Je suis venu, J'ai vu... Un argus ?

Bonjour,
Quelqu'un peut-il me conseiller pour évaluer la valeur argus (officielle) d'un bateau ?

Quelle presse en parle ?
Comment font les courtiers ?

Merci de vos réponses
Bonne journée

L'équipage
08 avr. 2020
08 avr. 2020

La seule vraie valeur d'un bateau c'est ce que l'acheteur est prêt à payer pour l'avoir...

08 avr. 2020

tu as l'argus des voiliers dans Voile magazine. Un mois ce sont les voiliers récents et l'autre mois les plus de 10 ans

08 avr. 2020

L'argus de Voile magazine est parfois fantaisiste. les prix de certains modèles devoiliers sont estimés largement au dessous du prix du marché (dufour 335 à 51000 euros par exemple).

08 avr. 2020

Bonjour
Une premiere approche peut consister a regarder les offres du marche sur les petites annonces.
Pour ma part je prends un tableur avec en lignes les différents critères:
Modele exact
Annee de construction
Etat coque (detailler)
Etat moteur (detailler)
Equipements (detailler)
Historique entretien
Proprete / aspect
Entretiens (historique)
Points de plus value
Points de moins value
Localisation (facilite a ramener)
Profil du vendeur
Prix
....

Et en colonnes les différentes offres.
Bateau 1 / Bateau 2 ...

Ce n’est qu’une premiere approche mais ca permet de se faire une idée du marche de l’occasion, des prix moyens, de la qualité des offres ...

Apres évidemment une visite approfondie des mieux disants est indispensable.

Pour finir, une expertise par un expert maritime indépendant (donc pas propose par l’acheteur ou le broker) est une bonne option, voir une option indispensabe.
Le coût est vite amorti par une négociation du prix ou l'évitement de travaux imprévus coûteux.

Bonne recherche

08 avr. 2020

Merci Cyrion,
C'est vrai qu'un tableau Excel peut être utile pour comparer, mais j'ai peur de m'égarer tant les critères sont nombreux.
En fait, c'est un peu comme l'immobilier, il va falloir croiser les sources et courir les pontons pour se faire une idées des prix de l'occasion.

08 avr. 2020

Tu as plusieurs fils sur ce sujet. Dont celui là:www.hisse-et-oh.com[...]oint-fr

Bonne recherche ou bonne vente!

08 avr. 2020

Merci,
Je vois que ce fil était assez discuté. J'irai chercher des infos sur ce site
Merci

08 avr. 2020

la: www.argusdubateau.fr[...]/cote

cliquer je suis acheteur et rentrer adresse mail pour obtenir cote gratuite.

08 avr. 2020

Merci
Je ne connais pas la marque du bateau. Je sais seulement qu'il date de 1929 et qu'il est très atypique

12 avr. 2020

S'il date de 1929 c'est en dehors de la plage de l'argus... Ce peut être une quasi épave ou un magnifique vieux gréement...
Le coût de l'entretien annuel rentre aussi en compte.

08 avr. 2020

Et par curiosité à m'époque j'avais essayer sur plusieurs navires comme vendeur et acheteur. A chaque fois même résultat... Bon, ce qui est logique, c'est une côte, mais comme ils différenciaient les deux demandes...

08 avr. 2020

Merci à tous !
J'irai voir l'argus du bateau et je croiserai les infos sur un fichier...
Ensuite j'irai courir les pontons.
J'appellerai aussi les syndicats comme l'adhf...

Autre question : Un bateau de 1929 apparait-il aussi dans les cotes argus ?

08 avr. 2020

" J'irai voir l'argus du bateau ..."
pour un bateau de 1929 ? c'est une plaisanterie ?...

10 avr. 2020

Bonjour Bli56,
Non, c'est pas une plaisanterie.
Je suis en recherche d'infos pour savoir évaluer les bateaux der tous types et j'ai plein d'infos ici. Merci à tous

Pour un bateau de 1929, c'est différent. Je sais qu'ils 'apparaissent pas sur les cotes. Ils sont trop vieux.
J'aimerai savoir si un Tjalk ; un Luxemotor ; une Freycinet ; etc. des années 20 (ou avant ou après) apparait au bon prix ou trop cher...
J'aimerai savoir où trouver l'information. Quels sont les critères à prendre en compte, les trucs à éviter...

Merci de vos réponses à bientôt

10 avr. 2020

Bonjour,
Dans la revue "FLUVIAL" n°301 d'avril 2020, reçue ce matin, il y a les valeurs maxi, mini, et moyennes de toutes les transactions enregistrées en 2019. C'est une bonne base, après c'est l'état général qui fait la différence.
Un bon conseil, faire établir une expertise par un expert fluvial.
Attention, pour les bateaux en acier il faut faire un contrôle de la coque au minimum tous les dix ans, sinon pas possible de naviguer sur le réseau VNF.
Bon courage
Jacky

22 avr. 2020

Merci Mordrouz
Je vais me l'acheter pour avancer sur cette question

11 avr. 2020

l'argus du bato s'appuie sur une évaluation du prix départ chantier et ne tient pas compte de l'entretient ,comme l'équipement ,l'armement ,donc ça ne veut pas dire grand chose .
alain

12 avr. 2020

Mon rêve serait

Vendre au prix du marché
Acheter au prix argus

12 avr. 2020

Principe d'évaluation pour un bateau de 10-15 ans, sur la base d'une expertise technique comprenant prise des compressions moteur, recherche destructive d'osmose, recherche d'attaques électrolytiques et galvaniques, état des voiles:
valeur neuf, - dévaluation par la vétusté entre 3 et 5%/an suivant la qualité de base objective ou subjective, - réparations et remises en état, + les parties réparées ou remplacées à neuf assortie de la même décote pour vétusté (factures datées).
A comparer aux offres du marché, qui pour ce que j'observe, bien que sinistré, présente des prix largement supérieurs à ceux des transactions.

22 avr. 2020

@CamDap : bonjour. Dans la même situation que vous, je me suis préparé un tableau Excel détaillé, que je peux vous transmettre par mail. Il est, je crois, assez exhaustif. Cdt

22 avr. 2020

Hello CamDap,

je suis tombé par hasard sur votre profil, et l'ensemble de vos posts, et j'ai compris la démarche sous-jacente ...

Si vous souhaitez acheter un bateau comme on achète une voiture, ca ne fonctionnera pas.
Déjà, parce que les voitures, c'est quelque chose de plus standard et de plus connu.
Bateau, c'est l'équivalent nautique de "véhicule", qui commence à la trottinette en arrivant au tractopelle en passant par le bus... Bref, c'est large. Et oui, on peut traverser le pays en tractopelle, personne ne dira l'inverse.

Je suppose que vous avez déjà fait la première partie : définir un programme.
Idéalement, pour l'enrichir en cette période de confinement, il faut lire tout ce qui se lit sur le sujet.

Après, il faut se renseigner sur les bateaux et la navigation.
Là encore, lire tout ce qui se lit. (en fluvial, il y a tellement moins de lecture, c'est dommage)
Par contre, ce qui se trouve très rapidement, c'est l'art de posséder un bateau en bois (1929, je suppose que c'est en bois).
Et là, vous découvrez qu'avoir un bateau en bois n'est pas une mauvaise idée en soi, c'est juste ... un autre programme. Un programme où le temps passé est essentiellement au sec avec un rabot ou le vernis dans les mains plutôt que sur l'eau avec la barre ou les bouts dans les mains. Un programme où l'on a depuis longtemps cessé de chercher à optimiser quoi que ce soit comme la consommation moteur ou les dépenses.

Bon, et après, il faut naviguer, naviguer autant que possible, sur n'importe quoi. (alors, c'est vrai qu'équipier en fluvial, c'est plus rare, par contre, la location est beaucoup plus simple !)
Idéalement, se trouver des plans où on navigue contre une aide à la remise en état. (par contre, il faut un max de disponibilité)

...

Et après seulement, démarrer le processus d'achat.
On peut acheter tout de suite quelque chose, beaucoup l'on fait.
Mais dans ce cas là, ca ne sert à rien de se poser beaucoup de questions, elles vont tomber à coté.
Il vaut mieux se dire de tester l'aventure avec un bateau totalement classique - pas atypique du tout - et pas trop cher, avec la ferme conviction que c'est pour tester et que le bon bateau sera le second (ce qui est pas sûr, mais il vaut mieux l'avoir en tête dès le début). Un truc qui s'achète vite, et se revends vite. (donc éviter les bateaux en vente depuis 5 ans)
Donc, clairement, dans votre cas, une vedette fluviale si vous voulez rester sur de la navigation fluviale. Si le programme est mixte, une vedette mixte. Et si le programme prévoit aussi de faire la voile, soit un petit voilier, soit ca devient déjà tellement précis que le cahier des charges est déjà bouclé.

Au niveau de l'achat, il n'y a pas vraiment de valeur argus, sauf pour des bateaux neufs ou quasi-neufs.
Mais en fait, c'est pareil pour les voitures, non ? .. Sauf que les voitures ont tendance à vieillir plus uniformément, donc ca reste possible de supposer l'état après 10ans.
Un bateau, entre celui qui n'aura pas navigué et qui aura été bichonné avec amour, et celui qui fait du non-stop en régate ou au moteur depuis 10ans sans prendre le temps de s'arrêter nul part, celui qui aura été abandonné à pourrir dans un coin, voir carrément celui qui s'est pris quelques naufrages, ben ... ce n'est pas la même histoire du tout.
Et un bateau de 90ans, il a probablement connu tout ca à la fois, la question, c'est juste de savoir dans quel ordre :D

Bref, les bateaux, il faut s'être défini un cahier des charges précis sur certain points, et ouvert sur le reste, et visiter pas mal de bateau (alors pas trop dans le cadre de ventes, ca n'est pas super poli, ou alors juste des visites virtuelles par les photos) pour se faire une idée d'à quoi s'attendre, et quels sont les prix du marché.
A la fin, visiter les 2/3 meilleurs, et partir avec le meilleur. (point de question d'argus)

22 avr. 2020

Peuwi a 200% raison, écoute ses conseils, tu risque de déchanter assez rapidement ! des achats "coup de coeur" mal évalués qui tournent à la faillite ou au cauchemar on en connait tous des tas

23 avr. 2020

Vous avez raison.
J'ai compris dès le départ qu'un bateau pouvait être une danseuse...
J'ai depuis longtemps abandonné le coup de coeur et c'est pour ça que je pose des questions.

23 avr. 2020

Merci Peuwi
Merci de ce long commentaire plein de sagesse et de conseils intéressants.

Ma démarche est, en effet, d'acquérir un bateau. J'ai pris cette décision il y a un peu plus d'un an et très vite, j'ai compris que c'était pas une voiture (même si c'est un bien mobilier).
J'ai découvert les différents types de bateaux fluviaux, mer, et mixtes, les règlementations et autres contraintes. Adieu mes rêves de liberté et bonjour la formation.

J'ai couru les sites, les tutos, les vidéos, les annonces. J'ai contacté un syndicat de défense de la navigation fluviale. J'ai fait les comparaisons entre types de coques et je me suis défini un objectif puis un programme.

Je voulais en ce printemps courir les ports de Conflans-Sainte-Honorine et autres ports du nord et de l'ile de France mais un méchant virus a cloué tout le monde à la maison et accroché les bateaux au port. J'en ai profité pour m'arrêter sur un bateau afin de définir les travaux à faire pour le rendre habitable et connaitre les coûts d'entretien de remise à niveau.
Et me voilà à courir cet objectif en m'inscrivant sur ce site et poser des questions au risque de passer pour ce que je suis, a savoir, un débutant.
Débutant? D'accord, je suis né au Havre, mais côté campagne. La mer c'était pour les riches... (Allez savoir pourquoi)
D'accord, j'ai travaillé deux ans dans la réparation navale au havre, mais à 20 ans j'ai préféré la bohème à la vie d'usine
Je ne ne suis retourné vers la mer qu'en 2018 et j'ai décidé d'acheter un bateau.
En cours de "formation" une autre idée a germé. Je suis formateur d'agents immobiliers et j'ai découvert qu'il existait des courtiers et des mandataires immo qui se spécialisaient dans la vente de bateaux, alors, pourquoi pas ?

Bon, je veux pas vous affoler. Je prend mon temps. C'est un projet planifié sur trois ans.

Je vais tenter les navigations accompagnées (navigation-accompagnee.fr[...] )
Je vais louer un bateau pour quelques week-end, courir les ports et continuer à vous poser des questions si vous le voulez bien.
D'ailleurs il m'en vient une : Une société de location m'a refusé une location au prétexte que j'étais seul et que la loi interdit la navigation solitaire (à cause des écluses)... Vrai ou faux ?
Dans un autre post, il semble que c'est faux...

Merci de tous vos conseils... Je vous tiens au courant de l'évolution du projet...

23 avr. 2020

Une société de location a - je pense - le droit de refuser une location à leur discretion, à partir du moment où ils ne le sentent pas.
Et généralement, ils ne sentent pas tout ce qui est sort de la norme. Louer un bateau pour naviguer tout seul, cela sort totalement de la norme. (d'habitude, la petite famille est là)
Après, clairement, prendre une écluse en solo, ca devient possible quand on connait le bateau, que l'on connait l'écluse, mais surtout quand on a déjà pris plein d'écluses avec des équipiers avant... Le simple fait de ne pas avoir trop peur, ca peut déjà faire peur au loueur :D

Quel est votre programme prévu ? Quel est le type de bateau que vous recherchez (ou au moins les caractéristiques principales) ? Parce que selon les cas, cela change tout à fait la logique.

Pour voir des vedettes fluviales en IdF (attention à distinguer des pontons-logements flottants) : le port de Bastille en été, le port de Nogent sur Marne et Jointville le Pont, le port de Cergy, un autre ponton à Poissy, et un chantier à sec à Vaux sur Seine. (les chantiers à sec sont top pour voir vraiment les bateaux ... Et cela permettra de discuter avec des gens qui retapent leur bateau, voir même proposer un coup de main formateur)

24 avr. 2020

Merci Peuwi
J'ai effectivement au programme quelques visites dans les ports, sur les pontons et les chantiers à sec pour avancer le projet et définir vraiment le type de bateau vers lequel m'orienter.
En ce qui concerne les loueurs, je peux comprendre qu'ils aient peur... Mais celui-ci m'a répondu que c'était interdit par la loi. Ce dont je doute.
Ps: Je visiterai aussi des écluses pour voir les éclusiers.

24 avr. 2020

Les éclusiers en IdF, je n'en ai jamais vu. (s'ils étaient là, ils sont restés bien au chaud dans leur bureau)
Par contre, des écluses avec une belle vue sur la manoeuvre (donc avec un pont juste au dessus quoi), il y a celle qui relie le canal de Chelles à la Marne, et celle sur la seine sur Evry Val de Seine. (j'adore voir les pro à l'ouvrage, ils sont tellement classes, c'est tellement différent des écluses chargées de 25 plaisanciers où tout le monde s'engueule :D)

28 avr. 2020

Parce qu'on s'engueule dans les écluses?
PS : Je viens de téléphoner à un autre loueur, il me dit que si j'ai de l'expérience il peut peut-être me louer en soliaire. Sinon, ben... Non. Question de sécurité et les éclusiers refusent le passage...

Je continue mon enquête

27 avr. 2020

Le tarif affiché argus d’un navire ne tient pas compte des options.
Ex: 52400€ pour un Dufour 335GL de 2015. À cela il faut rajouter, l'équipement, l’électronique, le jeu de voiles et autres... l’annexe, les bonus etc etc .... Ce qui fait grimper le prix du bateau.
Néanmoins, il est certain que les prix demandés par les vendeurs sont d’une manière générale beaucoup trop haut par rapport à la valeur de leurs voiliers.
La cause, perdre une somme importante par rapport au prix d’achat, n’est clairement pas agréable pour rester poli.
La conséquence, le bateau peut rester à la vente pendant des années.
La solution, si les bateaux d’occasions étaient tous vendus à leurs juste prix, c.est à dire, la cote argus plus le prix des options revu à l’état d’usure, le marché de l’occasion se porterait beaucoup mieux.

Voilà, ce n’est que mon avis.

27 avr. 2020

Une hausse du marché de l'occasion n'avantagerait pas les plaisanciers, elle n'avantagerait que :
- ceux qui revendent leur bateau définitivement, ou pour acheter significativement plus petit
- le marché du neuf, ce qui serait bon pour la croissance, mais mauvais pour l'encombrement des ports et la pollution en général

Idem pour le prix de l'immobilier :
si le prix de l'immobilier était divisé par 1000, je serais ruiné, comme tout le monde.
Ruiné mais content, parce que je pourrais m'acheter un joli hotel particulier avenue Foch, je pourrais y ranger mes voiles :D
(bon, va falloir diviser davantage que par 1000)

Les seuls qui aiment bien quand les prix sont élevés, ce sont les classes les propriétaires aisés qui n'aiment pas voir trop de parvenus sur leurs plates-bandes.

28 avr. 2020

Une augmentation des prix aurait pour effet de faire baisser les ventes et il y a tant de bateaux à vendre que ce serait une mauvaise nouvelle non ?

28 avr. 2020

Merci Steph-Rz
Votre avis est bon. C'est un peu comme en immobilier, les prix fixés par le proprio vendeur sont toujours trop élevés pour les même raisons.

Le prix des équipements rajoutés ne devrait pas s'inclure dans le prix sauf si on applique un coéff de vétusté.
Quant aux équipements remplacés parce que usé. Le prix de vente ne doit pas en tenir compte.
A bientôt

28 mai 2020

quand tu achètes un bateau et que d'autres l'auraient voulu ou que quand tu vends ton bateau et que d'autres l'auraient voulu, c'est que acheter ou vendre au bon prix n'est pas si courant...

10 juin 2020

Bonjour
Merci de votre réponse, je vais continuer d'étudier les prix
A bientôt

28 mai 2020

la cote argus est calculée sur le prix du bato le jour de sa sortie puis diminué de la vétusté .
il faut y ajouter par exemple un jeu de voiles récents ,un moteur neuf ,l'électronique ,tout ça avec un abattement suivant l'âge ,puis l'entretient ,l'état général ,
donc l'argus pour des batos anciens ne veut plus rien dire .
alain

30 mai 2020

un petit complément :
la coque représente environ 25% du prix du voilier .as telle été traitée ou non ou es-ce nécessaire ?
un voilier de 40 ans qui a été entretenu et sans avoir été négligé
son moteur n'est plus d'origine ,son gréement non plus ,les voiles itou,quelque fois le mât . ,l'électronique n'en parlons pas
la sellerie aussi .
c'est un peu comme la chanson :j'ai la rate qui se dilate ...
comment faire un argus .
c'est vendre du papier pour rien ...
je veux bien qu'il y en ai un pour les navires de moins de 5ans ,et encore si c'est un voilier de propriétaire soigneux ou un de loc épuisé comme une vache laitière ou il ne reste plus que la peau sur les os ?
donc le débat est ouvert
alain

le prix d'un voilier c'est pour démarrer:
67% pour la coque, les aménagements et le lest
10% pour le gréement
6.5% pour l'accastillage
6.5% pour la motorisation
3% pour la plomberie
3% pour l'électricité
2% pour la sellerie
1% pour les hublots

et + x% pour le coup de coeur

le prix d'une vedette habitable ça pourrait être:
67% pour la coque, les aménagements
15% pour le moteur
5% pour la sécurité
7% pour l'éléctronique
7% pour l'armement

10 juin 2020

Merci AWA,
J'y vois un peu plus clair. En fait, tout dépend de l'entretien régulier du bateau. Il peut avoir 2 ans et avoir été maltraité ou 75 ans et avoir été soigné par des marins scrupuleux. Le prix tiendra compte de l'entretien du navire.
A bientôt

01 juin 2020

tu as oubliè 30% de pub dans les journaux spécialisés , la marge de 13% du conssessionaire,+2 s'il atteint ses objectifs .
finalement quand tu achètes c'est du vent mais c'est normal pour un voilier .
alain

10 juin 2020

Merci Fitz,
J'ai obtenu plein de réponses qui me font avancer dans ce projet. Je vais maintenant regarder les bateaux avec plus de critères techniques. Et comme on est redevenus libres, je vais commencer les visites.
A bientôt

11 juin 2020

Je crois que la remarque la plus réaliste est celle qui a été faite au départ : le prix du bateau est celui que le vendeur veut bien vendre et que l'acheteur est prêt à accepter.
L'argus ne donnera aucune info réaliste, il faut repérer un type de bateau et regarder sur de nombreux site le prix du marché. Ensuite faire une sélection en fonction de l'année de mise en service, de l'entretien (voir les factures), et ensuite se faire une idée le jour de la visite en fonction de l'état. Un vendeur qui n'a aucune facture à fournir, c'est inquiétant sauf si le bateau est neuf.

11 juin 2020

Autre remarque le livret d'entretien. Certains propriétaires ont initialisé un livret d'entretien (comme sur un avion) toute action de maintenance est noté sur ce livré, année, après année. Les actions de maintenance çà peut aller du remplacement du gréement, ou du moteur jusqu'à la simple vidange. Lorsque j'ai acheté mon bateau le propriétaire avait initialisé ce livret et j'avoue que çà m'avait bien rassuré, du coup j'ai continué à le remplir au fil des années.

11 juin 2020

Merci Maximus99
Je retiens l'idée du livret d'entretien. Mais quelle différence avec le plan de consolidation ?
Le plan de consolidation est bien le contrôle technique du bateau ?

Merci de vos réponses

Camille

11 juin 2020

Bonsoir , Voile magazine , en mai 2019 je crois ou à peu de chose proche de cette date , a fait paraitre un article expliquant assez bien quels éléments prendre en compte pour faire une estimation réaliste d 'un bateau à la vente . Désolé , j 'ai cherché un max dans mes docs , mais je ne l 'ai pas retrouvé . CDLT

11 juin 2020

il n'y a pas de CT sur les bateaux
même une expertise n'en est pas un .
généralement ce n'est que du visu
à part une analyse d'huile et une mesure d'humidité de la coque
je ne vois rien d'autre de technique
ou alors ça va coûter des sous donc il faut être sur de l'achat
alain

11 juin 2020

Merci Scorseau
J'ai acheté Argus marine sur le site argus-marine.com le mois dernier.
Il est complet.
Mais il ne parle pas des très vieux bateaux... Pour connaître la valeur d'un très vieux bateau, je me réfèrerai aux conseils que j'ai reçu ici. Livret d'entretien, plan de consolidation, factures, dernières sorties à sec, équipements divers...
Et autres choses encore....
Merci

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (37)

mars 2021