Jacques Brel: "L'homme est un nomade..."

Tous les hommes de H&O doivent écouter ça... pour naviguer en paix, la conscience tranquille !

www.dailymotion.com[...]/x83gso

L'équipage
28 juil. 2018
28 juil. 2018

de temps en temps , je me le repasse....

28 juil. 201828 juil. 2018

C'est marrant , l'autre jour sur le fil a propos d'Askoy ,il est ressorti majoritairement que Brel n'était pas un marin , et qu'il n'avait pas aimé son bateau ou peu . Bien que la majorité ait exprimé ce ressenti comment expliquer qu'il ait pu écrire une ode à son bateau ,comme quelqu'un qui écrirait un doux poème pour une femme qu'il n'aurait pas aimé . Cela interpelle.


Puis une autre chanson tellement forte a propos de cet archipel ,territoire si marin .

28 juil. 2018

Pour ma part, je ne considère pas que "marin" est synonyme de mono-maniaque. On peut être marin et diversifier ses talents. En tout cas, il l'a fait le Jacques sa traversée. Et beaucoup de ceux qui le jugent, n'en sont pas capables. Et qui connait les motivations qui lui ont fait vendre son bateau? Peut être, sachant qu'il ne naviguerait plus, il a voulu lui donner une autre vie. Savoir ? D'accord avec Loupeis. Pour certains, la voile est un moyen, pour d'autres c'est une finalité. Comme pour certains alpinistes, grimper, c'est se mesurer à des difficultés de plus en plus grandes. Pour d'autres, c'est conquérir un sommet.

28 juil. 201828 juil. 2018

Brel est arrivé aux Marquises complètement épuisé.
Fracassé.
Et dégoûté du bateau.

Non pas de son bateau mais du voyage en bateau.
Faut dire que traverser le Pacifique d'une traite, même à deux, sur un bateau de 40 tonnes, mais, surtout, avec un poumon en moins ...

Arrivé aux Marquises, il savait qu'il ne pourrait pas aller plus loin.
Il découvre aussi que personne ne le connait là-bas.
Enfin libre.
Il avait toujours rêvé de cet anonymat impossible en Europe et même aux Antilles où il était persécuté par la presse.
A la fin de ses jours, quand il était hospitalisé, des photographes habillés de blouses blanches sont entrés dans sa chambre, ont arraché son baxter, certes involontairement ...
La vie là où il était connu a été un véritable enfer.
Il a trouvé la paix dont il rêvait aux Marquises.

Ne voulant plus naviguer, il a mis Askoy en vente.
Il n'en savait rien mais les mecs à qui il l'a vendu était des trafiquants.
Il y a aussi eu une période où le bateau servait de base de location de planches ou de surfs.
Mais je ne sais plus à quelle période.
Certainement avant la phase trafic.
Puis le bateau a été saisi par les douanes et est resté à l'état d'abandon.

Plusieurs années après, un néo-zélandais est tombé sous le charme du bateau.
Coup de coeur.
Je vous laisse imaginer les galères pour récupérer le bateau auprès des douanes.
Quand enfin les papiers ont été en règle, il a décidé de ramener le bateau seul en Nouvelle-Zélande pour le restaurer et, arrivé près des côtes, il s'est pris 50 noeuds et le bateau n'était pas en assez bon état pour affronter ça.
Le bateau s'est échoué et on connait la suite.

Quant à savoir si Brel était un marin ou pas .....
Je trouve la question d'une puérilité affligeante.

28 juil. 2018

J'ai en effet dit que Brel n'était pas un marin tout simplement parce qu'il le disait lui-même. Il a peut-être traversé l'Atlantique, mais en dépit du bon sens et au lieu de le faire au portant il l'a fait au près. Il ne voulait pas "perdre" de temps à descendre Sud et à traversé au Nord des Alizés.

Juste après son operation il en a bavé...

Arrivé aux Marquises d'une part il souffrait tellement, d'autre part il a trouvé l'île merveilleuse. Il a décidé de rester et vendre le bateau.

Non, ce n'était pas un marin, et cela n'a rien de péjoratif de le dire.

28 juil. 201828 juil. 2018

Oui, je peux comprendre.

Mais cette question “Qu’est-ce que c’est un marin” ça fait 15 ans qu’on la pose sur ce forum et on attend toujours la réponse.

Qu’il ait été un vrai marin, un vrai pilote, un vrai chanteur, un vrai comédien, ...
C’est un mec qui allait d’abord au bout de ses rêves sans porter l’etiquette de l’instant.

28 juil. 201816 juin 2020

"L'homme est un nomade" (Brel)

28 juil. 2018

C'est marrant ce que peut représenter ce mot "Marin" pour beaucoup d'entre-vous :langue2:
J'ai fait déjà plusieurs transats depuis plus de 30 ans, dont une vraiment pénible retour et pourtant, je continue à dire "droite ou gauche" c'est plus parlant pour les nulosses dont je fais partie, mais j'en ai pas honte, je ne suis par "une" marin, juste une personne qui est curieuse, et pas besoin d'en faire des caisses, je sais pas vraiment régler à la "Vyking" mon rafiot à 2 pattes, je n'ai jamais lu comment fallait se comporter dans la tempête, j'affale et me met à la cap et j'attends en bouquinant dans le carré que ça se passe et pourtant j'ai fait quelques milles derrière moi et je pense que Jacques Brel avait envie de cette vie là aussi, mais lui seul aurait pu le raconter et tout le reste est une extrapolation dont seuls ceux qui l'ont connus peuvent en parler à mon avis .... :scie:
annA :pecheur:

28 juil. 2018

Oui un nomade ce Grand jacques . Donc un peu tout la fois. Sa déclinaison à lui est passée une fois adulte par la chanson, l'écriture, la scéne, les bars, les putes, les femmes , la fidélité en amitié, l'alcool et la clope en excès.Et bien d'autres choses .
Puis un voyage en bateau dans des conditions compliquées vu le navire et le reste; ce qui lui ressemble d'ailleurs exactement, et qui selon moi fait de lui un marin, éphémère, de fait. Je ne me pose pas le question, car pour moi être marin est un terme fourre tout de nos jours .Les marins cap horniers de la route de l'or haissaient leur mission par exemple . J'ai été justement interpellé grâce à cela ,et je n'ai rien contre cet idée qu'il puisse être ou non un ''marin ''.C'est le sujet sur Askoy qui m'y a fait penser .
A propos du sujet initial, pour rester dans les clous; les nomades ont rarement en Europe de tradition écrite . Autre paradoxe. ;-)

28 juil. 2018

Pas de paradoxe, à mon sens. Les nomades appartenaient aux sociétés traditionnelles, dont la transmission était orale. La sédentarisation amènera l'écrit.

28 juil. 2018

Paradoxe seulement pour le coté chanteur et donc écrits. Mais on peut avoir l'âme nomade et écrire des livres, pas de problèmes .Cela est juste paradoxal quant à la définition première, qui de toute façon évolue forcement .Un peu comme les habitudes qui selon moi ne servent qu'a une chose, être changées, même si c'est très compliqué à faire .

28 juil. 2018

Nous sommes tous des nomades contrariés. Nos corps se souviennent des temps lointains où les clans allaient sur la planète vierge d'un endroit propice et nourricier à un autre. Probablement l'homo sapiens déjà se découvrait douloureusement de passage; et il passait donc, dans l'espace comme dans le temps, intégré à l'écosystème, comme les animaux de toutes les espèces alors égales. Pauvres hères, "frères humains qui" avant "nous vécurent"; vous ne passiez pas bien longtemps…Pourtant, c'est avec l'agriculture qu'a commencé la catastrophe dont l'humanité approche. Assurant la satiété, elle a imposé la sédentarité, la propriété privée, les guerres de territoire et le développement que l'on sait. Faute d'être régulé par l'intelligence, ce développement tourne aujourd'hui à la prolifération. La surpopulation est le fait fondamental générateur de tous les problèmes actuels de l'espèce humaine.

28 juil. 2018

Et l'éradication des plus différents , mal adaptés à ce nouveau monde: une de ses première conséquence . Pour rester en mode bateau, les Vézes à Madagascar . Ils auront tenu, mais demain personne n'en saura plus rien . Qui connait les Punan(orthographe à vérifier ) sur l’île de Java pour lesquels un Jeune Australien à donné sa vie contre les forestiers. L’Amazonie et les grandes forets d'Afrique, autant que les grandes steppes de l'Ouest Européen n'ont été peuplées que de nomades depuis la nuit des temps. Les indiens d’Amériques aussi étaient nomades .Rasés de la carte . Brel a bien fait de connaitre ces âmes , cela lui ressemble .

29 juil. 201829 juil. 2018

CLK, Loupeis: c'est beau, si juste et si bien dit ce que vous écrivez...

De post en post se tisse et se dessine dans ce beau fil, une

Ballade des marins du temps jadis

comme celle de notre bon Villon,

Ballade des dames du temps jadis:

"Dictes moy ou, n’en quel pays
Est Flora, la belle Rommaine,
Archipiades, ne Thaïs,
Qui fut sa cousine germaine,
Écho parlant quand bruyt on maine
Dessus riviere ou sus estan,
Qui beaulté ot trop plus qu’humaine.
Mais ou sont les neiges d’antan ?

Ou est la très sage Hellois
Pour qui chastré fut et puis moyne
Pierre Esbaillart a Saint Denis?
Pour son amour ot ceste essoyne.
Semblablement, ou est la royne
Qui commanda que Buridan
Fust geté en ung sac en Saine ?
Mais ou sont les neiges d’antan ?

La royne Blanche comme lis
Qui chantoit a voix de seraine,
Berte au grant pié, Bietris, Alis,
Haremburgis qui tint le Maine,
Et Jehanne la bonne Lorraine,
Qu’Englois brulerent a Rouan,
Ou sont ilz, Vierge souveraine ?
Mais ou sont les neiges d’antan ?

Envoi

Princes, n’enquerez de sepmaine
Ou elles sont, ne de cest an,
Qu’a ce reffrain ne vous remaine :
Mais ou sont les neiges d’antan ?

Merci

29 juil. 2018

Et c'est si vrai!
Depuis toujours, la reproduction de la lettre de Sitting Bull au gouvernement américain qui lui propose de racheter ses terres est affichée dans ma salle d'attente. Ce grand chef indien s'étonne d'une telle proposition et ne comprend pas que l'on puisse posséder la terre, car c'est nous qui lui appartenons.
Monsanto et le génétiquement modifié sont les descendants directs de la sédentarisation et de la première expérience d'agriculture et d'élevage.
Il n'existe pas une parcelle de terre qui ne soit revendiquée par l'homme. A contrario, la mer reste le seul espace dont la propriété soit plus qu'aléatoire en dehors des eaux dites "territoriales" (sic). En ce sens, le marin reste le dernier nomade car lui seul peut dire: "Je suis dans un lieu qui n'appartient à personne".
Mais la société sédentaire organisée n'aime pas le nomadisme et le poids des contraintes grandissantes qu'elle impose aux derniers marins amènera inéluctablement la disparition d'une philosophie de vie, jusqu'à ce que l'excès de sédentarisation et la surpopulation ne se retournent contre elle.

cdejademain.blogspot.com[...]es.html

29 juil. 2018

"Je suis dans un lieu qui n'appartient à personne"

Non.
Les mers et les océans appartiennent à tout le monde pour que chacun y ait sa part de responsabilités.
C'est d'ailleurs le sens de la convention de Montego Bay.

30 juil. 2018

Superbe cette lettre, je ne connaissais pas.
C’est l’antithèse du monde actuel, rien de ce qu’il écrit n’a été respecté.
Ils ont été exterminés et aujourd’hui leur territoire a un chef débile aux cheveux orange élu par un peuple sans mémoire.

30 juil. 2018

Solent: merci.

En lançant cette bouteille à la mer, je savais bien que quelques-uns seraient là pour comprendre le message et pour montrer que ceux qui ont encore le sens et le goût de la liberté, ce sont les marins.

Lisez donc ce texte du guérisseur sioux Tahca Ushte (Cerf boiteux) et écoutez ensuite l'entrevue avec cet autre Sioux Oglala, Russell Means:

pocombelles.over-blog.com[...]yant-gu

29 juil. 2018

Ok pour la rectification. Dans l'absolu, ça revient à peu près au même.

29 juil. 2018

Nomades qui avaient traversé l’océan .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

Souvenir d'été

  • 4.5 (46)

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

novembre 2021