Interrupteur sur batterie : sur le Plus ou le Moins ?

Bonjour.
Ma question est d'un niveau très bas ... donc, soyez bons, évitez les railleries. Je suis un être sensible :)
Sur ma barquette (coque en bois - ce détail a certainement de l'importance), j'ai installé une batterie (12 volt - 20 Ah) qui me permet d'alimenter mes feux de route (diodes), de faire marcher ma pompe de cale (mon bateau ne prend pas l'eau mais la pompe a marché lors de pluies torrentielles - et c'est un élément de sécurité si je prends une déferlante), de recharger mon iPhone, mon iPad (que j'utilise pour le logiciel iSailor) et de faire marcher un petit éclairage sous le demi-pont (diodes). Tous ces circuits sont protégés par des fusibles.
Question : je veux installer un interrupteur pour couper l'alimentation quand je remise mon bateau.sans avoir à débrancher la batterie. Je ne sais pas s'il est plus logique de couper l'alimentation sur le Plus ou le Moins de la batterie - ou si ceci est indifférent.
Merci de votre réponse (et de vos explications).

L'équipage
07 août 2021
07 août 2021

La question est de taille et en plus il ne faut surtout pas contrarier son auteur.
Donc, en prenant d'extrêmes précautions, en parlant très bas pour ne pas irriter les oreilles délicates et en évitant de heurter la sensibilité de notre ami, je vais essayer d'être le plus doux possible pour lui conseiller en chuchotant à son oreille de monter de préférence et si ça ne le choque pas l'interrupteur qu'il aura choisi avec amour et tendresse : SUR LE MOINS !
Bien sûr que j'ai volontairement écris ces quelques lignes avec humour, donc j'espère que notre ami ne s'en offusquera pas.

07 août 202107 août 2021

Ne te casse pas la tête, prend un bi-polaire !
(que des avantages, hors le prix.)

07 août 2021

Zut, j'ai déjà acheté un simple interrupteur ...

07 août 2021

Zut, j'ai déjà acheté un simple interrupteur ...

C'est parfait : cela permet d'installer l'autre à acquérir (celui du + si déjà placé sur le - … ou vice versa) dans un endroit incongru et insoupçonnable !

07 août 2021

Merci Clo de Marseille ! Bien sûr que j'ai apprécié ton humour ! Et merci de ton conseil. Comme les petits électrons se sauvent en courant (ha ! ha !) par la borne Moins, c'est bien de ce côté qu'il faut leur couper la route. C'est-ce bien ça ?

07 août 2021

Bonjour,
La législation n impose t elle pas de pouvoir couper le positif ET le négatif ?

07 août 2021

Exact

14 août 2021

Le problème c'est qu'ont dit que les électrons circulent du + vers le moins, alors que c'est le contraire !!! Bé voui ils vont du moins vers le plus.
Alors maintenant tu le mets où ? La solution ultime t'a été donnée : tu mets un bipolaire et tu peux dormir tranquille !

07 août 202107 août 2021

Salut,
Oui Pascoq , tu as raison : 2 par batterie = Division 240. 2-39 (5)
Division 240, Article 2, Chapitre 39, Alinea 5
deux coupes batterie manuel mono-polaire (120A) à partir de 2 x 9€, ou un bi-polaire à partir de 36€ ! Uniquement pour avoir une idée de prix...
www.h2r-equipements.com[...]re.html
Mamita

07 août 2021

La cause est entendue ! Je vais donc installer un interrupteur bi-polaire.

Merci pour vos réponses.
Finalement, je crois que cette question n'était pas inutile. Ces réponses seront utiles à plus d'un.
... et une fois de plus, je trouve que ce forum est aussi utile que sympa.

07 août 2021

Le sens de circulation du courant continu décidé après la découverte l'électricité (par définition état ou circulation d'électrons) est PUREMENT CONVENTIONNEL
On a choisi par erreur que le courant d'électrons irait du + vers le - mais en réalité les électrons circulants vont du - vers le +.
Une batterie est l'équivalent d'une pompe faisant circuler de l'eau en circuit fermé. Que le coupe sur le - ou le + c'est strictement. Par convention aussi on a tendance à assimiler le - au retour commun.
Pour la sécurité complète, il faut pouvoir isoler complètement une batterie soit en débranchant les bornes, soit en mettant des sectionneurs sur chaque ligne soit en mettant un sectionneur bipôlaire. A noter que pour un bateau qui reste à flôt la pompe de cale reste branchée avec son circuit indépendant avec sectionneur et fusible à une batterie, tout le reste étant débranché.
A Savoir: sur une voiture où le moins est relié au châssis masse commune on doit débrancher le moins en premier pour éviter par une mauvaise manipulation de provoquer un court circuit dangereux entre + et masse.

09 août 2021

_bonsoir
Oui les électrons circulent du + vers le -dans le circuit donc ils circulent bien du - vers le + dabs la batterie pour faire une boucle!!

16 août 202116 août 2021

Non ... l'électron est une charge négative qui est donc attirée par le positif et repoussée par le négatif. Après le sens du courant du plus vers le moins n'est qu'une convention arbitraire appliquée avant qu'on ne comprenne la charge des électrons dans l'atome. Sans oublier qu'il n'y a pas déplacement d'électrons mais que ceux-ci s'entrechoquent entre atomes autour de leur position d'équilibre et c'est bien pour ça que le courant se déplace quasi à la vitesse de la lumière !
La batterie est en quelque sorte une "pompe à électrons". Dans l'intérieur de la batterie il faut considérer la circulation des ions (énergie chimique et transfert de matière...).

07 août 2021

correction: ... c'est strictement la mème chose.

09 août 2021

Salut,
A Freychou,
J'ai répondu à ton MP.
Amicalement,
Mamita

09 août 2021

les anglais mettaient le + à la masse
pour tout couper effectivement il vaut mieux mettre un inter sur le commun genre coupe batterie
par contre pour l'"alimentation du service un thermique d'une vingtaine d'A suffit
ainsi qu'un CB sur le circuit de démarrage
s'il y en a deux séparés
alain

16 août 2021

Un grand merci à Rati pour ces explications claires qu'il a bien voulu mettre à la lecture pour enrichir nos connaissances. Je serais toujours étonné et ravi de l'érudition de quelques Héossiens.

16 août 2021

Dans le tubes à vide utilisés universellement et massivement bien avant les semi conducteurs, les électrons (e-) libérés par agitation thermique depuis la cathode (- conventionnel) sont attirés par l'anode (ou anticathode) (+conventionnel) et se propagent ainsi dans le vide sous la forme d'un gaz d'électrons que l'on peut au passage complètement moduler par une ou des électrodes intermédiaires agissant pas effet de champs.
Arrivés à l'anode ils la percutent avec une énergie fonction du voltage entre les deux électrodes jusqu'à produire beaucoup de chaleur et éventuellement des Rayons X. La matière qui a ainsi perdu des électrons d'un côté en a récupéré de l'autre, les rayons émis pouvant eux mêmes interagir avec l'environnement. Pour info le rendement global de cette opération très énergivore est catastrophiquement d'un TRES mauvais rendement (ce qui n'a aucune importance au niveau de notre Univers puisque "Rien ne se crée rien ne se perd, tout n'est que transformation" (Lavoisier autour de 1780)): 1% de RX 99% de chaleur. Et pour une obtenir une image de ce 1% le rendement de conversion final est de 1 pour 1000. La Nature fondamentale n'est pas Ecologique !!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (157)

mars 2021