La tradition navale suédoise

Enjoy !

L'équipage
22 juil. 2018
22 juil. 2018

Ça s'invente pas !

22 juil. 2018

Il ne manque qu'une chose, le fameux "mode d'assemblage" que l'on tourne dans tous les sens en général sans tout piger. :litjournal: :reflechi:

23 juil. 2018

Lorsque les vikings s'aventurèrent en méditerrané, ils impressionnèrent tellement les charpentiers de marine, tous insulaires de Venise qu'ils adoptèrent leur mode constructif très bien illustré sur ce document d'époque (merci à @Tshina de partager ce document rare).
Très vite les charpentiers vénitiens firent des drakkars guidés par ce peuple fier venu des pays froids. Mais à cause de la chaleur du pays, de l'utilisation de bois pas suffisamment séché et d'essence différente des drakkars, rien n'y fit. Les "drakkars vénitiens" étaient ... tordus , une quille cintré latéralement sans pouvoir rien y faire. On reconnaissait ces "drakkars construits à Venise" par leur forme tordues et leur propension à tourner toujours dans le même sens du à la dissymétrie de la coque. Les ethnologues pensent aussi que c'est une des raisons pour laquelle ces drakkars vénitiens ne se répandirent pas dans tout le bassin méditerranéen, mais restèrent localisés à la région de Venise.
A la voile c'était catastrophique! ils abandonnèrent ce mode propulsif pour ne conserver que les rames.
C'était déjà un peu mieux. Ils diminuèrent également le nombre de rameurs sur un coté pour compenser, puis finirent par n'avoir que des rameurs sur un seul, pour enfin pouvoir naviguer droit. Le problème c'est qu'il n'y avait plus que la moitié des rameurs et ramer n'utilise que la moitié du temps de propulsion, rendant les gondoles lentes malgré leur finesse. Probablement par u trait de génie ou une lente adaptation, (les sources ne nous permettent pas de le préciser) l'association de la godille bretonne et du gouvernail des drakkars ont été associés, créant du coup cette manière particulière de déplacer ce qui aujourd'hui est appelé une "Gondole".
l'origine étymologique de Gondole:
vient du terme tordu, gondolé, puis gondolas pour arriver enfin à gondole.

J-P (Kaahua)

23 juil. 2018

Nous remercions l'éminent Professeur Kaahua (Ariki Kaahua, en maaori) pour sa lumineuse intervention sur l'origine scandinave de la gondole, qui restera dans les annales comme dans les archives de l'Université d'été de H&O. Je remarque dans l'assistance des élèves qui se gondolent de rire et je leur rappelle qu'un minimum de sérieux est exigé dans ces cours et qu'ils peuvent aller prendre l'air sur le pont s'ils en ont besoin.

23 juil. 201816 juin 2020

J'apporte un nouveau document iconographique d'un très grand intérêt, puisqu'il s'agit d'une représentation de drakkar provenant d'un manuscrit runique du VIIIe siècle, seul rescapé de la bibliothèque du fameux savant Arne Saknussemm (brûlée comme chacun sait à Copenhague en 1573) et conservé aujourd'hui dans le fonds Fridriksson à la Bibliothèque nationale d'Islande à Reykjavik. Au cours d'une expédition manquée sur la Seine dirigée par le chef Grossebaf, les Vikings furent massacrés par les Shadoks (on ne sait pas très bien le lien entre les Skadokset les Parisiens et les Français actuels, on pense que la représentation des personnages est allégorique) qui s'emparèrent de leur drakkar. Comme ce dernier prenait l'eau, percé de coups de flèches et de lances, ils pompèrent, pompèrent avec des seaux, pour le vider. Rien n'y fit, le drakkar coula et les Shadoks continuèrent à pomper sous l'eau. C'est ce qui est relaté dans le manuscrit (texte runique ci-joint). Malgré les recherches, on n'a jamais retrouvé l'épave dans le Seine. Mais les légendes locales disent que par certaines journées froides et tristes de grand vent du Nord, on entend des bruits étranges qui viennent du fond de l'eau, comme si des hommes pompaient, pompaient... C'est un des grands Mystères de l'Histoire.

23 juil. 2018

On remarquera aussi que les Vikings dont les embarcations à la proue si caractéristique qui servait de sournoiserie pour influencer les indigènes mal dégrossis fut repris plus tard par la grande distribution sous le terme de tête de gondole, dont le coté sournois et tromperie ne vous aura pas non plus échappé !
Tous autan que les chants et musiques qui sont diffusé dans ces temples de la consommation n’est pas sans nous rappeler l’entré au Valhalla pour le laborieux ‘sans dent’, qui se voit ainsi accepté après son dur labeur hebdomadaire au saint des saints, pourvue que sa carte bleue le lui autorise !
Voyant cela les nouveaux Vikings (qui ne sont pas plus cons que leurs ainés) inventaires le Bluetooth.
Qui permit au ‘sans dent’ de se passer de sa carte bleu pour payer sans contact brutaux, écouter de la musique et autres joyeusetés numérique !
 

Ils sont fort ses Vikings !
 

:-D ;-)

23 juil. 2018

Remerciements au Professeur A. Guy qui nous a donné en même temps l'explication de l'injure "Tête de gondole !" (sic) que l'on trouve en effet chez les Scandinaves, les Vénitiens et chez le personnel de la grande distribution.

23 juil. 2018

Quant à moi, je reste dubitatif et surpris de l'aveuglement des client de supermarché, a croire que le "masochisme", de déviance est devenu la norme, puis devant son succès incontestable est en passe de devenir une vertue.
Avec plusieurs siècles d'avance, Sade avait raison.

23 juil. 2018

"Le Progrès se réduit finalement à voler à l’homme ce qui l’ennoblit, pour lui vendre au rabais ce qui l’avilit."
Nicolás Gómez Dávila (1993-Bogotá 1994)

Le Masochisme du Marché. N'oublions pas, nous les navigateurs, que les pirogues puis les navires en bois étaient faits avec les arbres des forêts et que ces vraies forêts qui nous donnaient tout, gratuitement, et qui en plus repoussaient tout le temps, sont devenues les "forêts magiques" des hypermarchés où tout s'obtient, non pas avec la culture, la patience, l'habileté, l'arc et la sarbacane, mais avec la fameuse carte bleue ou le Bluetooth des Nouveaux Vikings ci-dessus:

pocombelles.over-blog.com[...]ue.html

Belle découverte que votre Rouge et Blanc, Pierre-Olivier. Plein de poésie et de découvertes, de grands noms et d'histoires salées, j'y reviendrai avec plaisir. Merci pour cette publication.

:pouce:

23 juil. 2018

Le Vasa, on en parle ou pas? Si vous ne connaissez pas l'histoire de ce bateau (et si vous ne l'avez jamais vu) cela vaut la peine de faire un détour par Stockholm...
www.vasamuseet.se[...]/fr

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (116)

Piégeage des gouttes

mars 2021