Lavage des bateaux

Comme tout le monde, je vois régulièrement des propriétaires de bateaux laver leur bateau au jet à chaque retour au port

C'est un gâchis d'eau vraiment inutile. C'est, parait-il pour enlever le sel.
Mais nos bateaux sont faits pour naviguer dans l'eau salée et la première pluie enlèvera les traces de sel éventuelles sur nos ponts. Donc opération totalement inutile.

Ce matin, en rentrant à Deauville, j'ai vu un de mes voisins de ponton laver son pont à grande eau. En mer, le vent soufflait à moins de 10N alors on peut penser qu'il n'y eut aucune projection d'eau salée sur le pont.

C'est d'autant plus stupide qu'il y a partout un manque d'eau avec parfois des restrictions d'utilisation.

Pourquoi gâcher pour rien cette ressource qui risque de devenir critique?

L'équipage
06 août 2017
06 août 2017

Utiliser quelques centaines de litres d'eau douce est beaucoup moins gâcher que de de voir utiliser des produits autrement plus agressifs pour éliminer les dégâts causés par le sel... à condition de ne pas être dans une zone de pénurie d'eau.

06 août 2017

Vive le teck ! De l'eau salé et hop c'est réglé ;-)

06 août 2017

Bonsoir. Je rejoint ecumeur sur ce constat et si j'étais "flic", je leur ferais payer cher et en plus, je leur découperais leurs tuyaux..
Mon bateau ne lave que quand il pleut..
Constat aussi valable pour les pêcheurs plaisanciers qui devraient utiliser l'eau de mer pour nettoyer leur merde.

06 août 2017

Bonsoir, tout-à-fait d' accord avec Ecumeur et Nossi.
Gorlann

06 août 2017

Je fais ça à chaque retour au port - c'est à dire environ 4 fois par an. Faudra-t-il que je mette mon gilet pare-balles ? (vécu : j'ai été apostrophé par un voisin pour mon premier lavage en 4 mois...).
C'est comme les automobilistes qui s'autorisent n'importe quoi mais, quand c'est l'autre, se transforment en Table de la Loi. :policier:

06 août 2017

Un nettoyage très efficace : quand il y a de la rosée, passez une chiffonnette micro fibre. Plus besoin de jet.
Un lavage à l'eau de mer est aussi très efficace et ça dessale les embruns
Sinon En fin de saison ou après un vent de sable du Sahara, à moins de vouloir faire pousser des radis sur le pont on est bien obliger de passer un peu d'eau et pour dessaler les pieds de chandelier, le guindeau et les cadènes. Avec une lance ça ne doit pas dépasser 3 ou 4 seaux d'eau.

07 août 2017

Ce sont ceux qui critiquent qui arrosent le pastis avec de l'eau, plus de deux fois par jour

07 août 2017

je ne pense pas que les lingettes soient plus ecolo que de "gaspiller" de l'eau

07 août 2017

Solent n'a pas écrit "lingette" (sous-entendu jetable) mais chiffonnette micro-fibre (vous ne jetez pas celle qui essuie les lunettes ?).

07 août 201707 août 2017

Pour être précis c'est une vileda à 4 € ;-)
Je me vois bien passer mon pont avec des lingettes pour bébé :-D

07 août 2017

Bonjour. La grosse différence, ce sont ceux qui à peine les amarres tournées sortent le tuyau ainsi que le fil électrique et passent deux à trois heures à arroser et plus le bateau est gros plus çà dure longtemps, c'est bien plus qu'une ou deux chasses d'eau des toilettes. Le problème qu'il serai facile à régler est de la part du port de faire payer très cher cette eau. Dans certains coins, on fait déjà payer l'électricité ainsi çà limite la consommation et certaines bornes se coupent automatiquement au bout d'un certain temps.

07 août 2017

À Porquerolles les bornes à eau se coupent au bout de 5' et il faut réarmer, et il est interdit de laver son bateau en saison.

Il y a plusieurs départements où un arrêté préfectoral interdit cette pratique, entre autre, pour cause de pénurie d'eau.
Est-ce que c'est le cas dans le Calvados ?

07 août 2017

Encore une histoire qui se règle avec une interdiction là où l'éducation devrait suffire .
Merci pour ce fil qui contribue à "sensibiliser" les uns ou les autres !

07 août 2017

Je suis d'accord avec Ecumeur. Je suis étonné de voir par beau temps des voiliers aussi bien que des bateaux à moteur sortir moins d'une heure et passer autant de temps à laver leur bateau à grande eau.
Je lave mon bateau une fois par an. J'espère passer à deux :langue2:

07 août 2017

Mon pont a droit à un lavage au Karcher par an pour enlever la souillure et les mousse hivernales. Ensuite, lorsqu'il est réellement sale, un coup de brosse avec un seau (et non un sceau!) et un produit nettoyant éventuellement biodégradable, puis rinçage avec quelques seaux d'eau de mer et c'est tout!
Le nettoyage de fin d'hiver, accompagné cette année d'un coup de sel d'oseille remonte à avril dernier et mon pont est impeccable. Alors pourquoi faire plus?
Quant à la consommation d'eau, c'est une question de responsabilité personnelle face à cette ressource chère et qui risque de devenir rare (je n'ai pas vraiment la fibre écolo!). Tout simplement, je n'aime pas le gâchis!
Peut être, hélas, sera-t-il nécessaire d'en arriver un jour à une réglementation!

A ma connaissance, il n'existe pas de restrictions dans le Calvados, mais une semaine plus tôt; j'ai découvert la suppression de deux sas sur 5 par marée à Ouistreham, à cause de l'insuffisance d'eau dans l'Orne qui alimente le canal de Caen à la mer alimentant lui même les écluses. Le problème est donc réel!

07 août 2017

Pour éviter les traces vertes sur le pont rien de mieux que quelques sceaux d'eau de mer. Le bateau se salit au port principalement, l'hiver je suréleve les drisses avec des bouteilles plastique pour éviter ces traces qui résistent parfois au karcher ...

07 août 2017

alors moi (mais je vous le dis sous le sot du secret), pour éviter de me salir sur ces traces vertes, pas de sceau d'eau de mer mais un petit seau à pieds joints par dessus ; bon ok, il fat que personne ne regarde car j'ai un peu l'air d'un saut !
:acheval:

07 août 2017

Une réflexion pour agacer tous les "ecolos de salons" ici :
Pour le prix de ma place de port, j'ai parfaitement le droit de laver mon bateau !!!
:) :) :)

07 août 2017

Moi je suis écolo de ponton.

07 août 2017

En même temps, en rinçant le bateau même à chaque rentrée au port, avant d'avoir atteint la consommation d'eau de ceux qui ont une petite piscine... on a de la marge

07 août 2017

En y regardant de près, sur certains bateaux, je pense qu'il y a plus de consommation de glaçon que d'eau de rinçage.

07 août 201707 août 2017

les marins qui ne sortent pas leurs bateaux ont parlés , si vous sortez un bateau que se soi un moteur ou voilier il y a de l'eau salée sur le pont et sa glisse le sel se glisse partout , c'est la cause du nettoyage, pour un voilier après une sortie tout est a nettoyer voiles compris , mais pour le savoir il faut naviguer ...
pour votre baignoire la chasse est suffisante un peu de produit ménagé sur les bord !!!

07 août 2017

marge, tu as tout dis :) +10000 avec toi :)

07 août 2017

Pour ma part, c'est un coup de karcher régulièrement, et un bon coup de karcher avant et à mi-saison.

07 août 201707 août 2017

Bonsoir. Je n’apprécie que for peu le constat "des marins qui ne sortent pas". Je sort aussi souvent que possible et j'étais encore aux Scilly cette année ou j'ai pris du mauvais temps au retour avec de gros paquets de mer sur le pont et la capote et ce n'est pas pour çà que j'ai lavé le pont avec l'eau douce du port. J'ai simplement attendu qu'il pleuve et quand c'est possible, j'utilise la rosée dans le cockpit.

07 août 201707 août 2017

C'est à cause de ces comportements que l'année prochaine l'eau seras facturée au delà d'un forfait par le port du Havre.
Je lave mon bateau de temps en temps, mais suis agacé quand je vois certains (surtout des vedettes) nettoyer systématiquement leur bateau à grande eau après chaque sortie.

07 août 2017

Bin ouai c'est à cause des laveurs de pont que l'on observe une montée du niveau des mers :langue2:

07 août 2017

Pour moi qui sort souvent , je rince au jet le tambour de l'enrouleur si il a pris un bain sinon lavage des merdes de mouette à l'eau de mer .Idem aprés une partie de peche pour nettoyer les traces de sang .

Le rinçage à l'eau douce , c'est juste en fin de saison .

Aprés il ya ceux qui mettent un petit coup de jet et qui ferment le jet entre deux coup de brosse et ceux qui laissent couler l'eau directement dans le port et ?a je dois avouer que ça m'enerve !

Et pour ceux qui critiquent les marins de port , je ne pense pas que ceux qui sont en traversées type transat rincent leurs bateaux tous les jours pour enlever le sel ????

08 août 2017

Essayer de consulter le bilan financier de votre port de plaisance.
Il y a de forte chance que oui constatiez que le plus gros poste de dépenses est celui de la consommation d'eau douce.
Cela devrait faire réfléchir car elle est refacturée à tous les usagers.

08 août 201708 août 2017

sourire...tu en as deja lu un ...???
salaires , electricite , amortissements, ...qui sont tous refacturés !

08 août 2017

Sans compter que l'eau de lavage des bateaux est de l'eau perdu. Elle ne retourne pas dans les stations d'épuration, ni dans la nappe phréatique.
Comme d'ailleurs l'eau d'arrosage du maïs qui s'évapore en majeure partie sans revenir dans le sol.
Pour revenir au sujet, j'en ai même vu qui sortaient le Karcher quotidiennement. Sympa pour les voisins de ponton !

09 août 2017

Eau probablement pas perdue, car, on connait bien le cycle de l'eau, "évaporation, formation des nuages, pluies, filtration dans le sol, nappe phréatique, puisage ou/et ruissellement et ça recommence.......) Petit clin d’œil à Nossy, je ne vais quand même pas attendre d'aller aux Scilly pour "rincer" mon bateau, et comme on le sait, l'eau c'est pour le pastis. Néanmoins, le fabricant de mon canot, a inscrit sur la manuel d'entretien, de rincer à l'eau douce (un peu) les gel-coat, pour leur assurer une longue vie bien brillants. ;-)

09 août 2017

En Bretagne, cette ligne du manuel d'entretien a été supprimée. C'est comme la récolte des fruits en Corse : suffit d'attendre que ça tombe.

09 août 2017

Quand je dis qu'elle est perdue, c'est qu'elle s'en va ailleurs, qu'elle ira arroser une contrée lointaine où aller à la mer. L'exploitant local ne la revoit pas.
Perso, moins mon bateau voit d'eau douce, mieux il se porte.

09 août 2017

Ah Ah! la bas au moins, y a pas de risque, car, il n'y a pas d'eau sur les bouées pas plus que de jus. :mdr:

08 août 2017

de passage en italie de nombreux ports sont équipés de 2 robinets d eau

1- eau non potable pour laver votre bateau
2- eau potable limitée en quantité (en general 500l)

sont pas si mal mes cousins italiens , on pourrait les copier de temps en temps quand c est bien.

08 août 2017

Le problème n'est pas le sel mais l'eau de pluie. Quand j'étais petit (1970) l'eau de pluie nettoyait, maintenant elle salit.

08 août 2017

Dans les années 80 il y avait les pluies acides (pollution) qui maltraitaient très fortement et a grande échelles les forêts .

08 août 2017

@ Pierre 3
tu fais référence a quoi ?
de memoire , l'air s'est beaucoup assaini depuis quelques décennies ...

08 août 2017

je n'ai pas pensé qu'il pleut souvent dans certaines régions , d'ou ma confusion pour certain qui attendent la pluie (ex : bretagne normandie) !!!
je suis trop jeune pour me souvenir de la dernière pluie (57 ans) , de ce faite je suis bien obligé de laver le pont et les voiles et le reste

08 août 2017

Oyé, oyé, je vis sur mon bateau (en couple) et je lave mon bateau quasiment à chaque sortie en faisant attention à ne pas gaspiller(seau+brosse), rincer le + rapidement possible. Pourquoi ?, parce que j'aime bien vivre au propre tout simplement,
Maintenant, la vie sur le bateau depuis 4 ans m'a franchement rapproché des aspects écologiques et y suis sensible (pas vraiment le cas auparavant). Par curiosité et surtout parce que je ne pense pas être un "monstre marin", j'ai regardé par curiosité la consommation d'eau moyenne par habitant en france et par jour : 150 l (www.cieau.com[...]e-leau/ ).
En comparaison, je suis vraiment un petit joueur puisque je remplis mon réservoir de 240l, une fois par semaine et m'autorise le rinçage du bateau :-).

C'était juste pour relancer le débat :-), et semaine prochaine on parle des eaux noires :-).

08 août 2017

La consommation moyenne en France est de l'ordre de 45M3 par an et par personne. C'est le volume indiqué par les distributeurs.

08 août 2017

Douche sur le bateau ? Wc à chaque fois sur le bateau ? Pas de lessive ? La vaisselle à bord en tapant sur les 240 L ?

Juste qq questions... C'est juste que parce que ce sont les 3 points les plus importants dans la consommation domestique de l'eau.

08 août 2017

Tout sauf lessive effectivement.

08 août 2017

Et hop Fenice, une étoile !

Moi aussi j'aime bien avoir un bateau propre et je nettoie régulièrement pont et coque. Oh, pas un truc d'une heure, juste le jet réglé sur jet concentré, une longueur de coque en vitesse, retour par le pont tout aussi rapide, et on termine par un petit coup dans le cockpit. 2 minutes montre en main.
les trucs du genre "les pluies se chargent de nettoyer", ouais, pourquoi pas... Une fois, j'ai laissé mon bateau un hiver complet sans passer un coup de jet de temps en temps. M'a fallu une grosse demi-journée de balai brosse et de quatre pattes / gratounette / brosse à ongles pour tout rattraper. Alors bon...
Quant aux 150l consommés par jour, c'est malheureusement vrai :-(
Une petite vidéo humoristique mais néanmoins édifiante :


Bon vent et mer belle à tous !

09 août 2017

@bugcrusher;
super cette vidéo !
:pouce:

09 août 2017

Belle vidéo. Il a oublié de citer un pays comme la Norvège qui re gorge d'eau et dont les consommateurs ne paient pas l'eau :tesur:

08 août 2017

D'autres font pire : alors je peux y aller ! …
C'est ainsi que l'Humanité progresse . :jelaferme:

08 août 2017

J'aimerais aller voir les chiottes au domicile de tous ces donneurs de leçon. J'imagine que sans exception, ils sont à la sciure.....

09 août 2017

@Thorlak;
certains utilisent des toilettes sèches, d'autres de l'eau de pluie pour toilettes, machine à laver etc...
Il y a pas mal de solutions existantes qui fonctionnent bien.

Le vieil argument classique anti-écolo du "retour à l'âge des cavernes" est vraiment ringard et complètement à coté de la plaque....
Heureusement, tu ne l'as pas employé !
:mdr:

08 août 2017

@ Thorlak, ma femme et moi avons une conso annuelle moyenne de 30m3, et nos chiottes (sèches) sont propre!
Et en plus , on arrose parfois le potager avec(quand nos cuves de récupération d' eau sont vides).
Faire la chasse au gaspi(à tout niveau), est à la portée de tous, c' est juste une question de volonté!
Gorlann

09 août 2017

Bravo !
:pouce:

08 août 2017

La réalité est que les plaisanciers passent leur temps a rincer leur bateaux ,dans la grande plaisance n'en parlons pas et que cela est n'importe quoi . D'accord pour le vivre propre . De l'autre coté des centaines de nazes rentrent le soir et passent une heure le jet a la main . Est il nécessaire de rincer un pont tout les soirs ,non . Doit on être propre oui .
Quelqu'un avait dit un jour ici 'l'eau propre n'est que de l'eau sale que l'on a nettoyée ' deou garde .

09 août 2017

J'ai aussi connu en début de saison et quelques mois à quais, le pont sale, ensablé et des traces difficiles à enlever. Après une demi journée de navigation, quelques paquets ou seaux d'eau de mer un balais brosse, et le NaCl (produit chimique naturellement présent dans l'eau de mer) a fait des miracles. Pont peint ou bois, le résultat au retour est là! j'ai le plaisir de vous ramener un bateau qui a été lessivé au large, plus propre qu'a son départ.
Observez un cimetière de bateaux (bois) ce n'est pas la partie immergé dans l'eau salée qui n'existe plus, mais bien la partie exposée à l'eau douce. Alors je sait ce que je vais faire pour conserver plus longtemps mon pont en belles lattes de teck.
Quand aux toilettes telle qu'elle existent dans nos maisons est une aberration qui a surtout le mérite d’appauvrir la terre.

09 août 2017

Laver à l'eau douce sa belle vedette une fois par jour dans la marina d'Agadir n'a pas la même signification que de le faire dans la marina de Bergen. La bêtise devient visible quand la ressource est rare.

09 août 201709 août 2017

Bonsoir,
Pour être honnête, je ne rince pas le bateau après chaque sortie, mais souvent après la pluie qui laisse des traces marron sur le pont et carrément de la boue dans les empreintes des rails divers ainsi que dans les angles de cockpit. Je suppose qu'à Dunkerque, on ne connaît pas le Sirocco. Aussi de temps en temps l'hiver car avec l'aéroport pas loin, les avions finissent leur approche au dessus du port et ça, c'est redoutable. Les résidus de kérosène génèrent des espèces de lichens qui s'agrippent dans l'antidérapant, il ne faut pas les laisser trop longtemps, sinon cela devient ingérable. Et que dire de mes copains Marseillais qui se tapent les paquebots de croisière dont les générateurs ne s'arrêtent jamais, et qui pourrissent tout.
Chacun voyant midi à sa porte, je pense qu'on doit essayer de faire au mieux suivant les circonstances, et ce ne serait déjà pas si mal.

09 août 2017

A Dunkerque, on ne connait pas le scirocco...mais les fumées de l'usine sidérurgique qui "voilent" le pont d'une douce teinte brunâtre qui ne part qu'au Karcher, souvenir d'une escale forcée de plusieurs jours!
Alors là, je pense honnêtement qu"on peut laver son pont sous pression, mais après avoir quitté les lieux!

09 août 2017

Je suis à 300m du quai des paquebots. Ils me laissent tous une petite trace de leur passage, sous forme de point noirs très collants.

09 août 2017

Salut à tous,
Cet été j'ai navigué dans le Morbihan et le Finistère où des arrêtés interdisent en autre de laver les bateaux.Quelques bonnes draches et l'éternel crachin breton ont fait office de lavage ...
Deux seaux d'eau de 10 litres et une brosse dure pour nettoyer les passavants souvent salis par les passages répétés des occupants des voiliers à couple auront suffit.
En France, on manque d'eau mais on aurait des idées......quand je pense à toutes ces rivières bretonnes qui se déversent dans l'océan....bon, je conçois que sur les îles du Ponan le problème soit différent.
Bon, dans quelques je serais de retour à La Rochelle et là-bas nous disposons d'une station de lavage qui utilise une eau recyclée.
Pour info, au Port des Minimes, la facture d'eau est de 90k€ pour l'année 2016, soit dix fois moins que les achats de carburants et quatre fois mois que pour l'électricité.
:alavotre:

10 août 2017

"là-bas nous disposons d'une station de lavage qui utilise une eau recyclée."
c'est pourquoi l'autre jour j'étais agacé par un couple qui a son voilier à moins de 100m du poste de lavage. A peine arrivés ils ont mis le tuyau en service non pas pour faire le plein mais pour arroser copieusement le pont, ensuite satisfaits de leur nettoyage ils ont fermé le bateau et sont repartis, alors que le matin même j'entendais à la radio dans la voiture qu'il y avait restriction en Charente Maritime.

09 août 2017

Je reviens du bateau ,mon pont est dans un tel état de crasse de sables du désert qu'i va avoir droit a son lavage saisonnier en mode récurage . .Un scandale ,j'ai eu honte , faut dire que j'étais un peu occupé depuis quelques temps ,mais là ça va chauffer à bord .vindiou.
Les bateaux sont sympa ,comme les clebs il se plaignent jamais ;-)

10 août 2017

En conclusion, si vous voulez laver vos bateaux, allez donc naviguer du coté de Strasbourg ou Clermont-Ferrand !
:cheri:
:mdr:
:acheval:

18 août 2017

L'autre jour j'ai mouillé devant le port de Palau en Sardaigne, où le manque d'eau est criant.
Vers 18h, tous les locaux qui rentraient de leur ballade arrosaient abondamment leurs bateaux,du semi rigide à la grosse vedette plus les voiliers qui font du day charter, malgré les panneaux qui invitent à la modération. Ça dégoulinait de partout.
La conso du port doit dépasser celle de ville.
L'avantage, c'est que quand je suis revenu de faire mes courses mon annexe avait été abondamment rincée.

18 août 2017

@ JMF310 - les légumes espagnols qui "inondent" l'Europe proviennent principalement de la Provincia d'Almeria . Les camions qui les transportent sont aisément reconnaissables par l'indalo dessiné sur leur carrosserie .
A Almeria (département) il n'y a pas de réservoirs ou très peu . La région est quasi désertique . L'eau utilisée provient de la désalinisation … une petite visite du port de Carboneras est édifiante . L'usine de dessalement, grosse consommatrice d'énergie est à peine en retrait du port, à côté de la centrale thermique … elle-même connectée par tapis roulant au terminal de déchargement de charbon … une aberration ! … pour, finalement, commercialiser des produits de merde ! … sans compter les conséquences des rejets, "en mer", de la saumure résiduelle .

18 août 2017

A ben oui !!! mon pauvre monsieur, salaud d'Espagnol !!!

18 août 2017

???????

Je dirais plutôt "couillon de consommateur" !

18 août 2017

Oui mais les fraises qui goute l'eau à noël c'est bon !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

"Le temps d'une pause" sur le Canal du Midi avec un SIR 530

Souvenir d'été

  • 4.5 (136)

"Le temps d'une pause" sur le Canal du Midi avec un SIR 530

novembre 2021