Lancement d'un spi symetrique par 38 noeuds

Lancement d'un petit débat suite au visionage de la vidéo suivante.
Sur un X99 (voilier de régate de 10m), on peut voir l'équipage lancer le spi alors que le vent annoncé est de 38 noeuds. Le résultat est assez prévisible.
Alors selon vous, en ont-ils rajouté ?
Au dela de combien de noeud ne lancez vous plus votre spi ?

L'équipage
02 oct. 2017

la mer n'est pas bien blanche pour 38 noeuds ...

il y a du vent c'est sur mais 38 c'est beaucoup

25- 28 noeuds ?

06 oct. 201716 juin 2020

ici, il y a environ 30 noeuds mais il est vrai que le soleil fait ressortir les moutons

Voui ! cap Saint Vincent
là c'est en descendant, pas de pb
le retour fut bien sur un peu plus rude ! (un peu moins de vent tout de même)

on venait de passer le Cap et on était sous le vent du cap
avant le cap moins de vent et moins de mer.

c'est un phénomène météo courant en cas de stabilité de la masse d'air : le vent qui monte par dessus le cap se refroidit mais dans une masse d'air qui reste assez chaude en altitude et on a des vents catabatiques forts sur une band de quelques milles sous le vent.

on peut avoir le même phénomène dans la Hague par vent de Nord-est : vent modéré sur la Côte nord, voir nul dans la baie d'Omonville par contre sur la côte ouest entre Goury et Vauville cela vente fort de nord Est dans un beau ciel bleu et cela se calme très vite en s'éloignant vers Guernesey

06 oct. 2017

C est le problème, par chez nous...
Non, pas le vent ! le soleil :-p

06 oct. 2017

Cap St Vincent ... j'ai gagné ? :doc:

06 oct. 2017

Sur ta photo la mer et le vent arrive du large , sur la vidéo on voit qu'ils sont largement abrités , prés de terre surement et sous le vent, ils sont au prés. Par contre il me semble grand voile haute . C'est assez difficile de juger car les vidéos écrasent souvent les conditions réelles . Leur manœuvre est un peu périlleuse et pas trop réussie , beaucoup trop précipitée à mon gout .

06 oct. 2017

Les amplitudes thermiques des couches de surface sont surement en moyenne plus importante dans votre Atlantique . On a du venturi très prononcé ,voire démentiel sous le vent d'Amorgos par exemple , mais trés rarement cet effet catabatique. Vu a bosa néanmoins.

02 oct. 2017

AH, je pensais que ce serait Viking qui nous la ferait celle-là... :jelaferme: :acheval: :acheval: :acheval:

02 oct. 2017

C'est nul on voit rien

02 oct. 201702 oct. 2017

On voit pas grand chose mais le types debout à tribord et le bonhommes sur le passsavant babord n'ont rien à faire là... Sinon 38 noeuds, sur un X99 il n'y a pas d'intérêt à porter le spi je pense pas que la vitesse soit plus élevée qu'avec un foc...
Je porte le spi de tête de 130m jusqu'à 20noeuds, déjà tenu par 25 mais c'est clairement trop, le bateau a tendance à enfourner donc en général si plus de 17 noeuds on met le petit de 90; le bateau est plus sain et plus rapide. Pas testé au delà de 28-30 noeuds; trop dangereux sur mon bateau, si on fait une erreur c'est direct au fond...

02 oct. 201702 oct. 2017

Si je devais mettre une vidéo Sur You tube,
j'essaierai d'en mettre une :
- avec des manœuvres correctement exécutées,
- ou j e ne me met pas au tas comme un gland
- ou l'on ne pass a un cheveux du drame (là c'est vraiment MOB -1).

Je ne comprend pas la motivation d'exhiber une prestation aussi désastreuse.
Ce monde de communication, me dépasse.

PS : et pour les 38 knts, autant je n'aurai pas d'avis a la vue de la mer - le rendu vidéo est tellement trompeur.
Mais vu la "maitrise" de l'équipe de "stars" ils doivent parler de knts TTC ;-)

03 oct. 2017

Il y a au moins un gilet qui fonctionne bien mais attaché c'est mieux. :tesur:

03 oct. 2017

Curieuse technique pour envoyer un spi dans la brise.
Il me semble qu'au près il naviguait sans prise de ris aussi.

Un X 99 sous spi au delà de 30 noeuds réels , je demande à voir.
De surcroit avec deux équipiers sur l'avant.

Cela dit, il suffit que lors d'une sortie le vent monte durant 10 secondes à 25 noeuds, pour qu'au bar du club tous les équipiers parlent de 27 alors qu'en moyenne il y avait 17/18...

03 oct. 2017

Au dela de combien de noeud ne lancez vous plus votre spi ?
Cela dépend :
-du voilier.
-de l'équipage.
-de la mer.
-du grammage du spi.
- des moyens financiers du propriétaire.
-de l'enjeu de la régate.

D'une manière générale, (SO 40) nous l'envoyons jusqu'à 27 noeuds réels si la tendance météo est stable et que la mer n'est pas trop hachée mais les circonstances de course font que l'on peut ne pas être raisonnable.

Mais sur des voiliers plus planants, no limit (35/40) , si l'on accepte de casser.

Sur un X 99, à l'avant peu porteur, cela m'étonnerait qu'il tienne un spi au delà de 30 nds et seulement à condition qu'il n'y ait pas de mer.

karibario.blogspot.fr[...]ie.html

karibario.blogspot.fr[...]/

03 oct. 2017

En effet, sur son propre bateau, en croisière, on a tendance à ménager (trop ?) la mécanique pour aller loin et ménager son portefeuille et son niveau de stress.

03 oct. 2017

Et ça dépend aussi beaucoup de l'anémo ;-)

J'ai eu une centrale qui perdait régulièrement l'étalonnage.

Bord de spi soutenu, ça monte, ça devient vraiment tendu.
3 a bord, dont un qui ne comprenait pas que cela soit chaud à ce point par seulement 17 / 18 "knts" de vent.

La centrale avait comme souvent démarrée en "m/s" - c'était monté a un bon 30 knts ;-)

Ce jour là j'ai été bluffé de voir la crédulité et le manque de recul de certains devant l'info de cette satané électronique.

03 oct. 201703 oct. 2017

là y a du spi dans du vent



03 oct. 2017

Il est toujours etonnant de voir l'effet de la mer sur la capacite d'un voilier a porter son spi.
J'ai connu des 23nds tres limites sous forte houle et des 26 nds sous pilote par mer calme.
En general au dessus de 15-17nds je commence a faire attention aux points listes par Viking35.
Avec au moins un equipier qualifie, 20 nds +/- 20% pour les rafales est une bonne limite.
Quand tous les voyants sont au vert (2 equipiers qualifies a bord, de jour, mer pas trop formee, pas de grain muscle attendu) alors on peut jouer sans risque de casse jusque vers 25-30nds. Au dela on aspire et on continue sous grande trinquette qui fatigue moins que le genois et tire le voilier a 10-12nds quand meme dans ces conditions.

03 oct. 2017

Je touche à mon spi deux fois par an.
En début de saison, je débarque mon spi pour gagner de la place à bord.
En fin de saison, je remet mon spi dans le bateau pour libérer la place dans mon coffre de bagniole.

03 oct. 2017

Si c'est un assy je peux vous alléger à tout jamais avec plaisir :-D :-D

03 oct. 2017

Précisions:
Les indications que j'ai indiqué précédemment sont valables pour notre équipage en course. Lors de convoyages, nous sommes beaucoup plus raisonnables et j'approuve totalement ce qu'a écrit Altaïr.

A 3 ou 4 équipiers expérimentés, nous envoyons surement jusqu'à 20/23 nds selon la mer et la tendance météo.
Mais si le vent fraichit régulièrement, il nous est arrivé de garder le spi en l'air jusqu'à l'arrivée.

Un dernier point. Il faut que le barreur soit au niveau. Sur 8 équipiers avec de la bouteille, nous ne sommes que deux à barrer correctement dans ces conditions.

03 oct. 2017

:mdr:

j'ai aussi voulu gardé un jour le spi jusqu'à l'arrivée l'anémo montait jusqu'à 25nds vitesse folle pour mon bateau 10nds ..

puis je me suis decidé à affaler ... je suis allé à l'avant ... ça a été vite fait ,le spi c'est ouvert de bas en haut ,un coté bd et l'autre td ...

depuis je n'ai plus de spi ..je pense à un asymétrique :mdr:

03 oct. 2017

Et même avec un équipage expérimenté, on n'est jamais à l'abri d'une erreur.
Vu dimanche dernier en baie de Saint-Malo un magnifique spi en drapeau en tête de mât.
Ceci dit, la manœuvre pour le récupérer était également superbe.

03 oct. 2017

Super... Tout arrive, en effet, c'était le nôtre.

Si tu as pu admirer ce spi qui flottait en tête avec la drisse choquée et si cela a duré 5 mn, c'est qu'il nous fallait passer vent arrière et qu'au Grand Jardin, ce n'était pas possible.
Figurez vous que nous sommes trois à bord à régater depuis plus de 40 ans et que cela n'était jamais arrivé à aucun d'entre nous !

POURQUOI ? L'erreur est que l'équipier au bras , nouveau sur le bateau, l'a insuffisamment choqué.
Le spi étant resté partiellement gonflé, les équipiers qui commencaient à rentrer le spi n'ont pu le retenir et l'équipier au bras n'a pas compris qu'on lui demandait de laisser filer...
Petite erreur, grosse conséquence.

03 oct. 2017

"38 noeuds réel" ... ils ont comptés les noeuds dans leurs écoutes, drisses et autre barber non ? :-D

03 oct. 2017

Un truc m'étonne .
regardez bien à 3'14" on voit l'écoute de foc faseiller, donc le foc était envoyé également ?

03 oct. 2017

Bidon la vitesse du vent "comme toujours dans les vidéos". Et envoyer un spi alors que le bateau a atteint sa vitesse maximum à quoi cela sert (à moins de partir en sur-vitesse au planning).
JJ

03 oct. 2017

38kts sous spi... ils n'auraient pas pu envoyer le spi en l'air sans qu'il prend le vent et mette le bateau en vrac... j'ai pris une fois Une claque à 38 kts en réel avec GV haute et grand spi... avec un bi safrans c'était très chaud avec une mer plate... je tenais la barre avec le plus de force possible et on est pas du tout serein à la barre... comme toujours dans le nautisme, l'exagération est monnaie courante ??

03 oct. 2017

T'as ss doute raison. Envoyé de la descente, je pense que le spi serait un peu plus agité avec 38 nds de vent. Je peux pas dire. J ai envoyé un spi avec 37 knts seulement :-p

tout dépend de l'anémomètre !

durant un coup de vent à Muxia mon voisin de ponton avait un anémomètre qui montait à 55 noeuds dans les rafales et ne descendait pas en dessous de 45

le mien pourtant un peu plus haut plafonnait à 40 ...

03 oct. 2017

oh c'est comme toutes les autres données de nos appareils qui ne sont jamais etalonné on est dans l'approximation plus ou moins grande à part le GPS le reste ....

03 oct. 2017

Je comprend toujours pas l'intéret que les types ont à faire ce genre de video, c'est moche, on voit rien. Ils se sont foirés et ont l'air d'en tirer une certaine fierté....
Si c'était vraiment le cas (ce dont je doute), envoyer un spi par 38 kn de vent faut etre soit complètement con, soit inconscient, soit prétentieux voire un mélange des trois. A part certains pros ultra entrainés qui peuvent se le permettre les autres sont à classer dans la catégorie précedente...

03 oct. 2017

Ca n est pas le "genre" qui est à mettre en cause. C est peut être juste un équipier qui a fixé sa gopro en pied de mat pour voir ce que ça donnait. j ai un tas de vidéos toutes pourries que je mets sur YouTube pour partager avec qq amis ou famille concernes, je n en protége pas l accès pour autant. Donc un jour viendra où on écrira sur h&o ´regardez la vidéo minable de tribal que je viens de trouver!'

03 oct. 2017

Il faut aussi faire la différence entre garder un spi en l'air au delà du raisonnable (ce "raisonnable" étant une notion très variable), et envoyer un spi dans les mêmes conditions...

03 oct. 2017

Boatlover je rejoins ton avis, on a tendance à la garder longtemps en se disant "prochaine accalmie on le descend..." en régate on attend que les autres affalent aussi ou partent au tas pour réagir...

03 oct. 2017

A la SNIM , par tous les temps , les régatiers envoient le spi . Perso on fait gaffe en fonction du temps ( attention aux réglages de l’anémo , vent vrai ou apparent ? ) mais largement au dessus des chiffres cités . Par Mistral , tous le monde en médium maxi , par vent d’est souvent le lourd ou pour les bateaux planant le médium maxi , les vitesses deviennent hallucinantes ( 17 à 20 nds ) et. Le vent apparent diminue avec la vitesse du bateau .
Sur les SF 37 , a noter : un démâtage dans une survente à + de 40 nds , due à l’explosion de la poulie centrale du pataras .
Nous , un planté magistral par une survente à 42 nds réels , spi médium maxi pas de bobos . Le lendemain , idem , mais départ à l’abattée ave perte d’un jeu d’écoute .
Le niveau des régates à franchement augmenté et maintenant avec les nouveaux bateaux ( Archambault , JPK etc ... ) les gars n’ont aucune hésitation .

03 oct. 2017

Ahhh la sardine !!!
Est il besoin de preciser que la snim est a marseilles

Comme quoi les reputations ont toujourd un fond de verite

03 oct. 2017

Je pense qu'ici, tout le monde connait cette vidéo :

35 noeuds, rafale à 44, on peut difficilement douter de ces données...

et là, l'état de la mer est plus "incisif" !
moi par ce temps je suis avec deux ris et solent !

03 oct. 2017

Ah les régateux....toujours amusant ces discussions de yachtclub chacun essayant de montrer qu'il en a des plus grosses que l'autre en prenant un air détaché.

03 oct. 2017

Ben c'est aussi ça la régate mais chez certain on appelle ça l'humilité et ou la modestie. Quand t'essaie de tirer le meilleur de ton bateau, des fois t'en tire aussi un peu plus que le maximum et là... Ça part en sucette... C'est aussi ça le jeu..

Je viens de recevoir un message personnel de ma carte bleue qui me signale que si l'envie me prenait de lancer un spi sur un navire dont j'ai la responsabilité au-dessus de 15knds de vent apparent, sa puce tomberait immédiatement dans un plantage fatal.:-(

Si c'est pas moi qui paye : elle est d'accord. :pouce:

Bon. :jelaferme:

03 oct. 2017

@ventura et cezembre , la régate est une école ou on apprend les manœuvres et la maitrise d’un bateau . Plus le vent monte dans les tours , plus la maitrise est essentielle et si tu estime si peu les naviguant de la SNIM , je t’invite à venir te frotter à eux . En complément de mes dires , avec des vues de l’esprit comme les tiennes , ne t’étonnes pas de la supériorité des Néo Zed en régate dans la brise , eux positivent , toi tu te moques . Vive le French bashing .

03 oct. 201703 oct. 2017

@Safioran,

j'ai plutôt l'habitude de voir les régates annulées quand il y a plus de 25 knts établis.
Mais bon si à la Snim tout le monde surf joyeusement a plus de 20 knts par plus de 40 knts de vents.
Nous ne devons être que des glands en Bretagne.

Mettons ça sur le dos de l'étalonnage de l'anémo ...
remarque par 25 knts établis tu peux avoir 40 knts quelques secondes par ci par là.
si tu ne retiens que ces quelques secondes, nous ne parlons pas le même langage.

03 oct. 2017

Ouh là, il n'a jamais dit que les bretons étaient des glands !
Sacrée fierté quand même... Quand tu nous tiens...
On s'en fout que vous soyez bretons ou marseillais,on est là pour le partage et ces clichés sont vraiment réducteurs à mon goût...

03 oct. 2017

Les organisateurs de la SNIM (et autres régates marseillaises) n'hésitent pas à envoyer même si c'est costaud. c'est vrai que ca fait progresser... dans la douleur ;-)

03 oct. 2017

Hello
Moi je n'aime pas la régate, à l'ENV quand je passais le BE ils m'ont bien dégoûté et je n'ai pas trop l'esprit, même si j'adore barrer dans le mauvais temps.
Par contre je ne suis pas surpris de ce que dit Safioran, un équipage bien entraîné qui connaît le bateau sur le bout des doigts, avec la pression des concurrents est tout à fait capable d'envoyer un spi lourd ou médium dans le baston.
Et les dematages et la casse ont bien moins d'importance que pour le clampin moyen, ça fait partie du jeu.
En plus l'habitude d'avoir souvent un mistral brutal aide à avoir une expérience dans ce type de conditions
Après ça n'est pas le tout de l'envoyer proprement, il faut le tenir et l'affaler aussi, ce qui est une sacrée paire de manches.
Jamais je ne forcerai ainsi sur mon bateau, mais franchement il y en a qui ont les c... de le faire !
Le niveau de manière générale, aidé par le matos évidemment !,est absolument hallucinant dans tous les sports depuis une dizaine d'années.
Regarder est un plaisir, et la voile est peut-être un peu moins traumatisante pour les organismes, quoique...

03 oct. 2017

Sur la transquadra, nous avons eu 31kts en claque dans le golf de Gascogne, nous étions tous (à quelques exceptions près) sous spi max et GV haute ????
Les bateaux d'aujourd'hui, les spis et les pilotes ayant beaucoup évolués, même sous pilote ça ne pose pas de problème. Nous sommes en solo ou double et on empanne... pas question d'affaler pour renvoyer.
Dans les empannages, qq'uns mettaient double bras double écoutes avec 2 tangons... mais j'imagine, comme moi, que certains se le faisait avec 1 seul tangon et simple bras et simple écoute.
Pour la descente le long du Portugal, une nuit sous spi médium à 135 140° du vent réel avec 22 à 29kts avec GV haute. Pas un départ au tas, pas un vrac, il fallait rester vigilant mais j'étais loin d'être dans le rouge.
Maintenant 30 et 38kts, c'est pas du tout pareil. Sans trop prendre en compte l'état de la mer, les derniers bi-safrans sont "gérables" jusqu'à 32kts avec un peu d'expérience et 33 à 35kts avec un en bonne connaissance de son bateau... au delà, c'est un peu en mode warrior, jusqu'à... ce que ça finisse pas bien... ou que ça molisse... ou que ça péte...
Faut pas oublier, que les bateaux d'aujourd'hui, pas tous, arrivent à planer à environ 28kts réel sous spi, ce qui enlève des efforts considérables avec moins de vent apparent. Mais attention aux sorties de route ????

04 oct. 2017

Ne pas confondre une mobylette comme le Bepox ou un JPK 10.10 et un camion tel qu'un Sun Odyssée 40...

Sous spi dans la brise,il y a du boulot et un pilote serait incapable de barrer. Tout comme la majorité des équipiers.

03 oct. 2017

Je ne critique pas je me moque un peu c'est tout, je savais pas que nos régateux (SNIM et autres yachtclubs locaux) s'entrainaient pour la coupe de l'america...
Excusez mon ignorance
Je constate juste que dans les clubs locaux (je connais pas le SNIM) ça se la joue beaucoup et si il y avait des vrais champions de classe internationale on le saurait depuis le temps je pense. Mais je dois etre mal informé, dans mon petit port de la manche les infos remontent mal.
Après chacun fait comme il veux et est libre de casser son bateau pour tenir un spi quelques minutes de plus et faire une belle video, m'en fiche c'est pas moi qui paye

03 oct. 2017

Pas besoin de prétendre à faire la coupe de l'america pour aimer régater; et oui il y a des champions de classe internationale qui participent à ce genre de régates .... Et comme tu dis libre à chacun de s'amuser; j'ai peu de plaisir en croisière comparé à ce que j'éprouve en prenant un beau départ, une belle option, à faire une descente sous spi de plusieurs heure à fond sans que ni moi ni mon equipage ne se soucie d'autre chose que d'aller vite et en sentant que le bateau donne son max.... et si'il faut passer des heures à réparer ou améliorer de bateau avant et après la saison c'est mon problème comme tu dis...
Je conçois totalement que d'autres prennent bien plus de plaisir en croisière ou en balade....

03 oct. 2017

C'est vrai qu'au large certaines conditions sont magiques, avec des houles majestueuses.
Après les deux peuvent se rejoindre, j'adore régler le bateau et le faire aller vite, même en croisière, à condition de ne pas le forcer outre mesure,et surtout de ne pas taper !
Comme en planche j'aime quand ça glisse, moins le capot style Leucate baston...
Le bateau qui se construit sera une carène semi planante et évidemment j'ai plus qu'envie de tracer...
C'est là pour moi le côté positif de la régate, d'avoir appris à régler, même si je suis loin d'être un super bon !

03 oct. 2017

biensur les gars je suis le premier à admirer des bateaux bien menés par des équipages entrainés c'est superbe.

03 oct. 2017

L'allure compte aussi.Sur un bateau donné,on ne tient évidemment pas aussi longtemps le spi au largue serré ou au grand largue.

03 oct. 2017

A la snim, au dessus de 25 noeuds établis, les organisateurs ne lancent que les gros. Cette année les IRC4 et les surprise sont restés à quai le jour 3.

sur mon Hood 38 déplacement lourd qui ne plane pas j'ai cassé deux fois la drisse (polyester de 12) à chaque fois vers 22 noeuds de vent réel et un clapott qui freine le bateau (les deux fois dans le raz Blanchard)

maintenant j'ai une drisse en dyneema et je rentre la toile avant 20 Noeuds réels

avec 125 m² j'ai du mal a descendre la chaussette, c'est plutôt moi qui monte !

quand je vois les régatiers (mais nombreux à bord, certes) j'admire !

03 oct. 201703 oct. 2017

Oui c'est vrai qu'en régate (en solitaire aussi, en fait ce sont les seules régates que j'aimais) on porte le spi par 30nds ou plus si ça tient. (En plus on empanne aussi par ce vent, si la mer le permet, et si la flotte est un peu excitée). On a le choix entre arriver, casser ou gagner. Il y a une sorte de surenchère entre régatiers. On est des durs.
Mais....
en fait j'ai toujours eu la trouille (rétrospective encore plus) pendant ces surfs, je le reconnais maintenant. J'ai adoré ça pendant plusieurs années, je faisais le championnat d'espagne, c'est pas le Figaro, mais la Med par tous temps pendant des régates de 100 á 500 milles c'était assez pour moi. Il ne me reste comme souvenir maintenant que l'angoisse au ralenti qui me prenait pendant des heures et des heures de spi. Un jour j'ai cessé net toute régate. (J'ai été champion d'Espagne, mais l'angoisse a fait que je n'ai pas défendu le titre.)
Et en parlant avec d'autres ensuite je me suis rendu compte que je n'étais pas le seul, la plupart étaient bouffés par le stress, comme moi, et que la régate (en solitaire) c'était une relation amour/angoisse.

Aujourd'hui j'aime toujours naviguer seul, pour aller passer la nuit dans une cala tranquille, mais je n'en ai rien a fiche de l'anémo, quand j'aime pas je ne sors pas le spi ou même je ne sors pas du port. Et je m'en tape des champions qui filment leurs exploits par 38nds, vrais ou rêvés.

04 oct. 2017

n'empêche que si la mer visible sur la météo est une mer de 38 n.... j'ai du naviguer par une force que je n'imagine pas !

04 oct. 2017

Ca s'appelle de l'honneteté intellectuelle

04 oct. 2017

ça me remet en mémoire une sortie de St Malo, direction Guernesey... nous venons de passer le Grand Jardin, le vent est sud sud ouest entre 10 et 12 kt. Je me met à préparer le spi, bien qu'une de mes 2 équipières soit une néophyte (il faut bien un début) et l'autre peu expérimenté en spi. Le temps de tout installer (bras, poulies, baille dans le balcon) je reviens au cockpit et un coup d'oeil à l'anémomètre qui affiche désormais 15 kt apparent, soit environ 20 kt en réel. Je retarde l'envoi du spi.
Pendant ce temps nous apercevons une bande de régâteux qui fonce vers nous. Nous venons de passer la bouée d'atterrage qui doit leur servir de marque de parcours. Ils la contournent et envoient leurs spis. Les premiers ont tôt fait de nous rattraper, et de nous larguer... mais oups, un départ au tas, un autre... ça donne à fond, le vent est monté d'un cran... et hop là un spi qui se fend en deux, et un autre derrière nous en lambeaux...

Bon, ben j'ai bien fait de ne pas sortir le notre... j'ai pas le budget pour...

05 oct. 2017

J'ai profité de la présence à bord d'un matelot confirmé pour envoyer le spi!
Malgré toute notre bonne volonté, on n'as pas réussi à le gonfler correctement... :heu:
Peut-être, en envoyant un coup de marche arrière au moteur? :langue2:
Quelle déception..... :mdr:

06 oct. 2017

Au travers (cigarette ou encens), gîté, sans écoute et patience..
:-D

05 oct. 2017

Je ne sais pas, je ne sais plus, mais 7 pour faire avancer un 10 m. , est-ce la norme?

05 oct. 2017

7 "légers" oui... :pouce:

06 oct. 201706 oct. 2017

Plus 14 L d'eau, 10 L de GO, le Bib, les portes, les couchettes, les outils, 2 ancres avec chaîne, le crayon et la gomme? :mdr:

06 oct. 2017

J'aime bien le commentaire d'un internaute

"if there is 38knots my mom is the queen of england... You should rename your video : What not to do on a sailboat?"

@+ Alain

06 oct. 2017

Bon d'accord, y'a pas 38 noeuds, mais quand même c'est beau. Les gars, si vous nous regardez... :mdr: :-p

06 oct. 2017

Et ils ne sont que 2 pour le spi! C'est de la folie! :non: :acheval: :mdr:

06 oct. 2017

cette aprés midi observations MTO FCE
cap couronne =31 rafales 52
cap cepet=39 rafales 60
a port maritima je "grattais les 10/15 couches de vieux anti fouling(HANSE 341 tout frais d'occasion)
10,40/5100 KGS
il "tremblais sur son ber"le port avait sanglé tous les bateaux en carénage..
On imagine mal un spi dans ces conditions....
la video du X?
en 2004 (ou 2003)sur X 40 (giraglia)nous avons spié sous mistral toute la nuit....pas plus de 13/16 n...la mer n étais pas trés creuséé(le vent s'étant levé vers 15/15h)...vent réél 28/30 (de mémoire) attention soutenue+harnais....et pendant ce temps le super maxi "Alfa Romeo"jouait les surfs interminables...
je n'ai pas beaucoup d'expérience de ces courses sauvages...mais c 'est la mer plus que le vent qui pose problème(s)?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (192)

Nos belles soirées !

novembre 2021