Idée d'un couple sans expérience de la Mer

Bonjour a tous,
Depuis l'année dernière nous avons comme projet bien sympa de partir définitivement d'ici 5/6 ans en voilier. Elle m'a offert le permis côtier, le fluvial et je me mets au travail pour le CRR...! mais le gros soucis c'est que l'un 58 ans comme l'autre 51 ans n'avons jamais mis les pieds sur un voilier...! mon idée étant de faire des stages au Glénans et de partir régulièrement avec des gens confirmés pour mettre en pratique et continuer à apprendre, quoique j'n'en connaisse aucun à c't'heure..! Allez soyez sympa donnez moi vos retour d'experience et vos avis ...!
Amicalement

L'équipage
19 juin 2017
19 juin 2017

Stages super idées, même la première démarche à faire,
Une croisière sur un voilier en passager avec un skipper .
Suivie d'un stage croisière
Si cela continue de vous plaire, un peu de location avec d'autres personnes.
Se promener sur les pontons, discuter, faire des connaissances pour sortir avec d'autres voileux.
Un horizon de solutions s'offrent à vous, avant de le voire de votre propre voilier.

19 juin 2017

Faites déjà un WE en mer tout les 2 avec un peu d'air, style F3, pour voir si vous aimez cela. J'en ai connu une qui voulait aller en Amérique du S a la voile, mais 10 milles plus loin, elle venait de comprendre que la mer ça bouge et le bateau aussi!!! Elle a pris un billet d'avion.

il y a des précédents pas toujours heureux

www.paris-normandie.fr[...]5318397

à vous de mettre tous les atouts de votre côté, saisissez toutes les occasions de naviguer et bonne chance

20 juin 201720 juin 2017

Désoler pour le hors sujet :
le journal dit
''c’est le rêve d’une vie qui s’est brisé sur les rochers, au large de Saint-Valery-en-Caux''

Je ne connais pas le coin mais il me semblait qu'il n'y avait pas de caillou au large de Saint Valery !?
sur mes carte je n'en voie pas quelqu'un à une explication ? (ou une carte ? )

Merci excuse pour le Hors sujet !

22 juin 2017

Oui, c'est bien cela; ils se sont échoués sur les cailloux non loin des falaises suite à une panne d'électronique en nav. de nuit. Raisons: ils avaient décidé de partir faire un tour du monde après seulement avoir fait quelques ronds dans l'eau en baie de Seine quelques mois après avoir acheté leur premier voilier....... A MEDITER !!!!!!! :pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce:

20 juin 201720 juin 2017

Saint Valery en Caux (en craie en vieux picard ) ou Saint Valery sur Mer en baie de somme ? Il sont peut-être aller s’échouer sur les caillasses au pieds des falaises..

22 juin 2017

Leur cas ne peut être pris pour exemple ; bien plus que son incompétence, la cause de leur naufrage est l'ego du "skipper".

Il a reçu ici les meilleurs conseils de marins très expérimentés (Micmarin, Littlewings et autres) et s'est braqué, les prenant pour insultes à son "savoir".
La mer a remis les choses en place et a été clémente avec eux : naufrage au ras des côtes à proximité des secours.

Plus loin, c'était mort assurée pour lui et sa compagne.

20 juin 2017

Le journal dit aussi :
"Le périple paradisiaque s’est travesti en cauchemar, mardi soir..."
Ah, le style journalistique ! :mdr:
Alors, on ne va pas pinailler pour quelques rochers...

20 juin 2017

Bonjour à tous
Faut quand m^me pas trop se formaliser par ce genre de fait divers Hubert, ils existent c'est sûr et tu en trouves partout, en cuisine, en voiture à pied que sais-je encore....
Moi j'ai un exemple concret du contraire.
J'ai pas trop l'habitude de voyager avec des gars hors norme en tous genres et je je suis dit, ça devrait le faire, il y en aura au moins un qui devrait sortir du lot..
Et bien non, j'ai eu ce qui se fait de pire, ça mangeait, ça gueulait, ça dormait et surtout ça buvait sans arrêt du soir au matin et du matin au soir et pourtant, j'ai réussi à revenir à bon port, fatigué, à demi sourd, j'ai ai laissé 12 kg en 5 jours, mais vivant. :tesur: (Je pense qu'ils se reconnaitrons)
Alors, quand on rêve de quelque chose, le pire ce sont les regrets surtout si on annule sur ce genre histoire, la vie en est couverte et à mon avis bien c'est bien pire quand on ne vit pas ses rêves...
Sinon Eric, il y a tout de même des falaises, même si ce n'est pas des rochers, ça fait mal quand même :heu: :tesur:
Alors Daniel, c'est simple comme bonjour, essaie de trouver quelques équipages pour des sorties pour comprendre et savoir ce que s'est et lances toi, des petites balades en côtières, de toute façon 95% des marins ont commencé comme ça, il n'y a eu quoi, 45% de perte, maxi :mdr: (c'est pour les grincheux)...
Pascal :alavotre:

20 juin 2017

Comme je compatie a ton malheur Shazzan :heu:

Ta fatigue t 'auras peut être embrumer l'esprit (enfin se qu'il en reste ) mais en règle générale Dans le monde entier et normalement aussi a St Valery il s 'arrange pour mettre les falaises près des cotes (je serait très étonné qu'il y ai une falaise au large !!! ) !!! :-D
Allez retourne gratter tes moules :-p ;-)

Décidément ce stage n'était pas assez intensif tu n'as pas fais assez de progrès vue les effort fournit par tes excellent moniteurs !
C'est vrais aussi qu' il fallait TOUS reprendre !!!!

(pour les gens choqués par ma réponse pas d'inquiétude entre le Shazan et moi !) :aurevoirdame:

J'ai juste voulu montrer que si on ne s'en donne pas vraiment les moyens, cela peut devenir vite galère.
Le rêve de navigation passe par un tas de détails extrêmement concrets.
Il faut sortir de la rêverie pour vivre son rêve.

19 juin 2017

Bonjour Dansaxo :)

Tu as 5 à 6 ans pour apprendre à naviguer : c'est largement suffisant pour te préparer et apprendre, toi et ta compagne :) Courage, y a plein de stage pour ça :)
Juste un conseil : achète ton bateau au moins 1 an avant de partir pour bien le "maitriser" et le préparer :)
A+, Philippe :)

19 juin 2017

Si vous n'avez jamais du tout les pieds sur un voilier La toute première chose à faire qui coute peu est de se faire la main avec un vrai petit dériveur (autrefois Vaurien, 420, etc...). Cela apprend immédiatement comment marche un voilier. Un gros c'est strictement la même chose en nettement plus stable. L'autre partie indispensable et de maitriser vraiment le positionnement côtier et au large HORS GPS.
Potasser les bases de la météo est nécessaire.
Se documenter aussi sur les problèmes règlementaires.
Tester tout cela avec des stages ou locations au besoin accompagné.
En parallèle de tout cela lire et relire tous les livres techniquement intéressants écrits par des gens valables, y compris ceux qui concernent les situations difficiles et mêmes les naufrages. Enfin un bateau de voyage étant un truc compliqué avec énormément d'entretien dans tous les domaines, étendre beaucoup ses connaissances sur le moteur l'électricité, l'électronique, la plomberie, etc, etc, etc....tandis que madame va probablement prendre en main tout ce qui est gestion, alimentation, ravitaillement, cuisine, santé, etc.... tout en suivant si possible une bonne partie de ce que vous apprenez car il faut absolument pouvoir compter sur l'autre en toutes circonstances pour tenir un bateau, car tout peut arriver y compris des choses pas drôles.
50 à 60ans n'est pas une contre indication mais il faut bien comprendre qu'en navigation il y a des moments où cela peut devenir vraiment physique et très fatiguant.

19 juin 2017

Très important: En dehors des grandes prêtresses de la course au large, la femme regarde l'aventure marine d'une façon très différente d'un homme. Comme il peut y avoir des moments difficiles et/ou très longs à vivre en espace restreint, en couple une bonne entente participative sur ce sujet est nécessaire. Et le fait que règlementairement sur un bateau il ne peut y avoir qu'un chef de bord officiel, ne doit pas créer de problème, ce qui implique à la base qu'il soit à la hauteur du sujet à maitriser.

20 juin 2017

la femme assise sur une bite (d'amarrage ) pleure en attendant son mari parti
au large ,je ne fais que citer renaud .qui a une grande expérience de la chose
comme brel d'ailleurs ..
alain

20 juin 2017

insistons sur HORS GPS

20 juin 2017

@outremer
"l'autre partie indispensable est de maitriser vraiment le positionnement cotier et au large hors GPS"....??
au large...hors GPS...sauf erreur c'est l'astro donc sextant et calculatrices/tables...
A moins de vouloir acquerir la maitrise de l'astro pour telle ou telle satisfaction et motivation perso....je vois pas la nécéssité( à moins de l'approche de la 3 ème guerre mondiale(!) situation ou les "militaires" brouilleraient les signaux GPS)
1 GPS fixe+1 GPS portable(voire 2 portables pour les anxieux?)et un bon stock de piles rendent une panne totale quasi impossible..le tout pour moins cher et beaucoup plus précis.....
En cotier également...meme si on peut vouloir s'"amuser" avec relèvements/transports de lieux/doublement de gisement d'un amer ....et autres gymnastiques géométriques....
par contre avoir un minimum de cartes papiers(en cas de panne du GPS traceur et ses cartos)est une sage précaution

20 juin 2017

@a_guy
traverser "les océans"(c'est ce qu'en principe ils feraient puisque partant pour longtemps,)à l'estime....?les atteros doivent pas etre tristes....
par contre en semi hauturier OK surtout en Méd (peu ou pas de courants et presque toujours bonne visi) aucun réél problème...
et toi tu as un trusquin simple ou trainard?

21 juin 2017

@shazzan
t'es en colère?
bien sur qu"ils" peuvent partir!!et sans ordi...ni open...ni...
simplement des cartes papiers et 1( ou2?) gps portables basiques et bon marché.par ex garmin 72 à 130e ou pas loin....

20 juin 2017

bon sens et observation…
je vais te prendre un exemple terrestre, qui devrait te faire marrer… tu es d'accord que partant de Lyon, su tu va vers l'ouest en milieu ou fin de matinée, tu as le soleil à ta gauche ?
même si ta pas ta carte michelin, rien, c'est à peu près du bon sens ça?

ben, il y'a quelques années, un (je dit un pour éviter quelques conneries)… collègue part de Lyon pour aller prendre un chargement à Volvic (pour les gens qui connaissent pas l'intérieur des terres, Puy de Dôme, Auvergne, très à l'ouest de Lyon, 2h à 3h de trajet en bahut) … 4h, pas de nouvelles, 5h, pas de nouvelles, au bout de 6h, mon chef nous balance le téléphone à travers le bureau en hurlant de rage… une référence de chargement Volvic, à Contrexeville, ils connaissent pas…

'fin bref, tout ça pour dire que le bon sens et l'observation, ça marche pas forcément avec tout le monde…

21 juin 2017

remarquons tout de meme que dans pas mal de cas il est plus rapide et plus precis en cotiere un peu casse gueule, de jouer aux alignements et au relevements qu'au GPS...et aussi parfois ( sans doute pas dans les pays occidentaux) les cartes semblent juste mais les positions sont fausses, j'ai vu jusqu'a 3 milles d'erreur
de plus faire la nav traditionnelle permet d'entretenir cette connaissance alors que regarder un GPS ou pire un traceur est une methode strictement passive qui ne presente pas la moindre difficulté..le propre de l'humain est de parfectionner ses technique mais avant tout d'acquerir du savoir.
enfin tenir une estime par ex oblige a tenir un vrai livre de bord , qui est obligatoire et bien utile quand tout est en rade
a propos de notre sujet le GPS peut etre une voie de garage intellectuelle
.

il y a des exceptions dont je suis friand malgré tout, le meilleur exemple est : comment se sortir 'facilement " d'un mouillage piegeux une nuit sans lune et sans visi lorsque le vent tourne et forcit du mauvais coté.
ca a aussi un gros avantage pour les atterissages si on ne dispose pas de cartes precises ou si l'on est seul ou fatigué, surtout la nuit si l'on ne peut reporter l'atterrissage
.
donc aucune methode n'est irremplacable ni exclusive..le GPS est un outil pour faire plus pas pour glander

27 juin 2017

En fait Alain, le plus simple pour pouvoir toujours s'en sortir, il faut envoyer tout monde faire un stage chez les scouts :heu: :-p
Pascal :alavotre:

27 juin 2017

Mais Alain, je ne parlais pas de toi, je suggérais juste aux "Autres" d'y aller, moi même je n'y ai jamais mis les pieds, d'ailleurs il y a fort longtemps que je sais que le soleil se lève à l'Est et se couche à l’Ouest dans notre hémisphère :-D
pascal :alavotre:

21 juin 201721 juin 2017

Bien sûr Outremer, plus tu en sais mieux c'est.
Mais voilà, combien savent faire de l'estime, pourtant ça n'empêche pas de naviguer, il faut connaitre les bases. Quand j'étais gamin j'ai su faire du vélo avant de connaitre le moindre panneau de signalisation :langue2:
Là, c'est en mer qu'on va, pas dans les airs, ni sur l'autoroute, c'est complétement différent, les risques sont moindre sinon il y a belle lurette qu'on nous aurait imposé un permis.
Bien entendu que la foudre peut tout détruire, même nous tuer, on peut même se prendre une météorite au coin de l'oeil ou un missile coréen égaré... Faudrait quand même pas dramatiser comme ça sinon on resterait enfermé 6 pieds sous terre dans un blockhaus .... D'ailleurs je dois être le seul à ne connaitre personne à qui la foudre aurait tout détruit, pourtant je navigue depuis 40 ans :reflechi:
Mais tu sais, tu peux, comme moi, avoir un téléphone portable, un deuxième ordi, voir trois, et un deuxième, troisième... GPS, mais c'est possible aussi qu'on nous coupe le satellite .... ;-)
C'est vrai que naviguer est bien plus dangereux que de traverser la route :-D
Pascal :alavotre:

20 juin 2017

Il existe une technique efficace sans sextant calculatrice/table et assez simple ça s'appelle l'estime :-D ;-)
mais j'ai aussi sextant calculatrice et surtout le fameux Saint Trusquin (indispensable à bord pour bricoler le trusquin) :-D ;-)

20 juin 2017

Mais tout ça c'est de la connerie, tu as un ordi, tu pompes CM93, opencpn, un GPS à 20 roros et roule ma poule, un peu de balades avec des gars qui connaissent et t'es fin prêt pour la balade en respectant la météo....
A force de mettre des règles, on fini par rester au port et après on pleure ou on essaie de trouver des excuses pour que ceux qui sont motivés fassent la même chose, rester coller sur place...
C'est juste désolant.... :-( :tesur:
Tient, je vais m'en enfiler un autre comme mes anciens coéquipiers... :alavotre: :alavotre:

20 juin 2017

Un instrument électronique de navigation, bien que pratique et parfois miraculeux doit toujours être vu comme seulement une aide
au positionnement et non une vérité tombée du ciel. Cela est mis en exergue dans les notices de ces appareil et rappelé dans les écrits officiels que ce soit en marine ou aviation.
En ce moment je suis en entrainement de revalidation de mon PPL(A) avion. Cela consiste, en dehors de toutes les manœuvres de pilotage et de sauvegarde, partir d'un aérodrôme donné, se diriger dans une direction indiquée puis brusquement sur panne supposée de toute l'électronique (VOR, GPS) et autonomie limitée de trouver un urgence un aérodrôme de dégagement avec seulement compas, chrono et carte. Ce n'est que de la nav vraiment basique.
Et ce n'est pas du tout pour s'amuser.
Toute l'électronique d'un bateau peut être totalement détruite sur coup de foudre à proximité du bateau (encore plus par coup direct)
uniquement par induction.
Les anciens navigateurs ont fait des périples formidables avec du simple bon sens et de l'observation.

21 juin 2017

@outremer et toualenver....
traverser les "océans" sans GPS ni Astro....est possible..;a été fait et refait..
voir les fils ou livres à ce sujet(les frères Berques....les polynésiens...les étoiles...telle ou telle constellation à telle heure telle hauteur sur l horizon...)
pour une traverséé aux alentours de l équateur la précision serait de 50/60m?
Ok outremer pour la simulation de panne..et la sécu qui consiste à s'en sortir"à l'ancienne"
mais Dansaxo(s'il n'est pas un troll)demande des avis et retours d'expériences pour "se lancer"...a mon sens il est donc inutile de l'alerter sur la (prétendue?) necéssité de maitriser l' estime..de se positionner "hors GPS"'....voire de passer des crash test d'électronique..ou de faire des travérséés "à la polynésienne"
des cartes papiers(jamais de pannes!) +1 ou 2 gps portables et un bon stock de piles ?on est à l' abri de "tout"(presque tout?)pas de bugs/pas de foudre/pas de panne de batterie(s)....
c'est sur aussi=
l' observation et le bon sens sont des amers à ne pas perdre de vue=
A 5n pendant 20 h,on fait 100m en route directe" vers l est."..il ne serait donc pas surprenant d'aperçevoir bientot les reliefs élevés de la.....corse..pour celui qui est parti de port cros par exemple....

21 juin 2017

@mayko
tout à fait d'accord..le GPS peut enfoncer son utilisateur dans une paresse intellectuelle dangereuse....de plus,le débutant,s'il le décide,peut ne pas acquérir l' utilisation des méthodes "traditionnelles"...outre la sécurité en cas de panne /bug/.... il passe à coté de cette" culture"cette "gymnastique"intellectuelle...
je n'ai jamais utilisé sur mes bateaux de GPS traceur....sur celui d'un copain oui....donc je n'ai pas suffisamment d'expèrience et de recul .....mais sauf erreur les nouveaux relevés carto des SHOM officiels+de plus en plus de cartes en WGS 84(du moins sur les cotes des pays "riches"!)et l adéquation" de tout ça"rendent les traceurs hyper précis et plus encore lorsque Galileo sera complet....?
tu évoques la précision des alignements: ok c'est béton...mais si survient un banc de brume qui masque les amers.....
exemple j'ai pratiqué plusieurs fois Sein par le chenal d'Ezaudi(au nord)
le "début" de l'alignement(bou/éé tribord)s'attaque à 1200 métres des marques(trait noir sur maison//-phare men brial)....1200m c'est loin par brume
et on est bien content d'avoir la visi....

27 juin 2017

Moi même un jour, peu prévoyant, je suis parti du massif central sans carte ni gps en moto...
Et les bleds ou je suis passé n'en vendaient pas.

J'ai fait près de 300km par des petites routes en me guidant au soleil, vers le nord-est, et je suis finalement tombé sur une grande route qui donnait les bons panneaux pour moi.
bref le bon sens ça peut servir, au moins lorsqu'il y a du soleil !
:heu:

27 juin 2017

Ha ha ha !
Pas de chance d'aller chez les scouts, j'aurais été refusé, je supporte pas les cathos et je n'apprécie aucune religion !
:mdr:

Mais je crois que la boussole n'a pas été inventée à Rome et diffusée par les papes, il y a donc surement d'autres moyens d'en trouver et d'apprendre à s'en servir !

Un stage de voile fait aussi du bien, on est dans la nature et on regarde lemonde extérieur plutôt que son portable, ça permet d'apprendre beaucoup !
:mdr:

21 juin 2017

Le principe de toute navigation est ultra simple: partir d'un point connu, et se diriger dans direction donnée pour rejoindre un point où l'on veut se rendre. Pour cette raison la boussole, capable de garder une direction fixe de référence a été une immense révolution dans la navigation sans repère visuel. Et un enfant peut suivre une boussole.
Au large depuis que l'on sait que la Terre est ronde (et son diamètre depuis 150ans avant JC), quelle tourne toujours dans le même sens,
et donc que le Soleil se lève à l'Est et se couche à l'Ouest, que le Soleil est à l'aplomb de la zône équatoriale donc au sud dans l'hémisphère nord (et l'inverse dans le sud) on a déjà les 4 points cardinaux et donc toutes les directions possibles à suivre.
On peut aussi déterminer par beau temps facilement le midi local de jour et de nuit on peut distinguer l'étoile pôlaire (hémisphère nord) ou la croix du sud (hémisphère sud), il parait alors très difficile de se perdre complètement, sachant par définition son point de départ (ou le dernier point relevé, raison pour laquelle il faut absolument régulièrement noter ces positions clé) et qu'on dispose obligatoirement des notions sur son bassin de navigation.
Naviguer en latitude est donc à la portée d'un enfant.
Un relevé angulaire suffisant sur l'horizon avec l'épaisseur de ses doigts est à sa portée (ou à celle d'un naufragé).
Elle était universellement adoptée. A noter que Christophe Colomb a redécouvert fortuitement l'Amérique en visant le Japon (il s'était trompé sur le diamètre terrestre, ce qui n'avait pas échappé aux géographes de l'époque conseillers du Pouvoir royal).
A noter que comme on a tendance à prendre les gens pour des idiots,
autrefois il était conseillé au Capitaine de ne fournir aucun élément de navigation aux passagers, pour garder autorité sur eux.
L'énorme problème du GPS (ou de tout système équivalent) est de pousser le postulant navigateur à ne plus réfléchir du tout aux bases de la navigation.
La navigation la plus dangereuse, reste de très loin la côtière, la sécurité relative étant au large

(Comme j'aime bien la navigation électronique, j'ai testé pour mon info perso par nuit noire et temps calme une approche rase cailloux d'une crique que le connaissait parfaitement, avec GPS + Radar + sondeur+ cartes: c'est infiniment plus dangereux qu'une approche IFR avion et je n'ai jamais tenté de le refaire).

19 juin 2017

sans etre méchant je trouve que c'est tard pour votre age,il y a tellement de chose a apprendre et ça prend du temps

19 juin 2017

@targaz , tu leurs conseil plutot d acheter une concession au cimetière ?

19 juin 2017

je veux pas vous décourager je suis juste réaliste,mais si vous etes motivés foncez

19 juin 2017

Je bosse pas dans un bureau, je suis artisan dans la bâtiment, je bouge pas mal, je fais du sport en plus alors la concession au cimetière c'est pas envisagé, mais je suis conscient que avançant dans l'âge ce ne sera pas de tout repos...!

Sans être gentil, c'est [u]absolument[/u] pas tard du tout....
Le sujet est vaste oui, cela demande du temps oui, et c'est parfaitement faisable si on s'y passionne et que l'on s'en donne les moyens..
Le dernier stage que j'ai fait en dec 2016 chez Sailing School Brittany, j'étais avec un gars de env 58 ans, qui larguait toutes ses anciennes activités professionnelles et investissait dans une formation complète pour le Yachtmaster pour faire du charter. En mai 2017 il est devenu yachtmaster off shore, il a tout suivi depuis le niveau débutant, la formation a été intensive et dense mais ça c'est fait car le gars était motivé.

Conclusion, c'est parfaitement faisable si on est motivé et volontaire. Attention aux écoles de formations, Les Glénans que j'ai bien pratiqué ne sont pas une référence incontournable, loin de là.. Les nouvelles structures type Macif et yakapartir proposent des solutions plus adaptées aux "grands adultes" et plus sérieuses dans l'enseignement.
Une belle référence c'est l'enseignement type RYA mais il faut accepter la formation en anglais, mais si on dépasse ce point, c'est du très bon..
Ensuite il y a les skippers formateurs pros, plus chers mais sûrement plus efficace, puis aussi la co navigation...

Si vous en avez envie, il faut y aller, plus tard oui cela pourrait devenir moins simple, et encore...

On apprends tout a n'importe quelle age si on en envie,la voile c'est sensitif si tu as ça dans le sang ça se passera bien ,par contre navigue un peu avant pour savoir si ça te plait vraiment :-)

19 juin 2017

Bonjour
Ceci n'est pas une leçon, ni même un conseil. Prenez le comme un partage de vie. J'avais 45 ans et je ne me lassais pas de regarder les voiliers évoluer au large, depuis mon point de vue de fourmi terrestre noyée dans la multitude. Un jour, j'ai décidé de franchir le pas ( 53 ans) et de m'assurer que mon rêve n'était pas un fantasme. Sur les conseils de mon père, capitaine au long cours et très à cheval sur la réglementation, j'ai passé mon permis côtier pour avoir les bases. Puis j'ai fait un stage semi hauturier qui m'a prouvé que je pouvais passer une semaine en mer sans nostalgie de la terre ferme et qui m'a donné un aperçu des fondements de la navigation.
J'ai acheté un petit voilier de 8m de 40 ans, comme un aveugle achèterait un écran d'ordinateur. J'ai bossé dessus pendant des mois. Quand je pense au temps passé et à l'argent investi, il m'a couté 2 fois son prix. Je ne regrette rien. En le restaurant, j'ai appris à le connaitre, à comprendre ce qu'était un voilier, ses recoins, ses secrets, l'ingéniosité des concepteurs etc...
Jusqu'à, enfin la récompense ultime: la première sortie sous l'oeil attendri et passablement inquiet de mes voisins de ponton. une demi heure après, j'étais de retour tracté par un voilier. Tous étaient là pour m'aider à amarrer le bateau. Et là, j'ai aussi découvert la solidarité des vrais gens de mer (relayée par ce magnifique site sur lequel nous surfons...).
Depuis ce jour, je ne cesse de sortir, dans des conditions chaque fois différentes, je découvre, j'apprend. Je n'hésite pas à demander, à me renseigner, je fais des ronds dans l'eau, je tire des bords, je change de voiles en fonction des conditions, je mouille dans des criques inconnues de moi. Il y a 2 ans, première traversée toulon - Calvi.
En équitation, on dit que c'est le cheval qui apprend à monter au cavalier. Moi, je dis que c'est mon voilier qui m'a appris à naviguer et qui m'a pardonné beaucoup d'erreurs. Dans 5 ans, la retraite: Je partirai certainement avec un voilier plus grand, plus adapté. Je le sais!

Voila, désolé d'avoir été un peu longuet :goodbye:

19 juin 2017

Précisions, 8 m n'est pas un petit voilier.

19 juin 201719 juin 2017

c'est pas une question de taille mais d'état, vu que mes finances étaient au plus bas. Après, d'accord avec toi. il y a 40 ans 8m c'était grand ( c'est un poker)

20 juin 2017

De nos jours 28 pieds c'est toujours petit, mais tellement plus habitable donc en quelque sorte plus grand dans les faits. Et puis mieux vaut un petit courageux qu'un gros paresseux..............

19 juin 2017

... rien de grave ...trop de réflexion nui à l action ...

19 juin 2017

la mer c'est dégueulasse les poissons baisent dedans ...
il n'y a rien de bon à faire dessus à par se faire branler ..
et vomir son 4 heures .
allongez vous sous un pommier si l'envie vous reprends
alain
:-( :lavache: :oups:

19 juin 2017

T"es en colère ? :oups:

20 juin 2017

peut-être a mer ? :heu:

20 juin 2017

Toujours faire gaffe aux amers :mdr:

20 juin 2017

je n'aime pas donner de conseilles de ce type , mais si tu a une copine qui aime la mer , tu a déjà 90% de gagné !
rapprochez vous du port le plus proche , il y a toujours des voilier qui embarque a la journée pour des sommes modiques

21 juin 2017

en mer avec les copains on partage son pain ,je vous laisse imaginer la suite
alain :star2: :cheri:

20 juin 2017

Moi non plus, je n'ai pas de conseils à donner mais voilà encore un fil qui pue le troll.

20 juin 2017

Troll, ou marronnier ?

20 juin 2017

Un troll? pas forcement. Ce sujet revient très régulièrement sur HeO, tant le rêve marin est fort, au moins du côté masculin. Sinon il n'y aurait pas beaucoup de visiteurs dans les manifestations et expositions nautiques
Il suffit d'utiliser la fonction recherche pour retrouver les nombreuses réponses précédentes.
Mais du rêve à la réalité il y a un grand pas à franchir.

20 juin 2017

En l’occurrence de ce rêve là à sa réalité il y a plutôt des petits pas, mais nombreux... à faire étape par étape.

20 juin 2017

Oui mais il y a de plus en plus de monde avec de nouveaux arrivants et donc des nouvelles experiences...et je suis parfaitement conscient du grand pas à franchir...!

20 juin 2017

Quand je disais sans expérience cela voulait dire de navigation au sans propre.
Ma compagne a déjà pas mal naviguée mais sans jamais être à la manœuvre et pour ma part je suis plongeur depuis assez longtemps pour savoir ce qu'est la mer avec les fameux poissons qui baisent dedans...quoique il n'y a pas qu'eux...!????

20 juin 2017

@Dansaxo
tu commence par "nous n'avons jamais mis les pieds sur un voilier"et là :"ma compagne a dejà pas mal navigué"
et donc au juste?

20 juin 2017

j'ai pas réussi à modifier le message d'où ma correction dans les réponses...!

20 juin 2017

Daniel, ne te prends pas la t^te, cherche une belle affaire que tu pourrais revendre au cas où et lances toi, t'es juste au bonne age, t'as déjà fait les 70% de ta vie alors si tu réfléchis trop tu risques de rater ton rêve, ce serait trop con, écoutes ton envie, commences par des balades, c'est très simple, faut juste que tu sois sûr d'aimer ça, toi et ta Germaine, les autres conseils ne sont là que pour te donner le coté négatif du truc, alors essaies et surtout ne demande à personne, pars et ne te retourne pas....
"

"
Allez, c'était l'avant dernier.... :alavotre:

21 juin 2017

dans la maçonnerie, on ne commence pas les murs par la rangée du haut...

ceci dit on peut essayer...

21 juin 2017

Tu sais Martin, tu ne crois pas si bien dire, au moyennage, pour les arcades, ils coffraient et les commençaient par mettre la clé de voute et redescendaient de part et d'autre pour finir sur leurs colonnes :cheri:
Comme quoi, mais là n'est pas le sujet, je pense pas que tu aies passé un permis avant de faire du vélo ou de la mobylette, aies été à l'école avant de parler, t'as fait comme tout le monde t'as appris sur le tas, mais bon, tu peux aussi passer tous tes permis, te remplir le crane et faire un inventaire complet des risques qui pourraient subvenir et rester chez toi le restant de ta vie à essayer de trouver des solutions pour éviter tous ces malentendu.... :heu: :acheval:
Pascal :alavotre:

21 juin 2017

Vous avez une chance c'est que vous êtes tout les 2 à vouloir ce changement de vie et ça c'est un réel atout pour réussir votre projet car il me semble que le plus compliqué n'est pas de maitriser toutes les composantes de la pratique de la voile mais la vie à 2 dans un espace réduit avec toutes les contraintes qu’impose la vie sur un bateau .

Comme il a été dit faites des stages , lisez etc ... mais surtout pratiquez le plus possible sur tout ce que vous pourrez trouver et aussi sur des petites embarcations car l'on ressent beaucoup plus et donc on comprend mieux l'action du vent , courants et houle .

21 juin 2017

Au fait....si vous partez(et je vous le souhaite; rien dans les apprentissages nécéssaires n'étant difficile...)=
quel serait votre budget pour acheter le voilier?ceci conditionnant sa taille...son équipement....son état (si d'occasion)...ect

22 juin 2017

Bonjour,
Je suis Marie, la compagne de Daniel. Je tenais à vous remercier tous (même les grincheux ...) pour vos réponses. Je pense comme Pascal, qu'il faut réaliser nos rêves et qu'il n'est jamais trop tard pour apprendre et se lancer dans un nouveau projet. Tout est dans la tête et nous sommes plus jeunes que notre âge ! Alors : oui, nous partirons mais pour le moment, nous avons tout à apprendre et aussi encore quelques années avant la retraite pour le faire ... Quant aux budget, ce n'est pas un problème, j' économise pour notre rêve. Nous nous poserons la question de quoi acheter quand nous serons moins novices.
Belle journée à vous tous.
Marie
PS: pour Pascal : je suis fan d'Higelin.

22 juin 201722 juin 2017

De toute façon, j'ai toujours raison, c'est ma Gazelle qui l'a dit à sa mère :heu:
Une enfant de de 24 printemps ne saurait pas mentir :-p
:alavotre:
.

22 juin 201722 juin 2017

:pouce: Marie et Daniel je vous souhaite de mener à bien votre projet !
Donc formation +navigation + renavigation +lecture + achat (là il ne faudra pas trop écouter Pascal dit Shazzan :-p )(trop vieux) +re-navigation local + formation continue = Bonheur à la voile :heu: :-D

22 juin 2017

QUOI? trop "VIEUX"
Merci le GROS, moi qui pendant une semaine aie subi l'insoutenable dans la joie et la bon-humeur, et bien ça me fout un coup sur le moral.
je viens juste de finir de manger et pour oublier je vais essayer la méthode dite "radicale" élaborée par mes deux équipiers de passage, boire un coup pour oublier une telle réflexion, qui je le souligne, de ma part n'est qu'exceptionnel contrairement à certaines personnes qui prennent prétexte de soucis à venir pour la mettre en oeuvre tout au long de la journée, boire un coup.... :tesur:
Pascal :alavotre:

22 juin 2017

Tu as raison shazzan et tu confirme mes propos :tesur: période de canicule ''faire boire les vieux'' . ils n'arrête pas de le répéter à la ''TSF'' :-D ;-)

:alavotre: :alavotre:

22 juin 2017

Vous êtes pleine de bon sens. N'achetez surtout pas un bateau tant que votre expérience ne vous permet pas de comprendre vraiment la différence entre un vrai bateau de voyage bien conçu dans tous ses détails marins et bien équipé et un bateau dont le design est uniquement fait pour attirer le chaland.
A titre amusant lors de ma première location en Méditerranée d'un voilier hauturier les premiers mots du loueur avaient été pour me vanter la chaine Hi-fi..... et dans les salons nautiques on présente souvent le carré agrémenté de verres à pied....

C'est vrai, tu as raison c'est l'expérience qui permet de savoir qu'en mer les verres doivent être à nageoire et non pas à pieds :mdr:

22 juin 2017

@outremer
un "vrai bateau de voyage......ect" tel que tu le décris coute plutot 2 bras que....1 bras....c'est pourquoi je leur demandais le budget qu'ils pouvaient consacrer à leur projet(j évite l expréssion="à l accomplissement de leur reve"...c'est un maronnier en taverne!!souvent accompagné de "allez y on n'a qu'une vie")
ce que tu décris des attitudes des loueurs ou des représentants aux salon,est trop souvent entendu....mais (hélas ou pas?selon l'approche que l' on a de la plaisance)reflétant la demande majoritaire=naviguer oui mais temps maniable/confort/boissons fraiches et douches à gogo
donc désalinisateur....ect....
pour finir
une bonne occasion de 10/11m pouvant faire le job doit se trouver entre 50 et 70000 e......en dessous aussi?mais on achète du travail de remise à niveau...et des dépenses en supplément ....

22 juin 2017

Eh bien Némo, c'est pas tout à fait vrai, il suffit d'avoir un catamaran et là, tu oublies les nageoires :-p
:alavotre: :alavotre:

22 juin 2017

Bravo à Marie et Daniel !
Soutenons ce merveilleux couple mature qui représente la symbiose de la vie à deux dont nous avons tous rêver !

Pas de drame, pas de passions fulgurantes et une complicité à toutes épreuves.

C'est sûr, mon prochain bateau je l'appellerai "Marie et Daniel" !

22 juin 2017

:mdr: :mdr: :mdr:

22 juin 2017

C'est encore Marie. Des tuyaux pour trouver facilement des embarquements ? Pas beaucoup de réponses à nos annonces ... (et, en plein boulot, pas vraiment le temps de chercher davantage sur le net). Merci !
:litjournal:

22 juin 2017

Yakapartir et Macif centre voile ont répondu pour en premier lieu un stage itinérant de 5 jours sur La Rochelle, plus un contact sur Concarneau...!

22 juin 2017

Par contre ce sont des pro avec des tarifs de pro ce que je comprends parfaitement mais nous serions vraiment heureux de rencontrer quelqu'un désireux de faire partager sa passion de la mer et de la voile...!??

22 juin 2017

Quel que soit le chemin pour y arriver une formation devient très technique et hors la pratique très formative du petit dériveur et hors la partie intellectuelle, cette formation a un coût nécessairement élevé vu ce que coute vraiment un bateau.
Tout doit être planifié et avec un vrai budget.
Essayez surtout de trouver de bons stages formateurs si vous le pouvez. Si c'est le cas l'argent serait bien investi.
Ensuite vous serez un mesure de louer plus en sécurité un bateau, au début pour faire du côtier vital à maitriser puis de l'hauturier finalement plus simple.
Mais vous pouvez aussi le faire en solo:
Perso je me suis lancé avec des connaissances petit dériveur, les permis A et B, (et de bonnes connaissances des principes de navigation via l'avion), l'accumulation de longues années de lectures techniques marines, et avec un niveau bon bricoleur pour faire face à toutes les complications d'un bateau, pour enfin décider de louer en Med un assez bon 10m (location+ caution à la hauteur).
La première saison, après un après-midi de démo avec le loueur, grande prise en main, vérification et adaptation systématique des connaissances face aux réalités, des possibilités du bateau, des réglages de voiles, des mouillages, et de la gestion du bord, uniquement en côtier avec quelques essais de navigation nocturne.
La saison suivante nouvelles vérifications puis traversée nocturne par temps calme vers la Corse avec tenue rigoureuse des caps.
Puis progressivement on affronte le mauvais temps au grand large, etc...
Après quelques saisons agréables et chaque fois instructives, on rêve de plus en plus à SON bateau. Quelques visites de bateaux en vente, et enfin achat d'un bateau sur l'Atlantique......
Et à partir de la, tout l'entretien d'un bateau vous tombe dessus, vous vide les poches, vous bouffe beaucoup de temps mais vous pouvez partir quand et où vous voulez sans limite.
A noter que mon épouse qui n'a jamais aimé le bateau de mer et son grand inconfort en navigation, a toujours totalement organisé et géré mes folies nautiques et me seconde totalement en mer (en fait elle fait presque tout y compris beaucoup de quart de nuit).

Comment peut-on naviguer sans une femme à bord?

22 juin 2017

T'es dans coin ?
:alavotre:

22 juin 2017

Non nous sommes en région Parisienne mais nous connaissons bien La Rochelle, j'y ai un ami de longue date mais qui navigue pas hélas...!

22 juin 2017

Pourquoi nous poser cette question ? Et pourquoi ce ton déplaisant ? Là, n'est pas le sujet de la trame ...
Nous cherchons seulement des retours d'expérience, et aussi, un premier embarquement pour commencer ...
Comment peut-on naviguer et être grincheux à ce point ?
Respire Catana 40, la vie est belle !
Bonne soirée à toi.
Marie

23 juin 2017

Pourquoi ne pourrais-je pas avoir de retours si je ne mentionne pas notre budget ?
C'est vrai qu'un tel projet demande un certain budget mais nous ne nous lancerions pas dans cette aventure si nous n'en avions pas. Il est difficile à présent de le chiffrer car l'achat se fera dans quelques années et nous ne savons pas encore ce que nous achèterons. En attendant, nous économisons et nous informons...
Bonne navigation.
Marie

22 juin 2017

pourquoi tu veux pas dire la fourchette de ton budget , sinon ça sert a rien d écrire et de demander

23 juin 2017

je voyage depuis 40 ans sur différent bateaux , 13 transats , 2 Pacifiques , et en tour du monde en ce moment ( bateau en N.Calédonie ) respirer tout va bien mais ta question ne peux recevoir des avis de ceux qui font ce genre sans la prémière base , les sous . ici c est pas le fisc si tu veux pas tire ton budget , bon vent

23 juin 2017

@catana
oui...raison pour laquelle je leur demandais "leur budget" il y a 2 jours.....

25 juin 2017

Bonjour Dansaxo, Il a y pas 3 ans, j'étais dans votre cas: acheter mon premier bateau à 62 ans sans avoir de connaissances ni d'expérience. J'ai eu de la chance, je suis tombé sur un bon bateau.
(mon voisin de marina actuel a acheté un bateau soi-disant de 20 ans, mais vu la bête, il a au moins 30 sinon 40 ans, bouffé par les termites, pas signalé par l'expertise, il a déjà passé 5 ans à le réparer et en a encore pour quelques années, donc, méfiance pour votre achat).
A part les stages, il y a aussi les forums, peut-être ce fil excepté, ou j'ai appris beaucoup de choses. J'ai navigué 2 étés en Grèce et maintenant je suis dans les Caraibes. Comme quoi, c'est en naviguant que l'on devient naviguateur. Alors, naviguez, mais n'oubliez pas que équipier ou chef de bord, c'est 2 choses très différentes au niveau responsabilités. Mais votre rève est très faisable. Si vous voulez des conseil personnalisé: contact en mp. Mais 5 ans, cela laisse beaucoup de marge. Bonnes naves.

25 juin 2017

il faut prendre le problème à l'envers :
dans quelle taille de voilier vous sentiriez vous bien ?????
si vous ne répondez ni a une question ni à l'autre ,votre rêve relève plutôt de l'utopie et restera un rêve ce qui finalement n'est pas si mal non plus
puisque le voyage s'arrête quand on est arrivé .
alain

29 juin 2017

Pour ma part d'après ce que j'en ai lu et vu sur un 12 M. Logiquement nous avons une première opportunité de partir sur un Sun Liberty 34 pendant 8 jours en Méditerranée sur mi Juillet et si ok on recommence avec la même personne 10/12 jours en Aout..!

29 juin 2017

c'est très bien c'est du constructif
pour être bien 12m c'est parfait les frais c'est 50% de moins qu'un 14m
et guère plus qu'un 10m ,c'est la frontière ...
il faut quand même se dire que pour adapter un voilier lambda à la croisière
hauturière ,il faut soit avoir les connaissances soit être bien conseillé .
sur le forum il y a des gens compétents
mais comme pour les cathares tuez les tous dieu reconnaitra les siens ..
alain :oups: :lavache:

25 juin 201725 juin 2017

Les stages sont payants. Par contre beaucoup de chefs de bord recherchent des equipiers. Certains cherchent pour une sortie a la journée, pour une navigation de plusieurs jours voire pour une traversée. Nombre de bateaux sont convoyés aux Antilles par la mer. Le skipper est pro mais l'equipage est fait de marins parfois peu expérimentés. Se faire embarquer est très demandé mais on peu trouver. D'autre part des couples qui emmènent leur bateau la bas font eux aussi appel a des equipiers. Ces embarquements sont gratuits et formateurs. Pour trouver un embarquement le meilleur site a mon avis c'est STW.
Une petite croisière permet de vérifier bien des choses et c'est donc un bon moyen de faire le point sur son projet.

25 juin 2017

J'oubliais l'essentiel. Si vous avez un rêve et voulez le vivre il faut y aller sans trop accorder d'importance au "quand dira t on" des uns et des autres. Notre pays est gagné par le pessimisme. Pensez donc, nous sommes plus pessimistes que les Afghans !...et on rencontre plus de personnes pour déconseiller, critiquer avec surement d'excellentes raisons.., que pour soutenir et encourager un tel projet. C'est vrai pour le votre mais aussi dans de nombreux domaines. Hélas !
Les projets sont le moteur de la vie. Quand on en tient un il faut le faire vivre et se donner les moyens d'aboutir. Bon courage !

25 juin 2017

exact HUMA quand on a ce genre de projet il vaut mieux ne pas en parler à tout le monde.
Surtout sur un un forum dont on ignore tout des intervenants. :-)
Les Français n'ont pas vraiment la positive attitude !
J'ai remarqué que ceux qui naviguent le plus sont souvent des gens positifs et optimistes mais c'est sur les pontons ou dans les clubs de plaisanciers qu'on les rencontre.
Un grand voyage commence par un pas ...

25 juin 2017

Comme la terre est ronde, que la vie n'est pas éternelle et que surtout, un bateau étant un gouffre sans fond, les Finances sont rarement inépuisables pour la majorité, il est toujours question du départ mais pratiquement jamais de la fin du voyage.

29 juin 2017

Ah mais nous comptons bien le vivre ce rêve, mais nous voulons qu'il tourne au cauchemar d'où l'idée de demander des avis, des conseils sur ce forum...!

"Notre pays est gagné par le pessimisme. Pensez donc, nous sommes plus pessimistes que les Afghans !..."
C'est bien vrais, et ce pessimisme "serait" même entretenu..
Comme on est en taverne, je rajoute cette petite anecdote..

Il y a déjà 10 ans, suite à la fermeture de la boite ou je bossais, j'ai eu à changer d'emploi et j'ai bénéficié d'une prestation d'outplacement par un coach du type vieux loup de mer dans le métier du recrutement..
Le gars me demande qu'elles sont mes craintes, alors je lui sort tout mon discours pessimiste , crise économique, chômage longue durée, concurrence infernale avec pays à coûts salariaux dérisoires, appauvrissement des classe moyennes, etc...
Il m'écoute et passé la grosse vague, il me demande :
- vous regardez souvent le 20h00 de TF1 ?
- oui souvent, pour me maintenir informé pourquoi ?
- faut arrêter mon gars !. Le seul moyen de s'informer serait de lire toute la presse d'actualité, toute tendance et pas uniquement Française, et de faire une synthèse.. Mais cela personne ne le fait car personne n'a le temps. Les résultats économiques des grosses entreprises sont excellents depuis plus de 40 ans et elles ont et auront toujours besoins de ressources humaines pour poursuivre leurs activités. Mais si, on entretient l'idée générale que tout va mal, les postulants aux postes vacants, les employés, bref tous les acteurs intervenants sont moins enclins à négocier et demander des rétributions qui leurs sont plus favorables..
Ce n'est pas de l'analyse politique c'est simplement de la stratégie très ancienne apparue avec les civilisations ayant développé le commerce..

ebook-gratuit-francais.com[...]un-tzu/
Bref, on le constate avec les témoignages de ceux qui ont largué les amarres, la réalité est bien décalée avec les images faussées que l'on se fait d'un changement de vie sur un bateau, c'est ça qui est le plus gênant pour la préparation..
Je suis aussi dans le même cas, j’arrêterai de bosser dans 8 ans mais partant de zéro j'ai déjà commencé à me former à petite dose (un stage/an) depuis 15 ans..
La formation pour les compétences de navigation sont le vrais point de préparation essentiel selon moi, par contre les voies et méthodes sont multiples : stages, co navigations, stages particuliers.. Et toutes les écoles ne se valent pas non plus !
Il ne faut pas confondre le plaisir que l'on a eu (ou pas eu) lors d'un stage et la réalité de ce que l'on a découvert, appris et compris, et finalement maîtrisé et il faut bien auto évaluer la prestation après coup.. .

25 juin 2017

"C'est bien vrai .... ce pessimisme serait même entretenu.. "

Tu as raison.
A ce présumé pessimisme ajoutons donc une touche de persécution.

Tu a noté que j'ai employé le conditionnel, perso je ne pense pas qu'il y est une manipulation organisée et générale (théorie des grands complots) mais les stratégies de négociations et communications des grand lobbys, oui je pense que ça existe et que ça a certainement un effet sur le "grand public" ..
Cela n'est qu'une anecdote mais qui m'a marqué, c'est aussi par cet épisode que j'ai compris que la voile n'était pas réservée qu'à une élite de ceux qui ont les moyens ou qui sont nés dedans, en prenant du recul par rapport à la fausse image de la plaisance..
Si je n'avais pas moi-même vu des voileux avec des moyens modestes, jamais j'aurai pensé que cela soit possible.. Les idées préconçues sont bien une belle cxxxxxxxrie...

25 juin 2017

c'est pas le même domaine, mais on peut faire le Tour de France en vélo en deux ans avec 5€ par jour:

À la force de ses jambes, Bruno Bouchot a bouclé, hier, un tour de la France à vélo. Durant deux ans, le Saint-Politain de 31 ans aura parcouru 14.000 km. Pour voir du pays et rencontrer des gens, mais
aussi se prouver qu’il pouvait passer outre la maladie. Tout en vivant
avec 5 € par jour…

www.letelegramme.fr[...]058.php

25 juin 2017

"je ne pense pas qu'il y est une manipulation organisée et générale (théorie des grands complots) mais les stratégies de négociations et communications des grand lobbys, ..."

Donc, pas de grands complots mais de grands lobbies.
En effet, ça change tout !

26 juin 2017

pour répondre à la question d'origine, le couple qui part en mer sans rien y connaître finit en général pas abandonner ou divorcer mais il y a des exceptions, ils peuvent aussi tenir bon et ne pas naufrager, ça arrive.

26 juin 2017

C'est vrai que si une personne achetait une canote de plusieurs milliers d'euros sans avoir jamais mis les pieds sur un bateau, il aurait le risque de "naufrager" :mdr:
J'ai l'impression que tu as juste survolé la question Jacques car si tu avais bien lu, tu aurais vu....
"mon idée étant de faire des stages au Glénans et de partir régulièrement avec des gens confirmés pour mettre en pratique et continuer à apprendre, quoique j'n'en connaisse aucun à c't'heure..! Allez soyez sympa donnez moi vos retour d'experience et vos avis ...!
Juste une question de bon sens, mais bon . . . :heu:
Moi, mon 1 er bateau était un 6.50m. je n'avais pas 20 ans et jamais de ma vie je n'avais mis une voile ou même démarrer un moteur....
Un mois après je traversai la manche et j'en suis revenu en bonne santé et je suis encore vivant, j'ai de la chance bien entendu, mais heureusement qu'à l'époque il n'y avait pas de forum comme là car peut-être que jamais je n'aurais osé faire de la voile en lisant tous ces commentaires de bon sens.... :acheval: :acheval:
.
Pascal :alavotre:
.

26 juin 2017

Le site "VogAvecMoi" est idéal pour découvrir sans que cela coûte cher ...

27 juin 2017

Certes la co-navigation est sympa, mais la cohabitation peut être difficile, et surtout, on ne connait pas les compétences ni les exigences de sécurité du skippeur qui nous embarque.

Moi ça me laisse songeur, après une sortie qui m'a laissé très mitigé...

Une école de voile sérieuse a au moins de vraies exigences de sécurité.

Tu sais Misu, on peut aussi citer des exemples complètement symétriques..
Etant moi-même passé par les stages, je conseillais cette voie et l'organisme qui m'a formé, jusqu'au jour on j'ai réalisé que cela n'allait plus du tout.. Quand j'en ai discuté avec d'autres "apprentis" skippers, ils m'ont confirmé un très mauvais feed back aussi sur les mêmes stages qu'ils avaient suivis.

Du coup, j'en arrive à la conclusion que l'on peut tester un peu toutes les voies, mais surtout qu'il faut faire un bilan objectif (de retour chez soi) sur quoi on a progressé... Et en faisant abstraction du coté plaisir/déplaisir, et oui..!
Car si on veut se former , c'est l'amélioration de son niveau qui est le + important , un stage sympa et cool, mais finalement ou on a peu navigué , et manœuvré de manière superficielle, ben ce n'est plus un stage mais une croisière cabine et cela n'a plus rien à voir..

27 juin 2017

@ Trebor.n;
Je suis entièrement en accord avec toi, c'est l'acquisition de compétences et l'amélioration de son niveau qui compte.

01 juil. 201701 juil. 2017

Nous nous sommes formés en 2012/2013, achat du voilier 2013 et depart 2014. Depuis nous naviguons, pas mieux et pas pire que les autres, mais nous sommes toujours à bon poste et le voilier est ok donc...( traversé de la med, Corse Sardaigne Sicile Tunisie Grece Malte avec un 13 mètres, notre premier voilier)
Nous sommes tres "sécurité" prise de météo et intraitable dessus.
Nous avions "blindé " la formation en sachant que la voile s'apprend, la mer c'est autre chose, on la découvre l'apprivoise mais avec elle on doit rester humble.
Parfois je regrette quand même un truc, les écoles de voile c'est vachement on fait de la voile et j'aimerai bien que Doudou lache un peu son "on fait de la voile" et fasse du moteur pour me soleiller à l'avant comme les autres...
Ceci mis à part, il faut "blinder la formation" en sachant qu'un voilier c'est aussi 50 % de bricolage et si on aime pas cela, pas la peine de "réver le grand départ"...Il vaut mieux aimer vivre le tournevis à la main.

On a initier deux jeunes le week end dernier, ils étaient ravis et parlent d'acheter un petit voilier...Après s'etre formé....le flambeau passe et c’est tres bien ainsi

Par contre sur les stages evite d'etre un "intégriste " d'une ecole, il faut panacher sur plusieurs formations et voir ce que chacun peu se compléter...et tu part quand vous vous sentez pret....Plutot que d'embarquer comme équipier dans des croisières conviviales, faire un peu de regate est un plus. Cela permet d'apprendre à gerer le stress, et on navigue avec de "vrai bon"...Perso, cela m'a bien servis. j'avais reçu le conseil d'un tourdumondiste et je dois dire, plusieurs années plus tard, il avait raison...

02 juil. 201702 juil. 2017

J'ai remarqué sur HEO que l'on évoque assez peu les formations techniques de STW. Si j'ai bien compris, c'est pour la communauté des voileux naviguants que ça a été mis en place, c'est que ça doit être foutrement bien utile..

04 juil. 2017

Ca l'est. Le stage moteur est top de top.

04 juil. 2017

A ce jour nous nous sommes inscrit pour un stage initiation d'une semaine en juillet à Macif voile sur La Rochelle...!
au moins nous aurons des bases..!

04 juil. 2017

Bon choix, c'est sérieux et pro chez MCV, et belle zone de nav aussi.
Impatient d'embarquer j'imagine....:+)

04 juil. 2017

Je veux oui mais nous n'avons aucun équipement perso il faut que je m'occupe de ca avant d'arriver la-bas...!

04 juil. 2017

L'Atlantique à l'avantage d'obliger à se préoccuper des marées
(tout le monde à son petit annuaire des marées à portée de main). À la Rochelle, surtout les Minimes, vous avez assez de ships ou équivalents pour faire vos achats spécifiques si vous arrivez un peu avant d'embarquer.
L'Atlantique à l'avantage d'obliger à se préoccuper des marées
Il y a aussi une Coopérative maritime au port de pèche de La Palice.

05 juil. 2017

Salut,
Je viens de croiser en Sardaigne un couple d'anglais retraités qui correspondent à ton cas.
En 2009 ils n'avaient jamais navigué, ils ont fait un stage, loué un bateau puis acheté le leur, un SO 43 DS tout confort de 2004.
Ça fait quatre ans qu'ils ont quitté l'Angleterre et qu'ils vivent à bord été comme hiver en Atlantique et Méditerranée.
Comme quoi c'est possible et ils n'ont pas le profil aventurier baroudeurs des mers ou baba marginaux, plutôt "cup of tea" très British.

05 juil. 2017

Pour ma part, à tort ou à raison, je n'ai jamais fait de stages de voile (j'entend en groupe), ceux des glenans, macif ou autres écoles de croisière; Je pense qu'on apprends beaucoup moins vite et clairement qu'en individuel, car le "partage des taches" et des manoeuvres à tour de role, d'autant plus si c'est un voilier assez grand mené en equipage, ca me semble être une methode assez lente et incomplete pour mieux maitriser le sujet soi-même;
Pour me perfectionner en voile progressivement, j'ai preferé opter par accumuler plusieurs cours particuliers (avec moniteur independant et un prof d'un club de voile), soit quelques demi journées sur petits croiseurs et sur dériveur (suivi de la location de deux deriveur en solo en club "pour me tester"), en plus de quelques embarquements en equipier avec des proprios; Au final, de ces diverses experiences au fil du temps, là où j'ai le plus "appris" (coté manoeuvres voile, et autres), c'est une fois seul sur deriveur leger (420 ou autres); vu qu'on est "seul maitre à bord" et qu'on doit gerer soi même, logique
Je ne dis pas que c'est la "meilleure methode", je pense devoir encore progresser; mais je ne pense pas que j'aurais beaucoup appris sur un stage de groupe, meme de 4 ou 5 jours, d'ailleurs beaucoup de gens qui en font doivent souvent en additionner plusieurs, pour commencer "à voir clair" et maitriser mieux le sujet

05 juil. 2017

c'est en partie ma solution, que je complèterais un peu mieux par la suite…
vu qu'il faut, pour faire les choses bien comme tout le monde le conseille, sagement et intelligemment ici, faire un ou deux stages d'abord, ensuite louer ou être équipier, ou les deux, et ensuite passer à l'achat du bateau…
j'ai commencé par acheter un petit croiseur, ancien, donc pas trop cher, pas trop petit pour qu'on puisse camper en famille à bord, pas trop gros pour limiter les coûts et les galères d'un apprentissage sur trop gros… les débuts se sont fait avec des Héonautes sympas qui nous on accompagnés, accompagnerons surement encore, et l'idée d'un moniteur en cours particuliers fait son chemin aussi, parce que ça peut-être intéressant (bien que sur le principe, je préfère pour le même budget, payer une bonne bouteille et une bonne bouffe à un Héonaute qualifié et sympa, que de mette cet argent dans un moniteur dont je ne serait pas sur de lui avant de l'avoir testé)

Et quand je dit petit croiseur pas trop cher, ça veux dire un Poker pour 4K€ avec un moteur quasi neuf, quelques trucs changés aussi, mais pas mal de choses aussi encore dans leurs jus, bref, un bateau en état disons moyen, mais avec quelques trucs importants déjà revu, et un risque financier limité… et aussi avec l'idée en tête que si un jour j'envisage de le changer, une fois mis comme je pense qu'il devrait-être, il aura fallu que j'ajoute 6à8K€ de dépenses, en pure perte, et que le jour ou je voudrais en changer, même les 4K€ de départ ne serons probablement pas récupérés, car d'ici là, on trouvera des symphonie ou des Attalia à peu près correct pour ce prix (sauf inversion forte du marché)

06 juil. 2017

Quand on est maître à bord, on réfléchi. Équipier, on exécute, un autre pense. Toute la différence est là. Après avoir acquis quelques bases, dériveur ou habitable, il faut réfléchir. Et c'est bon pour le grand saut.

05 juil. 201705 juil. 2017

Pour ce qui est des "cours particuliers" pour lesquels j'avais opté, c'est pas forcement "hyper cher" non plus, tout est relatif, et tout depend des choix et des recherches de prix "modérés", des clubs etc; J'avais choisi un moniteur de voile independant sur la cote atlantique, qui en plus de louer des voiliers, donnait des cours individuels, pour 70 euros la demi journée environ en petits croiseurs (sur 21 pieds puis 28 pieds) (j'ai fait avec lui, 4 demi journée), puis des cours particuliers (4 demi journées aussi) dans un petit club du lac de hourtin, soit 35 euros de l'heure pour les cours en petit habitable (7 mètres), et en deriveur (420); mais je suis assez vite passé ensuite à la location en solo de deriveur (420 et un deriveur solo), pour 25 euros de l'heure; C'est les petites navs en solo, où je considère m'etre le plus amélioré (plus même qu'en equipier avec bourses aux equipiers, ou même avec le prof à bord); Ce qui me semble logique; L'avantage des cours particuliers, à mon sens, c'est qu'on peut avoir un "apprentissage individualisé", poser toutes les questions qu'on veut, et surtout gerer soi même les manoeuvres, sans l'aide d'equipiers ou autres;
Du coup, je pars de cette logique pour me dire que faire un stage en groupe ne m'apporterait pas forcement plus en terme de maitrise (pour ce qui est des manoeuvres à la voile en tous cas);
Et je pense aussi qu'au final, comme apres le passage permis voiture, on apprends vraiment encore mieux quand on est seul "lancé" seul avec son propre bateau;

05 juil. 2017

le cout est raisonnable par rapport au peu que j'avait regardé jusqu'à présent
dériveur en solo aussi ça doit être très formateur (j'ai fait de l'optimiste dans un lac de barrage vers chez moi étant ado, et c'est ce qui m'a conduit à avoir envie d'un voilier ;) ), et je voulais y venir aussi, remis en question pour diverses raison persos.
Au final, avec un bateau de taille modeste, je penses que oui, une formation basique, un peu de jugeote, et pas sortir dans des conditions "dantesques", y aller progressivement, se remettre en question, "profiter" de l'opportunité d'un réseau tel que HéO pour partager, etc, ça permets de bien se former,.
Un truc me ralenti fortement, en dehors des contraintes de planning et de budget, c'est aussi que quand je mets mon canot à l'eau, ma progéniture s'y trouve, et ça calme fortement les vélléités de se dire "bon, osef, on va là, picétou, c'est pareil que faire un rond sauf que c'est tout droit"

06 juil. 2017

Creek, c'est une démarche sensée et je pense que l'option cours particulier doit être particulièrement efficace , d'autant plus que les formateurs ne peuvent pas rester dans cette activité sans avoir un réel niveau de maîtrise et de pédagogie. Ce qui n'est pas le cas des moniteurs bénévoles d'association très sollicitée et devant répondre à beaucoup de demande, là il y a quelques bons et aussi pas mal de formateurs qui n'ont rien ou très peu à apporter aux stagiaires en collectif. Et de toute façon en cours particuliers les gars se feraient vite dégager ..

Pour le passage en solo sur voile légère, il est aussi envisageable de se lancer en chef de bord sur un croiseur léger (type 20-25 pieds), avec un équipage prévenu que c'est un essai et un peu aussi une petite aventure..
Merci de ce partage d'expérience très révélateur et intéressant.

06 juil. 2017

La plus part des ports ont une association de plaisanciers. Dans chacune de ces associations ont peut rencontrer quelques personnes qui ont une bonne expérience de la voile et de la mer et qui seront ravi de te la faire partager.
C'est gratuit et ça permet de faire des rencontres extra-ordinaires.

06 juil. 2017

faire avancer un voilier ce n'est pas ça le plus complexe en navigation
on le fera marcher plus ou moins bien ...
naviguer c'est anticiper ,c'est là que ça se complique ....
avant il y avait aussi l'apprentissage du sextant et la lecture du baro enregistreur ,maintenant tout ça c'est un peu obsolète avec les gps et les fichiers gribb reçus par satéllite ."donc la navigation devient facile"
mais ce qui reste le plus difficile :c'est tout le reste :l'entretient du navire et de tous ses composants soit avec les moyens du bord et il
manque toujours ce dont on a besoin ,ou le trouver sur place ,ce qui n'est pas forcement gagné .l'avitaillement ,la pharmacie ,et le moral de l'équipage .
on ne change pas de vie comme de chemise ,ce que l'on supporte à 40ans on a plus de mal à l'endurer a 60 et +
c'est pour ça que j'ai ouvert le fil :ça me fait peur .
donc avant de se lancer faire un essai à blanc soit avec le bda et/ou tout autre moyen .
alain

06 juil. 201706 juil. 2017

Tu devrais faire soigner ta dépression ....
Parce que là ça commence à saouler !
:-)

06 juil. 2017

Salut Alain,
Viens faire un tour en Sardaigne Sud, c'est désert. Quand il y a 3 bateaux dans un mouillage c'est la foule ;-) je ne remets pas la quille dans la baie d'Hyeres avant septembre.
J'aurai besoin de tes lumières pour un pb d'accastillage , je t'envoie un MP.

06 juil. 2017

t'en fais pas pour moi ,je ne suis pas dépressif .
si je suis derrière le clavier ,c'est que je ne peux pas être en mer .
avec les juillettistes et les aoutiens et là il faut un moral d'acier trempé .
alain :topla: :non:

07 juil. 2017

sextant estime baro c'est aussi obsolete que l'est une mercedes de 20ans a coté d'une clio tout plastoc surequipée par les chinois
..
et si dieux vous saoule faut changer de religion :mdr:

06 juil. 2017

c'est exactement ce que je compte faire direct caloforté et tourner dans le coin jusqu'au cap spartivento ,calgari ,
villa simnius ,calaverde et noradipula forcement et remonter par la côte est .
alain

06 juil. 2017

Je suis à Carloforte en ce moment.
Je surveillerai les gréements bizarre ;-)

06 juil. 2017

Ce fil est désespérant, comme si chaque marin aurait pris des cours de perfectionnement....
.
La voile c'est tellement con qu'il y a des tonnes de personnes pour t'expliquer que c'est pas le cas.....
.
Merde, prends une canote au départ, pas grande, voir même un optimiste pour comprendre le vent et le reste et après t'es fin pré, quelques semaines pour être dans le jus et ce sera moins dangereux que le périf à Paris ....
.
Faut pas écouter, enfin, pas trop, ceux qui n'ont jamais rien fait en te donnant des conseils qui n'ont pour but que justifier leur incompétence...
.
Pascal :alavotre:

07 juil. 2017

Tu fais comme moi:
t'achètes un bateau et tu sors. Début avec 0B puis de plus en plus. 1B, 2B, 3B, 4B, 5B, ensuite tu sors plus mais tu rentres quand ça t'arrives.
Rassures-toi, on est ici plusieurs à avoir acheté un bateau sans avoir fait de la voile avant.
J'en connais un, devant son air ahuri d'être sur le bateau, à qui le grutier a expliqué comment fonctionne son voilier.
Mais tout ça faut pas trop le dire...

07 juil. 2017

Bien d'accord avec Shazzan et cetery. En complément, comme a dit Fritz, un petit bagage technique/bricoleur sera un plus. Car un bateau est autonome en eau, électricité et propulsion. Cela fait autant de systèmes à maitriser, mais il n'est pas obligatoire de passer par l'X, loin de là.

07 juil. 2017

Yoshi
tu sais je suis artisan plombier/chauffagiste depuis 36 ans à mon compte et j'ai commencé en 74 l'apprentissage, de plus la mécanique les mains dans le cambouis j'ai bien connu aussi, donc c'est pas vraiment se qui me chiffonnera...!

07 juil. 2017

Donc tu es "bon pour le service". La voile elle-même c'est plus simple que les installations techniques du bord. Mais un conseil: fais-toi aider pour ton premier achat.

07 juil. 2017

les visites s’enchaine l'achat est pour très bientôt, j'ai pas 2 mais gauches même si une n'est pas complète (d’où mon pseudo)la technique vas revenir même après plus de 40 ans, ma moitié me suis en toute confiance elle me sait prudent et humble alors faite comme moi vivez pour vous en toute prudence.
a bientôt sur l'eau

07 juil. 2017

On loue notre cabine avant en airbb pour payer les factures du port....MDR ça c'est une réalité...ceci étant, ayant fait de l'optimiste enfant, je ne vois guère ce qu'il y a de commun entre un optimiste ou tu désales sans arrêt et un voilier de croisière...

Parfois le bateau ça saoule, on y passe tous un jour, le genre " je vends et merde alors" et puis il fait beau, on bois un mojito dans le carér et on pense aux potes dans le RER, en état d'urgence et on se dit merde alors, on a vachement de la chance même si...tes fringues puent le moisit mais cela se lave, les femmes confondent bateau et maison et surchargent le boat ( on est toutes pareilles) et certaines nuit au mouillage, avec un clapot qui s'est levé te donne envie de mordre son voisin au réveil. Enfin, pas besoin de naviguer pour cela, certains ministres s'en font désormais une spécialité. Bref,oparfois on est piqué par le voyage, parfois on a besoin de trucs plus simples, moins longs on fait du "day boat" La mer c'est à soi, pour soi . elle est comme une très jolie fille, cela peu être la plus parfaite des amantes ou la plus salope des garces...Et c’est une fille qui le dit, mais on a du mal à s'en passer, quand on y a goûte...Ecoute pas les autres, 80 % te diront que tu ne partira pas, même et surtout en école de voile, et le jours ou tu largues les amarres, les autres se disent "Putain les cons, ils l'ont fait....on aurait pas cru."
Aujourd'hui, nous croisons pas mal qu'y l'ont fait...et c'ets très bien ainsi

08 juil. 2017

Lady Bambo, pour savoir faire du vélo, on te rajoute deux roues de plus, ça t'aide à comprendre comme l'optimiste, quand tu t'es mouillé le cul plusieurs fois, tu choques avant que ça t'arrive encore et là t'as tout compris, le bateau est minuscule mais tu sais ce qu'il t'arrive si t'es pas au jus de savoir choquer, pour les grands c'est pareil ... :heu:
De toute façon le problème n'est pas là, il arrive un moment où tu dois faire un choix, mais bon, quel est le plus important, s'être trompé ou regretter de n'avoir pas essayé... :-p
La vie passe vitesse grand V à nos ages et si t'attends trop, ça peut vite devenir trop tard....
Sinon, pour le reste, je suis assez d'accord avec toi ;-)
Pascal :alavotre:

07 juil. 2017

Avant d'acheter ton bateau, tu peux aussi t’entraîner chez toi.
Tu mets un ciré, tu files sous la douche et tu ouvres l'eau froide. Là, tu sors de ta poche une liasse de billets de 50€ que tu déchires consciencieusement et en suite tu te baisses en arrière en passant la main sous ton pied droit pour démonter le siphon.
Si tu te sors de là en sifflotant, c'est que tu es prêt à songer à posséder un bateau.
Si tu passes cette épreuve en public, c'est à dire avec un concert de sifflet et autres vociférations, genre " mais t'es fou, c'est de la folie, t'as vu l'âge que t'as", cela te confortera que tu as la fibre.

11 juil. 201711 juil. 2017

Le siphon démonté doit être immédiatement rebouché avec une pinoche que l'on tient prête dans l'autre main.

08 juil. 2017

ou plus simple , tu te mets sur une balançoire , et pendant que tu te balances , ta compagne te lance un seau d' eau froide sur la tronche chaque fois que tu reviens .

08 juil. 2017

:mdr:

11 juil. 2017

Les sensations forte ca me pose pas de problème, j'me suis envoyé en l'air 4000 M voir plus pendant 10 ans, la flotte j'aime pas mais j'fais avec, motard depuis 1979 des milliers de kilomètre trempé comme une soupe, le froid idem...seulement la Mer c'est autre chose faut être humble et c'est vos expériences qui nous intéresse...! Le pognon étant aussi un nerf de la guerre on fera attention mais nous ne sommes pas à la rue non plus..!

22 juil. 201722 juil. 2017

J'ai emmené successivement 3 personnes (mes voisins de l'immeuble) à leur demande pour un tour en mer.

3 sorties et 3 malades.

Le dernier, sportif émérite selon ses dires, parachute, parapente,moto et décathlonien n'a pas fait 1 mille en mer.
Allongé sur le passavant puis voulant descendre sur la couchette, j'ai eu du mal à l'en empêcher.
Au retour, un bon nettoyage des repas précédents s'est imposé...

Météo F2 et vaguelettes de 10 cm un lac.

24 juil. 2017

Oui ben là avec cette semaine de stage à La Rochelle je peux dire que ce n'est pas evident mais nous avons tenu la mer pendant 5 jours. Evidement il faut un temps d'adaptation mais ca va le faire, nous avions du 4 à 5 beaufort donc pas de la petite vaguelette...!

23 juil. 2017

Cher Daniel il va te falloir oublier bien vite ces marin de clavier ayant perdu depuis longtemps leur optimisme et leur empathie.
Il existe de nombreux moyens d'acquérir la compétence nécessaire pour faire de beaux voyages sur l'eau même s'il faut commencer à votre jeune age. Ils ont été pour la plupart cités dans ce fil.
Un seul conseil, n'écoutez que votre rêve !

24 juil. 2017

Rien ne me perturbe outre mesure nous notons les bons conseils et nous faisons aussi notre expérience...!

26 juil. 2017

la vie c'est l'espoir, la volonté de réaliser c'est absolument tout et largement suffisant, rien de plus, allez y franco, sur les pontons vous serez aidés, trop souvent les forums servent à se pavaner...

27 juil. 2017

trop souvent les forums servent à se pavaner...

Heu...les pontons aussi !

27 juil. 2017

Et le yacht club aussi.................
On y refait ses navs ou ses régates.
:alavotre:

20 août 201720 août 2017

Cela fait maintenant trois ans que j'ai acheté un S0 47 de 20 ans , voilier magnifique et dans un excellent état, c'est mon premier voilier ce sera aussi certainement mon dernier, vu que j'ai maintenant 62 ans .
Mon expérience À la voile était quasi nulle et j'ai appris Et J'apprends encore avec mes voisins de pontons . Je commence à naviguer seul avec ma femme qui n'y connaît rien . Pour de petites Croisières. Aucun regret , le bonheur total .

21 août 2017

bravo!!!!

20 août 201720 août 2017

déjà l'idée de faire des stages est une bonne chose une bonne approche . Non seulement cela permets d'etre "degrossi" mais aussi de ce rendre compte si l'on est apte a naviguer et tout le monde ne l'ai pas . Par exemple ma femme et ma fille dés que la mer est un peu agitée c'est directe la couchette et le seau ...j'ai m^me vu quelqu'un vouloir sauter du bateau pour rentré à la nage ( il pensait mourir à bord) .

le mal de mer ça peut etre terrible , plus d'un marin sont contraint de mettre sac à terre

20 août 2017

"....plus d'un marin sont contraint de mettre sac à terre."
Oui, c'est vrai, l'exception qui confirme la régle, c'est un peu comme les accident d'autos, trop nombreux mais si t'es pas urgentiste ou pompier, t'en connais combien ? :reflechi:
Faut pas non plus se faire un film, tu peux ou non, mais ça reste des exceptions...
Pascal :alavotre: :alavotre:

20 août 2017

Hello,
Bah...on peut être malade et ne pas se décourager pour autant?
La preuve... :mdr:

20 août 2017

desolé mais le mal de mer c'est assez courant ..meme faire des allergies à l'eau de mer ..j'ai vu des enfants en classe de mer etre allergique et avoir des plaques rouges un peu partout ..

des exceptions pas sûr ,mais un stage te permets aussi de savoir si tu fais parti de ces exceptions avant de partir dans la grande aventure

20 août 2017

Bin on doit pas vivre aux mêmes endroits, parce-que moi un mec qui veut sauter par dessus bord avec un mal de mer ça m'est jamais arrivé, mais bien entendu le mal de mer l'est, je l'ai encore moi-même d'ailleurs quand j'ai abusé du doux breuvage polonais la veille d'une grosse balade....
Je pense que le stage te dira rien si ce n'est que tu es sensible à ça, mais l'expérience elle dit que rare sont ceux qui le garde plus de 2voir 3 jours d'affilés et avec le temps, il passe son chemin.....
Pascal :alavotre:

20 août 2017

et bien justement je croyais aussi cela exceptionnel et j'en ai discuté avec un marin en retraite qui navigue régulièrement avec moi ..lui il a attaché des gars malade a une épontille pour qu'ils ne sautent pas par dessus bord ...

et celui que je connais ,on a été obligé de l'emmener aux urgences ,et il s'en ait sortie avec plusieurs jours d'arret maladie ..

le mal de mer peut etre terrible

20 août 2017

Bon bin, j'en déduit qu'ils sont tous dans ton coin ou alors que tu fais le maximum pour les rendre malade si ça se trouve :-D
Bref, moi, des malades j'en ai eu, mais pas à ce point, mais bon, avec de tels arguments, faut juste ne pas essayer la voile :heu:
Pascal :alavotre:

21 août 2017

non non justement il faut essayer peut etre ou surement notre ami et son épouse ne seront pas malade ou si peut mais le mal de mer est a prendre en compte aussi ...

il faut petit à petit apprendre mais s'assurer que l'on est aussi apte à naviguer sans etre malade au point que cela devienne impossible ou transforme en cauchemard

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (1)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021