J'espère qu'il va prendre cher

Une pensée pour la SNSM....

www.ouest-france.fr[...]5946441

L'équipage
02 sept. 2018
02 sept. 2018

je vois que la Bretagne aussi a son lot de dégénérés...
L'article laisse penser que malheureusement il ne va pas prendre si cher que ça...

02 sept. 2018

çuilà faudrait lui faire passer le permis voile :mdr:

02 sept. 2018

non : le lui retirer...

02 sept. 2018

c'est peut être un motoriste qui a tiré la fusée dans ce cas il devrait avoir déjà un permis .. :heu:

02 sept. 2018

ça me fait penser qu'une fois j'ai porté secours à un petit bateau en difficulté dans la rade de Toulon. Un simple remorquage d'un petit pêche promenade en panne en train de se mettre dans les rochers de la digue de la rade par ~20 nds de vent.

Le gars avait tiré une fusé rouge, ce qui nous avait fait dérouté pour aller le remorquer. Mais je n'ai pas pensé à prévenir le cross qui aurait pus envoyer des secours pour rien du coup?

J'avais juste prévenu le port de Toulon que je ramenait un bateau en remorque pour qu'il le prenne à l'entrée et l'amarre au ponton d'accueil.

D'après vous, il aurait fallut que j'appelle le cross? Le remorquage n'avait pas été très long.

02 sept. 201802 sept. 2018

le cross aurait dû être prévenu effectivement, pour éviter la mise en oeuvre d'autres moyens de secours.
Mais bon, tu as fais l'essentiel, tu lui as sorti le cul des ronces ;-), le reste est secondaire.
Il vaut mieux un doublon sur une inter que personne , et le port de toulon a dû transmettre l'info au cross

02 sept. 201802 sept. 2018

S’il faut appeler le cross à chaque fois qu’on tire un coup !!!

Ok je sors :mdr: :mdr: :mdr:

Par contre venant d’un breton ça m’etonnes, j’en reste bouche bée !!! Sûrement un réfugié de la canicule sudiste exilé dans vos provinces :oups: :lavache:

03 sept. 2018

Ce n'est pas parce-que ça c'est passé près de Trébeurden que l'auteur de cette connerie est breton... chez nous aussi on a notre lot de touristes.

03 sept. 2018

Personne n'est parfait...ça ne me viendrait pas à l'idée de péter une fusée comme ça, mais je n'aurais jamais pensé que toute la chaine secours se déclenche suite à ça....je pensais que ces genres de fusée étaient juste destinées à attirer l'attention des secours - une fois ceux ci lancés- ou d'un autre bateau dans la zone où l'on est en difficulté...APRES mayday vhf, déclenchement epirb, etc...
perso, je suis surpris par l'hyper réactivité des secours dans la zone....ça fout même les jetons, du coup, si je viens par là bas, je vais y réfléchir à deux fois avant d'allumer une clope...

03 sept. 2018

Petite idée pour ton prochain fil: Qu'est-ce que le Ripam ou Colreg? Doit-on vraiment le lire avant de partir en mer?

Quand il est écrit que des signaux comme les fusées traduisent la détresse et le besoin de secours, est-ce pour du vrai?

03 sept. 2018

rappel : il a écrit : "ça ne me viendrait pas à l'idée de péter une fusée comme ça"
ouais ben manifestement il y en a qui n'hésite pas, hein.
Ne serait ce que ce gus en Bretagne, mais aussi tous ces pseudos "marins" le soir du 14 juillet...

alors peut être un ton plus adéquat à la pratique d'un forum sur la mer ? c'est trop difficile ? ? ?
sortir au vent, ça détend...

c'est chiant cette ambiance de harcèlement que vous entretenez.

03 sept. 2018

hum...d'une part, je ne vois pas trop l'intérêt d'être sarcastique dans une réponse...(je t'épargne mes commentaires sur les joies solitaires)
d'autre part, je crois que tu n'as bien compris mon post...voire que tu n'as pas lu le suivant...

03 sept. 2018

Pour moi une fusée rouge équivaut à un mayday.

Dans l'épisode que je raconte plus haut, j'étais en train de me demander si les gars avaient vraiment besoin d'aide, de loin, pas évident à voir, ils étaient juste très près de la digue.
Quand ils ont tiré une fusée rouge, la, plus d’hésitation j'ai viré tout de suite pour aller les tirer de la.

Ils n'avaient pas de VHF, donc la fusée était bien utilisée pour demander de l'aide.

03 sept. 2018

oui, ma réponse est ambigue, mais c'est ce que je voulais dire...je vais tirer une fusée, si je suis en difficulté, ET que je vois passer un bateau à proximité, ET qu'il ne répond pas à ma vhf (ou vhf en panne)...car tirer la fusée en l'air au hasard, en espérant qu'un bateau la voit, c'est un peu risquer d'en gacher une pour rien...la fusée balancée au pifomètre, c'est vraiment quand le bateau a coulé, et que la survie est en train de se dégonfler... :mdr:

03 sept. 2018

tu as 100 % raison

03 sept. 2018

il y a de nombreuses sorties de la snsm parcequ'un couillon a pété une fusée juste pour rire, y compris le 14 juillet ou le 31 décembre.
Dans le doute le cross fait sortir les bénévoles pour plusieurs heures de recherches pour rien......

03 sept. 201803 sept. 2018

Ce qui est également surprenant c'est qu'ils soient parvenus à retrouver le bateau qui l'avait lancé...
ou alors le type n'a vraiment pas réalisé la portée de son geste, il est resté dans la zone en sifflant du Champomy...
J'imagine le mec avec l'hélico au dessus l'interrogeant au porte-voix : " c'est vous qui avez tiré une fusée?"..."ben oui, c'est l'anniv de Jessifer, pourquoi?" :mdr:

03 sept. 2018

Ben non logique... il cherche un voilier en détresse pas les bidochons fetant leur anniv en mer ... et le porte voix :mdr: on parle dhelico à turbine, déjà rester debout à côté c'est chaud quand à s'entendre respirer....

03 sept. 2018

Trois heures pour retrouver un gars qui était au port, c'était par gros temps au moins ? :lavache:

03 sept. 2018

De nouveau, l'amende ne sert à rien ; d'autant qu'elle sera toujours réduite au Tribunal
Il suffit de lui présenter la note complète bien justifiée. Et là, ça risque de lui couter un bras

peut-être que s'il avait eu son permis ?

:acheval:

12 sept. 2018

Sûr ! D'ailleurs, si tu vas à Paris, tu te rends rapidement compte que tous ceux qui klaxonnent parce que ça n'avance pas assez vite n'ont pas leur permis ;-)

12 sept. 2018

pas si sûr.
si je ne me trompe ce genre d'infraction relève du tribunal maritime et en général ils ont plutôt la main lourde face à ce genre de comportement tout sauf marin.
ils sont bien capables de rajouter une belle amende aux frais de recherche et ce en toute légalité.
jpierre

11 sept. 2018

Un peu HS, mais pour moi, tirer une fusée rouge près des côtes (à terre ou en mer) équivaut à un signal de détresse, justifié ou non (on ne connaît pas le niveau de stress du lanceur. C'est identique comme "bêtise" à ceux qui, chaque année, font du hors piste à ski et se font prendre dans les avalanches malgré les panneaux, avertissements télé ou locaux.
Dans tous ces cas, rappel à la loi, présentation de la facture et publicité. Après, ok, amende si on veut.
Mais dans tous les cas, une honte publique vaut mieux qu'une amende minimale en regard des efforts financiers et humains, des prises de risque de ces sauveteurs tant terrestres que marins.
Mais je dois être considéré comme un extrémiste et un doux rêveur...

11 sept. 2018

hello,
ni extrémiste ni doux rêveur.
en suisse, pays que je connais bien, les secours sont payant et la facture peut vite monter en fonction des moyens engagés (200€ la minute d’hélico par exemple).
c'est extrêmement dissuasif pour deux choses:
- partir sans avoir connaissance des risques et sans équipement adéquat
- ne pas avoir contracter une assurance qui prendra les frais en charge en gardant à l'esprit qu'elle ne le fera très souvent qu'a condition d'une réelle détresse (j'appelle les secours parce que j'en ai marre de marcher peut couter un bras, voir l'épaule avec)
dans notre beau pays, les secours à personne sont gratuit mais pas ceux pour le matériel qui sont généralement pris en charge par les assureurs d'où une certaine insouciance (c'est un euphémisme) de notre part.
:oups:
je vais certainement me faire mal voir mais je suis pour une fois du coté sombre de la force et plus en accord avec ce qui se passe en suisse.
il y a chez nous trop de gens qui ne tiennent aucunement compte de ce qu'implique une demande secours en terme de moyens techniques et surtout humains, le fait de rendre systématique le paiement du cout de ces moyens rendrait certainement les appels au secours moins nombreux et surtout beaucoup plus justifiés.
nous sommes encore un des rares espaces de liberté, mais si nous ne nous responsabilisons pas, celle-ci ira decrescendo rapidement et comme en ce bas monde il ne faut pas compter que la simple éducation permette un fonctionnement normal des secours il faut envisager de taper là ou le bât blesse, au porte-feuille...
cordialement
jpierre

11 sept. 201811 sept. 2018

point de vu un peu différent
Le gars est un imbécile d'avoir fait ça pas de discussion sur le sujet.
Je serai un peu plus mitigé que vous tous sur le côté "recherche pour rien, sauveteur dérangé, bénévole sorti pluseirues heures etc ..." sous entendu le cout pour la société.

Je vous invite a lire le bilan d'activité 2015 de la Premar (le plus récent disponible).
www.premar-manche.gouv.fr[...]015.pdf

Vous y découvrirez que sur les 1527 opérations
45 % de sauvetages - 38 % d'assistance - et les 17 % restant ???? j'en déduis entrainement - sortie de routine.

si vous regardez les moyens aériens

Hélicoptère Lourd
102 opérations
40 entrainements
3 vol marée (surveillance)

Dragon
123 operations
37 entrainement
29 vol marée

etc.. etc ...

Bref une bonne partie du temps n'est pas consacré au sauvetage - pas de reproche - c'est juste un constat.

Moralité je ne pense pas que cette sortie "inutile" ai réellement un cout pour la société.
Les gars ne peuvent rester a terre trop longtemps. Cette sortie a dut se substituer a des heures d'entrainement sur le planning annuel, voila tout.

11 sept. 2018

"Moralité je ne pense pas que cette sortie "inutile" ai réellement un cout pour la société.
Les gars ne peuvent rester a terre trop longtemps. Cette sortie a dut se substituer a des heures d'entrainement sur le planning annuel, voila tout."
à ceci près qu'un entrainement est planifié et permet aux intervenants de se rendre disponibles sans que ceci n'interfère sur l'organisation de leurs autres activités courantes puisque prévus
dans le cas qui nous intéresse, il a fallut partir au pied levé sur alerte en laissant tomber ce que l'on faisait.
même si cela peut être formateur, ce n'est amha absolument pas la même chose.
jpierre

11 sept. 2018

je ne pense pas, les entraînement sont planifié longtemps à l'avance et largement préparés.
dans tous les cas, sauf intervention en cours d'exercice, ils ont de toute façon lieu car les cas de figure envisagés dans ce cadre là sont le plus souvent complexes afin de permettre à chacun de savoir réagir dans ce type de situations.
une recherche est une activité régulière qui ne nécessite pas d'entrainement particulier.
les heures de vol entrainées par cet imbécile sont donc un supplément à la charge de la collectivité dont il serait bon qu'il soit redevable afin que ce genre de déclenchements des secours, quel que soit leur nombre, n'aient plus cours.
enfin, encore une fois c'est juste mon humble avis.
jpierre

11 sept. 201811 sept. 2018

On est bien d'accord ça a dérangé des gars qui étaient d'astreinte près à bondir ...

mon esprit était plus focalisé sur le cout financier.
Je pense avant tout au moyen aérien qui coute très cher, avec ou sans cette sortie le nombre d'heures de vol à la fin de l'année aurait probablement était équivalent.

11 sept. 2018

Un jour en rentrant de nuit de Porquerolles vers vers Port de Bouc fusées s'élevant des Calanques je contacte les "zotorité" : je me déroute ?

"euh non nous sommes le 14 Juillet sans doute des c..."
du vécu :-)

11 sept. 2018

D aussi loin que je me souvienne, une ou deux fois par an des bateaux partent avec le flot dans le fond de l estuaire. Rupture d aussière, de chaîne de mouillage. Ils se banquent dans les prés salés. Les autochtones ont pris l habitude de les sécuriser en les ancrant en attendant que leur proprio soit mis au courant.
Ces dernières années, suite Aux appels téléphoniques de marcheurs/promeneurs/déambulateurs, le cross entre dans la danse. Du coup survol en hélico pour voir si qq. un est à bord, mise à l eau des zods SNSM les plus proches, gendarmerie patrouillant sur les rives, etc.. bref, une débauche de moyen pour pas grand chose. Mais difficile d incrimer les secours, à partir du moment où on fait appel à eux.

12 sept. 2018

OSTAR 1968, la concurrente Edith Baumann appelle au secours au bout de quelques jours.
Très gros moyens étatiques utilisés pour venir en aide car infortune de mer plutôt loin des côtes. De mémoire les avions de recherche ne pouvaient aller sur zone et revenir à leur base. Donc obligation de traverser la mare aux harengs.
Les médias s'emparent de l'affaire et s'interrogent sur le coût de l'opération.
Réponse abrupte des autorités maritimes:
"De toute façon, les moyens déployés auraient été en l'air; au lieu de chercher un leure, nous avons cherché un être humain, c'est plus utile."
Fin de communication!

Dans les appels à priori abusifs.
Saint Tropez, baie des Canoubiers, grand beau temps en milieu d'après midi du mois d'août. Des bateaux partout. une fusée rouge s'élève devant la villa Von Opel. En dessous un hors-bord qui s'est posé sur une matte.
5 bonnes minutes après, il etait à nouveau à flot.
Indispensable la fusée, avant analyse de là situations?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (159)

novembre 2021