Grand Voyage. Réflexions philosophiques et démarche de projet

J'initie ce fil en faisant le constat que, la mauvaise saison arrivant, beaucoup d'entre nous font état de leur projet plus ou moins avancé de grand voyage (GV) ou mieux (pire?) de tour du monde (TDM). Cela me semble être le rêve ultime de tout navigateur, du débutant à l'initié hyper compétent. Je fais partie de ces rêveurs mais ma nature me fait vite quitter les rêveries pour entrer dans l'opérationnel. Je lis depuis plusieurs années maintenant les posts à propos de projet de GV et les réponses, pas toutes amicales, qu'elles suscitent. J'accumule de l'expérience sur l'eau, à mon niveau, je lis et je rencontre du monde. Ce faisant, notre projet (car c'est un projet de vie de couple) s'affine et je distingue mieux les points importants à franchir. Je souhaiterais soumettre à ceux que cela intéresse l'état de nos réflexions. Vous trouverez ci-joint une carte mentale qui résume les points que nous avons identifiés. Je vous le joints sous format Free Mind (logiciel gratuit de carte mentale) pour ceux qui voudraient jouer avec et au format pdf pour ceux qui ne veulent pas s'emm. à utiliser un nouveau logiciel. Le principe est d'identifier les points importants d'un projet et de les relier entre eux en les hiérarchisant. On voit alors se dessiner une carte qui prend en compte tous les éléments que l'on juge indispensables à la réalisation d'un projet.
Par exemple, au stade où nous en sommes de nos réflexions, les 4 axes principaux pour partir en GV c'est avoir un bateau, définir un budget, être compétent et définir un calendrier listant les dates auxquelles les différentes actions doivent être réalisées. Chaque axe est ensuite décliné en autant de points que nécessaire. En ce qui nous concerne, chaque point est repris et détaillé dans un fichier excel précisant la nature et le prévisionnel de l'action à mettre en place. Je ne le place pas en pièce jointe car je ne veux pas vous assommer avec trop de documents et certains éléments ne sont pas diffusables.
Pour mieux comprendre le contenu de la carte mentale, le projet est de partir dès la retraite de nous deux mais d'acheter le bateau avant pour avoir du temps pour le prendre en main et l'adapter à nos besoins.
Pour le financement, ce qui est listé c'est le champ des possibles, les pistes à explorer. Nous nous rendons au salon nautique de Paris cette année pour avoir des précisions sur certaines modalités de financement.
Pour les compétences, j'ai mis un feu vert pour les acquises, un orange pour celles qui sont en cours d'acquisition et un feu rouge pour ce que l'on n'a pas encore travaillé.
Une coche verte indique des compétences pour lesquelles une formation officielle a été validé.
Je partage ce document pour deux raisons:
1- Pour que vous m'aidiez à le compléter si vous voyez qu'il existe des aspects importants à prendre en compte avant de s'engager dans un GV que j'aurais oublié.
2 - Pour aider à la réflexion de ceux qui veulent entrer dans ce type de projet. Cela fait par exemple relativiser l'importance du choix du bateau. C'est souvent la première question que l'on voit poindre (Quel bateau pour un TDM en famille?) alors que ce n'est qu'un aspect du projet et peut être pas le plus décisif.

L'équipage
02 oct. 2019
02 oct. 2019

ça fait 15ans que je suis sur h&o ,et je n'ai jamais vu cette démarche
avec un tableau de karnaugh pour quelque chose d'aussi aléatoire que la navigation à voile ,c'est comme faire des tomates carrées pour en mettre plus dans un cageau .entre faire une transat en équipage
sur une année sabbatique ,et une projet de vie à bord en couple il y a un gouffre .
alain

02 oct. 2019

le chat va dormir pour être en forme quand tu vas être contrôlé :langue2:
chacun projette sa GV comme il l'entend, l'important est qu'il n'impose pas son point de vue sans accepter les conseils de ceux qui ont déjà hissé leur GV ... et pris quelques ris et même la bôme dans la tronche.
perso je trouve l'initiative de Christophe74 intéressante et lui au moins permet que l'on retouche son plan de GV en bordant choquant voir soyons fous en virant de bord sans péter les bastaques !
au fait Christophe, 74 c'est ton age ? parce que si oui on va se dépêcher d'étudier ton plan retraite :-D

03 oct. 2019

Non, 74 c'est le département! Mais j'espère toujours naviguer à 74 ans. Certains le font avec beaucoup de bonheur il me semble.

02 oct. 2019

Et pourquoi Madame ne passe pas aussi le permis côtier ? :reflechi:

:star2: :star2:

03 oct. 2019

Aucun intérêt. J'ai passé le côtier uniquement pour pouvoir louer un voilier lorsqu'on en n'avait pas ou maintenant pour louer plus gros que mon 20 pieds et ailleurs qu'en Métropole.

02 oct. 2019

Hello,
Heu...pourquoi pas ce genre de démarche, en effet...?
Pensez à vous y prendre très à l'avance pour trouver une assurance, quitte à signer un contrat trop tôt qui peut-être quelques mois plus tard ne sera plus proposé...c'est ce qui nous arrive en ce moment, et il ne nous reste qu'1 mois pour tomber sur une offre convenant à notre programme.
Pour le reste, j'imagine qu'une fois les objectifs atteints, vous serez plus que fin-prêts, il ne restera plus qu'à profiter... :scie:

03 oct. 2019

effectivement, beaucoup de post sur HEO font état de difficultés à trouver des assurances. C'est pourquoi cet item figure dans la carte.

02 oct. 201902 oct. 2019

Le grand voyage se fait sur un First 21.7 ?
Heu ... Ce qui est bien sur cette taille de bateau, c'est que les choses deviennent de suite plus simple !

Pour moi, la carte à tracer, ce n'est pas le chemin à parcourir, c'est celle des récifs à ne pas franchir.
Pour le reste, experience, experience, experience.
Il faut naviguer, beaucoup, dans des conditions variées, progressivement.

Le permis cotier est assez cher et ne sert à priori à rien (sauf à avoir un gros moteur d'annexe).
Il n'est pas nécessaire de passer le permis pour en apprendre le contenu.
Ca devient plus rentable si on veut passer en plus le hauturier.

Après, le grand voyage, c'est comme le petit voyage, sauf que l'on sait que le prochain port est très loin, et que l'on n'aura personne pour nous aider... Donc ca marche une fois que le petit voyage se passe sans soucis.


Dans mon cas, ca fait 8ans que je cherche à concevoir le "bateau idéal".
Ben une chose est sûre, je suis encore loin d'avoir l'experience pour savoir tout ce qu'il faut prendre en compte.
En gros, ca ne sert à rien de faire des plans, il faut aller voir... Et c'est peut-être l'étape la plus magique du voyage, finalement.

03 oct. 2019

Un GV sur un First 20 pourquoi pas mais pas pour nous! Il faut que l'on change de bateau et c'est justement un axe de réflexion.
Cette carte est un résumé de tout ce qu'il faut envisager à mon sens pour réaliser un GV. Tout le monde passera ou est passé par ces étapes pour le faire. Relisez la et vous retrouverez votre parcours car vous avez tous un bateau, que vous avez acheté donc financé et vous avez tous développé des compétences spécifiques pour pouvoir naviguer. Cette carte mentale est également un essai de réponse à ceux qui viennent sur HEO et nous interpellent sur la meilleure façon de partir en voilier au bout du monde avec femme, enfants, armes et bagages! Vous voulez le faire, soit, alors voici ce qu'il faut envisager. Ce peut être l'affaire d'une année si on y consacre tout son temps et son argent ou celui d'une vie.

03 oct. 2019

Dans cette "carte mentale", je ne vois pas deux chapitres qui me paraissent très importants dans l'optique d'un grand voyage et qui pour ce qui me concerne ont pris une place certaine dans toute la préparation = santé et administratif

il existe quantité d'ouvrages relatifs à cette démarche, souvent écrits par retours d'expériences, et dont l'à posteriori permet de relever certains détails que l'on oublie facilement sans cela
En matière de compétences, il existe aussi toute une gamme de formations tres bien faites dans la diversité des domaines ( diesel, electronique, meteo, sécurité, médical, et j'en passe - voir notamment "en face" chez STW ) et qui permettent de cadrer ces acquisitions de compétences dans un calendrier - ainsi que d'y rencontrer a chaque fois des gens qui sont dans la même démarche - donc tres enrichissantes.

"Le diable se cache dans les détails" - cet adage se vérifie bien souvent dans ce cadre là.
Et j'ai vu un certain nombre de cas de projets avortés ou écourtés à mi-parcours du fait de ces petits diables de détails !

Mais en cherchant bien, les sources d'information sur ce domaine relatif à la préparation d'un GV ne manquent pas, loin s'en faut.

03 oct. 2019

Effectivement, ce sont deux items à bien prendre en compte. Cela est certainement compliqué lorsque tu abandonnes un job et que tu ne bénéficie plus d'une couverture santé. Cela l'est moins si tu es retraité...... pour peu que tu n’aies pas trop de problèmes de santé cependant!
Pour la situation administrative c'est idem.
Pour les compétences à acquérir, il y a effectivement des stages très intéressants organisés notamment par STW. On y songe. L'expérience nautique est fondamentale aussi.
Tu as raison aussi de dire que le diable se cache dans les détails. C'est une de mes formules favorites et la raison d'être de cette cogitation!

03 oct. 2019

A chacun de mettre ses réflexions noir sur blanc comme il l'entend. Et de lui donner un nom malin, carte mentale, si on veut. Cela rend la chose plus magique et importante. Cela fait toujours bien.

En ce qui me concerne, j'appelle cela une liste des choses à faire. J'ai fait cela dans un Excel, une feuille par sujet, puis en tableau, chose à faire et sous-chose et sous-sous-chose... Avec un code couleur, ça remonte le moral pendant la préparation, j'aimais les feuilles devenues vertes.

Un tableau de marche, quoi.

03 oct. 2019

Ce n'est pas un nom malin, c'est le nom de cet outil. Ce n'est ni magique, ni important. C'est un outil comme une pelle ou une pioche. Si tu veux vraiment faire le malin tu peux aussi l'appeler une carte heuristique........
Chacun à sa technique et c'est très bien. Ce qui m'intéresse ce n'est pas l'outil que vous utilisez (encore que) mais les points qui vous paraissent importants à prévoir. D'après les réponses obtenues, assurance, santé, administratif semblent être importants.

03 oct. 2019

on peut même faire un joli "diagramme de Gantt" sous Excell, si on veut s'amuser à mettre des liaisons d'enchainement des tâches et un objectif temporel et se faire plaisir en même temps (si on aime Excell), ce qui est j'en conviens également, une part non négligeable de cette phase passionnante qu'est la préparation.
J'ai aussi eu mon tableau Excell ... comme beaucoup d'entre nous sans doute.

Le cahier à spirale avec le bic 4 couleurs est pas mal aussi .....

03 oct. 2019

Oui, j'aime bien les diagrammes de Gantt, je les ai beaucoup utilisés professionnellement dans la gestion de projets, ils sont très lisibles.

03 oct. 2019

Un diagramme de Gantt est aussi en cours d'élaboration. J'ai une pro à la maison qui me fait ça très bien!

03 oct. 201903 oct. 2019

Je fait des listes papier bic que je biffe au stabilo couleur à mesure. Je n'ai aucune vision avec un écran, étonnamment je me retrouve plus dans mon joyeux bordel.

03 oct. 2019

idem pour moi, tout au stylo, mon frère est plus "word" et autres logiciels Excell
Je m'y retrouve également, tant que personne ne décide de ranger derrière moi...
En pleine prépa aussi, j'ai devant moi au moins 5 feuilles annotées, raturées, découpées parfois...beaucoup de trucs dans la tête, aussi, donc des nuits parfois compliquées!
Et encore, je n'ai pas mis le sujet sur le site... :heu: :mdr:

03 oct. 2019
03 oct. 2019

Installé pour voir Free Mind
Fichier trop ancien pour cette version de Free Mind
Code erreur.

03 oct. 201903 oct. 2019

Si cet outil a une vocation plus large que simplement votre propre préparation, alors pour moi, il manque un aspect essentiel :
- naviguer, et acquérir de l'experience.

-> On ne se lance pas dans l'achat d'un bateau si on n'a pas navigué avant, et confirmé l'intérêt, la patience et la résistance que l'on a, ni tant que l'on a pas bien compris ce à quoi correspondait la navigation, et les différents bateaux et façon de naviguer (entre multi de course, un ULDB, un voilier de croisière, un cata de charter, un vieux gréement, un fifty, un trawler, et une vedette, ca n'a un peu totalement rien à voir comme façon de naviguer)

-> On ne se lance pas dans un grand voyage si on n'a pas confirmé nos acquis sur des sorties à la journées, puis des circuits cotiers, puis des traversées et séjours loin du port.
(bon, je dis ca, mais ma première nav en tant que capitaine, je suis parti pour une nav 3fois plus longue que tout ce que j'avais jamais fait avant, et en solitaire ... Mais j'avais été bien progressif jusqu'alors ! :D )

Après, on peut aussi larguer les amarres et viser directement le Beagle, mais ... Il est possible de devoir s'arrêter et faire demi-tour avant d'avoir fait 10% du voyage.

Bref, un énorme point dans cette liste consiste à naviguer, beaucoup, aussi bien sur le bateau des autres que sur le sien.
(après, ca dépends aussi de ce que l'on entend par Grand Voyage ... Honfleur -> Le Havre par temps calme au moteur, ca demande moins de préparation :D)

03 oct. 2019

Cet outil n'a que pour vocation de se préparer au mieux pour vivre et naviguer à l'année longue sur un voilier. En ce qui nous concerne, nous sommes justement dans l'accumulation d'expérience sur différents bateaux dont le nôtre et sur différents plans d'eau (Léman, Bretagne sud, côté d'Azur, Grèce, Guadeloupe, Nouvelle Calédonie). Nous sommes sur le chemin maïs très loin d'avoir l'expérience nécessaire pour affronter toutes les situations (voir les feux rouges encore très nombreux dans le chemin des compétences) Encore une fois, cette carte mentale n'a pour unique objet que de lister et organiser les points importants pour s'embarquer dans un GV.

03 oct. 2019

quand on en est là ,le voyage est déjà commencé ...
:aurevoirdame: :doc:
alain

04 oct. 2019

Notre raisonnement est un peu à l'inverse de ce que je peux lire sur certains posts.

La seule expérience de voile de ma compagne est un stage Glénans de 7 jours. Pour ma part j'ai fait beaucoup de côtier mais jamais de grandes nav hauturières.

On est en cours d'achat d'un voilier (relativement préparé). On le prends en main et le mettons à notre sauce pendant 4 mois dans un port d'attache.

Puis on démissionne et on largue les amarres pour 1 an et demi autour de l'atlantique.

La partie technique (électronique, moteur, sécurité, météo...) sera abordée pendant les 4 mois de préparation. La navigation/ manœuvres les week-end pour dégrossir.

Puis une fois parti, tout s'affinera petit à petit et chacun prendra ses marques. Il y aura obligatoirement des hauts et des bas pendant le voyage. Par contre, à la fin, nous aurons une idée plus précise sur ce que ça signifie de vivre sur un voilier.

Après ce voyage, on pourra se projeter sur du plus long terme. Est-ce que l'on essaye de construire une vie en grand voyage? Est-ce que finalement on est bien à terre et on garde les navigations pour le week-end et les vacances? Beaucoup de questions qui, sans avoir essayé, sont sans réponses.

04 oct. 2019

Bon, l'hiver approche?
Que de question…
Je remarque que les primo-partants, ont des têtes et des comportements de vainqueur et que ce qui naviguent, on un profil modeste.

04 oct. 2019

la différence vient peut-être du fait que

celui qui part naviguer sans se poser trop de questions est sans doute inconscient des risques qu'il prend alors que le primo-partant qui a étudié les moindres détails de son futur tour du monde connait ces risques, lui !

l'un fera son Grand Voyage sur les océans et l'autre son Grand Voyage dans sa tête.

l'un nous le raconte après l'avoir fait, l'autre avant de l'avoir fait.
l'important est que les 2 soient contents de leur Grand Voyage !

04 oct. 2019

Souvent le primo partant réfléchit tellement qu'il ne part jamais.
Nous en connaissons tous!

DT...

04 oct. 201904 oct. 2019
04 oct. 2019

Pour info, ma femme c'est amusée, avec les peintures des murs, oh!! combien millimétré, et grâce à internet, et bien au bout de 2 ans, souvent bateau a vendre et divorce, pour des TDM endiablés!!!

04 oct. 2019

"Et comment fait-on quand on ne connait pas tout ça ?"
Questionne le primo visiteur.
Ben, comment "y f'saient avant ? questionne le suivant .
"Surtout que si tout ça tombe en couille" claironne le retardé.
Et "peuchaire" le ressenti! s'écrie le dernier, Marseillais des quartiers Nord, ayant baissé la tête au bon moment pour échapper à la rafale.

J'ai appris, hier que Kessel, avait fait de Monfreid son meilleur ami.

04 oct. 2019

de mémoire Kessel et de Monfreid se rencontraient du fait de leurs fonctions et certainement s'appréciaient réciproquement mais ne défendant pas toujours les mêmes intérêts, pas sur qu'ils aient été les meilleurs amis du monde.
à confirmer ou infirmer ...

en rapport avec le fil : si les candidats au Grand Voyage en voilier lisaient de Monfreid au lieu de Voiles et Voiliers ou les fils de Hisse-et-ho il y aurait beaucoup plus de monde sur les mers et moins sur les pontons :-p

06 oct. 2019

@CLK : oui bien sur Fortune carrée et autres récits, Kessel à enquêté et écrit sur Monfreid qui est un bon sujet d'écriture, de plus ils se croisent en tant que journalistes, écrivains (Kessel incite Monfreid à écrire ses aventures) et sur le terrain de la diplomatie et de la politique dans les pays de la corne de l'afrique mais la vie, les aspirations et les choix politiques de Monfreid à la fin de sa vie ne correspondent pas vraiment à la morale et aux choix de Kessel, je réagissait juste au poste de Darwin disant que Monfreid devint le meilleur ami de Kessel, mais bon je peux mal interpréter cet aspect et cela n'a pas grande importance, ce n'est pas le sujet du fil.

05 oct. 2019

Un livre a lire : Fortune Carrée Joseph Kessel
Il évoque largement la vie de Monfreid

05 oct. 2019

Je serais tenter de dire, heureusement que la terre est ronde, cela limite les possibilités !!!! je deviens philosophe ?

05 oct. 2019

Procrastination ?

05 oct. 201905 oct. 2019

Démarche intéressante , disons que planifier ou écrire sur un papier ses projets et la liste des choses à faire , aide souvent à les mettre en exécution pour avoir une vision mentale plus claire de notre chemin futur . D'autant plus dans le domaine du voyage à la voile , vu que il y a quand même plus de paramètres à maîtriser (manœuvre, navigation, entretien, météo et autres connaissances . Donc en général ça prend forcément pas mal plus de temps que si on veut partir en voyage sac au dos ou à vélo logiquement . Mes périples à vélo en Europe et en Asie par exemple se sont préparés assez vite , avec à peine 1 mois de réflexion avant de me decider, et 2 semaines maxi de prepa avant de le mettre à exécution . Et plus on fait ce genre de voyage, plus la préparation est rapide .
Par contre je pense qu'il faut aussi laisser le champ a plus de liberté , de spontanéité et voir au fur à mesure suivant les aléas des circonstances, parce qu'en réalité , on n'est jamais prêt complètement , d autant plus pour ce genre de voyage
ou de choix de vie , et ceux qui attendent d'être prêt à 100 % ne partent jamais en général . Ce qui traduit plus souvent que la peur, la "raison" ou les attaches terrestres (relationnelles, financieres ou autres) l'ont emporter sur la passion et le rêve , ce qui peut être un peu dommage.
Vu que la préparation de ce genre de projet est donc plus longue en général , logistiquement et en expériences,( à moins d'être né dans le monde des voileux depuis gamin) , il me semble que la majorité des voyageurs au long court à la voile sont plus souvent des retraités ou proches de la retraite, et que le nombre de jeunes navigateurs est souvent pas mal plus réduit . Et dans ces derniers s'ils partent en couple par exemple , souvent le périple prend fin s'il y a un nouveau moussaillon a bord, et le bateau roots trop petit !

Pour ma part j'ai préféré me tester progressivement et reflechir ensuite jusque-là , sans de suite foncer sur un achat. Donc des périodes de navigations, tests, perfectionnements sur les bateaux d autres, de cours particuliers avec deux moniteurs skippers y a qques années, un stage de voile croisiere de base, louer qques fois un deriveur leger, et d'expériences accumulées , un peu comme toi.
Alterné avec des périodes de voyages a velo ou backpack ,périples plus free style et simples, sans attaches ni de contraintes de bateau a gerer, que je continue parfois .
Mais a un moment, il faut se lancer si on veut vraiment essayer, et en general quand le bon moment est arrivé, on le sait, on ne se pose plus trop de question, c est une evidence naturelle.
Ca me semble aussi logique que plus le choix de bateau sera simple et modeste, et le nombre d equipage reduit , plus la mise en application peut etre rapide, et on continue a se perfectionner sur le tas au fil du parcours, parcequ on a pas d autres choix. Les aleas meme de la voile, mer, meteo, font que c est une adaptation constante au fil des milles, et non un plan rigide , ce qui est d ailleurs preferable et plus libre a mon avis

05 oct. 2019

Bonjour à tous, étant moi-même en préparation pour le GV, ce sujet m'intéresse particulièrement. À mon avis, le plus important, c'est d'être à l'aise sur un bateau donc acquérir de l'expérience. Une fois qu'on a ça, on peut commencer à réfléchir sur le bateau qui conviendra le mieux à nos attentes et au GV, ce n'est qu'ensuite qu'on peut commencer à l'équiper virtuellement afin de voir si notre budget conviendra.
Christophe, ton diagramme est intéressant mais à mon avis pas assez détaillé car il faut un minimum d'équipement, voici quelques points importants : gréement, garde-robe (voiles), mouillage et amarrage, sécurité et survie, santé et pharmacie, motorisation, énergie, instruments, outillage, pièces de rechange, confort et divertissement ... et l'entretien de tout ça. C'est en tout cas ce que j'essaye de faire et ça fait déjà environ 3 ans que j'y travaille, je suis maintenant à la retraite depuis 2 mois et ma préparation touche maintenant à sa fin, le départ approche.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (130)

Bien fini ?

mars 2021