histoire de la plaisance: moteur semi-diesel

Avez vous connu ou entendu parler de ce type de moteur, à boule incandescente, qui mettaient un quart d'heure à démarrer, mais fonctionnaient avec tous types de carburant.
Y font allusion Adlard Coles pour son premier voilier Annette II et Henry de Monfreid, à bord d'Altaïr...

L'équipage
18 déc. 2012
18 déc. 201218 déc. 2012

ouhhhh !
ça nous remet des décennies en arrière ça ....
j'ai l'âge d'avoir connu les tracteurs Lanz bulldog, gros monocylindre au bruit inimitable !...

j'avais visité avec l'archi Marc Philippe du Havre un ancien chalutier danois transformé à la plaisance et équipé d'un merveilleux moteur Hundested ...

snifff .... c'était ma jeunesse :aurevoirdame:

.

18 déc. 2012

écoutez ce bruit (son a fond !) vers la minute 6 de la vidéo !

j'adoooore ....

pas besoin de compte tour ! on peut compter à l'oreille !

Et icelui :


avec, en plus, une maitrise de la manœuvre.

18 déc. 2012

Merci pour le lien, le bruit est fabuleux. Relents de petite enfance dans les années 50!!
Je vais essayer d'en comprendre le principe par rapport au diesel classique, et mettrai en ligne un éventuel lien intéressant pour mes camarades de l'hospice...

18 déc. 201218 déc. 2012

Pour le coup on peut dire qu'il tourne comme une horloge !

18 déc. 2012

du diesel 2 temps ?

18 déc. 2012

On trouve facilement sur google (taper moteur semi diesel à boule chaude) tout l'historique (par ex ) et tous les principes de ces moteurs semi-diesel 2 temps à démarrage manuel après chauffage de la boule.
Le diesel et ses variantes ont très rapidement été appliqués à la marine avant l'agriculture.
Le tracteur Lanz a eu ses copies françaises ou autres.
Pour un petit garçon de la ville en vacances à la campagne, le chauffage à l'équivalent de la lambe à souder, de la boule était le début d'un grand spectable inoubliable lors du battage du blé, batteuse commune entrainée par le tracteur, sur la place du village avec toute la population et la fète pour récompenser les courageux.
A la fin des années cinquantes le remarquable petit tracteur Ferguson gris, vrai diesel (qui est allé au pôle sud!!), à démarrage électrique, marqua la fin de cette époque.

Au passif de ce moteur semi-diesel, le plus grand est sans doute qu'il s'agit d'un moteur 2 temps avec, en particulier et comme tous les deux temps, un rendement médiocre, une consommation élevée et une plage de régime efficace étroite (tout ça bicôse les effets pervers du balayage).

19 déc. 2012

En France, c'était le tracteur SFV (Société Française Vierzon).
Effectivement, le tracteur Ferguson fut une révolution, mais plutôt au début des années 50.
Moteur Diésel rapide (1500t/mn au travail), c'était un moteur Perkins. Il existait aussi avec un moteur à essance, le même que la Triumph TR3!
Et surtout, ce fut l'avènement des outils portés au lieu de tractés.
Vers 1960, Ferguson sortit un système de relevage hydraulique avec contrôle de terrage, c'est à dire que le système réagissait dans les deux sens pour assurer une profondeur constante de l'outil, quelle que soit la position du tracteur (souvenir d'une démonstration puis utilisation dans l'exploitation familiale). Pendant longtemps, ils furent les seuls, ce qui garantissait une qualité de travail exceptionnelle.

18 déc. 2012

Bien reçu, je crois avoir compris le système.
Le bruit est effectivement celui du battage au village de ma grand-mère , et aussi des bateaux de pêche rentrant au port, pendant les vacances à la mer.

19 déc. 2012

Les années 30/60 ont vu des tas de techniques s'élaborer pour trouver "le" moteur le plus performant, le plus économe, le plus stable...
Je me souviens d'avoir entendu parler d'un 18 cylindres en H, moteur où tous les mouvements des pièces étaient compensés par le même, en opposition: le moteur de vibrait pas...
On évoquait aussi dans les années 70 des moteurs hybrides : turbine à gaz / électriques supposés ne consommer que 2 l/100 km, 40 ans après, on va finir par y arriver!
Et Berliet avait créé le moteur "Magic" qui équipait nos camions militaires et qui était supposé marcher avec n'importe quoi, même la "Brillantine"... Il avait des consommations délirantes et fumait en permanence!
Mais il fallait essayer!

22 déc. 2012

OUI !!!!
Ce moteur Magic qui équipait beaucoup de camions militaires et qui a fait les délices des appelés.
Il y avait (de mémoire) un bouton au milieu du tableau de bord qui'l fallait tourner pour changer de type de "liquide" essence, diesel, huile.
Tourner ce bouton en roulant garantissait un feu d'artifice de fumées toutes aussi nauséabondes les une que les autres.
Forgive me !!!

:pouce: :mdr:

22 déc. 2012

C'était sur les Berliet "Gazelle", notamment en Algérie, un moteur polycarburants.

19 déc. 201216 juin 2020

Bonjour

Il y a un demi siècle, j'avais vu ça dans des bouquins (qui dataient) sur les moteurs.

Le dessin devrait être animé, désolé si ça marche pas, sinon :

[url=]

Alain:-/

Ah non, mauvaise pioche.
Ca, c'est le schéma de fonctionnement des injecteurs que tu as trouvé ici :
www.tract-old-engines.com[...]on.html

Le détail du fonctionnement est ici :
www.tract-old-engines.com[...]dog.htm

19 déc. 2012

Merci

19 déc. 2012

Je me souviens avoir entendu mon grand-père regretter ce moteur à boule incandescente qui équipait son pointu avant-guerre ( 39/45 ) qui avait été réquisitionné par les Allemands et qu'il n'a jamais pu récupérer.

19 déc. 201219 déc. 2012

Un bruit caractéristique qui est resté dans ma mémoire, merci de me l'avoir fait émerger.

19 déc. 201219 déc. 2012

le moteur Hundested que j'avais vu était un énorme moulin à très longue course et énorme volant moteur, il tournait au régime phénoménal de 500t/mn, couplé à une grosse hélice à pas variable ...
au dire de M.Philippe qui connaissait ces moteurs, tant qu'il était alimenté en huile et fioul, il pouvait tourner un siècle !

un passionné cet archi naval ...
qui s'en souvient ?

19 déc. 201219 déc. 2012

moi je me souviens de marc phillipe et de son moteur hundested ;-)
et de sa passion pour les voiles anciennes et les voiles ultramodernes et de son lougre 89 et de son petit sou

19 déc. 201216 juin 2020

son fils avait une voilerie au Havre, ça existe toujours ?
(avec le fameux "phi" comme symbole)

19 déc. 2012

Je me rappelle de sa vision du voilier de plaisance de voyage, dans un numéro hors série de loisirs nautiques: chalutier de Boulogne en bois classique, dormant en galva ( fourré, limandé congréé). Le contreplaqué était réservé aux tiroirs. Le moteur était un Sabb norvégien démarrant à la manivelle. Un régal à lire, en confrontation avec des architectes navals "modernes"!

21 déc. 2012

J'ai connu aussi Marc Philippe à la voilerie, mais celle-ci est fermée depuis plus de 20 ans.

21 déc. 2012

En hollande il n’est pas rare de rencontrer des bateaux équipés de ce genre de moteurs.
Des bateaux vapeur naviguent encore en hollande.
Cela fait plaisir à voir surtout, la qualité de la restauration de ces vieux navires.

22 déc. 2012

Putain, ce fil est sss...somptueux.
C'est rare!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (19)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021