La meilleure ??? Cet après-midi, au large de Ré, un message sur le 16

Cet après-midi, au large de Ré, un message sur le 16 "bateau truc appelle la SNSM de La Rochelle"... Répété plusieurs fois. Une voix féminine, mais cela ne change rien.
On lui signale depuis le bateau qu'il faut appeler les sémaphores ou le CROSS, que la SNSM ne répondra pas. Elle recommence. Un autre bateau le lui signale dans les mêmes termes...
Puis le sémaphore de Chassiron (ou des Baleines ?) intervient et lui demande le nom du bateau. "Ben blablabla". "Comment est-ce que cela s'écrit ?" "Ben comme ça se prononce en gros", je traduis son expression ici... Et évidemment il manque un e par là, il y a une apostrophe par ci... Ah oui, comme ça se prononce...

Et vous savez pourquoi la SNSM était appelée ? Parce que cette vedette de 11 mètres qui se faisait "secouer" sur les bouées devant Saint Martin n'avait ... plus d'essence !!! On s'est demandé comment le sémaphorique faisait pour garder son calme ! Appeler la SNSM pour obtenir un bidon d'essence...

Incroyable. Ah quand le petit café après le repas de midi ? Bon, en taverne, on peut au moins rigoler !

L'équipage
06 sept. 2020
06 sept. 2020

On peut en rigoler bien sûr,mais quelle tristesse, incompétence totale...

06 sept. 2020

Incompétence totale, peut être mais avec permis !
OK, je sors..

07 sept. 2020

Avec le permis ?
Alors je suis rassuré !
;-)

07 sept. 2020

Un beau slogan, "avec le permis...tout est permis"

07 sept. 2020

Ça fait longtemps que c'est appliqué en voiture.
Comme les pannes d'essence sur l'autoroute...

06 sept. 202006 sept. 2020

Si ils n'ont pas d intervention de prévue faut dire 'oui'.... :
SNSM : Ça fera 2500€ les 5 litres madame.... non ďéductible d'impots bien sûr 😈

06 sept. 2020

On fait comment sans plus de moteur sinon, on attend la ligne 3 du gulf stream pour faire le plein à Lorient ? Un voisin qui traine dans le coin, ou se jette au plain et on termine pédibus .

07 sept. 2020

Une suggestion, on jette l'ancre peut être....

07 sept. 2020

c'est une bonne solution d'attente dans pas mal de cas...

04 oct. 2020

Ils étaient sur bouée, alors ils auraient dû jeter l'ancre parce qu'ils n'en avaient pas besoin ??

06 sept. 2020

Il y a des années, un dépanneur d'Inter Mutuelle Assistance m'avait dit qu'il n'était pas rare que des gens en panne de carburant au bord de la route fassent appel à eux.

07 sept. 2020

La SNSM a des tarifs réglementés pour les secours aux biens.
Ça doit tourner aux alentours de 600 € de l'heure.
Je pense qu'ils vont s'en souvenir!

01 oct. 2020

c'est fonction des moyens déployés.
jj

07 sept. 2020

Quand j’ai passé mon permis hauturier à St Gilles, la question de l’autonomie de carburant était souvent abordée.
L’instructeur, Patrick, qui était aussi bénévole à la SNSM, nous disait toujours: « s’il faut venir vous secourir parce que vous n’avez pas prévu le carburant nécessaire, je viendrai, bien sûr, mais si vous avez passé votre permis chez moi, je vous botterai le c... juste après. »
J’y pense toujours, où que j’aille.

07 sept. 2020

@La Contrie;
"je vous botterai le c... juste après. J’y pense toujours, où que j’aille"

Tu y as donc eu droit !!!
;-)
Ca a fait mal sur le coup ?

07 sept. 2020

Non, je n'y ai pas eu droit. Heureusement, je n'ai jamais été secouru par la SNSM.
J'ai fait d'autres c..., mais pas celle de la panne d'essence

07 sept. 2020

Je n'ai jamais réussi non plus le coup de la panne d'essence
;-)
Tout comme toi je n'ai jamais été secouru par la SNSM, lorsque je m'échoue, je patiente...
J'ai des bouquins à bord !
;-)

07 sept. 2020

Je ne me suis même jamais échoué, mais ça tient certainement moins à mes zones de navigation (et à mon hyper vigilance) qu'à mon talent.
Et avec 1m95, je fais super-gaffe; le sondeur est devenu mon ami.

07 sept. 202007 sept. 2020

Etait-il besoin de déplacer la SNSM pour cela ?
Mon expérience du mois dernier, en baie de Quiberon :
Un appel sur le 16 d'une vedette en panne de carburant sous la pointe Saint Jacques. Le plaisancier s'excuse humblement, il pensait pouvoir rejoindre son port avec ce qu'il lui restait dans le réservoir.
Je n'ai pas suivi la suite de la conversation qui s'est effectuée sur un autre canal.
En nav pas loin de la pointe St Jacques, je vois bien une vedette au mouillage, puis sur mon AIS un canot SNSM qui se dirige rapidement vers elle.
Un appel du Cross aux plaisanciers sur site aurait peut-être évité cette sortie, j'avais à bord un jerrican de 20 litres dont j'aurai bien fait cadeau....

07 sept. 2020

Je trouve que celle-là n'est pas mal non plus... www.ouest-france.fr[...]6962352
Un voilier qui s'échoue au nord du Sound, à priori sur du sable, puisqu'à marée haute « le voilier est déséchoué et reprend sa navigation en sécurité ». Si ça avait été des rochers ça n'aurait pas été le cas
Déploiement de gros moyens après appel au CROSS.
Permis vous avez dit? Peut-être que dans certains cas ce serait l'occasion d'apprendre à certains ce qui mène au danger, ou pas... Mais c'est sûr que dormir penché ce n'est pas agréable

07 sept. 2020

Dans cette zone, même avec toute l'expérience du monde, t'es jamais à l'abri d'une erreur, et encore plus si tu connais et que tu "tentes un truc". Moi le premier, avec un pote, un jour de pêche où on voulait "aller plus près", on s'est retrouvé avec le piranha perché sur un caillou dans les îles de St Quay... Heureusement, le piranha c'est solide, on a attendu la marée suivante pour repartir, et en attendant on est allé pêcher a pieds 😜😋.
Comme le dit le dicton là bas, "celui qui n'a jamais tapé une grune est un menteur".

07 sept. 2020

C est du grand n importe quoi. De la part des plaisanciers, mais aussi du cross qui prend en charge.
A Chausey, ce sont des centaines de bateaux qui échouent à marée basse. Faudrait pas qu un quidam passant par la en témoigne après du cross

01 oct. 2020

dormir penché sans l'avoir voulu, ça m'est arrivé, dans la bannette avec toile anti roulis, j'ai dormis. Le bateau s'est remis à flotter en prenant soin de ne pas me réveiller.
JJ

07 sept. 2020

Moi aussi j'ai tapé à Chausey et me suis échoué dans la Rance, mais j'ai attendu la marée pour repartir. Je n'ai pas ameuté la terre entière

07 sept. 2020

Nous non plus, je te rassure.

07 sept. 2020

Je n'en ai pas douté un seul instant!

07 sept. 2020

Une fois j'étais en train de pêcher dans une chaloupe à moteur. Un voilier me fait des grands signes.
Je m'approche de lui et il me demande si je n'ai pas d'essence car il n'y a pas un poil de vent...et qu'on est presque dans le chenal du Four par grande marée...
Je n'avais que du gazole , mais je lui ai dit qu'avant de sauter en parachute, on s'assure d'avoir bien mis son parachute.

07 sept. 2020

Des vedettes en panne de carburant, c’est multiquotidien en été. Il n’y a pas de quoi en faire des gorges chaudes. Ça fait des sorties généralement faciles pour la SNSM, ce qui est bon pour leurs finances et pour l’entraînement des nouveaux canotiers.

Quant au permis hauturier, on y apprend à calculer la quantité de carburant pour une sortie. Mais beaucoup n’ont passé que le côtier.

07 sept. 2020

C'est aussi au programme du côtier

07 sept. 2020

Ah ! Ok.

La panne sèche est encore moins excusable.

07 sept. 2020

Ben tu vois, je reste assez scotché d'apprendre ça. Le pied de pilote ils ne connaissent pas?

07 sept. 2020

Ca m'est arrivé en voilier. On a mouillé la pioche, et j'ai envoyé 2 équipiers à terre en annexe (à la rame) avec un jerrican, avec ordre de ramener du GO avant l'heure de l'apéro.
Ce qui fut fait :-)

07 sept. 2020

Pour revenir à l'histoire initiale et si j'ai bien compris, ils étaient aux bouées d'attente en rade de St Martin … à 1/2 mn de la pompe de l'avant-port en libre-service .
Il n'y a pas d'annexe sur une "vedette de 11m" ?

07 sept. 2020

autre exemple véridique de cette année : un équipage loue un voilier à St Mandrier. Il fait escale à Port Cros. le lendemain matin plus de moteur: le skipper appelle le loueur pour demander qu'il vienne réparer. Finalement le loueur fait intervenir la SNSM pour remorquer le bateau de Port Cros au Lavandou !!!!ils n'ont même pas essayé de venir à la voile et demander assistance au port pour rentrer !!

il semblerait que ca coutiat moins cher au loueur de faire intervenir la SNSM que de se déplacer pour réparer !!!

07 sept. 2020

Plus de moteur plus de Guindeau sur les bateaux de loc je crois

10 sept. 2020

Escale à Port Cros surement sur bouée

04 oct. 2020

non il suffit de mettre le contact pour alimenter le relais.
alain

07 sept. 2020

je me demande quel peut etre le rapport entre un permis quelqu'il soit et une panne seche ...

07 sept. 2020

Le seul rapport est le fait que dans la tête des ayatollahs du permis "avec : tu es un sachant" et "sans : tu es un ignare" … en conclusion, avec ce n'est pas possible de tomber en panne sèche !

07 sept. 2020

C'est le risque du permis, quelque soit le permis.
Avoir le permis, c'est surtout avoir le permis de "continuer à apprendre".

07 sept. 2020

ah !!! à voir ce que on lie ici je pense que c'est le contraire

07 sept. 2020

Ayant passé le permis, on est au moins sensibilisé au sujet. Et on est censé pouvoir estimer la quantité de carburant nécessaire (à condition de connaître la consommation de son bateau).
Voici un exemple de question au permis :

On souhaite parcourir une distance de 24 milles sur un navire consommant 10 L/h pour une vitesse de 8 noeuds.

  1. Pour parcourir 24 milles à 8 noeuds il faut 3 heures (24 milles divisé par 8 noeuds).

  2. En 3 heures, le bateau aura consommé 30 Litres de carburant (3 heures multiplié par 10 Litres par heure).

  3. On provisionne la réserve de carburant en ajoutant 30% soit 30 * 30% = 30*0,3 = 9 Litres

  4. Il faut donc 39 Litres de carburant dans le reservoir (30+9).

07 sept. 2020

La panne sèche en voilier, c'est un grand classique, surtout en Août.

L'autre jour du coté de Porqueroles, un appel sur le 16 (Pan, Pan) d'un voilier en panne de carburant. IL faisait beau avec un petit vent sympa et une mer calme... Le CROSS à répondu, comme d'habitude très calmement. Ils ne lui ont même pas demandé si ils n'avait pas de voiles, ça m'a démangé de répondre en leur demandant (je ne l'ai pas fait pour ne pas encombrer le 16), je ne sais pas comment ils font au CROSS pour garder leur calme dans ces cas la...

Autant, ça peut être un problème pour un bateau moteur de ne plus avoir de carburant, même si ça ne devrait pas arriver, mais bon quand ça arrive, ils ne peuvent pas rentrer seuls, autant pour un voilier, ce jour la, il était très facile d'aller jusqu'au port le plus proche à la voile et juste se faire aider pour accoster au ponton carburant, mais non, au moindre "problème", il faut appeler au secours.

07 sept. 2020

Si c'est la Snsm qui est venu leur apporter du carburant cela a du leur faire cher le bidon. De quoi servir de leçon ne plus tomber en panne ensuite. Du coup le monsieur a du se faire pourrir par la dame pour cette erreur.
Mais bon sans carburant en bateau moteur ça marche moins bien, et ça peut quand même entrainer des soucis en cascade.

07 sept. 2020

Quand j'ai acheté mon ancien bateau, avec le RC16D naze, si j'avais du appeler la SNSM pour rentrer, à chaque fois qu'il refusait de démarrer, soit à chaque sortie jusqu'à que je le débarque, ça m'aurait coûté bien cher ! 🤔😉

07 sept. 2020

Bien au contraire, ces cas là sont nécessaires à la SNSM car ils en assurent le financement en les sollicitant.
En effet c’est drôle mais c’est utile à notre écosystème.

Il y a longtemps j'accompagne un copain pour ramener son voilier tout neuf de la Rochelle à Cherbourg entre Noël et le jour de l'an.
Plein de fuel fait par le chantier.
Un peu de moteur pour sortir de la Rochelle un peu à sauzon
Jauge toujours au maxi.
On veut entrer de nuit à Audierne pour aller à la marina et pour le moteur cale au bout de la jetée.
On part mouiller à sainte Evette au milieu des barques assez folklo !
Vérification le réservoir est vide ! Jauge bloquée sur full
À 9 h du soir deux équipiers débarquent avec des bidons et vont toquer aux portes des maisons un bon samaritain les emmènent à une station service ouverte ...
On a pu repartir tôt le matin.

07 sept. 2020

c'est vrai que la jauge n'est pas toujours un indicateur fiable; désormais, je compte le nombre d'heures (à la louche) d'utilisation du moteur pour évaluer combien il reste.

08 sept. 2020

C'est parfois une vraie vacherie ces jauges : il suffit d'un fil coupé entre le capteur de niveau et le cadran pour que l'aiguille indique que le réservoir est plein (jauge de marque Wema) : ce qui m'est arrivé un jour sans vent sur la Garonne avec bien sûr un courant qui m'emmenait contre une estacade pour cargos. Heureusement j'avais un jerrycan avec quelques litres, j'ai juste eu le temps de le vider et de purger ! Moralité, 2 précautions valent mieux qu'une : surveiller sa conso et avoir une petite réserve de gasoil.

08 sept. 2020

Le plus fiable est d’avoir une jauge visuelle, soit un tube transparent en parallèle du réservoir, soit un bâton gradué qu’on plonge dans le réservoir.

29 sept. 2020

Sur mon bateau j'ai le tube transparent : simple et très fiable.

Sur un ULM il y avait ce système de tuyau transparent ... Mais la partie où montait l'essence avait jauni si bien qu'un jour le pilote croyais avoir le plein alors que le réservoir était totalement vide, juste de quoi décoller et se poser en catastrophe dans le golf voisin !

07 sept. 2020

Dans un autre style, un collègue reprend le boulot aujourd'hui et me débrief de ses vacances, il a loué un sangria à la roche bernard pendant 4 jours pour du cabotage avec ses 2 enfants, il me dit ca s'est bien passé juste un petit problème le dernier jour, en partant de Piriac pour rejoindre Arzal, j'ai vu apparaître un peu tard des goélands, jusque la pas grave mais plus je m'approche et plus je m'aperçois qu'ils sont debout ! je vire un peu tard et me plante dans ce que je pense etre un banc de sable, il affale, met le moteur, attends un peu que l'eau remonte ( heureusement qu'il était au montant ) et arrive à ce dégager, entre temps il a quand meme appelé le cross, en repartant la chaise moteur touche et le moteur hors bord est maintenant à moitié noyé, il l'assure avec un bout et reprend sa route, une vedette de la SNSM arrive à son niveau et lui demande si il souhaite une assistance, il répond oui je veux bien etre remorqué jusqu'à Arzal , arrivé à l'écluse la SNSM lui demande 1200€ :-) il tarde à sortir son chéquier et tente de négocier mais il fini par régler la note !
Pour un petit problème, il fait fort quand meme et n'avait pas l'air de se rendre compte, par la suite, il a du ressortir le chéquier pour la remise en état du Sangria ... Il se justifie en indiquant que le gps était dans la cabine ce qui n'est pas facile ...
Heureusement, tout se termine bien, nous ne sommes jamais à l'abri d'une erreur mais échangeant avec lui, j'étais tout de même surpris de la légèreté avec laquelle il prenait les choses, un peu moins pour les 1200€ de la SNSM :-)

08 sept. 2020

Je pense qu'on l'a croisé sous voile tanké dans la vase juste avant l'écluse (à 500m même pas).
on arrivait juste à la seconde pour l'écluse.

08 sept. 2020

J'en ai une autre pareil...
Un gars assez friqué est invité sur le yacht d'un milliardaire et se sentant redevable lui dit qu'il paye le plein pour remercier...
25 000 euros !!!
Il a passé un séjour difficile...

07 sept. 2020

Cela m'est arrivé en voiture donc je me la coince.

07 sept. 2020

J'avais pas lu qu'il était sur une bouée.

07 sept. 2020

IL est vrai que les bouées disponibles devant Saint Martin de Ré tiennent bien mais
la situation est souvent particulièrement désagréable (nous y avons passé une nuit d'enfer, impossible fermer l'oeil tant cela valsait. On aurait mieux fait de continuer la navigation de nuit, sortir du coin (ou ne pas passer par la) et partir au large)).

07 sept. 2020

drôle de monde : un soir je me met a couple d'un bateau à Groix ..le skipper un peu ennuyé me dit qu'il doit a tout pris partir mais qu'il a un probleme ,plus de GO . Pas de probleme j'ai toujours un bidon plein . Je trouve une place au ponton un peu plus loin . Il me ramene le bidon et me donne de l'argent ..ok je fais confiance ...vous devinez la suite le gO qu'il a pris ne lui a pas couté bien cher .... c'est bizarre tout de m^me

07 sept. 2020

il y a une pompe à GROIX, mais je n'ai pas compris la suite.

07 sept. 2020

Pas compris non plus

07 sept. 2020

Moi non plus, mais j'imagine qu'il s'est fait refiler un faux bifeton...

07 sept. 2020

bon j'explique plus clairement ..le gars en me rendant mon bidon de go m'a donné une somme d'argent ...moi j'ai fait confiance ..seulement plusieurs jours apres vu le nombre de litres qu'il a pris et vu la somme qu'il m'a donné le prix du litre ne lui a pas couté bien cher ...

perso ce n'est pas l'argent qui m'a choqué mais le principe tu dépannes un gars et il te gruge ...

et mon bidon est un bidon en plastique graduer on voit par transparence le niveau ..

enfin bon , pas bien grave mais drole de monde tout de m^me

08 sept. 2020

à Groix, la pompe n'est pas dans le port, il faut faire un peu de marche à pied vers une station auto dans le bourg.
Rappel : on ne dit pas "panne d'essence", mais "avarie moteur", ça fait plus marin!

30 sept. 2020

Pour la pompe à essence à Groix, il ne faut pas aller au bourg , mais , soit prendre l'escalier à gauche du bar de la jetée et continuer le chemin tout droit, on fini par arriver sur la station service à coté de la caserne des pompiers , c'est le plus court.

Sinon prendre la route du bourg , quand on voit le cinéma , avant d'arriver dans le bourg, prendre à gauche , passer devant le cinéma et continuer tout droit , on arrive à la station service, c'est un peu plus long , mais , il n'y a pas l'escalier à monter.

Le carburant est quarante à cinquante centimes plus cher que sur le continent,mais avec une carte bleue on peut se ravitailler 7/24

07 sept. 2020

ça pourrait être drôle si ce n'était pas nos assurances qui paient pour ces cassos.

07 sept. 2020

Peut-être seras-tu content que ton assurance te rembourse le jour ou tu auras du te faire remorquer pour un bout dans l’hélice. Ça chiffre très vite.

07 sept. 202007 sept. 2020

Bonjour,
entrée de Gruissan en Août vers 18h30 il y a une quinzaine d'années.
Un PAN PAN sur le 16 concernant une vedette en avarie moteur, position: "face à la Grande Motte". On écoute d'une oreille, c'est pas chez nous. Vers 20h, on voit rentrer le canot de la SNSM avec une petite vedette au look agressif en remorque, qu'il amarre devant la Capitainerie.
Je me rendais à la douche, et j'entends que le ton monte entre le propriétaire de la vedette et le patron du canot. Toujours discret, je fais semblant de consulter la météo sur le tableau et je n'en perds pas une... Le patron de la SNSM demandait aux alentours de 800€ de remorquage, c'est le Dragon de la Sécurité Civile en sortie d'entraînement qui avait repéré la vedette plantée comme un canard à une vingtaine de miles au large de Gruissan, avait contacté le CROSS et du coup identifié le bateau. Et bien sûr le proprio criait à l'arnaque, et le patron tenait bon, droit dans ses bottes. Bon pas le choix, il paie.
Et on le retrouve un plus plus tard au restau avec son équipière, il lui restait quand même assez d'argent pour pouvoir manger.
On commence à discuter, et il nous raconte:
en fait, il s'agissait de la vedette concernée par le PAN PAN de 18h30, le gars était parti de la Grande Motte cap au 210 full speed pour rallier Port Vendres, et avait fait une trentaine de nautiques avant de rester en panne sèche. ( il lui en restait encore une cinquantaine à parcourir... ) Ce jour là, l'anticyclone bien calé autorisait une visibilité d'une dizaine de nautiques, le gars ne voyait que de l'eau autour de lui. Pas de GPS, aucune idée de la vitesse du bateau, il croyait dur comme fer être encore en face de la Grande Motte. Si l'on y réfléchit, il y était, mais loin.

08 sept. 2020

concernant ces histoires de panne seche : outre la surveillance du niveau de GO ,j'ai pour habitude d'avoir toujours a bord un bidon de 20l plein ...

08 sept. 2020

Avant, j'avais aussi un bidon d'avance, mais mon réservoir faisait 40l. Maintenant, j'ai un réservoir qui fait plus de 100l alors faut vraiment le faire exprès pour tomber en panne.
Je trouve déjà que le plein dure bien longtemps, ce qui n'est pas très bon pour la conservation du GO, donc plus de bidon et si un jour je suis en panne de GO, ça sera de ma faute et ça n'est pas bien grave avec un voilier.
Moins on à de contenant à carburant à bord, moins on risque les mauvaises odeurs, je limite ça à un seul réservoir et encore j'aimerais bien m'en passer, mais bon, c'est pas pour tout de suite...

Je connais un gars qui à mis plus de trois jours pour rentrer de Corse pour cause de manque de vent et panne moteur. bon, il a trouvé ça un peu long, mais il n'en est pas resté traumatisé.

08 sept. 2020

Pareil, j'avais acheté deux bidons de 20 litres quand j'ai ramené mon bateau de Croatie, j'en ai donné un pour faire de la place et depuis je trimballe un bidon vide qui m'encombre.
Avec 90 litres en méditérannée, je n'ai jamais eu l'impression d'être juste en carburant et je descends rarement en dessous du 1/4 de réservoir.
Cette année je suis pas mal resté sur les côtes et on en entend des vertes et des pas mûres sur le 16, mais ça concerne surtout des possesseurs de permis ;-)

10 sept. 2020

il y a une histoire qui se raconte:
pendant la dernière guerre un gars au sens commercial affuté (et aussi bon marin) faisait la traversée continent -Corse pour se réapprovisionner en fromages qu'il revendait au marché noir sur le continent.
A cause d'une traversée à la voile qui a durée 1 semaine par cause de manque de vent, soucis à l'arrivée il y avait plus d'asticots que de fromage. Notre bonhomme ne voulant pas perdre d'argent a refondu tous les fromages (et les asticots), il les a remis en vente ensuite....
Il parait que ces fromages ont été les meilleurs qu'il ait vendu!!

08 sept. 2020

le seul problème de la panne de GO, c'est qu'il faut purger le système et pomper pour refaire partir le moteur. pas aussi simple que ça en a l'air

08 sept. 2020

Ou un joli bâton gradué, en gallons sur le mien

Sinon horametre après le plein, du mal à penser qu on puisse tomber en panne sèche sur un voilier 😎

08 sept. 2020

Je ne dirais qu'avoir un grand réservoir doive dispenser d'avoir un bidon à côté : certes avec une gestion rigoureuse, les bons marins n'iront jamais tapper dans le 1/4 ou le 1/5 restant mais on est jamais à l'abris d'une fuite qui vidrait intégralement le réservoir, en étant dans l'incapacité de le remplir à nouveau après réparation avec les moyens disponibles à bord.
L'intérêt d'avoir "sa réserve" dans un bidon à part, c'est qu'il sera impossible de la consommer sans s'en rendre compte.

08 sept. 202008 sept. 2020

autre interet du bidon ,celà m'a depanné une fois ..le reservoir était sale , et le circuit GO c'est bouché ..apres m'etre gratter la t^te j'ai puisé le go direct dans le bidon ...
depuis les reservoirs sont nettoyé tous les 2 ou 3 ans

08 sept. 2020

Ces pannes de carburant concernent surtout des bateaux à moteur...
Qui ont souvent de gros moteurs gourmands !

J'imagine que le calcul de la consommation est moins évident que un "petit" diesel d'un voilier standard.

08 sept. 2020

1 mois branché sur le 16 en Sud Bretagne cet été, on a entendu que ça.
"panne moteur vedette".
et avec parfois "mais je vous dit que l'on est face à Houat!"..."devant une plage"...
Mais je ne jetterais pas la première pierre, des conneries, ça nous arrive aussi, seulement, je note comme beaucoup que l'on entend beaucoup de reflexions sur le soucis du manque de permis voilier et que 95% des appels concernent des bateaux moteurs titulaires d'un permis et même pas capables de se positionner ou encore en détresse car ils dérivent et pas en capacité de se dire je jette l'encre alors qu'il y a 10m de fond.

30 sept. 2020

Permis ... ce 20 septembre j'aide à convoyer un canot de 10m, de 12 ans, de la Vilaine vers le golf de Cadix... A 3 ca le fait tranquile. arrivé de nuit à la Roche Bernard, canot pas pret à naviguer le lendemain, du bazard partout pas arrimé, radeau au fond du cofre, sécurité aléatoire.. a voir première étape prévue ..Yeu .
Départ 6H pour prendre la première écluse de 8 h00 Arzal. feux de nav HS au bout d'un quart d'heure, et arrivé plus loin pompe de WC qui lâche.... radio vhf avec message" antene out", et transpondeur qui se met a siffler avec message " no signal " et au lever du jour je vois la jupe bien enfoncée dans l'eau...
Déroutage sur Biriac d'autorité. Le proprio à vidé son appart le bateau est surchargé. Au moment de calculer l'entrée de Biriac, je vois sur la carte la hauteur d'eau, et calcule rapidement les douzièmes nessecaires à 3m de TE ( 2m plus le pied )
Marée de ce 21 septembre 5,90 Metres..
Mon gars , au demeurant trés sympa, mais complétement à l'ouest ne connaît pas le calcul de la marée, penses qu'avec les 20 litres probables de carburant il rechargera la batterie de 75 A pour les 3 jours de nav avant la Corogne, ( demi réservoir à la jauge ) soit 18 h moteur à 1,8 l/h. n'as pas de compas de relèvement à bord seul un GPS, et son sondeur marche mais sans loch, etc . je l'ai quitté sur place,,,, par peur de la suite.
Son copain m'à appris en m'amenant à la Baule pour prendre un train qu'il à passé son CAPITAINE 200 ...................................

01 oct. 2020

S'ils mouillent ça va faire couler de l'encre....

08 sept. 2020

sans parler aussi des essais vhf, perso je le fait sur le 9 en partant, ou j'appelle un sémaphore sur leurs fréquences.

08 sept. 2020

Oui, mais là, tu ne sais pas si ta VHF fonctionne sur le 16... Quand tu navigues tôt le matin, tu peux entendre les tests du CROSS qui appellent les sémaphores sur 16, 67 et 68 et de temps en temps il y a des surprises...
Une fois en début de saison (pour ceux qui hivernent !) ?

09 sept. 2020

non mais là c'est raler pour raler quand même!

08 sept. 2020

Pffff la VHF (mais la on change de sujet non ?). Cet été dans le perthuis d’Antioche, un plaisancier appelait le sémaphore de Chassiron en charge de la surveillance du traffic pour lui dire qu’un cargo n’était pas ou il fallait. Le sémaphore (top professionnel) lui a expliqué à plusieurs reprise que ‘non monsieur, tout va bien, j’ai sous les yeux les routes des cargos sur zone, et tout est normal’. ‘Non monsieur, je vous assure ‘. Etc, etc ....

08 sept. 2020

pas surprenant ! quand on entend presque chaque jour les voiliers qui demandent un remorquage pour cause de panne d'essence ! beuarkh !

25 sept. 2020

Environ 1500 avaries moteur recensées par an par la SNSM et beaucoup de pannes de carburant dans ce décompte....faut mettre les voiles !

26 sept. 2020

En même temps vaut mieux poux récupérer de la caillasse sur ce genre d'intervention par beau temps que par force 10, faudrait demander à un spécialiste, il doit bien y en avoir un ici...

30 sept. 2020

c'est sur que c'est rentable pour la SNSM.. à 400€/H selon le canot..

personne ne se plaignait quand l'intervention est facile.

ils devraient équiper les vedettes de cuves à GO et le vendre en SUR-taxé

30 sept. 2020

Faut pas avoir idée du coût réel d'une vedette de la snsm pour écrire ça

01 oct. 2020

si cette remarque m'était destinée, figure toi que je connais bien le prix des canots..

la station à un budget annuel de 18 000€ , dont les 2/3 de GO...

01 oct. 2020

Tout à fait, je pense que ce genre de sortie même en sachant que l'équipage est bénévole, est à perte pour la SNSM si on tient compte de tous les frais et autres amortissements.

30 sept. 2020

Comme le secours à personnes n'est pas payant , le " dépannage carburant " devrait permettre
de faire rentrer un peu d'argent.
Ou alors , pour ne pas déranger la SNSM , ça donne envie de créer une activité spécifique.
Dans mon métier de dép 24/24 , je préfére mettre 5 l de gaz oil dans une grosse berline ( 5mm )
que de me faire ch... à la monter sur un camion ,moteur en panne , pour un forfait de prix égal.

30 sept. 2020

Après les polémiques lancées par des boites privées qui veulent faire du sauvetage et donc libéralisé le secteur, ce sera bientôt les pompistes qui vont attaquer la SNSM pour concurrent déloyale...

30 sept. 2020

A propos de boîte privée pour les secours, il y en avait une dans le temps à Ajaccio qui décollait du port en 10 ou 15 minutes. La SNSM avec le même équipage (mais gratuit !) mettait 3 quart d'heure. C'est ça le privé ! Bizarre non?

04 oct. 2020

Jacques tu es de mauvaise foi là... Les bénévoles de la SNSM ils ont un boulot, comme les pompiers volontaires il faut le temps d'arriver, ce qui n'est jamais le cas de salariés déjà à poste.
Fañch

04 oct. 202004 oct. 2020

Euh, 3 quarts d'heure ? Vraiment ? Ah le sud 🤣

05 oct. 2020
01 oct. 2020

Non non Kaj, ce n'est pas bizarre, la SNSM ce sont des bénévoles qui risquent leur vie et leur astreinte n'est pas forcément possible comme celle de personnes payées pour ça et pour le coup 3 quarts d'heure est, je pense, un peu l'exception, à moins que dans le sud ce soit normal....
hihihi.... Pascal

04 oct. 2020

es-ce que la panne de carburant est prise en charge par l'assurance ?
si oui c'est toi qui paie le remorquage ....
alain

04 oct. 2020

Si oui, c'est toi qui paie le remorquage, et , si non....ben , c'est toi aussi.
Rien à redire à celà.

04 oct. 202004 oct. 2020

Soeur anne aux deux berges raque (GOTLIEB)( la rubrique à brac)

On comprendrait plus vite avec un Sir anglais

04 oct. 2020

GOTLIB (Marcel)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (119)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021