La question la plus importante que l'on doit se poser avant d'acheter un voilier!

Bien souvent ici même et ailleurs nous lisons des personnes qui nous questionnent sur le voilier qu'elles doivent acheter, avec des questions subsidiaires sur le nombres de cabines, le confort à bord, sur le choix d'un ordi ou d'un tel etc...
La réponse la plus fréquente qu'ils reçoivent prend elle même la forme d'une question " C'quoi ton programme?" l'indigence de cette réponse me fascine toujours...

A mon sens il n'y a qu'une seule question à la quelle nous devons répondre pour faire un choix et personne ne pourra répondre à votre place!:
Suis je capable de ramener seul ce voilier à "bon port" en mode dégradé, c'est à dire, avec un équipage pas aguerrit,malade,dans un sale temps, autrement dit ce voilier n'est il pas trop puissant pour moi, pas maîtrisable en solo même accompagné?

Après les questions de budget bien sûr,les autres questions sont de très peu d'importances à mon sens pour trouver chaussure à son pied.

Une vraie question de marin en quelque sorte!en opposition à une question purement consumériste qui ne nous questionne pas sur nos compétences et les risques que nous pourrions prendre et faire prendre aux autres.

L'équipage
06 nov. 2020
06 nov. 202006 nov. 2020
6

J'ai pratiquement tout appris sur mon premier voilier (un Fantasia). Si j'avais suivi ce conseil, je n'aurais jamais acheté de voilier...
La forme est plus sympathique que le fameux "quel est ton programme" mais je ne pense pas beaucoup plus pertinent.
Je salue l'effort en tout cas !


06 nov. 2020
5

Aucun voilier n'est pas maîtrisable en solo. Il suffit de comprendre qu'on peut prendre son temps, porter peu de toile, aller plus doucement qu'en équipage. Arrondir les caps et saluer les grains.


MBI:ouais! un 45 pieds c'est pas un 28 pieds et cela demande encore bien plus de compétence d'anticipation etc pour compenser la puissance du bateau c'est pas à la portée de tout le monde.·le 06 nov. 10:19
ED850:45' plus tolérant, mouvements plus doux, pont plus sécurisé, meilleure stabilité, matériel adapté. En mer, mener un 70', un 48' ou un 28' n'est pas si différent. ·le 06 nov. 10:23
MBI:c'est n'importe quoi cette réponse! comme si tous les voiliers étaient identiques à taille égale...·le 06 nov. 10:25
ED850:Salut.·le 06 nov. 10:32
Patxaran:@MBI : sur la forme : A Mon Humble Avis, on peut ne pas être d'accord avec quelqu'un, en revanche dire "c'est n'importe quoi cette réponse" me semble inapproprié.·le 06 nov. 10:39
Alexgruissan:Désolé mais je vais ENCORE etre dac avec ED850... J'ai eu un 24 pieds, puis un 28, puis un 33 et j'ai naviguer sur des 50 et 60 pieds. Je n'ai jamais ressentie plus de difficultés sur un gros bateau. Parfois même l'inverse. Dire qu'un gros bateau demande plus de compétences et a mon sens faux. navigue sur un 6.50 dans de la mer formé et tu verras ce qui demande le plus de compétences. ·le 06 nov. 11:20
MBI:@Patxaran sisi ben moi je le dis, parce que c'est vraiment n'importe quoi, et là je suis à 10% de mes capacités diplomatiques comme dirait le CPT Marleau ^^ ·le 06 nov. 11:32
Patxaran:A la place de ED850, et compte tenu de sa grande expérience, je n'aurais pas du tout apprécié. ma remarque était aussi à 10%. Voili voilà, bonne journée.·le 06 nov. 11:38
lilas blanc:Je vous cite un copain philosophe et marin pêcheur , ou l inverse ;-)« Plus le bateau est petit, plus la vague paraît grande »·le 06 nov. 13:23
ric56:Elle est très bonne: plus le bateau est petit plus la vague parait grande, je note!!!- 20 à MBI pour ses propos ·le 06 nov. 19:29
Jjeronimo:Le manque de compétences va provoquer le même « accident » entre un petit et un gros... la seule différence sera comptable : les dégâts seront bien plus coûteux sur un gros que sur un petit. Allez : + 1 @EDM et -1 @ MBI·le 07 nov. 10:03
06 nov. 2020
-4

Après faut voir, je reste persuadé que que la voile est une activité qui s'apprend, comme le ski ou le tennis on peut toujours jouer les autodidactes perso j'ai jamais été très convaincu par leur niveau! quelque soit l'estime d'eux même qu'ils peuvent avoir.
J'ai suivi des formation sécurité survie ouvertes qu'a des proprios ... c'était pas beau à voir! et pour les plus honnêtes quelle douche froide...


Alexgruissan:J'ai appris seul. En théorie je suis trés loin d'etre le meilleur, mais j'apprends régulièrement des choses à des mecs qui ont fait les glénans. Sans compter qu'en général il se prennent pour de grands marins. Sur mon ponton y'a un gars qui à fait 3 tours du monde avec un Halberg Rassy 38. Il est parti du jour au lendemain sans avoir jamais mis les pieds sur un bateau. J'ai naviguer un peu avec lui... C'est tout simplement un monstre... Autodidacte.·le 06 nov. 11:22
MBI:oui et alors?ton gars faut voir comment il a appris ce qui a était formateur pour lui, tout ça tout ça, les rencontresetc ... je n'exclue pas " l'auto formation" ce que je critique c'est le pas de formation.Après école de voile, avec des potes ou tout seul pourquoi pas mais honnêtement je pense que l'école donne des résultats plus rapides et plus sûr...le cas des Glénans mis a part^^ eux ils ont le problème du plaisancier qui bouchonne avec son bateau ils sont persuadés d'êtres bons, comme quoi ce n'est pas l’apanage de l'autodidacte.·le 06 nov. 11:44
Fabien83:Cet été au mouillage j'ai un voilier de l'ucpa qui m'a dérapé dessus et a ensuite relevé mon ancre avec la sienne. 25 nds de vent dans un mouillage très étroit, j'ai dû abandonner mon mouillage. Fin de la manoeuvre vers 3h du mat... Je me méfie maintenant des gens qui font des formations (et qui en donnent)... ·le 06 nov. 12:06
Polmar:On peut naviguer (seul) sans formation. Si elle n'est pas dispensée par autrui qu'y a-t-il d'autre que l'auto formation ????On apprend mieux de ses erreurs que de celles des autres! Mais les risques ne sont pas laisser aux autres.Et c'est valable pour tous les aspects de la vie!·le 06 nov. 13:32
Calypso2:ah on lit des "choses" ici , que des champions!! et des plaisanciers tres humble ..·le 06 nov. 14:27
06 nov. 202006 nov. 2020
6

la principale question : ou vais-je parqué mon bateau ... dans mon jardin ou dans quel port ?
le reste bon nombre s'en fout ,il suffit d'avoir le n° du Cross


06 nov. 2020
5

@MBI : la question posée au départ pour le choix du bateau : " C'quoi ton programme?" me semble plus large que "quel bateau suis-je capable de maîtriser", sujet qui est traité dans un fil spécifique.
en caricaturant, si l'on est capable de maîtriser un 50' en hauturier, et si le programme est exclusivement le bassin d’Arcachon à la journée, la réponse sera probablement un petit dériveur.
Donc la formulation " C'quoi mon programme?" me parait pertinente pour la question de départ "quel bateau dois-je acheter".
AMHA bien sur.


MBI:et oui! tu parles bien de maîtrise en premier! et en suite de choix de bateau nous sommes bien d'accord.·le 06 nov. 10:57
Patxaran:non, c'est l'inverse. Je commence par identifier ce que je veux faire, et ensuite je vérifie que je POURRAI bien le faire, en identifiant les zones où j'aurai besoin de travailler pour y arriver et ensuite mettre en place des actions pour y arriver.@LUlu2 : c'est pour "rationaliser" ;-)·le 06 nov. 11:00
Captain Cool:Le programme peut changer en cours de routes, on prend un 33 pieds pour sortir la journée, et en prenant confiance, on finit par partir en vacance avec de plus en plus loins, par contre, si on prend un 470, c'est sur qu'on sortira a la journée, mais pour le reste tintin ;)·le 06 nov. 19:08
Calypso2:et bien ça ce discute car en faisant du 470 on apprends la voile bien mieux et surement plus vite qu'en commençant avec un 33 pieds tout de go ·le 06 nov. 19:14
faby9:C'est vrai qu'en 420 on apprend tout sur l'art de préparer sa route, choisir son point d'atterrage, lire une carte et y trouver le bon abri pour la nuit, poser une ancre, s'amarrer à un ponton, faire l'avitaillement pour une croisière, gérer l'équipage, etc.Non, c'est vrai, sans avoir jamais fait de 420, on ne peut absolument pas apprendre la voile. ·le 06 nov. 19:21
Captain Cool:J'en vois qui sont taquins :)j'ai un 470 que j'adore, et un Arcachonnais pour le hauturier, je garde mon soncor 33 pour les canaux, après tout c'est ça le bonheur un bateau pour chaque programme :)serieusement, un 470 n'apporte rien vis a vis d'un croiseur, les manoeuvres de port, le mauvais temps, les navigations sans point de repere, c'est par contre un formidable bateau pour pour s'amuser, ou pour progresser en regates, pour le reste, que neni.·le 06 nov. 20:20
faby9:" un 470 n'apporte rien vis a vis d'un croiseur, les manoeuvres de port, le mauvais temps, les navigations sans point de repere, c'est par contre un formidable bateau pour pour s'amuser, ou pour progresser en regates, "Tout à fait OKLe 420 est le meilleur moyen d'apprendre à ... s'amuser en 420. ·le 06 nov. 20:25
ric56:le 420 plante plus de pieux que le 470, ce n'est pas le même programme, potentiel, mais, ils permettent d'apprendre l'équilibre des voiles, latéral et longitudinal ce qui est primordial sur tout type de bateau·le 06 nov. 20:35
Captain Cool:Honnêtement, dans le gros temps, tous les bateaux sont petits, la seule difference c'est qu'a 25nd et une mer de 0.3, avec un petit, on commence a ne pas forcement être a l'aise, alors qu'avec un 40Pieds, on s'ennuie·le 06 nov. 20:40
06 nov. 2020
5

Est-ce qu’il faut rationaliser l’achat d’un bateau ?


Patxaran:tu as raison sur le fond, si l'on était vraiment raisonnable, on n'achèterait pas de bateau ;-).Mais bon, on peut essayer d'être un peu raisonnable dans la déraison...·le 06 nov. 10:41
06 nov. 2020
4

Pas d’accord avec toi, le programme de navigation doit être ce qui conditionne le choix du bateau.

Il n’y a a pas de comparaison possible sur la navigation dans les alizés où avec un bout et un peu de jugeote tu amènes n’importe quelle caisse à savon où tu veux et naviguer plus haut en latitude ou le vent est bien plus variable en force et en direction, où l’eau est à 1deg, où les embruns givrent et que tu dois trouver un passage dans le brash.

2 exemples peut-être extrême mais je me répète il faut adapter son choix bateau à son programme de navigation et pas l’inverse au risque d’être très déçu...

D’où l’importance de savoir ce que tu veux faire avant de choisir, c’est du bon sens marin. Personne ne fait du charter dans le sud avec un voilier en plastique par exemple.

Définir précisément le programme permettrait d’éviter beaucoup de discussion stériles... Voir le fil du Pogo 44 pour TDM... La majorité des points de discorde vient du fait que « TDM » sans plus de précision ne veut rien dire.


MBI:Pas ce que tu veux faire Mais ce que tu PEUX faire·le 06 nov. 10:55
Patxaran:Ce que tu veux faire et ce que tu POURRAS faire·le 06 nov. 10:57
MBI:Tu pourras: oui à condition de s'en donner les moyens.·le 06 nov. 11:00
damienz:Exactement @Patxaran. Tu ne pourras pas faire la même chose selon le voilier choisi. Enfin tu pourras toujours essayer mais la probabilité de succès dépend du choix judicieux du voilier.·le 06 nov. 11:02
MBI:quelque soit le choix du voilier c'est pas lui qui va vous trimballer...d'abord je passe le permis et ensuite j'achète la voiture qui va bien ce qui m'évite la question semi-remorque... sauf qu'en voile il n'y a pas de permis...que cela soit bien ou pas, ce n'est pas le sujet.·le 06 nov. 11:14
Patxaran:ah quand on ne veut pas comprendre....Quand on veut conduire un semi-remorque, on passe un permis poids lourd pas un permis moto.·le 06 nov. 11:16
Patxaran:Bon, sur ce ....·le 06 nov. 11:16
Lulu2:Pour un bateau comme beaucoup d’autres choses, il y a la fonction d’usage et le fonction d’ estime.On peut parfois valoriser l’objet bateau autant que sa fonction, et acheter un bateau sur un coup de passion et faire son programme en fonction du bateau.·le 06 nov. 12:56
Patxaran:Heureusement que la passion existe et que tout n'est pas rationnel.·le 06 nov. 13:00
06 nov. 2020
-6

Pour éviter d'aller n'importe ou n'importe comment...il faut apprendre!

Cela pose la question de l'évaluation de ses acquis et compétences.

Si tu fais de la régate tu vas vite le savoir les autres vont te le faire vite comprendre^^

Autrement dans la voile de plaisance, pratique non réglementée, sans permis ou diplôme etc pratique ou l'on ne se mesure à rien sauf quand la merde survient...c'est plus compliqué, on peut s'y croire pendant longtemps.


06 nov. 2020
5

des bateaux j'en ai vendu, à une certaine époque .
et la première question que je posais était « quel est votre programme ? » tant cela semble évident!
Ou dit autrement « un bateau pour quoi faire ? »
entre un jeune plutôt sportif qui recherche la performance, et un couple qui va emmener la belle-mère et le chien, il y a un monde.
Aussi est-ce pour cela que je trouve la question de base totalement pertinente.


Patxaran:voilà, et comme cela on achète un tout petit bateau, pas de place pour la belle-mère...Un collègue m'avait dit un jour : "j'ai acheté une Matra baguera car il y a 3 places à l'avant seulement. Pas de place pour la belle-mère.... Voilà, lui avait réfléchi à son programme.Bon ensuite si on veut l'emmener on achète plus grand, mais c'est un autre programme. ;-)·le 06 nov. 11:19
MBI:oui c'est vrai, mais elle n'est pas essentielle et ce n'est pas la plus importante à mes yeux.Pour le jeune sportif la performance se mesure donc tu te confrontes aux autres pour savoir si tu performes ou pas et que je sache le jeune sportif qui sort de nul part va avoir un peu de mal pour se mesurer aux jeunes sport étude qui eux reçoivent une formation de haut niveau.Et pour emmener la belle mère et son chien en toute sécurité, au passage ce n'est pas le voilier qui va le faire, se avant tout pose la compétence de l'équipage histoire de pas appeler le CrOSS au bout de 3 heures...·le 06 nov. 11:24
Kobaia:Visiblement tu ne comprends pas ce que je voulais dire.Alors en plus simple. J'ai pris deux exemples extrêmes. "à chaque bateau son programme".Ça va mieux comme ça ? ·le 06 nov. 12:57
06 nov. 2020
4

comme il va coûter tout ce que l'on a et souvent un peu plus quand on a trouvé un endroit ou le mettre
et pouvoir s'en servir ,on voit ce dont on dispose et on divise par 2 pour le montant de l'achat ,
garder une petite survie ocasou c'est pas plus mal .
comme c'est déraisonnable ,il vaut mieux refléchir avant ,que dêtre obligé de le revendre par manque de moyens ou de temps ou les deux ..en ce moment le mien il cultive du bouchot et de la corde .
alain


06 nov. 2020
11

Il fut un temps (pas si lointain) où on commençait par un petit bateau modeste et où on augmentait la taille à mesure qu'on acquérait des compétences...

Aujourd'hui, beaucoup débutent en achetant un 10 mètres ou plus grand encore.
Le portefeuille (ou l'ego) prend-il le pas sur la compétence ?


BWV 988:Je suis assez d'accord avec cette réflexion.·le 06 nov. 11:32
MBI:Les deux :-))·le 06 nov. 12:04
Jjeronimo:Ce nouveau principe peut s’intituler : « j’achète un bateau parce que je le peux. Une fois que je l’aurais, je verrais bien ce que j’en fais. »·le 07 nov. 10:10
06 nov. 2020
2

La réflexion de MBI "Suis je capable de ramener seul ce voilier à "bon port" en mode dégradé, c'est à dire, avec un équipage pas aguerrit,malade, dans un sale temps, autrement dit ce voilier n'est il pas trop puissant pour moi, pas maîtrisable en solo même accompagné?" me paraît frappée de bon sens, j’y mettrais seulement une nuance. Plutôt que de considérer que c’est une condition de départ, je dirais que c’est un objectif que l’on doit se donner en fonction de son bateau et de son programme de navigation, et que cet objectif est à atteindre au plus vite.

Jean


fritz the cat:ça c'est le bon équipier qui doit en être capable .....en plus du skipper ou là c'est évident ...il fut un temps ou je naviguais sur un 14m uldb en alu avec un moulin à café central pour les winchs de génois ,des winchs il y en avait partout , c'était un dériveur lesté ,pour remonter la dérive 250tours de manivelle ,et tout à l'avenant .je sortais avec en solo quel que soit le temps ,maintenant je maitrise un cat boat de 9.20m par tous les temps quand je me fais surprendre ,si c'est annoncé je ne sors pas ou pas loin .n'ayant plus rien à prouver ,ni à moi ni à personne ,je reste dans mes possibilités physiques et morales ,Alain ·le 06 nov. 14:42
06 nov. 2020
0

Pour notre part, étant en phase d'achat, les deux premières choses que nous nous posées comme questions étaient :
- Quel programme souhaitons nous faire ?
- quel budget total (a ne pas confondre avec le prix d'achat) souhaitons nous mettre pour ce programme

Une fois ces deux réponses données, nous regardons ensuite quels sont les voiliers disponible à la vente rentrant dans notre programme.

Cependant, il est évident que nous savons mener un voilier, même si je n'ai jamais navigué par force 7 (Mme si lors de régates).


06 nov. 2020
3

cela dépend de savoir si tu te poses des questions sur les qualités du voilier ... ou du skipper ...
je suis d'accord avec ceux qui disent qu'il n'y a pas vraiment de différence entre la conduite d'un 45' ou d'un 24', c'est tout aussi difficile quelque soit la taille (et j'ai bien dit conduite);
en revanche, plus le voilier est petit, plus la navigation (au sens large) va être très technique


MBI:Nous ne devons pas avoir les mêmes experiences...La dernière fois que j'ai hissé seul la GV d'un 45 pied avec du clapot j'en ai tellement chié que je me suis dis que ce bateau était un peu costaud pour moi... cette GV est tellement puissante ( 20knt app) que ramener le chariot au centre est impossible seul...Et puis après si tu est un viking de 25 ans ou une crevette de 60 cela compte non? le bateau on s'en branle au bout du bout c'est pas lui qui fait le boulot...d'autres exemples: tient plus de guindeau et bien l'ancre d'un 45 pied elle a pas la même gueule que l'ancre d'un 36 pied que tu peux ramener à la main, des exemples j'en ai pleins qui te renvoient tous à toi même .·le 06 nov. 12:02
outremer:Le QueenMary II est piloté avec un Joystick." Donnez moi un levier et un point d'appui et je soulèverai le Monde " Archimède il y a 2270 ans.·le 06 nov. 12:04
Larent le Hareng:t'as poster ce fil pour engueuler tes contradicteurs ? ... prends tes pilules ... tu verras, ça ira mieux ...quant à l'ambiance école primaire pour savoir qui a la plus grosse, y a bien longtemps que cela m'a passé et il serait temps que cela passe pour toi ...·le 06 nov. 12:04
MBI:la plus grosse quoi? ancre pour la lever avec ses petits bras costauds ...c'est vrai que le coup de la panne de guindeau est un coup bas difficilement parable ^^·le 06 nov. 12:09
Polmar:Je vais être un peu agressif!Et bien il faut apprendre à faire avec ce que tu as sous la main.Démonstration: à un jeune couple qui n'arrivait pas à hisser la GV full batten depuis le cockpit, au point d'être quasiment convaincu que leur voilier n'était pas fait pour eux, j'ai démontré qu'avec un équipier en pied de mât, l'autre à reprendre le mou de la drisse au winch de cockpit, cela montait facilement.Même madame, épaisse comme une crevette l'a hissée à la main jusqu'à 10 cm du réa de la drisse. Bien sûr, j'ai ajouté à la leçon l'utilisation du poids du corps plutôt que des seuls biceps.·le 06 nov. 12:11
MBI:non mais @Polmar je te parle de limite physique de ceux savent hisser une voile pas des Newbies·le 06 nov. 12:43
Patxaran:Je plussoie avec Larent. Quel est l'intérêt de ce fil si les intervenants se font traiter de "n'importe quoi" en essayant de répondre? D'autant que le fil sur la longueur des bateaux existe déjà.... Le troll nouveau est arrivé.Sur ce, bon appétit à tous.·le 06 nov. 12:58
Polmar:@ MBI: Mais les newbies ont peut-être plus besoin de conseils que les sachants au moment d'acheter un bateau, et après!Par ailleurs ne crois-tu pas qu'à partir d'une certaine taille de bateau aucun humain n'est capable de manoeuvrer sans aide mécanique?·le 06 nov. 13:08
Domde:Sur des grosses unités que j’ai pu louer avant d’acheter 40 50 pieds j’ai toujours trouvé les manœuvres assez faciles grace aux aides : propulseur d’étrave winchs électriques systématiques, accastillage bien dimensionné. Le secret c’est plus c’est gros plus faut anticiper. Hisser avec 25n la GV de 45 m2 ça le fait et on prend direct 1 ou 2 ris ça avancera suffisamment avec un génois réduit ou une trinquette. Quand au guindeau qui casse on peut toujours remonter avec des aussières sur le winch de génois. Idem pour le propulseur d’étrave si on a appris à utiliser l’inertie.·le 06 nov. 13:45
Jjeronimo:@MBI : la GV d’un 45 pieds est la même si celle d’un 25, sauf qu’on ne fait plus les choses à la main mais en s’aidant des leviers. Sinon le geste est le même, et pour ton histoire de chariot c’est juste la technique qui change (on le règle avant plutôt que de vouloir bouriner dessus). Bref, c’est plus une histoire d’astuces que de compétences.·le 07 nov. 10:19
MBI:Jerome 78 115 M2 de voile c'est pas pareil que 40 M2 et la GV d'un 45 juste au winch avec 10 knt de vent amuse toi bien surtout si tu as plus de 60 ans...·le 07 nov. 10:33
Jjeronimo:Pas de soucis... fais ce dont tu te sens capable. C’est un point de vue raisonnable que je m’applique à moi-même.·le 07 nov. 10:59
fritz the cat:ma voile fait 55m2 ,je fais tout du cokpit ,je navigue souvent en solo ,j'ai ce voilier depuis 9ans et je tourne en med ,je ne me suis jamais trouvé dans des situations ingérables ,même au cap corse avec un force 11 en fuite ,pour info je viens d'accrocher 77printemps ,mais je suis né en automne .et je compte bien continuer encore un peu ,beaucoup si j'y arrive .alain ·le 10 nov. 08:44
Tissande:Chapeau bas l'ancien.. . 76 balais en Janvier... On fait toujours un bon couple avec Tissande...8/9 avec des pointes a 10 pendant 48h00 dans le Mozambique.. . Ça fait tout de même du bien quand ça s'arrête...·le 10 nov. 14:39
06 nov. 2020
-1

autrement pour quoi le fameux " petit bateau petits problèmes..." aurait tant d'écho?
vous pensez que cela ne concerne que l'argent et le matos qui casse?


Jjeronimo:Oui, je pense que c’est surtout un aspect comptable… En plus dans un 25 pieds il y a beaucoup moins de matériel que dans un 45. Surtout quand on parle du matériel de confort frigo le chauffage etc. etc. électronique...·le 07 nov. 10:20
06 nov. 2020
2

Surtout, la question est "quel sera le vrai programme" ; pas le fantasme que l'on s'en fait.
Combien achètent des bateaux surdimensionnés et suréquipés pour finalement ne les utiliser que pendant l'été et quelques WE ; pas par manque de courage ou de compétences mais simplement parce que la vie est pleine d'autres contraintes.


Jjeronimo:Les gens achètent le bateau qu’ils peuvent se payer… plus que le bateau pour faire un programme en particulier.·le 07 nov. 10:21
Lulu2:Les gens achètent les bateaux dont ils ont envie.
Pas nécessairement le plus cher, mais peut-être le plus beau, le plus intéressant à manœuvrer, le plus convivial, celui qui permet de régater avec les potes, etc.·le 07 nov. 11:00
06 nov. 2020
1

Déjà indiqué:
Combien j'ai dans mon porte-monnaie à consacrer à cette passion?

J'y ajoute:
De combien je vais amputer le budget pour le reste de la vie, et comment les autres membres du foyer vont le supporter!


MBI:une fois posé les questions d'argent tu ne sais pas plus ou pas mieux naviguer qu'avant... ·le 06 nov. 12:45
Polmar:Exact, d'autant plus que la réponse à la question peut conduire à rester, hélas, sur le quai! ;-)·le 06 nov. 13:09
06 nov. 2020
0

commencer par un petit a du sens. d'abord on apprend plus vite sur le comportement du bateau, les erreurs se paient moins cheres etc...
on voit bien, pour cette génération qui a commencé sur des grosses unités, leur limite.
tu n'apprends pas à rentrer dans un port à la voile avec un 45 pieds, d'ailleurs c'est maintenant interdit pour tout le monde...


06 nov. 2020
2

il n'est pas interdit de rentrer dans un port à la voile; rumeur de ponton totalement infondée


juliusse:Vrai, +1·le 07 nov. 09:58
06 nov. 2020
0

J'aime pas Moitessier mais je dois dire que concernant l'apprentissage de la voile il n'a pas écrit de conneries en parlant des optimistes et des effets immédiats de ses actions et des éléments sur le support. Sentir cela aide à comprendre et comprendre c'est formateur.
Beaucoup de situations d'apprentissage sont difficiles à expérimenter sans être accompagné par meilleur et plus aguerrit que soit...encore faut il que la fibre pédagogique et le plaisir de transmettre soient là eux aussi.

Tout cela pour dire que je fais plus confiance à l'école Française de Ski, pour apprendre à mes enfants, qu'a moi même ou des connaissances vaguement compétentes dans la transmission d'une discipline physique, pareil pour la voile suffit pas de savoir en faire pour enseigner.


Jjeronimo:Toutes les façons de faire sont parfaitement légitimes pourvu qu’elles soient chargées de modestie et d’humilité. Il y a d’excellentes formations qui font de très bons skipper et inversement, il y a de très bons skippers qui ont appris seul. C’est plus la passion qui nous guide que le travail.·le 07 nov. 10:27
06 nov. 2020
4

Puisque l'ami MBI insiste beaucoup sur la compétence, au risque de faire hurler certains nous ne sommes pas tous égaux.
lors d'un monitorat sur petit habitable (sortie à la journée) avec des niveaux 0, je mettais des caches sur le compas, speedomètre, et autres appareils. ( avec parfois la déception de quelques-uns qui auraient aimé voir les cadrans) ils devaient barrer aux penons.
Je faisais alors le petit test de parler au barreur, ce qui de concentrait quelque peu.
Certains arrivaient en zigzaguant à tenir un cap à peu près correct.
D'autres se retrouvaient illico bout' au vent ou vent arrière en moins d'une minute.
Et enfin une (toute) petite minorité gardaient leur cap sans sourciller, tout en discutant et jetant un œil sur les penons de temps en temps.
Sans jamais avoir mis le pied sur un bateau, ils (filles incluses) avaient la chance de posséder ce que l'on peut appeler le sens marin.
Et ça, rien ne peut l'acheter.


Alexgruissan:Tellement vrai. ·le 06 nov. 14:55
faby9:Mettre les débutants en situation d'échec, quelle pédagogie !C'est à la qualité des élèves que l'on voit celle du "moniteur"...·le 06 nov. 16:49
Kobaia:Tu le prends pour toi ? Ça permet de voir celles et ceux qui ont plus de dispositions que d'autres. Rien de plus, rien de moins. ·le 06 nov. 19:23
faby9:Bof. Cela ne permet absolument rien du tout (faut pas avoir beaucoup d'expérience dans l'enseignement pour affirmer le contraire), et surtout "voir celles et ceux qui ont plus de dispositions que d'autres" , ce n'est pas l'objectif d'un cours destiné aux débutants...Rappel : le bon sens est en fait l'ensemble des idées reçues qu'on nous a inculquées jusqu'à 18 ans (Einstein). Normalement, après, on réfléchit par soi-même et l'expérience confronte ces idées reçues...·le 06 nov. 19:34
Calypso2:le probleme évoqué est surtout d'avoir appris a mener un bateau avec des appareils ...qui ne doivent etre qu'une aide et non une fin en soit ..alors là oui ça marche ... lorsque j'ai un novice à bord je lui apprends sans lui parler d'instrument ·le 06 nov. 19:43
ric56:On retrouve ce pb dans pas mal de sports.j'ai commencé le planeur sur des bois et toile, finesse nulle, le ski avec des planches en bois, le bateau sans afran relevable et dérive sabre, ensuite sur des machines plus performantes et matériel plus évolué, mais en cas de pb, si vouis n'avez pas ces bases, bon courage, comme se poser sans badin , ou sans compensateur ou autre pb, les skis tournent tout sels actuellemenet ce n'est pas des 2.1m( qui m'ont permis de faire des sauts perilleux, maintenant, si vous n'avez pas un vtt, vous ne saurez pas rouler dans le sable avec un routier·le 06 nov. 20:00
faby9:Le problème est certes de savoir mener un navire sans les instruments (ce n'est pas si difficile que ça, et ça ne s'apprend pas avec un 420 ) mais aussi et surtout de savoir se servir des instruments à disposition. Et ça, si on a appris la voile grâce au 420, c'est pas gagné.... Après, on lit surtout ici la nostalgie du temps où on avait 20 ans qu'une véritable réflexion sur l'apprentissage.·le 06 nov. 19:56
Calypso2:je pense que le sujet est clos vu le ton inutile d'aller plus loin avec les sachants·le 06 nov. 21:25
Arzak:@faby9; tu as été traumatisé par le 420 dirait on.C'est justement un voilier qui est parfait pour apprendre a naviguer.Je comprends très bien la pédagogie qu'a appliqué Kobaia, cela permet aux éleves de se concentrer sur l'essentiel, mener un voilier, plutôt qu'ils se concentrent sur les écrans. Les gens sont fascinés par les écrans et oublient souvent l'essentiel.J'ai pratiqué aussi, lorsque je donnais des cours (pas de voile) tous les écrans étaient éteints et les élèves devaient se concentrer sur leurs actions et non sur des écrans.·le 09 nov. 13:40
3

Bonsoir,
La seule question que l’on doit se poser:
Est-ce bien raisonnable?
La réponse qui doit venir immédiatement est: NON.
Le bateau est le moyen le plus cher, le plus lent, le moins confortable d’aller d’un point À où on est très bien à un point B où on n’a rien à y faire.
Bonne réflexion,
Patrice


Fanche75:Bien vrai ! mais je l'avais déjà entendu...·le 06 nov. 18:31
06 nov. 2020
-1

Allez un peu de Tabarly Eric "sur un bateau il n'y a pas de place pour les imposteurs on sait ou l'ont ne sait pas"
une autre de Nicolas Bouvier il me semble;" il faut toujours réparer ses erreurs on ne sait jamais elles peuvent resservir "


Captain Cool:J'ai rencontré Tabarly la premiere fois à Venise, et son veritable discours était bien different, quant je lui parlais de prendre la route des Alizés, pour une grande aventure, lui n'y voyait plus d'aventure , mais une autoroute où il y a toujours une voile devant et une voile derrière. pour lui le plus difficile était de quitter le quai pour la premiere fois, empreint de doute et d'apprehensions, la seconde fois on est plus rassuré, et le plaisir vient au fur et a mesure et rien ne remplace l'experience, et c'est en bouffant des milles qu'ont apprend réellement. ·le 06 nov. 19:33
06 nov. 2020
4

Je rêve de bateaux depuis toujours.
Si, au moment de chercher, on m'avait dit:"quel est votre programme?", je n'aurais même pas su à quoi cela faisait référence.
J'ai passé mon permis côtier, puis mon permis hauturier; dans le même temps j'ai fait une demande d'anneau en sachant que les délais d'obtention seraient très longs.
Quoique n'ayant toujours aucune idée de ce "programme", j'ai fait une demande en mentionnant le bateau pour lequel je demandais une place, avec longueur, largeur, tirant d'eau.
Comment ai-je choisi ce modèle (que je n'ai finalement pas acheté)?
Je le trouvais beau, il me semblait "évolutif", il permettrait sans doute d'apprendre à naviguer (pas trop gros, pas trop cher), il était un support accessible à mon rêve.
Quand j'ai acheté mon 1er bateau, sept ans plus tard, à peu près de la même taille, quel était mon programme? Je ne le savais toujours pas.
Je savais seulement que je voulais pouvoir y dormir, y chauffer un peu d'eau, y faire un brin de toilette, pouvoir m'éloigner de la côte, le trouver joli quand je le retrouverais au ponton. Si, il y avait un point non négociable, je voulais pouvoir aller à plus de 6 mn; l'idée de la croisière était déjà là.
Concrètement, qu'ai-je fait au début?
Pas grand chose. Même pour le ramener de la Rochelle au Bourgenay (30mn en gros), j'ai fait appel à un skipper qui m'a donné quelques bases au passage.
Puis j'ai fait des ronds dans l'eau à la sortie du port, jamais seul la première année.
Progressivement, j'ai élargi le rayon et la durée de mes petites pérégrinations.
C'est ce 1er bateau que j'ai gardé 8 ans qui m'a permis de définir mon programme.
Alors j'en ai cherché un deuxième.
Ceci pour dire que cette question:"quel est ton programme?", même si elle est pertinente pour celui qui a un peu d'expérience, laisse à penser à celui qui n'en a pas que cet univers n'est pas le sien, qu'il n'est pas des initiés... ce qui est vrai d'ailleurs.
Mais je crois que la question doit être posée autrement, faute de quoi elle parait souvent comme une position en surplomb... ce qu'elle est parfois, d'ailleurs.


MBI:Merci La Contrie pour ce post...Et quand bien même! à programme donné la question de la " maîtrise de la bête" reste la question centrale, histoire de pouvoir ramener sa petite famille, ses copains sa belle mère et son chien à la maison...et cela sans surestimer ses compétences et ses possibilités.Je sais pas mais ne pas vouloir aller n'importe ou n'importe comment ne me semble pas un questionnement de martien mais de marin. ·le 06 nov. 18:21
La Contrie:D'accord sur le fond, mais on ne sait qu'en faisant. La première fois que j'ai fait une traversée (qui me semblait sérieuse à l'époque, mais petite balade aujourd'hui), je l'ai faite seul précisément pour cette raison.Quant à ma dernière sortie, un peu déconnante d'ailleurs, je ne l'aurais pas entreprise accompagné (et l'expérience m'a enseigné de ne pas la reproduire seul non plus, parce qu'on n'a pas de la chance à chaque fois). C'est l'expérience d'une situation vécue qui permet d'entraîner quelqu'un avec soi, parce qu'on est capable de mesurer le risque ou les difficultés éventuelles.·le 06 nov. 18:57
Calypso2:ce n'est pas faux pour elaboré un programme faut-il encore avoir une idée de ce qu'est allé en mer je ne parle m^me pas de navigation mais seulement d'allé en mer . Petite histoire des "terriens" achetent un voilier novice total , je sors avec eu ..dans la rade au bout 1/4h ils étaient incapable de savoir ou ils se situaient ils ne savaient pas ou ce situaient le port ..completment perdu dans l'espace ...ils ont fait deux sorties ,grande frayeur ,bateau revendu ·le 06 nov. 19:24
Arzak:Il y a effectivement des gens qui n'ont aucun sens "spatial" et ça doit être assez angoissant pour eux, à moins de rester collés à un écran GPS mais là je ne vois pas où peut se situer le plaisir.·le 09 nov. 13:42
06 nov. 2020
8

Bonsoir Messieurs
Le propos de départ plutot attirant mais dès le troisième post ça s'engueule...
Suis pas allé plus loin.
Dommage.
allez il est tard on rentre
Amicalement, Fever


Tissande:Bonjour tout le monde. Juste un petit homme vert... Je suis juste de passage... Un rêve d'ado pour un pauvre petit paysan du Tarn-et-Garonne, après avoir lu "Kurun" fut de faire un tdm à la voile en solitaire. J'ai appris la voile en étant équipier sur des 10/12m. Mon premier: 1 cornish craber acheté à l'etat d'épave pour courir le bassin d'Arcachon. A la retraite ayant toujourset plus que jamais mon rêve a cœur j'ai lancé sur internet la recherche: >12m, >1,5m de te, >60000Euros. Je suis tombés sur 1 hood38.Je viens de vivre 15ansde pur bonheur·le 07 nov. 08:14
Papy-Zoom:Ah ! Kurun!lui aussi m'a passé le virus, et je vais voir le bateau chaque fois que je passe au Croisic où une association bien sympathique l'entretient et le fait naviguer.·le 07 nov. 17:12
Tissande:Le Toumelin et moi n'avons fait ni l'ucpa ni les Glenans... N'en déplaise a quelques uns.. ·le 08 nov. 09:19
06 nov. 202006 nov. 2020
0

Perso je dirais que le question le plus importante à se poser à soi-même avant tout , c'est "qu'est-ce que l'on veut vraiment ?" . Comme choix de bateau (taille, style etc) , donc ça équivaut aussi quand même à la question du programme. Je pense que c'est avant tout une question personnelle, le danger étant d'être influencé parfois négativement par les autres en oubliant rapidement quel était notre but, nos moyens, y compris financier, nos exigences de confort et competences , etc , ce qui se rapproche de notre idéal.
On voit souvent des gens debutants poser une question pour "petit bateau" minimum habitable de 8 mètres par exemple, finir après plusieurs avis par choisir un 9 ou 10 m . Je ne dis pas que c'est mauvais choix ,ça peut être aussi le bon , mais parfois à trop écouter les avis des autres qui ne savent pas forcément notre but, nos gouts etc , on finit par perdre la réponse initiale et la decision la meilleure qui ne peut venir que de soi


06 nov. 2020
0

et bien pour detendre l'atmosphere je connais un monsieur qui a acheté son bateau neuf suivant son programme : venir chaque apres midi faire sa sieste ...bateau confortable ,frigo tout et tout ...comme à la mai🤣son


MBI:Au moins, il n'est pas dangereux pour lui ni pour les autres:-)·le 06 nov. 19:06
Calypso2:non mais c'est SON programme ·le 06 nov. 19:07
Captain Cool:tu plaisantes, mais si tu savais comme j'apprécie d'être confiné a bord depuis 8 semaines, (meme si ma femme et mes enfants me manquent ), etre au port a vivre au rythme du clapot, c'est formidable, il y a d'ailleurs d'autres plaisanciers qui en ont fait autant. après, c'est vrai qu'il faut un minimum de place a bord et d'équipements. et la taille a aussi un avantage, la condensation le matin au réveil, ·le 06 nov. 21:38
Tissande:Bonjour OUI.... Savoir ce qu'on veut facilite la recherche... ·le 07 nov. 08:21
06 nov. 202006 nov. 2020
-5

Nous n'avons pas encore parlé de ceux qui pensent apprendre dans les livres...
avec "the good book" sur les genoux!


Captain Cool:exact, depuis le temps que je dis que le Vagnon ne sert a rien, en plus perso, avec ma cataracte, il y a bien longtemps que je navigue dans le brouillard, tant que les autres arrivent a m'éviter, tout va bien je navigue au bruit, quant ça gueule, c'est que je ne suis pas au bon endroit :)·le 06 nov. 20:26
MBI:c'est comme un AIS ton truc^^ ou un mer veille·le 06 nov. 20:55
Captain Cool:tu vois les jeunes et leurs trucs électronique, nous les vieux, on a la meme chose en moins cher :)·le 06 nov. 20:59
MBI:Hihihi - 4 le chiffre est gros j'arrive à le lire...c'est vraiment le fil ou les morveux se mouchent cf le proverbe·le 07 nov. 08:10
06 nov. 2020
8

Bonjour à tous

Bin moi la plus grande questions est... Est-ce qu'il plait à mon équipière préféré elle là choisi avec moi, C'est Oui, alors je ne serais pas seul dans les moments dur.

Finalement chacun sa question la plus importante.

Le Moko


06 nov. 2020
0

Et si c'était "ca" le sens marin.


06 nov. 2020
0

Est ce que la premiere question n'est pas de savoir ce qui est disponible en place de port? parce qu'a certains endroits, attendre 20 ans au mouillage a espérer qu'un place se libère, ou passer ses nuits a couler les bateau pour avoir une place, ça peut vite devenir un cauchemard

D'ailleurs, il souvent plus facile de trouver une place pour un bateau de plus de 11 metres que pour un bateau de 8,50M, le prix n'est pas le meme non plus.

Et le syndrome du metre en plus double le cout du bateau.,

Après franchement, le plus difficile est de prendre son premier bateau, le suivant répond toujours mieux a nos envies (plus qu'a nos besoins), de plus, on a acquit de l'expérience.

Ce qu'il faut se dire, c'est que la premiere sortie se fait au moteur, la seconde au foc, la troisième a la grand voile... et on finit par comprendre que le bateau a besoin d'ere pour être manœuvrant, alors qu'on a toujours tendance a vouloir y aller très, (trop) doucement au debut. surtout pour les manoeuvres.


Kobaia:Combien de fois n'ai-je vu le contraire ! Des manœuvres de port effectuées bien trop vite. Avec le capitaine à la barre et la femme munie d'une gaffe.La gaffe, c'est lui qui la fait, et c'est la pauvre femme qui se fait engueuler. ·le 06 nov. 23:04
Captain Cool:la gaffe dans le meilleur des cas, il ya des matelots qui pense empêcher la collision avec le pieds ou les mains, et ça finit mal. il faut surtout apprendre a connaitre son bateau et son comportement, se servir du couple de l'helices. l'ideal étant de profiter de sorties pour faire des approches autour d'une bouée sous differents angle de vents les premiers temps pour apprendre a manœuvrer tranquillement sans risque, c'est ludique et efficace·le 06 nov. 23:35
damienz:On est beaucoup à acheter un bateau pour ne pas rester au port...·le 07 nov. 00:16
Flora :):Oui Damien ! ******************·le 07 nov. 08:59
Calypso2:une bouée doit pouvoir etre prise à la voile pas uniquement au moteur ,helas pour paraphraser certains , seul les "nostalgiques" savent le faire aujourd'hui ·le 07 nov. 09:29
MBI:Calypso2 je ne suis pas d'accord avec cette position...les jeunes sont très bien formés quand ils le sont bien sur... ils en savent autant que les vieux, ils n'utilisent pas plus que cela l'électro, ils savent tout faire à la voile, et bien souvent ils en font bien plus et mieux que les vieux sclérosés qui pensent tout savoir... Comme ils ont moins de sous ils font rarement les cons sur un voilier qu'ils ne savent pas faire marcher et qui du coup devient une sorte d'appart sur l'eau pour boire l'apéro...avec leurs looks de yachtmans ou de vieux baroudeurs des mers ils ne trompent personne tout ces vieux mythos sur les pontons . ·le 07 nov. 09:48
Calypso2:ok demande à ta SNSM local se qu'il en pense de ton point de vue ...bien obligé de constater en tant que formateur que le niveau est catastrophique helas... passe tes soirées a initié les plaisanciers qui le veulent bien et tu auras une petite idée ... m^me sur des choses tres tres simple il y a des problemes ... je developpe :sur 15 personnes ayant un bateau ,naviguant depuis plusieurs années tu donne les coordonnés d'un point a mettre sur la carte ...1/4 en sont incapable ..apres explication tu donnes un second point ..tu demande la distance entre ces deux points ..la moitié se trompe ,puis tu demande de relever le cap ..alors là tu passes le reste de la soirée ..c'etait un constat vécu chaque hiver . Et le vieux sclerosé et mythos que je suis te salut bien avec beaucoup de respect chose devenu aussi rare particulierement sur ce forum ·le 07 nov. 10:33
MBI:Faut pas prendre cela personnellement Calypso! sur les problèmes de cartes les vieux ne font pas mieux, des jeunes pas formés qui pensent tout savoir et qui ne savent rien cela existe aussi...je parle à formation égale...pas formé les conneries sont très bien partagées...sauf que les vieux ont plus de moyens financiers pour faire leurs conneries.et comme c'est globalement un truc de vieux avec un peu de sous...·le 07 nov. 10:39
Calypso2:on n' a pa sla m^me vision des choses , pour moi faire de la voile n'est pas une question de pouvoir d'achat mais de passion simplement ..et lorsque l'argent rentre en jeu on n'est plus dans la passion mais dans le loisir ..ce n'est pas du tout les m^me motivations ni les m^me categorie de plaisanciers ·le 07 nov. 13:01
MBI:c'est bien vrai ça Calypso!·le 07 nov. 13:08
06 nov. 2020
0

Je suis 1 million de % d'accord avec l'initiateur de ce fil. La réponse standard HEO "c'est quoi ton programme" m'a toujours surprise dans le sens ou elle serait justifiée dans le cas de l'achat d'une machine à laver. Je trouve qu'on trouve un bateau comme on trouve une femme.


Pietje Scramouille:TRES difficile de trouver le bateau ET la femme ...que ça fait du bien ce genre de marronier en ces temps de confinements MBI c'est quoi ton bateau ?·le 06 nov. 23:20
BWV 988:Ah?..j'ai trouvé ma femme dans une pizzeria, mais je n'ai trouvé aucun de mes bateaux dans cet endroit...·le 07 nov. 13:31
Estran:Bah, je pense que Pierre3 faisait simplement allusion à l'effet "coup de foudre"·le 07 nov. 13:44
07 nov. 2020
1

Le programme de nav et de vie à bord, un marin bien expérimenté peut avoir une idée assez juste, mais pour le gars qui a peu pratiqué et qui est open sur tous les style de yachting, pour lui ce sera beaucoup d' hypothèses et de la recherche de conseil. A la limite les budgets permettent d'éliminer les bateaux récents, mais dans les bateaux d'occasions il y en a presque pour tout les styles ..


07 nov. 2020
0

@MBI juste par curiosité, quelle est la taille de ton bateau, je n'arrive pas à voir dans ta bio


07 nov. 2020
-1

@MBI,

Est-ce qu'il va flotter encore longtemps?

<= Ok...parti en mer! ⛵ 😁


07 nov. 2020
0

Est ce qu'il flotte? quand il est à sec...
Autrement c'est un 36 pieds


07 nov. 2020
-2

Tout bien réfléchi," C'quoi ton programme" est une question de vendeur de bateau...

A cette question tout le monde peut répondre marin ou pas, ayant posé son cul sur un voilier ou pas...et j'en connais des personnes s'étant faite refourguer un voilier par un vendeur qui se contre fiche de savoir si tu sais faire marcher le bateau en en toute sécurité pour toi, les autres et le bateau.

Et moins ils s'y connaissent ces acheteurs avec qui j'ai pu échanger plus ils ont un gros voilier genre 40/50 pieds...les rêves n'avaient pas de limite alors que toi sur le voilier tes limites tu les trouves rapidement, plus rapidement que tu voudrais...il y a tellement de bateaux qui ne sortent pas...ceci expliquant cela, peut être?


08 nov. 2020
0

la question la plus importante avant d’acheter un voilier est:
est ce que j’en ai besoin
est ce que cela me rendra plus heureux

si c’est oui,fonce......💨💨


11 nov. 2020
0

pour mon petit dernier ;juste avant j'ai eu un summer twins 28 à balestron
j'avais des critères bien particuliers :
je ne voulais pas une cave ,maxi trois marches pour descendre ,un grand cokpit convivial ,des manœuvres ,ramenées au cokpit ,des hublots ouvrants étanches ,un bonne vision sur l'extérieur ,
pas trop rouleur et en plus qu'il avance bien ,dans les 9m ,maxi 10 .
pas un transport de troupes ,2cabines ,après le hood j'avais compris ,
je pensais au freedom 30 ou 35 ,j'en avais essayé un à hyères et le système à wishbones m'avait conquis
bien que pour affaler les voiles ,c'est un peu la galère ,évidement je cherchais un nonsuch ,mais comme je n'en trouvais pas en europe ,je m'étais décidé à aller en chercher un au us .
quand j'ai vu celui là à vendre aux baléares ,j'ai été le chercher et depuis 9ans ce n'est que du plaisir .et de l'entretient comme d'ab .
alain


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (175)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021