Le chasse-marée nouvelle formule.

Qu’en pensez-vous ?

Perso, j’y trouve quelques articles mieux documentés que dans l’ancienne formule, mais d’autres un peu creux et de peu d’intérêt.

Mais je regrette beaucoup tout ce qui concernait la vie du monde du patrimoine maritime et qui constituait de précieuses archives.

L'équipage
03 déc. 2020
04 déc. 2020

Recu hier et juste feuilleté, mais premiere impression : la rubrique questions/reponses va me manquer !
L'ancienne version m'allait bien , j'ai l'impression que ca tourne vers du " beau-magazine-bien-propre-sur-lui " ( voir les 6 pages de poèmes ) , qui doit correspondre a un certain lectorat.

Mais bon, c'est leur premiere mouture, j'attends de voir les prochains numeros ( qu'il faudra attendre 2 fois plus longtemps ! )
En meme temps, si ils l'ont fait, c'est qu'ils ont sans doute senti un besoin d'evolution, et ca ne doit pas etre facile de rester la tete hors de l'eau pour eux.

05 déc. 2020

Moi aussi, comme vous, je regrette l'ancienne version, y compris la qualité du papier…

05 déc. 2020

allons vous n'allez pas dire un fois de plus que CMA😊

01 jan. 2021

Marque déposée 😉

05 déc. 2020

Bonjour,

Je suis moins négatif que vous, même si j'attends les prochains numéros pour voir comment s'installe cette nouvelle présentation. Sans l'avoir lu dans le détail encore, je trouve très intéressant le dossier sur la loi littorale. L'article sur Simenon et ses relations au monde fluvial et maritime est également de bonne facture. De même que le récit de l'expédition en kayak sur la Volga.

Dans tous les cas je trouve intéressant l'éditorial qui pose la question "c'est quoi le Chasse Marée" et sans y apporter une réponse définitive conclut en disant qu'il s'agit de la "revue de la culture maritime". C'est toujours cela que j'ai cherché depuis le N°1 et tout au long de mon abonnement qui n'a jamais été interrompu depuis près de 40 ans. Cette vision culturelle permet de trouver autant d'information et d'analyse sur les vieux gréements que sur les innovations soucieuses d'un développement plus durable des technologies modernes, sur les métiers de la pêche, du littoral et du commerce, sur les récits de navigations au long cours comme à raser les cailloux, et bien plus encore.

Quand je vois la frénésie qui agite actuellement ce forum sur le Vendée Gobe, une compétition qui personnellement m'intéresse de moins en moins avec cette obsession de la vitesse et réduit l'espace marin à cette vision performative, je me plonge et replonge dans le Chasse Marée avec cette délectation des multiples facettes de cet univers maritime. Faisons la promotion de cette revue qui contribue à nous rendre tous, anciennes et jeunes générations, plus respectueux de ce formidable environnement que sont la mer et son littoral.

05 déc. 202005 déc. 2020

RV29N, je suis assez d’accord avec toi dans les grandes lignes : attendre et voir.

Mais je regrette la disparition de ce qui concernait la vie du patrimoine maritime. Cela contribuait à animer cette fragile communauté informelle. Depuis pas mal de temps déjà, on s’était éloigné progressivement de l’esprit du concours des bateaux de côtes de France et du mouvement du revival qui avait donné lieu à de nombreuses restaurations ou constructions spectaculaires, mais là c’est le coup de grâce, me semble-t-il.

J’ai bien aimé l’article sur les saint Jacques, mais ce n’est pas vraiment ce que j’étais venu chercher.

05 déc. 2020

Sans m'y opposer en aucune mesure, je ne partage pas tout à fait cette vision du "patrimoine maritime" ou plus exactement je préfère celle de "culture maritime" qui me semble pouvoir embrasser la question du patrimoine mais apporte une dimension plus dynamique (pas seulement tournée vers le passé) en s'attachant à observer et encourager les initiatives qui dessinent un présent et un avenir englobant les relations de l'homme (au sens de l'humain of course) avec son environnement naturel et les ressources qu'il peut en tirer tout en les préservant, pour en vivre et les transmettre aux futures générations. Le Chasse Marée m'a toujours paru porter une sorte d'utopie bien ancrée dans le réel et le concret, pleine de respect pour les anciens et les savoirs accumulés au fil des siècles mais aussi en se préoccupant du devenir de notre littoral et de la grande bleue.

Je trouve que ce sont des sujets qui devraient être plus souvent évoqués sur ce forum, des sujets montrant que nous ne sommes pas que des consommateurs plus ou moins privilégiés de ce fabuleux "patrimoine" ;-)

Hervé

05 déc. 2020

Nous ne parlons pas tout-à-fait de la même chose. Tu parles de culture maritime et moi de patrimoine.

Une partie du patrimoine immatériel fait effectivement partie de la culture, mais une partie seulement. Quant aux autres pans du patrimoine (objets, méthodes de préservation et de mise à disposition, patrimoine vivant, savoir-faire spécifiques, actions d’animation, de restauration ou de construction, recherche, financements, etc.), c’est un peu autre chose que la seule culture, même si c’y est lié.

05 déc. 2020

Bon, on ne sera pas tout à fait d'accord mais ce n'est pas grave, c'est une discussion. Le patrimoine, qu'il soit matériel ou immatériel, me semble étroitement lié à la culture et en être l'un de ses déterminants, mais celle ci est issue et couvre un champ plus large que le seul patrimoine. La musique, la philosophie, la littérature, la poésie, participent du champ culturel aussi.

Et pour revenir au Chasse Marée et à son édito, celui ci est clairement axé vers cette notion de culture maritime que je partage pleinement. Bernard Cadoret, fondateur de la revue, parle de celle ci comme un support permettant au lecteur de "progresser dans sa recherche personnelle de la culture maritime". Cela n'exclut pas le patrimoine dont je ne conteste absolument pas que le CM a contribué à le faire vivre et en faire la promotion, mais c'est une vision, à mes yeux et ma sensibilité, plus large et dynamique. Et cela n'enlève rien à mon respect pour le patrimoine maritime et à ceux qui le font vivre.

05 déc. 2020

Je crois que nous sommes d’accord en fait. La nouvelle mouture du chasse-marée vise effectivement plus large (marketing oblige 😊). Mais, du coup, il perdra probablement en spécialisation. Ce n’est pas inintéressant pour autant.

08 déc. 2020

Je viens de recevoir Chasse-Marée, immense déception, papier de mauvaise qualité, ce n'est plus un couché brillant qui faisait bien ressortir les photos et les détails, on dirait un papier de guerre économique, genre bouffant pour faire de l'épaisseur...(on en a pour son argent ! avis d'un ancien éditeur) !
On regarde ses doigts après l'avoir feuilleté pour voir si on n'a pas de l'encre sur les doigts comme quand on feuillette un quotidien, on a l'impression qu'ils sont sales de l'avoir touché.
Trop d'articles faits pour les bobos parisiens.
Cela va durer trois, quatre numéros et quand ils verront l'hémorragie des lecteurs, ce sera peut-être trop tard.
J'espère qu'un autre mensuel va prendre l'ancienne place qui nous plaisait.
Plus tous ces bruits d'atelier, ces compte-rendus d'association, ces articles sur des bateaux en bois, les constructeurs, etc. Les nouvelles du monde maritime réduites au maximum.
Revue à feuilleter à la Closerie des Lilas aux pages poèmes avant dépôt de bilan assuré.
Ces éditeurs prennent souvent la grosse tête et se fourvoient dans un nouveau national Géographic.
L'article sur les Moliceros est pas mal, mais la mise en page est digne d'un débutant, aucune esthétique, mélanges de trop de police de caractère, on a droit à tout, majuscules, italiques, minuscules, gras, interlignages ne respectant pas le baba du code typo qui facilite et améliore la lecture, trop de blancs en bas de page 24-25, etc. un vrai raté. Je ne me réabonnerai pas. Jean Larrieu

09 déc. 202009 déc. 2020

Bonjour Jean
Le monde maritime professionnel et des plaisanciers évolue. Il y a une augmentation de l'age de cette population. Parmi les professionnels, les nouveaux venus sont moins intéressés dans leur ensemble par les anciens navires, idem en ce qui concerne la navigation de loisir.

J'ai connu le Chasse-marée dès le n°1. Je ne me suis pas abonné car n'étant pas au bord de l'eau, le bateau n'était pas ma première priorité (maison, véhicules de collection, voyages, plongée...) et avec un abonnement on est vite "débordé" par tout ce qu'il faut lire...

Si le Chasse-Marée évolue c'est qu'il doit faire fasse à une baisse du nombre de ses lecteurs. C'est inéluctable (et général dans le monde de la presse papier à de rares exceptions près). Il lui faut donc élargir son cercle de lecteurs. Il ouvre donc à un horizon plus large. Il doit aussi baisser les couts... C'est la formule que vous avez dans les mains. Suivant les retours, ils vont très certainement corriger certains aspects. A suivre donc.

J'étais passionné des vieilles Land Rover (les Series, à suspension à lames). J'ai connu un premier magazine spécialisé dans cette marque. C'était dès le départ vraiment généraliste et peu détaillé. Mais il y avait quelques articles intéressants (les journalistes venaient sur place lors des manifestations importantes). Je ne l'achetais que rarement, n'y trouvant que très peu d'intérêt.
Ca faisait plus de 10 ans que je n'en avais pas lu, et dernièrement, un numéro spécial sur les vieilles Land-Rover m'a fait franchir le pas. Et ce que j'ai lu est tout bonnement affligeant de platitude. Les articles sont en fait un genre de publi-reportages sur les garages qui ont mené des restaurations.
Or, il y avait d'autres magazines qui avaient vu le jour sur cette marque. Plus dynamiques, plus intéressants. Résultat ? Tous ont disparu. Tous. Seul subsiste le moins intéressant. Ca pose question, non ?

J'aurais un autre exemple avec une revue d'histoire ferroviaire de haut vol -Correspondances- qui a du aussi s’arrêter ou plus exactement fusionner avec une autre. Et pourtant les articles et les photos inédites étaient particulièrement fouillés ! Mais voilà, le résultat est là : arrêt de la publication...

Je ne peux que conclure que pour survivre la presse écrite doit faire un mix entre l'étendu du lectorat (donc contenu plus varié, plus généraliste, moins "pointu") réduction des coûts et rentrées publicitaires. C'est rageant pour les passionnés, mais visiblement leur nombre ne suffit pas à faire vivre une revue.

Le Chasse-Marée ne doit pas disparaitre. Laissons lui donc une chance de corriger le tir sur les points (pour certains justifiés) que vous citez.

09 déc. 2020

Je ne suis pas abonné mais reçoit leur mails. je suis donc allé au kiosque le voir, et mauvaise nouvelle, il n'était pas en rayon, pour la première fois depuis des années.

Si vous me dites qu'en plus d'un mauvais papier ils ont complètement changé de ligne éditoriale, je suis très déçu !
(de toutes façons, n'ayant pas le droit de faire plus de 20km je ne peux le trouver ailleurs pour donner mon avis :-( je réside trop loin des grandes villes)

09 déc. 2020

encore un discussion "debat" fermé ..c'est chiant ces nouvelles methode on y comprends rien

09 déc. 2020

Les lecteurs peuvent aussi écrire à leur revue pour leur donner leur sentiment...
Si pas mal d'abonnés et lecteurs vont dans le même sens, ils corrigent souvent le tir.

Si le papier a changé, que la maquette est moins bonne, la revue moins diffusée dans les kiosques cela veut dire très sérieuse réduction des coùts, externalisation de la maquette (ou stagiaire qui s'en occupe) etc...

Pas une bonne nouvelle pour cette revue de qualité, pas donnée certes mais
qui avait une certaine classe, pas de publicité intempestive et qui ne vieillissait pas dans le temps.

12 déc. 2020

bonjour
29% d’augmentation du prix !!! glup
Déjà à 10 euros je ne l'achetais plus que s'il était intéressant. Là je crois que je ne l'acheterais plus du tout.
JF

12 déc. 2020

Cela fait + 1 an que je me suis désabonné.... car ils avaient déjà changé de contenu , plus orienté voyage, bateaux exotiques, plus littéraire, et moins technique... bateau de travail du Monde, de moins en moins sur le yachting ...Bref j'ai confirmé mon abonnement a yachting classic ... bien qu'ils ne remplissent pas toutes les cases, mais a part la pub ( porche, audi, etc...) on ne parle que de bateaux, et de plaisance....

12 déc. 2020

A Jfrancois : 29% d’augmentation du prix, ok, mais dans le même temps, 45 % d’augmentation du nombre de pages également.
Donc , à contenu égal, c'est devenu moins cher 🤗

13 déc. 2020

@Totor je n'ai pas vu la nouvelle version , c'est peut être justifié mais néanmoins cher pour moi.

14 déc. 2020

J'&i tous les N°s du 1 au 284 faire offre 06 07 23 18 96

15 déc. 2020

Pour ma part j'attendrais plus d'un numéro pour donner un avis :-)

Ca n'est pas honnête de crier haro sur le baudet sans laisser de temps pour fignoler les changements. Ne faut-il pas avoir les retours du lecteur pour ajuster le tir ?

:-)

15 déc. 2020

Bonjour, J'aurai bien arrêté mon abonnement maintenant, mais, malheureusement je viens d'en prendre pour deux ans voici deux mois.
Cela m'étonnerai que la nouvelle formule change, les nouveaux éditeurs, je pense n'ont pas la passion du classique, du beau, de l'ordre, il suffit de voir la maquette....
Amitiés, Jean

16 déc. 2020

bonjour; deçu= papier bas de gamme desagreable , sugets plus generalistes ; l'editeur s'etait deja lançè dans la formule avec Armen= a priori disparu, ainsi qu'une edition du chasse marèe pour les british =disparu
si il y a plus de pages concernant des sujets dans l'esprit initiés au depart par le fondateur, Bernard Cadoret, tout à fait ok pour payer plus chère (tout augmente) mais certainement pas pour avoir un periodique dans le genre geo(je n'ai rien contre geo) dans un papier dégueulasse! feuilleter l’ancienne formule dans un papier glacé etait un reel plaisir, ce n'est plus le cas!

j'ai tous les numeros du chasse marèe qui s'appelait au depart "le petit perroquet j'ai achetè certains des leurs bateaux vendu en kit(prame norvegienne à voile) j'ai tous les Ar Vag !

bien sure il faut évoluer mais pourquoi changer une formule qui gagne ?

pour moi une page se tourne c'est dommage , reste" wooden boat" mais c'est un peu different

18 déc. 2020

Bonjour,
Je viens de lire l'intégralité de ce nouveau chasse-marée.
Première impression: c'est plus près d'un livre que d'un magazine, entre autre à cause du type de papier et le nombre de pages. Evidemment ça change mais on s'y fait bien car le contenu est aussi plus proche d'un livre.
Beaucoup de longs articles, tous très intéressants. J'ai beaucoup aimé les explications sur la loi Littoral et l'article sur les coquilles St Jacques, ce dernier est écrit avec beaucoup d'humour. Par contre, il faut du temps pour lire. Là encore, ça se rapproche d'un livre. Il n'est pas facile à feuilleter et à "grapiller" des petits coins de lecture.

Je ne comprends pas la remarque sur la typo de Larrieu sur l'article sur les Molicieros: il y a une typo pour le corps du texte, une pour les légendes des photos, donc rien d'anormal. Il y en a une autre pour le gros titre mais on ne le lit qu'une fois sur plus de 20pages. Le seul endroit où la typo m'a gênée c'est sur les pages "En savoir plus" où les titres ont des typos différentes sans que j'y trouve une logique particulière.

Pour infos, j'étais abonnée dès le numéro 1, pendant pas mal d'années. Depuis quelque temps je l'achetais au coup par coup. Alors certes, le changement est radical, mais le contenu est très intéressant. Il ne se lit plus de la même manière, à suivre...

18 déc. 2020

Ouf, merci Tinou, je me sens moins seul (cf mes poste en début de fil)
Le papier ne me gêne pas du tout, au contraire, ça semble être du recyclé, donc plus raccord avec l avenir que toutes ces brochures publicitaires en papier glacé...
Plusieurs articles de fond, qui confirment cette approche d une culture vivante du monde maritime et littoral que je recherche dans le chasse marée. Longue vie à lui

Hervé, un abonné constant depuis le no 1

26 déc. 2020

bonjour
je l'ai vu en kiosque .
feuilleté rapidement et acheté
ce n'est qu'à la maison que j'ai vu ma conn...e
rien de ce qui faisait l'âme du chasse marée n'est resté.
où sont passés les bateaux ? les petits chantiers ?

3 pages à la fin en vrac.

désolant et fini pour moi
RIP le vrai chasse-marée .
JF

01 jan. 2021

Après la disparition de Loisirs Nautiques (qui avait déjà changé pour se transformer en v&v bis), la transformation de chasse marée en revue littéraire, et vu le contenu des autres magazine de voile (y compris woodenboats, qui fait pale figure par rapport à ce que loisir nautique ou chasse marée ont pu être)...

N'y aurait-il pas la place pour un mensuel qui reprendrait le vide abyssale en terme de revue orientée construction amateur, bricolage, reconstruction, navigation à moindre frais (et tous leurs aspects, ce qui ne manquera pas d’intéresser tout le monde, y compris les marins fortunés), avec 2 ou 3 fois par ans des HS avec plans et manuels de construction complets de petit voiliers dinghy/dayboat cp ou mousee epoxy facilement transportables.. une revue pour tous ceux qui naviguent à peu de frais, juste pour le plaisir de naviguer? Il faudrait des journalistes vraiment passionnés ou au moins enthousiasmés par la voile populaire pour lancer ça, malheureusement la plupart ont l'air d’être surtout fasciné par le luxe.

Je ne sais pas... ce que je sais c'est que tous les mois je feuillette les magazines de voiles chez mon buraliste, et qu'à part un hors série quelquefois par an, je n'en achète aucun. Les articles sur les pulls en laine à la mode à 300 euros, les bateaux de luxe (qu'ils soient petits ou grands) aussi chères que l'immobilier parisien, ne m’intéressent qu'anecdotiquement. La course, quand ça n'est pas que de la littérature mais du vrai contenu, technique, pratique, et aussi humain, ça oui, mais tout ce qui touche a la course est plus agréable a suivre dynamiquement en ligne, où tout le monde argumente et y va de son avis.

A l’époque de la fin de Loisirs Nautiques il y a eu ce fil , et dans ce résumé , cette remarque:
"Quant à Loisirs Nautiques, c’est une revue qui faisait rêver jadis les candidats au voyage plus ou moins
désargentés, jeunes la plupart du temps. Vous en connaissez encore beaucoup des jeunes désargentés qui
rêvent de partir autour de la planète avec leurs rêves en bandoulière ? Ils sont de plus en plus rares, et
c’est bien dommage ! Maintenant ceux qui partent le font avec des bateaux hyper équipés, avec leurs
téléphones, leurs cartes vitales, leur dossier médical, plusieurs cartes bancaires, etc, etc…"

Ce triste constat est-il toujours aussi vrai 10 ans plus tard? Peut-être, peut-être moins, mais je constate avec bonheur en suivant ce Vendée Globe 2020, que les marins qui attirent le plus l'admiration, la sympathie, et la passion ne sont pas les écuries suffisantes à gros budgets, mais au contraire les Jean Le cam, Damien Seguin, Isabelle Joschke, Louis Burton, Armel Tripon... Le luxe n'aurait donc pas encore tout perverti, il resterait encore un peu d'espoir pour l'humanité.

01 jan. 2021

Voir le Practical boat owner et/ou Yachting monthly qui répondent en partie à ta suggestion.

06 jan. 2021

c'est vraiment être fermé au monde qui vous entour que de croire ça!

01 jan. 202101 jan. 2021

C'est marrant, je viens de m'apercevoir que le post cité plus haut par calypsa était de moi, et le sentiment que j'avais à l'époque vis à vis de la presse nautique est toujours le même, et je ne changerai pas une virgule à ce que j'avais écrit à l'époque.

Concernant le chasse marée, je ne me prononcerai pas, puisque je ne connais cette revue que de très loin, étant donné que je ne l'ai jamais acheté, peut être tout simplement parce je ne suis pas spécialement attiré par la voile traditionnelle.

Par contre dans la presse nautique actuelle, il manque cruellement un magazine purement technique, mais pas comme feu "loisirs nautiques", non, une vraie revue technique, et uniquement technique, qui englobe tous les domaines, de l'électricité à la mécanique en passant par la voilerie, le gréement, mais tout ça de manière plus approfondie que les quelques articles de Voile magazine par exemple, non il faudrait de vrais dossiers techniques.

Tiens un petit exemple me vient à l'esprit, les imocas qui courent actuellement le Vendée globe, avez-vous vu dans la presse nautique actuelle des articles de fond sur les installations électroniques de ces bateaux? Rien, nada, que dalle, et pourtant il y aurait mille choses à découvrir...non, on a vu que des belles photos, ce qui est normal d'ailleurs puisque qu'il s'agit d'une presse nautique généraliste. Il existe néanmoins une demi-exception, c'est Voile magazine qui avait sorti à une époque un dossier assez complet sur le refit d'un sylphe, mais c'est juste ponctuel.

Ceci dit, je ne sais pas si une telle revue, qui serait nécessairement chère, trouverait son public.

01 jan. 2021

Pour ceux qui lisent l'allemand, il existe une très bonne revue qui correspond à la description de BWV : Palstek

06 jan. 2021

Je viens de jeter un coup d'oeil sur le site de la revue Palstek, et effectivement ça a l'air pas mal du tout, mais encore faut-il lire l'allemand... ça semble toutefois correspondre à ce qui manque dans la presse nautique française.

06 jan. 2021

Ce qui manque ne serait-ce pas surtout des acheteurs de magazines (mensuels ou autre)?
N'y a-t-il pas surtout des acheteurs de belles photos sur papier glacé , louant ce qui leur est suggéré par les influenceurs , plus ou moins journalistes?
Si les mensuels comme LN ont disparus n'est-ce pas parce qu'il n'y que quelques milliers de bricoleurs/constructeurs/rénovateurs et seulement quelques dizaines d'acheteurs de magazines papier.
Combien se contentent de l'internet gratuit pour essayer de trouver des Infos?

01 jan. 2021

en m^me temps que Chasse marée et impulsé par la revue est né le retour des vieux greement qui auparavant avait été totalement abandonné ..Chaque ville a construit son bateau en bois , des rassemblements ont eu lieu ..c'était dans ce milieu un engouement de passionnés qui étaient simplement attiré par une autre approche de la plaisance .
Puis petit à petit le business a pris le pas : les bateaux sont devenu des transporteurs de vacanciers , les rassemblements ont été abandonné aux entreprises événementiel ,les passionnées ont vieilli et n'ont pas été remplacé et finalement la revue a suivi le m^me chemin ...

C'est la vie ..

06 jan. 2021

Les passionnés ont vieilli, tout comme l'age moyen des plaisanciers.
Mais la passion est toujours là, il y a des voiliers anciens, même petits, dans tous les ports !
Et il faut voir le succès des fêtes maritimes, et du nombre de bateaux anciens ou re-construits !

06 jan. 2021

Je trouve que Voile Magazine fait chaque mois des articles sérieux sur une opération de matelotage, de bricolage, de réfections diverses.
Certes en peu de pages. Certes il y a trop de présentations de bateaux hors de prix et bien trop de pub. Mais ils présentent encore et toujours de tout petits bateau, qui ont l'air appréciés de la rédaction.

C'est vrai qu'une revue comme l'ancienne version de Chasse Marée était décalée par rapport au reste de la presse (auto moto vélo bateau) et c'est ce qui faisait son charme. Mais ces dernières années il y avait peu ou pas d'article "pratiques" à se mettre sous la dent.

Et tout le monde ne cherche pas la même chose dans une revue.

Moi je suis très friand de reportages sur la construction d'une goélette malgache, d'une pirogue à balancier à voile, ou autre embarcation vraiment exotique, alors que d'autres (sur ce forum) se désintéressent complètement de ces sujets et préfèrent la pêche au XIX ème siècle...

06 jan. 2021

Si, il y a eu ces dernières années une série de très bons articles pratique relégués, il est vrai, en fin de revue.

06 jan. 2021

c'est pas beau de vieillir...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Léman hivernal

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (12)

Léman hivernal

janvier 2021