La chasse sous-marine

Je ne suis pas trop mauvais nageur, mais je n'ai jamais plongé pour pêcher. Quelle proportion d'entre-vous se livrent à ce loisir ? Est-ce facile à pratiquer et que considérez vous comme équipement minimum ? J'en ai un peu marre de me contenter d'une ligne de traine ou de la dandine au mouillage.

L'équipage
16 oct. 2019
16 oct. 2019

une bonne condition physique, voire meme, exemplaire.
Ne pas plonger seul.
Ne pas essayer de dépasser ses limites, quand celles ci ont déjà été approchées.
Bien étudier les lieux (courants, ...)
Avoir un bateau en surface, avec idéalement quelqu'un à bord pour surveiller.

16 oct. 2019

Bon nageur en surface, bien que très souhaitable, ne veut absolument pas dire que vous serez à votre aise sous l'eau.
Pour votre sécurité, l'apnée étant une activité à risque, adressez vous à un club de plongée pour apprendre ce qu'il faut savoir et vous entrainer correctement avec un encadrement pouvant intervenir rapidement. La progression demande beaucoup de persévérance pour arriver à une bonne maitrise de soi.

17 oct. 2019

Vos conseils sont les bienvenus, j'avoue que je n'avais pas penser prendre des cours,

17 oct. 2019

Bonne questions, bonnes réponses !
:pouce:

17 oct. 2019

Quand on a commencé à chasser avec son grand-père on ne pensait pas qu'un jour le permis serait obligatoire. C'était mon cas. L'expérience cependant est primordiale et un peu comme pour la voile il faut pratiquer pour se dire bon chasseur.

17 oct. 2019

Bonjour,

J'ai longtemps pratiqué l'apnée, pas pour la chasse mais pour l'observation.

La progression arrive avec l'entraînement, on plongeait de Mars/Avril à Octobre/Novembre, 2 à 3 fois par semaine, je descendait beaucoup mieux en fin de saison. Ne pas forcer et plonger souvent est la clef pour une bonne progression et se sentir bien sous l'eau.

Surtout ne pas se donner d'objectifs de profondeur et ne pas se forcer à suivre quelqu'un qui descent plus profond que soit. "si il le fait, moi aussi", c'est pas bon comme réflexion, ça vient tout seul avec le temps

Quelques conseils in situ sont effectivement utiles au début, j'avais quasi doublé la profondeur juste en appliquant les conseils d'un copain plus expérimenté,
notamment de respiration avant et de mouvements pendant pour économiser l'énergie. Le calme est très important, ne pas faire de mouvements brusques.

Il est préférable de plonger à 2 chacun son tour ( sauf si c'est pour aller chercher un truc tombé dans 4 ou 5m d'eau au mouillage). Quand on commence à s'aventurer un peu, c'est bien d'avoir un couteau aussi.

Savoir plonger un minimum est très utile en bateau. C'est pas facile de donner des conseils par écrit, ça dépent beaucoup de chacun et de son ressenti sous l'eau.

Bonne découverte.

17 oct. 2019

Vérifier au départ si on arrive à équilibrer facilement la pression dans les oreilles.
Certaines morphologie n'y arrivent que difficilement, gênant en plongée bouteilles, quasi rédhibitoire en apnée.

Ne pas plongée où passent beaucoup de bateaux, exemple La Rabiou à l'entrée du golfe de Saint Tropez.

17 oct. 201917 oct. 2019

Sic ''La Rabiou à l'entrée du golfe de Saint Tropez''

surtout quant les couillons en voilier s'en servent comme bouée de régate :-D :-p

17 oct. 2019
  • pavillon Alpha sur une bouée ou le bateau pour se signaler.
17 oct. 2019
  • 1 Pour l'entrainement en piscine avec un coach. Au début faire sa "contenance" pulmonaire avec ton docteur généraliste. Mieux avec un Médecin de la plongée. Pas bête non plus de s'inscrire dans un club. Bien voir sa progression en piscine faire une longueur une largeur et une diagonale c'est un bon début pour aller plonger. Car ce qui est top et ils te diront c'est l'agachon. Les accessoires tels que le yoga, la respiration, la méditation sont vraiment valables. Les bons chasseurs sont des gens cools. Faire attention aux hyperventilations, ça finit par monter à la tête ces trucs-là Voilà un peu ce que j'ai fais tout en n'étant pas sportif. Utile pour un bout dans l'hélice, aller mailler son ancre, etc.
17 oct. 2019

Si vous fréquentez un Club de plongée, bien que sans rapport avec l'apnée, n'hésitez pas à apprendre aussi la plongée à l'air comprimé, très technique. Vous apprendrez énormément de choses passionnantes. (Attention à ne surtout pas mélanger les deux techniques à la remontée).
L'apnée est un monde intérieur à part parfois dangereusement séduisant. Restez toujours prudent, lucide sur les réalités physiologiques qui nous gouvernent et surtout soyez persévérant.

17 oct. 2019


voila l'équipement minimum
et ça marche
alain

17 oct. 2019

Òn trouve pléthore de belles choses dans 3mètres d'eau.

Tourteaux (et autres crabes) araignées, poulpes, oursins, poissons plats sur les plages... Du bar, même de beaux spécimens montent à la côte pour se nourrir.

Les tombants rocheux en bordure de sable sont à prospecter en priorité :)

Les étales de basse mer sont parfaites pour se faire la main ;)

Pour l'arbalète il faut une assurance spécifique. Opter pour un petit modèle.

17 oct. 2019

pour muscler sa cage thoracique ,il faut mettre un pince nez et marcher en respirant dans un petit tube de 8mmet de 5cm de long
quand on y arrive on commence à courrir ,ne jamais forcer attention à l'hypercapnie ,pour récupérer on ventile normalement ,avec l'entrainement on augmente significativement sa capacité thoracique .
quand je chassais je suis arrivé à 7l1 au spyromètre
les apnées de plus de 2mn à l'agachon étaient courantes dans des fond de 20m environ .
maintenant je ne plonge preque plus ,je me balade en surface ,
chaque chose en son temps .
attention a la syncope des 7m à la remontée ,ne jamais trop se lester
à 10m la combinaison à perdu la moitié de sa flottabilité c'est la descente à la coulée ,donc il faut bien connaitre l'endroit ou l'on chasse .
alain

24 oct. 2019

7l1 a l arrivee, combien au depart?

Merci

Fab

24 oct. 2019

ça dépend de la descente ,plus ou moins rapide :alavotre: :pouce:

17 oct. 2019

et surtout que votre équipier soit aussi bon que vous ,
alain

17 oct. 201917 oct. 2019

Pour l'équipement, en fonction du lieux et de la saison, un shorty ou une combi, palmes, masque tuba, une ceinture et 2 ou 3 plombs (ça dépends de ta corpulence) et c'est à peu près tout pour plonger.

Reste le matos pour la chasse, mais au début, il vaut mieux s'habituer juste à plonger.

Ce qui est fascinant, c'est quand tu dépasse les 8m environ, et que tu commence à descendre tout seul, sans palmer sans efforts.
Evidemment, à la remonté, c'est l'inverse il faut avoir un peu de jus en réserve pour remonter jusqu’à 8m et ensuite tu remonte doucement tout seul.

A la remonté, tu peux lâcher le tuba de ta bouche (il faut qu'il soit assuré bien sur) pour économiser un chouilla d'énergie pour finir de remonter.

Bon, l'apnée ne s’apprend pas sur un forum, il faut pratiquer...

[Edit] J'oubliais la bouée pour se signaler... moi j'en ai pratiquement jamais utilisé, on plongeais dans des endroits ou il y avait très peu de passage.

24 oct. 2019

La bouée peut aider aussi a se reposer en cas de fatigue ou de crampe

17 oct. 2019

Merci à tous pour les réponses, ça m'a permis de prendre conscience de l'utilité d'un stage.

17 oct. 201917 oct. 2019

Voilà qui est sage, en plus tu auras de bons conseils pour le matériel !
Ne fais pas comme moi, parfois et de plus en plus souvent je trouve cette faune tellement belle que je ne tire même plus. J'y vais d'un peu de collecte et c'est tout. La pêche du bar, pas plus d'un, et encore... Bisou sur le front de la bête et retour à l'eau.
PS/ Avant tout n'oublie pas une visite médicale chez un médecin de la plongée.

17 oct. 2019

www.hisse-et-oh.com[...]-marine
J avais rédigé ça en 2005 c est plutôt académique mais néanmoins assez complet

17 oct. 2019

Une année dans un club d’apnée est probablement l’idéal pour se lancer dans cette activité… malheureusement, il n’y en a pas partout.
Passer un niveau 1 en plongée bouteille permet également de découvrir la pratique de l’apnée.
Personnellement, je ne conçois pas la navigation sans ces petits mouillages qui permettent de s’adonner au bonheur de l’apnée, je ne chasse pas le poisson qui nécessite des apnées poussée déconseillée en solo (agachons), je me contente de regarder, de faire quelques photos, de ramasser quelques araignées, dormeurs ou coquilles st jacques à la saison en respectant les mailles, les cotas et la saison et en ne dépassant pas les 6-8 m de fond.
Plonger seul est déconseillé, en apnée, il est important d’être attentif à sois même et à l’environnement dans lequel on évolue.
Dans certaines régions, pas besoin de descendre à plus de 3m pour se faire plaisir.

17 oct. 2019

Pour s'entrainer à l'apnée, je me posais assis sur le fond à environ trois mètres de profondeur en expirant à la descente une petite moitié de ma capacité pulmonaire puis rester immobile et le plus calme possible.
Quand je ressentais l'envie de reventiler, je pouvais profiter du fond pour me propulser en surface et reprendre mon souffle en surface. Je me souviens de la sensation de baisse de mon rythme cardiaque. Il faudrait que je m'y réessaye, c'est vraiment apaisant.

18 oct. 2019

Comme certains l'ont dit,on n'est pas obligé de descendre à 15 m pour pecher en sous marine.
Un stage pour faire de la plongée bouteille c'est certain mais pour faire de la peche sous marine dans 3/4 m d'eau je ne vois pas l'interet à moins que tu partes de très loin...
Juste y aller progressivement et à 2 c'est vrai que c'est mieux.
Masque,tuba,palmes,combinaison,ceinture de plomb (1kg/10 kg de poids environ) de type marseillaise c'est le mieux,bouée,filet,fusil,poignard,gants.

18 oct. 2019

Je rejoint jerom-826, c'est vrai que un stage en club peut être intéressant, mais bon c'est pas obligatoire et ça peut même être contraignant dans certains cas. Chacun fera son apprentissage selon ces préférences.

J'ai plongé pendant des années sans jamais mettre les palmes dans un club (juste quelques plongés bouteille en club, mais jamais d'apnée en club), par contre on plongeais plusieurs, c'est plus sympa. A 2, 3 ou 4, mais toujours hors structure pour l'apnée. Et pas besoin d'être un champion pour y prendre un grand plaisir.

Chacun sa méthode.

18 oct. 2019

Rien n'est obligatoire, c'est vrai, faut vraiment être bête pour aller voir des super-bons qui vont tout te montrer, te faire gagner du temps, jouer les règles, te sentir en sécurité et surtout éviter de faire chialer ceux qui t'aiment, bien emmerder le Samu et les pompiers. d'ailleurs on devrait supprimer les écoles.
Pas utiles nos gamins le font en free lance.

18 oct. 2019

ça me mine ce forum, dès que quelqu'un veut faire quelque chose il lui faut 5 ans d'études et une assurance sur la vie ! si je veux me servir d'un épluche légumes pour peler 3 carottes il faut que je prenne une assurance et que l'épluche légume soit agréer par un expert ou bien ?
ce n'est pas beau de vieillir, vivement que Nanard Moitessier et Monfreid reviennent sur ce forum qu'on se détende l'élastique du slip :-p

Nicolas44 plonge et arrête de te poser des questions existentialistes, et ramène-nous une dorade, j'ai la recette et une bonne assurance si une arête se met en travers de la glotte

18 oct. 201918 oct. 2019

Autres temps... Bernard avait réchappé miraculeusement aux tirs Viet-Minh et Henri avait entendu siffler des balles de provenances diverses ! Les Glénuches n'existaient pas, qui seraient crées par un autre miraculé...
:reflechi:

18 oct. 2019

c'est étonnant ce forum : dès que l'on dit que l'on peut apprendre les bonnes pratiques par quelques heures passées avec des gens qui maîtrisent parfaitement la technique, qui vous donneront les bonnes informations et vous éviteront de faire les erreurs que l'on peut voir chez ceux qui n'ont pas eu cette chance, il y a toujours des CMA pour vous raconter que eux son nés en sachant tout de suite monter à cheval et qu'on peut fort bien se lancer à faire n'importe quoi, la preuve étant que ceux sont des super bêtes en tout, qui savent tout sans jamais avoir rien appris...

et en plus, ça les mine, disent ils en ralant !!!

18 oct. 2019

Pour ma part, je ne suis pas né avec la science infuse.
J'ai donc beaucoup appris. Avec des gens très compétents, qui savaient parfaitement justifier les raisons de telle pratique plutôt que telle autre.
On repère très facilement ceux qui n'ont pas eu cette démarche... leur pratique est rarement optimale (contrairement à ce qu'ils croient), et surtout ils ne savent pas donner la raison de cette façon de faire autrement que par un "j'ai toujours fait comme ça, et ça a toujours marché"...

Tangard, apporte un témoignage précieux et rare...
Rares sont ceux qui, comme lui, ont l'occasion réelle de comparer les 2 : avec et sans apprentissage...

18 oct. 2019

@Persil pas fané
Merci de prendre au niveau zéro, j'ai renoncé depuis longtemps !
En ce qui me concerne cela ne m'a couté qu'une Dizaine de jours à une heure par soir, j'ai pu aussi améliorer ma nage.
J'ai fais pareil pour la mouche de mer et le long casting au pendulaire ce qui 'a permis de rencontrer de grands champions dans plusieurs pays.

18 oct. 2019

Tu as sans doute raison. J'ai fait un tour assez complet sur le net et si je tiens compte de tous les problèmes qui peuvent surgir avec les risque de thrombose etc....je ne vais même plus oser plonger pour retirer un bout pris dans l'hélice .Je reviens donc sur la réalité de mon programme qui était de cueillir quelques crabes et tirer éventuellement sur une sole dans 2 , 3 m d'eau et verrai par la suite si je veux aller plus loin.
De toute façon on va attendre cet été et en attendant continuer de courir les garennes dans la campagne environnante.

25 oct. 2019

@Quizas : pas d'accord pour ce coup !
Il y a des accidents assez fréquemment, la plongée ne s'improvise pas, que ce soit en apnée ou en bouteille.

:reflechi:

18 oct. 2019

Il me parait indispensable de s'initier sérieusement au sein d'une structure adaptée pour apprendre la plongée bouteille, par contre je serais moins affirmatif pour l'apnée qui me semble-t-il est une activité plus intuitive, parce qu'on est évidemment très vite freiné par le besoin de respirer, et quand on commence à augmenter sa durée d'apnée on est aussi souvent contraint par les oreilles. C'est pour ça qu'il ne parait pas forcément déraisonnable de s'initier à l'apnée en autodidacte de manière progressive,en se documentant néanmoins sur (il y a des revues et bouquins pour ça) ce qu'il ne faut surtout pas faire comme l'hyper ventilation par exemple. Le danger survient surtout quand on commence à progresser, c'est qu'il faut être très attentif.

Ps-Pour l’anecdote j'ai voulu m'initier à la plongée bouteille mais je n'ai vraiment pas accrocher, j'ai trouvé ça chiant tout ce bazar qu'il fallait se foutre sur le dos alors que l'apnée m'a tout de suite fasciné, avec ce sentiment de liberté d'évoluer sous l'eau grâce à ses simple capacités physiques que l'on s'efforce sans cesse d'améliorer avec l'entraînement. Cette activité passionnante est une recherche permanente de connaissance de soi. Maintenant que cette activité soit à risque, ben oui et alors?...

18 oct. 201916 juin 2020

Expérience perso.
J'ai commencé ado le PMT (palme masque tuba) en surface, puis avec un peu d'apnée dans 2-3 mètres d'eau. Comme je voyais du bar, je me suis mis à chasser. Il y a une grosse différence entre voir le bar et le chasser :lavache: :lavache:
Puis avec l'age j'ai arrêté. Depuis quelques temps je fais parti d'un club d'apnée, j'ai non seulement retrouvé très vite mon niveau d'avant mais largement dépassé et surtout je connais mieux les risques et ce qu'il faut faire ou éviter. J'ai amélioré mon palmage, plus efficace et silencieux

Quand il m'arrive de plonger seul (ce qui est déconseillé) je ne force pas, je remonte dés que je sens les spasmes et de descends pas en dessous de 6 mètres. Malgré cela je vais du bar et mon plus beau a été fait en surface un jour de ballade tranquille avec le tuba dans la bouche.

Pour résumé, faire sans cours, c'est possible mais faire un peu d'apnée en club c'est mieux. Entre les deux se faire accompagner par un plongeur qui connait déjà les risques et les techniques.

18 oct. 2019

moi aussi je fais du bar ,mais parallèle en traversant la rue ...
en 1966 à moorea j'ai eu deux professeurs messieux jean tapu et araï
qui chassaient pour le club med qui ont été champions du monde par la suite .
mais ce que je n'ai jamais réussi à faire comme eux, c'est de descendre poumons vides ...
un jour il m'ont dit que pour un franni je plongeais bien ,je descendais à 20m
eux c'était 35 et 2 à 3mn à chaque fois ,j'ai perdu mon fusil tahitien à dakar
sur une grosse carangue qui m'a pété le bout de retenue un peu cuit par le soleil dans les années 70/80 il y avait encore beaucoup de poisson ,on choisissais sa prise en fonction des désirs de la cuisinière .
maintenant je grenouille en snorkeleing autour du bato ,j'ai peur de me faire hacher par une hélice ,
hier il y avait un reportage sur scandola en corse ou l'on parlait de la pollution sonore ,ça fait 40 ans que j'en parle ,maintenant avec les jets ski qui sifflent
et les hb avec échappement sous marin ,le monde du silence c'est le périférique les jours de grand affluence .
alain

18 oct. 2019

Je le redis, dans moins de 3 mètres d'eau à basse mer on peut faire de très jolies rencontres. Pourquoi s'en priver ?

18 oct. 2019

Pour ceux qui veulent absolument envoyer tout le monde en apprentissage long avant de commencer quoi que ce soit, Acceptez juste qu'il y ai plusieurs façons de faire.

Rien n'est obligatoire, il n'y a pas une méthode pour se mettre à une nouvelle activité mais plusieurs.

Le club et les cours en est une, il y en a d'autres, point barre.

C'est un peu comme quand un gars viens ici dire qu'il voudrais aller en Corse avec un bateau de 10 m et que systématiquement, "on" lui dis qu'il lui faudra passer par des années d’apprentissage en commençant par l’optimiste et surtout pas tout seul si il ne veux pas tuer toute sa famille ou le fil pour aller chercher une ancre dans 3m d'eau ou tout le monde prédisait une catastrophe, il fallait demander au club de plongé ect, ect, ... :heu:

18 oct. 201918 oct. 2019

Now résume parfaitement ma pensée mais sa façon de l'exprimer est plus soft,
jamais dit qu'il ne fallait pas apprendre ou se perfectionner, simplement dit que sur ce forum il faut arrêter de faire peur à tout le monde lorsque quelqu'un veut faire des choses simples ou annoncer que des catastrophes, ça commence à faire flipper même ceux qui n'avaient pas peur, perso je n'ose plus plonger en me réveillant au mouillage de Port Man depuis qu'un héossien m'a fait signe en le mimant avec les mains qu'il y avait un croco dans le coin :whaou:

25 oct. 2019

bouh c'est horrible, et surement pire la nuit avec ses petits yeux rouges !

26 oct. 2019

:-p
Heureusement celui-ci ne fait pas de vélo. Le vélo, c'est comme la plongée, c'est dangereux avec ou sans bouteilles... :-D

25 oct. 201916 juin 2020

@ Quizas
C'est pas une légende le monstre de Port Man...

18 oct. 2019

Et pis savoir si vs parler de l apnée ou de chasse sous marine ;0)))

18 oct. 2019

Ben, avant de chasser, il faut déjà faire un peu d'apnée non? ;-)

18 oct. 2019

Oui, certainement. Alors que l'inverse non.
Enfin moi je suis pas un cador en apnée et j'ai jamais chassé alors... :oups:

18 oct. 2019

Ouaip mais tu peux être un cador en apnée et nulle en chasse..
:-p

18 oct. 2019

The killer instinct....en plus si tu courses et tire une tortue...bad instinct :langue2:

18 oct. 2019

C'est beau la mauvaise foi!
On ne parle pas d'école, mais de démarrer en club en plus tu as des réductions pour le matos.
On va vous donner raison. et bonne journ' les matamores...

18 oct. 201918 oct. 2019

En tout cas les tahitien qui trustent les premières places aux championnats de chasse sous marine n ont pas été en cours d apnée :oups:

18 oct. 2019

Oui là vie est une école !

18 oct. 2019

Sans blagues! le transfert de père en fils, les copains ça vaut tous les clubs.

18 oct. 2019

A priori on peut penser que Nicolas44 qui rêve de pêcher en apnée sous l'eau est doté d'un minimum de bon sens et ne souhaite pas payer ce rêve de sa vie. Lui conseiller de faire ses premières expériences d'apnéiste en milieu encadré avec surveillance rapprochée et donc intervention immédiate en cas de perte de connaissance sous l'eau, quelle qu'en soit la cause, qui aboutit sans aide inéluctablement à une noyade, parait le minimum qu'on puisse lui indiquer.
Ceux qui conseillent de faire n'importe quoi n'ont certainement pas eu l'occasion de voir ce qui se passe quand cela tourne mal en quelques secondes. D'accord c'est alors une retraite de moins à verser. Apprendre pour comprendre permet depuis toujours de minimiser les risques que l'on veut prendre.

18 oct. 2019

Quand votre gamin "fait du sous l'eau", vous:

-appelez les pompiers, il va mourrir c'est sur.

-êtes fier, il se démerde bien, pourtant il a pas fait les bébés nageurs.

-l'attendez pour lui mettre une rouste, ce petit con n'a pas écouté vos précieux conseils.

18 oct. 2019

Simple : je lui ai appris tout ce que je connaissais, gentiment et progressivement. Il savait à peine nager qu'il faisait ses premières apnées en piscine
ça l'a amené au N4 de plongeur...

Même chose le jour où je l'ai surpris en train de vouloir grimper sur le toit. Il n'avait pas 10 ans, et je lui ai appris comment font les couvreurs...

et j'ai des tas d'exemples comme ça.
Ce n'est pas sa faute : quand il est né, il n'avait pas la science infuse.

Et quand il s'est mis au parapente, j'étais heureux qu'il suive la voie de l'apprentissage auprès d'un moniteur plutôt que de considérer qu'il savait déjà tout...

18 oct. 2019

Si tu ne veux pas que je réponde à , je te cite "Pour ceux qui veulent absolument envoyer tout le monde en apprentissage long avant de commencer quoi que ce soit, "

il convient simplement de ne pas l'écrire, surtout en préalable au reste...
Ne sachant pas ce que signifie "apprentissage long", j'ai alors relu un message qui va dans ton sens et qui, lui, précise clairement "5 ans d'études"

... Comme si, en stage de voile, on faisait tout sauf de la voile pratique !

et, à partir du moment où on réfute d'avoir à apprendre quoi que ce soit avant de louer un bateau et d'aller en Corse avec, c'est donc que l'on sait tout ce qu'il y a à savoir pour le faire...

18 oct. 2019

encore une illustration parfaite de "je n'assume pas toujours ce que j'écris, parce que je ne comprends pas ce que j'écris "

quand tu écris : ""Pour ceux qui veulent absolument envoyer tout le monde en apprentissage long avant de commencer quoi que ce soit, ""

tu penses dire quoi, exactement ? ??

18 oct. 2019

Comme d'habitude tu ne lit que la moitié des interventions ou alors tu éludes consciemment ou pas ce que tu ne veux pas entendre (et tu n'est pas le seul).

Ton exemple ci dessus illustre exactement ce que je disais plus haut.

Il y a différentes façons d’apprendre. Le club ou école ou appelez le comme vous voulez en est une, MAIS ça n'est pas la seule.

Personne n'a prétendu tout savoir, loin de la, en tous cas pas moi, mais bon vous (vous, parce que tu n'est pas le seul) lisez ce que vous avez envie de lire juste pour pouvoir alimenter des chamaillerie puériles (comme sur le fil de Calou ou tu ne voyais aucune chamaillerie que pourtant tu n'as pas arrêté d'alimenter...

Bon sur ce, passons à autre chose...

18 oct. 2019

Et voila, illustration parfaite de "je ne lit que ce que j'ai envie de lire et je ne comprend donc rien à ce qui est écrit"

Laisse tomber Persil pas fané, tu perds ton temps et le miens avec.

18 oct. 2019

t'as pas change part l'écriture du sous l'eau
alain :alavotre:

18 oct. 2019

Toute personne homme, femme, enfant peut avoir une réaction inattendue, surtout quand on chatouille les mécanismes automatiques qui nous maintiennent en vie. Sous l'eau une perte de conscience sans secours immédiat est une noyade garantie.
(A noter que le simple contact avec l'eau au niveau des zônes de détection spécialisées entraine une bradycardie, qu'un simple contact d'eau froide sur la muqueuse nasale peut provoquer une syncope réflexe, par exemple)
Sans faire référence à ma qualification de "Médecine de la Plongée et des travaux subaquatiques", qui couvre le suivi des pratiques des amateurs et des professionnels de la plongée et les traitements en caisson hyperbares ou mes 20ans comme médecin hospitalier à travailler avec les équipes de réanimation adulte ou pédiatrique,
ni redétailler les mécanismes des accidents d'apnée rappelés lors de réponses précédentes (consulter la fonction recherche de HeO), puisque vous m'y invitez, j'insiste de nouveau sur le problème des enfants: A SAVOIR ABSOLUMENT:
Noyades des enfants: Les petits enfants sont TRES vulnérables à l'asphyxie aigue. Ils ne se défendent pas ne résistent pas. Le temps entre asphyxie et arrêt cardiaque et détérioration du cerveau est plus court que chez l'adulte. En situation de noyade les tous petits sont immédiatement sidérés.
Et ils n'ont AUCUNE notion du danger de l'eau: toute petite, à peine bu la tasse en piscine tout petit bain, ma fille a couru immédiatement pour sauter dans beaucoup plus d'eau ! J'avais 12ans quand ma petite nièce encore petite est tombée tout juste à côté, tête la première dans 30cm d'eau. Sidérée elle ne faisait rien et sans mon intervention, serait morte.
Il y a plus de 200/ans noyades dont majorité des accidents de piscine (on a battu des records cette année). Les enfants payent très cher le défaut de surveillance des parents et leur inculture sur le comportement des enfants.
APNEE: Pour mes 10ans mon père m'avait offert des PMT, mon rêve. Heureusement que mon oncle m'a sorti de la M... lors de mon premier essai en rivière. Le Film "le Grand Bleu" a été suivi d'une augmentation de noyades chez des jeunes mal inspirés.
Mon fils est allé récupéré un apnéiste chasseur mort d'en 3m d'eau.
Il avait coincé une palme dans les rochers en sortie de port.
Dans le fosse de Charenton à 10m de fond est mort parce qu'il ne faisait pas le signe OK à son binôme de surface. A 5mn il est tout de même allé voir. Trop tard!
Tout mes enfants ont appris très tôt à nager. Idem pour la génération suivante que j'initie dès 7/8ans comme encadrant aussi à l'apnée puis après à la plongée bouteille (mais qui nécessite d'être capable vraiment de comprendre ce qu'on doit faire).
En milieu scolaire piscine l'apnée est interdite car il est impossible de surveiller un groupe pour cette pratique. Malgré cela il y a eu des noyades, en particulier avec aspiration de fond.

27 oct. 2019

Un exemple pratique vécu à Trélazé (ancienne carrière d'ardoise): plongée d'entrainement en eau vraiment froide à 20m de fond, à 3 espacés en triangle d'un 1m, pendeur au centre. Exercice banal de retrait de masque puis remise et vidage. Moi: RAS. Mon ailier gauche qui n'était pas en forme et n'aurait pas du plonger (mais qui soudeur pro se préparait à être plongeur pro car un bon soudeur pro vaut de l'or en plongée), enlève son masque. Le contact de l'eau glacée sur ses narines déclenche immédiatement une syncope réflexe avec perte de connaissance, révulsion des yeux, lâcher de l'embout, et couler à pic garantie sans intervention immédiate. Je vais pour le saisir mais le moniteur en face de lui est encore plus rapide que moi: saisie, remise de l'embout, remontée en urgence.
Notre corps comporte des zônes réflexogènes enseignées en Médecine (et sans doute en Close Combat), bien connues, par exemple dans la sphère ORL, la zône anale, et au niveau des ganglions carotidiens. Mais le visage dispose aussi de détecteurs sensibles de l'eau et du froid.

TOUT notre corps est contrôlé en automatique DYNAMIQUE par un équilibre système sympathique, parasympathique qui réagissent, parfois très brutalement, à toute variation ou agression.
La physiologie est passionnante mais c'est en fait très complexe car tout interfère (consulter un abrégé médical de physiologie).
Notre vie est en fait un miracle de chaque instant.
Livres de Médecine de plongée: Physiologie de la Médecine de de la Plongée B. Broussolle etc. Ellipses (680pages) ; Les accidents du milieu subaquatique et de la plongée libre JP Bonnin etc. Masson (160pages), La Plongée en Apnée J. H. Corriol Masson (150 pages), etc...

18 oct. 2019

@ Outremer: Nous n'avons pas voulu apprendre à nager à nos enfants, nous les avons confiés à des jeunes qualifiés. Superbes résultats.
I Was CG Doris.

24 oct. 2019

Bonjour,

Connaitrais tu un article ou autre source que je pourrais consulter concernant la syncope reflexe du au contact de l eau froide sur la muqueuse nasale?
Le sujet m intrigue.

Cordialement

27 oct. 2019

"par exemple dans la sphère ORL, la zône anale, et au niveau des ganglions carotidiens"

La sphère ORL est donc bien plus étendue que ce que je croyais...

28 oct. 2019

Merci pour les références citées.

18 oct. 2019

je n'ai pas les stats, mais de ce que je vois, beaucoup d'accidents chez des apneistes chevronnés.
Sous l'eau comme au dessus, tout est affaire de mesure, de modestie, et de feeling avec l'environnement, parfois de chance aussi.
Le club peut permettre de progresser plus vite, la technique est importante bien sur, mais ne fait pas tout loin s'en faut, pas de dogme....
Va y tranquilou surtout :)

18 oct. 2019

J’ai commencé à plonger vers 17 ans, à l’époque, pas d’Internet, pas de conseils si on ne connaissait pas de personne compétente. Frustré par nos piètres apnées, on a descendu une poubelle pleine d’air, lesté à l’envers, pour y reprendre une respiration à 5 m de fond et prolonger notre plongée.
Les connaisseurs apprécieront la stupidité de l’idée, on aurait pu mourir 100 fois…
Plus tard, un autre copain qui avait passé le N1 (bouteille) nous entraine dans une palanqué de 5 (dont 4 novices) pour une plongée à 10… 15 m. Il était le seul à avoir un niveau, on avait loué des bouteilles pour l’occasion (pas de niveau requis à l’époque), des bouteilles avec réserve.
Au cours de la plongée, l’un de nous s’est perdu, il est remonté en surface pour voir, il est redescendu et nous a retrouvé, j’ai perdu mon masque sur un coup de palme après l’avoir récupéré, je tombe en panne d’air, je tire la réserve… qui était malheureusement déjà tirée. On a fini la plongée à deux sur un détendeur (les bloques n'étaient pas équipés d’octopus ).
Les connaisseurs apprécieront la encore, la stupidité d’une telle expédition, on aurait pu mourir 1000 fois…
Tout ça pour dire qu’il y a aujourd’hui accès à tant d’informations sur cette activité qu’il est possible de se lancer (dans la pratique de l'apnée "raisonnable") sans forcement faire un stage mais en prenant à minima le soin de s’informer sur les dangers, les choses à faire ou a ne pas faire dans cette discipline.

18 oct. 2019

deux anecdotes pour rigoler:

  • étant gamin nous avions un couple de voisins au camping qui pratiquait chasse sous marine; le gars propose un jour à mon père d'aller plonger un peu avec lui en partant de la plage avec l'équipement de sa femme, chose faite évidemment très rapidement; mon père est revenu quelques minutes plus tard, il avait failli se noyer, portant la ceinture de la femme qui devait peser 20-30kg de plus que lui, il n'a pas réussi à remonter une fois au fond! évidemment dans ses moments là tu ne réfléchis pas et il n'a pas pensé à détacher la ceinture de plomb, heureusement qu'il n'était pas loin de la plage il a marché au fond pour revenir!

  • fin septembre j'avais un bout dans mon hélice, voilier entre deux bouées dans estuaire, j'ai voulu plonger moi même, étant un peu frileux j'ai mis ma combi néoprène de voile légère, et des chaussons de kayak, masque tuba décat et c'est parti, avec un ami qui restait sur le bateau à surveiller au cas ou (y a du courant); ben je n'ai pas réussi à atteindre l'hélice, la combinaison m'empêchait de plonger (je me demande pourquoi du coup on doit porter un gilet au club de voile), je me retrouvais la tête et le corps qui frottaient contre la coque, c'est particulièrement désagréable; j'ai essayé de plonger en canard rien à faire j'avais le cul qui flottait! :-D finalement c'est un copain de mon fils habitué à chasser qui a enlevé ce foutu bout! (et pour un habitué comme lui c'était pas si simple que ça apparemment)

penser aussi avant de plonger aux contre-indications liées à la santé, par exemple moi je n'ai pas le droit de descendre en profondeur (les médecins m'ont dit plongée interdite)

18 oct. 2019

il ne faut pas confondre la terrestre et la marine .
il y en a une qui balaste et l'autre pas .
alain

18 oct. 2019

Ce forum est public plus qu'en paroles les écrits demandent un minimum de réserve.
Forum public, lu quelques fois, pas souvent quand même par des jeunes et aussi par des adultes doux rêveurs, qui, eux ne sont pas issus de familles ou l'on pratique ces sports depuis des générations, des p'tits maraos comme on nous nommait plus souvent à nager la mer qu'a trainner dans les rues.
C'est bien aussi de considérer la faiblesse de l'expression à distance, comment est-on compris??
Donc les "vas-y, lance-toi, rien à foutre de ces conseils de merde, tu prends le bateau, tu pars, moi je l'ai bien fait?! La plongée, pareil, te casses pas la tête - Désolant.
C'est sûr que si j'avais le questionneur devant moi, peut-être serais-je moins catégorique.
Et pour certains, on ne vous connait pas, mais on sait qui vous êtes.

18 oct. 2019

Ou as tu lu des "vas y, rien à foutre" ? pas sur ce fil en tous cas.

18 oct. 201918 oct. 2019

Relis des posts plus haut, c'est exactement ce que l'on comprend.
"S'il fallait..." ... , "ça me mine ce forum....glotte" Pas grave.
On a un spécialiste de la question qui a développé sur le sujet, on va bien le contredire.
D'autres heureusement privilégient la sécurité. On parle avec son passé son expérience aller sur des fortunes et ne pas pouvoir sauver tout le monde, perdre des collègues, alors sans détenir la vérité il y a quand même ici des propos qui peuvent choquer, pour moi ça ne met pas leurs auteurs à l'honneur.
Bonsoir.

18 oct. 2019

On peut aussi faire appel à l'intelligence. C'est sûr qu'un apprentissage dans les règles est la meilleure des solutions, mais les quelques conseils d'"amateur" donnés ici permettent aussi de comprendre qu'il y a des limites au-delà desquelles le danger est réel, et des limites en deçà des quelles il n'est pas pire que ce que rencontrent les p'tits jeunes qui s'amusent à la plage.

Ou alors on part du principe que tout le monde est stupide, mais je ne crois pas que ce soit très réaliste.

19 oct. 2019

Bien sur, pour exemple parmi temps d'autres, les certifications professionnelles maritimes de sécurité qui ont pour but de te créer une intelligence, (le pouvoir d'inter lier les actions en un temps donné.) Pour exemple très basique sur le crash hélico, à l'annonce on doit mettre la main sur la boucle de ceinture, Pourquoi ?
Parce que la grande majorité ne trouvera pas la boucle.
Le monde dans toutes ses contradictions, l'intelligence que l'on pourrait juger naturelle chez un individu n'est surtout pas le contraire
de la connerie. Les deux font souvent bon ménage, un peu de justice pour les imbéciles ! Mais aussi, Quel que soit le niveau pour apprécier une situation savoir rester humble et modeste, sans trop non plus.

19 oct. 2019

La stupidité existe mais ce n'est pas le problème principal. A moins d'être professionnellement, informé ou avoir été par hasard confronté vraiment à ces événements brutaux et quasi immédiats de plongée, il est TRES DIFFICILE de faire admettre vraiment à quelqu'un que nous sommes en fait des machines totalement automatiques sans aucune possibilité de contrôle volontaire de fonctions vitales alors que notre cerveau conscient nous fait croire de bonne foi que nous sommes totalement maître de notre corps.
Cela est impossible quand une passion fanatique fait disparaitre la raison ou le simple bon sens.
Dans tous les accidents le facteur humain est souvent de loin le facteur principal. Mais on peut distinguer tout de même l'ignorance fâcheuse, que l'éducation peut réduire et la volonté délibérée de l'instruit d'ignorer les mises en gardes parfaitement apprises.

19 oct. 2019

"La liberté commence ou l'ignorance finie" Victor Hugo

19 oct. 201919 oct. 2019

Même Totor n'étais pas toujours au mieux de sa forme!

20 oct. 2019

surtout quand il caressait la muse :star2:
alain

21 oct. 201921 oct. 2019

Y'en a ici qu'on baisé sans capote, fais du vélo sans casque, du bateau sans gilet et sans balise, bu à en ronfler, pris assez de médocs pour soigner la moitié du Zimbabwe....

Mais au moment de mettre la tête sous l'eau y'a plus personne ?

Randonner dans2/3mètres d'eau pour cueillir quelques crabes ou tenter de piquer un poisson, ca demande surtout de savoir bien nager et d'être à l'aise ''sous l'eau''....

21 oct. 2019

chut ...voici encore un truc vieux comme le monde mais il ne faut pas trop le diffuser ..le poissonnier doit vivre aussi …

le mieux est d'etre à deux ..mais pas avec un imbecile …
cet été deux plongeurs partent ensemble ..au bout de quelques temps l'un d'entre eux ne voit plus son copain ..il le cherche ,panique ,déclenche les secours ..SNSM, etc etc ...cet abrutie fatigué était devant la télé chez lui ..il était rentré sans prévenir son copain ...il y en a qui sont bas de plafond

21 oct. 201921 oct. 2019

pour repondre à la question ..voici l'hiver qui arrive c'est le bon moment pour s'entrainer …

si tu es bon nageur alors pas de probleme , je conseillerai d'aller voir ce qui est organisé dans la piscine de ton coin .. faire de l'apnée n'apporte pas grand chose ce qu'il faut c'est etre alaise sous l'eau …

pour ce faire inscrit toi à la formation de surveillant de baignade ..on y apprends un tas de petites choses bien utile lorsque l'on fait de la plongée … entre autre quelques notions de secourisme ..et tu apprendras aussi sans doute a savoir marché au fond de la piscine

on dit qu'il faut etre à deux ok mais si l'un a un malaise par exemple que fait l'autre ?? il intervient efficacement ou il panique ,car là chaque seconde compte

et le fait de s'inscrire à cette formation crée aussi un objectif a atteindre ,un savoir a acquérir ,

21 oct. 2019

Là je suis OK 100% avec Calypso.

Mais y'en a qui vont encore se la raconter que tout ça c'est inutile, que si le copain se noie c'est simple yaka aller le chercher épicétout, pas besoin d'une formation "de 5 ans" (sic) pour cela...
et que dans le temps on savait tout ça dès la naissance.

21 oct. 2019

On peut dire, malheureusement, l'apnée maitrisée pousse naturellement fortement à une pratique en solitaire d'autant plus que l'on progresse et que le cerveau conscient découvre un état particulier très séducteur (plongée intérieure, temps suspendu, coupure progressive du réel) et que l'environnement sous-marin peut être fascinant.
Le binôme de surveillance, s'il existe, doit être d'un niveau égal ou mieux, supérieur au pratiquant, car rejoindre un apnéiste inconscient en train de couler, le remonter et le sortir avant la noyade définitive, et faire si nécessaire de la ranimation, demande vraiment un très bon niveau d'entrainement et une bonne maitrise de soi..

21 oct. 2019

Exact. Mais c'est compliqué de trouver quelqu'un du même niveau.

En plongée par exemple, j'estime être bien plus en sécurité en étant seul qu'en emmenant une palanquée de touristes qui comptent sur moi, et paniqueraient tous s'il m'arrivait un pépin (et je parle d'expérience... )

L'exercice dont tu parles est du niveau du monitorat de plongée...

21 oct. 2019

Il peut y avoir effectivement une distance entre le théorique règlementaire et la réalité vécue.
A titre perso j'ai pour principe d'être en mesure de compter d'abord sur moi avant de compter sur les autres (nécessité hélas vérifié). Mais cela suppose qu'on ait un niveau de formation adapté à la situation du moment.
Aussi, je conseille toujours à ceux qui veulent plonger de faire l'effort (certain) de suivre, s'ils le peuvent, le cursus jusqu'au niveau autonome. Cela permet aussi d'offrir au compagnon de plongée une bonne garantie en retour.
L'idéal serait de ne plonger qu'avec un binôme habituel qu'on connait bien, qui vous connait aussi bien, et sur lequel on puisse compter vraiment. (Certains marchent comme cela). Malheureusement en plongées touristiques organisées cela n'est pas possible et il faut par principe faire confiance à l'autre (et réciproquement) tout en se méfiant.
A technique égale il peut y avoir des différences d'interprétation d'une situation limite mais dans ce cas l'application des règles admises par tous va plutôt dans le sens de la sécurité.
Pour résumé: La plongée est une activité à prendre au sérieux et qui s'apprend.

21 oct. 2019

et lorsque l'on est skippeur pouvoir plongé pour enlever un bout dans l'helice ou sur son ancre c'est bien utile ...et aussi avoir quelques basse élementaire de secourisme peut rendre service ou tout au moins éviter de faire une grosse connerie …

enfin à chacun de voir … plus les permis et on est au top :mdr:

21 oct. 2019

et le fusil tu le met ou quand tu enlèves le bout dans l'hélice ,je crois que tu est hors sujet ,on est parti sur la chasse ,évidemment à force de tirer dessus elle casse .
alain :mdr: :tesur:

21 oct. 2019

Comme ça on est d'accord?!
À deux quand on peut, chacun son tour ainsi on peut se refaire la cerise. Connaitre ses limites, se faire son petit programme, en rester là.

23 oct. 2019

dans les années 90 j'ai acheté un dufour 2800 tdf qui était à l'abandon au port marchand de toulon avec 10cm de moules et huitres sous la coque .
pour l'amener au chantier à hyeres je suis venu avec le matos de plongée et une spatule pour enlever tout ça .
je n'ai jamais vu autant de poissons autour de moi ,l'embarras du choix ,dorades ,loups, mulets de belle taille ,j'ai regrêtté de n'avoir pas pris mon fusil .mais finalement j'en ai tellement tués que c'était pas mal aussi de les nourrir .
alain

23 oct. 201923 oct. 2019

Palpitant comme expérience ...
Le Dufour 2800 n'ayant JAMAIS ETE UTILISE sur le TDF ... :reflechi: :goodbye:

Les supports du TDF étant dans l'ordre chronologique :
Ecume de mer
First 30
Rush
Selection
Jod 35
Mumm / Farr 30
M34
Diam 24

25 oct. 2019

Pour revenir au post, est-il toujours interdit - pour protéger les poissons - d'avoir une petite bouteille d'air sur le même bateau qu'un fusil de chasse ? On a évoqué sur un autre fil ces petites bouteilles, qui pourraient être éventuellement bloquées par un plomb officiel pour éviter les abus, mais seraient une solution pour un binome accompagnateur de niveau égal ou inférieur au chasseur.
Car si ma fille, chasseresse émérite et souvent solitaire, a un malaise, je serais à 68 balais désormais incapable de retourner la chercher au-delà de 5/6 mètres en apnée pure sans y laisser deux peaux au lieu d'une.
Ce serait à creuser pour faire éventuellement évoluer la réglementation.

25 oct. 2019

J'ai embarqué sur TURBIDITE un été arbalète et bouteilles de plongée. J'avais fait la demande motivée et justifiée à la préfecture maritime. J'ai eut une autorisation limitée dans le temps (15 jours, le temps de la croisière).
Dans ton cas, je ne pense pas que les AFF-mar refuseraient une dérogation.

26 oct. 2019

Merci du tuyau, je n'avais pas pensé qu'effectivement on pouvait peut-être obtenir une dérogation, facilitée par exemple si l'on peut trouver une option de plombage de la bouteille fiable au regard des autorités.
Pour l'instant, pas le temps, mais je vais creuser et si j'ai du nouveau, je vous préviens.

27 oct. 2019

normalement sur un navire habité les deux peuvent cohabiter .
évidement il faut les utiliser séparément .
alain

27 oct. 2019

Si je comprend bien, la chasse sous-marine avec bouteilles serait interdite?
Si oui, pourquoi?
Merci.

28 oct. 2019

Premièrement si tu peux rester sans bouger sous l eau pendant plusieurs minutes a attendre le poisson, il n a aucune chance.
De même que la pêche a la grenade.

De plus, la pratique de la plongée bouteille impose de respecter plusieurs règles de sécurité pas vraiment compatible (ou difficilement) avec la pratique de la chasse comme par exemple ne pas faire de yoyo ( descente/remontée successive) palier de décompression a faire au bout d un certain temps/profondeur , ne pas remonter rapidement ect...
La pratique de la chasse avec bouteille serait une activité très risquée sans une vrai formation.

Dans la pratique il existe quand même quelques exceptions comme par exemple le droit de chasser les poissons lions dans certaines iles des Antilles avec bouteilles.( ce poisson étant considéré comm nuisible).

Fab

30 oct. 2019

Nicolas44, une petite vidéo qui peut t'aider à te lancer dans peu d'eau donc sans se faire peur et risques très limités. Pour ma part c'est comme ca que j'ai commencé, j'en suis pas mort lui non plus. si tu veux monter en puissance, tu pourras ensuite prendre des cours sois en club sois avec un pote.

30 oct. 2019

Merci c'est sympa comme vidéo.

31 oct. 2019

@tangnard
Excellente cette video !
Dommage qu'il y ait autant de liaisons malencontreuses dans le commentaire, mais c'est un détail, bien sûr...

31 oct. 201931 oct. 2019

Superbe video qui explique bien comment chasser en bordure dans peu d'eau. tout à fait le genre de chasses que l'on peut pratiquer en bordure des mouillages.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (79)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021