juin 201928 juin 2019

@Tilandsia

Il n'y a pas d'autres solutions que ces mesures bétons autoritaires.
Faut taper bien fort sur le touriste car il le mérite toujours et quand il se tient bien il faut taper aussi par principe parce qu'un jour il se tiendra mal. C'est dans ses gènes. :)
Le touriste est un prédateur.

Le tourisme est un bien de consommation.
L'"éducation" chère à Tilandsia c'est inciter à se bâfrer sans limite et sans réfléchir une seule seconde aux conséquences néfastes que cette industrie génère : "déchaussement des menhirs de Carnac, ravinement des espaces naturels du Puy-de-Dôme, dégradations de la grotte de Lascaux, piétinement du Machu Picchu".
On "éduque" les occidentaux ou plutôt on les conditionne à économiser trois ronds pour partir à l'assaut d'une illusoire authenticité compatible avec leur confort.

28 juin 2019

@ Yves : Apparemment il semble que tu ais un sérieux problème avec le tourisme de masse (précision). Quelque part nous sommes nombreux à te rejoindre. Mais comme tu le dis bien, "Le tourisme est un bien de consommation. " Donc sur qui faut il taper ? le touriste, qui n'est jamais que de la matière première ou le principe de la consommation, c'est à dire l'argent ?

Non, l'éducation de Tilandsia n'est pas l' irresponsabilité. C'est la prise de conscience. D'ailleurs tu le dis toi même (avec un soupçon de contradiction dans tes paroles): "On "éduque" les occidentaux ou plutôt on les conditionne...".

Pour parler ainsi, j'imagine que tu n'habite pas dans une HLM en bordure de périphérique. Ces gens cautionnent la dégradation des lieux sacrés. Certes. Mais ils restent des êtres humains, pas des bestiaux que l'on mène à la baguette., doués de raison et de conscience. Mais nourris de publicités mensongères et de rêves impossibles, ils sont maintenus dans un état de servitude.

Ne te trompe pas de combat.

28 juin 201929 juin 2019
29 juin 2019

J’ai bien compris ce que tu voulais dire mais je me suis très mal exprimé dans mon post.
Quand j’écris "Non, l ‘éducation de Tilandsia, c'est inciter à ….". je voulais dire que "Pour l’instant, l’éducation consiste à inciter …".

Mais sur qui comptes-tu donc pour cette éducation dans une société basée sur le profit ?

Car il ne s’agit pas d’éduquer mais de faire consommer coûte que coûte ce qui est dans l’air du temps.
On n’apprend pas au touriste à se comporter de manière respectueuse avec les chamans de la forêt amazonienne ou avec le peuple tibétain. On lui apprend à consommer des folklores à la dérive, plus proche du ridicule que d’une réalité culturelle qui se dilue un peu plus chaque année dans ces enclaves où prolifèrent désormais des hôtels, des restaurants, des bars et des boutiques de souvenirs.
Au point que les habitants sont obligés de migrer dans des villes nouvelles dans lesquelles ils perdent toute identité car c’est la force économique que représente le tourisme qui prime sur leur culture.
On ne compte plus les villes, les villages et les peuples qui ont perdu leur âme sur l’autel du tourisme.
Et quand ça se passe un peu mieux qu’ailleurs, on transforme ces lieux en musées ouverts dans lesquels défilent des hordes de touristes observant les habitants. Comme dans un zoo.

Prends le cas de Venise : que reste-t-il de son authenticité ? Les habitants sont à bout, sans parler des risques pour les fondations de la ville que font courir ces paquebots monstrueux.

Je n’ai rien contre le mec qui habite en bordure de périphérique et qui veut aller à Venise.
S’il en a l’idée ….
Le drame, c’est qu’on fabrique des messages publicitaires aux techniques bien rodées, puissants, pour inciter un mec qui habite en bordure du périphérique à aller à Venise alors qu’il n’en avait jamais eu l’idée avant de voir le spot publicitaire.

Et je comprends parfaitement qu’il réponde au signal publicitaire puisque toute l’année on lui a expliqué qu’il devait passer ses week-ends à parcourir les galeries marchandes des zones commerciales de sa région.
Au bout de 47 week-ends de marche assidue dans ces galeries marchandes, qui n’aurait pas envie d’aller à Venise (ou n’importe où ailleurs) histoire de changer d’air ?

Oui, comme tu l'écris, "les touristes sont des êtres humains doués de raison et de conscience". Mais on en a fait "des bestiaux qu’on mène à la baguette".
Comme des petits soldats, ils obéissent à la publicité qui leur demande d’aller là où ça relève les marges des groupes de profit.

Ils suivent le mouvement parce qu’on les a persuadés que c’est là qu’il faut être.
Quant à l’intérêt culturel, à part quelques anecdotes graveleuses et la qualité de la "bouffe", je serais curieux de savoir ce qu’il reste dans la tête d’un passager de croisière qui, dans la semaine, a passé 8 heures à Barcelone puis 8 heures à Marseille puis 8 heures à Gênes puis 8 heures à Naples et enfin 8 heures à Venise.

Le tourisme de masse est un modèle à bout de souffle qui commence à être rejeté et c’est tant mieux.
Il suffit de voir ce qui se passe en Croatie, sur l’île de Brac. Le "Mouvement des Îles" devient un véritable mouvement de révolte pour reprendre le contrôle du littoral.
Il est mené par Maja Juriši? qui s’oppose violemment à la dérive mercantile du littoral.
Et son mouvement se répand peu à peu à toute la Croatie.

Très peu de liens à son sujet. Les pays pourvoyeurs de touristes se gardent bien d’en parler.
www.total-croatia-news.com[...]-danger

Aujourd'hui, éduquer le touriste consiste à lui apprendre à utiliser des comparateurs de prix comme Trivago, Opodo, Illigo ... pour aller ensuite piétiner la gueule des autochtones sans le moindre scrupule.

13 juil. 2019

La solution au problème du tourisme : www.konbini.com[...]stique/

Bon, faut avouer que c'est en même temps une brillante démonstration de la connerie de ce tourisme de masse dont tout le monde souhaite profiter mais que personne ne veut...

29 juin 2019

@ Yves. Je suis assez d'accord avec tout ça. J'ai déjà dit que le tourisme de masse était la nouvelle forme de colonisation en laissant le côté belliqueux pour endosser le beau rôle (On participe à l'économie locale). Gilles Chatelet écrivait dans "vivre et penser comme des porcs" comment on avait remplacé la chair à canon en chair à la consommation.

Il faut continuer à le dire, à expliquer. Je pense que les nouvelles générations sont sensibilisées aux erreurs que nous avons commises avec toutes les conséquences écologiques, sociales et financières. et plus aptes à entendre le message.

29 juin 201929 juin 2019

Et ben... Ça c'est un tableau bien sombre.

Le plus triste c'est qu'on aimerait bien penser que tu est juste de mauvaise humeur, que tu t'es levé du pied gauche, ect, mais en fait, ça reflette assez bien la triste réalité qu'est cette autre dérive de notre société.

En ce qui concerne les croisières organisée je n'aurait pas dit ça il y a dix ou quinze ans, je connaît des gens qui n'avaient jamais voyagé et qui on découvert pendant leur retraite une partie du monde grâce à ces croisières sur des bateaux de taille encore humaine à l'époque. Aujourd'hui c'est vrai que ça ne ressemble plus à rien...

Le fil aussi dérive mais c'est normal le sujet s'y prête bien et le débat est vaste...

[édit] réponse à Yves bien sûr.

29 juin 2019

Ha. Messieurs. Venise en hiver est magnifique , encore faut il,eviter San marco a 19h mais à 8h ....
Les cinq terres en mai ou en septembre au bord de l’eau ou la haut dans les vignes , je peux vous assurer que vous ne serez pas derangés par la foule .

Arretez de regarder la tele et de croire tout ce que vous montre

29 juin 2019

:heu: la Rade de Porquerolles le 14 juillet avec des centaines de voiliers sur ancre, ou le Cul de Sac du Marin en Martinique, n'est-ce pas du tourisme de masse...?

Des marinas vace plus de milles bateau, voire plusieurs milliers...

L'ARC 2018, 174 voiliers au départ de Las Palmas...

Le vôtre, de voilier, vous le vendez quand pour sortir de "la masse" ?

Et "la masse" ne cesse de croître, il va être difficile de choisir la bonne dans laquelle on se sentira bien.

13 juil. 2019

en 2005 nous avons fait escale à graciosa et lanzarote ,
à l'époque on pouvait traverser le parc de timanfaya à pied avec un guide ,
nous l'avons fait sur deux jours .
nous avons acheté à arécife des chaussures de marche et pris les combinaisons de voile du bord c'était fin novembre mais la haut il ne fait pas chaud sauf dans les grottes .
tout ça pour dire que en tong c'était impossible .
comme il y a eu des disparitions maintenant c'est à dos de dromadaire ou en bus même avec un guide à pied c'est interdit .
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (138)

Piégeage des gouttes

mars 2021