Le risque ....La liberté....La responsabilité

"Une semaine après son retour de l'Himalaya, l'alpiniste française Élisabeth Revol a exprimé sa «colère» mercredi contre la lenteur des secours, difficiles à organiser au Pakistan, qui n'ont pas permis de sauver son compagnon de cordée polonais Tomasz Mackiewicz."

Vous en pensez quoi vous autres ? Toutes choses égales par ailleurs avec l'univers marin....

L'équipage
08 fév. 2018
08 fév. 2018

il faut arrêter de compter sur les autres celui qui fait une activité que ce soit montagne mer on prend le plaisir et les risques c'est un tout il n'y a pas de raisons valables que des gens prennent des risques pour aller en récupérer d'autres et en montagne il faut du matériel et des gens compétant (en mer aussi) pas toujours facile d'avoir tout sous la main et aux ordres faut pas exagerer

08 fév. 2018

Prendre des risques, on le fait tous les jours, c'est la vie.
Mais choisir la pire saison pour la montagne, c'est comme partir en mer alors qu'un force 10 est annoncé.

08 fév. 2018

Bien d'accord, c'est exactement la réflexion que je me suis fait quand l'info est sortie !

08 fév. 2018

T’as encore trouvé un truc, gabion, qui va te mener à l’ancre ? Décidement t’es incorrigible.

08 fév. 201808 fév. 2018

Non, il n'est pas à l'ancre, il a loupé son coup avec Wauquiez, alors il essaie un autre sujet, bien polémique...

au sujet des frais à engager pour les secours, il y a des pays qui exigent une provision pour le cas de "SAR" (sirch and rescue), la Norvège par exemple pour le Spitzberg.

08 fév. 2018

en lisant l'article dans le fig', j'ai trouvé étrange - par exemple - de ne pas avoir la somme prête pour payer des secours au cas où.

"Des secours qui ont rencontré «des freins et des problèmes», a déploré Ludovic Giambiasi, qui a coordonné les bonnes volontés et les compétences internationales depuis Gap (Hautes-Alpes). Parmi les plus regrettables, selon lui, il y a eu des «mensonges de certains Pakistanais» sur la «disponibilité, la réservation et les capacités des hélicoptères» à monter ou non chercher Tomek à plus de 7.000 m d'altitude, puis à chercher Élisabeth Revol, descendue jusqu'à 6.300 m par ses propres moyens, puis au camp de base avec l'aide des Polonais Denis Urubko et Adam Bielecki.

Sans compter la surenchère sur les prix, «partis de 15.000 dollars et montés à 40.000» pour finalement être exigés «en cash sur la table»; la lenteur de préparation des engins, «jamais prêts à décoller au lever du soleil»; des «refus d'autorisations» et évidemment «la météo».

L'ambassade de France, investie dans la partie diplomatique, n'avait pas de liquide dans son coffre, celle de Pologne si (30.000 dollars)"

in www.lefigaro.fr[...]urs.php

après ils savent où ils vont, en quelle saison ils y vont, ils savent que la montagne tuent plutôt beaucoup dans le coin, ils savent comment interviennent les secours, ils savent qu'il faut payer etc etc...

on n'en sait pas assez pour savoir si les secours pakistanais ont été "comme d'habitude" ou particulièrement défaillants.
donc on ignore le niveau de sécurité que les alpinistes pouvaient légitimement escompter.
en tous cas ils n'ont pas pris toutes les garanties avant, niveau fric.
on n'a qu'une version de l'histoire.

qu'elle soit en colère, je le comprends. savoir à qui elle doit faire des reproches, c'est son affaire.
il faudrait que les journalistes aillent voir aussi ce que disent les gens mis en cause pour éclairer le public.

globalement, je trouve que quand on va se mettre dans des situations pareilles, il faut aussi s'attendre aux pires conséquences.

08 fév. 2018

bjr
attention aux propos souvent déformés , amplifiés ou sortis de leurs contexte par les médias qui ont les dents longues pour faire du buzz sur les réseaux sociaux ,ou un bon papier! c'est la mode du moment .
prudence.
ceci étant ,bien qu'incomparable la montagne et la mer sont pourtant les 2 seuls domaines qui se rejoignent de par leur niveau de rudesse et de difficulté , mais le nanga parbat , le K2 ou l'éverest sont a mon sens bien plus difficile et rude a atteindre que le horn ou le cap leuwin, et meme au période les plus propice a ça , le temps change extrêmement vite en montagne qui plus est a haute altitude
ceux qui pratiquent les 2 sauront de quoi je parle ,mais ce n'est que mon avis

cdlt

08 fév. 2018

Oui, chez moi sur la radio locale ils ont surtout entendu qu'elle était très émue et touchée de l'élan de solidarité qui s'est manifesté pour tenter le sauvetage.Radio locale de Sallanches, ou elle à été hospitalisée (15 Km en dessous de mon village)
Comme quoi les journalistes entendent et interprètent suivant l'impact espéré de leur papier. :litjournal: :jelaferme: :topla:

08 fév. 2018

le monde devient de plus en plus con, sorry

cette affaire est malheureuse pour le gars qui a perdue la vie, mais si on prend des risques il faut les assumer et ne pas pleurnicher après. Si on ne veux pas accepter cela on rest echez soi et on regarde la tV, en faisant Attention de ne pas tomber du canap.

08 fév. 2018

et surtout à ne pas sortir s'il tombe trois flocons de neige.
Même en région parisienne (on est tout de même loin de l'Himalaya question climat...), certaines écoles étaient fermées.
Pas de doute, ça progresse...
La crétinerie surtout.

08 fév. 2018

Ce n'est parce qu'en France, nous avons des secours, marins ou montagnards, parmi les plus performants au monde qu'il faut attendre la même chose d'autres pays.

C'est un peu comme si lors d'une prochaine course en solitaire au large du Horn, on reprochait à la Marine Chilienne d'avoir mis 24 ou 48 h de trop.

A tort ou à raison, olos qu'elle était encore dans sa chambre d'hôpital, on a rapporté que cette alpiniste n'aspirait qu'à y retourner.

08 fév. 2018

La suite ce soir Fr 2 Envoyé Spécial.
Je ne comprends pas ça, comme le voyage de Bourgnon.
Pourquoi n' y a t'il pas des cautions financières de demandées ou quitus d'assurances avant l'escalade ? (cf Svalbard).

08 fév. 2018

plutôt que de se plaindre, elle ferait mieux de se remettre un peu en question, d'après ce que j'ai lu à chacune de ses sorties elle laisse un cadavre derrière elle...

08 fév. 2018

Je trouve les propos de madame Revol indécents.Quand on entreprend une telle expédition on assume les risques.

08 fév. 2018

Mais que fait donc la SNSM! (Voir un autre fil à "l'ancre"!

08 fév. 2018

Qu'ils soient marins ou montagnards, ceux qui se lancent dans des aventures à si haut risque doivent poser comme postulat qu'ils ne recevront aucun secours. Intégrer l'hypothèse d'un secours organisé au cas où les choses tourneraient mal , c'est mettre en péril d'autres vies pour satisfaire son besoin narcissique de l'exploit. C'est transférer sur la collectivité le soin de gérer le désir immature de risquer sa peau. La meilleure réponse à donner à la colère de Mme Pérol est qu'à la prochaine occasion personne ne bougera pour aller la chercher.

08 fév. 2018

un petit coup de polemique , un passage à la télé et dans quelques temps on aura le bouquin qui va avec ,ainsi il sera bien vendu !!! c'est bien manigancé

08 fév. 2018

Cela me fait penser à un gars qui veut traverser Gib en canoë, eh bien qu'il le fasse mais qu'il ne demande pas non plus qu'on aille le rechercher si problème.
Tout le monde devrait être assez grand pour prendre ses responsabilités des choix qu'ils prennent. Personne ne les oblige. Contrairement à eux qui bossent et à qui on demande d'y aller.
Gilles

08 fév. 2018

demain je vais aller chercher mon pain à cloche pied en marche arrière .
ça personne ne l'a jamais fait ,si jamais je me casse la geu...es-ce que les pompiers vont venir me chercher dans la minute ..
j'aurais peut être un entrefilet dans "var matin " surtout si je fais ça avec une plume .............
ça c'est pour la photo éventuelle ..
alain :reflechi: :jelaferme:

08 fév. 2018

ah il y a longtemps avec les copains on avait 3km pour allé à l'école ,biensur a cette époque il n'y avait de ramassage scolaire ..et bien pour jouer on le faisait en marche arriére ,c'était plus rigolot !!!

08 fév. 201808 fév. 2018

Ah bon ??? Ta maman n'avait même pas un 4x4 pour t'amener à l'école ? Incroyable..

Pour la photo, tu peux donner le lien faire la réservation en pré-vente? :pouce:

08 fév. 2018

Tu la mets ou la plume ? :heu:

08 fév. 2018

au bout du porte plume pour écrire le livre ...

:pouce:

08 fév. 201808 fév. 2018

Je répète ce que j'ai posté plus haut :

Chez moi, sur la radio locale ils ont surtout entendu qu'elle était très émue et touchée de l'élan de solidarité qui s'est manifesté pour tenter le sauvetage.Radio locale de Sallanches, ou elle à été hospitalisée (15 Km en dessous de mon village)
Comme quoi les journalistes entendent et interprètent suivant l'impact espéré de leur papier. :litjournal: :litjournal: :lavache: :jelaferme:

08 fév. 2018

et de leur radio ,tout depends des auditeurs il faut les cibler

08 fév. 2018

Il y a très peu de temps, une chaîne TV a présenté un sujet sur la grimpe dans ce coin extrême et hostile.
Avec découverte ça et là le long de la paroi de cadavres congelés car personne ne peut, ne veut (?) les descendre!
L'année dernière, sur 500 grimpeurs, 5 morts !

Sans jeu de mots trop facile: ça refroidit!

08 fév. 2018

1 % seulement ! C'est mieux qu'un aller Asmara/Calais. :-(

08 fév. 2018

Dans un autre sujet actuel le 80kmh
les journaleux racontent ce qu'on leur dit F2 n'est pas en reste il n'y a qu'à voir le test entre deux Peugeot une très récente et une qui a déjà 5,6 ans les pneus? les freins? les amortos, l'amorce du freinage etc

08 fév. 2018

Bonsoir à tous,

Avant de bloquer ce fil, car il a été ouvert sans réel question/ni débat d’idée et de fait il part dans tous les sens. Un pur produit de fil Trollesque.

Pourtant c’est typiquement le sujet qui demande débat d’idée et discussion avec l’ensemble de la communauté. Je compare Elisabeth Revol et Tomasz Mackiewicz à des sportifs de haut niveau, a l’instar de nos navigateurs Eric Tabarly, Garbart, Peyron, etc… Ils tentent de repousser leurs limites pour assouvir leurs rêves, leurs soifs d’aventure et de défis… tout en accomplissant ce que personne encore n’a osé réaliser ou aboutit.

1) Dans ce sujet, il aurait été important d’apporter plus d’information, pour permettre à tous de se documenter. Elisabeth Revol est en colère contre les pakistanais et non les secours (ses sauveurs héroïque Polonais)… Elle est en colère pour les travers de ses derniers à profiter d’une situation pour tirer un maximum d’argent en faisant monter les enchères pour négocier l’intervention en hélicoptère au prix indécent.

2) Il est aussi important de préciser qu’ils sont parties en expédition en faisant le choix de ne pas prendre « d’assurance secours » . C’était un choix voulu de leur part et ont accepté de fait les risques pris. (Comme ceux qui prenne le risque de naviguer avec gilets de sauvetage périmé).

3) Il en était pas à leur première tentative… et sont reconnus dans leur domaine de compétence.

4) Les fonds permettant le financement de l’intervention en hélicoptère ont été réalisés par des dons. personnels (en moins de 24h), sur une plateforme participative. Au final et après opérations. Les autorités polonaises on décider de prendre en charge les frais. Les dons récoltés iront aux 3 enfants de Tomasz.

En posant ces postulats, il aurait (a mon sens) été effectivement intéressant de se poser la question: si ce genre d’aventure vaut la peine d’être vécue, ou voir tentée…. Et si danger humain, doit on porter assistance ou non !?

Je doute que Christophe Colomb se soit posé la question ! Voir notre Moitessier !…. Et que dirait-on de Alain Bombard !!! Et pourtant se sont bien ses folies humaines qui ont permis de nous retrouver en plein mois d’Août à naviguer autour de nos belles îles ! C’est grâce à ces doux rêveurs que nos envies de traversés aboutissent.. nos échouages réussissent, notre AIS nous fait éviter les cargos, nos balise se déclenche... Et si aujourd’hui nous avons tous un radeau de survie, équipé des éléments qualifiés de vitales : a qui le doit ton ?

Notre confortable passion n'est que le fruit d'un aboutissement d'aventures humaines toutes plus ou moins respectable.

Combien de vies, tous ces fous, aujourd'hui ont ils sauvé ? Sans évoquer des évolutions les techniques, des matériaux, de nos connaissances sur la résistance humaine voir mémentos contraintes psychologiques !

Bref… oui ce débat à toute sa place, et Hisse Et Oh est là pour cela. Débattre, faire avancer les idées, confronter les opinions. Chacun est libre de penser, respecter l’autre tout en argumentant sa pensée.

Question: Serions nous capable, nous plaisancier Français, de financer sur notre simple volonté, les secours d’un F. Gabart en perdition au milieu du Pacifique ?

En conclusion et à l’avenir, si l’initiateur de ce fil souhaite, vraiment ouvrir des débats d’idée, je l’invite à fournir un ensemble exhaustif à la construction du débat, poser l’ensemble de son argumentation, de ses idées, pour que chacun puisse apporter sa pierre à la construction d’une vrai réflexion.

Dans le cas contraire, tout habitué de ce genre de sujet, ouvrant et lâchant en pâture de tel sujet se le verra systématiquement fermé.

Bon débats,

Tom

Après la pluie...

  • 4.5 (25)

mars 2021