La DCNS lâche l'hydroptère

hydroptere.com[...]optere/
Rectifiez si je me trompe, mais il me semble que la DCNS avait déjà planté un skipper sur un projet IMMOCA, il n'y a pas si longtemps.
Pas de retombées assez rapides suite à l'abandon de la tentative de record de la traversée du Pacifique?
Les sponsors semblent assez volatils cette année. Sale temps pour les marins!

L'équipage
07 nov. 2012
07 nov. 2012

dommage pour lui , mais faut reconnaitre que le projet doit être hyper cher et il n a jamais faire une traversée

07 nov. 2012

Bin oui, il y a vingt ans il annonçait qu'il allait gagner la route du Rhum l'année suivante :litjournal:

07 nov. 2012

il y a eue beaucoup d effet d annonce et pas grand chose ..

07 nov. 2012

C'est quand même un beau gâchis… si en plus ils vont vendre la machine aux plus offrants en Californie… machine en bonne partie payée avec de l'argent public et des expertises du même bois… c'est vraiment un très beau gâchis… on ne sait trop qui incriminer dans l'histoire d'ailleurs, l'opportunisme et la mauvaise gestion des uns ou le lâchage et la désorganisation des filières d'investissement public et parapublics des autres… la crise, elle a bon dos amha :lavache:

07 nov. 2012

etrait du communiqué officiel :
..."Le groupe naval de défense DCNS se retire du programme océanique de l’Hydroptère. Le trimaran à foils d’Alain Thébault devait tenter de battre le record du Pacifique cet été mais faute d’une météo favorable, la tentative a été reportée d’un an. Ce nouveau calendrier ne correspond plus aux attentes de DCNS qui n’a pas de marché aux Etats-Unis"...
..."pas de marché aux états unis"... ! tu m'étonnes !!! mais cela elle (la DCNS) le savait du départ... quel foutage de gueule ! bref...
ca sent pas bon, même Antoine revient à la musique après 25 ans....

07 nov. 2012

d antoine , j adore sa nouvelle chanson sur le commerce de l amour

07 nov. 2012

.
Artiste ?
Faut pas exagérer.
.

08 nov. 2012

Et profiter des autres ... Les bases outre-mer de la Marine Nationale s'en souviennent quant il se pointait pour que son bateau soit dépanné au frais de la princesse ! Ce gars là il a une face qui a fait rêver (même si son sourire omniprésent est devenu vraiment énervant) mais aussi une face cachée beaucoup moins reluisante pour ne pas dire pitoyable.

08 nov. 201208 nov. 2012

Ben non, pendant des décennies les marins français qui ont pu profiter de la Royale outre-mer en ont profité puisque ça leur était offert.
Les Damien, Patrick Van God, Moitessier, Gerbault Le Toumelin, tous ont "profité" à différents niveaux de notre marine. Est-ce qu'ils ont été "pitoyables" et est-ce que les donneurs de leçon refuseraient un coup de main s'il leur était proposé ?

Quant au coût de ces dépannages, comparé à tout le pognon gaspillé au nom de la politique dans ces régions.

Je n'aime pas spécialement Antoine et ses oeuvres, mais je ne crois pas qu'il ait attaqué une base de la Royale pour se faire dépanner.
Maintenant son style de vie il l'a revendiqué depuis son départ, en disant qu'il avait profité du système (showbiz) pour pouvoir partir, qu'il pouvait naviguer 3/4 de l'année et revenir en France se faire des sous le reste du temps pour assurer ce style de vie.

Certainement que sur la fin ça devient tangent et que ça sera de plus en plus difficile de subvenir à ses besoins mais il aura su mener sa barque (c'est le cas de le dire). Il n'y a rien là-dedans de "pas reluisant" ni de "pitoyable".

14 déc. 2012

un club nautique en face de l'ile du Cochon ???? :heu:

07 nov. 2012

je n'ai pas encore entendu Antoine, mais s'il revient à la chanson, c'est que les "autres " l'ont laché.... j'ai récemment été à une des ses conférences, j'étais le + jeune (46 ans), et me suis emmer-é comme un rat mort... mon beau-père (pourtant féru de l'artiste) aussi, même conclusion : vaut mieux porter ses propres chemises à fleurs !!!

08 nov. 2012

belle artiste de sa vie , remplit de voyages que lui a fait , pas beaucoup le cas ici
il a su manier plaisir de vie et gagner de l argent , belle exploit

08 nov. 2012

.
Voilà qui est dit et bien dit.
.

08 nov. 2012

Pour moi, partir sans rien payer d'un club nautique (totalement civil) étranger après avoir mener grand train n'est pas "reluisant" et par contre certainement "pitoyable" et a garanti un accueil pas du tout sympathique aux bateaux français qui avaient le malheur de passer derrière lui.

14 déc. 2012

Non ... aurait il été coutumier du fait ??? :lavache:

08 nov. 2012

Bonjour!

Avec toutes ces "têtes bien faites" impliquées dans l'aventure, nous restent au moins les "acquis de l'expérience"... :reflechi: :heu: :tesur:

08 nov. 2012

Bien sûr que le projet est démesuré tant au plan technique que financier, Concorde aussi en son temps. Et le parallèle n'est pas aussi incongru qu'il peut paraître. Il aura fallu trouver des matériaux résistants aux énormes contraintes (non prévues) subies par la structure, une nouvelle technique de pilotage etc.

Eric était le visionnaire mais n'avait pas les acquis scientifiques pour mener ce projet seul. Alain Thébault était (est) le cerveau et ça finit, comme Eric, à l'eau.

Enfin, comme d'habitude la France reste aussi conne avec une avancée technologique d'importance qui va finir à la poubelle.

Pas d'inquiétude pour les cerveaux, comme pour l'invention, y'aura des malins hors de France pour ramasser un paquet tout prêt qui ne leur aura pas coûté un sou.

08 nov. 2012

20 ans de mises au point, de casses... y a pas beaucoup de sponsors qui auraient été jusque là. Quant au concept, m'est avis qu'il n'y aura pas foule pour le récupérer; largement dépassé.

08 nov. 2012

pour revenir à l’hydroptère, merci pour la pollution par Antoine ...

prés de chez moi dans le loiret il y a toujours le rail en béton sur lequel l'aérotrain a circulé à 400 à l'heure il y a 40 ans

il y a aussi des branches mortes de l'évolution technologique

il y a 50 ans dans le journal du mickey il y avait des trucs supers

08 nov. 2012

On en n'a rien à f...d'A.....

08 nov. 2012

Et oui, ce projet qui était novateur à l'époque a été purement et simplement "coulé" par la SNCF qui développait le TGV de son côté.
Pas grave l'aérotrain a été repris...par d'autres.

Pas compris "merci pour la pollution par Antoine" ?

08 nov. 2012

.
Ce que tu peux être vulgaire Clarivoile !
Tu ne changeras donc jamais ? :mdr:
.

08 nov. 2012

désolé pour le hs... :oups:

oui c'est bien vrai ça ! :-D

08 nov. 2012

Hydroptère : quelqu'un peut-il m'expliquer l'analogie faite avec le record de Louis Blériot pour la traversée de la manche?

08 nov. 201208 nov. 2012

.
Il est normal que les industries de pointe se mettent au service des bateaux de course pour ne prendre que ce domaine d'activité sportive.
Ca se passe de la même manière pour la F1, le ski alpin, le parachutisme, la plongée, ...
Il est normal que tous les sports extrêmes fassent appel à des industriels de renom selon le domaine qu'ils sollicitent.
Ce n'est pas une histoire d'amour entres ados naïfs, mais bien un intérêt partagé dans un domaine très précis.

Sur ces navires tout est modélisé : efforts, rigidité, déformations, contraintes, flambements.
Il y a quelques années HDS (Herve Devaux Structures) a développé des partenariats industriels avec Benéteau, PSA, DCNS ou Thales.
Sans l'aide de ces entreprises qui font dans le haut de gamme technologique il n'y aurait pas eu Geronimo, Orange 2 ou même l'Hydroptère.
Ca fait partie de leur budget R&D.
Et il est normal que ces industries se désengagent quand les résultats ne sont pas au rendez-vous.

Breveté par Denis Farcot, le concept d'hydroptère date de 1869.
En 1907 les Frères Wright réussirent à faire brièvement décoller un cata.

Puis il a fallu attendre 1950 et les 38 noeuds atteints par Monitor, conçu pour l'US Navy par J.G. Baker pour entrevoir le potentiel d'un hydrofoiler.

DCNS a apporté le pilotage manuel du plan de gouverne arrière qui détermine à la fois l'altitude de vol et l'assiette du bateau.
Ca fonctionne bien sur mer plate.
Restait à connaître les réactions du système face aux vagues de la haute mer.

Du coup les ingénieurs ont adapté au voilier les techniques de pilotage automatique issues de la conception des drones, des navires et des sous-marins.
Sans parler du boulot toujours à l'étude dans le domaine des formes de carène, de matériaux, de gréement et de modes de contrôle.

Jusqu'à maintenant l'hydroptère était une excellente plate-forme d'expérimentation.
Si DCNS juge que ce n'est plus le cas, elle se retire.
Il en restera bien quelque chose que ce soit pour DCNS ou pour le bateau.

On peut le regretter mais c'est ainsi.
Je ne doute pas que l'aventure continuera autrement avec d'autres.

La vie n'en a pas fini.
.

08 nov. 2012

Gadloo, merci , brilliant

08 nov. 2012

amha les avancées techniques resteront chez les sponsors/partenaires... pour la traversée du Pacifique, faut des sponsors "barges" comme le boss de Virgin ou autres en quête d'un coup de pub... pas trop dans la démarche "frenchie"...

08 nov. 2012

Hello,
D'après ce que me raconte ma fille,très impliquée dans tout ce qui est sponsoring sportif,la grande majorité des budgets ,en France en tout cas,va...au Foot! :oups:

08 nov. 2012

D'accord avec toi Gadloo.

Mais au fait, toi, combien touches-tu par citation de la marque de pizza ? (7 fois dans un même post tout de même !)
:acheval:
ok, je sors...

08 nov. 2012

:pouce:

08 nov. 2012

Durex, c'est bien celui qui a du retour d'expérience (REX) ? Et qui n'arrête pas de clamer "Durex, sed rex". Bon, OK, moi aussi je sors ...

09 nov. 2012

impossible avec ce sponsor, le projet aurait capoté.

08 nov. 201208 nov. 2012

.
Pat45, tu confonds sponsoring et partenariat.
Quand le marchand de pizzas Sodebo sponsorise un bateau de course, il attend simplement un bon résultat du bateau qui s'appelle précisément "Sodébo".

Sodébo a gagné ! Sodébo ceci ou cela.
Il faut parler de Sodébo en permanence pour vendre des pizzas.

Mais ils n'ont rien à faire de la carène du bateau, des voiles, ...
Ils ne sont pas impliqués.
Peut-être qu'il y a des pizzas lyophilisées à bord pour le coureur mais c'est tout. :mdr:

Dans le cas de l'hydroptère, DCNS est (ou était) impliqué dans le concept même du bateau et a mis ses laboratoires de recherche en branle ainsi que ses batteries d'ordinateurs qui permettent de simuler.
DCNS construit des bateaux, des sous-marins.

En faisant avancer l'hydroptère, il en profite pour réviser ses équations techniques qui lui permettent d'être en bonne place dans l'industrie navale mondiale.

Pour revenir aux pizzas, une victoire d'un bateau qui s'appelle Sodébo ne change rien au goût de la 4 fromages.
Mais il en vendra plus.

Pour résumer : Sodébo joue une carte commerciale alors que DCNS joue une carte industrielle.

Pour un bateau, les deux ont leur intérêt.
.

08 nov. 2012

.
Si tu veux, je peux te refaire le même post avec Durex ! :acheval: :acheval:

.

08 nov. 2012

c'est ça le lot de la "recherche" on essaie , on voit si sa marche si ça marche tres bien on a avancé si ça ne marche pas tres bien aussi on a aussi avancé car on sait que ça ne marche pas ...

inutile de s'entêter peut etre dans 10, 20 ans on saura comment faire ..pour l'instant on ne sait pas ..c'est aussi une avancé,un savoir ,c'est pas negatif

08 nov. 2012

Si on compare un Moth à foil et l'hydroptère, on ne peut qu'être impressionné par le premier au détriment du second. Small is beautifull..
Quelle légéreté, quelle intelligence ! En face, l'hydroptère, c'est un vrai dinosaure. Comme on le sait, espèce qui a disparu !

08 nov. 2012

C'est vrai, mais n'empêche : c'est le plus gros engins détenteur d'un record de vitesse toutes catégories, propulsé uniquement par la force du vent. Pas d'application directe peut-être, et un échec au regard de l'ambition qui était une traversée océanique, mais le concept fonctionne, a été utile scientifiquement. On peut peut être le classer dans la catégorie "recherche fondamentale".

08 nov. 201208 nov. 2012

Absolument, pourtant, un multi!!!....
Mais, je n'ai jamais été attiré par l'hydroptère, peut être trop avion pas assez bateau

08 nov. 201208 nov. 2012

"La DCNS lâche l'hydroptère"
De quelle hauteur? Veulent voir s'il est capable de voler sans attendre de l'avoir vu décoller?
:acheval:

09 nov. 2012

c'est un peu un mélange de partenariat et de sponsoring l'histoire.
En 98 et 99, j'étais sur la com internet de l'Hydroptère. Dassault abandonnait les calculs et la mise en oeuvre des grands foils suite à une casse pendant essais.
Parallèlement, EADS aussi était dans l'affaire (je ne sais plus pour quelle partie de la barque), mais demandait de ne jamais communiquer son implication dans le chantier. On voit bien que l'image de marque est intimement liée à une entreprise à risque de ce genre, lorsque les "partenaires" techniques on parallèlement des marchés très sensibles et où la fiabilité doit être de 100%.
J'imagine que DCNS a les mêmes contraintes, et c'est déjà bien de les avoir vu s'impliquer dans un tel bazar...

09 nov. 2012

Je vais peut être un peu casser l'ambiance mais je dis ce que je pense.

Citation attribuée à Mao Tseu Toung :

Celui qui est aux toilettes depuis longtemps et qui n'arrive pas au résultat doit céder la place aux autres, même s'il a encore envie.

20 ans de campagnes de tests et d'évolution pour obtenir un record régulièrement mis à mal par une planche à voile, c'est un peu faible pour prétendre continuer indéfiniment.
Les envolées lyriques sur les systemes de pilotage automatique et tutti quanti, je veux bien, mais un Moth à foil fait ça avec une tringle en pultrudé qui traine dans l'eau et un asservissement mécanique en boucle fermée et ça marche.
Un AC72 fait ça "on ne sait même pas bien comment", mais il le fait (bon, pas toujours assez bien)

Bref, ce que je veux dire c'est qu'à un moment la bande de copains passionnés avec le bras long pour aller chercher de l'aide $$, et la justifier par de potentielles "EHNAURMES" retombées technologiques, et bien il faut regarder les choses en face, les copains ont pris de l'age, les copains des copains ont été remplacés, et quand il faut mettre du fuel dans la R&D d'enfer de la mort, les nouveaux ont des critères d'analyses plus concrêts.

09 nov. 2012

Comme Clari, je n'ai jamais été emballé par l'hydroptère. Si le but est de battre un record de vitesse "courte distance", il n'est pas à la hauteur et si c'est pour un record transocéanique, et ben pas assez costaud.
Donc une formule à mon avis "le Q entre 2 chaises".

09 nov. 2012

Personne n'a osé à l'époque remettre en cause le principe sous prétexte que l'idée venait d'Eric Tabarly.
Si l'objectif est d'aller vite en pleine mer et longtemps, les multis transocéaniques ont prouvé qu'on pouvait le faire en toute sécurité et avec des hommes qui font marcher la machine et vivent à bord (manger, dormir, etc ...) et ce avec des dérives-foils performants.

09 nov. 2012

Il arrive parfois que la recherche ne mène pas là où on se projette. Peut-être l'hydroptère était-il une chimère, ni avion, ni bateau ou l'un et l'autre. Il doit quand même avoir servi de labo test pour valider certains points hydrodynamiques (je pense au cabinet VPLP) mais ce n'est même pas sûr...

25 nov. 201225 nov. 2012

Intéressant de voir comment avec des moyens limités on arrive à aller beaucoup plus vite !
Voir www.hisse-et-oh.com[...]e-battu

25 nov. 2012

L'objectif (irréaliste ?) de l'Hydroptère n'est pas le même : il vise une traversée océanique, pas un run sur 500m. Mais ce sont des engins magnifique, quelle que soit leur ambition.

hydroptere :des salariés grassement payés avec un budjet enorme !,vestasailrocket :des benevoles bricoleurs habiles de leurs mains ,apparement c'est la deuxieme solution qui l'emporte au final !

26 nov. 2012

Source?

Je ne pense pas que Paul Larsen et son équipe soient des bénévoles. Ça fait 10 ans qu'ils travaillent sur ce projet.

26 nov. 201226 nov. 2012

Et la version praô en fera un vrai "bato" pour satisfaire 60nora...

26 nov. 201226 nov. 2012

Ce qui m'a impressionné en côtoyant des américains, c'est leur capacité à s'enthousiasmer à la moindre démarche volontaire.
(je suis tout sauf anglophile, les américains ont leurs défauts…)
Ce qui est impressionnant en France, c'est la capacité à dénigrer avec une inconséquence déconcertante et une argumentation superficielle.
(je suis tout sauf francophobe, les français ont leurs qualités…)


Ce que je retiens de l'info présentée dans l'annonce du topic, c'est ceci :

"Avec l’appui du Consul Général de France à San Francisco, les quatre marins, Alain Thébault, Jacques Vincent, Jean Le Cam et Yves Parlier vont créer « Hydroptere Pacific », une structure californienne dont le but sera d’encourager l’arrivée de potentiels sponsors américains."

Bonne chance à l'Hydroptère et son concept toujours audacieux.

sans denigrer je pense qu'on a le droit de choisir son concept !j'ai toujours preféré david a goliath et la les faits me donne raison !

26 nov. 201226 nov. 2012

et encore une argumentation à deux balles !
Réfléchissez un peu nom d'une pipe !

L'Hydroptère n'est absolument pas un Goliath, il est le seul foiler à pouvoir prétendre à une navigation autre que du plan d'eau.
C'est un projet de longue haleine qui n'a pas de répercutions immédiates, et c'est pour cela que je suis carrément très admiratif de cette équipe qui fait vivre ce projet.
Et quelle équipe !
impressionante.
j'en connais un, Jacques Vincent.
un type absolument adorable et d'une compétence énorme.

Vous me faites penser à tout ceux qui critiquent la recherche fondamentale parce qu'elle ne présente pas de profit à court terme.

encore une argumentation à deux balles !

tres consctructif !

26 nov. 2012

depuis 20 ans pas une seul traversée , donc bateau de plan d eau

26 nov. 2012

Je ne critique pas Sailrocket, pourtant issu de la recherche fondementale, n'est-ce pas?

26 nov. 201226 nov. 2012

Paul Larsen n'est pas un Mc Gyver mais quelqu'un qui a su impliquer dans son projet des personnes plutôt pointues dans les disciplines nécéssaires à sa réalisation. Le team comprend 11 personnes. Leur cursus et leur fonction sont expliqués sur le site.
La rubrique "sponsors" est également intéressante. Il s'agit plus de mise à disposition de hangards, four de cuisson, matériaux composites, et implication de leur entreprise de pointe, ou de celle dans laquelle ils bossent, par des membres du team pour la R&D.
Plus un partenariat qu'un sponsoring donc. Je n'ai pas pu m'empecher de faire le parallèle avec le développement du projet hydroptère. Sans aucun jugement, je pense simplement qu'on ne peut memer à bien ce genre de projet sans soutien de ce type.
Ce qu'il m'intéresserait de savoir, c'est comment Paul Larsen a réussi à embarquer et à maintenir ces soutiens tout au long de ses années de développement qui ont connu des hauts et des bas.
Dimensions "familiales", "raisonnables", du projet?

26 nov. 2012

Personnellement, je pense aussi que l'hydroptère est bien trop grand pour un bateau expérimental. Tout le monde sait qu'en matière de voile, tous les coûts croissent plus ou moins aux cube de la longueur. Et dans un projet expérimental, il y a constamment des modifications à faire. Ce qui fait d'autant plus exploser les coûts. Et à fini par épuiser les sponsor à mon avis.

26 nov. 201226 nov. 2012

Je suis d'accord avec toi. Il a probablement manqué une phase intermédiaire passant par une taille de bateau pour laquelle on avait déjà pas mal de données quand aux efforts exercés sur le "chassis" à des vitesses déjà conséquentes.
L'autre problème d'un gros bateau à gros budget c'est la grosse médiatisation "dès qu'il met le nez dehors". Cela me paraît assez incompatible avec la quiétude necéssaire pour mener à bien un projet expérimental impliquant l'image de partenaires travaillant dans des secteurs ultra-pointus.

26 nov. 201226 nov. 2012

le grand cirque quoi !il faut croire que ça ne marche pas pour tout ,je ne cache pas que depuis dix ans je soutiens plus yellow page endeavour et vesta sail rocket que l'hydroptere car leurs concepts me plaisent plus !les français ont perdus leurs qualités d'innover avec un rien !maintenant il leur faut beaucoup de fric pour reussir surtout en voile !les français sont devenus les americains de la voile ! :-D(je signale que je suis anglophile et francophile )

a au fait ,tout le monde a abandonné les plans porteurs pour les bateaux rapide ,il ne reste plus ici et la que deux ou trois petits ferrys inter iles et meme les marines de guerre ont abandonnés le concept :on est en 2012!

26 nov. 2012

les français ...
l'hydroptère n'est pas le seul engin expérimentale français
allez donc voir du côté du voilavion (les moyens semblent bien plus modestes, l'objectif non)
et sans doute tout un tas de gars motivés mais très médiatiques
l'hydroptère est trop gros pour de l'expérimentale ...
ils ont dû s'en rendre compte, ils ont créer la structure hydroptère.ch pour ça justement
dommage qu'il ce soit scindé en 2 aussi rapidement (j'ai pas suivi le pourquoi du comment)

ce que je trouve triste de la part de DCNS c'est de partir après seulement 1 année
ils avaient pourtant l'air motivé avec une belle peinture et des moyens technique pour pousser la recherche
et le plan médiatique aux USA était même revendiqué lors des dernières communication (sur le site de l'hydroptère)
du coup l'excuse passe assez mal je trouve

26 nov. 2012

Bah ! Moi je sais pourquoi ils ont abandonné le projet.

Ils ne savaient plus si c'était un bavion ou un nateau. :heu:

26 nov. 2012

@rb1,
il me semble que l'hydroptère ch est un projet complètement distinct de l'hydroptère français.
www.hydros.ch[...]tere-ch

26 nov. 2012

c'est bien une émanation de l'hydroptère qui a quité le nids :
hydroptere.com[...]dex.php

26 nov. 2012

Ce qui m'étonne depuis un moment c'est que toute la recherche sur l'hydroptère français s'est concentré sur la platteforme et à fait l'impasse sur le moteur. Une "simple"grand voile souple épaisse arisable comme celles que fait Alain Chapoutot aurait permis un meilleur rendement et aurait moins chargé le chassis à vitesse égale.

ou une aile de class america(petite coupe) ,car ces petits bateaux restent encore les plus rapides sur un triangle olympique ,(7M de long )

26 nov. 2012

Mais l'Hydroptère a une ambition océanique. Est-ce qu'une voile rigide est adaptée ?
C'est la différence entre Yellow Pages et Sail Rocket, qui sont des engins de vitesse sur eau plate, et L'Hydroptère. Du coup je rejoins Lorenzo (sans partager sa façon de le dire un peu raide :non:)...

ça fait vingt ans que l'hydroptere a une ambition oceanique ,vous y croyez encore ?pour l'ambition oceanique j'imagine les maxi trimarans qui ont deja fait leurs preuve et qui atteignent des vitesses moyennes fabuleuses
bon apres il ne faut pas confondre vitesse pure sur l'eau et un mix batard ,je suis un fan des anciens engins delirants de la semaine de veymouth ,c'etait il y a bien longtemps :-)

et ça vous connaisez ? :-)

26 nov. 2012

@rb1, merci pour l'info.
@ pierre2, c'est le ketterman de Longshot! Cela fait longtemps qu'il avait montré qu'on pouvait avoir le meilleur chrono à la voile avec des solutions simples. foils.wordpress.com[...]page/2/
IL y a la version soft chez wind rider. Un peu cher pour un biplace, mais ça doit envoyer! Et c'est un vrai bateau, qui vire de bord, empanne...


Tu as raison Pierre, la semaine de Veymouth c'était génial, celle de Brest pas mal non plus.

13 déc. 201213 déc. 2012

Je fais remonter le fil, non pas parceque l'hydroptère cherche des partenaires, c'est endémique, mais parce que le dessin du projet d'Hydroptère 2 me semble mériter un peu d'attention.
hydroptere.com[...]/actus/
La conception du bateau semble avoir pris un virage, le chassis est celui d'un tri océanique, d'ailleur c'est du VPLP.
Etait-on arrivé aux limites du concept foiler-grand bras unique-petits flotteurs?

13 déc. 2012

le problème des petits flotteurs en hauturier c'est que quand le vent manque le comportement est bien en retrait des autres tri
du coup pour des traversées rapides avec conditions parfaites on peut battre un record
mais dès qu'il faut affronter des conditions changeantes (partir avant la dépression pour pouvoir la suivre tout le long du parcours, ou se poser à cause de vagues trop grosses) le bateau reste scotché et doit ensuite refaire son retard
donc il faut choisir entre bateau ultra performant dans certaines conditions ou plus polyvalent
les petits flotteurs apportant un gain en poids et fardage quand même

sinon un cata comme les ac72 ça monte sur ses foil aussi et c'est plus leger qu'un tri !

13 déc. 2012

Oui, Pierre, mais pour les records océaniques il y a encore du boulot!

13 déc. 2012

ca va finir avec un mod 70, des foils et une aile rigide.....

18 déc. 201216 juin 2020

Pas un MOD mais un tri avec des foils avant et arrière relevables et une aile rigide, oui! voir tofs.
www.voilemagazine.com[...]/
Si, comme l'espère Thébaut, il peut annoncer l'arrivée d'un nouveau partenaire principal au salon de Düsselddorf mi janvier, un premier bateau "petit" bateau de 60' serait construit pour valider le projet avant le lancement d'un 100'. On devrait assister alors à un gros boulot de recherche sur les ailes rigides en parallèle à celui des Classe C. Vu que le bestiau ambitionne de plus belle des records océaniques va falloir travailller sérieusement une façon de réduire la force du vent sur l'aile par moments.
Ceci dit sachant que TNZ vole à 40 nds par 25nds de vents, ça doit quand même lui faire souvent une cinquantaine de nds apparents grand-voile haute juste vrillée, pas mal pour une premiere génération d'aile.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

Après la pluie...

  • 4.5 (37)

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

mars 2021