j'ai débarqué le Guide des glénans

je cherchais de la place à bord hier en prévision de l'exploit prévu pour aout (le tour de corse !)

quand je me suis remis à la voile en 98 j'ai automatiquement acheté le guide (réflexe conditionné, j'ai appris dans les anglos) et j'ai racheté la mise à jour intermédiaire

je ne m'en sers jamais, c'est gros et ça fait un kilo, retour à la bibliothèque de l'appartement.

quelque part ça me fait quelque chose même si je n'ai jamais navigué avec l'école des glénans.

en avez vous un à bord, vous sert il et pourquoi ?

L'équipage
23 juil. 2012
23 juil. 2012

J'en ai un à bord.
Et j'en ai un à la maison.

Christophe

23 juil. 2012

et tu t'en sers ?

23 juil. 2012

je l'ai aussi remisé au fond d'un placard, il m'est devenu aussi utile que l'encyclopédie Quillet ou Universalis en XXX volumes et 25 kg ; le catalogue Manurhin de 1950 est beaucoup plus amusant !

23 juil. 2012

Jean, si tu as besoin de tuyaux percés pour le tour de Corse, je connais un poireau qu l'a fait au mois de Mai...

23 juil. 2012

J'aime bien conserver une aide à la navigation, à bord, ne serait ce que pour raviver une mémoire parfois défaillante, sur un terme par exemple.

Un jour sans doute, le réseau internet sera accessible sur toute les mers et le papier aura moins d'importance.

23 juil. 2012

Oui, je m'en sers. Il faut croire que j'en ai toujours besoin.
Celui de la maison principalement pour moi, quand ça me manque.
Celui du bateau, principalement pour les équipiers.

23 juil. 2012

"Mon" Glénan des années 70 est quelque part à la cave et un des années 2010 dans le bateau. Pratiquement plus jamais ouvert. Je viens de passer le permis hauturier et j'ai trouvé que les explications sont finalement assez confuses et que la pédagogie n'a pas vraiment évolué depuis ma première version. Quand a l'humour il est resté le même et je le trouve totalement ringard .
PS j'ai eu mon permis (18/20 personne n'est parfait !) grâce au code VAGON et aussi aux site internet dédié.

23 juil. 2012

GRAND BRAVO

23 juil. 2012

Salut Jean, j'ai toujours une edition a bord qui doit avoir une dizaine d'annees. Pour etre honnete je ne la consulte presque jamais .. mais des fois je doits dire que ca me fait plaisir de relire un passage en cas de doutes .. ou d'oublis.
Alain

23 juil. 2012

En Scandinavie, j'ai rencontré un excellent marin suédois pour qui ce guide était une référence.

23 juil. 2012

oui je pense que les chapitres marées et navigation (phares etc), organisation de la vie à bord sont toujours très bien, mais vu que je ne me sers plus des compas depuis 10 ans que je navigue sur un mer sans marée.
en Bretagne nord je ne l'aurais pas débarqué

23 juil. 2012

J'ai prêté ma version des années 90, avec Sereine en photo dans la pétôle il y a quelques années, . On ne me l'a pas encore rendu. Il me manque , plus sentimentalement que par réel besoin...
Mais ce guide me parait toujours une référence .

23 juil. 201223 juil. 2012

Rappelons que la dernière version est le fruit d'une re-fondation complète, censée avoir retrouvé l'esprit et la qualité de la bible des débuts.
Cela semble en effet le cas.
Le guide des Glénans reste un très bon livre pour ceux qui cherchent à se former.
D'ailleurs il mériterait d'être lu par beaucoup plus de plaisanciers, cela leur éviterait de venir poser des questions parfois à ce point si basiques, de ce coté-ci de la toile…

23 juil. 2012

Pour moi plus très utile mais très apprécié des équipiers novices qui veulent toujours vérifier si ce que je dis c'est pas du Flan,ou simplement apprendre par eux mêmes.

23 juil. 2012

J'ai hérité de celui de mon père, qui est dans ma bibliothèque à la maison. Il m'a été utile avant de naviguer en méditerranée pour comprendre les pendilles, mouillages etc sur lesquels je n'étais pas rôdé puisque je naviguais avant principalement en atlantique et manche...

23 juil. 2012

Jamais eu!!!!!

23 juil. 2012

J'ai toujours l'édition de 1972 en bon état, dépôt légal 2eme trimestre n° 3020-8(7475) dans lequel on fait l'apologie de la godille et où l' on traite les moteurs d'engins diaboliques, bruyants et puants et généralement sujets aux pannes les plus diverses dès qu'on en aurait besoin, et par là même totalement inutiles au vrai marin. Et il n'a JAMAIS mis les "pieds" sur le(s) bateau(x)! Réservé aux longues soirées d'hiver dans le chalet. Il m'a quand même appris qu'il est utile de prendre le troisième quart quand tout le monde est crevé et dort profondément, ce qui permet de finir tout seul le dernier saucisson qui a alors un goût inimitable.

23 juil. 2012

Houlà, débarquer la bible ?
Jamais !
Zêtes complètement fous ou quoi ?
On a déjà assez d'emmerdes, comme ça. Pas la peine de prendre le risque de déclencher la hire de quelques feu créateur poilu de cet ouvrage, à l'époque remarquable (aïe, non pas sur la tête,.. oui, oui, bien sûr, il est encore très bien -).

23 juil. 2012

Je crois que je possède toutes les éditions du cours des glénans : la première édition (1962) est dépassée en matière de navigation ou de manoeuvre, mais le chapitre sur la stratégie et la tactique garde à mon avis tout son intéret !

23 juil. 201223 juil. 2012

Suis passé d'une version des années 70 à la nouvelle. Ben j'ai tout relu. Sympa la nouvelle version! :litjournal: :litjournal:
Marrant aussi de comparer la vieille version avec la nouvelle.
Bref le kilo de bouquin concerné continue à gagner sa place à bord :coucou:

Nicolas

23 juil. 2012

Comme beaucoup d'entre nos, une version ancienne à la maison et une autre un peu plus récente à bord. L'une et l'autre consultées quelques fois chaque année, sur des sujets très variés. La dernière fois, pour expliquer à un "passager" le phénomène des brises thermiques (alias côtières, alias solaires) en Bretagne sud.

23 juil. 2012

Il me semble que débarquer le cours des Glénans revient à embarquer un lapin à bord, non ?

28 juil. 2012

?!#

Je ne sais même pas de quoi il s'agit.
Le "Bloc marine" est bien suffisant à mes yeux

23 juil. 201223 juil. 2012

Moi je reste fidèle à Embarque Garçons le manuel des scouts marins première édition 1937 mais je me réfère à son édition la plus récente, celle de 1955. Cela ne m'empêche pas de regarder sur mon smartphone si je déborde bien la tête de mort avant d'arriver à la chambre aux Glénan.

24 juil. 2012

Dans le bateau, seul les livres en cours de lecture et les suivants directs demeurent.

Le reste est consultable à la maison.

24 juil. 2012

perso je ne l'ai jamais eu à bord.
il y en a un a la maison chez papa et je crois en avoir un quelque part dans les cartons mais où ?
quand au coup du lapin je suis comme le grand eric, je n'y crois pas mais je fais gaffe au cas où ce serait quand même vrai.....
n'ayant pas eu l'occasion de lire la derniere version je me garderai de tout commentaire à son sujet.
sans bible je suis donc un hérétique ce qui me convient tres bien.
jpierre un tantinet glenantophobe sur les bords
ps les iles quand ils ne sont pas là sont encore plus belles

(diaoulig)je suis un heretique aussi,je n'aime pas tout ce qui est dogmatique :-D

si !c'est le serpent qui se mord la queue :-)

05 août 2012

Ne serait ce pas un dogme ?

26 juil. 2012

acheté mais jamais lu ....

27 juil. 2012

J'ai beaucoup lu les 2ème et 3ème éditions (années 60/70), mais nettement moins les suivantes et pas du tout la dernière.

27 juil. 2012

Perso j'ai appris à naviguer avec. Donc respect pour moi.
Je n'ai pas d'exemplaire à bord..
Mais il est toujours utile pour chercher une précision à domicile.

28 juil. 2012

Comme toi Juno, j'ai appris à naviguer avec. J'avais la version N° 2 (1966) à bord des Koala I et II pour les croisières 1976 et 1978.

Pour compléter ma réponse à Jean, j'ai la version 1972 à bord de Koala V en ce moment.

La dernière version (rouge) est à la maison.

28 juil. 2012

c'est qui, le guide des Glénans?
c'est un fonctionnaire?
moi, je connais un guide du chateau d'Amboise, mais il ne vient que rarement à bord ....

28 juil. 201228 juil. 2012

Moi je le garde a bord. Si j'explique un truc a ma femme, elle me croit pas. Il me sert a lui demontrer que je lui raconte pas que des conneries...

28 juil. 2012

ouai mais non, y racontent que des conneries dans ton bouquin ! ;-)

28 juil. 2012

Désolé mais mon côté iconoclaste fait que je n'ai jamais voulu acheter ce truc plein d'autant d'excellents conseils que de trucs totalement impraticables (surtout en équipage réduit et familial).
Ex : les manoeuvres d'hommes à la mer sont excellentes à condition d'avoir un équipage d'au moins 6 personnes physiquement au top et bioen costauds et toutes présentes sur le pont. ça n'arrive jamais en croisière familiale avec femme et enfants.

28 juil. 2012

Un à bord et un à la maison. Je le relis de temps en temps, qd je n'ai rien à faire, ca me repose.

29 juil. 2012

Bon après verification, la version a bord est de 1982. Je n'ai pas du l'ouvrir souvent depuis mais je le garde (malgré son poids ;) ) pour des raisons surtout sentimentales. L'esprit Glenans en dépit de côtés un peu désuets voire ridicules avait du bon. Une bonne référence, aussi, pour expliquer certains aspects techniques à mes enfants ou équipiers le cas échéant. Cet été j'ai quand même préféré relire Alain Gerbault. nostalgie quand tu nous tiens...

03 août 2012

La première fois qu'on a envoyé le spi c'était avec le bouquin à l'appui...comme quoi, il est utile!

05 déc. 201205 déc. 2012

bof moi en principe je me serre de la drisse de spi :mdr:

05 août 2012

Ben si vous n'en faites rien, je récupèrerais bien un exemplaire pas trop ancien pour le first 30 du Club Nautique de Groix sur lequel naviguent les jeunes groisillons ! :heu:

07 août 2012

Je dois encore avoir quelque part le Tome 2 d'une des premières éditions dédicacée par...Alain Bombard!

07 août 2012

j'en ai au moins 2 ce qui fait trois volumes.....

comme tout guide c'est un guide qui ouvre la voie ..... et à chacun de tirer ses bords.

Rien de dogmatique, surtout sur la mer chaque manoeuvre ou navigation est fonction du bateau , de l'équipage , de la zone de navigation, de la météo et des "goûts et couleurs" de celui qui mène sa barque...........

12 août 2012

Pour ma part, presque neophyte j'ai achete the book avant d'avoir mon bateau et je dois avouer que je n'ai pas tout compris.
Ceci dit aujourd'hui je trouve des complement de reponses a quelques unes de mes interrogations dans ce livre qui n'est pas dans mon bateau mais a un mouillage gratuit sur ma table de chevet.
Peut etre que lorsque je me sentirai un peu plus amerri et que je me lancerai dans des plus longues croisieres sera t'il du voyage!!
En attendant, les conseils avise de mes amis de l'aviron marseillanais pour ne pas les cites me sont, amha beaucoup plus utiles.
Il n'en reste pas moins que meme si je ne partage pas tout a fait la phylosophie des glenans je tire un grand coup de chapeau a ceux qui on fait et font vivre cette ecole et ce guide.

13 août 2012

pour moi, dès l'achat de ma première planche à voile, (à l'époque c'était de vrais paquebots) je rêvais d'un habitable et j'ai rapidement acheté le guide des glénans que j'ai lu intégralement. ça alimentais le rêve.
quelques dériveurs plus tard et presque 30 ans passés, je réalise mon vieux rêve et c'est avec émotion que je l'ai embarqué. Il reste à bord comme fétiche je songe même à acheter la version à jour...

13 août 2012

Je regrette d'avoir débarqué mon guide: ma dernière équipière ne comprenant pas la notion de vent apparent trouvait anormal que mon bateau n'avance pas avec 4 noeuds de vent réel dans la houle (sans spi)...ce n'est pourtant pas la faute de German Frers !

26 août 201226 août 2012

Je trouve que tu es injuste avec ce vieux " glénans " . . . à preuve , la table qui permet d'obtenir la variation sans calcul de la déviation et de l'erreur du compas !( page 665 de l'édition 79 )

c'est simple, ludique, et terriblement pédagogue .

bref : génial .

04 déc. 2012

petite question ?

ce guide est il vraiment intéressant pour un débutant ?
et tant que j'y suis auriez vous des livre a conseiller ;) autour de la voile bien sur .

05 déc. 2012

les bouquins d'Alain Gréé.... (3 tomes de mémoire, mais des bouquins minces :heu:)
tres clairs et pédagogiques :pouce:

05 déc. 2012

oui comme beaucoup j'ai commencé avec :bravo:

05 déc. 2012

Venant de la voile légère, j'ai beaucoup appris avec, des règles de bon sens surtout et quelques manoeuvres.
Je n'ai jamais dérapé sur mon ancre par exemple.
Cependant, il est mieux à terre (il est trop lourd pour le garder à bord).

05 déc. 201205 déc. 2012

Très mal écrit (je parle de l'avant-dernière version, seule que je connaisse), mais franchement on y apprend des choses quand on l'ouvre de temps en temps. C'est donc pour moi un compagnon inévitable à bord.
Et pour les débutants : je connais un type qui en a appris un bon bout (dans la dernière version qui a l'air mieux écrite) avant de faire son stage 1 Voile aux Glénans :) !!!!! J'étais réellement bluffé par ce qu'il connaissait alors qu'il n'avait pas encore fait de bateau.

Détail, mais un détail important : qqn peut-il expliquer toutefois pourquoi Les Glénans s'entête à vous apprendre la manoeuvre HLM où on ramasserait qqn dans l'eau sur le bord du bateau pendant que le bateau avance ? Manoeuvre totalement débile (selon moi, car il est totalement illusoire dans une mer formée et avec un peu de vitesse de repêcher "en passant" un corps dont le poids tout mouillé atteint 110kg) et en plus potentiellement très dangereuse. Il est tellement plus réaliste, sécurisant et efficace de se mettre à la cape. :tesur:

05 déc. 2012

salut frankoys
où as-tu lu que les glénans préconisent une méthode dans laquelle le bateau ne s'arrête pas ?
impossible de ratrapper quelqu'un, sauf à le harponner comme une baleine et le remonter au guideau :-D
bien évidemment, le bateau est arrêté; c'est d'ailleurs un critère de réussite de faire la manoeuvre, sous voile, et d'arriver auprès de l'HLM, à vitesse nulle, bateau décroché
cordialités maritimes
larent le hareng

06 déc. 2012

En cours avec Les Glénans à Bonifacio et à Concarneau : on nous a "appris" à ramasser l'HLM en passant.
Les 2 moniteurs nous disaient d'eux-mêmes qu'ils ne comprenaient pas que Les Glénans demandent de l'enseigner car elle est infaisable.

A un autre cours des Glénans à Paimpol, par mer formée, on nous a fait essayer pendant un bon moment de revenir à la cape sur l'HLM. On l'a jamais retrouvé, la dérive à la cape ayant une composante de vitesse en avant non nulle.

En bref : la théorie, c'est très joli mais en cas d'HLM, c'est le bon sens qui prévaut :
1/ feu de retournement et mise à la cape directe
2/ si on est trop loin, revenir près de l'HLM puis remise à la cape
3/ jauger de si l'HLM peut rejoindre le bateau à la nage (!!!)
4/ si l'HLM peut pas : affaler, s'attacher solidement au bateau avec un bout, puis aller chercher l'HLM à la nage (ou en annexe si la situation l'autorise).

05 déc. 2012

Je n'ai que l'expérience des " Glénans " de Paimpol, où, comme le dit Larent, on m'a enseigné il y a plusieurs annéesà revenir à la cape sur l'HLM.

05 déc. 2012

Avis très subjectif de ma part (formé aux glenduchs comme quelques autres) :

J'ai acheté la 7ème édition à Paimpol l'an dernier, histoire de comprendre un peu ce qui s'était passé durant un stage "Bretagne nord" ce qui change un tantinet de sète ou la rochelle ^^. Le bouquin est assez complet, et j'y ai trouvé quelques réponses (pas toutes…) à mes questions.

Je ne le prends pas comme une bible, mais c'est un bon condensé de choses intéressantes, à critiquer avec l'expérience, évidemment.

J'aime bien relire des chapitres selon mes questions du moment puis chercher des compléments (parfois plus ou moins trollesques) sur la toile.
Indispensable à bord ? pas certain, utile oui.

D'ailleurs, je vais y replonger là…

05 déc. 2012

Bonjour à tous de la part d'un néo-voileux de 52 piges. J'ai fait mon premier stage glénans de 7 jours et j'ai acheté le bouquin. Ca me parait une bonne chronologie. La prochaine sera de me faire offrir des équipements par le Père Noël, après avoir obtenu des conseils durant mon stage. Je vous laisse, je révise mes noeuds (merci le guide)et les mômes m'interrogent à 17 heures...

05 déc. 2012

Un jour quand j'étais jeune, bien avant la retraite donc, je rêvais de faire le tour du monde à la voile.
Complètement ignare de la chose vélique, je passais tous les jours devant une base nautique dans la région parisienne au fronton de laquelle il était écrit "Ecole de voile".
Depuis que j'ai passé l'âge des culottes courtes, un mot me hérisse le poil : ECOLE.
Donc pas question pour moi de m'y arrêter! C'est pourtant ce que j'ai fait un jour sur les instances de mon fils. Et j'y ai passé quelques années à comprendre les bases du vent.
Mais des Glénans, point! Un peu anar, mon livre de chevet était "Mettre les voiles ...avec Antoine".
Comme quoi il n'est pas nécessaire de faire de longues études -je ne parle pas d'Antoine qui lui sortait d'une école d'ingénieur- pour réussir dans la vie!

05 déc. 2012

Si les bouquins se vendent au kilo, il vaut son pois. J'en lis encore d'autres, mais les glènans, restent a bord. au milieu de ma coque de noix.

05 déc. 2012

Bonjour,

Je n’ai pas une très bonne opinion de l’école de voile des Glénan. J’ai gardé un mauvais souvenir d’un stage dans la base au sud de Bonifacio, il y a très longtemps. J’ai quelques anecdotes qui me confirment que le style n’a pas beaucoup changé ; Quand je vois leurs bateaux sur l’eau, ils ne sont pas toujours un bon exemple. Mais je me souviens de la première édition du cours, puis de la seconde. C’était pédagogiquement remarquable. Pour moi, ce cours c’est ce qui reste quand on a tout oublié.

06 déc. 2012

Le "Glénans", c'est un peu comme le "code Rousseau" avec laquelle j'ai appris à conduire dans les années 60... je la vois avec nostalgie, sur son étagère entre un bouquin de Deniau et un de Le Toumelin...
C'est sûr, j'aurais du mal à m'en séparer (surtout que c'est feu mon oncle qui me l'avait offert en 1967) mais rien ne remplace l'expérience.
Si, après 40 ans de nav', tu as encore besoin d'un guide, je suis un peu inquiet...
Il y a surement d'autres bouquins à emmener (guide de dépannage d'un Smartphone sous Androïd, 1001 recettes de punch, etc...) qu'un vieux bouquin que tu n'a pas ouvert depuis 10 ans!

06 déc. 2012

Y a bien longtemps que je n'ai pas ouvert ce livre qui a été ma bible pendant un long moment.
Pour apprendre il y a mieux maintenant j'espère car celui-là est un peu trop précis donc complexe pour des débutants.

06 déc. 201206 déc. 2012

Je trouve que ce guide est un excellent complément de l'enseignement pratique du "mono". Je débute et il n'est pas simple de théoriser ses actions sur le voilier en même temps que l'on participe aux manoeuvres. Quand on passe son permis auto, lors de l'apprentissage pratique du démarrage en côte on ne cherche pas à savoir, dans l'action, pourquoi c'est si compliqué. Pouvoir comprendre à posteriori les forces mises en oeuvre est facultatif mais peut aider à réussir . A condition d'avancer au rythme de la formation pratique, avec l'aide du mono et de mes congénères matelots rien de bien complexe, justement parce que le guide est précis.

06 déc. 2012

Je l ai aussi debarqué ...meme pas de memo sur les mesages navtex par exemple

06 déc. 2012

Ma bible, c'était le Yves Louis Pinaud : "Pratique de la voile". La suite, stages UCPA.
J'ai quand même le glénuche (1975), mais dans ma biblio.

06 déc. 2012

A! Le Pinaud! Lui, je lai lu, relu et rerelu... avec les trucages "de l'époque" (la latte rajoutée au crayon sur le Finn de Ph. Soria...) Je l'ai prêté et plus jamais revu! Et lui il me manque. Même si beaucoup de choses sont dépassées...

06 déc. 2012

Be ce serait sympa de l'avoir sous forme numerisee et de le publier sur le net :(

06 déc. 2012

Hello

Je regardes la bibliotheque prés de mon bureau et là je vois troner le guide avec la sereine et le cotre en couverture, année 72...

P..... cela fait 40 ans que j'ai ce fichu guide !!!!!! Offert par mon père dés sa parution

Le temps passe ...

06 déc. 2012

je l'ai lu dans les années 70 mais je n'éprouve pas le besoin de l'avoir à bord. Le bloc marine ou l'almanach du marin Breton suffisent. sinon pour le "vintage" j'aime relire de temps en temps "aérodynamique de la voile" de Manfred Cury

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (151)

Encore la pluie...

mars 2021