INITIATIVES COEUR, ne soyez pas dupes !

Samantha Davies est fort sympathique et **aussi bonne communicante que navigatrice.

**

Malheureusement, son beau projet sportif se sert de l'humanitaire mais CE N'EST PAS PAS UN PROJET SPORTIF QUI SERT L'HUMANITAIRE .

Certains de mes amis, professionnels de la voile et la communication, vont même jusqu'à parler d'escroquerie! D'autres prétendent qu'il s'agit d'un scandale comparable à celui de l'ARC, en 2006.

Pour ma part, je pense qu'il s'agit d'une escroquerie intellectuelle mais légale.

Des actions de sponsoring sont des montages similaires, ARSEP, Sea Cleaner à Bourgnon...

MAIS SAVEZ VOUS QUI PAYE la majeure partie des millions d'euros nécessaires à son budget?

L'équipage
07 nov. 2019
07 nov. 2019

oui, nous, le contribuable, en grande partie!
66% en credit impot sur le revenu et 75% sur l'IFI.
on devrait donc avoir le droit de donner notre avis

07 nov. 2019

Essai

07 nov. 2019

il y a des éléments factuels à consulter ?

07 nov. 2019

reessai excusez moi

07 nov. 2019

Si sur 100 € donnés à une oeuvre, un seul arrive à son vrai destinataire, faut-il donner; ou pas?

07 nov. 2019

Il y a longtemps que je ne suis pas dupe de.......
PS: surveille ton foie

07 nov. 2019

Mal dormi ?
Il suffit d'aller sur leur page web et on a tout plein d'infos... Si l'entreprise K-line qui a pignon sur rue veut donner de l'argent à un projet humanitaire qui utilise des bateaux pour communiquer, pourquoi pas ?

Une petite pointe de jalousie ? Une rancoeur ? Un petite aigreur d'estomac ?

Rajouter intellectuelle ou légale ne te dédouane pas , il s'agit d'une dénonciation calomnieuse, et même sous couvert de "certains de mes amis" !

07 nov. 2019

@Scotland,

donner de l'argent à un projet humanitaire qui utilise des bateaux pour communiquer, pourquoi pas ?

Ce n'est pas si simple.
Sauf erreur de ma part le fonctionnement est le suivant

une association tierce est crée par le marin - pour l'exemple appelons là l'asso JN (je navigue)
il se rapproche d'une association humanitaire / médicale existante - pour l'exemple appelons là l'asso JRLM (je répare les malades).
JRM et JN signe un convention autorisant JN a porter les couleurs de JRM - il n'y a pas de liens financiers entre eux.

JN par je ne sais quel montage arrive a rentrer dans les clous pour être éligible à la défiscalisation. (là c'est border line)

JN va démarcher des sponsors, pardon des mécènes - expliquant qu'il va aller naviguer au couleur de JRLM, et que d'associer leur entreprise a JRLM c'est bien, c'est beau.
Grâce à la pub faite pour JRLM, cela va générer des dons direct pour JRLM.

En résumé donne moi 10 pour faire du bateau, je vais faire de l'image gratuitement pour JRLM, image qui génera, on l'espère, 20, 30, 50 ... de dons.
En plus ton entreprise sera associé à l'image de JLRM, c'est bien c'est beau.

L'habileté du montage est que le pekin moyen (le client, le salarié, ...) est convaincu que l'entreprise mécène donnent de l'argent à l'asso humanitaire,
dans la vrai vie l'argent donné l'est a une asso sportive et sera employé pour aller faire des ronds dans l'eau.

Sur le plan fiscal,

le process est le suivant

on suppose une entreprise qui ferait 100 de bénéfices sans communiquer via la voile.
au tx 2018 d'IS, il reste après impôt 66,6

La même société décide d'investir 10 en communication dans la voile

1° sponsoring
c'est une charge.
Le bénéfice sera de 90, reste après impôt tx 2018 : 60
Les 10 investi on réellement couté 6,6 par rapport a si l'entreprise n'avait rien fait.

2° Mecenant
C'est un don
Le bénéfice reste de 100, après IS 66,6
Don de 10 générant un crédit d'impôt de 6,5
Reste après impôt 63,1
Les 10 Investi on réellement couté 3,5

Ce montage habile donne un double bonus - bonus fiscal et bonus moral

Accessoirement ce n'est pas un scoop ce sujet a déjà été abordé a plusieurs reprises sur Heo.

08 déc. 202008 déc. 2020

@Cezembres. Merci beaucoup pour le temps consacré à écrire ce commentaire clair, précis et trés informatif. Je travaille au Grand Duché du Luxembourg dans les services financiers, les montages de tous poils sont notre quotidien et celui-ci me parrait trés cohérent.

08 déc. 2020

Cezembres n'a pas souhaité communiquer ses coordonnées téléphoniques comme demandé par le site donc il ne peut plus intervenir. Et il nous manque...

07 nov. 2019

Dénonciation calomnieuse ? C'est ton opinion. Il s'git d'un débat, explique nous donc pourquoi?

"Pour ma part, je pense qu'il s'agit d'une escroquerie intellectuelle mais légale."

07 nov. 2019

"tu es un escroc", qu'en penses tu ?

07 nov. 2019

Étonnant cette attaque nommément contre Samantha Davies (que je ne connais pas) et pas un mot sur son prédécesseur dans ce projet. .

07 nov. 2019

Plus facile avec Samantha, quoique qu'avec Tanguy. A interpeller en direct sur un ponton . Lamentable.

07 nov. 2019

Vous n'avez toujours pas compris que c'est elle qui est en cause mais le montage utilisé. heureusement que j'avais précisé : Samantha Davies est fort sympathique et **aussi bonne communicante que navigatrice.

07 nov. 2019

Tu n'as toujours pas compris que quand quelqu'un n'est pas en cause on ne donne pas son nom dans une attaque. Diplomatie/politesse élémentaire.

07 nov. 2019

V3 Merci pour cet enrobage introductif. On a compris. On a l'habitude.

07 nov. 2019

C'est de la simple dialectique... L'art de se donner des airs de lanceur d'alerte à bon compte... Mais un lanceur d'alerte, il ne se contente pas de lancer. Il alerte aussi, et une alerte, ça se déclenche pas sans éléments probants à faire valoir. Même si ce n'est qu'une alerte "intellectuelle"...

07 nov. 2019

Personnellement, je ne comprends pas le message : on a juste rajouté des paramètres négligeables pour embrouiller le calcul, mais le calcul reste très simple :

  • un acteur privé donne de l'argent à une association
  • l'association utilise cet argent pour sa communication (ce que font TOUTES les asso humanitaires, à des niveaux effrayants... Si vous voulez donner à l'asso qui dépense le plus dans le produit final, donnez au restos du coeur)

... Alors, est-ce que voir les associations dépenser une partie de leurs revenus pour faire de la communication, c'est bien ou pas ... Perso, mon avis est très simple, TOUTE pub est de la m***. Avec la spéculation financière, la publicité/marketing est l'un des cancers de notre économie.
Mais, oui, à ce jour, c'est ca qui permet à ces jolis bateaux de voler sur l'eau, ce qui pour le coup est une très bonne chose je trouve.

Le fait que le bateau puisse démarcher lui-même les acteurs privés en mettant en avant le but humanitaire ne change rien à l'affaire : la publicité revient principalement à l'association, pas au donateur.
Quelque part, ce serait même presque plus difficile : il s'agit alors de trouver des donateurs qui acceptent que leurs dons soient uniquement utilisés pour des actions de communication.

Bref, circulez, il n'y a rien à voir. Il faut juste faire attention à ce que l'on raconte avant de hurler au loup.

07 nov. 2019

@Peuwi,
ça ne fonctionne pas comme tu l'écrit.
c'est une partie a 3 pas a 2

le donateur A donne a une asso sportive B
l'asso sportive B se contente de porter "gratuitement" les couleurs d'une asso caritative / humanitaire / médicale C

Il n'y a aucun lien financier entre A et C, ni entre B et C - a minima un lien minime entre B vers C

comme déjà écrit
A y a un double intérêt,
1° le mécénat lui coute moins cher que le sponsoring - la fiscalité française est ainsi
2° moralement être associé a l'image de l'asso C, peut mieux passer auprès de certaines population que d'être associé seulement a un projet sportif.

07 nov. 2019

Annoncé une escroquerie sans donner un seul élément factuel... Attention Viking, tu commences à faire du Closer/Voici and co...!

07 nov. 201916 juin 2020

Ce sujet est interessant, mais peut déranger.

Je crois que le vrai débat est là

Pour ma part, je pense qu'il s'agit d'une escroquerie intellectuelle mais légale.

Si vous donnez a une association humanitaire, de recherches pour la santé, etc ... ce don va être utile à la collectivité, c'est logique qu'il soit defiscalisé.

Vous donnez a une association sportive (foot, handball, basket, etc ...),
ce don va bénéficier a un grand nombre de personnes, va éventuellement contribuer a créer des emplois, des services civiques.
Ce don va être utile a une "collectivité "plus réduite, mais ça reste large, c'est logique qu'il soit defiscalisé.

Le problème "moral" en voile c'est que c'est "gros" budget pour permettre a quelques individus de réaliser leur passion. Y a t'il un intérêt collectif ? On visualise 1 personne sur 1 bateau.
La question est ouverte ... accessoirement vu les audiences sur les sites, les personnes au départ des grandes course, le suivi TV.
Est que ces quelques individus ne permettent pas un rêve collectif ?

Sur le plan juridique, la vrai question est l'asso tierce (celle du marin) rentre t'elle dans le cadre des associations ouvrant droit a défiscalisation ?
Pour cela elle doit respecter les critères

07 nov. 2019

Si le rapport "coûts/visibilité" est comparable à celui d'une campagne pub/marketing classique, ou meilleur, l'"escroquerie intellectuelle" n'existe pas. Reste la question fiscale : un manque à gagner pour l'Etat est-il acceptable ? Oui dans un pays où l'initiative privée compte autant que l'action publique.

Bref, tout comme Peuwi, je ne vois rien qui ressemble à une escroquerie intellectuelle, à part l'existence du fil lui-même.

07 nov. 2019

@Hi,
une campagne marketing de pub classique, est une charge.
Comptablement c'est comme du sponsoring.

faire organiser sa campagne de pub par une asso., pour obtenir les mêmes avantages fiscaux qu'en cas de donation serait illégal (contrepartie évidente au don).

07 nov. 2019

Si l'avantage fiscal bénéficie in fine à l'action humanitaire, il n'y a pas d'arnaque morale. Après, si le montage est illégal, c'est aux juges de le dire. Et seuls ceux qui subissent un préjudice ont le droit d'agir. En l'occurence, le préjudice semble être seulement fiscal, et je ne doute pas de la célérité du fisc à mettre son nez dans ce genre d'affaire qui, somme toute, n'est pas masquée.

07 nov. 2019

" Initiatives Coeur est un fonds de dotation, instrument fiscal récent dont les donateurs bénéficient de 60% d'abattement fiscal. A la différence de l'ancienne association d'utilité publique, dont la reconnaissance était établie par décret, le fonds de dotation bénéficie a priori des dispositions fiscales, n'ayant éventuellement qu'à justifier son rôle a posteriori en cas de contrôle.
De l'explication même de ses responsables, le fonds de dotation finance "à 100%" le bateau et le projet sportif.

J'en conclus que - si on a bien tout compris - le team et le bateau sont payés à 60% par les impôts des contribuables, et à 40% seulement par les "mécènes" qui versent leur part au fonds, et communiquent sur leur participation à une campagne humanitaire.

Les fonds consacrés à opérer des enfants (je ne me prononcerais pas ici sur l'utilité d'opérer du coeur des enfants qui ne pourront peut-être pas suivre leur traitement de retour en Afrique, c'est une question qui peut faire débat mais il y a des spécialistes pour en disserter plus savamment que moi) se calculent en dizaines de milliers d'euros, là où *le budget sportif d'un Vendée Globe s'évalue en millions d'euros.
*

J'en conclus que le projet humanitaire est ici au service du projet sportif, et non l'inverse. Enfin, je trouve détestable l'idée selon laquelle UN CLIC D'INTERNAUTE FINANCE UN EURO POUR LES OPERATIONS DU COEUR.

En effet, ce ne sont pas les internautes qui paient, mais les sponsors, qui ont évidemment provisionné par avance les sommes considérées.

Autrement dit, on a l'argent sous le coude, on peut opérer X enfants, mais si les internautes ne sont pas assez nombreux au rendez-vous, on en opérera moins. Tout ceci n'est que mon humble avis.

Sur un sujet assez semblable, j'ai lu récemment le représentant d'une association dont un Multi 50 porte les couleurs déplorer que ce trimaran soit beaucoup moins cité par la presse que les IMOCA, alors qu'il était en tête de la TJVabre en temps réel.

Comme je répondais que les IMOCA étaient 29 au départ, contre 3 Multi 50, la compétition était plus dense dans cette classe et qu'il était logique que l'attention se tourne vers cette catégorie-là plutôt que celle des trimarans. " F.A.

07 nov. 2019

C'est qui "F.A." ?

En effet, ce ne sont pas les internautes qui paient, mais les sponsors, qui ont évidemment provisionné par avance les sommes considérées.

Autrement dit, on a l'argent sous le coude, on peut opérer X enfants, mais si les internautes ne sont pas assez nombreux au rendez-vous, on en opérera moins.

Si l'argent a été provisionné, j'imagine mal qu'il soit ensuite dé-provisionné au risque de laisser des malades sur le carreau. Là encore, on est dans le procès d'intention. Dans quel but ?

07 nov. 2019

viking35 a écrit :
"(...)je ne me prononcerais pas ici sur l'utilité d'opérer du coeur des enfants qui ne pourront peut-être pas suivre leur traitement de retour en Afrique, c'est une question qui peut faire débat (...)


Raisonnement vicieux et tendancieux : il faut donc les laisser mourir de suite, puisqu'ils ne pourront pas suivre ensuite leur traitement (ce qui reste à démontrer).
Lamentable.

07 nov. 2019

Viking 35 est habitué des propos lamentables.Toujours a mots couverts, en evoquant ici 'des amis professionels de la communication et de la voile'pour incriminet une association sans aucunes preuve; et dans un sujet plus bas 'le pref maritime' qu'il se petmet de traiter de diletantte qvec cette abréviation. Je vous invite a regarder la définition du mot, afin de juger de la gravité du propos a l'encontre de ce mondieur.
Non content de porter atteinteba l'image de personne, Viking 35 se permet en plus, de mettre en cause la nécessité des soins portés à des
- Enfants -.
Ceci est proprement scandaleux et trés grave d'un point de vue éthique.
J'ai ai assez de ces manipulations.
Par conséquent, ne sachant encore, excusez moi en comment faire pour alerter la modération sur ce sujet, je demande que ces propos soit retirés, ils sont totalement scandaleux.
Si non, il sera normal de prendre contact avec l'association, afin qu'ils s'enquiérent des propos tenu ici par ce type . Merci.

08 nov. 2019

Comme à son habitude, Loupéis ( ainsi que Schnaps )ne sait pas lire et n'a pas remarqué que les propos que je publiais était *entre guillemets et signé des initiales *de l'auteur.
.
Auteur dont le nom est connu de la plupart d'entre vous et qui connait parfaitement son sujet.

Un conseil , relisez trois fois mes posts avant de répondre.

08 nov. 2019

Désolé, viking, mais il ne suffit pas de mettre des guillemets. Quand tu abordes des sujets de ce genre, la moindre des choses est de supprimer tout risque d'ambiguité. Là, des guillemets à peine visibles ne font pas l'affaire. Tu aurais dû, à tout le moins, préciser clairement que tu rapportais des propos d'un autre.

08 nov. 2019

Toutes mes excuses, Daniel, mais je ne dois pas savoir lire non plus.
J'ai lu le sujet une fois, deux fois, trois fois, ... et tout donne à penser que tu donnes ton avis dans le post en entrée du fil et que tu fais une citation plus loin comme pour appuyer ce que tu écris dans le post initial. Rien ne donne à penser que tu dénonces ce qu'à écrit ce mec (que je ne connais pas en ce qui me concerne).

07 nov. 2019

Bonjour,
Non mais, tu vas nous éclairer.
Merci d'avance

07 nov. 2019

ça ne fonctionne pas comme tu l'écrit.
c'est une partie a 3 pas a 2

le donateur A donne a une asso sportive B
l'asso sportive B se contente de porter "gratuitement" les couleurs d'une asso caritative / humanitaire / médicale C

Il n'y a aucun lien financier entre A et C, ni entre B et C - a minima un lien minime entre B vers C

comme déjà écrit
A y a un double intérêt,
1° le mécénat lui coute moins cher que le sponsoring - la fiscalité française est ainsi
2° moralement être associé a l'image de l'asso C, peut mieux passer auprès de certaines population que d'être associé seulement a un projet sportif.

On est d'accord pour dire que certes, dans la pratique, sur les bouts de papiers signés, et dans les échanges, ca peut être l'équipe sportive qui va démarcher les donateurs, mais qu'au final, le résultat, c'est bien que le donateur est en train de financer la communication de l’association, non ?

Dire qu'il y a des liens "minimes", je n'en sais rien, mais cela supposerait que tout le monde a librement le droit de faire de la pub pour qui il veut.
Ce n'est pas tout à fait faux, à une exception près : l'association représente à minima une marque, que l'on ne peut pas afficher librement sans l'accord du représentant de la marque (mais en pratique, il suffit effectivement d'une absence de désaccord)
Cela pourrait effectivement être minime : je me mets à faire de la pub gratos pour telle ou telle marque, sans même le lui dire, et l'autre ne réagit pas pour l'interdire (ou n'a pas suffisamment protégé sa marque pour pouvoir l'empêcher ... On connait le cas de Pepe the Frog qui a été récupéré par des partisans d'extrême droite ... Ce qui est légèrement désagréable pour le créateur initial)
Bref, on peut supposer qu'il y a quand même un peu plus que ca. (mais bon, j'en sais rien moi, je n'y suis pas)

Maintenant, en constatant le résultat : on a bien un donateur qui finance [la com de] une association, sans la moindre contrepartie autre que pouvoir dire qu'il l'a fait, c'est donc bien du mécénat, qui peut donc être traité comme tel par la fiscalité, je ne vois absolument pas ce qu'il y a à redire là derrière.

Maintenant, s'il faut rajouter (et il y en a déjà probablement des quantités) des petits documents, accords, papiers, régulateurs et contrôleurs, pour vérifier que tout s'est bien fait dans les normes, on peut.
On peut noyer la société sous les démarches et protocoles administratifs, et beaucoup y travaillent. Perso, ca m'énerve de voir l'effort à fournir juste pour pouvoir dire que l'on a bien fait les choses en suivant les petits papiers.
Donc, tu peux aller manifester devant l'assembler pour réclamer plus de procédures, plus de démarches et de contrôles administratifs, pour que plus personne ne puisse faire quoi que ce soit sans que cela occupe une seconde (une troisième, une quatrième ...) personne à plein temps à gérer des trucs administratifs indispensables pour que tous les petits papiers soient bien là.

07 nov. 2019

Je parle de lien financier minime.

Si Solidaire en Peloton (B) encaisse par exemple
5 M€ de dons (provenant de A), pour financer ses bateaux aux couleurs d'ARSEP (C).
et verse 40 000 € a ARSEP.
le lien financier entre B et C est minime.

Sur ces 5 M€, 3,3 seront in fine payé par nous - l'état - la collectivité (crédit d'impôt).
Ces 5 M€ dont l'utilité première est de faire naviguer un bateau, l'habillage étant qu'il est au couleur de C

La question est : est ce moral ?

Comme déjà écrit
pour une équipe sportive municipale, les montants sont faibles, et bénéficie a beaucoup de personne ---> de fiscaliser me semble normal.

En voile
Les montants sont importants et bénéficie a très peu.
Personnellement, l'habillage au couleur de C ne suffit pas à me faire avaler la pilule.
Moralement je trouve ça dégueulasse - Ce n'est pas pour autant que c'est illégal ;-)

Si je montais une asso pour me financer un Hummer ou une voiture de sport, ça te semblerait logique que les gars qui me payent cette voiture par leur dons puissent défiscaliser ?
Et si la voiture était au couleur des resto du coeur ça changerait vraiment le fond ?

mais qu'au final, le résultat, c'est bien que le donateur est en train de financer la communication de l’association, non ?

NON.
A donne a B
B emploi l'argent comme il le veut nouveau foils, gros salaires, ...
C n'est pas partie dans la gestion de B --allez juste la charte graphique.

C gère sa communication comme il l'entend, C n'a pas de lien avec A.

donc a ta question je répond NON, le donateur est en train de financer une écurie de course au large majoritairement au couleur de C.

07 nov. 2019

L'un des problème est là : "L'habileté du montage est que le pekin moyen (le client, le salarié, ...) est convaincu que l'entreprise mécène donne de l'argent à l'asso humanitaire,
dans la vrai vie l'argent donné l'est pour aller faire des ronds dans l'eau."

L'autre est que les 60 % défiscalisés sont des impôts qui ne vont pas dans les caisses de l'état.

07 nov. 2019

En tant que pékin moyen, moi je pensais simplement que le budget marketing de l'association était investi dans le bateau, avec les budgets complémentaires d'autres entreprises. Le montage est en effet bien différent, mais en quoi ça constitue une "escroquerie", même intellectuelle ? C'est un montage, et pas plus. On a une asso qui a besoin de se faire connaître. Si elle a le budget, elle finance directement un bateau et un skipper pour obtenir la visibilité dont elle a besoin. Si elle n'a pas ce budget, le skipper avisé lui propose un montage qui permet d'atteindre l'objectif marketing. Dans les deux cas, le résultat correspond à la demande, les paramètres sont les mêmes, seul le montage diffère.
Oui, ou non ?

07 nov. 2019

Pour reprendre l'interrogation de Hi, qui est ce célèbre FC que tu cites à tout-va ?
Quel est pour lui l'intérêt (personnel ou professionnel) de lancer cette polémique qui agitent précisément les .... dupes ?

07 nov. 2019

Je n'ai jamais cité de FC à tout va. Mais si tu me confiais les travers d'un musicien parmi tes connaissances, tu n'aimerais surement pas que je mentionne ton nom sans ton autorisation.

07 nov. 201911 nov. 2019

Apparemment ton post semble être un copié-collé dont tu aurais omis de retirer les initiales de l'auteur. Je dis bien : apparemment.

La question n'est pas négligeable, parce que ne pas y répondre laisse imaginer qu'il s'agit non pas d'une opinion de ta part, mais de quelque chose qui pourrait ressembler à une entreprise collective de dézingage. Quelque chose de hautement moral, certainement.

07 nov. 2019

Hi: Tu as parfaitement compris. Il s'agit d'un copié/collé d'un copain qui connait parfaitement le sujet et pour cause... C'était son métier.

De plus, beaucoup d'entre vous connaissez son nom. Un autre copain, professionnel de la voile, m'a tenu absolument les mêmes propos.

Personnellement, et je croyais l'avoir précisé, je ne suis pas aussi péremptoires qu'eux. D'autres de mes relations le sont.

Ce sont eux qui parlaient d'escroquerie.

A tort, selon moi. D'où l'intérêt de lancer le débat.

07 nov. 2019

Ok, alors pour éviter les ambiguïtés, mieux vaut être clair et indiquer d'emblée que tu ne fais que rapporter des propos d'autrui... Lequel autrui semble bien entreprendre une petite opération de dézingage...

07 nov. 2019

Bon, c'est pas F.C. mais F.A..
OK
Mais c'est quand même une drôle de façon de présenter les choses.
A 2 ou 3 endroits dans le fil, tu fais des citations dont une fois en laissant des initiales trainer (volontairement ou pas ?), on ne sait pas qui c'est, on ne sait pas d'où ça sort et on ne sait pas qui c'est parce que tu ne veux pas citer son nom sans son autorisation.
On se croirait dans un dortoir d'adolescents.

07 nov. 2019

Tout cela suivant un titre totalement sans ambiguité, quant à l'idée de l'auteur du sujet vis a vis de celui ci.
Contrairement a ce qu'il explique ensuite quand @hi léve la supercherie.
Encore une fois on a l'habitude. Si cela ne se termine pas execice de complaintes façon Kalimero on aura de la chance. Fini pour moi, merci aux modos( sauf lui) d'avoir supprimé ses propos, sur la justification des soins en terme de: je pense qu'a ma g..,à porter aux enfants.

07 nov. 2019

Je vous présente la chose sous un autre angle.

Je suis passionné de voiture
Je monte une association qui va posséder des voitures de sports.
Cette association est relativement fermée - seul quelques un pourront utiliser ces voitures de sport.
Cette association n'est financé que par des dons.

Vous semblerait t'il moral/normal que les donateurs puissent défiscaliser leur dons, et qu'ainsi 66% du budget de l'asso soit in fine assuré par la collectivité ?

cas :
1° si les voitures sont vierges
2° si les voitures sont au couleurs d'émaus, ou des resto du Coeur

Des réponse svp ...

07 nov. 2019

Si on pousse le raisonnement, je trouve ça même plus moral qu'une simple campagne de spots tv (laquelle, si elle est financée directement par le budget de l'association constitué par les dons, bénéficie aussi, indirectement, de la défiscalisation), qui permet à au moins autant de monde d'assouvir leur passion/faire leur métier.

07 nov. 2019

Tous les montages sponsoring passent par de voies visant à optimiser leur fiscalisation. C'est l'essence même du sponsoring.
En profiter en tapant sur 'Initiatives coeur'pour dénigrer des soins porté a des enfants qui qu'ils soit reléve de la plus pure saloperie qu'il soit.

07 nov. 2019

Et quand la Fondation PSG ( oui, oui, le club de foot) organise son gala annuel, qualifié par la presse de "traditionnel évènement mondain de la vie du club parisien", sous une vocation de bienfaisance envers les enfants défavorisés ou malade, et au cours duquel gala , par exemple mais pas que lui, un footeux illustre parmi d'autres lâche 550 000 Euros pour une statuette ridicule au profit de ladite Fondation, peut-on imaginer qu'il y a ou pas défiscalisation ? Et donc peut-on dire que là aussi "c'est not' pognon " ?

Bon les gars, avant de taper (cracher?) sur Samantha qui elle est surtout skipper mais certainement pas dans l'éthique du montage incriminé, ya du boulot tous azimuts, hein ?

En gros, toute la mécanique des avantages fiscaux attribués aux associations, fonds de dotations, et fondations, est à dénoncer ... non ?
....

07 nov. 2019

En gros, toute la mécanique des avantages fiscaux attribués aux associations, fonds de dotations, et fondations, est à dénoncer ... non ?
....

Non je ne crois pas.

qu'un don pour un organisme utile a un grand nombre soit défiscalisé me semble normal.

que le financement d'une écurie de course au large, qui n'est qu'un sponsoring déguisé, puisse bénéficier du régime avantageux des dons ne me semble pas normal.
que le grand public imagine l'écurie de course au large et la fondation / association dont elle porte l'image, comme une même entité est de la manipulation.

07 nov. 2019

C'est une façon de voir les choses, mais dans tous les cas il y a défiscalisation. Dans un cas en amont de l'opération de sponsoring, dans l'autre en aval.

07 nov. 2019

Oui mais pas au même taux !

moi petite entreprise mon IS c'est 25%

si je fais un don mon avantage "fiscal" sera de 66% du don.
la même dépense passé en charge n'entrainera que 25% d'avantage fiscal par soustraction à l'IS.

l'écart est énorme !

Pour les écuries de course cité dans ce fil, ouvrez les yeux, ce système est hyper border line !!

Sur le fond ce qui me dérange, c'est que c'est très tendance, et que ça c'est développé a tout va.
Tu as aujourd'hui dans le domaine de la plaisance / régate amateur - des boites qui bricolent, qui se sont associé a des asso a moitié pipo.
Le client (particulier) donne à l'asso - récupérera 66%
L'asso achète à l'entreprise
Mais le client/donateur bénéficie du produit / prestation

C'est totalement illégal - contrepartie direct - mais courant !
Quand un ou des concurrents pratiquent ainsi, tu étudies la question, et tu vois rouge.

07 nov. 2019

Qu'on puisse considérer cette technique comme border line, je le conçois. Mais se servir, comme le fait ce fil, d'un avis sur une technique de financement pour dézinguer des personnes et leur action, là pas d'accord. On n'est plus dans le border line, mais dans le dénigrement.

07 nov. 2019

Je n'ai dézingué personne !
J'essaye simplement d'expliquer le fonctionnement exact de ce montage, et sa proximité avec les limites du cadre réglementaire.
et vous ouvrir les yeux sur l'existence d'une asso sportive, qui encaisse le pognon.

Chose qui n'est pas aisé car vous êtes bloqué par des mots (que je n'ai pas écrit) qui vous ont hérissés le poils.
Et si après avoir bien compris le mécanisme, vous relisiez les interventions de Viking, je crois que votre lecture et ressentie serait différent.

Et j'ajouterais que ce sujet doit être générique et ne pas porter uniquement sur Initiatives Coeur.

07 nov. 2019

J'ai bien lu, et j'ai bien écrit que c'est le fil, pas toi, qui entreprend le dézingage.

Certains de mes amis, professionnels de la voile et la communication, vont même jusqu'à parler d'escroquerie! D'autres prétendent qu'il s'agit d'un scandale comparable à celui de l'ARC, en 2006. Pour ma part, je pense qu'il s'agit d'une escroquerie intellectuelle mais légale.

C'est dans l'intitulé du fil, c'est la principale idée développée par l'auteur du fil, qui lui semble se servir du débat légitime sur un mode de financement pour dé-légitimer une action humanitaire. Ne perdons pas de vue l'essentiel : il est probable que beaucoup d'actes menés par Initiatives Coeur n'auraient pu exister sans ce montage. Le reste est affaire soit de juristes, soit de jaloux.

07 nov. 2019

il est probable que beaucoup d'actes menés par Initiatives Coeur n'auraient pu exister sans ce montage.

Hi ce que tu viens d'écrire est le parfait exemple de l'organisation de ce système, et de la manipulation du grand public !

Initiatives coeur ---> c'est la

La fondation derrière c'est

donc les actes menés par Initiatives coeur, c'est de construire et gérer des bateaux pour participer à la saison IMOCA (Vendée globe, route du Rhum, Jacques Vabre, ...)

Tu auras j'imagine l'honnêteté de confirmer que quand tu as écrit cette phrase derrière le mot acte tu pensais acte humanitaire (soigner des enfants) qui eux sont réalisés par Mécénat chirurgie cardiaque.

En limpide
Si tu donnes a Initiaves ton argent va dans l'eau (bateau).
Si tu donnes à Mécénat Chirurgie Cardiaque ton argent va directement au soignant.

07 nov. 2019

Oui, j'ai fait un racourci, et dans ma plume le mot "acte" se rapportait bien à "actions humanitaires". Vieille déformation professionnelle consistant à éviter les redites...

Mais je ne vois toujours pas où est la manipulation. Du point de vue du pékin moyen, Initiative Coeur porte les couleurs de Mécénat Chirurgie cardiaque, comme il l'aurait également fait si ç'avait été un sponsoring classique. Je ne crois pas que les foules pensent que c'est Lamotte ([edit]pardon : Meilhat) ou Davies qui vont chercher les gamins et financent leurs opérations médicales.

[Edit] pour répondre à ton post modifié :

En limpide
Si tu donnes a Initiaves ton argent va dans l'eau (bateau).
Si tu donnes à Mécénat Chirurgie Cardiaque ton argent va directement au soignant.

Certes, mais si y a pas Initiative coeur, Mécénat Chirurgie Cardiaque ne prend pas un kopeck...

07 nov. 2019

Certes, mais si y a pas Initiative coeur, Mécénat Chirurgie Cardiaque ne prend pas un kopeck...

Archi faux !!

Mécénat Chirurgie Cardiaque existe depuis une trentaine d'année, il faisait comment avant l'arrivé de Tanguy en 2013 je pense ;-)

Du point de vue du pékin moyen, Initiative Coeur porte les couleurs de Mécénat Chirurgie cardiaque, comme il l'aurait également fait si ç'avait été un sponsoring classique. Je ne crois pas que les foules pensent que c'est Lamotte ([edit]pardon : Meilhat) ou Davies qui vont chercher les gamins et financent leurs opérations médicales.

toi même tu mélanges initiative coeur et mécénat chirurgie cardiaques.

Kline quand il verse du pognon a Initiatives coeur ils défiscalisent a 66%, alors que cet argent ne sert qu'a (majoritairement) qu'a payer un bateau et son fonctionnement.

Alors pour les clients, pour les salariés, dans l'esprit cet argent est employé a but humanitaire.
Relit le fil, nombreux pensait que c'était l'asso humanitaire qui finançait le bateau ;-)

Si Kline passait en sponsoring,
ça couterait plus cher (seulement 33,3% de déduction fiscal - soustraction à l'IS)
Mais il pourrait s'afficher en plus grand sur le bateau (comme Charal par exemple).

Et quand les dons sont ouvert sur les 2 entités, et bien les gens peuvent donner au bateau pensant donner à l'humanitaire.

07 nov. 2019

Ca j'en sais rien... Mais ça ne change rien. Initiative Coeur constitue peut-être une autre voie de ressource.

07 nov. 2019

on peut aussi se poser la question de la visibilité de l'un et de l'autre.
Qui connaîtrait Mécénat Chirurgie Cardiaque sans la visibilité médiatique d'Initiatives Coeur ?
Ou bien, quel effort et coût de communication leur faudrait-il pour se rendre assez visibles ?

07 nov. 2019

on peut aussi se poser la question de la visibilité de l'un et de l'autre.
Qui connaîtrait Mécénat Chirurgie Cardiaque sans la visibilité médiatique d'Initiatives Coeur ?
Ou bien, quel effort et coût de communication leur faudrait-il pour se rendre assez visibles ?

Je suis entièrement d'accord sur ce point
c'est ce que j'essayais de faire comprendre avec mes exemples de voitures vierges ou au couleurs d'une asso humanitaire.

Sur le fond ça change rien, c'est la même voiture, utilisé par la même personne.
Dans un cas même pas en rêve tu défiscalises le don, dans l'autre y 'en a qui le font depuis quelques années.

et c'est là que si tout le monde accepte d'y mettre un peu de bonne volonté dans l'échange, on peut se poser la question : est ce moral ?

Si la pub par la voile est si efficace pourquoi n'est ce pas la fondation qui finance le bateau ?
Pourquoi la présence de cette entité intermédiaire, pour encaisser et gérer le projet sportif ?

07 nov. 2019

pourquoi n'est ce pas la fondation qui finance le bateau ?

Peut-être parce que la fondation en question n'a pas le budget en propre ? Dans un cas le don est fait à l'association qui le dépense en sponsoring, mais pour que ça marche il faut qu'elle dispose déjà d'une bonne assise financière, dans l'autre c'est le skipper qui utilise sa propre visibilité (à travers la course et les médias qui la suive évidemment) pour faire remonter des dons vers l'association.

C'est la même chose, mais à l'envers. Où est le problème moral (hormis la question légale et ses aspects également moraux, mais à un autre niveau) ?

07 nov. 2019

Peut-être parce que la fondation en question n'a pas le budget en propre ? Dans un cas le don est fait à l'association qui le dépense en sponsoring, mais pour que ça marche il faut qu'elle dispose déjà d'une bonne assise financière, dans l'autre c'est le skipper qui utilise sa propre visibilité

On y vient ;-)
Si un coureur B, de part son réseau de connaissance connais l'entreprise A qui est prête à mettre 5m€ pour un projet voile.

pourquoi s'embêter a utiliser C

Si une entreprise A est prête a donner 5 m€ dans de l'humanitaire a C, pourquoi alors dans la vrai vie, celle présente sur les bateaux passe par B.

C'est tout simple parce que le montage
A --> B
B --> porte l'image de C
permet a B de proposer a A un montage permettant de défiscaliser un maximum.

ET malheureusement, au risque de décevoir, ce n'est (il y a des exceptions) pas des volontés humanitaires qui poussent à ça, c'est juste une belle enveloppe permettant de l'optimisation fiscale.

07 nov. 2019

Je ne me suis jamais fait la moindre illusion sur les motivations qui poussent les entreprises à faire du sponsoring ou du mécénat. Si l'avantage fiscal existe, c'est que chacun y trouve son compte : État, entreprises, causes... après c'est une question d'équilibre entre les avantagés. Mais a partir du moment où le montage est légal et génère des ressources qui n'auraient pas existé sans, je ne vois pas le pb. Le skipper et son bateau ne font pas que prendre de la monnaie, ils apportent une démarche qui dans d'autre domaines s'appelle tout simplement de la prospection, que l'association n'a plus à faire.

07 nov. 2019

Peut-être qu'il est de la vocation spécifique à une entité dédiée de gérer le projet sportif et pas celle de MCC du tout?

Et tant qu'à faire, plutôt que de jeter suspicion et discrédit sans vraiment savoir mais en laissant dire que "un copain m'a dit que ..." pourquoi ne pas se renseigner directement auprès des intéressés ?
qu'on leur écrive ?
qu'on les invite à lire cet échange en leur expliquant que dans notre monde de voileux on se pose des questions qui les concernent ?
chiche ?
Qui c'est qui s'y colle ???
ça vaut le coup, non ?

Rien de plus facile, les contacts sont accessibles là = www.initiatives-coeur.fr[...]contact

07 nov. 2019

Tu dois pas avoir d'entreprise alors car l'IS pour les entreprises dont le bénéfice est inférieur à 38 120€, le taux est de 15% ;)

08 nov. 2019

Loupeis. Ton avantage fiscal est de 100% en charges

08 nov. 2019

Bjr rederien, que veux tu dire ?

07 nov. 2019

Et puis il y a des questions d'échelle qui devraient aussi intervenir dans notre façon de nous insurger contre l'un et pas contre l'autre.

Par exemple, dans cette question d'échelle, le budget du PSG c'est 500 Millions d'euros, soit l'équivalent d'un tiers du budget investissement de la ville de Paris.
Pourtant, la ville de Paris subventionne la fondation PSG qui émane de ce même PSG... donc avec l'argent des contribuables...là du coup un parisien peut vraiment dire "c'est not' pognon", et en direct.

Une élue s'était expliquée sur les raisons de son refus de voter cette subvention, elle écrivait ceci:
"Ce budget colossal devrait permettre au PSG de financer lui-même les actions caritatives et sociales qu’il souhaite mener! Et quand on pense au salaire dépassant parfois le million d’euros mensuel des joueurs de ce club, on ne voit pas bien en quoi une telle fondation a le moindre besoin d’être subventionnée par notre collectivité !"

En comparaison, un budget de Vendée globe va de 500 000€ à 10 M€ ....alors on focalise et on s'offusque sur des niveaux d'engagements qui équivalent à .... un salaire de footballeur ?

07 nov. 2019

ces fondations sont devenues une plaie fiscale
exemple ; la fondation Vuitton à Paris , que j admire par ailleurs , a couté finalement à l'état (que nous sommes ) la bagatelle de 445 millions d euros par le biais des récupérations fiscales .
elle est pas belle la vie.... et pendant ce temps là certains pensent que nos milliardaires font çà par générosité.

07 nov. 2019

Mécénat ???
moi j'aime bien la définition du dictionnaire plutôt sympathique mais aujourd'hui malheureusement très naive...
-Soutien financier, logistique ou humain apporté à une cause de façon désintéressé.

Et celle définie sur Impot.gouv, légèrement différente qui a tendance a me rendre très méfiant, pas si naif que ça !!
-Le mécénat est un dispositif permettant à une entreprise de verser un don à un organisme, sous forme d'aide financière ou matérielle, pour soutenir une œuvre d'intérêt général ou de se porter acquéreur d'un bien culturel déclaré trésor national. En contrepartie, elle peut bénéficier d'une réduction fiscale.

Vouloir s'attribuer les avantages de la deuxième version et aussi ceux de la première me semble un tantinet incompatible.

Ces modes de financement fleurissent, pourquoi ? Un intérêt soudain et massif à la bonne cause ou bien à la manière la plus simple aujourd'hui de faire financer son projet ??
je ne connais pas particulièrement le projet Initiatives coeur mais il suffit de se rendre sur le site pour constater qqs trucs très simple et essayer de les mettre en perspective.
-budget imoca neuf aux alentours de 5 millions d'euros
-budget fonctionnement annuel entre 1 et 2 millions

il est clairement affiche sur leur site que sur la transat jacques vabre, qui se termine, les trois mécènes qui vont reverser à Mécénat Chirurgie Cardiaque sont
-initiative.fr
-Vinci énergie (qui connecte les hopitaux et derrière vinci qui les construit...)
-K Line
ces trois « mécènes vont reverser 300 000€ en tout soit 100 000 chacun. Il faut déduire l'abattement fiscal de 66% ce qui devrait leur couter réellement 33 000€.
ça fait peu au regard du budget engagé pour en arriver là, l'IMOCA !!!

qu'ils aient l'abattement fiscal pour le don à Mécénat, c'est très très bien, mais c'est peu
Qu'ils en bénéficient pour financer l'imoca, beaucoup moins bien pour beaucoup plus cher..
Il y a beaucoup de cynisme derrière tout ça.
Si les chiffres étaient différents, ils les publieraient , pour rassurer les gens et générer plus de dons !

07 nov. 2019

Je n'ai pas réussi à voir où le montant des dons des mécènes était indiqué, mais il y avait 6 courses au programme de l'année. Si les montants sont les mêmes à chaque course, ça fait quand même 1 million 8 de dons sur un an, c'est pas rien. Après, j'admet que le montant de l'abattement est élevé au regard des ressources de certains mécènes tels que Vinci.

07 nov. 2019

hi; tu trouve les dons au milieu de la page d'accueil
www.initiatives-coeur.fr[...]/

07 nov. 2019

Ok, vu, je n'avais pas activé javascript, du coup je ne voyais pas l'animation. Par contre on ne voit pas les contributions pour les autres courses. Ce serait intéressant à savoir.

07 nov. 2019

ils récoltent sur les courses grand public
Route du Rhum
Transat Jacques vabre
Transat anglaise
Vendée globe
en gros une par an, le reste des courses c'est pour les initiés, c'est peanuts!
le plus gros sponsor(66%) est l'état Français, nous.

07 nov. 2019

Je suis passionné de voiture
Je monte une association qui va posséder des voitures de sports.
Cette association est relativement fermée - seul quelques un pourront utiliser ces voitures de sport.
Cette association n'est financé que par des dons.

Vous semblerait t'il moral/normal que les donateurs puissent défiscaliser leur dons, et qu'ainsi 66% du budget de l'asso soit in fine assuré par la collectivité ?

cas :
1° si les voitures sont vierges
2° si les voitures sont au couleurs d'émaus, ou des resto du Coeur

Alors...
En fait, il y a confusion entre 2 choses :
- la différence entre mécénat et sponsoring (le truc sur lequel Cezembres gueule* / se fait le porte parole des gens qui gueule)
- les avantages fiscaux entre ceux qui font du sponsoring ou du mécénat.

L'exemple ci-dessus est éloquant, mais totalement biaisé, puisqu'il compare directement le mécénat à rien du tout.

Alors, pour comparer juste, on va avoir :
1) la voiture vierge (aucun avantage fiscal)
2) la voiture aux couleurs du donateur (sponsoring)
3) la voiture aux couleurs d'une association ouvrant le droit à mécénat.

...
Et tout de suite, on voit la différence : dans le mécénat, on gagne un avantage fiscal qui permet de compenser la contrepartie perdue par rapport à 2)
Dans le cas 2), on a de la pub, mais aussi des avantages en nature, souvent. (on peut aller jouer avec la voiture, on a des places, on a accès aux stands, etc.)

Donc, non, le mécénat n'est pas une arnaque par rapport au sponsoring, on perds un truc, et c'est un peu compensé par un avantage fiscal.
Exemple :
le vendeur de sandwich (au hasard) "Boubou", sponsorise un super bateau qui fait la pub de ses sandwichs : coût = -6M€, avantages fiscaux = +2M€, gain en chiffre d'affaire = +20M€
Gain net = +14M€
L'autre sandwicherie "BIBI" va être mécène d'une association à travers un super bateau qui fait plein de pub pour l'association :
coût = -6M€, avantages fiscaux = +4M€, gain en chiffre d'affaire = 0€
Gain net = -2M€

Donc, non, le mécénat n'est pas une technique de sponsoring déloyale.


Par contre, on pourrait s'interroger sur les avantages fiscaux accordés...
Et à mon avis, les contrôleurs fiscaux aussi s'interrogent souvent.

Exemple :
J'ai ma petite entreprise (cas réel), j'ai un bateau (cas réel), les revenus dégagé par mon travail dans mon entreprise servent à financer mon bateau (cas réel) et je ne suis pas en train de poster ca sur un forum grand public (cas supposé).
Je décide - fort inspiré - de monter une association "Green, sauvons la planète, les phoques, les petits bébés mignons de demain, je ne me moque pas du monde, non-non" écolo-truc-bidule, laquelle arme un beau bateau ! (allez, on va dire, le mien, je prête généreusement l'usage du bateau, en tant que valeureux président qui montre l'exemple)
Et là, mon entreprise va être mécène de cette belle association philanthropique.
(j'écrirais un rapport par an, pour dire que la planète va très très mal, paraphrasant lourdement les discours de Greta Thunberg. Je ferais aussi des vidéo de moi en maillot de bain)

Et là où c'est très louche, c'est que je défiscalise lourdement sous prétexte de mécénat (ou de sponsoring, au point où on en est, je ne serais pas regardant)
-> alors, là, oui, c'est foireux.
-> sauf que le contrôleur fiscal va gentiment demander qui navigue dans le bateau, et si je réponds que c'est moi, je vais me prendre une amende qui me passera définitivement l'envie d'aller me photographier devant des bébés phoques.

  • tant qu'à utiliser des mises en formes à usage provoquant, il manque le texte rayé :p
07 nov. 201907 nov. 2019

Il est légitime de s'intéresser aux dessous du financement des actions caritatives … il est de bon ton de montrer également un peu de respect pour celles et ceux qui se remontent les manches pour essayer de rendre la vie un peu plus agréable à ceux qu'elle n'a pas favorisés .
Pour avoir participé, de très près, au financement des opérations de 7 petits africains, au cours de cette année, par Mécénat Chirurgie Cardiaque et connaître un peu le prix des choses dans la voile, plaisance ou course, je me suis posé quelques questions sur notre engagement . Naïvement, je m'étais demandé qui finançait quoi : la voile l'action humanitaire ou l'action humanitaire la voile . C'est simple, Mécénat Chirurgie Cardiaque publie ses comptes, vous les trouverez là :
mecenat-cardiaque.org[...]nances/
La participation de Mécénat Chirurgie Cardiaque au financement de la Course à la Voile procède de son budget communication . Vous pouvez vous rendre compte que les actions de promotion sont très diversifiées : mecenat-cardiaque.org[...]ements/
Je serais intéressé à parcourir les comptes de Initiatives-Coeur …

Pour revenir au "cœur de métier" de Mécénat Chirurgie Cardiaque, je peux rassurer les quelques esprits chagrins qui ont émis des doutes sur l'intérêt de leur action . Les affections traitées sont parfaitement identifiées avant l'envoi en France de ces enfants, le traitement - c'est de la plomberie - est définitif . Il faut avoir vu un gamin arriver en grande difficulté cardio-respiratoire et repartir en pleine forme,4 à 5 semaines plus tard, avec un grand sourire pour comprendre . Une partie de leur action est dirigée vers la formation des cardio-pédiatres locaux . La gestion économique pour arriver à réaliser chaque intervention pour 12 000 € est remarquable . Le rôle des familles d'accueil est primordial …

08 nov. 2019

« On ne change pas une équipe qui gagne. » C'est ainsi que Franck Vallée, le PDG d'Initiatives - une société basée au Mans dont l'activité est tournée vers le monde associatif, scolaire et sportif - évoque bien volontiers l'engagement qui le lie à l'univers de la voile et à Tanguy de Lamotte, son skipper. « Avec la voile, nous avons trouvé un projet intéressant qui nous permet d'allier sponsoring et mécenat."

il semblerait, deux clics google, que M Vallée, 11 mandats(société.com), pdg d'Initiatives.fr, soit aussi derrière, Initiative.coeur, le boss. DMP(distribution mancelle de publicité) Initiative LTD, siège social basé à Cambridge.
Pas vraiment le profil du philanthrope...

financement à la mode ou sponsor devient, par un coup de baguette magique, mécène.
rien qu'en imoca qu'en est il du financement des bateaux
-Time for océan
-Water family
-Vers un monde sans sida
-4 my planet
-initiative coeur
??????

07 nov. 2019

freychou; tu dis que Mécénat Chirurgie Cardiaque participe au budget voile!!! je croyais qu'il encaissait les dons des entreprises, peu, mais qu'il doive payer aussi le bateau pour ramasser les miettes si c'est bien ce que tu dis ça devient grotesque, scandaleux!

07 nov. 2019

freychou; tu dis que Mécénat Chirurgie Cardiaque participe au budget voile!!! je croyais qu'il encaissait les dons des entreprises, peu, mais qu'il doive payer aussi le bateau pour ramasser les miettes si c'est bien ce que tu dis ça devient grotesque, scandaleux!

07 nov. 2019

Juste dans le cas d'initiative coeur :
Je suis allé voir leur site, et leur bateau.

Il y a des sponsors : K.LINE, et Vinci Energie (écrits en gros sur la coque et dans les voiles)
Pour eux,
-> soit ils déclarent leurs dons en tant que mécénat (à 100%) auquel cas je pense que n'importe quel contrôleur fiscal peut leur tomber dessus avec une certaine violence
-> soit ils déclarent tout en tant que sponsoring (rien à dire donc)
-> soit ils déclarent une partie en tant que mécénat ... Et dans ce cas, j'espère là encore que la fraction imputée au titre de sponsoring est très proprement calculée, avec des calcul du type "espace d'affichage occupé sur le bateau" * revenu des affichages, et comparaison de la valeur de l'affichage avec la valeur des autres aspects (nom du bateau, avantages en nature, etc.)

Dans tous les cas, cela n'a rien à voir avec le mécénat, mais s'il y a, ce serait seulement une erreur de déclaration entre mécénat et sponsoring, ce que le contrôleur fiscal peut contrôler simplement.
Donc toujours pas de faille dans le système.

07 nov. 201907 nov. 2019

je croyais qu'il encaissait les dons des entreprises, peu, mais qu'il doive payer aussi le bateau pour ramasser les miettes si c'est bien ce que tu dis ça devient grotesque, scandaleux!

Hihi ...
Quelqu'un est en train de comprendre comment fonctionnent les associations.

Vous croyez que l'étudiant qui vous harcèle dans la rue pour donner 5€ à la croix rouge est payé par qui ?
-> ben, essentiellement, par les couillons qu'ils arrivent à ramasser.
Bon, après, ca fait des jobs étudiants .. Payés au lance-pierre, mais payés quand même.

07 nov. 2019

N'est-ce pas là ou il conviendrait de s'assurer qu'il n'est pas fait de procès d'intention indûment et d'avoir un peu de prudence sur des affirmations non vérifiées à part "j'ai un copain pro qui m'a dit que..." sauf à être dans la diffamation ?

Sur leur site, Initiatives-coeur écrivent :
"Dans ce projet original, les partenaires du bateau Initiatives-Cœur sont à la fois sponsors et mécènes. En tant que sponsors, ils financent le bateau et assurent le budget de fonctionnement pour l'équipe de voile. En tant que mécènes, ils s'engagent à soutenir financièrement l'association humanitaire Mécénat Chirurgie Cardiaque ..."

Des partenaires comme K-Line et Vinci Energies prendraient-ils le risque qu'Initiatives-coeur écrive cela les concernant sans que ces deux notions de sponsoring d'une part et de mécénat d'autre part soient distinguées correctement ?

08 nov. 2019

domnomade; on va dire qu'il apparaît des faisceaux de doutes concordants.
des projets qui jouent avec la détresse, l'argent public, la fiscalité ne peuvent que attirer la méfiance de certains.
la moindre des choses serait d'afficher, comme le fait Mécénat Chirurgie Cardiaque les chiffres.
tout est floue, le silence règne sur ces montages et les faits sont troublants.
si Vinci veut faire du Mécénat, pourquoi ne va t il pas droit au but en finançant directement MCC?
de ce qu'on peut comprendre, il filerait environ 10 fois plus pour le bateau que pour MCC et presque sans apparaître sur le bateau.
si tu y vois une logique, éclaire nous

08 nov. 201908 nov. 2019

J'entends bien ce que tu veux signifier ici, mais mon propos est tout de même d'inciter à la prudence avant de formuler des propos qui pourraient avoir un prolongement à caractère diffamatoire ... ce qui est déjà quelque peu effectué sur l'ensemble de ce fil.
L'élément qui n'est pas démontré ici est la collusion entre sponsoring et mécénat qui rélèvent de deux régimes différents.
Si la partie sponsoring est bien telle qu'elle doit être, et dissociée, alors sauf à dénoncer tout le sponsoring dans son ensemble , qu'il soit Véndée Globe, Foot-Ball et j'en passe, est à dénoncer.
En l'occurrence si Vinci "sponsorise" la partie bateau comme semble le déclarer Initiatives-Coeur, il n'y a rien à y redire de plus que n'importe quel sponsor. Et si il procède à son mécénat comme dans la règle fiscale ad-hoc y a-t-il à y redire ?
Ce qu'écrit Initiatives-Coeur est peut-être incomplet, mais c'es tune phrase de communication, soit, mais est-ce faux par essence ?
Encore une fois, un peu plus haut j'ai évoqué que les contacts, notamment la responsable communication , sont accessibles par messagerie depuis leur site, alors si tu veux vraiment lever ce "faisceau de doutes concordants" pourquoi ne pas leur écrire ? Plutôt que de développer ce doute sans savoir et introduire une suspicion permanente sur l'éthique de leur projet en regard de MCC ?

Par ailleurs
J'ai lu (parcouru, un pavé ...) un rapport de la Cour des Comptes de 2018 à propos de l'encadrement du mécénat des entreprises suite à cette fameuse loi Aillagon de 2003 qui donné naissance à ce caractère très incitatif.
On peut penser que si la CC s'intéresse de près à cet encadrement, des dérives trop flagrantes si elles existent seront pointées ?
Et j'y ai lu ( dans ce rapport) que la seule fondation LVMH intervient pour 8% de la dépense fiscale nationale due à ce régime du mécénat ... 8% ...d'une dépense fiscale annuelle de l'ordre de 900M€!
Je dirais que ... sous couvert de défense de la culture .... cela m'émeut un peu plus fortement et me donne un peu plus l'envie de m'offusquer que la (non démontrée ici) collusion ente sponsoring et mécénat d'un projet à vocation , tout de même et quoi qu'on en pense, humanitaire.

Par contre, malgré tout ce qui a été écrit ici, je ne sais toujours pas si par ce biais on "paye l'Imoca de initiatives-Coeur à 60% par le biais de la déduction fiscale", encore une fois cela reste à démontrer.
Et le doute, ou la manque d"éléments probants, ne permet pas un ton accusatoire, j'y vois personnellement une question d'éthique, ne serait-ce que l'éthique de ce site, de ce forum.
Rien de plus, rien de moins.
Je veux juste et surtout dire que ce doute s'il est légitime, n'empêche pas que l'on reste respectueux et correct tant qu'on n'a pas d'éléments étayés et probants.

07 nov. 2019

Test pour Calypso2

07 nov. 2019

Et de deux test...

07 nov. 2019

Moi, ce qui m'étonne c'est le nombre de possibilités d'optimisation fiscale pour les entreprises et les grandes fortunes.

Par ailleurs "l'état" c'est qui c'est quoi ?

Le président, le gouvernement, le parlement, les institutions et leurs règles en général ou l'organisation d'une nation, d'un peuple pour faciliter et coordonner la vie des gens sur un territoire donné?

"L'Etat, c'est moi" disait Louis le quatorzième. Je ne sais ce qu'en disait par la suite Napoléon Bonaparte mais ce que je sais, c'est que nous vivons à présent dans une évolution et non une révolution de cette organisation top->down de la société.

S'il était possible à un ménage Lambda de choisir la voie fiscale la plus favorable comme peuvent le faire les plus nantis, alors je n'y verrais aucunes disproportions légales mais ce n'est pas le cas.

Donc, malgré les approximations dans la présentation de ce post, je pense qu'il a toute sa place ici et que le débat ne mérite pas d'être réduit à une vision binaire.

Eric Tabarly a dû revendre PD IV à cause d'un mauvais montage fiscal. Cet exemple me suffit à comprendre que la fiscalité n'est volontairement complexe que pour préserver le pré carré des plus nantis. M2Cts

08 nov. 2019

***👌

08 nov. 2019

Belge ?

08 nov. 2019

Alors finalement quels sont les bateaux qui n'auraient pas dû ou pu (au choix de chacun) concourir s'ils n'avaient pas été sponsorisés ?

08 nov. 2019

Ce type de montage financier est bien entendu scandaleux et doit être dénoncé. Mais Samantha davis n'est pas la seule en cause. Bon nombre de Class 40 l'utilisent.

08 nov. 2019

Holothurie:

Instructif, la liste des Imoca publiés par Senetosa est déjà impressionnante :

**-Time for océan
-Water family
-Vers un monde sans sida
-4 my planet
-initiative coeur

_Peux tu nous indiquer à quel Class 40 _tu pense?

Sur d'autres supports, il semble que Energy Observer et la croisière de Marie Tabarly Elemen’Terre Project soit des montages de la même Famille...
J'imagine que dans d'autres sports, on trouverait d'autres exemples.

08 nov. 2019

C'est pas bien compliqué, je n'ai pas la liste sous les yeux, tous ceux qui portent le nom d'une fondation ou association caritative, la moitié de la flotte à peu près. Toutes les maladies et les handicaps sont représentés. La rive gauche du bassin de départ ressemblait à un salon médical.
L'un des responsables de ce type de montage me l'expliquait en tout naïveté la veille du départ. Dans son cas, un pauvre contribuable croulant sous les impots finançait entièrement le class 40 par le biais d'une fondation. L'état, nous, les contribuables, payons donc 60% de ce sponsoring. Il aurait pu financer directement cette fondation et ses œuvres, mais non, c'est pas assez fun.

08 nov. 2019

Si les sponsors ou mécène donnaient directement les fonds nécessaires à la construction et entretien du bateau (environ 5 M€ + 2 par an) cela ferait combien d'opérations cardiaques à 12 000 €?
Et peut-être même que les besoins médicaux seraient couverts sans aucun don!
Donc il n'y aurait nul besoin de construire ces publicités ambulantes.
Mais elles font des images tellement belles.
:goodbye:

08 nov. 2019

ne soyez pas dupe :

dit vous bien qu'a travers le sponsoring nous finançons nous clients toute la flotte qui a pris le depart de la course et toutes les autres ..

soit a travers nos impots ou soit en tant que client de tel ou tel reclame ayant affreté un bateau

08 nov. 2019

C'est pas du tout la même chose. Un client ne finance pas une société dont il achète une production.

09 nov. 2019

Bin si un client finance la société dont il achète un produit. Ça c'est une Lapalissade. Ou alors tu joues sur les mots en estimant que ce sont les actionnaires qui financent.

Mais alors disons que les clients financent le fonctionnement de la société, donc son éventuel sponsoring, ainsi que le profit des actionnaires.

En tout cas Calypso2 a raison, c'est le client qui paie les sponsorings.

09 nov. 201909 nov. 2019

Peut-être faut-il faire attention aux raisonnements tirés par les cheveux ?
qu'on s'émeuve de la question du financement par mécénat dans son impact sur le manque à gagner fiscal, et donc en conclure que c'est le contribuable d'une certaine manière qui en paye une partie, la question peut se débattre, en prenant garde à ne pas confondre les éléments sponsoring purs et mécénat, et en s'assurant de la partition réelle sans lancer des procès indûment.

Mais de là à dire que par le sponsoring également c'est "not' pognon" faut peut-être pas trop pousser tout de même?

Restons dans le domaine de la voile et prenons un cas, Sodebo, par exemple :
1973, un couple de petits charcutiers traiteurs de St Georges de Montaigu en Vendée (un peu mon fief d'enfance, et puis j'ai épousé une fille de Montaigu, tenez ...) créent leur société familiale ( le SOciété Des Etablissements BOugro , d'où l'anagramme)
ils créent la première pizza fraîche vendue en supermarché - succès.
Croissance et extension, en 1998 ils étendent leur visibilité en commençant leur aventure de sponsoring.
Et par le biais de leur notoriété grandissante, ils étendent leur gamme de produits ... et donc créent des emplois dans la région ( NON ...?)
Personnellement, si j'achète une pizza Sodebo en supermarché, je ne m'autorise pas à penser que je "paye" leur sponsoring, je m'autorise à penser en revanche que leur créativité et leur esprit d'initiative a permis de créer des emplois dans une région qui m'est chère, que son prix bas est aussi le résultat de leur maîtrise de croissance et de leur modélisation de production.
Et je préfère manger ce produit qu'un bazar venu de je ne sais où.
Donc en aucun cas je ne rapproche mon achat de leur sponsoring, vraiment pas !
On peut même penser que sans leur esprit d'entreprise, je ne trouverais soit pas du tout de pizza ou bien elle serait plus chère à produire ....
Donc faut pas tout mélanger les gars !

A partir de là, faut-il penser, comme certains voudraient le laisser penser, que "c'est mal", que tout ça "c'est not' pognon" ... et arrêter toute forme de sponsoring par ce que "c'est mal" ...et par conséquent mettre fin aux évènements sportifs soutenus par du sponsoring ?

A la fin, c'est plus un forum, ici, ça devient un tribunal ?

09 nov. 2019

Personnellement je ne trouve pas le sponsoring quelque chose de mal. C'est de la pub, et pour grandir une société doit se faire connaître.

Donc Sodebo utilise une partie de ses revenus au sponsoring. Et ses revenus viennent de ses ventes. Donc oui, l'argent vient des clients qui achètent un produit. Mais je le répète je ne vois là rien que du normal.

Entre parenthèses c'est un vrai vote que l'on fait au quotidien. Si tu choisis un produit A plutôt qu'un produit B, il est bon de se rendre compte que l'on choisit de financer et faire gagner de l'argent aux actionnaires de A plutôt que B.

Choisir de faire gagner de l'argent à un charcutier local me semble plus utile pour une région que de rémunérer les actions d'un groupe XYZ basé aux Îles Caïmans.

09 nov. 2019

Moi j'achète des sodeb' et ça me va dans mes bouffes de fainéant.
Il y a plusieurs marques sans doute pareilles dans le rayon mais de préférence dû au sponsoring je préfère donc Sodebo. Je ne dois pas être le seul dans ce cas-là Delà à dire qu'ils retrouvent leurs billes ?

09 nov. 2019

Et tu les manges??? Parce que franchement, elles ont le même goût que leur carton d'emballage.
Elles ont vraiment besoin d'une méga com pour être digérées!

10 nov. 201910 nov. 2019

J'épice à bloc, le feu dans la gueule!
La fainéantise à un coût!
Et moi je n'ai plus de goût
Aventurier de la fourchette!
Ce qui m'aide à atterrir et traverser les pays trous de chiottes.
Et ce n'est rien à côté du reste car, plus j'avance et plus j'augmente mon retard.
Pour revenir à Sodeb' c'est quand même moins grave que se faire sponsoriser par HSBC.

09 nov. 2019

Mon sujet ne concernait pas le sponsoring que je juge aussi trés positif mais les associations humanitaires/sponsoring dont certains pensent qu'elles sont soient douteuses, soient border lines.

Le sponsoring de type PRB, HUGO BOSS, CHARAL , SODEBO. Les règles y sont claires, sans ambiguïtés et les entreprises y gagnent une notoriété sans égale.

Parmi de nombreuses autres, des entreprises comme Crèpes Whaou ,la Trinitaine et , sans doute, Sodebo ont été référencées dans la grande distribution grâce à leur nouvelle notoriété.

09 nov. 201909 nov. 2019

dont certains pensent qu'elles sont soient douteuses, soient border lines.

Mais pour le moment, il n'y a aucune démonstration probante. Juste quelques procès d'intention, un peu de dénigrement, et des raisonnements sans conclusion...

Alors je re-repose la question : dans quel but ?

09 nov. 2019

Je le répète moi aussi depuis plusieurs inbterventions, et donc je plussoie à Hi.
"douteuse ou border line", ça reste à démontrer, pour le moment on n'en sait rien, à part des "on m'a dit que" ...
donc je pense qu'une forme de retenue dans le propos est nécessaire, sinon c'est un étrange tribunal qui a lieu ici.

09 nov. 201909 nov. 2019

Réponse à la partie concernant l'aspect "sponsoring" ( utilisation nouvelle version ....désolé)

De là à faire le rapprochement entre le sponsoring comme moyen de gestion de croissance d'une entreprise, et le fait qu'on "paye la flotte des bateaux de courses par ce biais", ya un pas à franchir qui est un peu hasardeux tout de même, non ?
La société en question peut très bien ne pas sponsoriser, ne pas chercher de croissance, voire ne pas exister tant qu'à faire, la famille Bougro aurait pu, c'est vrai enfin quoi, continuer à vivre dans sa petite charcuterie dans le bourg de St Georges de Montaigu ?
On peut aussi tant qu'à faire abandonner toute idée d'esprit d'entreprise, de création de valeur, penser que tout ça c'est rien que du pognon pour des actionnaires et rien d'autre ....
OK, pas de pizza au supermarché, pas de bateau sur la ligne de départ.
Et franchement quelle incidence dans mon porte monnaie ?
Ok je mangerai autre chose ( non, pas un maquedeau ...!)

09 nov. 2019

Pas de pub, donc produits moins chers et certainement consommer que localement.
C'est Greta qui devrait être contente! Mais comment va-t'elle aller à Madrid pour la COP s'il n'y a plus de beaux bateaux disponibles ?

09 nov. 2019

Il est tout de même étonnant que certains ne semblent pas comprendre pourquoi ce dispositif fiscal légal est politiquement très discutable et, appliqué au financement de yachts de course immoral au carré.
Sur le dispositif général : il permet à Mr Arnaud de faire payer à la collectivité un mausolée à sa propre personne et à sa société pour la modique somme de 400 M Euros.Et, selon ce dispositif, l'état ne peut que suivre.C'est à dire que c'est Mr Arnaud qui décide de l'utilisation de ces fonds publics. Politiquement, cette mesure fiscale est assez difficile à justifier.
Sur le financement de yachts de course : Là, c'est de la perversion au carré, puisque les sommmes payées par le contribuables (60% du don total) ne servent même pas à l'objet culturel, social ou médical directement, mais à sa communication par le biais du financement d'un voilier. Ors, on sait bien que le sponsoring voile peut être intéressant en termes d'images ( dans ce cas précis, l'image risque plutôt d'être négative), de notoriété pour les vainqueurs (mais pas pour la majorité) et très peu en markéting direct….qui est le but recherché par ces associations ou fondation. C'est à dire que la justification (obtenir des dons) ne tient pas. Il s'agit juste de belles entourloupes, parfaitement légales, qui devraient être comprises comme telles par tous puisque parfaitement transparentes.

09 nov. 2019

Mais qui entourloupe qui ?

09 nov. 2019

Mélasse habituelle, Gepetto et ses petites marionnettes. Une des variantes, tous les chemins mènent à l'Arnaud . Tant que ça pite, peu importe le fond.

09 nov. 2019

Je plussoie

Que ce verbe est vilain et sonne mal. Laid à l oeil, il irrite mon esprit.

Que plussoie meure aussi vite qu il est né.

09 nov. 2019

Je plussoie

Que ce verbe est vilain et sonne mal. Laid à l oeil, il irrite mon esprit.

Que plussoie meure aussi vite qu il est né.

11 nov. 201916 juin 2020

Amusant, ce jeu d'étoiles sur le même post !

09 nov. 2019

@ Holothurie

S'agissant de Mr Arnaud, je n'ai rien écrit d'autre que ça un peu plus haut dans ce fil, la Fondation LVMH consomme 8% de la dépense fiscale nationale à elle seule, sous couvert de défense de la culture, et comme je l'ai déjà écrit, ce point est relevé par la Cour des Comptes dans son rapport de 2018 sur le mécénat, que j'ai parcouru, et qui pointe les faiblesses du dispositif issu de la loi Aillagon de 2003. Que ceci soit hautement discutable je n'en disconviens absolument pas et je l'ai écrit plus haut.

En revanche, s'agissant du dispositif de financement de Initiatives-Coeur, puisque c'est le sujet du fil, je persiste également dans mon propos:
Sur leur site, Initiatives-coeur écrivent :
"Dans ce projet original, les partenaires du bateau Initiatives-Cœur sont à la fois sponsors et mécènes. En tant que sponsors, ils financent le bateau et assurent le budget de fonctionnement pour l'équipe de voile. En tant que mécènes, ils s'engagent à soutenir financièrement l'association humanitaire Mécénat Chirurgie Cardiaque ..."

Donc il est bien évoqué deux dispositifs de financement, non ?

En conséquence, si la partition de financement entre sponsoring d'une part, et mécénat d'autre part, est bien réelle et telle que semblent l'écrire Initiatives-Coeur, on ne peut pas argumenter que ce sont des fonds publics qui financent le budget du bateau à 60%.

Mon propos est le même depuis le début de mes interventions sur ce fil = qui sait apporter la preuve que le financement spécifiquement du bateau est réalisé non pas par sponsoring mais par mécénat, et que Initiatives-Coeur mentent effrontément sur leur déclaration sur le site telle que citée ci-dessus ?

Je vois que j'ai des -1 sur mes interventions ci-dessus ... je m'en fiche totalement
Je ne dis qu'une chose, une seule = n'accusez pas sans preuve.
Et pour le moment personne n'a apporté cette preuve au regard de ce qu'écrivent Initiatives-coeur sur leur site, sponsoring d'une part, mécénat d'autre part.
C'est l'élément essentiel, non ?

C'est une question d'éthique par rapport au ton accusatoire que je constate pour le moment.

09 nov. 2019

Il faut être complètement con pour imaginer penser que parce que son voisin s'est debrouillé pour acheter sa clôture moitié prix au Portugal ,on lui en aura payer payé l’installation. Et que de fait, les sacrifices de mémé dont on a hérité, tout au long de sa vie pour épargner se verront dégrevés de quelques rangées de carottes au jardin du quartier .
Esprit bien local, qui est un super terreau . direction maduro. Plus de problémes . Un bon sujet pour qui de droit.

10 nov. 2019

En attendent par rapport au sujet aucune preuves.

10 nov. 2019

5 h de colles. Ne font rien pa

10 nov. 2019

r rapport à une idée.

10 nov. 2019

SENETOSAle 07 nov. 15:41 a écrit que K Line, Vinci et autres financiers verseraient, au titre du mécénat 100 000 € chacun à initiatives coeur.
Sommes à comparer aux millions nécessaires à lau fonctionnement de l'Imoca

10 nov. 2019

Appui involontaire sur la touche envoi :-( (Où est la touche "modifier"?)

Je continue
Sommes à comparer aux millions nécessaires à la construction et au fonctionnement de l'Imoca versés au titre du sponsoring!

Le scandale ne serait pas là : la puissance 10 ou même 100 entre les deux lignes budgétaires ?

10 nov. 2019

www.fondactions-initiatives.fr[...]actions

Tout est écrit, en fait, suffit d'aller chercher qqs infos;
initiative .fr finance bien le bateau, on est d'accord et c'est bien un fond de dotations qui encaisse avec abattement fiscal à la clé pour le donateur.
Faut pas etre très perspicace pour comprendre qui donne à initiative.fr.
Et on sait que initiative.fr donne ou reverse à initiative coeur
vous avez à peu près les chiffres en jeu, pour le bateau et pour les enfants, à chacun de se faire son opinion, dupe ou pas dupe ?

10 nov. 2019

Et sur le site de fondactions-initiatives.fr il y a aussi le rapport d'activités qui mentionne les sommes perçues par les entreprises et par les particuliers, et la répartition de leur redistribution dont MCC mais pas seulement MCC.
Donc on a là les éléments qui concernent la partie fonds de dotation d'Initiatives.

Mais si le bateau est financé, par Initiatives ( la Société, pas le fond de dotation), Vinci Energie, et K Line, on pourra effectivement considérer la moralité discutable de la répartition des fonds entre ceux versés pour le projet de course au large et ceux versés au titre de l'action humanitaire, on est d'accord sur ce point.
Mais il s'agit juste de considérer, dans la justesse du propos, que si le bateau est financé au titre de sponsoring et non pas du titre de fond de dotation, il est faux de dire qu'il est financé à 60% sur défiscalisation.
Et sur ce point précis, rien jusqu'à maintenant dans les éléments débattus ne prouve que la partie bateau est financée sur fond de dotation.
Il ne s'agit - pour ma position personnelle - que de cela, il faut être certain de l'accusation que l'on porte sur cette partie précise.

A partir de là, je suis d'accord sur l'aspect discutable de l'échelle de financement entre l'un (bateau) et l'autre (l'action humanitaire) mais ce questionnement là ne vaut pas que pour Initiatives Coeur, on peut l'étendre a toute forme de sponsoring, une entreprise quelle qu'elle soit pourrait donner pour l'action philantropique bien plus qu'elle ne le fait plutot que de le donner dans du sport.
Mais le débat n'est plus vraiment de la même nature.

10 nov. 2019

Il faut ajouter que MCC bénéficie d'une part de dons directs par les sponso-mécènes, et d'autre part d'une campagne de notoriété qui ne leur coûte pas un rond, et pour laquelle ils devraient vraisemblablement payer quelques centaines de milliers d'euros sans ce montage. Après on peut s'interroger sur le retour sur investissement, mais on n'est plus dans un scandale moral, et les interrogations ne se justifieront qu'après le bilan final de l'opération. Ce genre de campagne de notoriété produit des effets sur le long terme, pas sur un coup médiatique.

Quant aux 60 % de défiscalisation (et la je parle d'une façon générale) à mon sens ce n'est pas un coût pour le contribuable, parce que si l'initiative privée ne prenait pas ce genre d'action en charge, c'est l'Etat qui le ferait, avec une ligne budgétaire en plus.

10 nov. 2019

Ben non, heureusement l'Etat ne le ferait pas!

10 nov. 2019

Heureusement ? Je parle de l'action de MCC, pas du sponsoring.

10 nov. 2019

Et moi je parle bien de l'action du MCC. Je ne pense pas que l'Etat le financerait, il y a d'autres priorités sanitaires et sociales en France. Ce n'est pas à des individus, quelquesoit leur bonne volonté, de décider de l'utilisation des deniers publics. C'est au pouvoir démocratiquement élu, qui a une vue d'ensemble. C'est une question politique. Si certains veulent donner pour des causes qui leur tiennent à cœur, qu'ils donnent. Mais leurs dons ne devraient pas entrainer une participation qui peut aller jusqu'à 75% du montant déductible de l'IFI (66% pour l'IR) de l'Etat. Il y a là un pilotage indirect des deniers de l'état par les plus fortunés qui est inacceptable.

10 nov. 2019

C'est vrai si on n'a qu'une vision franco-française des choses. Et je peux comprendre cette vision. Mais les états riches financent une partie du développement des pays pauvres, et cette action peut s'inscrire dans ce financement.

10 nov. 2019

domnomade;
on est bien d'accord que le fond de dotation, intermédiaire, n'a à priori, pas de raison d’être puisque MCC est habilité à recevoir des fonds et à fournir des attestations fiscales?
pourquoi les entreprises se cachent elles alors derrière initiative coeur si elle financent en tant que sponsor?
qu'est ce qui empêcheraient vinci d'avoir un bateau Vinci et de lancer une opération initiative coeur avec des clics et des dons générés par nous,66%, et abondés,34%, par vinci??

10 nov. 201910 nov. 2019

Nous voilà désormais dans un autre type de questionnement, si ça se trouve on va arriver un de ces jours à être d'accord.
Dans ce débat, il y a deux aspects, le fond d'une part et la forme d'autre part.
Je pense que sur le fond nous ne sommes pas si éloignés dans nos points de vue.
Personnellement c'est sur la forme que je persiste à ne pas être d'accord.
Quand tu ecris comme une évidence que le fond de dotation intermédiaire n'a pas lieu d'être, je ne te suis pas complètement.
MCC peut avoir envie de bénéficier d'un gain de visibilité et de notoriété par le biais du projet de course au large, et rester focalisé sur son coeur d'activité .....
Vinci peut ne pas avoir envie de financer un bateau en entier, vu que la participation de sponsoring est répartie sur 3 acteurs
Donc dire que les entreprises se "cachent derrière" ... Je ne sais pas si c'est exact.
Ne pas apprécier le modèle de répartition sur plusieurs acteurs est une chose, mais il y a peut-être des motivations dans leurs choix dont nous n'avons pas les éléments, et de là à en faire le motif d'accusation qui a lieu ici, je m'interroge, et depuis le debut de ma participation a ce debat c'est sur cet aspect précisément que tient mon désaccord, bien plus sur la forme que sur le fond.

Et a tout prendre on pourrait - tant qu'à faire - extrapoler le questionnement sur le fond de l'ethique generale du sponsoring sportif.
Reprocher a Groupama, a PRB, a Sodebo, de ne pas du tout reporter leurs financements sportifs vers de l'humanitaire
Reprocher a telle ou telle entreprise de financer des clubs de foot a coups de millions plutôt que d'aider a resoudre la misère du monde.
Et ainsi de suite ?

Mais ce n'est plus le même débat.

10 nov. 2019

L'existence d'un fond de dotation intermédiaire (dont on ne voit pas bien l'utilité) peut s'expliquer par la volonté de faire passer des entreprises sponsors au statut d'entreprises mécènes comme ils l'expriment eux même : "2 entreprises mécènes, piliers du fond d'action". J'espère au moins que ce fil donnera envie à l'administration fiscale de vérifier leur situation. Le montage d'une telle usine à gaz (ou à clics) ne peut que susciter la suspicion.

10 nov. 201910 nov. 2019

Peut-être qu'ils n'ont rien à gérer, pas de structure à monter, donc des frais en moins ? Et dans cette opération précisément, ils ne financent qu'un tiers du bateau, avec probablement une visibilité et une image équivalente ou presque ?

[Edit] ah ben j'avais pas vu le post de Domnomade...

10 nov. 2019

waouw quel débat !
histoire d'y mettre mon grain de sel permettez moi les remarques suivantes :
l'association humanitaire a besoin de se faire connaitre pour pouvoir se faire financer. elle doit donc pour ce faire investir dans de la communication.
pour des raisons qui lui sont propre, elle décide de réaliser cette communication par affichage publique sur les grands panneaux que nous connaissons tous, coût X
de la même façon elle choisi à contrario d'acheter une surface d'exposition sur les voiles/la coques/les safrans/ bref ce que vous voulez d'un bateau coût X également.
ce sera à elle de juger au final si son choix aura été le bon
maintenant comment financer cette communication ?
elle pourrait le faire sur fonds propres mais ce serait alors une "perte"
elle pourrait aussi demander à des "mécènes" de lui apporter ce financement soit en lui versant les sommes directement afin qu'elle les ré-investisse, soit en les versant à l'entreprise de communication qui possède les panneaux dans les rues soit enfin au propriétaire/gestionnaire du bateau. le "mécène" pouvant évidement faire état de ce soutient dans sa propre communication y compris en s'associant à celle de l'association
dans les deux derniers cas, l'argent sort bien des poches du mécène pour finir dans celles du communicant (panneaux ou bateau) soit en passant par les comptes de l'association, soit directement.
jusque là je ne vois rien qui puisse prêter à polémique, hormis le fait de la rentabilité finale de l'opération pour l'association, est-ce que les revenus tirés de l'opération de communication sont supérieurs ou inférieurs aux sommes versées par les "mécènes" ? mais ceux-ci auraient-ils contribué sans que ce soit visible dans leur propre communication ? impossible à dire.

reste ce qui est au fond le vrai problème de société, l'encouragement par l'état du mécénat et les avantages que les "mécènes" y trouvent en matière fiscale.
on peut trouver ces avantages disproportionnés et considérer qu'ils n'avantagent que les nantis , ont peut aussi penser que sans ces avantages les mêmes nantis ne "donneraient" plus et dans ce cas soit les associations en question se trouveraient sans financement soit ce serait l'état qui se chargerait de réaliser leurs actions.
ce sont des choix et des équilibres à trouver entre financement partiel de l'état (défiscalisation du mécénat), financement total par l'état qui dans ce cas encaisse la totalité des charges fiscales et financement par des dons altruiste ne permettant certainement pas de réaliser dans les mêmes proportions les actions des associations.

du coup, je ne comprends pas en l'état actuelle de notre fiscalité pourquoi le fait d'arborer les couleurs d'une entreprise ou d'une association rendrait les skipper des un honnêtes et ferait des escrocs des autres ? ce sont simplement les montages financiers découlant des choix actuellement en vigueur qui changent.
après que l'on soit d'accord avec ces choix est une autre histoire qui concerne chacun de nous à titre personnel et qui n'ont à mon avis pas lieu d'être discutés ici.
désolé d'avoir été aussi long

10 nov. 2019

Très bien expliqué, et je rajoute à ta dernière phrase,
-et qui surtout ne coûtent rien directement au contribuable lambda-, comme cela est insinué dans le sujet.
Sujet que l'on pourrait decliner à l'infini avec ces mêmes ressorts.
Prendre un nom célèbre, le soupoudrer d'un sujet bien clivant, en le nappant au final d'une petite insinuation, constituante à faire penser que ceux à qui on l'adresse en sont les victimes. Et bim, il n'y plus qu'à mettre à feux doux.
Et mes excuses pour le gros mot d'hier soir.

10 nov. 2019

Vinci préparerait un IMOCA En ferrociment et ce fait la main sur de l'existant (Financial times).

11 nov. 2019

Oligarchie,capitalisme de connivence...bienvenue dans le nouveau monde!

11 nov. 2019

Bonjour,

Je trouve les explications de Diaoulig assez pertinentes et partage les réflexions qu'elles suscitent quant au jugement moral.
Etant moi même concerné sur le plan professionnel par le partenariat avec des mécènes entreprises pour des activités à caractère social je perçois très bien les risques de dérive que cela peut entrainer, tant du côté des entreprises que du côté des associations "bénéficiaires". Et en ce domaine il faut néanmoins éviter les caricatures. Depuis le scandale de l'Arc qui remonte à plus de 20 ans, les activités de mécénat sont tout de même très contrôlées, notamment au travers du Comité de la charte qui délivre un label aux assos qui acceptent ce contrôle.
Pour autant, j'ai été assez scandalisé par l'inflation des promesses de dons effectuées par des entreprises du CAC 40 (famille Arnault, Pinault, LVMH, ...)pour la reconstruction de Notre Dame de Paris suite à son incendie. Je crois que beaucoup de fondations et associations impliquées sur les grandes causes sociales (secours catholique, fondation abbé Pierre, ATD quart monde, etc.) l'ont été également. Ce mécénat "culturel" s'apparentait surtout à du sponsoring valorisant l'image de marque de l'entreprise et on aimerait que la cause des pauvres et des exclus puisse bénéficier d'un tel élan du coeur ! Au demeurant, il semble que le montant effectivement collecté ait été bien inférieur aux promesses initiales.
En tout cas, tout ce buzz médiatique semble avoir eu un effet dans les sphères gouvernementales puisque une réforme de la défiscalisation est en cours, avec un taux qui passerait de 60 % à 40 %...
Au final qui sera gagnant, qui sera perdant ? Probablement pas les plus précaires dont la situation s'aggrave d'année en année avec des politiques publiques de lutte contre la pauvreté qui malgré les discours, ne prennent pas la mesure de l'accroissement des inégalités, et un monde de l'entreprise qui en France ne fait pas preuve d'une grande générosité au regard de certaines grandes fondations anglosaxonne.

11 nov. 2019

Le modèle anglo-saxon ? On y arrive doucement en France depuis que E. Macron, en 2016, alors ministre de l’économie, mettait en place le CIS (contrat social d’insertion).
Il s’agit pour l’état de sous-traiter l’action sociale à des entreprises privées, à des investisseurs privés, avec rémunération à la clef bien sûr.

Exemple : la Grande Bretagne et le SHPS pour la prévention des sans-abris avec Bridges Ventures qui a investi 2,3 millions de £. La rémunération pouvant atteindre entre 6 et 15% selon les objectifs réalisés.
Le social est déjà un business en GB et le deviendra peu à peu en France.
Et qui dit business dit effets pervers : aux US, par exemple, où cette pratique est courante, Goldman Sachs avait financé un programme préscolaire pour des enfants à risque afin d’éviter un placement en institution spécialisée. Le taux de réussite fut proche de 99%. On a crié bravo, on a applaudi bien fort et la rémunération de GS fut à la hauteur ! Sauf que des petits curieux se sont aperçus que les tests de sélection amplifiaient les difficultés supposées au-delà du raisonnable.
En France, ces CIS se mettent en place : Bnpparibas, la Caisse des dépôts, AG2R La Mondiale, la Fondation Avril et Renault Mobiliz Invest sont déjà sur les starting-blocks depuis qu'ils se sont regroupés pour monter un programme d'insertion économique à l'attention de quelques centaines de personnes installées dans des zones rurales.
Quand on sait que BNPParibas fait une grosse part de son beurre sur les petits découverts des plus pauvres, apprendre que cette banque va maintenant gagner du pognon en aidant ceux qu'elle enfonce un peu plus chaque jour dans la merde à se réinsérer, me fait chavirer d'émotion !

Bonjour à tous,

Je suis David, le Team Manager du projet Initiatives-Coeur, et je découvre avec intérêt vos débats. Je comprends les doutes que peut susciter un projet qui mêle l'humanitaire et le sportif alors je vais essayer d'être le plus clair possible. La partie sportive du projet Initiatives-Coeur, c'est-à-dire l'ensemble des frais liés au bateau, à l'équipe, à la participation aux courses, et à tout ce qui touche la voile en général, fait l'objet de contrats de sponsoring classiques entre nos sponsors et la structure de gestion de projet basée à Lorient dont j'ai la responsabilité. Il n'y a donc aucune recherche de défiscalisation des coûts du projet, ce sont des relations commerciales classiques qui ne rentrent pas dans le cadre du mécénat. Seule la partie solidaire, c'est-à-dire l'argent collectée afin de permettre à mécénat Chirurgie Cardiaque de sauver des enfants atteints de graves malformations cardiaques, l'est sous le régime du mécénat. C'est la fierté de notre projet de ne pas mélanger les choses et de ne pas détourner un avantage fiscal pour financer un bateau.
En espérant avoir contribué à dissiper tout malentendu.
David

08 déc. 2020

Bravo pour cette explication précise!

Bon courage pour remettre le bateau en route ;-)

02 déc. 2019

Merci pour cette précision tellement utile à ce débat certes éteint depuis quelques jours mais qui fut bien animé et méritait bien cet éclairage !

05 déc. 2019

A ce niveau ce n'est plus un éclairage, plutot une illumination de stade olympique. Sans remerciement ni argumentation envers la réponse claire apportée, par l'auteur de la mise en cause. Du vent.

05 déc. 2019

Illumination de stade olympique, rien que ça! Le team manager peut certainement lever le doute mais il ne l'a pas fait. ex; la participation de Initiaive.fr qui est un fond de dotation?
Le créateur de Mécénat Chirurgie Cardiaque annonce clairement ce qu'il en est de leur financement. c'est clair, normal et on l'en félicite.
www.vendeeglobe.org[...]-bateau
je ne doute pas que le team manager va nous éclairer puisqu'il a pris part au débat.

05 déc. 2019

Merci

Bonsoir,

Bien sûr je peux vous éclairer. Vous confondez l'entreprise Initiatives, et le fond de dotation qu'elle a créée. L'entreprise Initiatives, privée, est un des sponsors du bateau, comme je l'expliquais précédemment, qui finance les coûts liés au bateau dans le cadre du sponsoring. Seuls les fonds permettant d'opérer des enfants entrent dans le champ du fond de dotation et du Mécénat.
Bien cordialement,
David

C'est vrai que comme ils ont le même nom ça peut induire en erreur, mais les 2 choses sont bien distinctes.
www.fondactions-initiatives.fr[...]actions

05 déc. 2019

merci !
et d'ou viennent les fonds de l'entreprise Initiatives ?
je comprends qu'elle sponsorise le bateau, mais avec quel argent ?
merci

De son activité avec ses clients, vous pouvez la découvrir sur le site Initiatives.fr

05 déc. 2019

Ok merci donc dites moi si je me trompe
M Franck Vallée est bien le directeur de la société marchande
DMP INITIATIVES LTD (activités de soutien aux entreprises)
23 KING STREET
99132 CAMBRIDGE CB
ROYAUME-UNI ?
Mais aussi du fond de dotation
Initiatives.fr ?
Et qui possède le bateau initiative coeur?
tout ça est pour le moins confus

Ce sera ma dernière intervention car malgré notre bonne foi et notre totale transparence, certains veulent à tout prix trouver une faille. Que le patron d'une entreprise préside aussi le fonds de dotation qu'elle crée pour soutenir de belles causes n'est pas une anomalie. Et pour répondre à votre question, ni le fond de dotation ni l'association ne sont armateurs du bateau, il n'y a donc sur ce point encore, aucune confusion.

05 déc. 2019

Le truc bizarre, c'est que l'entreprise ne semble pas faire bcp d'argent :
beta.companieshouse.gov.uk[...]history
un bilan de moins de 300.000euros ?

08 déc. 2019

J'étais ce week end avec des copains qui ont assistés à cette conférence;
"mode alternatif de financement de projets sportifs"
www.lorientgrandlarge.org[...]/

mais vous aussi ça ;Mécénat, sponsoring, fonds de dotation : comment saisir les nouvelles opportunités de financement.

www.coorace.org[...]ncement

il suffit de regarder combien de bateaux sur la transat jacques vabre sont concernés par ce genre de "financement malin"

08 déc. 2019

@senetosa, j'ai assisté il y a quelques années en Belgique à une "journée d'information" chez Deloitte, pour expliquer comment faire de l'optimisation fiscale, en investissant en France dans des structures de ce type (mécénat, sponsoring, associations loi 1901).

08 déc. 2019

@juliusse; bah oui on est bien loin du proverbe:
"charité bien ordonnée commence par soi-même"
je trouve ça bien dégueulasse.
faudrais s'assurer que sous les capes de "petit chaperon rouge" ne se cachent pas trop de loup!!
Le Mr qui est venu se défendre ici est bien gentil mais il nous a apporté aucune réponse.
Son patron est vraisembablement le boss d'une société marchande, du fond de dotation qui récolte les sous pour le bateau et du bateau. c'est peut etre légal, est ce que c'est moral? c'était bien l'objet du post, chacun se fera son opinion...

09 déc. 2019

ce qui est assez drole, c'est que j'ai recu un MP de ce monsieur team initiatives coeur...
Fans lequel il me reprochait mon anonymat (alors que pas mal ici me connaissent et qu'il est facile de me retrouver).
Je lui ai repondu, par deux fois, mais pas de réponse (mes MP envoyés disparaissent)
Quelquechose de pas clair subsiste :
nous n'avons que des succursales en Frances, les comptes remontent donc à l'entité mère en Grande Bretagne (pourquoi un entreprise UK?) qui fait à peine 300.000 euros de bilan, ce qui ne suffit pas à sponsoriser un bateau.
bref, ce serait sympa que Mr Initiatives coeur nous explique mieux.
PS, je ne demande qu'à etre convaincu d'avoir tort !

05 déc. 202005 déc. 2020

c'est compliqué votre truc…
ce que je vois c est juste que le budget du bateau est de 3M€ voire plus et que l'argent récolté est de 300K€ donc il y a un truc qui cloche....

normalement, dans du sponsoring, l'entreprise met 1 et espère récolter 10 à la fin. La c'est juste l'inverse, étonnant

bien sûr, j'espère me tromper dans cette analyse, ça serait tellement mieux...

08 déc. 2020

Cela montre bien que le côté "mécennat" est secondaire d'un point de vue financier et que la priorité est bien le sponsoring d'un bateau.

La vraie question pour moi : est-ce que ce sponsoring est bien considéré comme tel d'un point de vue fiscal : il n'y aurait aucune raison que ce bateau et ses sponsors bénéficient d'une situation différentes des autres bateaux.

05 déc. 2020

Cela devient du mécénat!

05 déc. 2020

C'est d'ailleurs bien son nom "Mécénat chirurgie cardiaque", ça me semble clair: "
Pour chaque nouveau follower qui rejoint la page Facebook ou Instagram du bateau « Initiatives-Cœur », les sponsors-mécènes du bateau : K-LINE, Initiatives et VINCI Energies) font 1 don de 1€ à Mécénat Chirurgie Cardiaque."
mecenat-cardiaque.org[...]-coeur/

05 déc. 2020
05 déc. 202005 déc. 2020

Il faut être commissaire aux comptes ou expert-comptable pour tout comprendre...

Je retiens une ligne :

"... la quote-part de la générosité du public est représentée par le ratio (A)/(B)
6 369 002 / 7 926 578 = 70,43 %"

Grâce à des actions de sensibilisation comme "Initiatives Coeur".

08 déc. 2020

30 % de frais de structure ils vivent bien les benevoles d initiative coeur

08 déc. 2020

Tu peux préciser les données qui te permettent d'affirmer cela ?

08 déc. 2020

Heureusement sur ce forum on a Dupont et dupond qui mènent l'enquête... En collaboration avec inspecteur gadget. Grosse saveur :-)

08 déc. 2020
  • 1 Cowboy Bebop !
08 déc. 2020

j'aimerai avoir ton humour !!!

08 déc. 2020

Décidément, le complotisme a de beaux jours devant lui. Jalousie? frustration? besoin d'exister?

08 déc. 2020

"Jalousie? frustration? besoin d'exister?"
Peut être bien les trois !
Au minimum !
;-)

08 déc. 2020

Bon, je reconnais, je fais un peu de la provoc :-)
mais c'est simplement pour dire qu'on n'a absolument pas les données suffisante pour tirer des conclusions et surtout pour mettre systématiquement en doute la parole d'un intervenant qui lui a les vraies données.

Bonjour,
Je retente une explication pour ceux prêts à l'entendre... je suis le team manager de notre joli projet Initiatives-Coeur. Le bateau est financé exclusivement par du sponsoring et non par du mécénat. Nos sponsors aident en outre Mécénat Chirurgie Cardiaque à sauver des enfants sous forme de mécénat. Il n'y a pas de mélange des genres.
Nous sommes vraiment désolés de vous décevoir.
Bonne fin de journée à tous
David

08 déc. 2020

@vinking35
"Initiatives Coeur est un fonds de dotation, ../.. les donateurs bénéficient de 60% d'abattement fiscal. ../.. J'en conclus que - si on a bien tout compris - le team et le bateau sont payés à 60% par les impôts des contribuables,"

il n'y a qu'en France je pense qu'on va considérer que si quelqu'un bénéficie de 60% de remise d'impôts (on rappelle qu'on est le pays le plus chargé AU MONDE) ALORS ce sont les autres qui ont payé les 60% non prélévés (!!!)

non, les autres n'ont rien payé du tout, le gars a juste moins "contribué" de 60%. Mais en échange il a contribué à autre chose, ici afficher et augmenter la notoriété de l'asso initiative coeur. Ce que n'aurait pas fait l'état à la place du mécène.

Si je vous vole 100 balles et que finalement je me ravise et je vous en prend que 50, vous avez l'impression que je vous fait un cadeau de 50 ? ou que j'ai lésé les autres passants volés de 100 balles de pas vous avoir A VOUS soulagé aussi de 100 balles plutôt que 50 ?
par quel mécanique mentale foireuse on en arrive à penser comme ça ?

On est tellement né dans cette logique confiscatoire qu'on en vient à pense n'importe quoi, que même la thune des autres est en fait naturellement pré-préemptée par le politburo, toute défisc étant "payée par les autres" mais au secours ! en plus le contribuable c'est juste que dalle, l'immense majorité des revenus ce sont les charges d'entreprises, pas vos impôts sur le revenu, plus symboliques qu'autre chose dans le volume.

09 déc. 2020

Mais si tu ne fais pas le don, tu es imposé de 60% de plus.
Ce montant abonde les finances de l’État.
Même s'il n'existe pas, les besoins de l’État restent inchangés. Il lui faudra donc trouver ailleurs ce que tu as économisé par ton don.
Pour moi, le ailleurs est représenté par les autres contribuables.

09 déc. 2020

On peut dire la même chose de celui qui de celui qui fait un don à la SNSM
ou de celui qui commande en Chine sans passer par la case TVA
ou qui ne consomme pas un produit fortement taxé : essence, tabac,
ou de celui qui refuse de bosser plus parce qu'il ne veut pas laisser plus de 60% de ce qu'il gagne à l'Etat
etc.

09 déc. 2020

la supposition que l'état taxe exactement selon ses besoins est... disons une supposition très très forte!

08 déc. 2020

@team initiatives coeur, merci pour votre retour !

Non le fonds de dotation ne sert qu'à collecter les dons pour Mécénat Chirurgie Cardiaque, mais pas à financer le bateau et l'équipe, pour lequel c'est du sponsoring classique... désolé encore de contredire toutes vos belles certitudes...

08 déc. 2020

Ou est le problème
Le financement des Imoca ne vous convient pas et bien cessez de vous intéresse au VG
Faites une demande à qui de droit pour voir si il y a magouille. Si c’est légal et je le pense car on ne parle pas d’un billet de 1000. € pour payer des maillots de foot au club du coin, passez à autre chose ou demandez àux condamnés des chiffres précis car pour moi vous pataugez dans un dossier qui vous est inconnu

08 déc. 202008 déc. 2020

@ David

je ne peux pas m'empêcher de poser la question , les travaux pour pouvoir repartir vont être long ?

pour le débat sur ce poste c'est un peu comme l'écologie sur des bateaux en carbone j'y comprends rien !!! si ca peux sauver des vies c'est toujours ca de prix ...

bonne réparation et je suis content que Sam boucle son tour du mode même (off course)

Toute l’équipe est à Cape Town pour permettre à Sam de boucler le tour même hors course. Nous ne connaissons pas encore la date de son redepart, mais nous faisons tout pour que ce soit dans quelques jours.

08 déc. 202008 déc. 2020

merci bon courage a toute l'équipe !!!

08 déc. 2020

Bonsoir,
J'ai ouvert un fil dédié à Samantha, les travaux sur le bateau et son projet de redépart pour boucler le tour du monde avec Initiatives Coeur...
Vous y êtes le bienvenu !

C'est ici :

www.hisse-et-oh.com[...]be-2020

09 déc. 2020

Bon courage à l’équipe !

10 déc. 2020

Intressant tout ça. Moi qui suis dans le marketing (donc juste au dessus des financiers sur l'échelle des raclures humaines si j'ai bien lu) et qui connaît le coût que peuvent avoir des campagnes de com, je suis surpris des réactions.
Bon, déjà visiblement la partie "scandaleuse" dénoncée ici n'est finalement pas vraie.

Mais même sur la logique de ce qui serait "scandaleux" j'ai du mal à comprendre le problème. Si une entreprise faisait un don de 5 millions d'euros en direct à MCC (donc defisc de 60% etc) et que MCC décidait d'utiliser cet argent pour une campagne de communication majeure afin d'acquérir de la notoriété sur ses actions et générer des dons, est ce que la gueulante serait la même ?? Vous avez déjà vu des campagnes TV, affichage et digitale pour des fondations / assos / oeuvres caritatives etc, pourtant ? Pour de la pub TV à une heure de grande écoute + de l'affichage en 4x3 et abribus + des vues sur Youtube ou Instagram et des pubs sur le web etc, on est dans les millions d'euros très très très vite. Si les grandes assos le font c'est que l'investissement est rentable pour elles.

Aujourd'hui le procès est fait (à tord en plus) à un bateau qui est un outil de communication majeur avec forcément un retour sur investissement important pour Mécénat Chirurgie Cardiaque (si Charal, Hugo Boss et Sodebo payent les mêmes sommes c'est que le calcul est dans le vert au moment du bilan comptable entre investissement marketing et gains - ici des dons pour l'association). Donc au final l'argent investi en com serait le même, sauf que au passage ça aurait financé un projet qui fait rêver aux 4 coins du monde. Double bonus pour un investissement théoriquement similaire.

Là, il se trouve que ce n'est même pas le cas. Les entreprises qui donnent des ronds à Sam pour le projet payent autant que Charal ou Boss, sauf que le bateau ne s'appelle pas Vinci ou K-Line, mais Initiative Coeur. Donc en l'occurrence, pour les entreprises qui sponsorisent Sam, l'investissement reste majeur, avec un gain de notoriété plus faible que sans l'aspect caritatif qui domine la visibilitée offerte par le bateau, donc un moins bon retour sur investissement. Et les boîtes ajoutent à ça de l'argent en direct pour MCC.

Ensuite, on peut avoir des débats philosophiques sur le marketing, l'existence de grandes entreprises comme Charal, Sodebo ou Vinci, la pertinence de la croissance capitaliste dans notre monde. Mais j'ai quand même l'impression que le débat initial perdait de vue la raison pour laquelle une entité investi dans du marketing.

10 déc. 2020

Et dans le cas de le Cam qui s autosponsorise. Sa pub , c'est lui même .
Comment c'est monté ??

10 déc. 202010 déc. 2020

Crédit Agricole Finistère et Ibis Sport, plus une myriade de petits partenaires, ils font une TRES bonne affaire.

www.lesechos.fr[...]1263045

Tu peux acheter un T-Shirt YesWeCam chez Bermudes ou Armor Lux pour le financer.
labandealecam.fr[...]/

10 déc. 2020

Et ça suffit à financer un imoca refitté + un vendee globe ?
Ça semble trop facile....

10 déc. 2020

Il a des sponsors, qu'il a cité dans une vidéo, qui sont visibles sur ses voiles, sa bôme etc...

10 déc. 202010 déc. 2020

Je ne vois pas en quoi il est génant d'associer un sponsoring classique avec un mécénat. Ca sert la cause des ceux parties avec une forte synergie de marque et on enfume personne.

A noter un autre modèle, celui du bateau de Thomas Ruyant pour lequel Advens paye les factures en offrant la visibilité à linked Out, ou les Credit Agricole pour Yeswecam ou One Planet One Ocean, un programme de l'Unesco. C'est sympa de voir des bateaux qui ne portent pas des noms de marques commerciales.

Merci à Initiatives Coeur de venir s'exprimer sur le sujet dans un forum éminement hostile...

10 déc. 2020

"forum éminement hostile..."

Tu crois pas que tu pousses un peu ?

10 déc. 2020

Pas vraiment, il n'est que voir l'accueil soupçonneux qui a été fait à David sur ce fil, et celui souvent exécrable aux nouveaux venus qui soit "n'y connaissent rien" soit "se la joue un peu trop" mais de toute façon devraient "s'orienter vers la fonction recherche".

Hostile mais pas binaire.

10 déc. 2020

La question peut se résumer à est il préférable de faire la promotion de sa fondation au travers d’un bateau high-tech au sein d’un événement médiatique ( un bateau high-tech pour de la chirurgie cardiaque , un skipper femme pour soigner des enfants cela a du sens ) , ou plus traditionnellement par la pub, les prospectus etc.. De toute façon financé à 60% par nos impôts. Personnellement je préfère voir un bateau naviguer que le remplissage de ma boite aux lettres.
C’est je pense c’est du bien fondé du statut d’une fondation a recevoir des dons avec avantage fiscal qu’il est question, dossier lobbying, passage en commissions ……

10 déc. 2020

"un skipper femme pour soigner des enfants cela a du sens"

Là, on n'est pas du tout dans le stéréotype de genre...

10 déc. 2020

mdr heureusement que tu es là !

10 déc. 2020

C’est du marketing, pas une profession de foi, un skipper féminin n’est il pas plus efficace a provoquer l’empathie ?dans l imaginaire collectif une femme qui lutte avec abnégation pour soutenir une cause on ne peut qu’ adhérer « mére Térésa »

10 déc. 202010 déc. 2020

👏👏👏

les applaudissements sont pour Estran !

foutu programme qui n'a pas mis le message au bon endroit

10 déc. 2020

très compliqué tout ça mais au final (sans rentrer dans des considérations compliquées fiscales ou autres) :
- 3 million pour un joli bateau qui va faire des ronds dans l'eau
- 300000 pour les enfants

je trouve que la communication autour du projet laisse entendre que c'est surtout super pour les enfants mais bon.

Raisonnement simpliste :
- S'ils n'avaient pas fait le support de com qu'est le bateau, ils n'auraient pas pu attraper les 300000, c vrai
- mais ils auraient pu utiliser les 3 millions pour les enfants, non ? donc en soigner 10 fois plus ?

bon, y a sans doute plein de failles dans ce raisonnement, mais quand même, ça me gratte... y a comme un mélange des genres

Sodebo, c'est plus simple à comprendre, quand ils mettent 3 millions dans un bateau, ça leur rapporte plus grâce à la pub, c'est une logique sponsoring privé plus simple à comprendre pour moi, moins tordue, ça me gratte moins

11 déc. 202011 déc. 2020

L'état financera toujours les dépenses de sponsoring... une charge est une charge et donc déductible..pour un Mini 650, Un figaro, un Class 40, voire même pour un bateau d'un "quidam" qui essaie juste de récupérer la TVA.. Immoral ? Je ne sais pas.. Tout le monde "déduit" ce qu'il peut..

Je trouve perso le projet "initiative coeur" très sympa parce que l'on parle de plein de choses en même temps et surtout d'enfants.. d'où qu'ils viennent.. Les dernières années ont vu l'émergence de projets politiques pas comme je les aime.. en Europe et aux USA et je trouve que c'est une bonne chose que, même si le financement est un peu "optimisé", le but est sain... restons humains et solidaires. Et si il y a moyen de faire mieux, et bien sortez les projets et ils seront naturellement soutenus...

11 déc. 2020

En tout cas une chose est sure, la misère et la maladie sont devenues un business qui fait vivre et rapporte !
Défiscaliser n’est qu’une tricherie autorisée! Notre monde va mal, très mal !!!

11 déc. 2020

Défiscaliser est une tricherie? Il me semble décidément que c’est toi qui va mal, très mal.

Pour rappel, une des trois fonctions de l’impôt est d’influencer les comportements (les deux autres sont de financer l’action publique et de redistribuer les richesses).

Quand le législateur choisit d’offrir des options de défiscalisation, c’est aussi pour influencer (ou inciter) dés comportements. C’est tout à fait normal. Il le fait en connaissance de cause.

J’aimerais connaître ta définition du mot tricherie!

11 déc. 2020

un beau plus pour Dr feelgood :-)

12 déc. 2020

Tu donnes 100 pour une (bonne) cause et seul 1 arrive à la cause pour laquelle tu penses avoir donné; le reste (99) étant "la part des anges".
A-tu raison de donner les 100?

Et si tu ne donnes pas en expliquant que les "anges" sont vraiment gourmands, peut-être qu'ils deviendront moins saprophyte!

12 déc. 2020

Dons aux organismes d'intérêt général
Vous avez effectué des versements sous forme de dons à des organismes d'intérêt général. Il s'agit notamment des organismes suivants :
• œuvres ou organismes d'intérêt général présentant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourant à la valorisation du patrimoine ou à la défense de l'environnement ;
• associations ou fondations reconnues d'utilité publique ;
• associations cultuelles ou de bienfaisance autorisées à recevoir des dons et legs.
Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt égale à 66% du total des versements dans la limite de 20% du revenu imposable de votre foyer. (Portez case 7 UF de la déclaration 2042 RICI le montant des versements faits à des organismes situés en France).

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nouvelle cuisine

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (51)

Nouvelle cuisine

février 2020