j'y vais ou j'y vais pas?

Depuis le temps que j'en rêvais, les conditions sont pratiquement réunies pour acheter un catamaran et partir en famille 2 ou 3 ans dans les Antilles. Mais impossible de me décider et de quitter un bon job à l'approche de la cinquantaine. Alors en attendant que je veuiile bien me décider, voici quelques questions soumises à vos expériences:
- Antilles ou Méditerranée? Je partais pltutôt pour les Antilles à cause de la météo moins capricieuse (hors cyclônes)
- Voile ou moteur? Je n'ai jamais navigué sur un trawler, mais quand je vois leur prix (d'occase) et le fait que notre but est plus de visiter des endroits sympas et de faire des rencontres que de bouffer des miles, pourquoi pas?

L'équipage
10 juil. 2013

si tu doutes c'est que tu n'es pas pret ,garde ton bon job ! :-)

12 juil. 2013

C'est sur qu'a cinquante ans , la bonne idée c'est de lacher un bon job pour partir faire une balade de 3 ans aux antilles ; a ton retour , a 53 ans , les employeurs vont te faire un pont d'or pour te réembaucher ; c'est bien connu que les quinquas , au niveau des recruteurs , c'est le produit phare :doc: :doc: :doc: :doc:
Désolé d'être aussi peu romantique , mais dans un univers en pleine crise , et quand on a une famille a charge , il faut avoir conscience de certaines realités ...

13 juil. 2013

Toute la famille est d'accord?

les conditions matérielles étant satisfaisantes, la vraie question semble être "ai-je vraiment envie de le faire ?"

et là, on ne peut pas répondre à ta place !

12 juil. 2013

Je sais que tu as raison Burgou. C'est d'ailleurs pour ça que je t'écris depuis mon bureau et pas depuis mon cockpit.

Mais essayons de voir les choses autrement: après avoir travaillé et économisé 30 ans, j'ai maintenant zéro dettes, une maison et deux appartements qui me rapportent 1000 euros par mois. A 55 ans 1000 euros supplémentaires de pré-retraite arriveront. Et j'ai suffisament de côté pour acheter un bon et confortable quillard (voir un cata).

Et je n'ai pas envie d'être le plus riche du cimetière comme disait Coluche...

13 juil. 2013

Comment peut-on penser une seconde qu'une personne étrangère ( donc n'ayant connaissance que d'une faible partie des tenants et des aboutissants) puisse répondre mieux que soi-même à ce genre d'intérrogation?
Et quelquesoit la réponse donnée qui de sensé songerait à la suivre ?
C'est vrai que sans ce genre de question, le forum ne survivrait pas... :oups:
:jelaferme:

10 juil. 2013

Si vous n'y allez pas vous ne serez jamais

11 juil. 2013

Merci pour vos avis. Effectivement si j'hésite il vaut mieux attendre, d'autant que les prix n'en finissent pas de baisser.
Allez encore 1 an...

Maintenant: Antilles ou Méditerrannée?

12 juil. 2013

Antilles avec un voilier, voire un cata, à acheter sur place...
Pendant la "bonne saison" (décembre à juin, grosso modo), le vent est régulier, on navigue rarement au moteur.
Méditerranée avec un trawler ? c'est certainement la zone de nav où ce type de navire est très agréable.

11 juil. 2013

mais a force d'attendre on ne part jamais ... :reflechi:

11 juil. 2013

C'est peut être que le départ n'était pas ce qu'il y avait de mieux à vivre

11 juil. 2013

A la belote on dit : "hésiter, c'est aller"
:acheval:

11 juil. 2013

:non::non: :non: A la belote on se tait ! ;-)

11 juil. 2013

A 45 ans, avec un très bon boulot, mon patron a accepté que je parte 2 ans avec femme et enfants, sans solde bien sûr. Mais nous avions longtemps économisé. Au retour, j'avais la garantie de retrouver mon job.

Nous sommes partis depuis la Belgique pour aller aux antilles. Mais il est vrai que nous n'avions aucune hésitation, car nous voulions le faire, tous ensemble et nous avions des métiers (infirmière pour ma femme)suivi des formations (instructeur plongée sous marine pour moi) qui nous permettaient, le cas échéant de trouver du travail. Mais je pense aussi, comme d'autres, qu'il ne faut pas trop attendre, sinon, on ne part jamais et puis vient un moment où c'est trop tard...

A refaire, je referais, sans la moindre hésitation. Car le bénéfice que l'on retire d'un long voyage est tout bonnement incalculable. Mais ça ne veut pas dire non plus qu'il faut faire n'importe quoi. La préparation, par exemple, est essentielle.

Quant à savoir s'il vaut mieux la med ou les Antilles, je ne peux pas t'aider, n'ayant jamais en méd.

11 juil. 2013

Bonjour Bleutoutbleu,

Je suis dans un cas de figure très similaire.
ton expérience m'intéresse, comme par exemple la préparation, la scolarité des enfants, l'assurance santé, le retour au travail et aux études,...

Quel type de bateau avais-tu, et comment vous êtes-vous préparés? ? Après coup, quelles recommendations donnerais-tu sur les choses à faire/ne pas faire?

Je me rends bien compte qu'à force d'attendre et d'économiser, le plus dur est de franchir le pas...

12 juil. 2013

Non.. le plus dur, c'est de rentrer quand on est parti !! :non:

13 juil. 2013

rentrer, encore, ça va.... mais se réhabituer à la vie trépidante...... :lavache:

13 juil. 2013

Rentrer, c'est presque facile, certainement l'habitude de l'aventure, de l'imprévue...
Par cotre comme le dit "Catpain Achab", se réhabituer c'est un autre monde, pour ma part j'ai du laissé ce disperser mon "avant" au grès des milles, aujourd'hui, ce qui reste de moi, a du mal pour ce trouver une vie trépidante, alors pour ce qui est du coté professionnel, c'est encore plus compliqué, n'aidant pas la barre de la cinquantaine légèrement dépassé...
une chose à retenir "du moins c'est valable pour moi"...
On peut prévoir son départ, pas son retour.

Du sextant au gps, tu auras toujours un but géographique avec de forte probabilité d’allée la ou tu veux.
Par contre là ou tu veux aller, tu ne peux pas n matérialiser, ni quantifier, ni diriger, là ou ton âme, ton cœur, ton esprit, te conduirons.

13 juil. 2013

Pourquoi se limiter à un choix tout ou rien ?
Tu pourrais garder ton job et naviguer aussi souvent qu'il te le permet : soit en week-ends ou petites vacances, là c'est mieux d'être en med pour limiter le voyage à chaque fois ; soit par périodes plus longues et moins fréquentes, en particulier en hiver et les Antilles sont parfaites.
J'ai appliqué ces deux schémas en alternance et je travaille toujours.
Le voyage de 2 ou 3 ans je le prévois plus tard, à la vraie retraite.
Question d'équilibre et de calcul de moyens, pas toujours évident parce que le budget prévisionnel d'un bateau... est régulièrement explosé !

15 juil. 201315 juil. 2013

quelle idee de se damander quand on part:
On part si on a les sous, et que ce projet ne vous oblige pas a manger des racines sous les ponts le reste de la vie..
.
Si on a deja , la maison, la future retraite ( bonne si je comprends bien), de quoi acheter le bateau ( assez cher si je comprends aussi), encore une reserve peu etre, , il ne semble pas y avoir de probleme d'argent. sinon pas un cata mais un mono.
Mais est ce vraiment le projet de ta vie?ou juste une envie..
.
On est trop vieux quand on peut plus monter au mat seul !

15 juil. 2013

"On est trop vieux quand on peut plus monter au mat seul !"

et une étoile !
Alain :-/

15 juil. 2013

Bonjour,
J'ai sauté le pas il y a quelque temps. + de 60 ans, maison presque payée, enfants élevés, job bien payé et à 2 ans de la retraite. Nous avions les moyens financiers de nous offrir le bateau de nos rêves. Si nous ne le faisions pas maintenant, nous ne le ferions jamais ... et aurions des regrets pour le restant de nos jours.
Ras le bol de vivre de rêves inassouvis. Mais il faut agir de façon responsable, ne pas lâcher la proie pour l'ombre.
Pour ma part, j'ai jusqu'à la retraite pour me préparer (ainsi que le bateau), et ensuite, nous partons pour une nouvelle vie.
Si je peux me permettre quelques conseils
- Assurer l'avenir financier
- Avoir un projet de vie embarquée, de voyage
- Adapter son achat au projet
- Se préparer psychologiquement et techniquement
- Etre certain que l'équipage (à 2 ou plus) est sur la même longueur d'onde
- Assumer ses choix et se lancer
C'est, à mon sens, le plus sûr moyen de ne pas finir comme un vieux croûton aigri "j'aurais pu, mais j'ai pas su ..."
Je précise à motutunga qu'à 62 balais je monte au mât. Y'a pas d'âge quand on aime ...
Bon été nautique à tous
:pouce:

15 juil. 2013

j'espere bien parce que j'ai 55 ans et pas encore les moyens de repartir

15 juil. 2013

Pour ce qui est de grimper au mât, ça me rappelle la fin de Louis Bernicot. :heu:

15 juil. 2013

Who dares win !

:bravo:

15 juil. 2013

Si tu as des sous, si ta famille (la femme surtout !) est d'accord tu pars, tu pars... N'hésite pas une seconde de plus.
Tu sais déjà à peu près ce qui t'attends en restant ici, de nouvelles taxes, de nouveaux impôts, des grèves, des manifs, des truands à tous les coins de rue, la maladie peut-être (il faut y penser avant) et le regret voire le remord de n'être pas parti.
Antilles ou Méditerranée ? Si c'est pour revenir pas trop tard la Med c'est bien, si c'est pour revenir peut-être plus tard je pense que les Antilles c'est mieux mais là je ne connais pas.
Cata ? Quillard ? trawler ? Moi je suis pour le cata ou le trawler mais je dis ça alors que j'ai un quillard alors c'est un avis peu fiable.

15 juil. 2013

les antilles , beaucoup de monde , y aller pour voir car c'est a voir et c'est un trajet facile, puis envisager autre chose de plus "exotique " si on veut persister

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ile Grande août 2021

Souvenir d'été

  • 4.5 (61)

Ile Grande août 2021

novembre 2021