Le luxe c'est le minimum ;-)

Voila comment j'entends la voile :acheval:

L'équipage
28 nov. 2013
28 nov. 2013

:pouce:

28 nov. 2013

Avec le réchauffement de la planète je verserai plutôt des glaçons. :reflechi:

28 nov. 2013

:mdr:
Les glaçons c'est pour les croisières d'été :alavotre:

28 nov. 2013

Il est cinq heures ? It's tea time ? :-p
ça me rappelle avoir vu à Bréhat, au mouillage, madame (pardon, Misis) descendre du bateau dans l'annexe avec un plateau sur lequel il y avait la théière et les tasses, et monsieur qui ramait, imperturbables. It was so British

28 nov. 2013

Perso, je garde à l'esprit ces british, à saint-Malo, dans l'écluse pour le port Vauban, qui, dans leur magnifique voilier en bois, nous snobaient, nous pauvres frenchies dans un rm en CP, en débouchant du champagne, quand nous prenions des bières ^^

29 nov. 2013

En meme temps le champagne c'est pas de chez eux... :non:

29 nov. 2013

bonne question, aujourd'hui naviguer au minimum c'est quoi ?
une coque d'occasion, un moteur tres simple, un gps, des amenagements sommaires, quoi ?? un jeux de voiles et une voile de kyte pour aider, c'est quoi ? en terme de budget ou en terme de vie a la Moitessier?

29 nov. 2013

Prends une foto./

29 nov. 2013

j ai encore vu le dernier bateau de Moitessier ( tamata ) il y a qq jours , franchement pas envie de naviguer la dessus

29 nov. 2013

etonnant comme les anglais sont humains, le francais spectateur.

29 nov. 2013

Ca me fait penser à une vieille histoire d'un échange de courrier entre le Corsaire Surcouf et un amiral anglais.
En substance le courrier anglais reprochait à la France et à ses corsaires de ne se battre que pour l'argent alors que la marine anglaise se battait pour l'honneur uniquement.
Surcouf fit répondre au messager anglais que chacun se battait pour ce qu'il ne possédait pas... :reflechi:

29 nov. 2013

J'aurais toujours en mémoire ce vieux couple Anglais sur son Werterly Centaur.
Vers 19 H Madam' dresse le couvert sur la table de cockpit, Monsieur en short et T shirt, disparaît dans la cabine et réapparaît quelques minutes après en pantalon de toile, Blazair sombre aux armoiries du club, chemise blanche et cravate club.
Je ne peut dire que très touchant !
On ne peut que leur souhaiter un discret " bon appétit " en les croisant du ponton, et surtout ne pas les déranger,le tableau est trop idyllique.
Moi je dis total respect !

29 nov. 2013

J'ai vu, il y a quelques dizaines d'années, un couple d'anglais quitter leur bord avec leur petite annexe, Madame en robe longue et Monsieur en blazer. Cela à Aurigny, mouillage sur bouée avec clapot.

29 nov. 2013

Lovely!

29 nov. 2013

Je ne suis pas particulièrement pro-Anglais, limite au contraire, mais il faut bien leur rendre qu'ils ont une certaine classe et à mon avis surtout l'esprit marin. Quand on arrive dans un port anglais, ils se battent pour prendre les amarres. Je n'ai pas le sentiment de trouver la même chose en France...

29 nov. 2013

Va savoir c'est peut être que les anglais considèrent que tu es trop mauvais pour t'amarrer seul tandis qu'en France le skipper considère que le type sur le ponton est trop mauvais pour lui attraper les amarres... :heu:

29 nov. 2013

Moi, c'est l'inverse, je préfère refuser, mais je me propose.

01 déc. 2013

Bonjour à tous
et bien moi, Amzerzo35, lorsque j'arrive chez les rosbifs, c'est plutôt une canote de la capitainerie qui arrive pour prendre des renseignements sur mon bateau pour en établir la facture de résidence..... :heu:
Pascal

29 nov. 201329 nov. 2013

Il verse de l'eau chaude le gars ?
Franchement avec une poche à eau et une mini douche solaire fixée aux haubans par exemple, il peut faire couler lui même l'eau chaude,
et avec le "confort" en plus de ne pas avoir a supporter son "boy de service" le reste du temps en mer ;-)

Perso je préfère encore naviguer sur un bateau spartiate mais seul maitre à bord ou en duo, plutot que prendre pleins de billet "costa croisière" et devoir cohabiter avec tout l'équipage;
J'avais traversé en ferries P&O la manche puis la mer du nord pour aller en écosse et shetlands y a pas mal d'années, mais sur deux ou trois jours, ca passe; Je n'aimerais pas vraiment faire une transat de ce genre beaucoup plus de jours avec la promiscuité de gens pas toujours interessants, sauf certains;
Il y a le confort "de luxe, ou physique", et le confort "psychologique" ou spirituel, et ce dernier est le plus important pour ma part ;)
ou comme on dit "mieux vaut un petit chez soi qu'un grand chez les autres"

29 nov. 2013

La problématique n'est pas le "réalisme" de l'image...
Mais, une certaine idée de l'élégance et du savoir être. Les Brits ont encore le respect du "dress code" (ce qui ne les empêche pas d'être respectueux des excentriques...) et je dois avouer que j'aime bien ça
:litjournal:

Notez que ce n'est pas une question métaphysique, juste une question de goût & esthétique

29 nov. 2013

"Les Brits ont encore le respect du "dress code" (ce qui ne les empêche pas d'être respectueux des excentriques...) "

Mais les Anglais ne sont-ils pas eux-même excentriques ??? :reflechi:

29 nov. 2013

Chacun ses gouts en effet,
mais comme on dit "l'habit ne fait pas le moine",
et quand les anglais colons envahissant l'amerique du nord allaient" tuer de l'indien", même en tuniques "chics" d'angleterre, je suis pas sur que leur "élégance" aille beaucoup plus loin;
Je dirais même que c'était surtout eux les "barbares" massacrant les autochtones qui ne défendaient que leur mode de vie et leurs terres, avec surement plus de noblesse, (même en tenue de peau de daims à l'arrache et de plumes ) mais avec la noblesse d'âme et de cœur, et non de sang ou d'apparât, et c'est cette noblesse d'âme qui compte à mon sens ;))

Ne jamais se fier aux apparences

Je ne sais plus qui a dit "mieux vaut flotter sans grace que couler en beauté !
D'ailleurs les indiens des plaines ou d'ailleurs étaient assez "classe" à la façon ;), autre genre, plus pour se fondre dans la nature

29 nov. 2013

wil ,comment tu causes bien , et comment t'expliques les vraies choses , écris encore des choses pour commenter l'image initiale du post , c'est la saison qu'on s'ennuie ...........

29 nov. 2013

J'adore les anglophones (écossais,irlandais et galois)

Cette image pourrait en être le symbole:

Respect des traditions avec une folle excentricité'

30 nov. 2013

Attention,me semble bien qu'il ne faille pas mélanger les écossais (eux aiment bien les français) avec les autres...

01 déc. 2013

En effet l'Ecosse a signé en 1296 une alliance avec la France pour unir leurs forces contre l'anglais.
Des liens de parenté de noblesse ont marqué les échanges et l'amitié entre nos deux pays en 1537.
Le bordeaux a longtemps été plus consommé sur place que le whisky... :mdr:

29 nov. 2013

Quand j'avais commandé en Angleterre ma survie dynamique je l'ai reçu avec une CRAVATE a l'effigie du club. J'adore.

29 nov. 2013

Photo d'une forme d'esclavagisme dans une atmosphère tellement anti écologique! :blabla:

29 nov. 201329 nov. 2013

"Photo d'une forme d'esclavagisme dans une atmosphère tellement anti écologique!"

:mdr: !!! mais c'est pas fô :bravo:

29 nov. 2013

Tu sais, Wild, sur ces questions, en Europe, il n'y a pas un pour sauver l'autre... J'ai un lointain ancêtre qui était dans l'expédition (espagnole) qui découvre la Floride, ceci dit, moi je n'ai jamais massacré personne :langue2:)
D'ailleurs, ce n'est pas réservé aux européens; dans l'Amérique pré-colombienne il y avait des Empires (ce qui veut dire domination) et les indiens de Patagonie ce sont trouvés dans cet endroit, pas très agréable, poussés par d'autres indiens et on pourrait dire pareil pour plein d'autres endroits dans le monde...
Mais, ceci est bien loin du clin d’œil initial qui aurait davantage à voir avec le manque de tenue des shorts urbains (par exemple)

29 nov. 2013

Le bon temps, révolu, où les "serviteurs" étaient aux petits soins pour leurs maîtres :pouce:

29 nov. 2013

Chacun voit ce qu'il "veut voir",
perso sur cette photo (humour british ok)
je vois surtout "deux bourges" dépendant l'un de l'autre;
Car "le maitre" est toujours dépendant pour exister du serviteur, et inversement
Comme dans toutes dualités ou hiérarchies qui cessent d'exister dès qu'un des deux camps s'en va
Le "vrai maitre" est donc celui qui est libre, dépendant de personne, donc maitre de lui même seulement, et on est jamais mieux servi que par soi-même ;)
Hugh !

30 nov. 2013

Bof! Le maître dépendant de l'esclave.....C'est ce qu'on devait dire aux esclaves pour les motivés.
Tu pourrais faire de la politique, tu en enfumerais pas mal :mdr:

30 nov. 2013

motiver!!! :oups:

30 nov. 2013

"celui qui est libre,dépendant de personne,donc maitre de lui meme.....jamais mieux servi que par soi meme.."?
bof...!"robinsonade "classique qui ne nous mène pas bien loin....
la hierarchie "cesse d'exister dés qu'un des deux camps s'en va"
ça nous mène pas bien loin non plus!.....exemple,en ces temps de chomage massif et,qui perdure??
un salarié(du public ou du privé)ne supporte pas la "hiérarchie"...pas de problèmes!il démissione...et le voilà libre (enfin libre!)de ........chomer...mais tout de meme dépendant des allocs diverses,comme par exemple les somptueuses indemnités de chomage ou le pharaonique RSA.....

01 déc. 2013

je ne crois pas et tu le seras de moins en moins cerné par les charges ,puisqu'il faut commencer à payer pour avoir le droit de travailler ,l'homme heureux n'a pas de chemise .
quand tu n'as rien tu envies ceux qui ont tout et c'est un rève d'y arriver .
quand tu as tout tu n'as qu'une peur c'est de le perdre ,et maintenant on veut te le prendre légalement ..

lire "le savetier et le financier"

celui qui peut vivre sans soucis d'argent sans en avoir beaucoup mais tout le temps à sa manière que ce soit sur un bato ou ailleurs commence à s'approcher du bonheur ..

alain

03 déc. 2013

La liberté de l'indépendant est une chimère !

30 nov. 2013

être salarié et démissionner en attendant des allocs n'est pas être libre non plus,
mais crée soi même sa propre entreprise peut s'en rapprocher des fois

01 déc. 2013

60nora écrit :
celui qui peut vivre sans soucis d'argent sans en avoir beaucoup mais tout le temps à sa manière que ce soit sur un bato ou ailleurs commence à s'approcher du bonheur ..""

Voilà je parlais surtout de "cette façon de faire", que ce soit en auto entrepreneur, déclaré ou pas, mais en restant "modeste", aux risques et périls de chacun !

30 nov. 2013

"deux bouges" (soupir).

C'est curieux cette haine constante de tout ce qui n'est pas son propre petit soi-même adoré...

Pour info nous sommes plus que jamais dans la société de l'interdépendance, d'autant plus en utilisant des canaux de com. comme Internet (pas moyen de fabriquer son propre PC pour taper ses messages, son propre satellite de communication etc...)

30 nov. 2013

moi je vois une conotation sexuelle non? verser de l'eau chaude comme ca entre homme? pffff, je rigole. c'est anglosaxon aussi, on ne sait pas trop qui est qui. ceci dit, nous nous eloignons un peu de la naviguation et du bateau non ?
V.

30 nov. 2013

bonsoir,
es-ce clair es-ce clave ?
il faut l'addmètre maître .
alain

30 nov. 2013

je ne comprends pas trop,
il y a un homme à la mer et un autre qui écope avec une bouilloire ?
sont fous ces anglais !!!

01 déc. 2013

Mais non, le domestique réchauffe l'eau du bain de son maitre.
La baignoire est très grande, à la mesure de la fortune du maitre.

01 déc. 2013

Rigolote cette discussion. Il ne s'agit , pourtant, que d'une illustration, poétique et gentiment absurde, de ce qui est, je crois, espérance du marin: un habiter l'impossible...

02 déc. 2013

ou comment reproduire (jusqu'au fantasme ici) en mer ce que l'on a sur terre (à l'image de la tendance majeure de l'évolution des voiliers de plaisance)

02 déc. 2013

je pense avoir trouvé ! :reflechi:
c'est un révolutionnaire qui a passé son patron par dessus bord et qui essaie de le faire cuire !
j'ai bon ?

02 déc. 2013

Le luxe, c' est le minimum

Ou commence le luxe ?
Qu 'est ce que le minimum?

03 déc. 2013

Le minimum, c'est d'avoir un poisson à manger.
Le luxe, c'est de savoir pécher.
(Lao tseu, ou moi, je n'sais plus )

04 déc. 201304 déc. 2013

Le luxe, c'est de pouvoir aisément se passer "du luxe"
Les gens qui ont besoin de conforts, sont dépendants de ces conforts
Bref, le luxe n'est pas d'avoir tout ce qu'on veut, mais plutôt de n'avoir besoin de rien
De plus le confort "physique" est à mon sens moins essentiel que le confort "mental" ou d'esprit

===

Un peu de "sagesse antique" de plus ! :

""On demandait à Diogène quels étaient les hommes les plus nobles. Diogène répondit :" Ceux qui méprisent la richesse, la gloire, le plaisir et la vie, et qui dominent par ailleurs leurs contraires, la pauvreté, l'obscurité, la peine et la mort."
Il qualifiait de triples esclaves les gens qui se laissent vaincre par la gourmandise, le sexe et le sommeil
La vertu disait-il, ne saurait habiter dans une ville, ni une maison de riche."
A un mécréant qui lui reprochait sa pauvreté, Diogène répondait : "Je n'ai jamais vu personne etre perverti par la pauvreté, mais par le mal, j'en ai vu beaucoup.
On lui demandait qui est riche parmi les hommes : "Celui qui se suffit à lui-même" reprit-il
Il appelait de grands pauvres les gens qui héritaient d'une masse imposante de biens.
"Le seul moyen d'etre libre, c'est d'envisager la mort de façon sereine"
Et un peu d'humour pour finir !
Un chauve injuriait Diogène; Il répondit : "Je ne vais pas etre insolent envers toi,mais je félicite tes cheveux d'avoir abandonné une sale tete !"

04 déc. 2013

Suivre de telles paroles aurait mis fin à l'humanité. Est-ce là son échec?

04 déc. 2013

Encore faut-il que "l'humanité" ait déjà vraiment "existée" ;)

Je cite de mémoire à peu près autre chose :
Un jour Diogène se balladait dans un spectable d'amphithéatre;
On lui demande à son retour s'il y avait foules, il répondit : oui
Puis on lui demande s'il y avait vu des hommes, il répondit : non

04 déc. 2013

N'oublions pas que, de ce temps là, il y avait des esclaves; ce qui permettait aux hommes libres quelques fantaisies... Même être un philosophe pauvre :langue2:
Wild es le nouveau Steiner (cf. l'Unique et sa propriété) en version maritime :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (129)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021