Le sac plastique

Ou comment faire de la poésie à propos de pollution..

Cela dit, outre sa nocivité pour le milieu marin, le sac plastique est une vraie plaie pour les régatiers, fussent-ils du Dimanche; j'ai réussi à en embrocher un avec une de mes dérives et en la remontant, j'ai réussi à tout coincé dans le puits!
Et ça, je trouve qu'on en parle pas assez ;-)

L'équipage
14 nov. 2012
14 nov. 2012

C'est l'une des calamités majeure de notre époque.
Une vraie saloperie dont on n'est pas prêts de se débarrasser, hélas.

14 nov. 2012

on pourrait continuer la video en le faisant pecher par une ligne de traine ,puis retourenr dans une poubelle à terre qui le met dans une décharge d'ou il s'envole et ça recommence
et ça pendant 1000ans
alain

quand je pense qu'en corse il y a des sacs papiers dans les supermarchés depuis des années ,pourquoi ne pas avoir generalisé cela a toute l'europe ? je me pose des questions sur la capacité de nos decideurs ! :non:

14 nov. 2012

Bonjour,
quand j'étais gamin, au siècle dernier, dans les années 54 / 55 à Marseille, la municipalité distribuait gratuitement des sacs poubelle en papier avec marqué dessus "Ville de Marseille " Pourquoi qu'on a pas continué? On est donc plus c... maintenant qu'avant ?

14 nov. 2012

Pour Marseille, c'était, selon les histoires de l'époque, parce que l'usine des sacs papiers appartenait à Deferre. Ce n'était pas pratique du tout, ils ne résistaient pas du tout à l'humidité.

Pour les sacs plastiques, cela fait longtemps maintenant que je les refuses systématiquement. Partout où tu vas, pour n'importe quoi que tu achètes, le commerçant commence toujours par ranger tes achats dans un sac plastique. Parfois tu n'as qu'une bricole ou deux. Dans tous les cas, je refuse le sac et cela permet souvent d'engager une discussion avec le commerçant, qui fini toujours par reconnaitre que, non, le sac plastique n'est pas indispensable.

Jacques

14 nov. 2012

dans les temps lointains mon prof de chimie orga disait que celui qui arriverait à trouver le plastique qui ne se dégraderait pas aux uv en 2 mois ferait fortune! Donc on sait faire des sacs qui se dégradent :jelaferme: :jelaferme:

14 nov. 2012

dégradés, certes, mais toujours nocifs pour l'environnement de façon moins visible.

14 nov. 2012

dégradé? je me suis mélangé les neurones, je voulais dire sublimé ce qui aboutit à la dégradation du sac et à l'engrais répandu au pied du tas

14 nov. 2012

:litjournal: :jelaferme:

Jadis (c'est pour faire comme si c'était il y a très longtemps) jadis, donc, mon supermarché préféré (et incontournable du fait que sa présence à mis en faillite tous les petits commerçants de la région) distribuait des sacs en plastiques indestructibles polluants et foutrement pratique.

Ma municipalité, responsable, a alors entrepris de réglementer le recyclage des des sacs en imposant que les ordures déposées dans les poubelles soient enveloppées dans des sacs en plastique (tiens, chez vous, c'est pareil...?).

Ingénieux comme à l'habitude l'écologiste indigné de service a lobbyé pour obtenir l'abolition du sac plastique vecteur honni de la peste consumériste.

Pas de chance, c'est ballot, c'était pile au moment où mon supermarché préféré (cf plus haut) mettait en caisse des sacs biodégradables.

Du coup, les sacs biodégradables ont été retirés et je suis désormais obligé d'acheter mes sacs plastique pour mettre mes poubelles.

Bilan pour la planète : néant
Bilan pour mon portefeuille : négatif

Merci pour tout :pouce:

14 nov. 2012

"Ingénieux comme à l'habitude l'écologiste indigné de service a lobbyé pour obtenir l'abolition du sac plastique vecteur honni de la peste consumériste"

Tenterais-tu de me convaincre que le "lobby écolo" (j'adore le concept !) aurait terrassé en même temps le lobby pétrolier fabricant des sacs plastique et le lobby des céréaliers et forestiers qui fournissent la cellulose pour fabriquer des sacs biodégradables ?

On me l'aurait caché ?

Merci de l'info ! :pouce:

14 nov. 201214 nov. 2012

"ils sont vendus au public qui achète sans trop compter au lieu d'être vendu aux grandes surfaces qui, elles comptent."

Tu ne vas quand même pas me faire croire que l'achat est moins anodin pour le consommateur maintenant qu'il est clairement facturé sur le ticket alors qu'avant il n'y voyait que du feu, le coût de cette ineptie ayant été parfaitement dilué sur l'ensemble des articles vendus dans ton supermarché préféré.

Par contre tu as raison de dire que les GS comptent.
Et elles comptent très bien mais ce n'est jamais à ton avantage.
Surtout quand elles te donnent l'impression de te faire un cadeau.
.

14 nov. 2012

D'accord.
Pas toujours facile d'enrayer un fléau installé depuis 40 ans en quelques mois ou en quelques années.

Paris ne s'est pas fait en un jour.
Il y avait encore des travaux ce matin Boulevard Raspail. :heu:
.

14 nov. 2012

et la grande surface n'a pas baissé ses prix pour autant, donc c'est le même prix qu'avec le sac en plastique dilué dans le coût global.
Bingo, le sac est vendu en +, double bénef. Les baisés comptez-vous!! :acheval: :acheval:

14 nov. 201214 nov. 2012

Le lobby écolo (je persiste) a été sur ce coup totalement contreproductif :
L'usage du sac reste imposé pour les ordures ménagères, ils ne sont pas interdits, mais maintenant ils sont vendus au public qui achète sans trop compter au lieu d'être vendu aux grandes surfaces qui, elles comptent.

Tout bénef mon gars, tout bénef... :mdr:

Oui.

il n'en reste pas moins que le sac que j'utilise actuellement dans les mêmes utilisations qu'auparavant du fait de l'absence de solution alternative a deux inconvénients :
il me surcoûte par rapport à l'ancien
il n'est pas biodeg' comme l'était l'ancien.

C'est typiquement un non sens.
:tesur:

14 nov. 2012

Nemo, tu n'as qu'a acheter des sacs poubelles biodégradable.

Tu les paieras le même prix que les sacs biodégradables de ton supermarché qui te les faisait payer dans le prix de vente de ses produits.

Jacques

Mais, euh...
Mon super marché ne m'as pas fait "dépayer" les sacs qu'il ne me donne plus et tes sacs identiques aux gratuits biodeg' qu'il me donnaient coûtent.
Donc : les baisé comptez-vous...Un.

Pas d'accord.
Le problème, c'est que les fâcheux, comme à leur habitude, se sont attaqués au problème plutôt que de chercher des solutions (quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt).

C'est exactement aussi fin que de confisquer la jambe de bois du voisin du dessus sous le prétexte qu'elle fait du bruit sur le plancher.

Le souci, réel, des sacs plastiques, leur seul inconvénient, c'est qu'ils durent trop longtemps.

Traiter le problème c'est se contenter, bêtement, de les interdire.
Chercher une solution, c'est développer des solutions alternatives (papier à anse résistant à l'eau, plastique biodeg') et les imposer.

16 nov. 2012

Hop hop ! Continue comme ça, et certains vont te mettre à l'index !

Pouce !

:mdr:

14 nov. 2012

Dans ce cas, cela confirme que tu mélanges tout.

Le problème dans ton histoire, ce n'est pas d'avoir retirer des sacs polluants (tu te rappelles peut être d'un navigateur, Antoine, qui avait ramené d'une barrière de corail du bout du monde des sacs leclerc?). Ca, c'était une bonne idée.

Le problème, c'est que tu t'es fait enfler par ton supermarché, qui n'a pas (mais je ne vois pas comment tu peux en être certain, un sac coute moins d'un centime) répercuté sur ses prix de vente l'économie du sac.

Jacques

15 nov. 201215 nov. 2012

J'comprends rien à ton raisonnement ! :tesur:

Ce n'est pas au politique de se pencher sur la recherche d'une nouvelle technique de fabrication de sacs.
Par contre c'est à lui de légiférer sur le sujet dans une perspective à long terme s'agissant des inconvénients induits par cette saloperie.

Prends le cas de la wouature : le politique décide d'imposer des règles de malus-bonus pour essayer de limiter les émissions de gaz polluants.
Aux industriels de se démerder pour les réduire et faire en sorte que le consommateur ne soit pas lésé au moment de signer le chèque faute de quoi il perdrait sa clientèle.

Si le politique n'avait pas imposé de nouvelles règles, jamais l'industriel ne se serait remué le derrière à sa seule initiative.

"Chercher une solution, développer des solutions alternatives (papier à anse résistant à l'eau, plastique biodeg')" c'est le rôle de l'industriel.

"les imposer", c'est le rôle du politique, avant même qu'ils existent.

Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.
J'ai bien peur que oui (tout en émettant des réserves certaines sur le dernier intitulé !) :mdr:

.

14 nov. 2012

bsr,
normalement avec le plastique on peut faire du carburant
avec les milliers de tonnes du continent plastic qui derive au mileu des oceans qui devrait etre récupé on pourrait faire des economies de petrole en netoyant .
un chalutier qui ne peut plus pecher sur les cotes africaines devrait avoir son utilité avec un filet adapté dans ces zones
c'est une idée en l'air mais pourquoi pas
alain

14 nov. 2012

les sacs plastiques sont omniprésents ds les pays en voir de dévelloppement et heureusement que des initiatives se sont dévelloppées
voir www.conserveindia.org[...]/

15 nov. 2012

Pendant des lustres, faire ses courses aux Etats-Unis avec leurs grands sacs en papiers sans poignées... c'était cocasse.
Quand ils ont découvert les poignées… ça été lorsque les sacs plastique ont remplacé ceux en papier.
Maintenant ils décident de revenir au papier, penseront-ils à garder les poignées ? :tesur:

15 nov. 2012

c'est le lobby du bois qui impose au usa les sacs papier car les américains ne sont pas ecolo,de toute façons entre la tronçonneuse,les tracteurs ect.. rien n'est parfait,par contre il est vrai que des chercheurs on réussi a faire de l'essence avec des plastiques,l'espoir est aussi par la.Mais la premiere solution et la moins couteuse est d'en consommer le moins possible et de ne pas les jeter.

15 nov. 2012

Oui, Massale. Je sais bien qu'au pays des lobbyistes, l'intérêt pour limiter (ou recycler) les déchets n'est entendu que si ça rapporte à un secteur d'activité. Rien à voir avec une démarche personnelle ou altruiste.

15 nov. 2012

Mouais, je vois en lisant vos commentaires que vous n'avez absolument rien à f...tre de mon problème, c'est à dire avoir perdu 3 places dans une régate à cause d'un sac plastique !
:-D

15 nov. 2012

Vengeance des vieux !

A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.
La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit:
Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique.

Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite, la caissière ajoute :
Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens.

C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps !
Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin.
Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : Les bouteilles étaient recyclées,

Mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

Elle ajoute :
De mon temps, on montait l'escalier à pied: on n'avait pas d'escaliers roulants et peu d'ascenseurs.
On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues : On marchait jusqu'à l'épicerie du coin.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On ne connaissait pas les couches jetables : On lavait les couches des bébés. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge, pas dans un machine de 3 000 watts. On utilisait l'énergie éolienne et solaire pour sécher les vêtements.
On ravaudait systématiquement les vêtements qui passaient d'un frère ou d'une soeur à l'autre.

Mais, vous avez raison, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On n'avait qu'une TV (quand on en avait…) ou une radio dans la maison ; pas une dans chaque chambre.
Et la télévision avait un petit écran de la taille d'une boîte de pizza, pas un écran de la taille d'un terrain de foot.
On avait un réveil qu'on remontait le soir. Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés et irréparables pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu'EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.
On n'avait pas de tondeuses à essence auto-propulsées ou auto-portées : On utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon.
On travaillait physiquement; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif.
On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.
On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo.
On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 heures sur 24.
Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille- crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On n'avait qu'une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.
ALORS VIENS PAS ME FAIRE CH... AVEC TON MOUVEMENT ÉCOLOGISTE !

15 nov. 2012

Oui, entièrement d'accord. Mais c'est parce qu'ils en avaient marre de toutes ces galères qu'ils ont inventé toutes les techniques et tous les gadgets décrits... :jelaferme:

15 nov. 2012

Clichés ahurissants, Cétecry, autant démagogue que mensongers.

Dans toute cette litanie d'exemple, pas un seul dont le responsable ne soit pas les pouvoirs publics ou les industriels.

Suppression des consignes -> industriels
Escalier à pieds -> impensable dans les immeubles de 12 étages. Rappel de la loi imposant un ascenceur à R+3
Epicerie du coin -> tuée par l'hyper implanté en banlieue
Séchage des vétements à l'air -> interdit par tous les réglements de copropriétés
Electronique grand public -> industriels, qui crèent autant le support que le contenu
bulles en mousse ->industriels
Tondeuse -> industriels
Travail physique -> qui regrette sérieusement Germinal ?
Fontaine -> disparue des villes pour faire chier les SDF
....
Et quand à aller à l'école à pied, c'était possible avant que les écoles, collèges, lycées soient tous implantés en périphérie des villes.

Alors continue comme ça, au lieu de remettre en question ton propre comportement, dénigre ceux qui tentent de limiter les dégâts.

Jacques

17 nov. 2012

Délicieux... Et si véridique, hélas.

11 déc. 2012

la vieille dame a oublié de dire:
1.elle utilisait des cabats avant.
2.a son époque on était pas 7 milliards.
3.les abus quelle dénonce, son contestés aujourd'hui.
pas la peine d'etre agressive, le "mouvement écologiste" comme elle dit, c'est pas certains on raisons d'autres on tords, des contre exemple on peut en trouver a la pelle.

15 nov. 2012

Bien vu, et ras le bol de la dictature écolo VIVE LA POLLUTION

15 nov. 2012

moi , j'aime les sacs plastiques , un dans la cuisine pour jeter les déchets , un autre dans la salle de bain , ils finissent dans le grand sac qui garni le contener vert qui est sorti 3 fois par semaine son contenu est incinéré dans une usine ultra moderne ; le contener bleu ( les recyclables) sort tout les mardi.

comme les commerçants ne donnent plus de sac , je les achete la :

www.officedepot.fr[...]365123/

jamais un de mes sacs plastiques n'est parti vagabondé au vent .

15 nov. 2012

Bon, ben moi, je cours au super du coin, avec mon auto qui bouffe du GO (toxique), muni de mon cabas (non dégradable) acheté au dit SM, acheter des produits sous blister, des barquettes de bidoche, des fruits et légumes emballés plastique et je reviens (toujours dans ma caisse qui pollue)faire le point sur VR. Je me débarasserai de tous mes emballages du côté de Madeire. :acheval: :doc: :goodbye: :policier:

15 nov. 201215 nov. 2012

N'empêche que les sacs payants des grandes surfaces on les oublie toujours à la maison, alors lorsqu'on fait les courses faut en racheter. Bilan écologique nul !
:whaou:

C'est comme pour le gaz, pour pas tomber en panne, j'ai pris une 2ème bouteille, hé bien maintenant, je tombe en panne de gaz toutes les 2 bouteilles...
:mdr:

15 nov. 2012

Pas du tout. Même si tu rachêtes un cabas, tu auras évité la dissémination des sacs PE increvables.

Tu auras juste un cabas de trop.

Jacques

15 nov. 2012

Moi j'ai mis une étoile à Tribal pour le consoler, parce qu'il a raison, on en a rien à cirer de son problème comme il dit.

Franchement Tribal, t'aurais pas pu perdre 3 places pour une autre raison moins polémique, avoue quand même que c'est un peu de ta faute tout ça ?
:heu:

15 nov. 2012

Heu...on pourrait peut-être faire dévier le fil sur mon problème de gaz ?
:mdr:

15 nov. 201215 nov. 2012

Ben moi, je suis tombé en panne de gaz malgré mes 2 bouteilles pleines, en plein mois de janvier.

Je ne savais pas que le butagaz se liquéfie à juste quelques degrés au dessus de zéro (je crois 2°C).

:acheval: :acheval:

si tu es tombé en panne tu vas devenir...un "pro panne" :langue2:

17 nov. 2012

Trop bonne ta vanne nemo... :mdr:

17 nov. 2012

bsr
dans le "figaro" de cette semaine il y a un ingenieur français
à mis au point une machine comme une tour eiffel à l'envers
qui flotte et qui recupere les sacs plastiques qui derivent au centre des oceans pour en faire de l'energie.
quand je dis qu'on peut en faire qeulque chose meme des drisses ou des puls
alain

18 nov. 2012

Bon, on va se prendre une "tour eiffel" au lieu des sacs plastoc...j'aimerais bien qu'on en parle ?! Est-ce plus dangereux ou moins ?
:mdr:

18 nov. 2012

pour parler d'energie fossile
au printemps JB à fait une manif contre la recherche petroliére en mediterrannée dans notre zone d'influence .
pas mal de manifestants y ont été ,certains en voiture d'autres en bato" c'etait sous le fort de bregançon" je n'en ai pas vu en velo ni a la voile ou la rame ......
donc on accepte pour notre confort que l'on non pas pollue mais pourrisse des pays comme le nigeria ,mais on n'en veut pas chez nous ...
aucune logique ,je ne parle pas des gazs de chiste mais il va bien falloir y venir ,autant commencer à chercher maintenant une solution écologique .5% du pétrole consommé en france est produit sur notre territoire et exploité par une compagnie américiane ...qui bien sûr paie des impôts à la france je prefererais que ce soit des bénéfices ....
je sens que je vais me faire masquer ..
alain :acheval:

19 nov. 2012

Un truc tout bête pour éviter qu'un sac plastique ne s'envole intempestivement : faire un nœud !
ça limite le risque.

20 nov. 2012

Je croyais que le plastic était issu du pétrole qui est comme tout le monde le sait un produit naturel qui provient du pourrissement de végétaux enfouis il y a des millions d'années.
Vos polaires chéries que vous potez l'hiver sont bien faites à partir des bouteilles plastiques donc issues du pétrole
Quand j'ai fait mon dernier stage pour travailler en chimie il me semble qu'on m'a dit que l'on côtoie environ 4700 produits issus du pétrole.
Conclusion où la pollution??????????

:jelaferme:

20 nov. 201220 nov. 2012

Ne crois tu pas que tout ce que tu trouves sur terre est issu originellement de la nature?

20 nov. 2012

Allez donc rigoler sur
fr.wikipedia.org[...]ue_nord
Il y a quelques années, j'ai visité le désert bien à l'est de Damas, en Syrie...
Il était ponctué de petits points noirs: de plus près c'était des sacs plastiques emmenés par le vent à des dizaines de KM et qui s'arrêtaient dans un buisson épineux compatissant...
Je reviens du Guatemala, pays plutôt propre. Dans le fond du Golfe du Honduras, à Livingston, les si jolies plages sont jonchées de détritus amenés par le vent, devinez d'où!
Allons donc, messieurs les donneurs de leçon, commencez à réfléchir à la mort programmée de notre planète au lieu de vous chamailler pour un aéroport!

11 déc. 2012

Le mouvement écologiste c'est un ensemble de chose, la question de l'utilité de l'aéroport en fait parti. Tout comme l'utilité du sac plastique. Personne ne donne des leçons, mais certains dénoncent et proposent d'agir. Ca s'appelle la démocratie.

11 déc. 2012

Attention, cher voisin, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit!
Le mouvement écologiste est une ensemble de gens qui, confusément, se rendent compte que le progrès génère des dégâts collatéraux dont il faut tenir compte.
Le seul souci est que chacun a sa "petite idée" pour résoudre ces problèmes, du retour en arrière stupide aux investissements douteux dans des techniques sans lendemain.
Surfant sur ces grandes idées généreuses, des politiques se sont engouffrés dans ces mouvements, les dévoyant à l'infini et créant autant de partis que de groupuscules...
Résultat, après 40 ans (grosso-modo René Dumont, 1974) on n'a réussi à créer aucun parti cohérent et leur influence politique croit et décroit au gré de leurs résultats électoraux.
Même l'actuel gouvernement, élu grâce à eux, les marginalise!
Au lieu de rebondir sur une économie intelligente basée sur un renouveau écologique, on occulte tout!
C'est nul, comme l'enterrement du "Grenelle de l'environnement" par le précédent.
Pour ce qui est de l'Ayraultport de Nantes, j'ai des amis qui voient au dessus de leur tête 30 à 40 avions passer par jour: ne leur parle pas des combats d'arrière garde qui se jouent en ce moment! La seule bêtise est d'avoir confié ça à Vinci!

20 nov. 2012

A quelques dizaines de kilomètres de Beyrouth, une décharge à ciel ouvert, surplombant une baie. Les engins poussent des barres de détritus, essentiellement plastique, de la taille d'un bus. Tous les jours. Plusieurs fois par jour. Les images sont saisissantes.

Les plastiques se décomposent jusqu'à la taille de micro billes de moins d'un millimètre de diamètre. Les chercheurs américains trouvent ces micro billes dans l'estomac des crevettes. Toute la chaîne alimentaire est contaminée, nous avec, forcément.

Ce week end, un temps de bête à St Cyr sur mer, un peu de canoe en fin de matinée. J'ai ramené 7 sacs plastiques à la pagaie. Bon. C'est bien, j'ai peut-être sauvée la tortue de Port d'Alon.

Vaste sujet, complexe, voir compliqué. Les plastiques représentent une part non négligeable des pollutions terrestres émises par l'homme. Mais ce n'est qu'une partie. Nous sommes tous très contents de notre société consumériste, moi le premier. Que faire? Rien qu'en faisant l'antifouling cet été, j'étais juste blazé de ce que j'envoyais par terre. Et mon bateau mesure 7,65m.

Je travaille dans le bâtiment. C'est très dur aussi de ce point de vue là.

Je ne suis pas un taliban écologiste mais depuis que je vote, c'est écologiste, les verts, eelv etc... Ca me parait une évidence. Même si je les trouve couillons politiquement et médiatiquement parlant. Il y a beaucoup de choses à faire. Fort heureusement beaucoup de gens ont pris conscience du sujet et sont force de proposition. Ca devient une mode? Tant mieux. Moultes industriels font des efforts. Il faut les encourager. Pollueurs payeurs, ça marche bien ça.

Il faut persévérer de toute façon.

20 nov. 2012

Pour les manchards (et les autres, c'est juste pour recycler le titre d'un autre fil)

Près de chez moi, tout plein de trucs en plastique. Des passerelles plutôt en bois, mais il y a aussi de l'aluminium (et quand on sait combien il faut d’électricité par tonne d'aluminium !!!). En plus des gars viennent faire des essais de peinture, mettent des fils à linge, et même du linge sur ces trucs. Vicieux, afin que les 'tit' bêt' n'attaquent pas les tupperwares, ils mettent de la peinture qui tue les bébêtes, et même celles qui n'allaient pas s'accrocher ! Parfois, très fiers, ils font prendre l'air à leur condencé de déchets, boivent des binouzes qu'ils balancent aussi dans l'eau, etc. Bref, environnementalement parlant, on est très loin du Nirvana.

L'endroit de ce condençat de mauvaises pratiques est bien entendu appelé une marina.

Pas drôle ? D'accord avec vous.

22 nov. 2012

Pour remettre un peu d'huile sur le feu qui s'éteint comme le dit "clarivoile" tout vient de la bature même l'uranium de nos centrales, le soleil qui nous file le cancer de la peau et même ma connerie est naturelle. :mdr: :mdr: :mdr:

10 déc. 2012

vous faites bien des manières , en france ou on est 50 milions , on chipote pour un sac qui voltige de temps a autre , que font les autres : des milliards , comme ca :

www.koreus.com[...]ou.html

11 déc. 2012

Et ben...vivement le 21...pour le grand nettoyage! :-D

12 déc. 2012

ce qui est fou, c'est l'utilisation de la rivière. ça sert à quoi de mettre ça dans la rivière plutôt que dans n'importe quelle ravine ou vallée? Le "recyclage" n'en serait que plus productif. incompréhensible...

10 déc. 2012

En France on n'est plus 50 millions

10 déc. 2012

kerpo , chipotes pas !

11 déc. 2012

Heu, c'est quand même 15 millions de plus, c'est pas chipoter ça ! C'est de l'extermination ! :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (164)

Bientôt fini ?

mars 2021