Le Japon va rejeter dans l’océan l’eau contaminée de Fukushima

Encore une bonne nouvelle pour la préservation des océans...

Passant outre les oppositions, le gouvernement japonais a opté pour le rejet dans l’océan Pacifique de l’eau contaminée issue du refroidissement des réacteurs de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi, qui ont subi une fusion des cœurs au moment du séisme et du tsunami du 11 mars 2011.

« Nous estimons que les rejets dans l’océan sont réalistes, dès lors qu’ils seront réalisés en toute sécurité », a défendu le premier ministre, Yoshihide Suga, au moment de l’annonce de cette décision, mardi 13 avril, justifiée par la limite des capacités de stockage dans l’enceinte de la centrale, qui devrait être atteinte à l’automne 2022. Le 18 mars, 1,25 million de tonnes d’eau dormaient dans plus de 1 000 réservoirs. La quantité augmente de 141 tonnes par jour.

L'équipage
13 avr. 2021
13 avr. 2021

Si par malheur tu es contaminé en surface par des radiations nucléaires, tu es mis sous une douche avec étrillage vigoureux le temps nécessaire pour que tu sois à nouveau propre.
La dilution permet ensuite de respecter des niveaux acceptable de polluant dans l'environnement.
Je pense que le Pacifique a été considéré suffisamment grand pour pouvoir recevoir ces quelques milliers de m3 d'eau radioactive.

En gros, la moins pire des solutions.

15 avr. 2021

Les radiations n'ont d'effet direct que quand elles interagissent avec le milieu qu'elles affectent.
Ces effets sont statistiques et en milieu biologique en majorité indirect par fabrication de peroxydes
(eau oxygénée) très réactifs. A long terme un problème peut se poser également avec par exemple dans les os l'inclusion du strontium homologue du calcium, etc....
La décontamination vise à éliminer des particules radioactives, émettant des radiations par leur désintégration, mises au contact de surfaces et pouvant être plus nocives au final en raison de leur présence permanente au même endroit. Les isotopes à période courte disparaissent rapidement mais hélas pas ceux à période longue à très longue.
A l'époque de la Guerre Froide on avait par exemple étudié une petite Bombe A sur Paris, et passé les effets immédiats destructeurs de l'explosion, on aurait eu une impossibilité de décontaminer (laver) par rapide manque d'eau car naturellement l'eau de décontamination devient alors une eau contaminée impropre à un autre usage dont la consommation.
Le mieux est donc de ne pas chercher une Guerre Atomique, comme certains le voudraient actuellement, l'homme étant toujours égal à lui-même.
Nous sommes de toute façon irradiés en permanence (radioactivité naturelle et rayons cosmiques).

15 avr. 2021

T'es calé sur la question. Tu travailles dans le milieu ?

15 avr. 2021

C'était mon métier et à l'époque de mon Service Militaire on était encore en Guerre Froide (et il a failli une fois au moins faire très chaud ). Les bases des Rayonnements, de la Radiobiologie, sont fondamentalement très simples à comprendre, du niveau d'un lycéen de Seconde. Malheureusement il y a d'énormes blocages intellectuels sur ces sujets dès l'âge adulte. Les analyses, réponses et comportements les plus stupides je les ai souvent constaté d'adultes parfois très diplômés. L'homme n'arrivera jamais à s'extraire de l'obscurantisme tant il est une réponse facile à toutes les peurs irrationnelles.

16 avr. 202116 avr. 2021

@ Polmar : "...Si par malheur tu es contaminé en surface par des radiations nucléaires..."

La contamination est un dépôt de matière radioactive sur ton corps qui peut partir avec un lavage adapté (à condition qu'il ne s'agisse pas d'une contamination interne). Les particules radioactives vont t'irradier tant qu'elles sont en contact avec ton corps.
On se protège de la contamination par le port d'une tenue étanche qui porte le doux nom de tenue Mururoa.

L'irradiation est la traversée de la matière par un rayonnement ( rayon gamma ou X) ou une particule (rayonnement alpha, beta ou neutronique). Au passage, l'irradiation va modifier la formule moléculaire de la matière.
Pour éviter une irradiation trop importante, on n'a que trois solutions :
- Limiter le temps d'exposition
- Garder une distance entre les matières radioactives et nous
- Utiliser des écrans adaptés (plomb, eau, ...)

13 avr. 2021

Ça choque car les quantités sont énormes mais il semblerait que les rejets soient en dessous des normes maxi?
(Mais article pas complet si on n'est pas abonné).

13 avr. 2021

1.25 millions de m3 dilués dans 700 millions de km3, ça devrait aller.

13 avr. 2021

ça m’étonnerait que les polluants restent dans le pacifique, donc on peut quasiment doubler la taille de la baignoire.

13 avr. 2021

Si chaque pays bordé par le Pacifique pense comme ça , ça va faire une sacrée soupe . Déjà qu'on y trouve des " continents" de plastique ,en plus des containers à la dérive et autres déchets domestique et chimique ... L'océan est grand , mais à force d'ingurgité chaque jour la merde de centaines de millions d'êtres humains, il va finir par déborder , et c'est dans l'intérêt de personne.

13 avr. 2021

Vu la circulation des courants marins, un peu de temps avant que la pollution arrive dans l'Atlantique.
:-)

13 avr. 2021

Plus d'information dans mon journal préféré ici: www.tdg.ch[...]1773229

13 avr. 2021

Bah...si c'est la "norme", pas de souci...?
Tout ça va s'étaler sur des décennies, on aura le temps de s'adapter...(mode ironique...)

13 avr. 2021

tu m’etonnes qu’ils aient des meduses geantes...au japon??!

13 avr. 2021

Comme celle qui a attaqué Kersauson et son Jéronimo ils ne l'ont pas entendu crier ばんぜい = traduction en Japonais de Banzai 😜

13 avr. 202113 avr. 2021

Sachant que la pollution, même diluée, remonte la chaine alimentaire, en ce concentrant, vers les espèces les plus prédatrices...

13 avr. 2021

Le pire c'est que chaques jours il y a 150m3 qui s'y rajoutent! (Et encore c'est l'estimation la plus basse que j'ai vu, sinon c'est plutôt 200-300m3/j)

Donc en gros ça fais 10 ans qu'on arrosenon-stop cet incendie qui ne veut pas s'eteindre. Jusqu'à quand?

Ça me laisse quand même songeur cette histoire...

13 avr. 2021

Pourquoi ne serait-il pas possible d'arroser en circuit fermé (avec l'eau radioactive)? Ceci pour éviter la contamination d'eau supplémentaire!

13 avr. 2021

bonne question.

14 avr. 2021

@Polmar : il y a un circuit semi-fermé, c'est expliqué dans le lien que j'ai posté, en gros du fait des eaux de ruissellement et de celles qui remontent de la nappe phréatique et qui se mélangent aux eaux du circuit de refroidissement qui n'est pas étanche, donc le volume d'eau contaminée ne fait que croître alors que les besoins de refroidissement auraient plutôt tendance à décroître. Le surplus doit être stocké ou rejeté après décontamination partielle (car le tritium ne peut pas être filtré).

Je crois que comme souvent avec le nucléaire l'émotion prend le pas sur la raison dans cette affaire. Il y a une sorte de serpent qui se mord la queue : comme l'opinion réagit de façon épidermique à tout ce qui touche au nucléaire les autorités ne veulent pas "tout" dire pour ne pas affoler les gens et du coup cette opacité accroît la défiance de l'opinion vis à vis des autorités; par exemple je n'arrive pas à savoir qu'elle est la quantité de radioactivité qui se trouve stockée dans les réservoirs d'eau contaminée, au moins une fourchette, ce serait pourtant utile pour faire des comparaisons et évaluer les risques.

13 avr. 2021

tiens je viens de voir ce fil : www.hisse-et-oh.com[...]astique
S'ils lâchent en même temps des canards en plastique, cela aidera à savoir où l'eau polluée est allée.
Et si cela se trouve, les canards auront l'oeil brillant et vibreront sans besoin de pile. ;-)

13 avr. 2021

faut pas se tracasser.
Avec l'augmentation du niveau de la mer , la centrale sera en refroidissement direct, plus besoin de l'arroser , cela baigne.

13 avr. 2021

La page wiki de l'accident est très complète, on y apprend qu'une bonne partie de l'eau injectée part dans la nape phréatique et dans la mer parr exemple...

Après sur les accidents nucléaires on sait très bien qu'il faudra des décennies pour avoir les infos complètes.

Le nucléaire c'est cool quand ça fonctionne, mais au moindre pepin ça a des graves conséquences pour de très longues durées et des larges parties du globe...

Et apparament si le reacteur n4 a un nouveau problème de refroidissement (typhon, tsunami, séismes ou autre), ça peut encore relacher l'équivalent de 5000 hiroshima!

Dire que tepco avait conscience de la vulnérabilité aux tsunami mais n'a rien dit de peur de devoir arrêter la centrale pour la renforcer, vu ce que ça leur coûte aujourd'hui j'espere que ça donnera des idées aux autres acteurs..

En tout cas on a pas fini de parler de cette histoire!

Les morues vont sans doute avoir leur mari cabillaud avec deux pénis, elles ne vont pas s'en plaindre. N'espadon du ciel, cette métamorphose probable ?
Près de 40 ans décès nucléaires, avec 193 explosions il n'y a pas si longtemps et pas grand monde pour reconnaître les dégâts sur la santé humaine et la vie sous marine ; alors quand les experts nous auront dit que c'est tolérable, les rejets, je parie qu'on fermera les yeux ou qu'on trouvera de radieux avantages à cette aberration...

14 avr. 2021

on fermera les yeux,on fermera les yeux..
euh,va te baigner dans une mer japonnaise avec de l’eau de refroidissement fraichement regetee...et bin,ca pique les yeux,donc ,oui tu fermeras les yeux 👀 ( et la bouche aussi)

14 avr. 2021

C'est bien les eaux de refroidissement rejetées par les centrales; elles sont plus chaudes. Parfait pour la pisciculture, en particulier d'anguilles au Japon.
J'imagine que d'autre pays avec des centrales nucléaires ont trouvé un usage pour ces effluents. En France par exemple le gaz liquéfié qui arrive à Dunkerque par méthanier est réchauffé par les eaux de la centrale nucléaire voisine pour pouvoir être injecté dans le réseau.

14 avr. 2021

Plus d'infos scientifiques et techniques ici : www.laradioactivite.com[...]ves.htm

14 avr. 2021

Bonjour. Est-ce plus terrible de les millions d'embarcations du pedalo au porte conteneur de 20000 boites dont 15 000 /an qui sont dans la flotte avec leurs contenu improbale... les antifoolings pollueurs sans contest perturbateurs andocriniens de toute la flor et la faune....
les flotilles de peches qui labour le fonds . relachant du methane....
Des rejets des villes et des usines qui detruisent et polluent pour des siecles ,,, etc, etc.
Peintures, epoxy, resines de toutes sortes. carbone. acier. aluminium. mercure, plomb. ect.
ca sera juste un peut plus... merci ancetres du 20 et 21 emme siecles diront il !

14 avr. 2021

Sans oublier le radon qui attaque les bretons depuis des millénaires!

14 avr. 2021

Et l'épicentre est dans la golfe du morbihan: à radon

14 avr. 202114 avr. 2021

@Missingdata
Lien intéressant. Merci

14 avr. 2021

Alors que je vivais en Europe ou en Amérique, je m'insurgeais contre les 193 essais de Mururoa et Fangataufa, dont 46 en plein air.
Et puis je suis revenu au Fenua. J'ai entendu les gens évoquer l'époque du CEP (acronyme pour centre d'essais du Pacifique) comme l'âge d'or où la Polynésie s'était modernisée et avait accédé aux délices de la société de consommation.
Et puis j'ai lu le rapport Atkinson, du nom d'un scientifique NZ parmi les plus critiques les plus virulents, venu avec son équipe sur les atolls pour constater que la radioactivité était revenue à la normale.
Et puis je me souvenu des prédictions selon lesquelles les Tuamotu allaient se disloquer en raison des failles provoquées par les explosions...
Accessoirement pourquoi les faiseurs d'opinion n'ont-ils jamais parlé des 456 explosions nucléaires en plein air effectuées sur le site de Semipalatinsk (ex URSS) entre 1949 et 1989 ?

14 avr. 2021

J'étais sur place à l'époque du plus grand donneur d'ordres de tir à Mururoa (le Président Mitterand).
Des élus et journalistes l'accompagnaient, dont des écologistes.
Il leur fut proposé de prendre un bain dans le lagon. Il faut dire que la plage de l'atoll est une de celles qui ont le plus beau sable de Polynésie et pas de patates de corail. Refus de prendre le bain. Justification : Ils étaient bien conscient que le risque était nul (hors coup de soleil) mais qu'une photo des écolos faisant trempette à Mururoa diffusée dans la presse aurait fait mauvais genre ! :-)
En plus ce fut l'époque de Tchernobyl (Avril 86). Avant cet accident les personnels affectés à Mururoa n'étaient contrôlés radioactivement qu'au départ retour vers la métropole.
Après Tchernobyl, un contrôle fut ajouté à l'arrivée sur site. Certainement pour prouver éventuellement que quelqu'un n'avait pas été contaminé sur site. Au bout de deux mois les techniciens en charge des mesures étaient capables de dire dans quelle région de France habitait l'arrivant. on le nuage n'a pas traversé l'équateur, tout baigne pour moi!

14 avr. 2021

bonjour. Ne pas oublier le desert Algerien qui a eu sa doze aussi, avec quelques cobaye militaires et autochtones

15 avr. 2021

Malheureusement des explosions dans l'atmosphère, comme celles des américains et des russes, avec beaucoup de matière fissile qui a du traverser les frontières et retomber un peu partout.

15 avr. 2021

Désert algérien qui s'est récemment rappelé à notre bon souvenir www.sciencesetavenir.fr[...]_152928

14 avr. 202114 avr. 2021

Sérieux Viktor ?
Il y a toujours des "inquiétudes" sur la stabilité de Mururoa et de Fangataufa. Ils sont sous "monitoring" permanent.

15 avr. 2021

Tu prends un pot de farine, tu le secoues en tapant le fond sur la table. Le niveau de la farine descend et elle se compacte.
Dans un atoll, le corail a poussé sur la montagne basaltique immergée. Il est plein de trous et le squelette du corail n'est pas trop solide. Tu secoues, le corail va se casser en comblant les trous; et l'atoll s'enfoncer. Ce qui permettra au corail de regrandir en surface.
Mururoa, le seul lieu où des routes ont été construites sous le niveau de la mer. A moins que ce soit la montée des océans causée par le réchauffement climatique. Mais alors il est rapide (2m en une trentaine d'années :-( ).

15 avr. 2021

Il y a aussi des "inquiétudes" sur l'hypothèse d'une chute de grosse météorite et le ciel est aussi sous "monitoring" permanent.
Pour en revenir au Pacifique, si les atolls atomiques sont fermés au vulgum pecus, ça fait des lieux de vacances très prisés par les gradés qui n'ont pas peur des radiations des 500 kilos de plutonium qui, dit-on, s'y promèneraient. ;-)

16 avr. 2021

A San Francisco , je discutais avec un navigateur USA .je lui parlais de mon projet de faire un tour aux Marquises. N'y vas pas ,c'est méga pollué par les essais nucléaires.
En fait , il était atteint d'un cancer et il pensait que cela provenait de Mururoa.
Quand on voit les courants du pacifique Nord , une fois les eaux contaminées versées on peut s'attendre à une poussée des cancers en Amerique du Nord.

16 avr. 2021

lolapo, Mururoa et Fangataufa sont dans le Pacifique Sud, et les courants thermohalins ne franchissent pas l'équateur, comme les cyclones d'ailleurs, en raison de la force de Coriolis.

16 avr. 2021

On est bien d'accord.
C'était juste pour montrer le ridicule de certains , par ailleurs malheureusement en détresse.
Les Americains aiment bien aller de l'avant mais ont la memoire bien courte: indiens , baleines etc...

14 avr. 2021

1 million de m3 ça fait un cube de 100 m de côté? De l'eau déjà retraitée... Dans le Pacifique ça devrait pas faire trop de différence... Les Japs sont pas des tarés, ils ont eu Nagazaki, Hiroshima, Godzilla etc... et sont très preoccupés par la pollution radioactive il le semble

14 avr. 2021

C'est cool ça , ainsi avec les mutations en devenir les cétacés vont prendre la parole et pourront se plaindre d'une population qui n'a de cesse de les chasser pour les bouffer..... et j'espère qu'ils prendront la parole pour le reste de la faune aquatique.

14 avr. 2021

hey,mais ca ne serait pas la solution pour l’éradication des sargasses..?
ca devient quoi les sargasses dans un bain nucléaire ?

14 avr. 2021

Les sargasses deviennent phosphorescentes, on navigue dans les paillettes ;-)

14 avr. 2021

Il y a du travail pour éradiquer les sargasmes sur le forhum, hips.

14 avr. 2021

Le Japon est situé sur la ceinture de feu du Pacifique et leur politique ne change pas sur le Nucléaire

14 avr. 2021

Le japon n'a aucune énergie ni de matière première.
Lors de l'arret du nucléaire , il ont bien été dans la mouise, surtout à cause des climatiseurs.
la cause de l'entrée en guerre du japon lors de la dernière guerre mondiale fut: le blocage des importation de pétrole par les usa.

14 avr. 2021

Le pétrole : "le sang du diable". De même tracez sur une carte une droite qui va du centre de l'allemagne au centre de la péninsule arabique et vous avez une des causes de la 1ère guerre mondiale.

14 avr. 2021

quoi..? il ont fait la guerre parcequ’ils n’étaient plus livré en climatiseurs par les US??
c’est ca qu’on appelle la guerre froide..

15 avr. 2021

Excellent mitch58!

16 avr. 2021

C'est sûr que les aéroréfrigérants sont spectaculaires car très haut, très larges émettant un énorme panache de vapeur d'eau lorsque le réacteur produit, et visibles de loin.
Mais c'est vraiment la partie sans risque de la centrale.
le bâtiment réacteur est lui beaucoup plus modeste en taille (environ 60 m de haut).

16 avr. 2021

Bon, à lire certains commentaires, pas de quoi s'inquiéter donc...
ce week end, histoire de me détendre, je vais me repasser une de mes fictions préférées, la série "Tchernobyl"...ou alors la saison 1 des "Walking dead", j'hésite encore entre les deux.
Je vais aussi prendre des nouvelles de mon pote tourdumondiste ayant survécu à un cancer de l'estomac-oesophage, quelques années après avoir assisté à la toute puissance française à Mururoa, debout sur le pont, en short mais avec des lunettes de soleil néanmoins...
Il fait partie d'ailleurs des derniers survivants ayant déposé une plainte contre l'état Français il y a déjà 20 ans...le procès traîne, parait-il, de procédures en procédures..;dans quelques années, l'affaire sera réglée, faute de plaignants encore en vie.

16 avr. 2021

Certes il peut y avoir des K radio induits plutôt dans un contexte de poussières absorbées transportées par l'environnement rapproché contaminé) mais les K digestifs hauts sont en premier des irritations locales dont alcool, tabac, épices, des cancérisations de lésions ulcéreuses ou de reflux, et parfois pas de chance tout court. Par irradiations à distance de fortes doses auraient surtout eu des conséquences rapprochées rapides (3500 rads corps entier peuvent tuer, ce qui n'est pas le but recherché lors d'essais en présence de personnel ami). Plus généralement, dans un contexte Juridique particulier surtout où il peut y avoir indemnisations on peut parfois admettre une relation de causalité pour des raisons purement politiques ou sociales pour certaines professions ou activités à risque admis (alors que scientifiquement on ne pourra jamais le vérifier).

16 avr. 2021

A contrario, sans nier le mal dont souffre ton pote.
Mururoa: durant 30 ans, 3 000 personnes dont la majorité renouvelée tous les ans. Soit entre 60 000 et 90 000 personnes.
Il serait étonnant que toutes les maladies frappant la race humaine ne soient pas trouvées dans cette population; surtout si elles sont recherchées.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (174)

Bientôt fini ?

mars 2021