Hiver-chauffage

Je me souviens avoir passé plusieurs nuits dans mon voilier, au port sans chauffage, début février. Le thermomètre indiquait 5°C, soit 3°C de plus que l'air extérieur, mais 11°C en dessous de la température de l'eau… Aucun poisson du port ne passerait une nuit dans un environnement aussi froid que le mien !
Ce delta de température m'a interrogé : serait-il possible d'utiliser la chaleur de l'eau, plutôt que de solliciter une centrale nucléaire pour maintenir un si petit volume d'air hors gel ? Même en plein hiver, la température de la Méditerranée descend rarement en dessous de 12°C (entre 14 et 16 en ce moment, milieu janvier), au pire 10°C pour l'Atlantique, ça en fait des calories stockées !
Je pense au principe des puits canadiens par exemple.
Ce serait sympa d'avoir l'avis d'un ingénieur.

L'équipage
10 jan. 2016
10 jan. 2016

pompe à chaleur tout simplement ...

11 jan. 2016

oui reste la mise en oeuvre sur un voilier

11 jan. 2016

il faudrait sans doute d'abord bien isoler les parois car si l'eau est plus chaude que l'air c'est que la chaleur fuit par la surface de la coque.

17 jan. 2016

L'hiver, l'eau est quasiment toujours plus chaude que l'air, d'où ma question.
Isoler les parois ne ferait que créer une inertie thermique (ralentir le réchauffement ou le refroidissement) mais en aucun cas créer de la chaleur...

12 jan. 2016

Comme beaucoup, mon bateau est équipé de groupes de clim réversibles qui sont refroidis par l'eau de mer en été, et qui récupèrent les calories de l'eau l'hiver pour assurer les chauffage. Excellent fonctionnement avec une température de l'eau supérieure à 5°. En dessous l'eau prélevée risque de geler.

15 jan. 2016

j'aime bien : "comme beaucoup ...."

15 jan. 2016

nous n'avons pas les mêmes valeurs ..
alain

17 jan. 2016

Comme beaucoup ? On ne doit pas avoir le même bateau !
J'ai un sangria (8 mètres) vieux de 35 ans et je me demande bien où je vais pouvoir caser un groupe de clim réversibles...

15 jan. 2016

Quel modèle stp? ???

15 jan. 2016

La pompe a chaleur c est sûrement super au port quand on est branché sur le 220 volts mais ca consomme de l énergie qu on a pas au mouillage sur un petit voilier
grey goose nous dit pas comment il peut avoir autant d énergie groupe électrogène 24 h sur 24 ???
Seule solution pour nous les petits si on a un peu de sous une petite chaudière webasco ou autre si on en moins un petit "poêle" a pétrole

16 jan. 2016

Avec un bon groupe électrogène, no problème pour Grey Goose !

16 jan. 2016

Grey Goose ..Grand Banks 52 Motorisé avec deux caterpillar 3208 de 450CV

il peut meme vendre de l'electricite ..... :)

16 jan. 2016

ca doit etre super pour ses voisins de mouillage

16 jan. 2016

Bonjour

Moi, en 2011 si je me rappelle bien, à Saint Valery sur Somme, dans le port le long des quais, l'eau avait gelée en surface à marée basse et j'avais même cassé ma pompe à eau avec sa couronne crantée en plastique qui avait pété quand j'avais démarré ! :-(
Pascal :alavotre:

17 jan. 2016

Merci à tous pour vos réponse. J'ai encore testé ce week-end une nuit à bord de mon Sangria à Gruissan. L'eau du port était à 13,6 °C et l'intérieur du bateau à 8,2 °C, c'est quand même râlant, d'autant plus que le duvet 0°C de Decathlon, no comment... Heureusement, il y avait beaucoup de vent et le bruit dans le haubans couvrait celui de mes claquements de dents. C'est quand même énervant de penser que les poissons nageant sous la quille avaient plus chaud que moi !

19 jan. 2016

à gruissan ce week end on se croyuait au canada il neigeait
alain :mdr:

18 jan. 2016

Essayez avec 2 duvets! C'est mieux.
On dort comme un bébé...

19 jan. 2016

Hum!!! Ça dépanne mais ce n'est pas l'idéal.

J'ai dormi à des température de -15C avec 2 sacs de couchage (duvet) homologués pour des températures de 0C. Ma femme dormait comme un bébé dans son sac homologué pour -40C, dans mon cas c'était acceptable pas plus.

Un vrai sac de couchage conçu pour les températures hivernales a un capuchon, seul le visage n'est pas couvert, ça fait une différence énorme. Au froid, avec 2 duvets, il faut dormir avec une tuque (bonnet chez vous) mais le cou reste quand même mal couvert.

Si vous voulez dormir confortablement au froid il vaut mieux avoir un sac de couchage conçu pour le froid.

19 jan. 2016

je préfère 2 canadiennes que deux duvets une de chaque coté on peut se retourner sans avoir froid
alain :cheri:

19 jan. 2016

L'idéal c'est 2 Québécoises en ménaupose. Les Québecoises sont naturellement plus chaudes que les Canadiennes et à partir d'un certain âge elles contribuent vraiment à chauffer la cabane. :heu: :alavotre:

19 jan. 2016

duvet -22° montagne et a deux dedans .
elle est pas belle la nuit

19 jan. 2016

Quand je dis je dors comme un bébé....
Un bébé... Ça dort une heure, ça pleure une heure... :-D

19 jan. 2016

a la baille ou dans l'annexe avec 100m de bout

Julirosien ,on ne veux plus t'entendre

19 jan. 2016

:acheval: :langue2:

19 jan. 2016

Mettre un pyjama en damart en plus des canadiennes. :mdr:

21 jan. 2016

la le top sexy le damart ,les sirènes vont roder autour et repartir ...

21 jan. 201621 jan. 2016

je trouve que c'est peut etre l'idée du siecle .. il y a des trucs simple auquel personne ne pense puis tout à coup...

pourquoi ne pas faire une grande ,grosse centrale aupres des villes pour recupérer les calories dans l'eau de mer et ainsi chauffer les habitations ????

21 jan. 2016

Cela existe, désolé Calypso, tu ne pourras pas déposer le brevet :mdr:

extrait de wikipédia:


Pompe à chaleur marine

La chaleur est dans ce cas pompée dans un grand volume d'eau, comme l'océan, un lac ou une rivière.

Ci-dessous une liste d'installations exploitant une pompe à chaleur marine :

Monaco4 utilise l'équivalent de 4,8 mégawatts de thermies prélevées dans l'eau du « Port Hercule » (Quai Antoine 1er) pour chauffer 400 000 m2, via 3 échangeurs thermiques à plaques d’une capacité unitaire d’échange de 1 600 kW ;

La Seyne-sur-Mer (France, 83) peut depuis 2009 alimenter 54 000 m2 de bâtiments tertiaires et de logements construits sur les anciens chantiers navals avec 4 800 kW tirés de la mer via des PAC réversibles « eau-eau » à haut-rendement5 ;

Le « Quartier de la Divette » de Cherbourg construit une chaufferie collective qui utilisera (été 2013) la chaleur de l'eau du « Bassin du Commerce » pour chauffer de plus de 1 300 logements (évitant 1 730 t/an d'émissions de CO2)6, via 2 pompes à chaleur de 1,092 MW chacune. Ceci couvrira 84 % des besoins de chauffage du quartier, les chaudières gaz déjà présentes complèteront le système pour les 16 % nécessaires en période froide (équivalent des émissions de 850 voitures), avec 30 % de coûts en moins pour les habitants.

Le projet « Smartseille » à Marseille alimentera un écoquartier appelé « îlot Allar », étendu sur 2,4 hectares avec 58 000 m2 de plancher. L’eau de mer est puisée (425 m3/h) entre 12 et 26 °C en bout de quai dans le port industriel de Marseille, puis dirigée vers un échangeur, qui alimentera une boucle d’eau douce tempérée distribuant les calories et les frigories dans les immeubles. La puissance totale du réseau pour cet îlot est de 2,6 MW chaud et de 3,3 MW froid. La livraison des logements et des bureaux de Smartseille est programmée sur trois ans (2016-2018). La thalassothermie sur boucle d’eau tempérée devrait être étendue dans les dix prochaines années à l’ensemble du projet Euromed II, soit plus de 700 000 m2 et environ 5 km de réseau. Le débit de pompage de l’eau de mer sera alors porté à 3 600 m3/h pour une puissance de 27 MW chaud et 17 MW froid7.

21 jan. 2016

trop tard !! mais merci pour ces petites info ..

04 fév. 2016

Mais j'ai toujours aussi froid dans mon bateau, comme beaucoup de marins. Ces projets ne débouchent pas sur des innovations technologiques exploitables à petite échelle, même si c'est une avancée.

21 jan. 2016

L'inconvénient est qu'une pompe a chaleur demande aussi un peu d'énergie électrique pour fonctionner, et que cela ne fera que réchauffer un peu le bateau.

Ensuite il faudra y rajouter un vrai petit chauffage pour remonter encore la température.

L'avantage c'est que cette petite pompe a chaleur servira a refroidir (un peu) le bateau en été, si la glacière a pastis ne pompe pas toute l'énergie électrique du bateau :mdr:

22 jan. 2016

Pompe à chaleur, pompe à gogo!
@duf2800 : le gros tube cuivre, c'est la cheminée? c'est chaud?

23 jan. 2016

tu veux dire quoi ?

25 jan. 2016

"Pompe à chaleur, pompe à gogo! "
Papy, tu te trompes...
Dans le nord-est, les constructions récentes et sérieusement construites sont très souvent équipées de pompes à chaleur.

21 jan. 2016

Soyez patients...le réchauffement climatique est en marche... :acheval:

21 jan. 2016

sur un petit bateau de moins de 7 m j'avais utilisé un chauffage à catalyse et à gaz. Bonne température, pas trop de consommation mais deux petits inconvénients quand même d'abord grosse production d'humidité, c'est désagréable, second petit inconvénient il faut laisser une aération bien ouverte sinon on se réveille mort (mais sans douleur) en effet ce genre de chauffage consomme de l'oxygène et ça passe inaperçu.
je pense que ça doit maintenant être interdit dans les bateaux et les caravanes mais au cas où ça ne le serait pas c'est une solution à utiliser avec prudence. Nous dormions à deux dans le bateau et nous n'en sommes pas morts ou alors on ne s'en est pas aperçu.

21 jan. 201616 juin 2020

Salut a tous
Je vous conseille "ça"
Moins 4/5 dehors environ 18 dans le carre
plus envie de sortir de la banette

04 fév. 2016

Ca ne semble pas utiliser la température de l'eau de mer, donc hors sujet.

22 jan. 2016

Bonjour Papy Boom
Le gros tube sert de cheminee plus ou moins chaud suivant reglage
idem pour le corps de chauffe mais briquetage pour repartir la chaleur
le chauffage est sous la table lorsqu'elle est en place (le panneau juste au dessus)une bonne idee de Dufour
A Plus

04 fév. 2016

Je ne vois pas en quoi cela utilise la température de l'eau de mer...

22 jan. 2016

mais il fonctionne à quoi ? gaz ? pétrole ? autre ? et l'évacuation des éventuels gaz brûlés se fait où ? comment ?

-ca na pas l'air mal de loin.

23 jan. 2016

c'est quoi ce modèle????

23 jan. 201616 juin 2020

Bonjour Kaj et Ric 56
Ce chauffage fonctionne a L'ALCOOL a BRULER
Ces une creation "maison" sur la base d'un rechaud ORIGO surmonte d'un corps de chauffe en inox garni de briques creuses pour faire chicane et ralentir les gaz L'echappement par un nable sur le roof apres un circuit en cuivre voir photos En fonction depuis plus de 20 ans

24 jan. 2016

Pas bête. C'est stable en mer avec le poids des briques ou bien elles sont déposées en navigation? et ça ne chauffe pas trop au passage du pont?

04 fév. 2016

Je ne vois pas en quoi cela utilise la température de l'eau de mer en hiver...

24 jan. 201616 juin 2020

Bonjour Juno
L'ensemble est suspendu a la cloison et ecarte 6 cm pour le corps de chauffe
Pour le passage du roof aucun soucis ;toute la chaleur est dispersee sur la longueur de la "cheminee" de plus celle-ci forme une lyre dans le poste avant. mettre la photo ala verticale

24 jan. 2016

Merci, pas trop de suie à nettoyer dans le poele ou le tuyau? Et il y a combien de briques?toute la hauteur?

04 fév. 2016

Je ne vois pas en quoi cela utilise la température de l'eau de mer en hiver...

24 jan. 2016

intéressant ton système duf2800, toutefois, l'alcool à brûler, donc très inflammable, et flamme en plus quasiment invisible, je suis pas sur que je me sentirais totalement rassuré à utiliser ça dans mon bateau.
Du coup, idée saugrenue qui me passe par la tête, les gels allume-barbecue, ça ne ferait-y pas un combustible plus adapté à un bateau, de par leur côté visqueux qui limite le risque d'un écoulement inopiné du produit dans le bateau?
bon, perso j'ai encore quelques années avant d'avoir besoin d'autre chose qu'un chauffage 220v pour mes quelques passages en périodes froides à bord, ça me laisse un grand temps de réflexion

24 jan. 2016

Les gels ça brule vite ça fume et ça pue.

24 jan. 2016

Toualenver , N'oublie pas de mettre de l' AdBlue ...... :mdr:

24 jan. 2016

vite et fume, j'avais jamais fait attention, vu que j'ai pas testé à part dans mon barbeuk
par contre, que ça pue, oui, et j'avais pas pensée à ce détail…
mauvaise idée… changer idée…
Je pourrais assez facilement avoir un webasto quand on réforme un bahut au boulot, mais ça serait un 24v… puis l'idée d'un webasto m'emmerde un peu, parce que c'est pas totalement autonome, il lui faut du jus en plus du carburant

24 jan. 2016

:langue2:

24 jan. 2016

Dans le système Origo il n'y a aucun liquide, l'alcool est absorbée par une sorte d'éponge et rien ne peut se renverser ni couler. :litjournal:

24 jan. 2016

ok, bon à savoir
donc le système de duf2800 est cool alors

25 jan. 2016

C'est un réchaud origo, l'alcool est dans une éponge et donc rien de liquide. Système fiable et éprouvé dans beaucoup de pays mais qui continue à faire peur en France. Moi perso c'est la bomme, pardon bouteille, de gaz qui me fait flipper à bord du coup je l'ai débarqué pour monter un réchaud origo

24 jan. 2016

l alcool en gel ca a un certain prix par rapport au liquide

24 jan. 2016

c'est intéressant, je n'y aurais pas pensé. Bravo !

24 jan. 2016

Bonjour a tous
Reponses a vos questions
Aucunes suies
Briques sur toute la hauteur sauf chambre de combustion de 10cm au dessus du bruleur et en haut du diametre de l'evacuation
Le controle d'allumage se fait par une petite ouverture en bas du corps de chauffe, visible sur la photo avec le reservoir de 1, 2 l environ et comme le dit N R S stabilise par un absorbant Pour info le reservoir permet une automonie de 10 a 14h,l'alcool , suivant reglage dans le duf 2800, donc la nuit tranquille
Aucunes odeurs allumes, legeres a l'extinction
Actuellement le cout du bidon de 5 l d'alcool est de 8- 9 euros en grande surface .Chaleur douce et continue"grace aux briques" ,sans electricite
L'alcool est un nettoyant donc si coulures un simple coup de chiffon suffit
Le fait d'utiliser un rechaud ORIGO permet d'avoir un systeme de reglage de la flamme aise et de trouver des pieces en particulier le reservoir '2en 20ans"

24 jan. 2016

Bonsoir. Question: l'entourage des briques en inox devient il chaud, très chaud ou sans risque de brûlures si on y touche?

Actuellement, lorsque je suis à bord, j'allume ma cuisinière taylor et çà chauffe aussi, reste le bruit du brûleur et l'odeur faible du pétrole.

04 fév. 2016

Je ne vois pas en quoi cela utilise la température de l'eau de mer en hiver...

24 jan. 2016

Bonsoir nossi
Le "carenage"est en inox l,les briques type constructions alveolees;
Comme tout chauffage peut etre "chaud" mais le briques evitent de porter l' enveloppe au rouge
En regime de"croisiere" chaud mais pas brulant

24 jan. 2016

Merci pour ces précisions car à bord, les emplacements ne sont pas légion et il faut réfléchir avant toute transformation ne serai ce que la cheminée.

L'idéal serai de pouvoir chauffer le bas ou les pieds avant la tête.

24 jan. 2016

Pas de chance la chaleur monte, mais serait ideal

24 jan. 2016

P'tet en marchant sur les mains ? :jelaferme:

24 jan. 2016

@duf2800
Bsr
Je trouve ton poêle très intéressant et très chouette. Je pense qu'on doit pouvoir le faire en brique réfractaire Diatomite ? Les briques alvéolées te semblent elles forcément nécessaires ? D'autres questions :
Tu fais une couronne de briques à la base, en laissant une hauteur libre de 10 cm au dessus du brûleur. Au dessus tu remplis de briques, jusqu'à la base de l'évacuation. Les briques du bas, tu les scelles a quoi ? Ciment réfractaire tout bête? Autre ?

25 jan. 2016

Très intéressant ce chauffage, bien imaginé !
:pouce:

25 jan. 2016

Les "briques de construction" alvéolées ne "pètent" pas avec la chaleur?

j'ai utilisé il y a quelques semaines la technique "du pot de fleur" sur camping gaz, comme indiqué dans un vieux fil.

Il a éclaté sur les parties en contact avec le métal chaud, des éclats brûlants et tranchants de partout, inquiétant et pas évident à traquer et a évacuer...
:-(

25 jan. 2016

Il y a bien longtemps 40 ans je chauffé mon sangria avec un espece de truc de forme ronde fonctionnant au petrole desodorisé la pub disez que ca marché par catalyse effectivement il y avait sur le dessus une sorte de mousse Pour amorcer la reaction on versait sur cette mousse un peu d alcool a bruler qu on enflammé pour chauffer le truc
une fois parti ca chauffé bien bien sur ca régulé pas
ca sentait pas trop mauvais et il n y avait pas de flamme
le systeme comme le combustible valaient peu cher
Quelqu un sait il si ca existe encore c etait bien adapté au petits voiliers

04 fév. 2016

Je ne vois pas en quoi cela utilise la température de l'eau de mer en hiver...

25 jan. 2016

Bonjour a Tous
J'ai mis des briques alvéolees de façon a ce que l'evacuation se fasse par le milieu; les cotes etant protègés de la "surchauffe";une grille les retiennent a la base;elles restent entiéres et ne sont pas scellees juste deccoupees a la dimension(coupe a la disqueuse)
Pour Jean Paul les soucis de la catalyse est la production d'humidite et surtout que les gaz brules ne sont pas evacues a l'exterieur;avec l'alcool et l'evacuation des gaz le bateau peut etre completement fermé

04 fév. 2016

Je ne vois pas en quoi cela utilise la température de l'eau de mer en hiver...

25 jan. 2016

Oui je crois que j'en ai un dans mon garage . C'est un thermix . On utilisait de la thermixine . Dangereux . Avant que les webasto n'envahissent le marché c 'est tout ce qu'il y avait pour chauffer les cabines de camions . C'était absolument interdit en Allemagne .

25 jan. 2016

Gunt oui c est ca de la thermixine
pourquoi dangereux apres la phase de démarrage a l alcoll a bruler ?
J ai un webasco c est super mais ca consomme quand meme un peu d electricité en phase demarrage
Crois tu que ce genre de rechaud tres petit existe encore pour mon 31 pied un poele c est beaucoup trop volumineux

25 jan. 2016

Parce que ça bouffe énormément d'oxygène et que tu te réveilles avec un mal de crane épouvantable . Oui vu dans le garage je l'ai encore . Allumage a l'alcool sur les modèles rond mais il y avait le vrai thermix rectangulaire, jaune pale ; et allumage avec des piles .

25 jan. 2016

Pour jean paul
je chauffe sans probleme mon 28 pieds avec carre et poste avant ou se trouve l'evacuation en forme de lyre; peut etre plus difficile avec in 31 pieds avec cabine arriere

25 jan. 2016

duf en regardant j ai vu que origo fabrique des petit chauffage de 1500 w sans cheminee
le probleme est il le meme que pour la catalyse "degagement d humidité"

25 jan. 2016

Toute combustion dégage du dioxyde de carbone et de la vapeur d'eau. Si mauvaise aération, par manque d'oxygène, on risque un dégagement de monoxyde de carbone, beaucoup plus toxique. Dans un volume étanche comme la coque d'un bateau, il est indispensable d'évacuer les gaz de combustion a l'extérieur.
Je trouve le poêle de dur 2008, très bien pensé, et a priori sans risques.

26 jan. 2016

Bonjour Jean Paul
Les origo sont en fait des rechauds ;je l'ai utilise comme base pour faire mon chauffage
Je tenais a avoir une cheminee pour la securite car celui ci fonctionne en continue en particulier la nuit, alors qu'un rechaud fonctionne par episodes; Peut etre moins d'humidite avec l'alcool enflamme mais toujours le probleme des gaz brules a evacuer

26 jan. 2016

Bien compris et peur rétrospective sur mon vieux bateau chauffe plus ou moins avec le thermix et éclairé avec un lumogaz ma cigarette s eteignait bizarrement

27 jan. 2016

@Jean Paul
Un petit rappel :
Tous les hydrocarbures (gaz butane, propane, etc..., les WS, pétroles lampants, les alcools, les cétones, les éthers, etc...) sont tous composés de carbone et d'hydrogène (d'où leur nom). Lors de leur combustion, ils fixent l'oxygène atmosphérique pour donner du gaz carbonique (CO2) et de l'eau (H2O), plus d'autres cochonneries dues à la combustion (manque d'oxygène = production de monoxyde de carbone (CO) beaucoup plus toxique), et à l'origine des carburants : oxydes d'azote (NO, NO2 ...), aldéhydes (...CHO), etc...Contrairement au CO (inodore), ces derniers sont particulièrement irritants pour les muqueuses.
Pour ces raisons, il est impératif d'évacuer les gaz de combustion vers l'extérieur. Si ta cigarette "s'éteignait bizarrement", c'est que ton atmosphère s'était appauvrie en oxygène (un bateau est très étanche dans les fonds, et tous les gaz nocifs dégagés ont tendance à stagner dans les fonds).
J'espère n'avoir pas été trop poncif, et t'avoir apporté un peu d'explication.
Yann

04 fév. 2016

Je ne vois pas en quoi cela utilise la température de l'eau de mer en hiver...

27 jan. 2016

Il y a quelques années un voilier breton a passé l'hiver sur le Saint-Laurent près de Montréal. Je ne sais pas ce qu'ils avaient comme chauffage mais si vous les connaissez vous pourrez leur demander.
forums.voileabordable.com[...]ead.php

En passant, on ne dit pas tobornoc, il faut dire... tabarnak. :tesur:

27 jan. 2016

@blei mor
Non au contraire explication tres claire et qui ne servira pas qu a moi je pense

04 fév. 2016

Ma question, toute simple, était de comprendre pourquoi il semblait si difficile de récupérer la température de l'eau de mer pour nous chauffer. En partant du constat qu'il fait 2°C dans mon voilier qui flotte sur un liquide, on va dire d'un cubage quasi infini, à une température de 13°C.
Et je ne veux pas entendre parler de pétrole, d'alcool, de bois ou de toute autre matière qu'il faudrait dégrader en chaleur et gaz à effet de serre à évacuer pour arrêter de grelotter…
La densité de l'air est mille fois inférieure à celle de l'eau et elle prend le dessus ?

04 fév. 2016

Bonjour à tous

Holàholàholàlàlà Tonbornocquonconnaitpas....
Du calme, apparemment il n'y pas d'ingénieur à bord pour le moment, vas nous péter une durite, zen, respires un bon coup, tu verras tout ira bien mieux après tes p'tites pilules....

Pascal sur Shazzan :reflechi: :doc: :doc: :doc:

16 fév. 2016

As-tu l'impression d'avoir apporté une réponse raisonnable à ma question ? Par contre ta maîtrise des émoticons est impressionnante !

04 fév. 2016

@tabornoc

dans une des premieres reponse a ton file on t a repondu la solution est la clim reversible
Avec ce systeme tu pomperas des calories dans l eau de mer si tu pompe a 10 o C tu la recracheras a 6 o C

Si tu es au port pour 1 KW d electricité tu pourras recuperer 6 KW de chaleur
Si tu as assez de batteries et de panneau solaire tu arriveras a ton but ne pas avoir rejeté de gaz a effet de serre
Voila TA solution
Pour les puristes des calculs et de la thermodynamique j ai fait simple pour notre ami tobornoc j ai pris un COP de 6 et j ai neglige le rejet des gaz a effet de serre pour la fabrication des batteries et de la pompe a chaleur ainsi que leur transport

04 fév. 2016

Aujourd'hui on trouve des blocs de clim réversible marinisés pour des bateaux de 8/10M pour moins de 2000€. C'est en option (pas à ce prix) sur les vedettes Jeanneau ou Bénéteau dès 8 mètres.
Un bloc clim reversible non marinés c'est moins de 1000€ (pour les batos ventouse au port)
C'est moins que le prix d'un Webasto. C'est écolo, économique, et silencieux. Cela consomme du 220 volt mais dans la pratique combien de nuit passe t on en hiver au mouillage ?
Quant au Webasto c'est 1,2/1,5L de GO heures et consomme beaucoup d'électricité (compter une batterie de 160AMP pour une nuit) c'est bruyant (notamment la pompe carburant) et sujet à de fréquentes pannes.

04 fév. 2016

Grey ok sur le principe mais je pense que notre ami veut etre autonome meme au mouillage de plus c est un vrai ecolo je pense que l idee de consommer de l électricité fabriquee avec des centrales thermiques ou nucléaires lui ai insupportable seule solution pour lui pompe a chaleur 12 ou 24 volts énergie a partir de panneaux solaires ou éoliennes
Par contre tes chiffres sur webasco sont faux heureusement pour moi d ailleurs car je ne dispose que de 70 ah et aucun pb pour la conso tu te trompes aussi pour mon 31 pieds j estime la conso a 2 litres jours

05 fév. 2016

Ici dans au nord du Nord, sur un 35 pieds avec un Eberspacher 4 kw, il faut compter 15 l pour un weekend de 48 heures en plein hiver. Mais j'ai isolé la plupart des gaines d'air chaud et le bateau est équipé de sa tente arrière fermée qui fait tampon avec l'air extérieur. Le chauffage tourne assez rarement à plein régime.
.
Une fois j'avais prêté le bateau comme pied à terre pendant deux semaines d'hiver rigoureux (neige et gel quasi permanent), les occupants voulaient au moins 20°-22° C à l'intérieur. Le chauffage a tourné pendant 12 jours sans arrêt.
Résultat sur 12 jours : 110 litres de fuel. Mais surtout trois seaux d'eau de condensation à aller rechercher dans les fonds, les coffres et le contremoule !
Quant à la consommation électrique, il faut compter en moyenne 25 - 30 Ah sur 24 h en hiver également. c'est mois que le frigo. c'est pas un problème puisque toutes les nuits d'hiver se passent dans un port.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

mars 2021