La voile de père en fils, de mère en fille...

Il y a des familles de marins connus : les Tabarly, les Elies, les Escoffier etc
Et vous, avez-vous transmis votre passion de la voile à vos enfants ? Comment se décline-t-elle de père en fils, de mère en fille ? Ou au contraire, les jeunes sont-ils davantage attirés par des sports de glisse plus extrêmes aujourd'hui ? Ou même carrément pas intéressés voire rebutés par le nautisme ?
Suis preneuse de témoignages.
Merci d'avance.

L'équipage
15 déc. 2013
15 déc. 2013

Et fiche vide, UNE.

15 déc. 2013

Et ben ! Non! ils et elles ont un bateau sur ponton et peuvent l'utiliser ......et bien non !! Nadazéro.....

15 déc. 2013

Ma fille ne jure que par le windsurf, le bateau c'est pas assez fun. Va falloir que j'achète un pogo 6,5 pour la motiver.

non plus !pourtant je n'eleve jamais la voix sur le bateau et je ne force personne a participer ,mais mes filles n'ont pas choppé le virus de la voile ,par contre elles aiment les vacances en bateau !

15 déc. 2013

Si c juste une stat, le fils a son bateau et sinon ils aiment bien tous

15 déc. 2013

Bonsoir,
mon fils en a fait son métier... c'est ce qui s'appelle joindre l'utile à l'agréable.

16 déc. 2013

Merci d'avoir répondu. Je prépare sur ce sujet un dossier pour la revue Bateaux. Accepteriez-vous une interview ? Dans ce cas pouvez-vous me donner votre numéro de téléphone sur mon mail anne.bergogne@sfr.fr et je vous recontacterai. Bonne journée

15 déc. 2013

Mon fils, non ; ma fille, sans plus ; mon gendre, oui.
Comme quoi les chiens peuvent faire des chats !!

15 déc. 2013

Perso je planche et kite avec mon fils depuis des lustres, et ça envoie grave des étoiles dans l'âme du pére et du fils!.
Le bateau c'est truc de vieux qui n'arrive plus à sortir dans du gros. c'est pour ça que je débute à 60 piges. Bref c'est pitié, mais c'est bon quand même.

15 déc. 2013

Mon pere a son boat et j'ai le mien, 1er achat a 18ans avant meme ma voiture... il nous arrivait souvent (oui aujourd'hui il voyage avec) de nous tirer la bourre ensemble, chaud devant ! les ecoutes fument !! :-D

16 déc. 2013

Étant surfeur j'ai voulu initier jeune mes 2 filles à la glisse mais rien n'y a fait , elles adorent la mer , les vagues mais le surf c'est trop " physique " .
Le voilier elles aiment bien venir mais par beau temps et avec pas trop de vent ( un bateau qui gite n'est pas confortable pour elles ) , elles veulent bien prendre la barre le temps que j'aille faire une manœuvre mais pas plus , elles participent aux départs et arrivées de ponton et c'est tout , en fait j'ai l'impression d'embarquer 2 otaries qui vont passer une journée affalée au soleil , la musique dans les oreilles .

16 déc. 201316 déc. 2013

Nous avons toujours habité à moins de 200 m de la mer... A 4 ans, mon fils a effectué une première croisière sans ses parents, mais avec un couple d'ami et ses deux fils du même âge qui, depuis, accumulent les Transats en course et les tours du monde sur des tris...
Mon fils a donc toujours navigué avec moi depuis qu'il était bébé. Ce n'est pas pour autant qu'il a été passionné à l'adolescence. Etonnamment ou pas, il a tracé son chemin là ou son père n'avait pas d'expérience... C'est à dire en Méditerranée sur des "Classiques"
D'heureux concours de circonstances ont fait qu'il a effectué une transat Boston/Antibes à 18 ans sur "Boomerang", un maxi IOR, puis, durant 10 années, il a fait "carrière" sur les plus beaux voiliers classiques de Méditerranée, "Eléonora", "Karenita", "Moonbeam 3" avant de devenir capitaine de "Véronique" yawl de 1907.

Quand à ma fille, avec le même chemin lors de l'enfance, une fois Oedipe dissipé, elle a abandonné toute vélléïté de faire plaisir à son père à l'adolescence et ne navigue plus.

16 déc. 2013

Un de mes fils a suivi un peu la même progression que son père, mais beaucoup plus rapide:
Edel V, Gib Sea 28, et maintenant un Sun Shine.
Nous nous retrouvons tous les étés pour une croisière ensemble.

16 déc. 2013

De mère en fils ? ça vous intéresse pas ?
:heu: :jelaferme:

Quatre enfants embarqués dès tout petits
Le fils est maintenant moniteur de voile à l'année.
Une des filles navigue régulièrement avec nous, Lofoten, Acores ... Les deux autres filles ont moins le temps à cause des enfants mais viennent dès que possible.
Mais surtout, mon épouse navigue toujours, pas écœurée par les croisières épiques avec quatre jeunes gamins sur petit bateau !

16 déc. 2013

C'est mon grand-père, qui était dans la Royale, qui m'a initié à la croisière. ça a quasiment sauté une génération parce que mon père s'est mis au dériveur, et plutôt sur le tard.
Mon équipière de 30 ans est elle aussi tombée dedans depuis fort longtemps. Père dans le nautisme, frères tous dans un secteur d'activité proche de la mer.
Bref, on avait les bons gènes à transmettre. Las, malgré qu'ils aient appris à marcher dans le fond d'un cockpit ou dans un passe-avant, aucun des 3 fistons ne semble avoir la fibre. Y en a un qui pratique le surf, de côté de chez Hubert, et voilà tout. Encore une génération qui saute.

16 déc. 2013

Bonjour. Merci d'avoir répondu. Je prépare ce sujet pour un dossier pour la revue Bateaux. Accepteriez-vous de témoigner ? Dans ce cas pouvez-vous m'envoyer votre numéro de téléphone ? Je vous recontacterai aujourd'hui ou demain. Anne

16 déc. 2013

ben je suis déçu, pas réussi à donner le virus à mon fils !
bon, il est quand même bon plongeur, c'est toujours la mer ... :heu:

16 déc. 2013

Bonjour, j'ai appris la voile avec mon grand père qui faisait beaucoup de régates et faisait partie de l'équipe de France dans les années 60, 70. Il m'a appris une connaissance de la mer, et le sens marin plus que la performance. J'ai acheté un bateau avec ma femme il y a 2 ans et je transmets aujourd'hui cette approche de la mer à mes enfants.

16 déc. 2013

Mon père navigue depuis l'âge de quatre ans (fin de la seconde guerre mondiale) et a entraîné ma mère quinze ans plus tard, à la naissance de l'école de voiles des Glénan.
.
Compèt en Vaurien, puis 470, et enfin muscadet quand mon frère et moi sommes nés.
.
mes parents étaient des acharnés, du genre à naviguer 12 heures par jour avec des gosses en bas âge.
Mon grand frère, à l'âge de la socialisation : dégouté.
moi, plus petit : imprégné à coeur...
.
Quarante ans plus tard :
Nos parents ont eu trois habitables en 25 ans, dont le dernier en construction amateur.
.
Mon frère totalise 3 habitables, un voilier et deux vedettes dont une de 12 mètres.
.
Moi, un nombre incalculable de voiliers, qui sont ma passion et ma raison de vivre.
Mes vieux parents me présentent à leur amis comme "celui qui a de l'eau salée dans les veines".

Guillemot

16 déc. 2013

pour nous c'est gagné, nos deux filles 12 et 13 ans sont accros, après avoir régaté des années ma femme et moi nous sommes passés à la croisière à l'arrivée des enfants, on a tout fait pour ne pas les dégouter, jamais de trop grandes nav ou quand on avait pas le choix toujours au bout de la journée quelque chose qui leur fasse plaisir.
Résultat, aujourd’hui c'est elles qui sont moteurs, elles n'ont qu'une hâte, pourvoir prendre le bateau, il est déjà prévu pour le printemps un weekend à deux bateaux , mes filles et leurs amis voileux sur notre bateau et nous sur un autre, ce sera leur première nav en autonomie , elles attendent ça avec impatience !!!!

16 déc. 2013

J'ai navigué avec mon père dès l'age de 18 mois et j'ai pris très tôt le virus tout comme une de mes soeur mais mon autre soeur n'a pas accroché.

Plus tard j'ai initié mes 5 enfants. L'un est vraiment mordu les autres aiment naviguer mais ce n'est pas une passion pour eux

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (197)

mars 2021