Les Aff Mar sévissent

à Lorient cette année les Aff Mar verbalisent pour defaut d'indentification affiché soit dans le cockpit ou dans le carré du bateau ..

amende à 60€

que l'on se le dise

José

L'équipage
28 mai 2014

c'est sur le gouvernement est aux abois !!!! :-D

28 mai 2014

C'est quoi, déjà ce qui devrait être affiché, svp ?

28 mai 2014

Sans doute la "plaque signalétique du navire" demandée en 240§2-04, sorte de plaque d'immatriculation.
www.developpement-durable.gouv.fr[...]45.html

28 mai 2014

Je ne pense pas, ce qui doit être demandé est la marque d'identification interne suite au décret paru le 10/04/09 apportant modifications sur le marquage de nos bateaux en introduisant l'affichage de l'immatriculation devant le poste de barre ou à coté du poste VHF (Art 4).
Les bateaux déjà immatriculés (avant le 01/06/2009) et leurs annexes déjà en service avaient jusqu'au 1er janvier 2012 pour s'y conformer. www.developpement-durable.gouv.fr[...]Web.pdf

28 mai 201428 mai 2014

Merci Milo, je n'avais jamais entendu parler de ça. Donc pour un voilier entre 7 et 12m, c'est une simple étiquette collée à la table à carte avec le nom du bateau et le quartier maritime? c'est ça? :tesur:
Là, ça devient très fort. :heu:

28 mai 2014

exact ,

28 mai 2014

donc ce que disent les Aff Mar jusqu'à present ils informaient qu'une étiquette à l'interieur du bateau était obligatoire mais cette année ils verbalisent

28 mai 2014

Il me semble que c'est visible depuis l'extérieur du bateau .

29 mai 2014

Alcatorda à raison , l'immatriculation du bateau doit être affiché dans le cockpit , il y a même une taille mini des caractères §

28 mai 2014

Dans le même ordre d'idée, sur St Malo, les affmar vérifient les dates de péremption des pastilles de sel des gilets automatiques et les dates de péremption de la cartouche de CO2. Et si pas bon, ..... Qu'on se le dise aussi. Ah ... et les dates de péremptions des extincteurs .....

29 mai 2014

Pour les cartouche de CO2 ok et je trouve ça normal, mais pour les pastilles de sel je pense qu'ils outrepassent leurs droits : la législation n'impose pas le déclenchement automatique, or tous les gilets auto sont aussi à déclenchement manuel.

29 mai 2014

Oui pour les systèmes à pastille. C'est nettement plus compliqué avec le système Hammar où il faut bien suivre le mode d'emploi.

29 mai 2014

suite : je viens de dévisser les cartouches, il semblerait qu'elles soient valables 6 ans (2006-12). Est ce bien cela ?
Gilles

30 mai 2014

Je crois que pendruig a voulu dire "de 2006 à 2012".
Dans les tous les cas, elles sont "périmées", autant qu'une capsule de CO2 puisse être... :mdr:

30 mai 2014

"2006-12", décembre 2006, non? Dialogue de sourds... :mdr:
.
Plus sérieusement, faut voir à quelle date tu les as achetés pour qu'on puisse savoir si c'est la date de fabrication (le plus logique pour moi) ou la date de péremption...

31 mai 2014

Donc c'est bien la date de fabrication.
Pour les dates qui ne correspondent pas, ne t'en fais pas, c'est normal du point de vue logistique.

02 juin 2014

Il y a des fuites possibles par l'opercule, qui est une pièce rapportée.

Tous les gilets sont aussi à gonflage buccal.

:litjournal:

29 mai 2014

A propos des cartouches (un peu hors sujet) mais comment les change-t-on ? Suffit-il de les dévisser et de les remplacer ?
merci
Gilles

29 mai 2014

merci je vais voir cela au plus vite

29 mai 2014

Ou jusqu'en Décembre 2006 ? :oups:

Ou bien date de fabrication ?

30 mai 2014

Non la date indiquée semble dire décembre 2012 puisque sur une autre il y a 2009-10 donc octobre 2009

30 mai 201430 mai 2014

oui tu as raison je me suis mélangé, dans tous les cas cela semblerait être une date de fabrication et pas autre chose. Sur les fusées il y a les deux dates mais là !!!! comme pour les gilets une seule date.
J'ai quatre gilets achetés en 2010 aucun n'a la même date de fabrication et c'est idem pour les cartouches. Je n'y avais pas prêté attention.
Donc toujours pas d'explications
Gilles

30 mai 2014

salut, je pense que c est cela :
6 ans !
car sur mes cartouches : 2008 et sur les déclencheurs pressostatiques : 2014 !
vas falloir y penser !
:alavotre:

02 juin 2014

ben si le CO2 fuit à travers le métal de la cartouche, je demande à voir. A mon avis il faut vérifier que la cartouche ne soit pas bouffée par la rouille.

29 mai 2014

-Surprenant ! je n'ai rien trouve dans les textes officiels à propos des dates de peremptions des cartouches de -CO2.
-M'en fout ! j'ai des gilets sans cartouche.
-ils feraient pas un peu de zele vos traineurs de sabre la haut ?

30 mai 2014

bonjour, je reviens un peu sur les dates de péremption des cartouches CO2. Pas trouvé le texte faisant référence donc les AFF doivent s'appuyer sur un décret pour verbaliser !!!!!
Gilles

28 mai 2014

Bonsoir à toutes et tous,

En lisant bien le document dont le lien a été transmis par Milo, je n'ai pas la même lecture que Juno : "Donc pour un voilier entre 7 et 12m, c'est une simple étiquette collée à la table à carte avec le nom du bateau et le quartier maritime?"

Perso (mais pas dico) ce que je lis c'est :
"Marque interne
Cette marque permet à tout navigateur en dif?culté de donner son identi?cation par VHF aux secours, mais aussi l’identi?cation aisée des navires ou des épaves en montant à leur bord. Constituée par le numéro d’immatriculation visible à proximité du poste de pilotage ou à l’intérieur du cockpit, cette marque est obligatoire pour tous les navires depuis le 1er janvier 2012."
Il n'est là ni question du nom du navire ni de son quartier et pas non plus de la table à carte, non ?

Quant à la distinction concernant les voiliers de 7 à 12 mètres, selon ce que je comprends, elle n'est que pour les marques extérieurs (à la poupe)

Mais j'interprète peut être mal..

Philippe

28 mai 2014

Même en lisant le texte d'origine, j'ai du mal à savoir ce qu'il faut faire :
www.developpement-durable.gouv.fr[...]26d.pdf
:tesur:

28 mai 201428 mai 2014

Le texte récapitulatif de la Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer reflète parfaitement l'AM de 2009.

Marque interne ne signifie pas à l'intérieur du roof tout simplement. Il est précisé qu'elle doit être à proximité du poste de pilotage où à l'intérieur du cockpit.

Là c'est le n° d'immat qui doit figurer obligatoirement avec une hauteur de lettre minimale de 1cm et une épaisseur de trait d'au moins 0.1 cm.

Rien ne t'empêche de -rajouter- sur cette "marque", le nom, le quartier, l'indicatif VHF, enfin tout ce que tu penses utile pour qu'en cas de besoin la personne faisant appel aux secours puisse bien donner aux services concernés l'identification précise de bato. Car c'est le seul but de cette marque.

La marque externe (dont à l'extérieur de la coque), elle, est variable en fonction du type de navire (voile / moteur / aviron(s) and so on.) et de sa taille. Cette marque est destinée à l'identification du navire par un tiers (qui peut être le secouriste, le douanier ou tout autre emm..deur) d'une distance raisonnable.

Voili voilou.

Mais toujours : perso mais pas dico..

Philippe

29 mai 2014

Cette étiquette là est surtout faite pour le cas où une personne n'ayant pas le CRR ou n'étant pas habituée du bateau doive communiquer par radio, afin de s'identifier correctement...

29 mai 2014

Bonjour,

Vision -très- restrictive- ou lecture incomplète du texte présenté !
"Marque interne
Cette marque permet à tout navigateur en difficulté de donner son identification par VHF aux secours, mais aussi l’identification aisée des navires ou des épaves en montant à leur bord." Le premier but mis en avant est donc bien de permettre à la personne en difficulté d'informer les secours, non ? Le rest ne vient qu'en 2ème position car contrairement à l'idée reçue, le premier but du législateur et des services publics c'est protéger les usagers et non les em..der !

Philippe

30 mai 2014

En pratique, sur l'étiquette, tu mets:
-le nom de ton bateau en alphabet international (pour le cas de la VHF qu'a présenté phil279 en citant les textes)
-ton numéro de voile (toujours pour la VHF)
-ton numéro de francisation complet
-si il y a lieu, ton numéro mmsi
Donc si ça ne permet pas de passer un appel VHF correct pour un débutant, ça permet au dit débutant de répondre correctement aux questions d'identification du CROSS, ce qui est un début

29 mai 2014

rien à voir

l'étiquette est là en cas de naufrage ,elle est déstiné a indentifier le bateau soit par les Aff Mar ou par toute autre personne .

chaque année des bateaux partent à la cote et parfois il est impossible de savoir a qui appartiens car on ne trouve aucune identification , pas de nom du bateua, pas de quatier ,rien ??..

29 mai 2014

allons sur l'étiquette on doit indiquer le nom du bateau et son immatriculation je ne suis pas sur que celà permette de lancer un appele vHF ...

29 mai 2014

Ca va pas inciter les gens à sortir. Au lieu de 3 jours par an, ça va devenir 1 jour.

29 mai 2014

Putain, ils pourraient rédiger des textes de lois qui soient lisibles et compréhensibles de tous, nos chers élus....

29 mai 2014

en lettres de 1 cm de haut ou plus pour que ça soit plus compréhensible ??

29 mai 2014

Hmmm, c'est un arrêté, rédigé par un service parisien, validé par le cabinet du ministre..... qui signe sans relire. Pas une loi.

29 mai 2014

Merci à vous pour ces infos...
Finalement ce qui est rassurant c'est que c'est presque plus facile de naviguer sur l'eau que dans les textes de lois...
:acheval:

29 mai 2014

on a l'impression (fausse certainement !) que les textes sont faits pour etre incompréhensibles et les lois faites pour satisfaire l'ego des decideurs, tenter de colmater le trou des finances et occuper ces fonctionnaires dont on ne sait pas trop a quoi ils servent sans cela.
-mais il est vrai que je vois le mal partout.

29 mai 2014

Le texte concerné est très clair, il suffit de le lire :
ceux qui ne le comprennent pas sont :
- soit parlant français avec difficulté
- soit bas de plafond

30 mai 2014

ah ! c'est vrai ! j'oubliais qu'il y a toujours des etres supérieurs qui comprennent tout du premier coup. -D'aucun, dont je suis, pensent que ce sont les godillots des décideurs et des commerçants. -mais il est vrai que je vois le mal partout.

29 mai 201416 juin 2020

Et tant qu'à faire de mettre une étiquette avec les renseignements demandés, pourquoi ne pas la compléter par d'autres infos qui seront peut-être nécessaires en urgence un jour ?

J'ai fait plastifier cette feuille qui se trouve maintenant visible au-dessus de la VHF.

(Peut-être aussi qu'un pandore aura une bonne impression en voyant cela, et passera l'éponge sur autre chose :tesur:)

29 mai 201429 mai 2014

Moi, je vais vous dire ce que JE CROIS avoir compris, parlant mal le français et étant certainement bas de plafond, comme l'écrit avec son amabilité coutumière notre ami (?) Daniellouis
La plupart d'entre nous ont un vieux document orange intitulé 'Acte de Francisation et Titre de Navigation'. Les autres ont une vague feuille blanche que je ne connais pas.
Si vous ouvrez la première page orange (pas blanche, hein...) vous verrez en petit que ce Titre de Navigation est aussi.... votre "Carte de Navigation" !!!! à laquelle les textes font référence...Simple, non ?
Donc un même livret sert d'Acte de Francisation, de Titre de Navigation et de Carte de Circulation... C'est pas beau, l'administration ?
Et là, vous trouverez votre n° immatriculation. Attention, il peut avoir changé, lire les pages suivantes, si, si, moi j'ai changé de port d'immatriculation (aussi connu sous le nom de quartier d'immatriculation dans les textes, à ne pas confondre avec les changements de port d'attache dans les pages blanches, vous suivez ? !)
(par exemple pour moi AY 622522, 2 fois 22, attention aux flics...)
J'ai mis ça à la grosse dymo dans le cockpit (à refaire tous les ans car ça jaunit, beurk) et à la table à cartes, avec mon n° MMSI (non, pas encore mon code de carte bleue).
Bon, comme personne n'a mis ce n° sur la coque, je ne l'ai pas mis...mais j'y songe, ça fait sérieux...Et puis en plus, mon n° de sécu, mon n° fiscal de référence, mon n° de portable, mon n° de fixe, mon n° Iridium, mon adresse mail, l'adresse de mon site, ma date de naissance, mon n° de passeport, celui de ma carte d'identité etc...sur les flancs, ça pourrait cacher les pets, rayures, traces de peinture etc... dues à mon habileté manoeuvrière...

29 mai 2014

Bonsoir,

Je crois ....ne pas avoir compris l'arrêté.

Il concerne le N° d'immatriculation, ça c'est clair.

Pris pour l'application du décret ( qui ne dit rien de précis ), il précise que ce numéro doit être lisible "à l'intérieur, dans le cockpit"

Une virgule, pas un "ou" voire un "et", si chers à Roland Barthes.

C'est donc que le cockpit... est à l'intérieur.

Rédiger des arrêtés peut conduire à révolutionner l'architecture navale.

30 mai 2014

Bonsoir à toutes et tous,

D'accord avec Gilles qui a bien compris la "philosophie" du texte. Moi, habitué du BdA, je ne sais pas toujours le nom du bateau sur lequel je navigue. Je connais le copain avec qui je navigue. C'est à première vue suffisant. J'ai le certificat nécessaire pour causer dans le poste depuis belle lurette (1986 de mémoire) et pourrais lancer l'appel qui va bien mais avoir le nom du bateau à un endroit visible en cas d’urgence, ça me semble être tout simplement un plus. Maintenant, à la TàC, si le canot sur lequel je suis en a une (sur les yoles, ici c'est pas le cas), une étiquette du style de celle proposée par "Bosco 17" c'est un -vrai- plus.

Ne jamais oublier que le réglementation ne fixe que le minimum accepté par les zotorités dans la gestions du risque. Libre à nous d'aller plus loin..

Philippe - qui rêve d'une société où le grégarisme ne nécessiterai pas de législation

29 mai 2014

Quand on parle de cockpit, on peut parler de l'intérieur et de l'extérieur, on ne parle pas de sa situation par rapport au bateau on parle d'une situation ou d'un endroit qui doit se trouver à l'intérieur du cockpit ou à l'extérieur. Le nom du bateau ainsi que son immatriculation doivent être à l'intérieur du cockpit visible de l'extérieur et surtout visible du poste de barre afin qu'en cas de pépin une personne "troublée", étant encore à la barre et ayant une VHF portable puisse communiquer correctement le nom du bateau et son immatriculation.
Il y en a vraiment qui cherche des conneries ou il n'y en a pas et entre nous cela coûte quoi de faire cette "étiquette". De même on parle de mettre ces même informations près de la TAC en supposant que la VHF soit aussi à la TAC. Si ce n'est pas le cas il faut mettre ces info et d'autres si l'on veut n°MMSI, indicatif radio etc. près de la VHF.
Gilles

30 mai 2014

44, v'là les flics! :heu: :mdr:

29 mai 2014

Pour les gilets, comme nous ne sommes plus que deux, nous avons à bord: les gilets auto-gonflants pour le confort et les brassières classiques permettant de satisfaire les autorités.

29 mai 2014

es-tu sûr de satisfaire les autorités ?

tes gilets portent-ils le nom du bateau ? article 240-3.15

29 mai 2014

c'est bien , moi non je suis en infraction

29 mai 2014

Oui !

29 mai 2014

pas sur les gilets ni le bib, puisqu'il peuvent servir quel que soit le bateau, c'était d'ailleurs la nouveauté.
C'est pour ,
Article 240-3.15
Caractéristiques des dispositifs de repérage et d’assistance
pour personnes tombées à l’eau

29 mai 2014

moi aussi j ai les deux , comme ça ils peuvent venir!

30 mai 2014

Merci à l'auteur du fil, je viens de réaliser que le nom du bateau est bien sur chaque brassière, mais que j'ai changé de bib l'année dernière et que je n'y ai pas inscrit le nom du boat dessus. Un gros moins pour le vendeur de la survie qui me l'a livrée à bord et l'a installée dans son logement sans m'en parler.

CaptainRV

30 mai 2014

Mais CataPleiades, ce n'est pas du tout obligatoire, ni sur les brassières ni sur le bib......puisqu'il peuvent changer de bateau.....

30 mai 2014

article 240-3-15

" cette idendification est portée ....... soit de maniere permanente ( brassiere ou bib rattaché à un bateau) soit Temporaire cmme pae exemple par le moyen d'une bande auto-aggrippante ,resistante au milieu marin"

c'est obligatoire

30 mai 2014

A priori nous n'avons pas la même version ?
Perso c'est celle d'avril 2008

Article 240-3.15
Caractéristiques des dispositifs de repérage et d’assistance
pour personnes tombées à l’eau
Tout dispositif de repérage et d’assistance pour personne tombée à l’eau dont l’embarquement est rendu
obligatoire par la présente division peut être constitué d’un ou plusieurs matériels, et satisfait aux exigences
suivantes :
- sa flottabilité minimale obtenue est de 142 N ;
- sa forme et ses couleurs le rendent facilement repérable de jour depuis le navire porteur ;
- les matériaux constitutifs extérieurs résistent aux hydrocarbures et au milieu marin ;
- sa mise en œuvre ne nécessite pas d’intervention autre que le largage à l’eau, qui doit pouvoir s’effectuer
sans source d’énergie extérieure ;
- il fonctionne après une immersion d’une heure à la pression équivalente d’un mètre de colonne d’eau ;
- il possède les caractéristiques des moyens de repérage lumineux collectifs, conformément aux dispositions
de l’article 240-3.14 ;
- il ne nécessite pas de source d’énergie externe au moment de sa mise en œuvre;
- son efficacité est assurée quelle que soit sa position dans l’eau ;
- une personne peut s’en saisir facilement lorsqu’elle est à l’eau ;
- il comporte soit le nom et le numéro d’immatriculation du navire, soit le nom de l’établissement organisant
l’activité physique et sportive pour laquelle le navire est utilisé. Cette identification est portée sur toutes
les parties du dispositif susceptibles d’apparaître, soit de manière permanente, soit temporaire comme par
exemple par le moyen d’une bande auto-agrippante velours-crochet, résistante au milieu marin.

30 mai 2014

nous avons exactement la m^me chose

"soit permanente ,soit temporaire "

30 mai 2014

si je comprends bien ta lecture ; il faut que chaque ait un marker a encre indelibile et le jour ou il tombera à l'eau il ecrira sur sa brassiere le nom du bateau ,ainsi si on le retrouve noyé on aura d'ou il vient ..

30 mai 2014

bon on va y arrivé patience

l'article 240-3-15 dit que le marquage des gilets est soit permanent ou temporaire ...

on peut comprendre qu'il est permanent lorsque la brassiere est celle du bateau ,lorsqu'elle reste à bord et qu'elle est utilisé par les équipiers lorsqu'ils embarquent .

le marquage temporaire du nom du bateau sur la brassiere est destiné aux équipiers qui embarquent avec leur propre brassiere , aussi si le lendemain ils vont sur un autre bateau celui-ci en principe devrait leur donné un aggripant au nom du bateau a mettre sur leur brassiere .

le legislateur a tout prevu , bravo .

30 mai 2014

biensur toutes nos brassieres auto ont des velcros .

la seule chose c'est que personne ne s'en occupe et tout le monde s'en fout du marquage à commencer par moi ,mais c'est pas bien .

Si l'on était "responsable" on confectionnerait des étiquettes velcro au nom du bateau que l'on mettrait sur nos brassieres et sur celle des équipiers ayant leur equipement individuel

30 mai 2014

Euh, la mienne?

02 juin 2014

et quand vous rachetez un bateau d'occasion et que vous changez le nom ?

30 mai 2014

Calypso2, tu plaisantes ?
Peux tu me donner le document ou tu cites ce que tu as écrits:
"cette idendification est portée ....... soit de maniere permanente ( brassiere ou bib rattaché à un bateau) soit Temporaire cmme pae exemple par le moyen d'une bande auto-aggrippante ,resistante au milieu marin"
De plus l'article 240.3.15 concerne:
Caractéristiques des dispositifs de repérage et d’assistance
pour personnes tombées à l’eau
dont ne font pas parti les gilets, ni le bib.

30 mai 2014

Tu ne réponds pas à ma question?
Quand à répondre à la tienne, le jour ou tu tombes à l'eau, tu as ou tu n'as pas ton gilet , ton gilet, qui n'est en aucun cas attaché (lié ou répertorié à un bateau), par contre on va te lancer un dispositif de repérage et d'assistance pour personne tombée à l'eau (exemple bouée fer à cheval avec son feu) qui lui est répertorié au nom du bateau. Ensuite il y a l'appel de détresse.
Idem pour le bib, qui lui est maintenant non attaché (repertorié) à un bateauj et que tu peux prêter ou louer (donc sans nom)
Quand à ma lecture, je ne lis rien je donnes le texte.
Une reférence que chacun peut retrouver.

30 mai 2014

En connais-tu des brassières qui portent une moitié de velcro pour mettre ton patch ?

30 mai 2014

bien: où as tu lu ce que tu dis...."l'article 240-3-15 dit que le marquage des gilets est soit permanent ou temporaire ..."
donne moi cette phrase dans l'article, d'avance merci.

Ce que tu lis est tiré d'un article qui ne parle pas des gilets de sauvetage.

Autre question: peux tu me dire de quoi parle l'article 240-3-15

30 mai 2014

Ah merde, c'est pas ça qu'il faut faire? :mdr:

30 mai 2014

Pour les gilets.

Article 240-3.12
Caractéristiques des équipements individuels de flottabilité
I. Les équipements individuels de flottabilité à bord des navires de plaisance répondent aux caractéristiques
suivantes :
- 50 N de flottabilité au moins pour les embarcations propulsées par l’énergie humaine, quelle que soit leur
distance d’éloignement ;
- 50 N de flottabilité au moins pour les navires ne s’éloignant pas de plus de 2 milles d’un abri ;
- 100 N de flottabilité au moins pour les navires ne s’éloignant pas de plus de 6 milles d’un abri. Toutefois, à
titre transitoire, les équipements de 50 N de flottabilité peuvent être embarqués jusqu’au 1er janvier 2010 ;
- 150 N de flottabilité au moins pour les navires s’éloignant de plus de 6 milles d’un abri. Toutefois, à titre
transitoire les équipements de 100 N de flottabilité peuvent être embarqués jusqu’au 1er janvier 2010.
II. Seuls peuvent être embarqués, en fonction de leurs caractéristiques de flottabilité :
- les brassières de sauvetage approuvées conformément à la division 311 du règlement ;
- les brassières de sauvetage approuvées Marine marchande française ;
- les équipements individuels de prévention de la noyade au sens du décret n° 92-768 du 29 juillet 1992
relatif aux règles techniques et aux procédures de certification de conformité applicables aux équipements
de protection individuelle visés à l’article R.233-83-3 du code du travail et modifiant le code du travail.

30 mai 2014

Pour les bibs

Article 240-3.16
Caractéristiques des radeaux pneumatiques de sauvetage
Les radeaux et annexes pneumatiques de sauvetage à bord des navires de plaisance répondent aux dispositions
pertinentes de la division 333 du règlement.

30 mai 2014

modif de la 3.16
Article 240-3.16
« Caractéristiques des radeaux pneumatiques de sauvetage
« I. ? Seuls peuvent être embarqués à bord des navires de plaisance les radeaux et annexes pneumatiques de
sauvetage appartenant à l’une des catégories suivantes :
« – conforme à la norme EN/ISO 9650 ;
« – de la classe IV (annexes de sauvetage) ;
« – de la classe II et de la classe V acquis avant le 1erjanvier 2008.
« Ces radeaux et annexes de sauvetage répondent aux dispositions pertinentes de la division 333 du présent
règlement.
« II. ? Les radeaux pneumatiques de sauvetage d’un type approuvé conformément aux dispositions de la
division 311 du présent règlement (marqués “barre à roue”) peuvent également être embarqués. »

30 mai 2014

Il n'y a pas eu de modif du 3.15 en janvier 2010.

30 mai 2014

modif de la 3.12

« Article 240-3.12
« Caractéristiques des équipements individuels de flottabilité
« I. ? Les équipements individuels de flottabilité à bord des navires de plaisance répondent aux
caractéristiques suivantes :
« – 50 N de flottabilité au moins pour les embarcations propulsées par l’énergie humaine, quelle que soit
leur distance d’éloignement ;
« – 50 N de flottabilité au moins pour les navires ne s’éloignant pas de plus de 2 milles d’un abri ;
« – 100 N de flottabilité au moins pour les navires ne s’éloignant pas de plus de 6 milles d’un abri ;
« – 100 N de flottabilité au moins pour les enfants de 30 kg maximum, quelle que soit la distance
d’éloignement d’un abri ;
« – 150 N de flottabilité au moins pour les navires s’éloignant de plus de 6 milles d’un abri.
« II. ? Seuls peuvent être embarqués, en fonction de leurs caractéristiques de flottabilité :
« – les brassières de sauvetage approuvées conformément à la division 311 du présent règlement et
marquées “barre à roue” ;
« – les équipements individuels de flottabilité conformes aux dispositions pertinentes du code du sport et
marqués “CE”.
« Les brassières de sauvetage approuvées “marine marchande française” et marquées “MMF” peuvent être
embarquées jusqu’au 1erjanvier 2011. »

30 mai 2014

Après avoir lu tout ça j'ai bien envie de rajouter une étoile à Pythéas...

30 mai 2014

:bravo:
:acheval:

30 mai 2014

Comment on fait pour marquer le bib sans le deballer ???????

30 mai 2014

C'est sûr que si on marque le sac ou le conteneur ça n'aidera pas beaucoup si il y a recherche :reflechi:

30 mai 2014

espadon62.free.fr[...]012.pdf
en bas de première page.

30 mai 2014

Bon, AICA, je copie-colle exactement ce que tu as écrit il y a 9 heures:
"A priori nous n'avons pas la même version ?
Perso c'est celle d'avril 2008
.
Article 240-3.15
Caractéristiques des dispositifs de repérage et d’assistance
pour personnes tombées à l’eau
Tout dispositif de repérage et d’assistance pour personne tombée à l’eau dont l’embarquement est rendu
obligatoire par la présente division peut être constitué d’un ou plusieurs matériels, et satisfait aux exigences
suivantes :
- sa flottabilité minimale obtenue est de 142 N ;
- sa forme et ses couleurs le rendent facilement repérable de jour depuis le navire porteur ;
- les matériaux constitutifs extérieurs résistent aux hydrocarbures et au milieu marin ;
- sa mise en œuvre ne nécessite pas d’intervention autre que le largage à l’eau, qui doit pouvoir s’effectuer
sans source d’énergie extérieure ;
- il fonctionne après une immersion d’une heure à la pression équivalente d’un mètre de colonne d’eau ;
- il possède les caractéristiques des moyens de repérage lumineux collectifs, conformément aux dispositions
de l’article 240-3.14 ;
- il ne nécessite pas de source d’énergie externe au moment de sa mise en œuvre;
- son efficacité est assurée quelle que soit sa position dans l’eau ;
- une personne peut s’en saisir facilement lorsqu’elle est à l’eau ;
- il comporte soit le nom et le numéro d’immatriculation du navire, soit le nom de l’établissement organisant l’activité physique et sportive pour laquelle le navire est utilisé. Cette identification est portée sur toutes les parties du dispositif susceptibles d’apparaître, soit de manière permanente, soit temporaire comme par exemple par le moyen d’une bande auto-agrippante velours-crochet, résistante au milieu marin."
.
Tout le monde relit bien le dernier tiret, voilà, comme ça tout le monde est content.
Bon, maintenant que vous avez fini de vous balancer des articles de loi à la gueule, est ce qu'on pourrait faire avancer un peu la discussion?
.
Pour faire le jeu de Calypso, j'ai effectivement une solide bande de nylon brodée à mon nom et doublée avec la partie dure du velcro, du même acabit que celles qu'on trouve dans l'Armée sur les gilets pare-balles.
Pour rassurer les autres, il est vrai que tous les gilets ne possèdent pas la moitié douce du velcro qui permettrait de la fixer. Désolé Calyspo, mais c'est un fait.
C'est un fait également que très peu de brassières sont effectivement marquées du nom du bateau. Pour ma part, je n'en ai jamais vu.

30 mai 2014

Mais Malvolence, le tiret se rapporte au titre de l'article qui ne parle pas de gilet , mais du dispositif.....
Et de plus on ne se balance rien on expose des idées différentes.
Non je n'ai pas fini, j'en aurai fini, quand j'aurai décidé d'avoir fini, nul ne peux me dire ce que je dois faire, voilà c'est comme cela, nous sommes en démocratie et les seuls qui peuvent me dire de me taire sont les modérateurs, et c'est à eux de jugé

30 mai 2014

Bonsoir,

Juste une question :
Un gilet de sauvetage n'est-ce point un dispositif d’assistance
pour quand le passager d'une embarcation nautique tombe à l'eau ?

Parce que si c'est le cas : " Article 240-3.15
Caractéristiques des dispositifs de repérage et d’assistance
pour personnes tombées à l’eau "

Philippe :acheval: :acheval: :acheval: :acheval:

31 mai 2014

Oh, galère! :mdr:

30 mai 201430 mai 2014

Pas dans la législation: Annexe 240 A 5

  • Il y a l'équipement individuel de flottabilité
  • Le moyen de repérage lumineux
  • Le dispositifs de repérage et d’assistance pour personnes tombées à l’eau
  • moyen de remonté à bord.... Et chaque élément à son article.
30 mai 2014

Ok. Merci.

31 mai 2014

Le "dispositif de repérage et d’assistance" , ce serait sans doute bouée couronne+foscar, ou dans un version un peu plus actuelle bouée fer-à-cheval+perche IOR, non ?

31 mai 201431 mai 2014

Il me semble qu'indépendamment des lois, il faut faire appel à notre bon sens marin.

Exemples : on trouve un bib vide en pleine mer, s'il n'y a aucun marquage, on fait quoi ?
Idem pour un gilet. Ca m'est arrivé de repêcher un gilet en pleine mer. J'étais content d'avoir le nom du bateau et son quartier maritime dessus. Je l'ai simplement remis aux autorités les plus proches. C'était un bateau amèricain et, après enquête, il avait èté simplement emporté par le vent. Mais imaginons le pire...

CaptainRV

31 mai 2014

Bah, quand on voit comment l'USCG s'occupe des naufragés étrangers de son côté de l'Atlantique, tu aurais pu faire disparaître les preuves et dormir l'esprit tranquille... :heu:

31 mai 2014

D'accord avec toi, pour le bon sens, d'ailleurs, même mes pare-battages sont au nom du bateau, car s'il se détache et tombe dans le port, les gas du port me le redonne.Mais tout ceci est dans le but de redonner du matériel égaré. En aucun cas pour le secours.
Imagine que ton gilet est utilisé sur un autre bateau !! tu mets un velcro, quel véracité donné à ce velcro....sérieusement, sans appel de détresse, ou autres informations le nom du bateau sur le gilet ne sert pas à grand chose.

Dans un autre domaine , sur la route c'est bien d'avoir ses papiers (c'est obligatoire) mais ce ne sont que des indications pour les secours si tu n'es pas capable de répondre à leurs questions, et encore si tu es vraiment cohérent

31 mai 2014

Ceci étant et pour revenir à l'intervention au début de Calypso, en ce moment , dans la région de Lorient , les aff mar sont très actives au niveau des contrôles et des amandes, autant pour les pêcheurs plaisanciers que pour les plaisanciers

31 mai 2014

Si ces contrôles dérivent vers al Méditerranée, il faudra aussi faire attention tous ceux qui naviguent voile et moteur dans la pétole.
Généralement la GV et haute, mais le cône réglementaire brille par son absence.
Jusqu'à maintenant c'était mon cas :oups: mais désormais j'enverrai la marque...c'est promis. Et ça coûte moins cher qu'une amende!

31 mai 2014

Comment peut-on marquer le bib de sauvetage au nom du bateau ? Lors d'une révision ? Et si on le revend après avoir demandé à la station de le marquer ? Que doit faire le nouveau propriétaire ?
J'ai personnellement vendu et acheté des bateaux avec les gilets marqués au nom du bateau (Au feutre indélébile). A chaque fois le nom du bateau a été changé. Je vous laisse deviner le bazar sur les gilets.
La bouée couronne doit-être également marquée au nom du bateau+initiales du quartier(c'est elle qui est concernée par le texte). Ce qui n'empêche qu'en cas de revente (voir ci-dessus) soit on rachète une housse (si c'est prévu), soit on rachète une bouée (effacer le feutre, bonjour!).

31 mai 2014

Tu noircis tout le nom et tu marque en blanc.

www.o-buro.com[...]96.html

31 mai 2014

Une autre solution consiste à blanchir sur le noir et réécrire sur le blanc.

31 mai 201431 mai 2014

Bonjour à tous,
je reviens d'une semaine de navigation et je prends cours votre discussion très intéressante.
Il y a des choses qui ont été écrient qui sont pas tout à fait justes et exactes.
En ce qui concerne les marques extérieurs, l'immatriculation complète doit êtres visible de son ou ses postes de pilotage.
Exemple comme écrit plus haut, BR 325 958.
La taille et le style de l'inscription est peut important.
Après, qui peut le plus peut le moins comme dit plus haut.
Quand on achète un bateau et que l'on veux faire changer l'immatriculation, il n'y a que les lettres du quartier qui change, les 6 chiffres ou la lettre et ces 5 chiffre sont une immatriculation nationale.
Et dernière chose très importante, concerne les gilets de sauvetage.
Il y a une pastille et ou un dispositif de percussion avec une petite bouteille métallique d'air sous préssion qui permet un déclenchement automatique en cas de chute dans l'eau.
Il y a aussi une petite ficelle avec une poignet souvent de couleur rouge.
Voilà comment est équipée une brassière ou gilet.
Sur cette petite bouteille est inscrit une date de fabrication.
Pas de date de fin d'utilisation.
Sur la pastille ou le dispositif, il y a une date et une couleur.
Il faut savoir que si cette date est dépassée ou que la couleur passe ou rouge, le système de percussion automatique n'est plus garantie par le constructeur.
C'est tout.
Il ne veux pas dire qu'il ne va pas fonctionner. C'est comme les fusées.
Et donc, le remplacement de ce dispositif n'est pas obligatoire, car vous avez toujours le dispositif manuel qui fonctionne. Vous savez, le petite poignet rouge.....
Par contre, rien ne vous empêche de changer ce dispositif en temps et en heures pour ne pas vous souciez, en cas de chute à l'eau, de son bon déclenchement.
Et donc, il n'y a pas d'infraction.
Si vous voulez d'autre infos, vous savez comment faire.....
Bon week-end à tous.
Philipped29200

01 juin 2014

Tout ce que tu écris est vrai sin on parle de gilet à décklenchement automatique ..... tu écris : Sur la pastille ou le dispositif, il y a une date et une couleur.
Il faut savoir que si cette date est dépassée ou que la couleur passe ou rouge, le système de percussion automatique n'est plus garantie par le constructeur. Quelle la date inscrite fabrication ou péremption ? je parle bien de la pastille ????
Pour la cartouche date de fabrication mais aucune date de péremption.
On est tous d'accords, alors comment les AFF pourraient sanctionner un gilet à déclenchement manuel, donc par la poignée qui fait percer la cartouche de CO2 ????
Personne de trouve de texte officiel faisant référence à une date de péremption pour les cartouches de CO2.
Comme pour la date de péremption du gilet en lui-même
Gilles

01 juin 2014

je crois me souvenir que les immatriculations demandees doivent se trouver aupres du poste de barre principal et non pas des postes de barre quand il y en a plusieurs.

01 juin 2014

Bonsoir,
je pensai êtres claire,
sur la pastille est inscrit une année.
Cette année et la limite d'utilisation garantie par le constructeur pour la version automatique.
Pour la cartouche de gonflage, il y a une inscription avec le mois et l'année de fabrication, et c'est tout.
C'est pas moi qui fait les réglementations, si il n'y a pas de date de visite obligatoire.
Ensuite, je n'ai jamais dit que les affaires maritimes sanctionnaient, et si il le font, il suffit d'attendre le résultat, car, il ne font que relever l'infraction, ce ne sont pas eux qui juge il me semble.
Pour ce qui est des textes, si ils n'existent pas, comment faire pour les trouver?
Posez la question au affaires maritimes.
Pour ce qui est du marquage de l'immatriculation doit êtres visible et lisible de son ou ses postes de pilotages.
Il est très souvent une seul inscription qui est visible des deux postes quand ils existent.
Bonne soirée à tous.
Philipped29200

01 juin 2014

bonsoir lorsque je parle des AFF .... je ne fais que reprendre les propos de Gilletarom :
"Dans le même ordre d'idée, sur St Malo, les affmar vérifient les dates de péremption des pastilles de sel des gilets automatiques et les dates de péremption de la cartouche de CO2. Et si pas bon, ..... Qu'on se le dise aussi. Ah ... et les dates de péremptions des extincteurs ....."
Donc les AFF inventent des règlements qu'ils ne peuvent pas étayer sur des textes. (je parle bien des cartouches de CO2)
Si pas de date de péremption et pas de texte indiquant la durée d'une cartouche alors ....
C'est çà qui me gène le plus.
Gilles

Qui plus est, sur un dispositif Hammar, la cartouche n'est pas accessible sans démontage puisqu'elle est à l'abri à l'intérieur de la poche de gonflage.

Impossible donc d'y accéder. :litjournal:

Tu as entièrement raison. La particularité que j'évoque est l'apanage des Hammar.

La SEULE donnée pertinente mentionnée sur une cartouche est son poids.

Une cartouche pour être "bonne" doit, tout simplement, être en bon état de surface et peser le poids mentionné. Tout le reste, n'est que de la brimade de diptère. :litjournal:

Ce doit être très récent.
Les derniers kits que j'ai acheté, il y a quatre ans, ne comprenaient pas la cartouche (ceci dit, il a fallu que je cherche un peu, je les ai acheté dans une station de révision de survies et de matériel de professionnels).

Si, effectivement, la cartouche est maintenant intégrée, c'est dommage pour le porte monnaie mais c'est l'occasion à chaque entretien de faire un test de gonflage, ne serait-ce que pour contrôler l'étanchéité de la poche. :litjournal:

02 juin 2014

Tu peux pas. Enfin, si, tu peux faire de vague mouvements de bras, mais t'as plutôt intérêt à te mettre au dos crawlé vu que ton gilet te maintient sur le... dos.

02 juin 2014

sur mes gilets (très simples) la cartouche est dans un genre de rabat mais très accessible. Mais je le redis ce sont des gilets à déclenchement manuel

02 juin 2014

Maintenant, les kits de rechange Hammar comportent une cartouche collée au système de déclenchement. On ne peut pas dévisser la cartouche et on est donc obligé de changer celle-ci en même temps que le déclencheur.

02 juin 2014

Oui, c'est un peu dommage pour le portefeuille, mais on comprend que cela évite qu'une cartouche mal serrée ne se dévisse à l'intérieur du gilet.
Comme tu le dis, c'est l'occasion de se jeter à l'eau avec le gilet avant de changer le kit pour se rendre compte de comment on peut nager avec un gilet gonflé.

02 juin 2014

Oui oui. J'ai eu déjà l'occasion de tester. C'est bien pourquoi je recommande de faire l'essai. Tant qu'à percuter une cartouche et un déclencheur périmé, autant le faire dans des conditions réelle, au mouillage, par exemple (sans courant !).
Et puis en profiter pour demander à l'équipage de vous remonter à bord ...

01 juin 2014

Re bonsoir,
je suis tout a fait d'accord avec toi.
Moi, cela fait plus de 10 années que je me bat avec eux sur certains sujet.
Et ils sont loin d'êtres réglés malheureusement.
la seul chose qu'il faut retenir, c'est que lorsque une infraction, existante ou pas, est relevée par une administration, le dernier mot, c'est au parquet que cela ce décide.
Et, quand l'infraction n'existe pas, il n'y a pas de poursuite et un rappel à l'ordre pour celui qui la relevée.
Bonne nuit et à bientôt.
Philipped29200

02 juin 2014

Je crois que je vais arrêter le bateau et m'inscrire en fac de droit à la rentrée prochaine...... :litjournal:

02 juin 2014

Mort de rire, 1 étoile !

Mais il ne doit pas être impossible de faire les 2, j'y pense aussi

02 juin 2014

pourquoi la fac de droit ???? Arrête seulement le bateau

02 juin 2014

Pour monter ensuite une association que j'appellerai jusrisplaisanciers.... :langue2:

02 juin 201416 juin 2020

Bonsoir,
je viens d'en acheter un que j'ai changé. voici la photo.
Valable jusqu'en 2019.
Bonne soirée.
philipped29200

02 juin 2014

Bon, qui est le petit rigolo qui a dit que tout était scellé ensemble...
Lulu! :policier:
:mdr:

02 juin 2014

bonsoir, je vois sur la photo une date de : during 2013 sur un dispositif et during 2015 sur l'autre dans la pochette ????
Comment sais-tu que c'est jusqu'en 2019 ?
Gilles

La version sans cartouche doit donc toujours exister. :litjournal:

02 juin 2014

facile de peser les cartouches de gaz, sur la balance de la poste pour le courrier, au gramme près ...

03 juin 201416 juin 2020

Bonjour à tous,
je vois que rien n'échappe à Gilles, bien vu.
La photo est le vieux système que j'ai sortie de ma brassière.
Le neuf est en place et je ne voulais pas tout démonter pour la photo.
Donc, pour Gilles, je suis allé récupérer ma brassière et j'ai fais une petite photo.
une petit chose, l'ancien dispositif de la première photo, je le garderai dans le bateau au cas ou la nouvelle viens à percuter et que je n'ai pas la possibilité de revenir à terre tout de suite, elle sera toujours gréée et plus ou moins opérationnelle.
Bonne journée.
Philipped29200

04 juin 201404 juin 2014

J'ai comme Pendruig un gilet à déclenchement manuel que je portais la seule fois ou je me suis fait contrôler , tout y est passé sauf ce gilet ( les autres sont classiques ) .
Je le ramène tout les 2/3 ans au magasin ou un vendeur pèse la cartouche pour contrôle .
Il me semble que si il y avait une date de péremption de la dite cartouche le vendeur ne manquerai pas l'occasion de m'en vendre une nouvelle .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (55)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021