grutage avec personne a bord

Bonjour,

Je n'arrive pas a trouver les textes concernant le grutage des bateaux. Il semble qu'il soit interdit de lever une charge avec une personne a bord. Quelqu'un peut il m'aider?

L'équipage
31 jan. 2019
31 jan. 2019

Ici, à st malo, c'est le cas.

Et cela semble normal.

Cela ne m'a pas empeché de monter une fois dans le bateau, alors que mon comparse nois descendait.

Si on te voit, personne ne viendra t'embeter. En cas d'accident par contre, tu as tout pour toi.

31 jan. 201931 jan. 2019

Articles R4323-31 et 32 du code du travail
www.legifrance.gouv.fr[...]fr27s_1

Mais la lecture du second permet de conclure que cela promet de belles joutes oratoires en cas de problème.

31 jan. 201931 jan. 2019

la législation est claire ( cf lien partagé par polmar) :

"Le levage des personnes n'est permis qu'avec les équipements de travail et les accessoires prévus à cette fin.

Toutefois, des équipements de travail non prévus pour le levage de personnes peuvent être utilisés pour accéder à un poste de travail ou pour exécuter un travail lorsque l'utilisation d'équipements spécialement conçus pour le levage des personnes est techniquement impossible ou expose celles-ci à un risque plus important lié à l'environnement de travail."

Une grue à navire n'est pas un équipement prévu pour lever des personnes et il n'y a aucune nécessité d'avoir quelqu'un à bord du bateau pour que le grutage soit réalisé dans de bonnes conditions.

Quitte à ce que le bateau tombe ( ça peut arriver...) je préfère ne pas être dedans ou dessus :-)

Quand on a vu une sangle glisser, on ne se demande plus s'il y a un texte ...
Même chose pour le stationnement sous la charge.

C'est sur que je ne répond pas à la question .... mais j'ai profité de votre question pour rappeler qu'un grutage reste une opération délicate où les conséquences peuvent être dramatiques

31 jan. 2019

Tout à fait Hubert, avant la législation, le bon sens :-)

31 jan. 201931 jan. 2019

un peu à côté...
L'endroit ou je grute c'est interdit, en revanche, lorsque j'ai fait des travaux sur ma quille et mon puits de dérive, j'en ai parlé avec le grutier...il a déposé le bateau sur l'eau les sangles toujours en tension puis je suis monté a bord pour les vérifications d'étanchéité...il a progressivement laché la tension des sangles tout en me laissant vérifier...
Christophe

31 jan. 2019

C'est la procédure habituelle quand on remet le bateau à l'eau.
On monte à bord vérifier qu'il n'y a pas d'entrée d'eau avant de demander au grutier de relâcher complètement la tension des sangles. S'il y a une entrée d'eau on quitte le bateau et on le fait ressortir. Le point délicat du point de vue sécurité est le moment où on passe sous la charge pour faire les raccords de peinture de coque dans les zônes ou portait le ber. Mais on peut aussi faire décaler la charge et reposer sur le ber.

31 jan. 2019

La ou je sors le bateau, on a pas le droit d'être dessus ou même dessous ( dans la zone de carénage)

PS:
Pour le personnel qui manipule les sangles et guide de bateau, ils ont des chaussures de sécurité et un casque donc c'est bon ils ne craignent rien si le bateau leur tombe dessus ( le mien fais 6t5 et il y en as souvent Dew plus gros) :oups: :-D :acheval:

31 jan. 2019

c'est ce que l'on appelle la nécessité et ce sont des personnels formés.

31 jan. 201931 jan. 2019

Ai-je dit ça ? :-)

Ce serait comme dire que la législation est toujours appliquée. Ca n'est évidement pas le cas.

31 jan. 2019

Tu crois réellement que les personnels sont tous formés et que les procédures sont strictement appliquées?
www.inrs.fr[...]ia.html

31 jan. 201931 jan. 2019

Passer sous la charge, quelle horreur et prise de risque.
Il y a quelques mois un ouvrier c'est retrouvé ecrasé sous un bateau pour cause de défaut d'élingage.
Cela n'arrive pas qu'aux autres.

Pour votre culture:
Brochure INRS toute fraiche; téléchargeable gratuitement:
www.inrs.fr[...]ia.html

Voir en particulier l'article 8.12

Sinon à Saint-Malo, on voit encore régulièrement le levage de bateaux sur le quai Terre-Neuve malgré l'interdiction de le faire pour cause d'extrême dégradation de ce quai (pour preuve l'affaissement de la chaussée et la disparition de nombreuses pierres de parement).
Je ne le souhaite pas, mais le jour ou il y aura chute de la grue avec la charge dans le bassin je ne voudrais pas être à la place du responsable de la manutention. :-(

Certes, le téléchargement est gratuit mais, en revanche, il semble que la brochure à télécharger soit, elle, payante. :litjournal:

Tu as raison et j'ai tort. :oups: :jelaferme:

Je me suis laissé abuser par le "commander" qui m'a enduit d'erreur.
Toutes mes excuses.
:pouce:

31 jan. 2019

Non, la version payante de la brochure est celle en papier.
J'en ai ainsi plus de 100 de l'INRS sur mon PC.

31 jan. 2019

Finalement ce serait comme laisser ses gosses dans la voiture au car wash !!!

31 jan. 2019

et quand on arrive par l'eau dans un ber hydraulique immergé et qu'on lève et sort le bateau sur la cale ? :reflechi:

31 jan. 2019

En France, dès que possible , c'est à dire quand le bateau n'est plus à flot mais déjà supporté par le chariot encore sur la cale et avant la circulation sur le terre plein, il est demandé de débarquer.

-problème d'assurance en 1 et de réglementation générale en 2, de réglementation particulière du port ou chantier en 3

31 jan. 2019

on descend dès que possible, en général ils ont un escabeau à cette fin; et inversement lors de la remise à l'eau.

31 jan. 2019

Vécu à Roscoff, une fois le bateau sur ses sangles en pré tension, le grutier te prie de descendre par l'échelle de la grue ou par le zodiac à proximité.

31 jan. 201931 jan. 2019

Vous etes tous marrants avec "jamais personne en dessous de la grue ou de la charge...."
Secu avant toute autre chose, mais, notamment, pour mater, on est bien obligé de rester sous la grue et la charge, qui est ici le mat.
Avec le risque de se prendre le mat, ou le crochet en cas de mauvaise manip ou de dysfonctionnement.
La fois où je suis resté à bord, c'était justement pour verifier l'étanchéîté d'un nouveau passe coque.
J'ajouterais enfin, que lorsqu'il n'y a pas de ponton d'acceuil et du marnage (toujours st malo), les echelles de coupée (pour monter à bord ou en descendre) sont aussi bien dangereuses.
D'un port à l'autre, la configuration des lieux donne d'enormes ecarts dans la difficulté à gruter.

Les rares fois où j'ai pu voir la manoeuvre en mediterranée, j'ai sourit en pensant aux 13 metres de trous qu'il y a parfois chez nous entre le quai et l'eau.

31 jan. 2019

Si c'est pour un grutage en Gréce, on fait comme on veut !
Il y a sans doute une réglementation, comme pour le port du casque en 2 roues motorisés, mais c'est la Gréce ….

Les 3/4 roulent sans casques .
Fait plusieurs fois sur le bateau le trajet entre sa place à sec sur le parc et la cale suspendu sous le travellift, et ceci dans des chantiers différents.

31 jan. 201916 juin 2020

3 blesses dans mon coin quand ce bestiau a tombé apres rupture de ses sangles .
Les 3 etaient a bord, chute de 12 metres....
:non:

31 jan. 2019

Et la mise sur sangles en travellift ? ce n'est pas une pratique courante peut etre ?

31 jan. 2019

Les risques personnels avec un travellift sont très nettement moindres qu'avec une grue où le bateau peut monter assez haut et où la stabilité de l'ensemble peut être menacée (très rarement heureusement).

01 fév. 2019

Et puis au pire, qu'est ce qu'on risque, à part un Darwin Award?
:bravo:
fr.m.wikipedia.org[...]_Awards

01 fév. 2019

Quand on vérifie l'étanchéité des passé-coques, a priori les bateaux est à l'eau dans ses lignes.
Donc le risque de chute est nul; à part celui du crochet de grue, mais tu es dans la cabine, donc à l'abri.
L'accident serait alors vraiment du pas de bol (comme cet équipier lors de la Volvo, frappé par le palan de grand voile lors d'un empannage incontrôlé alors qu'il venait juste de se décrocher pour enjamber un obstacle. Retex possible: toujours frapper son second mousqueton avant d'ouvrir le premier, comme en montagne).

01 fév. 2019

Les premières fois où on a sorti de l'eau notre coche de plaisance nous ne connaissions pas la position du centre de gravité et où passer les sangles. Nous étions 2 à bord et nos 180 Kg (à 2, pas respectif) ont permis d'équilibrer en se déplaçant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Loch Nevis juillet 2017

Souvenir d'été

  • 4.5 (55)

Loch Nevis juillet 2017

novembre 2021