Groupe Bénéteau bénéfice net en forte hausse

A lire la: lemarin.fr[...]ze.html

Merci le marché du motonautisme.

Gil.

L'équipage
17 nov. 2014
17 nov. 2014

Un résultat net de 9 millions par rapport à des capitaux propres de 500 millions ... C'est assez merdique en fait.

17 nov. 2014

Il faut regarder l'évolution par rapport aux années précédentes sans oublier que le nautisme vient de vivre une crise majeure. Grâce à une saine gestion, Bénéteau a traversé cette période difficile en évitant les licenciements.
Sur le dernier numéro d'Investir-Journal des Finances, un article très complet sur la réussite de Fountaine Pajot, que je n'ai pas encore lu.
Dans le climat de morosité de l'économie française, on ne peut qu'être ravi de voir des entreprises françaises réussir et exporter (70% du CA pour les deux!).

Alors les commentaires de ceux qui trouvent cela "merdique"...

17 nov. 201417 nov. 2014

Je réagissais au titre de l'article qui fanfaronnais sur une hausse du benef de 13 fois.

Et objectivement, 9 millions ce n'est pas un résultat brillant. Cela ne veut pas dire que je critique la gestion du groupe Beneteau.

17 nov. 201417 nov. 2014

vive la france vive beneteau , un bon produit se vent bien.. :oups: :-D :reflechi:
(vent hihihi quel jeu de mot orthographique hein)

18 nov. 201418 nov. 2014

Je pense qu'on peut abattre un peu !

A taux de change et périmètre constant, le groupe termine son exercice à l'étal, et même un peu en-dessous : -0,2% :
-10,2% sur la division habitat soit 158M€ ce qui représente 20% du CA global
+2,6% sur la division bateau soit 650M€ (80% du CA).

Mais sa croissance globale est supérieure à celle du marché.

Légère progression en Amérique du Nord (premier marché mondial), stabilité en Europe occidentale (c'est déjà pas mal !), contre-performance dans les pays émergents (Russie, Turquie, Amérique du Sud) ==> forte dépréciation des monnaies.

18 nov. 2014

Bravo à eux car dans cette conjoncture ça ne doit pas être facile.

18 nov. 2014

"juste une interrogation" est ce que ces chantiers Français bénéficient de subventions euros et francaises

18 nov. 2014

A ma connaissance la seule aide indirecte a été et est encore sauf erreur de ma part la défiscalisation outremer.

24 nov. 2014

Bien. C'est toujours bon à savoir.

Un groupe qui arrive à faire du bénéfice inspire plus de confiance qu'un groupe au bord de la faillite.

Qu'en est-il des autres chantiers, Bavaria, Dufour, Hanse, Amel etc ?

Dulcinea, je t'invite à mesure les épaisseurs des coques de Bénéteau, tu vas t'apercevoir que le bénef est sur ton dos!!!

24 nov. 201424 nov. 2014

il est sacrément costaud Dulcinéa si il porte son Océanis sur le dos… (mais au moins ça fait des économies de grutage) :langue2:

sinon, franchement, on peux pas se poser la question des progrès des matériaux composites ? je suis ni chimiste ni spécialiste, mais bon, les bagnoles sont à 80% en plastique maintenant (à la louche pifomètrique homologuée), dans ma boite, on as un client qui fait des structures composites faites pour durer longtemps, et c'est pas épais…
les avions ont de nombreux éléments en composite, et me semble pas que l'aéronautique soit un domaine ou on plaisante trop avec la sécurité… j'ai vu de près un Diamond DA 40 y'a une dizaine de jours, pour le premier vol de mon fils, ça as pas l'air bien épais l'engin, pourtant je ne penses pas que la vie de mon fiston était en danger en volant à bord de ce truc, enfin j'espère parce que laisser un môme de pas tout à fait 15 piges voler, si le machin est en carton-pâte, je suis un père indigne…

De plus, Bénéteau est très diversifié et internationalisé, donc ses sources de bénéfices sont certainement variés (j'ai pas analysé leurs comptes, vu que je compte pas acheter d'actions Bénéteau

25 nov. 2014

pour une fois on et d'accord

Ttal'endroit, mesure le gel-coat dans une zone 'fine' d'une carène et après tu me fais un cours sur l'osmose des profits diversifiés!!!

25 nov. 2014

Pour autant que je sache, les bateaux de chez Bénéteau sont dans les standards techniques de l'ensemble des constructeurs.
Depuis le First 30 (le premier du nom!), ce chantier a su bien anticiper les attentes du marché (qui ne sont pas forcément les nôtres à titre individuel), se développer à l'international (70% du CA à l'exportation) et par des acquisitions judicieuses. Une saine gestion a permis également de supporter les périodes de crises. Je n'ai pas d'actions de chez eux, mais si toutes les entreprises étaient gérées comme cela, la vie serait belle!

26 nov. 2014

pas d'interet pour eux, sinon ils n'en vendraient plus ( le terme marketing est obsolescence programmé....)

25 nov. 2014

si en plus il faisaient des bateaux durables ce serait l'ideal

25 nov. 2014

je ne dit pas que les coques des Bénéteau récents ne sont pas fines, c'est surement vrai, vu que pleins de gens sérieux le disent sur ce forum… et j'ai encore jamais regardé un Bénét' récent vu que c'est pas dans mes moyens…
je me pose simplement la question, est-ce qu'aussi dans le fait de la diminution de l'épaisseur des coques, n'y a-t-il pas, en dehors d'efforts pour améliorer la marge, une certaine amélioration de la qualité des matériaux, en 40 ans, les chimistes ont du faire quelques progrès je présume… par exmple, en carrosserie industrielle, une semi-remorque à baches coulissantes, il y a quelques années, c'était un poids à vide de l'orde de 7.5tonnes, on en trouve facilement autour de 6 tonnes maintenant, et j'ai même vu un constructeur dont j'ai oublié le nom qui fabrique une semi qui pèse de l'ordre de 4.5 tonnes, et si c'est homologué, je présume que c'est parce que cela réponds aux diverses normes de mise en service d'une véhicule sur les routes, pourquoi n'en serait-il pas de même pour les bateaux ?
PS: et ne croyez pas que je cherche à défendre Bénéteau, j'ai pas d'action chez eux, et bien que mon vieux canot soit en polyester, j'ai une nette préférence pour les alus…

25 nov. 2014

ben ça va, tu as dit toi-même qu'il était costaud mon canot…
bon, je suis pas sur que je tenterais tout de suite de le planter dans un quai en béton pour confirmer ^^

25 nov. 201425 nov. 2014

oui, c'est pas faux…
moi j'attends à mon rythme (enfin, celui de mon portefeuille) d'en faire un bateau pour aller en mer… (bon peut-être pas une transat non plus, c'est qu'un petit Poker… (quoique… une fois les gamins autonomes, c'est bien assez grand pour moi)
parait que ceux d'aujourd'hui, c'est fait pour rester au ponton… pour ça, y'a Orpi ou les hôtels… ou une caravane…

[edit] en plus je viens de vérifier, Jeanneau as été racheté par Bénéteau bien plus tard que je ne le pensais…, 95… c'est tout récent en fait… tout juste un temps de rodage… [/edit]

26 nov. 201426 nov. 2014

Ce ne sont pas les chandeliers qui t'empêchent d'aller au bouillon mais les filières.

Les chandeliers ne sont là que pour maintenir la filière en hauteur à leur place réglementaire.

C'est d'ailleurs la résistance des filières qui est réglementée, pas celle des chandeliers. :litjournal:

Si ton chandelier n'arrive pas à tenir en place (600mm du pont) la filière qui pèse, au moins, 500g, il faut effectivement s’inquiéter.
Sinon, de mémoire, la résistance à la traction d'une filière et de ses ancrages (qui ne sont pas les chandeliers) est de 2500daN.

Si je voulais être taquin, je dirais que, quitte à risquer de passer par dessus bord, je préférerais largement être retenu par la filière "étudiée pour" après que le chandelier qui est sur ma trajectoire se soit effacé sans me blesser que me retrouver embroché sur un chandelier inflexible avant que la filière serve à quoique ce soit.

Mais chacun voit midi à sa porte...
:-D :litjournal:

26 nov. 201426 nov. 2014

Oui, d'ailleurs on se demande pourquoi ils ne sont pas en caoutchouc, cela couterais moins cher que l'inox...
Quoi qu'un manche à balais ou un tube pvc devrait ptêt suffire à tenir une fillière (qui elle doit être inox et résister, pour respecter le Règlement) :heu:

26 nov. 2014

Nemo1:
remonte au travers sous spi avec le tangon à la limite de l'étai, et on verra bien si tes chandeliers et le pont sur lequels ils sont fixés sont solides.

26 nov. 2014

je me suis mal exprimé (ou on m'a mal compris, ce qui revient au même), je voulais parler de se retenir aux chandeliers ;et tu me m’enlèvera pas de l'idée que, même si la filière est juste traversante, le chandelier participe aussi à la rigidité de l'ensemble.si ton chandelier se barre tu passera en dessous,non? l'avantage de ce forum c'est qu'il y a des élitiens qui sont plus vieux que mon grand-père pour apprendre aux béotiens dans mon genre qui n'ont jamais vu la mer; merci grand maitre ;-)

26 nov. 2014

Vous semblez tous oublier qu'il existe des normes européennes de conception et de construction définissant des classes de navigation en fonction de la force du vent et de la mer (encore que cette classification puisse être discutable). Bénéteau tout comme ses confrères, Bavaria, Dufour et autres conçoit et construit des bateaux conformes à ces normes. Je suppose que pour vendre des bateaux aux USA ou en Australie, il faut répondre également à certaines normes.
Que l'agencement de ces bateaux soit adapté à une demande qui privilégie des éléments de confort n'est pas inexact, mais il faut tout de même savoir que l'avis de madame est souvent prépondérant à l'instant de la décision d'achat. C'est une réalité du marché dont ils doivent tenir compte.
Le temps n'est plus où, faute de maîtrise des caractéristiques de résistance des matériaux, on en mettait beaucoup en vertu de l'adage "trop fort n'a jamais manqué". Puisque les chandeliers sont évoqués par certains, j'ai le souvenir d'un Melody (années 70, réputé être un vrai coffre fort), sur lequel des chandeliers étaient tenus par des boulons vissés dans le stratifié, sans même un écrou.
J'admets que pour naviguer au cap Horn, ces bateaux ne sont certainement guère adaptés, mais on n'a pas besoin d'un bateau capable de heurter de face un quai sans dommage (encore que c'était un test présenté par Dehler il y a une quinzaine d'années si je me souviens bien) pour pratiquer une navigation en sécurité dans nos mers!

25 nov. 201425 nov. 2014

la reposes est simple : non, quelques soit le materiau hormis pour la course ou les bateaux sont voués a une mort prematurée moins lourd = plus performant eventuellemnt moins cher et moins solide.
Ho la solidité ca se teste pas sur le bateau neuf ( encore que ce depends de l'essayeur) , ca se teste apres 30- 40 ans ou plus , si le nenet est encore fonctionnel.
qui est volontaire pour partir sur un 35 de 35 ans sans balise ni tel sat; ne serait ce que pour un retour des antilles?
de toute facon le vieux il en demordra pas: un bateau que l'on ne peut pas planté a seulement 2nds de face dans un quai en beton, n'est pas fait pour la grande mer tous temps...a chacun de choisir

25 nov. 201425 nov. 2014

ton canot n'est pas comme les beneteau auxquels je pense.
en plus la il est question de bateaux neufs on n'attend pas la meme chose d'un bateau a 5000€ que d'un a 35000 ( estimation meme longueur neuf chez benet)

26 nov. 2014

au dernier salon du nautisme de paris je me suis arrété sur les chandeliers des bénéteau....ben ça rassure pas, c'est du vrai chewing-gum!faut pas compter sur eux pour éviter de partir à la baille..... pour la coque j'ai pas assez de connaissances; en fait ils font ce qui correspond à la demande, des mobile-homes sur l'eau pour 8 jours d'utilisation en mer(d’où peut être leur autre branche mobile-home sur terre?)

26 nov. 2014

et si les chandeliers n'arrivent plus à retenir la filière tu fais comment?

26 nov. 2014

bon, je dois être le seul alors à m’être déjà agrippé au chandelier plutôt qu'aux filières .
Merci pour ce cour némo 1, tu as raison, les chandeliers ne servent qu'à maintenir les filières et rien d'autre

Peut être, tout simplement, parce qu'il reste des béotiens qui sont encore persuadés que ce sont les chandeliers qui retiennent les filières... :-D :litjournal:

Il me semblait que adav29 évoquait un problème de sécurité...

:mdr:

De rien, c'était un plaisir. :alavotre:

26 nov. 2014

tu diras cela à la famille de l'équipage de Rafiki.

25 nov. 2014

De ce que je sais, les normes de construction sont pré-définies par des règlements Européens; et les US imposent des règles qui sont souvent plus drastiques; AMHA tout le reste est du domaine de la rumeur => les Beneteau, Dufour ..etc... sont solides; la différence se fait sur le "marketing" avec les plans, aménagements, double-barre & co.
Cependant, on a le droit de trouver son bateau de 25 ans toujours aussi super :-)
Enfin, au delà du résultat opérationnel juste à l'équilibre, l'entreprise à 500 M€ de fonds propres et capitalise +/- 1 MM€au cours de 11.5 €; c'est pas si mal, en 2008, le cours avait connu un plus bas de 5.8 € :-(.

25 nov. 2014

J'ai eu la surprise d'en voir un paquet en baie de Sydney. S'ils étaient aussi mauvais que certains semblent le supposer, ils ne se vendraient pas là bas.

Ecumeur, les sherif et consort on des varangues en tasseaux stratés au mat et pourtant il a du s'en vendre!!!
Pour revenir à beneteau, a part le marketing, tu fais une étude de marché et là tu t'aperçois que les bateaux passent leur temps au ponton!!Alors Beneteau n'est pas prêt d'aligner un de leur modéle dans la Rte du Rhum.

26 nov. 2014

le seul bateau de série en catégorie rhum est un 40.7; modèle qui a gagné sa catégorie à la sydney hobart.
ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas garder un œil avisé et réaliser verifs et entretien sérieux et réparations dans les normes pour ceux qui ont des paquets qui ont des quilles "high profile" comme on dit aux états unis de milles par mauvais temps. je parle de la serie 36.7 et.
ce ne sont pas des joshua

25 nov. 201425 nov. 2014
25 nov. 201425 nov. 2014

ca c'est l'argument logique et massue...mais faut etre tout de meme de mauvaise foi pour le mettre en avant.
d'autre part pour repondre a la question(alu ou acier) la solidité a la mer et au temps n'est pas une question de materiaux

25 nov. 201425 nov. 2014

ha ben ca alors, je repondais a xabia , et il a tout effacé :jelaferme:

25 nov. 2014

Avant d'etre plus ou moins bon ou mauvais, ils sont avant tout moins cher dans leur catégorie. C'est surtout ce critère qui fait qu'ils se vendent (encore)

25 nov. 201425 nov. 2014

De toutes façons Bénéteau se fout complètement de votre avis. :langue2:

Ce qu'il l'intéresse, c'est le marché américain.

Avec une enveloppe de 100M$ il se retrouve avec Rec Boats Holding sur les bras avec dans l'escarcelle Winns et quelques autres bien implantées là-bas.
Du coup, ils sont maintenant propriétaire d'une usine à Cadillac.

Ce qu'ils veulent, c'est le marché des vedettes open. Ils ont plus de 80 produits à proposer pour les loisirs nautiques (pêche, plongée, balades).
Et je viens de lire que là-bas, 95% des bateaux neufs achetés font moins de 8m.

Ils veulent la clientèle des jet-skis en proposant des carènes capable de tracer un angle droit manettes à fond !

Côté nouveauté voile, l'Océanis 60, bateau idéal pour un couple.

Quand je pense qu'on vient de passer un WE à 5 sur un 10m !
On a rien compris !

Tapez-vous les 17 photos du diaporama, et parlons-en !
"Océanis 60 ? Parce que la vie se joue à 2 !" (j'me dépêche de déposer) :mdr:

www.beneteau.fr[...]anis-60

25 nov. 201416 juin 2020

"De toutes façons Bénéteau se fout complètement de votre avis.

Ce qu'il l'intéresse, c'est le marché américain."

Vraiment?

25 nov. 201425 nov. 2014

Tu peux faire une modif ? Tes chiffres datent d'un an.
Au dernier exercice c'est 22%.

C'est un début.
Les premiers pas sur le marché américain c'était en 2010.
72M€ en 2012, 102M€ en 2013, 145M€ au dernier exercice.

Le rachat cette année de Rec Boats Holding est événement stratégique majeur pour eux aux US : du coup, B hérite d'un réseau de 200 distributeurs d'un seul coup.

25 nov. 2014

Et ils embauchent 470 salariés pour renforcer l'usine de Cadillac.
Quelle est leur stratégie en France ?

26 nov. 2014

Vendre ceux produit aux USA ? :mdr: :mdr:

26 nov. 2014

Tu ne crois pas si bien dire : synergie entre les sites de production US (à destination de l'Europe) et Français (à destination des US).
Leurs bateaux neufs se croiseront à bord de cargos.

26 nov. 2014

Pour sûr : subir sans sourciller les manutentions portuaires, est la preuve implacable de la qualité de l'échantillonnage. :acheval:

26 nov. 201426 nov. 2014

Quand je pense qu'il y a encore ici des innocents qui sont persuadés que ces bateaux sont incapable d'effectuer une navigation hauturière...

Ce que tu décris est bien la preuve du contraire :pouce: :litjournal:

Quoi? Beneteau roule en Cadillac!!!

26 nov. 201426 nov. 2014

Bénéteau c'est le marché middle class:
Légère augmentation en Amérique du Nord ou il y a un semblant de reprise (autour de 3%) et où de nouveaux retraités ou de nouveaux cadres sups peuvent investir.
Stabilité en Europe comme dit plus haut c'est déja pas mal
Et pas grand chose dans les pays émergeants où les gens qui s'offrent un bateau neuf passe dans une catégorie plus élevée que Bénéteau.
En fait Bénéteau voudrait faire croire à ses potentiel clients qu'il vend du haut de gamme alors que c'est juste un produit accessible à ceux qui en on fait le choix.
C'est pourquoi dans un post récent je m'étonnais du dimensionnement du gréement et de quasi toutes les pièce des nouveaux Océanis (charnières etc....) je m'étonnais aussi du manque de "sens marin" des Bénéteau neuf (manque voir absence de mains courantes, pas de couchette de mer avec toiles anti roulis pas de sangle de maintient dans la cuisine etc...)
Si Bénéteau s'adresse à une clientèle qui souhaite sortir en mer à la journée et par beau temps avec un maximum de confort à bord pourquoi pas mais si il vendent leurs produits comme des bateaux marins et sécurisants alors ce ne sera pas le cas sans de sérieux frais supplémentaires.
Mon bateau qui date de 1985 est plus largement dimensionné et certainement plus solide (échantillonnage des pièce, qualité des bois, des vernis etc .....) que l'Océanis 35 par contre lui est modulable et possède un cabinet de toilette grand luxe par rapport au mien.
Dans le cockpit de l'Océanis 35 on peut inviter 10 personnes pour un barbecue et on peut se déplacer sans se bousculer dans le mien on est calé à la gite et protéger des paquets de mer mais dès que l'on bouge on emmerde tout le monde et au delà de 6 il faut mettre des passagers ailleurs.
Pour le prix d'un Bénéteau neuf à mon avis il existe bien mieux pour un programme de voyage ou grande vacances en mer soit dans les occasions plus ou moins récentes ou même dans le marché du neuf .

Ceci n'engage bien sur que moi et n'est en rien une critique des (heureux ou pas ) possesseur de Bénéteau

26 nov. 201426 nov. 2014

"Bénéteau c'est le marché middle class" :mdr: :pouce:
Merci, elle est bien bonne.

Le groupe Beneteau ne construit pas que des barcasses de gueux...

Tiens, pour rire et rester en France, va donc jeter un œil sur ce que fait CNB...
:litjournal:

26 nov. 201426 nov. 2014

Je ne suis pas persuadé que les profits du groupe Beneteau soient issus de la production de masse "pour les gueux ou les mi-gueux".

Les productions sur mesures et autres bidules pour saoudiens sont autrement plus juteuses et là, avec ton M€, tu fais un peu "pièces jaunes". :litjournal:

26 nov. 201416 juin 2020

D'ailleurs, un bon nombre de chantiers ont fermé leurs portes durant le plus fort de la crise.
Depuis un an, de nouveaux chantiers ont fait leur apparition.

Le marché du Yacht de prestige, se compte en mètres.
C'est ainsi que le chantier Italien Azimut en 2013 avait plus de 2900 mètres de yacht en commande ! :mdr:

26 nov. 2014

Exact.

Pour info, CNB, c'est environ 4,5 MF de résultat net...

26 nov. 2014

En fouillant un peu, je découvre que le chantier Piriou à Concarneau, ancien chantier consacré à la pêche (thon) se lance aussi dans le gros yacht.
Il s'agit d'un navire de 76' à vocation scientifique et pédagogique.
Longues traversées en milieu extrême. -50°C.
Coque acier doublée de superstructures en alu.
Le chantier s'était diversifié dans l'offshore puis dans l'action de l'état en mer.
Des navires polyvalents et robustes ils savent faire.

Par contre, il ne faudra pas l'aménager comme un bateau de pêche ! :mdr:

26 nov. 201426 nov. 2014

Bénéteau ne s'adresse pas à une classe mais à un marché.
Plus haut, je précise que le marché (du neuf) porteur aux US est celui des moins de 8 mètres. Bénéteau développe donc une stratégie commerciale qui s'adresse à ce marché.
De plus, c'est le bateau à moteur qui est leur cible là-bas.
Il y en aura pour tout le monde.

Plusieurs versions, plusieurs motorisation et donc plusieurs budgets, pour une même carène qu'elle soit sundeck, sportdeck ou spacedeck.

En rachetant Rec Boats Holding, ils sont maintenant propriétaires d'une petite grappe de constructeurs d'envergure diverse qui ont chacun un réseau bien en place dans le domaine de la vedette.
De l'open au flyer et maintenant au MC (de 10 à 15m qui se vend très bien en Europe), le rachat de cette holding lui permet de couvrir une gamme complète de 5 à 15 mètres.
Et il se récupère le réseau de chacune des boîtes.

Regarde ces liens qui sont les boîtes rachetées à travers la holding et tu comprendras tout.
Que du moteur !
(En fouillant sur le net, tu en trouveras d'autres)
www.fourwinns.com[...]/
www.wellcraft.com[...]/
www.glastron.com[...]/

26 nov. 201426 nov. 2014

Des bateaux à 1million d'euros ne sont effectivement pas des bateaux mddle class . par contre des bateaux à 150 ou 200 K€ ce sont des bateaux qui s'adresse à des gens qui sont souvent plus très jeunes qui on fini de payer leur résidence principale qui on ou pas de résidence secondaire et qui font partie de ce qu'il communément admis d'appeler la middle class. Les classes plus hautes tapent en règle générale sur du plus haut de gamme alors que les gens moins favorisés restent sur des budgets de l'ordre de 10 ou plusieurs K€ mais rarement au delà de 100

26 nov. 2014

Il ne faut pas croire que ces yachts de prestige ne sont pas soumis a la concurrence parce qu il s agit de construction a l unite meme si l acheteur est saoudien; cette conrrence est meme farouche; donc pas si juteux que ce que l on imagine; interessant pour le chantier car assure un grand nbre de jour de prod et contribue a l image du chantier

26 nov. 2014

achtung. projets en cours et non contenu du carnet de commande...

26 nov. 2014

CNB est border line.
Il fait partie des bons.
Mais pas des grands.
Pour info, le CNB 76 se vend 2,5 à 3M€ (gréement carbone).
Ils en sortent 1 tous les 6 mois, plus le tout venant ! ...

A comparer aux chantiers allemands du grand yacht de luxe qui affichent un CA de 3 milliards € pour sortir 24 bateaux !
Soit une moyenne de plus de 100M€ le morceau.
Je te laisse imaginer le résultat net global.
CNB n'est pas dans la même cour.

26 nov. 2014

Je navigue souvent sur first 21.1. J'ai eu l'occaz de voir le remplaçant le first 20 à une dernière expo en septembre. Ben, ils ont tiré sérieusement sur la cam ! Et dans tout, coque, insubmersibilité?...gréement...etc. J'veux bien que l'on progresse dans les matériaux, mais ça fait léger quand même en rapport aux anciens !
Puis avec des bénefs annoncés ainsi, ils pourront peut-être mettre une bande anti UV sur leur génois... :scie:
N'y a t'il pas les gros clients "Ricains" machins truc...et les autres...

26 nov. 2014

@Mery,déjà tu t'es fait avoir ,il y avait les 21.7 et toi il t'ont refilé un 21.1 !! :mdr: :mdr: :mdr:

28 nov. 2014

211...sans point. La aussi, chez Beneteau... on se plante... :oups:

26 nov. 2014

Attention ....Beneteau ne fait pas que des bateaux!!

26 nov. 2014

@Dulcinea "Qu'en est-il des autres chantiers, Bavaria, Dufour, Hanse, Amel etc ?".

C'est pas la journée de la gentillesse mais je me sens de bon poil ! :heu:

Hanse : Fora Marine avait connu une progression insolente en 2013.
Le contreplaqué est un marché de niche.
Cette année, présentation au Nautic de le 3ème version du RM 35. Le succès de ce modèle semble même étonner le groupe.

Amel : en phase avec le prévisionnel. 15 bateaux sortis. CA 20M€. Effectif constant 130). Recherche d'une clientèle plus internationale. Participations futures sur les grands salons (Brésil, Russie, Turquie, Allemagne, Suède ...) Ne craint pas les catas de croisière.

Bavaria : stratégie différente de Bénéteau : se contente d'une gamme réduite : quelques modèles sur le segment 10-15m construit au milieu de la Bavière. Vient de se faire lâcher par son actionnaire américain qui a préféré miser sur Nautitech (qui lui a un site proche de la mer !).

Dufour : ça va mieux ! Merci à la région Poitou-Charentes, au conseil général de Charentes-Maritimes et à la ville de La Rochelle pour le fonds de secours de 4M€ injecté dans la résine.

26 nov. 2014

HANSE=FORA MARINE???bizarre, vraiment bizarre ...... :litjournal:

27 nov. 2014

C'est bien : tu suis !

Double finger check ==>
Hanse : "rien de particulier" et 2 phrases sur Alubat disparues au cours de la manoeuvre.

26 nov. 2014

@ Yves Pour Bavaria à ma connaissance pas de problème avec l'actionnaire qui à ajouté Nautitech à son "portefeuille" mais pas échangé l'un pour l'autre

pour Dufour je suis pas d'accord non plus, il nous louait depuis 3 ans 4000m² en face de leur usine il viennent de partir 9 ans avant la fin du bail ...

26 nov. 201426 nov. 2014

Merci des précisions.
Pas toujours facile de s'y retrouver.
Les 2 hedge found, Anchorage Advisors LLC et Oaktree Capital, avaient acheté Bavaria et Dufour.
J'avais cru comprendre qu'ils s'étaient débarrassés du premier.
Or il semblerait que ce soit le second qui ait été mis sur la touche pour Nautitech.
www.usinenouvelle.com[...]N205361

Pour les 4000m2, ... ?
Dufour a déclaré être en phase avec son business plan.
Mais n'a donné aucun chiffre.
Peut-être qu'ils ont lâché de l'espace pour être en phase avec leur plan de relance homologué fin septembre 2013.

27 nov. 2014

Certains commentaires sur ce fil me font penser à celui-ci.

www.hisse-et-oh.com[...]oitures

Beneteau = Renault ?
Amel = Mercedes ?

27 nov. 2014

je dirais jeanneau benet bav hanse = peugeot renault
amel = toyota mazda
najad ou contest (par ex) = mercedes
???? rien = ferrari prosche aston martin

27 nov. 2014

Porsche = Dragonfly....

27 nov. 2014

Bien se souvenir que le marché français de la voile est moribond; Pour l'année 2013-2014, 513 voiliers d'origine francaise vendus en (ancienne) catégorie A, 108 en catégorie B... tous constructeurs français confondus, sur environ 80 000 existant: 0,8 %...
Chantiers étrangers: 112 en catégorie A, 33 en catégorie B, 0,2%...
L'opinion des plaisanciers français ne compte pas dans la stratégie de Bénéteau...

28 nov. 2014

La France est hors champ...tous les autres pays ont, eux compris que trop d'impot tue toute activité , par le haut: baissage de bras des entrepreneurs et par le bas: amoindrissement de la consommation des classes moyennes .
Un récent sondage indique que 70% des français sont favorables à l'ISF.
CCL: aucun avenir pour la construction de plaisance qui viserait le marché français...triste à pleurer.

28 nov. 2014

"La France est hors champ...tous les autres pays bla bla bla ..."

Tu as une vision de clocher : la France et le reste du monde ! :star2:
Tu as le droit de te faire plaisir.

Mais ce n'est pas comme ça que ça se passe.
Il y a 3 marchés de la plaisance bien distincts à l'international :

  • le marché US, de loin le plus important en volume et en CA. 88 millions de plaisanciers. En cette fin d'année, la courbe du PIB s'est à nouveau infléchie et tous les marchés plongent dans la déprime. Retour des emplois à temps partiel, des salaires au plus bas .... Les investisseurs reprennent leurs marques sur des marchés financiers à risque ... C'est mauvais signe.
    Le marché de la plaisance se porte à peine mieux qu'en Europe.

  • le marché européen, 36 millions de pratiquants. Inflation 0, démographie vieillissante, taux de croissance proche de 0, économie atone. Dans cette Europe, seules la France, UK et l'Allemagne s'en tirent sans trop de pertes.
    Marasme total en Italie et en Espagne, hécatombe des chantiers en Suède, parc bateaux en net recul en Norvège, récession et marché en sommeil aux Pays-Bas, ....

  • les marchés émergeant : Brésil, Turquie, Russie, .... Toutes leurs monnaies ont été chahutées sur les marchés et leurs importations s'effondrent y compris celle qui touche à la plaisance produite en Europe ou aux US.

Pour info, puisque tu parles (de manière à peine voilée) de l'impact de l'ISF, les seuls marchés qui se portent bien en France sont : celui du catamaran de voyage et du gros voilier de voyage comme Amel, Garcia, Outremer.
Marchés qui touchent justement ceux qui sont susceptibles de payer l'ISF.

Les carnets de commande sont pleins !

Mais si tu préfères ronchonner "la France, la France, la France ...", tu peux. :heu:

28 nov. 2014

"c'est justement parceque ceux qui ont des tunes se barrent...." avant de revenir un peu plus tard en faisant le dos rond à Bercy !

Tu noteras quand même qu'ils n'oublient pas d'acheter leur bateau en France avant de fuir ce maudit pays !
Joli cadeau d'adieu ? :heu:

C'est un peu comme H&O.
Y en a pas mal qui claquent la porte en gardant la main sur la poignée de porte au cas où ...
Ou pour un retour déjà programmé.

28 nov. 2014

Plus de 20 000 qui sont venus faire le dos rond à Bercy !
Pas mal, non ? :heu:
Et si tu peux citer des noms, c'est bien que cette transparence souffre maintenant d'indiscrétions.
Pour le reste, on échangera au bistrot ! :alavotre:

28 nov. 2014

Bon séjour en Irlande !
Tu vas découvrir ce qu'est devenu un pays qui s'est engouffré dans la séduction fiscale à tout crin.
La population le paie très cher aujourd'hui et peine à mettre la tête hors de l'eau.
De ce point de vue, il y a beaucoup de similitudes avec Jersey : des très riches et ... le reste.

J'espère pour toi que tu seras du bon côté.

28 nov. 2014

" les seuls marchés qui se portent bien en France sont : celui du catamaran de voyage et du gros voilier de voyage comme Amel, Garcia, Outremer" c'est justement parceque ceux qui ont des tunes se barrent..... :heu:

28 nov. 2014

je suis pas sur que pinault, mulliez et compagnie reviennent ensuite et fassent le dos rond à bercy; ceux qui y viennent ( à bercy) sont des résidents français avec des avoirs cachés à l'étranger ( ex gerard miller, le grand communiste, avec son compte en suisse....). et je ne parle meme pas des 30% d'étudiants français qui veulent partir, je ne pense pas que leurs futurs richesses créées à l'étranger reviendront en france); mais bon, là je suis hors sujet :heu:

28 nov. 2014

ton post va dans mon sens, les 20000 sont des résidents français, tu ne parles pas de ceux qui sont réellement parti; pas de soucis pour echanger autour d'un verre, je paye la première tournée yves (mais dépèches-toi, je pars vivre en irlande à partir de janvier ;-) sans intention de revenir à part pour les vacs mais sans claquer la porte d'heo)

28 nov. 2014

yves, en général dans tes posts tu es plus mesuré.ta vision de l'irlande date un peu, depuis 2007 il s'en est passé des choses là-bas!il n'y à qu'à voir le taux de croissance prévu pour 2014.... ça s'appelle faire des réformes tu sais, des trucs qui permettent des économies, de la vraie simplification, de faire venir (ou créer) des entreprises et donc du boulot plutôt que de faire fuir les richesses, de pas dépenser de tunes si il n'y en a pas,etc....) ;

depuis la crise est derrière (en tout cas là-bas) et le salaire moyen plus élevé qu'en france, sans parler d'autres indicateurs qui, là-bas, n'ont pas la couleur du beaujolais. je ne fais malheureusement pas (ou heureusement pas...) parti des très riches, ni même des justunptitpeu riches d'ailleurs (pas grave, c'est pas le pognon qui me fait avancer), arrêtes de croire qu'il n'y a que les riches qui partent;

je fais juste parti des milliers de petits patrons de pme à qui on crache à la gu.... à longueur de journée en nous comparant aux patrons (salariés avec parachutes dorés en cas de conneries faites) du cac40,des petits patrons à qui on prend tout sans apporter aucune aide (la démagogie c'est bon pour avoir des électeurs, ils vont pas se plaindre ces sal.... de patrons négrier), au contraire!

j'ai du fermer, par pour délocaliser bien évidemment, alors que ma boite était en pleine expansion, j'avais du boulot pour embaucher 7 salariés et je n'ai eu aucune aide (je n'avais droit aux aides que si je les embeauchais en cdd, aucune aide si cdi, va chercher l'erreur....et ne me parle pas du cice-pacte de responsabilité d'un montant de90 euros/mois pour un salaire (smic) qui coute à l'employeur environ 2400 euros, c'est sur que les petites boites vont embaucher avec ça, si en plus à coté on rajoute des taxes d'un même montant....) et je te rassure, malgré tout le pognon que j'ai donné à l'état et le peu qu'il me reste à l'heure actuelle je n'ai droit à rien , zero, nada;c'est ici qu'on me met la tete sous l'eau;

donc fort de ce constat je vais aller là-bas, pour remonter une petite entreprise, avec ma petite famille. Je ne me plainds pas, mais plutot qu'hurler avec les loups je préfère prendre mon avenir en main vu que je ne suis pas fait pour être salarié.

Et malheureusement, pour finir, mes emplois seront créé là-bas, pas pour m'en mettre plus dans les poches, mais pour pérenniser et développer mon entreprise, comme le font la majorité des petits patrons qui gagnent moins que certains de leurs salariés.

Mais si tu passes dans ce beau pays qu'est l'irlande, avec ses habitants si chaleureux, je boirai une guinnes avec plaisir avec toi, sans aigreur aucune :topla:

et ptet même que j'acheterai un bénéteau (non, je déconne)

28 nov. 2014

" les seuls marchés qui se portent bien en France sont : celui du catamaran de voyage et du gros voilier de voyage comme Amel, Garcia, Outremer" c'est justement parceque ceux qui ont des tunes se barrent..... :heu:

28 nov. 201416 juin 2020

L'impact économique global de la plaisance aux USA: des chiffres 2012 impressionnants: 121 milliards de $

28 nov. 2014

C'est toujours très difficile de sortir des chiffres sans comparaison possible.
Ton document parle d'impact économique : le restaurant proche d'une marina en fait partie, le marchand de fringues aussi.
C'est autre chose de parler de chiffre d'affaires de la plaisance.
Si on compare les plaisances US et Europe, de quoi parle-t-on ?

Exemple : le nombre de plaisanciers.
Dans certaines statistiques, en Europe, le touriste qui prend une navette pour découvrir l'Île de Groix pendant une journée, peut parfois être considéré comme un plaisancier comme on le ferait d'un propriétaire d'un bateau. Ce n'est pourtant pas la même chose.

En gros, d'après ce que j'ai pu lire ici et là, le CA de la plaisance US est (en gros et en large) le double de celui qu'on trouve en Europe (20 milliards vs 37 milliards) mais le plaisancier européen dépense plus que le plaisancier US.

28 nov. 2014

Je n'ai pas dit qu'il n'était pas intéressant.
Mais en l'absence d'un point de comparaison avec un chiffre qui concernerait l'Europe, j'ai du mal à le qualifier d'"impressionnant".
En valeur absolue, OK.
Mais en valeur relative ?

En revanche, ça me permet d'évaluer un "coefficient d'impact" de l'ordre de 3,3 à partir du CA.
Si ce coef est applicable à l'économie européenne, je peux en déduire que l'impact économique global en Europe est de l'ordre de 65 milliards €.

Mais à prendre avec précautions.

28 nov. 2014

Mais c'est justement pour cela que le document est intéressant. Il quantifie, ce qui est rare, l'impact économique du monde de la plaisance dont les emplois directs, indirects et induits, etc, pas simplement le CA de la plaisance...

28 nov. 2014

J'ai lu quelque part qu'au Brésil les taxes d'importation de bateaux sont dissuasives,c'est pourquoi Bénéteau a installé un chantier de production de bateaux à moteur.

28 nov. 2014

Exact.

28 nov. 2014

ça fait une bonne vingtaine d’années que les constructeurs autos allemands ont des usines aux états unis et ça n'a pas fait fermer 'usines en Allemagne

28 nov. 2014

Triste

29 nov. 2014

Le CA du Groupe Beneteau a chuté d’environ 20% depuis le début de la crise (Environ 1 Million d’€ en 2007/2008). Le dernier chiffre connu en 2013 est 815 M€.
Le résultat net de l’entreprise en 2013, (dernier chiffre connu) était de 0,0009 % du CA. On attend après la clôture de l’exercice 2014 les prochains résultats.
Sans être rabat joie, cela relativise un peu le côté triomphant du titre du post. La situation de Beneteau est donc fragile mais compte tenu des circonstances Beneteau ne s’en est peut être pas si mal tiré que ça.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

mars 2021