"je vous achéte votre bateau"

Ces 5 mots, ont été prononcé et je suis resté couillon ...

A l'occasion des Nautiques de PC, j'ai proposé mon bateau à la vente à un prix que j'estimais correct compte tenu de son état. Les acheteurs potentiels ont défilé, la plupart très sympas et quelque uns très intéressés. Ça m'a surpris et dés le vendredi , j'ai eu le sentiment diffus que CA pouvait LE FAIRE !

Pourquoi ce post... J'ai vendu des tas de trucs (c'est mon métier ), des biens auxquels je tenais, voitures, motos , maisons ... mais jamais je n'ai eu autant d'émotions en me séparant de mon précieux compagnon.
je me suis coupé un bras et le "deuil" est douloureux !!
J'explique ce sentiment douloureux à la hauteur des émotions et des bonheurs vécus à son bord.

Maintenant, c'est le temps de la réflexion (pas désagréable d'ailleurs) . Point de départ Un truc qui flotte et qui avance avec des voiles. Mon futur sera déterminé par l'usage et le budget que je vais accorder à cette nouvelle vie.

Avec l'expérience acquise mon choix va être raisonné (bateau et raisonné ne sont pas incompatibles quand c'est vital...), je vais prendre le temps de louer pour vivre et ressentir en situation mon prochain compagnon.
C'est de la philosophie... de taverne mais je voulais l'écrire et je serais heureux de lire vos commentaires en buvant mon café ou une petite bière :)

L'équipage
04 avr. 2018
04 avr. 2018

j'entend souvent dire la phrase : on est heureux deux fois a l'achat et a la vente du bateau . la vente est un déchirement pour moi , un peu comme perdre un animal familier .

04 avr. 2018

bonjour,
j'ai ressenti ce sentiment en 92 quand j'ai vendu mon neptune 99
que j'avais depuis 12ans ...
beaucoup d'autres ont défilés et comme c'était mon métier ,je n'y attachai pas beaucoup d'importance .
mais celui-ci que j'ai depuis 2011 je sais que ce sera le dernier .
donc ,rien que d'envisager la vente ça me file le bourdon .
et un sentiment de vide qu'il faudra combler et comme la nature en a horreur .......

04 avr. 2018

Fontaine,,,,, je ne boirai pas de ton eau !!!!!!!!!!!!!

04 avr. 201804 avr. 2018

Oui, ça m'a fait ça aussi quand j'ai vendu mon précédent bateau, pourtant j'avais le projet d'en racheter un plus grand, plus beau, plus rapide, plus... bref

Mais quand le p'tit jeune m'a dis "ok, je le prend", je me suis retrouvé tout con, pourtant je suis très rationnel et je ne pensais pas que ce genre de sentiments étaient pour moi, mais j'y avait mis tellement de moi même et passé tellement de labeurs et de bons moments que j'y était attaché.

Un bateau n'est pas un objet comme un autre, ça n'a rien à voir avec une moto ou une voiture, je ne m'y attendais pas au début.

Un jour il y a longtemps, un gars m'avais dis "mon bateau est un prolongement de moi même". C'était à l'occasion d'une discussion sur la location et il m'expliquait pourquoi, pour lui, ça n'était pas la même chose de louer ou d'être propriétaire.
A l'époque, je n'avais pas compris cette phrase, mais maintenant, je pense commencer à comprendre ce qu'il voulais dire.

J'ose pas imaginer le jour ou je devrait vendre mon bateau actuel ...

04 avr. 2018

C'est si vrai...sauf pour certaines voitures et motos qui peuvent rentrer dans les mêmes catégories : je ne m'imagine pas vendre la vieille Harley que je possède depuis 99 et qui restera definitivement dans la famille idem j'imagine pour une vieille Jaguar ou Traction familiale. ..C'est sûr qu'une Yamaha ou une Clio seront plus dures à charger d'âme...

04 avr. 2018

:-D
Rien, j'ai aussi une Honda (excellent produit industriel et standardisé d'une fiabilité exceptionnelle) mais la vendre ne me ferait ni chaud ni froid, sachant que je trouverais le lendemain exactement la même...Ce froid produit jamais en panne et pourtant bien plus utilisé, n'à jamais réussi à me faire battre le coeur de la même manière que l'engin de Milwaukee, bourré de défauts et modifié à le rendre unique...
Je pense que c'est le même sentiment qu'on peut ressentir entre le bateau de loc tuperware standard de grand chantier français et le vieux ketch anglais qui traine dans la famille depuis plusieurs générations...

04 avr. 2018

Qu'est ce t'as contre les japonaises ?

04 avr. 2018

je vais vendre mon bateau à la fin avril .....ayant trouvé un acheteur plus rapidement que ce que je pensais !!...mes recherches pour une nouvelle monture sont très difficiles......suis peut être trop exigent dans les détails ?
je me demande déjà si je n'ai pas fait une grosse bêtise de vendre !!!!
résultat : j'ai aussi le bourdon..

04 avr. 2018

Achat du premier voilier par mes parents : j avais 16ans.
Achat de mon 1er voilier 54 ans.
Entre temps location.
Je pense que cela sera le dernier ou alors miracle.
Et encore c est pas celui de mon rêve, de voyage, en alu, comme je l aurais dessiné moi même.
Avec tous les trucs pensés,réfléchis ,mûris de ce que tu as vécu et entendu du vécu des autres.
Le bout de toi même qui te permet de fuir le quotidien, de vivre ce monde de beauté,de saveur,de mer chaude, d îles et continents insolites.
D avoir le sentiment de parcourir un rêve, ton rêve d enfant, d aventurier, d explorateur.
Tu te niche alors dans du standard que tu améliores,et c est ce temps là qui est difficile à vendre, car ton rêve tu t y accroche en disant, la prochaine fois, je ferai...
Pour l instant, je voudrais avoir la possibilité de faire...un petit bout de rêve...

04 avr. 2018

je suis dans le même état d'esprit. Je dois sortir de l'eau le bateau c'est après midi (il pleut). le nouvel acquéreur doit le récupérer dimanche.
Bref, un sentiment partagé, à l'idée de le voir partir, et l'idée de repartir pour un nouvel achat. reste à savoir quoi et surtout ou le poser.

04 avr. 2018

J'ai vendu mon surprise ce week-end. A l fois content car j'avais déjà acheté son successeur (un tri) et que la perspective de posséder deux bateaux ne m'enchantait guère. Mais que de nostalgie de le voir partir: tellement de souvenirs et de moments de bonheur! je crois que secrètement, j’espèrerais ne pas le vendre et pouvoir le garder pour une petite sortie de temps en temps... Mais il faut rester un minimum raisonnable!

05 avr. 2018

Bien le Drop 26 !!!
Tu vas te régaler !

PHIL

04 avr. 2018

Merci à tous ! Je me sens moins seul !!!

04 avr. 2018

Quand j'ai vendu mon premier bateau (un cata) j’étais très content car comme Morbleu, j'avais déjà acheté le suivant (un monocoque) et l'idée d'en avoir deux à charge ne me plaisait pas trop.
Aujourd'hui c'est un peu la même chose, le monocoque n'est pas encore vendu et on a déjà acheté le nouveau (un tri cette fois) que l'on va récupérer fin avril.
Vu le temps passé à préparer notre quillard et à vivre à bord, c'est sûr que cela nous fera quelque chose quand il partira. Mais à chaque programme son support.

04 avr. 2018

Dans mon cas, le pincement au cœur est arrivé 10 ans après le vente.

J'ai acheté mon bateau actuel avant de vendre le précédent, un an plus tard j'étais très content de vendre mon bateau.
Cependant, 10 ans plus tard, j'ai vu que le bateau que j'avais aimé, bichonné... était devenu une épave qui pourrissait dans un stationnement, ça m'a fait un gros pincement au cœur.

05 avr. 2018

Pareil que Tournesol, revu un an après sur sa bouée de mouillage, j'ai presque pleuré autant que le jour de sa vente...

Depuis, il a changé 2 fois de mains, avec à chaque fois une équipe de jeunes qui n'en veulent et qui s'en occupent bien.
L'histoire continue...

04 avr. 2018

Bonsoir,
j'ai toujours vendu mes bateaux à reculons. J'étais vendeur, mais pas vraiment, je ne sais comment expliquer cela, et quand l'affaire était conclue, je me sentais comme un veau sans sa mère... Alors que vendre une auto ou une moto ne m'a jamais inspiré ce genre de sentiment. J'ai même vendu une villa que pourtant j'avais dessinée et construite sans état d'âme. Va comprendre...

04 avr. 2018

"je vous achète votre bateau"

Je ne l'ai pas entendu, mais je viens de le dire... C'est surement aussi flippant...

05 avr. 2018

@ maximum : j’ai bien ma petite idée à ce sujet... Dèjà, sur plan esthétique, un voilier est sans doute une des plus belles réalisations de l’homme sur terre. En plus, il nous entraîne en milieu aquatique, il nous berce quand la mer est calme, et une fois l’ancre mouillée, on se sent si bien à l’abri dans un intérieur plutôt cosi... Tout cela ne vous rappelle rien ? Moi, j’y vois un côté maternel ! Inconsciemment, on y retrouve peut-être certains plaisirs du foetus, nos premiers et nos plus fondamentaux souvenirs de notre existence. Ne serait-ce pas cela qui alimente tellement notre passion pour la voile ? Qu’en pense le Dr Freud ?
De plus, un voilier est un être vivant. Rien de plus angoissant que les premiers bords d’un nouveau voilier. Mais après quelques années, on se connaît si bien, on sait comment chacun va réagir, la toile qu’il lui faut, la petite pression à donner sur la barre à chaque lame pour garder son cap sans qu’un coup d’oeil sur le compas ne soit nécessaire.
Apres des années de bonheur et de complicité, oui, il est normal que la séparation soit mal vécue ; on gardera toujours un souvenir tendre et nostalgique de son ancien voilier.

05 avr. 2018

Personne n'a jamais été déçu par un bateau ? Curieux. ..
Toutes mes ventes n'ont pas été déchirantes : j'ai été vraiment soulagé de réussir à vendre un Farr 727 qui était un compagnon désagréable et inconfortable et j'étais trés joyeux de le voir partir !
Ce fût le seull il est vrai...

Si, bien sûr.
Mais ce n'est pas le sujet de ce fil plus destiné à apaiser la tristesse de son auteur qu'a exposer qu'à exposer les soulagements de ceux qui ont pu se débarrasser de ce qui s'est avéré avoir été une erreur de casting. :litjournal:

05 avr. 2018

Pour moi, et malgré l’affection que j'ai toujours eu pour mes bateaux, je les aient toujours revendus sans trop d'état d'âme.
Et pour une bonne raison, j'achète sur coup de cœur et dans ce cas il faut que l'ancien s'en aille, son tour est venu .
Mais attention, je ne change pas de bateau tous les 4 matins et je revends toujours un bateau en meilleur état que le jour de son achat.
Du fait qu'ils sont entretenus et que je n'applique pas de surcote affective, ils partent toujours assez vite.
Une seule exigence et qui a toujours été respectée, je demande lors de la vente à ce qu'il soit rebaptisé.
En effet le nom de mes bateaux est toujours le même, il nous est très personnel et j'en suis actuellement au IV :alavotre:

05 avr. 2018

Je garde un très bon souvenir de mon Kelt 707 DL....je l'ai livré avec un petit pincement au cœur, dans savoir celui qui allait suivre....
Je ne sais pas si l'actuel sera le dernier...?
Mais si ce n'est pas le cas, ce sera un cat-boat....
Quien sabe ?
:heu:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (115)

novembre 2021