Je rentre du Sénégal ou j'ai du vendre mon voilier "une partie de moi"

j'écrit ses quelque mots pour rendre hommage a AQUAGIT mon voilier avec qui j'ai tous partagé, peurs, amours, joie et bonheurs. j'ai racheté un voilier ILLANOA pour recréer l’osmose qu'il y avait entre nous.
l'ai lu beaucoup de sujets sur les site de passionnés de la voile, mais je suis triste de voir que très peut sont dans le vrai et ne parle pas du pourquoi du comment nous en sommes arrivés là.

L'équipage
08 jan. 2014
08 jan. 2014

bonjour jeff, il arrive que dans la vie nous soyons obliger de nous séparer de choses qui nous tienne à coeur. Mais toi aussi , tu nous dis pas du pourquoi, comment. André

08 jan. 2014

salut capten, pour répondre a ta question, suite a une balade de deux ans sur les océans, j'ai jeté l'ancre dans la baie de st ane a Dakar, plus un flèche en poche et un acheteur qui me suriné pour faire des régates dans la baie de Dakar. j'ai fini par dire oui et aujourd’hui encore je pence à lui. tous ca pour dire que l'osmose avec une CHOSE (comme tu dit ) et réel.

08 jan. 2014

se séparer d'un najade c'est pas facile ,il faut retourner à eilos en acheter un autre .mais la vie est un éternel recommencement ,alors positive et pense au prochain et à ce tu feras avec ,le bato n'est qu'un moyen plus ou moins luxeux d'assouvir ses phantasmes
alain

08 jan. 2014

La vie n'est faite que de choix. Si tu as jugé utile et nécessaire de te séparer de ton bateau, c'est que tu as fait le bon choix. Un autre le remplacera. Nous avons la chance et le bonheur de voir tous les jours le soleil se lever. Il est vrai que des fois le temps est maussade mais c'est ce qui permet d'apprécier les jours radieux. A toi de faire de dos rond face à l'adversité et de ne pas oublier que le rire est le propre de l'homme.

08 jan. 2014

Et c'est quoi pour toi le 'vrai'?

08 jan. 2014

Chaque fois que j'ai dû me séparer d'un bateau, j'ai pleuré... et je pleure encore en y pensant ! Bienvenu au club.

08 jan. 2014

j ai construis et vendu mes 4 autres voiliers ,a chaque fois aucun regret , un autre projet s ouvrait ..

08 jan. 2014

MN31 quelle drôlr d'idée!!!

08 jan. 2014

Lorsqu'on se sépare d'une barque, il reste le pognon pour se consoler, si on se sépare de sa femme c'est elle qui se consolera avec votre foin... :alavotre: :acheval:

pfffzzzz

09 jan. 2014

On a évoqué ailleurs la possibilité d"étoiles" négatives - je me serais bien laissée tenter ! ;-)

12 jan. 2014

modos au dodo?

09 jan. 2014

a Cobra, on dirait une expérience vécue :-)

09 jan. 2014

Non, moi j'ai trouvé la bonne... :bravo:
Bientôt cinquante ans de bagne. :alavotre:

pfffzzzz

09 jan. 2014

Tu devrais peut-être tenir une comptabilité ; si c'est le bagne, en cinquante ans, elle t'a sûrement coûté plus cher qu'une séparation...

10 jan. 2014

V'là l'Cobra qui devient sage et réaliste... :langue2:

:alavotre:

09 jan. 2014

Ça, c'est sur...

Mais si c'est pour s'en trimarder une autre, ça n'offre aucun intérêt...
De plus, pas sûr qu'elle pourrait survivre à un bestiau dans mon genre... :mdr:

pfffzzzz

13 jan. 2014

Et c'est pour quand la quille ?
:acheval:

10 jan. 2014

Cobra, me suis séparé de ma barque (un Jaguar 27 que j'adorais) et il ne me restait après ni barque, ni pognon, et sans espoir de racheter un autre voilier dans un avenir ni proche ni lointain. Alors si on disais simplement à Jeff25, je compatis, suis de tous cœur avec toi et ta mélancolie d'un ami perdu...?

10 jan. 201410 jan. 2014

Bonjour,
j'ai toujours eu beaucoup de mal à prendre la décision de vendre mes bateaux, et encore plus à passer à l'acte. C'est peut-être pourquoi je les ai tous vendus très vite et sans négociation, car inconsciemment, je n'avais pas vraiment envie de m'en séparer. Et quand je les revois à l'occasion d'une escale ou d'un carénage, j'ai toujours quand même un peu l'impression que quelque part, ils sont toujours MES bateaux....

10 jan. 2014

Je savais bien que j'étais pas toute seule dans ce cas...
Je partage ton avis à 100%.
Et comme je suis du midi, je chiale aussi facilement que je ris...
@17724

13 jan. 2014

En plus, il faut le faire, vendre un bateau à la baie de st.ane, à Dakar. C'est une histoire Africaine?
Plus facile à la baie de Hann.
Sinon, comme TDM, ni chaud ni froid, je suis né à poil,et je partirai à poil, et même si l'on veut me faire croire le contraire un bateau reste un objet, voire un outil, vendable, jetable, remplaçable.
Un certain Monsieur Krishnamurti disait:" posez un morceau de charbon sur le haut de votre cheminée et prosternez vous devant pendant quelques minutes durant quelques jours, il deviendra vite un objet sacré"
Mais chacun fait comme il veut(peut)

13 jan. 2014

J'ai tendance à penser comme Milan mais j'ai quand même versé une larme à deux occasions :
- en abandonnant sur un ber le premier bateau avec lequel j'avais navigué loin,
- en visitant l'appartement vide d'une tante chez qui j'avais passé des soirées chaleureuses avec des personnes disparues.

Nous ne sommes pas toujours aussi cartésiens que nous le croyons !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bergen , sous le soleil

Souvenir d'été

  • 4.5 (42)

Bergen , sous le soleil

novembre 2021