Golden Globe (4)

Quatrième épisode : Les jours difficiles

fait suite à celui-ci: www.hisse-et-oh.com[...]globe-3

lien tracking: goldengloberace.com[...]racker/

L'équipage
28 août 2018
28 août 201828 août 2018

On va démarrer avec le gréement de fortune d'Are le Norvégien, qui a démâté à 400 milles au Sud de Cape Town...

Rien de nouveau à cette heure, mais son tracking en temps réel dit qu'il avance à près de 4 nds dans la bonne direction ! Probablement grâce au courant.

:-)

28 août 201828 août 2018

Incroyable, le temps de checker, il est effectivement sous gréement de fortune !
Chapeau Monsieur ARE !

twitter.com[...]4190976

:bravo:
Ben moi je suis prête à parier qu'il va trouver le moyen de repartir...

28 août 2018

il va repartir, mais direct vers la Norvège une fois le bateau réparé, je suppose. il a quitté la course
de l'info ici : goldengloberace.com[...]asting/

29 août 2018

Ils viennent de se croiser tout près avec Uku... ! ils se sont pas vus ?
C'est la nuit en bas ?
On en saura plus dans un moment sans doute.
:tesur:

29 août 2018

A un moment, ils n'étaient plus qu'à 2 milles l'un de l'autre, mais Are a indiqué qu'il n'avait pas besoin d'assistance et Uku a poursuivi sa route.

:-)

29 août 2018

Bonjour,

çà devrait répondre à la question de Skywalk dans son fil sur qu' est-ce qu' un marin compétent!

Gorlann

29 août 2018

Le deuxième et dernier français en course Loïc Lepage est en passe de décider d'une halte au Cap pour refaire de l'eau. Il abandonnerait donc sa place dans le classement et passerait en catégorie Chichester.
Cette course devient réellement éprouvante.

29 août 2018

Oui, bizarre son histoire d'eau... il dit qu'il n'est pas sûr d'en avoir assez pour atteindre l'Australie : il devrait pleuvoir d'ici là quand même ?

29 août 2018

En dehors du cas de Are dont l'abandon est clairement lié à son avarie, les autres abandons semblent, au moins en partie, relever d'un moral un peu en berne. Il est sans doute plus facile de parler des problèmes matériels que de ses propres faiblesses. Je ne leur jette pas la pierre car c'est sur l'épreuve que l'on se découvre. Seul me semble-t-il l'australien qui a abandonné le premier a évoqué une atteinte à son moral.

29 août 2018

C'est probable. D'ailleurs, même VDH a dit qu'il ne savait pas comment il allait réagir aussi, n'ayant jamais passé autant de temps en mer en solo. Ce sera encore plus vrai quand ils auront passé la "gate" de Tasmanie, parce qu'après c'est tout le Pacifique et le Cap Horn en suivant...
Les vacations téléphoniques hebdomadaires avec le PC seront encore plus importantes ! Chaque fois, Don leur demande si la HF fonctionne et ils sont très heureux de pouvoir communiquer entre eux, plusieurs fois / jour ! Sauf Loïc d'ailleurs qui signale que ça ne fonctionne pas sur son bateau, ce qui doit bien participer à son "spleen".
Are par exemple, a dit qu'il communiquait beaucoup avec des stations russes (il parle le russe couramment) qui font même le relais avec ses proches. Très important pour le moral.
Les deux Mark, bien que très loin l'un de l'autre, ont pu communiquer longuement, dernièrement.
VDH n'en a pas reparlé, mais il avait indiqué dès les premiers jours qu'il était en relation avec un réseau de radio-amateurs.

29 août 2018

Ce sont surtout je crois des paramères psychophysiologiques qui vont peser. Il y a une accumulation de fatigue et de stress qui finissent par miner le bonhomme sans qu'il s'en rende vraiment compte. La qualité de la nourriture intervient aussi très sensiblement. Le passage du Horn sera vécu comme une délivrance et presque comme le retour à la maison.

29 août 2018

A propos de qualité de la nourriture, je suis étonnée que personne ne parle de pêche et de cuisine... c'est pourtant un des plaisirs des longues traversées, quand le temps s'y prête évidemment !

Don pose la question chaque semaine mais aucun ne répond en détails.
J'avais déjà fait part de mon étonnement à propos des choix de ravitaillement...

29 août 2018

peut-être pas dans l'esprit course que de pêcher? ça doit être beaucoup plus le cas sur la longue route.

29 août 2018

Moitessier et Robin kj et nigel tetley n ont pas souffert de la soif a ma connaissance?

29 août 2018

En course ou pas, il faut manger quand même !
Ils vont pas passer 8 mois les écoutes entre les dents...
:-p

29 août 201829 août 2018

si ils n'ont pas la pêche cela confirmerait les préoccupations de Gradlon !

au sujet de Lepage, il a du ne prendre que de la bouffe déshydratée et a oublié la flotte !

Moitessier ... oui mais il avait un gros stock de lingettes !

29 août 2018

Lingettes, moi pas comprendre :lavache:

29 août 2018

Que des bonnes nouvelles dans les derniers tweets !

twitter.com[...]fficial

Sauf pour Susie, complètement engluée dans un large H, et c'est pas fini...

29 août 2018

Flora, est-ce que tu aurais des infos sur le temps qu'avait mis Izabel pour passer sud de l'Afrique et de la NZ ?
On ne l'avait suivie qu'après.
;-)

29 août 2018

Je viens de chercher sur son bouquin... mais elle est fâchée avec les dates exactes la belle Izabel !!!

Tout ce qu'elle indique, c'est qu'elle a quitté Rio fin décembre et qu'elle était le 19 mars entre Tasmanie et Nouvelle-Zélande, à ce fameux point (46°19' S - 156°44 E) dont elle est allée chercher l'antipode au large du golfe de Gascogne l'année suivante en octobre, avant de redescendre à Gibraltar et rejoindre Sète d'où elle était partie deux ans avant...

A propos de Bonne Espérance, qu'elle a passé très au large, elle évoque... "des vagues géantes, suivies de calmes plats et des courants contraires... la température de la mer est très chaude, 25°, alors que celle de l'air tourne autour de 14°".

:-)

(puisqu'on en parle, il faut qu'elle aille au Brésil régler des affaires familiales, mais elle aime pas l'avion, alors elle va faire l'A/R de Lanzarote en solo toujours sur son Romanée).

29 août 2018

Merci, flora.
:pouce:

30 août 2018

Et Igor et son Endurance 35 ?

Voilà, la traduction de sa dernière conversation téléphonique d'avant-hier (du Russe en Anglais) :

www.facebook.com[...]1288119

:-)

30 août 2018

Où il souligne l'importance de l'artimon pour équilibrer le bateau et son confort, à l'intérieur, quand c'est rock@roll dehors...

Encore 3 océans à traverser, comme il dit !
Son élocution en Anglais était laborieuse, c'est bien que Don le fasse s'exprimer uniquement en Russe !

30 août 2018

Plein de sagesse et de sérénité cet Igor
Il a compris qu'il fallait vraiment ménager son bateau pour arriver au bout d'une telle aventure. Pas la meme approche que Philippe Péché.
Il à l'air de dire que le Norvégien était trop toilé raison pour laquelle il a dématé

30 août 2018

Oui et ce matin, un bon répit dans les 40e qui ne rugissent pas toujours... bien heureusement.
VDH est sous spi !
Are dit qu'il a pu envoyer un bout de GV en plus, peu de vent.
:-)

30 août 2018

Igor souligne la supériorité d'un hydrogenerateur sur une éolienne. Je n'ai pas trouvé le type d'hydrogenerateur qu'il utilise mais je pense qu'il doit remorquer une hélice aerogen.

30 août 2018

Probablement un modèle existant déjà en 1968!!!!

Gorlann

30 août 2018

Je sais que VDH à un Watt and Sea

30 août 2018

c'est intéressant de savoir si ça fonctionne bien car jusqu'à maintenant ça fonctionnait correctement sur les voiliers de course qui vont à des vitesses incomparables aux nôtres (enfin au mien en tous cas)

30 août 2018

Bonsoir,

j' ai un Aqua4gèn qui fonctionne très bien, commence à débiter à 3,5 nd et à 6nd je n' arrive pas à consommer autant qu' il débite.

Gorlann

30 août 2018

Le W&S est sur-dimensionné pour VDH qui n'a pas de pilote électrique, même avec sa BLU qui ne doit fonctionner qu'épisodiquement. D'un autre côté il n'y a pas vraiment d'alternative fiable, j'imagine que l'hélice est une bec de canard donc pas d'alternateur d'arbre possible.

30 août 2018

VDH se sert régulièrement chaque jour de la BLU, pour la météo et les vacations avec les autres participants et ses contacts à terre...
Comme tous les autres, sauf Loïc qui a du mal, essentiellement pour un problème de langue je crois, il dit qu'il ne comprend rien !

30 août 2018

Ca n'est pas contradictoire avec ce que j'ai écrit : il passe beaucoup plus de temps à écouter qu'à parler, et c'est en émission qu'une BLU consomme beaucoup.

30 août 2018

Bonsoir,
Depuis environ huit ans que le W&S cruising est commercialisé on a pu se rassurer sur sa capacité à fonctionner sur des voiliers "normaux"????
En ce qui nous concerne 30000 NM parcourus avec depuis de 2011 nous ont pleinement satisfaits.

31 août 2018

Watt and Sea , Iridium ... en cas de besoin, dessalinisateur pour certains, balises détresse, cartes synoptiques par BLU, et sur la carte la trace comparative de suhaili et de Matmut ...
ce n'étais peut être pas mieux avant mais ça devait être plus dur :whaou:
le coté "retro" de la GGR est un peu surfait, risquant de discréditer le concept et de ne pas déchainer les passions alors que l'idée de départ est assez bonne.

31 août 2018

Pour le moment... les jours sont faciles pour la plupart !

Are le Norvégien progresse bien vers Cape Town sous son gréement de fortune, auquel il a ajouté une antenne de secours pour la BLU ! Il a croisé un cargo qui lui proposé son aide, mais il a décliné, pas nécessaire. Son moteur fonctionne, il s'en servira pour la dernière approche. Bien aidé par vent et courant favorables !

A l'avant, VDH est au près tranquille, entouré d'oiseaux...
Mark le Hollandais se dit "heureux" au près aussi, mer paisible.

A l'arrière, Mark l'Australien indique que son ARIES barre sans discontinuer depuis deux mois. Il faut lire ses messages, il prend son pied !

La direction de course a recruté une dizaine de volontaires supplémentaires pour aider à suivre les concurrents et les suiveurs, gros succès sur les réseaux sociaux anglophones.

Aujourd'hui, Christophe a fait un topo en Français pour expliquer toutes les fonctionnalités du site. Comme je connaissais déjà, j'ai pas écouté jusqu'au bout, mais ça peut intéresser les non anglophones ?

www.facebook.com[...]1281319

31 août 2018

Encore un Beaufort cassé ! le 3e dans cette course...
Celui de l'Endurance 35 de l'italien Francesco, le pauvre !

Il ne sait pas encore s'il va se diriger vers le Brésil et abandonner ou Cape Town pour le remplacer et continuer.

Christophe explique tout ça ici en Français :

www.facebook.com[...]9017417

31 août 2018

Finalement Yann et Eve n'avaient peut-être pas tout à fait tord...

www.hisse-et-oh.com[...]-galere

:jelaferme:

31 août 201816 juin 2020

Antoine Cousot sur le point d'arriver à Rio où il a RV avec un médecin (épaule en vrac et orteil blessé).
Dommage, son bateau était prêt pour les mers du sud... particulièrement content de sa timonerie fermée !

31 août 201831 août 2018

oui cette histoire de régulateurs qui décime les rangs des concurrents c'est désolant :tesur:
il serait intéressant de faire un fil non seulement sur la solidité des différents modèles mais aussi sur leurs performances. un régulateur avec une très bonne mise au point, des améliorations en fonction des conditions de course et une parfaite connaissance du système peut faire gagner au moins 5% de SOG ce qui est énorme dans la GGR (jusqu'a 15 jours d'écarts entre 2 concurrents) et apparemment tous ces grands marins ayant pour la plupart l'expérience des courses au large seraient prêts à dépenser une fortune en pilote éléctrique avec gyro et calculateur ou prêts à prendre à leur bord des barreurs top niveau mais ont complétement zappé l'importance du régulateur sur cette course ... sauf le vieux renard qui s'est échappé :langue2: et dont les autres ne verront plus que la queue ... avec de bonnes jumelles :mdr:

31 août 2018

Ils sont encore 10 en course, dont le jeune irlandais Gregor, 32 ans, en 3e position avec son ketch bien préparé, un régul Hydrovan (comme VDH) et un moral inoxydable... Il a appelé aujourd'hui, j'ai pas tout compris parce qu'il cause vite avec un accent terrible.
Il a subi aussi un knock-down dans la même zone que le Norvégien qui a démâté, dans 50 kts avec des vagues énormes et une mer très très confuse. Rien cassé... tout va bien pour lui, il a choisi le bord vers le Sud.

01 sept. 2018

le bord vers le sud le met dans une bonne veine de courant pour remonter nord est. je le vois bien prendre la deuxième place, loin derrière VDH, durant cette traversée de l'indien.

31 août 2018

Knock-down qu'est ce que ça veut dire? Bateau couché ou tour complet ?. Si c'est un tour complet sans rien casser, on est pas loin du miracle.

01 sept. 2018

ça veut dire couché, comme sur un ring de boxe.

01 sept. 2018

Voilà, comme dit vannina : couché.
Si tour complet, ils disent "three sixty" 360...
C'est ce qu'a fait Are, après avoir été couché plusieurs fois auparavant, d'après ce qu'il a dit.

Je sais pas traduire exactement "knock-down" ?
On dirait "mât dans l'eau" ?
Chaviré ? mais c'est pas assez précis...

01 sept. 2018

Comme dit Vannina : au tapis.
;-)

01 sept. 2018

En réalité, il y a une gamme de situations plus ou moins dramatiques. De la moins à la plus dévastatrice:
Le knock-down, ou "au tapis" ou "couché", le risque est surtout de voir partir les hommes de quart à la mer s'ils ne sont pas saisis avec des longes courtes.
puis le 360 degrés latéral: le bateau est roulé par une grosse déferlante.
Enfin il y a sancir le bateau se fait submerger en plongeant dans la vague qui le
précède, soulevé par la vague qui le suit souvent déferlante. Le bateau peut être dans certains cas faire un "grand soleil" ou 360 degrés longitudinal.
Dans ces deux derniers cas le démâtage est quasi certain et le désordre dans le bateau indescriptible si la situation n'a pas été anticipée au moment de la préparation.
Le bateau doit être fermé et étanche dans la très grosse mer évidemment.

02 sept. 2018

Dans la longue route, Moitessier semble obsédé par le fait de sancir. Il explique qu'il avait optimisé son bateau pour limiter ça. J'ai jamais compris pourquoi.... Sur des houles longues, ca me semble bien moins probable que de se faire rouler....
Désolé du hs, mais le sujet est trop interressant...

03 sept. 2018

Je viens de constater en faisant quelques recherches que la définition originelle du verbe sancir, n'est pas chavirer par l'avant, faire un grand soleil ou cabaner mais plus simplement couler sans chavirer en étant submergé par la vague. On peut sancir au mouillage. C'est la description de Moitessier dans Cap Horn à la voile et les exemples qu'il prend qui ont fait évoluer le sens de ce verbe que j'ai repris en prolongeant l'erreur.

voir le bouquin "une fois suffit"

avec la passage super où le charpentier du bord s'applique à faire les avants trous pour les vis qui doivent tenir le nouveau roof pour remplacer l'ancien disparu dans la culbute.

ils y sont retournés et ont sanci de nouveau ...

02 sept. 201802 sept. 2018

Dans la littérature,avant 1960, sancir était un sujet de débat.
Avec la vitesse des multi c'est devenu "cabaner".
;-)

02 sept. 2018

"Moitessier semble obsédé par le fait de sancir."C'est parce que peu auparavant un ketch, "Tzu Hang" avait sanci en approchant le Cap Horn.

En 1973, Tabarly avait prévu un bouclier en alu sur PD VI pour protéger le barreur dans les 40èmes. Il n'a jamais été monté du fait qu'il s'était rendu compte de son unitilité.

09 sept. 201809 sept. 2018

Oui la version originale doit être en Anglais, pour savoir quelle est l'expression anglaise traduite par "sancir" ? j'ai pas trouvé...

www.patagonia2009.com[...]it.html

Voilà... il suffit de chercher : vive Wiki !

"Approaching Cape Horn, the yacht was pitchpoled by a rogue wave."

en.wikipedia.org[...]Smeeton

pitchpoled : chaviré cul par dessus tête...

Pitchpoling is the most dangerous way a boat can capsize.
Pitchpoling occurs when the bow buries itself in the wave ahead while the wave behind lifts the aft section up and over.
;-)

01 sept. 2018

Sur le site, on peut accéder aussi à un autre spécialisé dans la photo, Flickr, une mine avec toutes les photos des concurrents, de très bonne qualité, sur lesquelles on peut zoomer pour voir le moindre détail, comme celles de la réplique du Suhaili, de l'Indien Tomy qui marche super bien !
On n'en a pas encore parlé ici, il fait honneur à Sir Robin !
D'ailleurs ce dernier sera en direct avec Don cette semaine, si ça en intéresse certains ?

www.flickr.com[...]stream/

01 sept. 2018

Encore une intéressante session de Q & R animée par Don :

www.facebook.com[...]0704325

Où on apprend que Francesco a pris la décision de faire route vers le Brésil (régulateur Beaufort cassé) et donc d'abandonner.

Aussi que Don a l'intention de courir la prochaine GGR 2022 sur un Joshua new look made in china !

01 sept. 2018

Avec l'Estonien Uku sur un Rustler 36 aussi, qui vient de franchir le 20°E, ils sont maintenant 4 dans l'océan indien : VDH, Mark Slats, Gregor et Uku.

(pour info, Suzanne / Nehaj est devant Mark, sensiblement à la même latitude. Probable qu'elle ait les mêmes conditions dont Mark se plaignait : peu de vent, contraire et brume épaisse).

02 sept. 2018

Va doucement, Jean-Luc, c'est tout bon !
600 M d'avance...
:pouce:

02 sept. 2018

plus de 800, non? en rapportant les positions des deux premiers et en mesurant avec google maps, j'obtiens 1525 km ...

02 sept. 2018

Je ne sais pas si cela à déjà été discuté ici mais sur la page fb Don McIntyre parle longuement des régulateurs d'allure et pourquoi certain cassent. C'est très intérréssant.
S'il y a retournement les anglais diront généralement "roll(ed) over"

02 sept. 2018

Are à deux heures environ d'atteindre Cape Town sous gréement de fortune !
:pouce:

02 sept. 2018

Je n’ai pas suivi ce sujet, mes excuses pour ma question peut-être idiote : j’ai lu que certains ont cassé leur régulateur d’allures, mais est-ce que les pilotes auto électroniques + vérins sont utilisés sur cette course ?
Si « non », pourquoi ?
Si « oui », pourquoi certains ont tout de même opté pour des régulateurs d’allures ?

02 sept. 201802 sept. 2018

Les régulateurs existaient, pas les pilotes electriques, il y a 50 ans...
Cette course va permettre, j'espère de les fiabiliser et les vulgariser.
;-)

02 sept. 2018

bjr
il semble qu'il y ai beaucoup de probleme avec les régulateurs d'allure ,
ma question
il me semble ou alors j'ai mal suivi et veuillez m'excuser si je me trompe mais aucun des concurrents n'ont un régulateur d'allure cap horn .
ce régulateur mis au point par yves Gélinas semble pourtant tres solide et performant (Gélinas s'est retourné et le régulateur était toujours la )
pourquoi avoir fait l'impasse sur ce modèle ??

cdlt

02 sept. 2018

@ahuinuivoile
Je me pose la même question

03 sept. 2018

Aucun dans la GGR, mais au moins deux concurrents de la Longue Route en ont un, comme on en a parlé dans le fil dédié, rappelé par thé vert.
;-)

03 sept. 2018

peut-être pour une simple raison commerciale de ne pas prendre le risque d'équiper les bateaux de ce genre de course et de voir 2 à 3 concurrents devant abandonner parce qu'ils ont mal utilisé ou cassé leur pilote dans des conditions de mer dantesques et que la seule chose que leurs clients potentiels retiendront c'est que 2 à 3 cap horn ont obligé des concurrents à abandonner la GGR ou la longue route alors que dans l'absolu ce sont de très bons régulateurs pour un usage normal couvrant 99% des choix de navigation de leurs clients.

Beaufort doit légèrement se mordre les doigts d'avoir tenté l'aventure :tesur:

perso j'aurai obligé tous les concurrents à se construire son régul "Moitessier" avec des morceaux de cagettes et de chambre à air et on aurait bien vu si les conditions de course étaient les mêmes qu'en 1968 :langue2:
Nanard avec un Hydrovane il faisait 2 tours 1/2 et avec un Aries et un Watt and Sea il tournerait encore :-D :acheval:

03 sept. 201803 sept. 2018

Le Norvégien Are est arrivé sain et sauf à Cape Town par ses propres moyens.
Photos impressionnantes des dégâts suite à son 360° il y a une semaine à 400 nm au Sud.

www.facebook.com[...]079491/

www.facebook.com[...]079466/

www.facebook.com[...]746072/

www.facebook.com[...]412780/

:bravo:

03 sept. 2018

Le CR à l'arrivée :

"REPORT from STEVEN BENTLEY ..Cape Town Port Control officer..ARE WIIG Arrived 23h06 local time, skipper in good health,has been sleeping at sea, yacht has severe hull damage internally, cannot continue. Will do immigration process on Monday weather NE 2 knots, ARE enjoying a beer, and talking to Norwegian TV...
THANKS to MRCC Cape Town for standing by and Steven Bentley and his team for the same and meeting ARE at sea to guide ARE into port...GREATLY APPRECIATED. ARE had NOT declared a DISTRESS nor requested any assistance but was greatly comforted by knowing all rescue services were watching and GGR was managing.
The Pics and this short report are from PETTER MULLER how met ARE at the Royal Cape Yacht Club.
ARE was very happy with it jury rig deck attachment and said that he was glad that it was built before departure. Broken off mast next to it. Partially damaged porthole above it. Cracked deck, popped out porthole and repairs. ARE said that the cracks and damage on this starboard side went right through the boat. He has seen this type of damage before in his work: when boats on the dry fall over onto cement. He said he was hove-to starting doing repairs, standing in the companionway with the vice on the top of the companionway, no warning etc, boat got lifted up and then dropped down (fell off the wave Steven said) Mast was broken in at least in two places.
His self-steering broke twice in 2 days. His self-steering broke earlier this year too, he said: “Three times…” He had only 20 hours motoring as the remaining fuel was contaminated. he fitted his emergency inflatable Echomax radar reflector at the back of the boat after mast lost."

03 sept. 2018

Oui et contrairement à ce que j'espérais, il ne repartira pas, beaucoup trop de graves dégâts à son bateau.
Il dit que c'est comparable à un bateau qui tombe de son ber au sec... il sait de quoi il parle, c'est son boulot.
:lavache:

03 sept. 2018

Un coup de chapeau à Are qui s'en est tiré sans assistance.

03 sept. 2018

Et Antoine est bien arrivé hier à Rio... mais entier !

www.facebook.com[...]443231/

03 sept. 2018

Je fais un copié-collé du dernier CR général in French... pour les ultra-allergiques à FB !
:-p

"Le week-end a été très intense pour la flotte de le Golden Globe Race 2018 ! Avec l'arrivée d'ARE WIIG à Cape Town en Afrique du Sud et celle d'ANTOINE COUSOT à Rio de Janeiro, ce sont deux marins de la course qui mettent fin à leur ambitieux projet, l'un sur casse matérielle (démâtage lors d'un 360 dans une grosse vague) et l'autre sur blessure (épaule et pied).

C'est triste mais c'est le lot de cette course autour du monde, en solitaire et sans escale, sans moyens modernes de communication. Cela montre à quel point le challenge est difficile, même pour les mieux préparés. Heureusement, le sens marin de ces skippers leur à permis de se mettre à l'abri sans encombre. De son côté, FRANCESCO CAPPELLETTI (catégorie Carozzo) a finalement pris la décision de se diriger vers le Brésil (après le bris de la partie basse de son régulateur d'allure).

Devant, la course continue...et de quelle manière ! toujours lancé dans un bon flux de nord-ouest, JEAN-LUC VAN DEN HEEDE dispose ce matin de 900 milles d'avance sur son premier poursuivant ! MARK SLATS est en effet tombé dans un trou sans vent ce week-end et a vu sa vitesse considérablement chuter, en plus d'être obligé de zigzaguer au près vers la route directe. Même punition pour Gregor MCGUKIN, plus douloureuse même puisque l'Irlandais est toujours au ralenti ce matin.

Et il pourrait rester englué encore un moment... Il a vu son avance sur UKU RANDMAA et ABHILASH TOMY fondre de façon spectaculaire. Tous deux sont portés par un puissant courant de près de trois nœuds et le vent souffle au trois quart arrière...des conditions idéales pour la vitesse. L'Indien affiche même une moyenne hallucinante pour un lourd bateau de la GGR ces 4 dernières heures. Près de 10 nœuds (9,7 exactement) sur sa réplique de Suhaili !

Derrière, il est question de vitesse également. La dépression attendue s'est abattue sur la deuxième moitié de la flotte et SUSIE GOODALL file enfin à près de 6 nœuds...et dans la bonne direction. « WIND ALL NIGHT » (du vent toute la nuit) s'enthousiasme-t-elle dans son dernier message. L'Anglaise doit être vraiment soulagée, même si elle reste ce matin en bordure d'une zone de haute pression. Heureusement pour elle, un bon vent arrive par l'arrière.

Il pousse déjà TAPIO LEHTINEN, MARK SINCLAIR, IGOR ZARETSKIY et LOIC LEPAGE, étalés en hauteur sur une même ligne, l'Australien et le Russe légèrement en retrait. Et dans ce groupe qui ferme la marche, le plus rapide ce matin est le Breton LOIC LEPAGE (6,3 nœuds), qui tire fort sur son Nicholson 32, le plus petit bateau de la flotte. Il doit y prendre beaucoup de plaisir, lui qui a attendu le vent si longtemps !

Dans le même système météo, la vitesse d'ISTVAN KOPAR interroge...0.8 nœud...c'est anormal. A moins que les informations météorologiques soient légèrement erronées. Il se trouve actuellement sur les modèles en limite d'une zone de haute pression. Il y est déjà peut-être tombé en réalité...

Christophe"

03 sept. 2018

Va doucement, Jean-Luc, c'est tout bon !
900 M d'avance...
:pouce: :pouce:

03 sept. 2018

Dans un tweet, il se félicite d'avoir raccourci son mât de 1,50 m...
C'est l'Anglais Robin Davie qui lui a racheté l'ancien, il est en train de le gréer aux Sables d'Olonne.

03 sept. 2018

En faisant ça il perd dans le petit temps mais il gagne en couple de redressement ( enfin, ça dépend s'il l'a raccourci en haut ou en bas ...). :reflechi:

03 sept. 2018

Y'en a qui l'aurait rallongé, le mât, mais lui, il connait le grand Sud !
:pouce:

03 sept. 2018

Avec un mat raccourci donc une GV réduite par rapport aux autres Rustler, il va plus vite ! C'est pas un marin, c'est un sorcier. :reflechi:

03 sept. 2018

Pas que la GV, le Génois aussi !
;-)

03 sept. 2018

Dans la première partie de la course, jusqu'à ce qu'il casse son régulateur, c'est Philippe Péché qui était en tête et VDH se posait des questions... vous vous souvenez pas ?
:heu:

03 sept. 2018

Il a probablement un spi de brise, et un geneeker. Ca compense. Et dans le baston il sera plus tranquille.

03 sept. 2018

D'après son dernier message, c'est plutôt GV arisée et trinquette...
à 6 nds, il doit y avoir du vent.

Le message de VDH

Extrait de la dernière vacation radio de Jean-Luc :

03/09/18

" Bonjour à tous,

Je suis dans l’océan Indien un peu au nord de l’île Crozet. Je me souviens que lors de mon premier tour du monde j’avais pu discuter avec des chercheurs français qui étaient sur l’île aux Cochons, île faisant partie de l’archipel Crozet mais cette fois je discute avec des gens plus au nord.

Sinon je me sens un peu seul, c’était plus sympa quand Philippe Péché était là. Hier j’ai réussi à avoir un contact avec Mark Slats mais les autres sont trop loin et je ne les entends pas.

Le ciel est très nuageux sans soleil le jour ni étoile la nuit. Les vagues sont assez fortes et longues avec des creux d’environ 4 mètres, mais elles ne sont pas dangereuses. De temps en temps elles éclatent sur le bateau, il vaut mieux sortir avec le ciré.

Ça faisait deux jours qu’on avançait sous trinquette et 2 ris, j’ai remis un peu de toile ce matin et on marche avec 1 ris. On avance prudemment en faisant de l’est à hauteur de 38/39 °, donc à peine dans les quarantièmes.

Bonne semaine à tous et rendez-vous la semaine prochaine ! "

03 sept. 201803 sept. 2018

il ne casse rien, a une avance de 900nm, ne se plaint jamais et rigole de tout pendant les vacations ... la dérision a des limites ! il faut le mettre hors concours, lui donner une médaille + un titre honorifique et on ne s'occupe que de vrais concurrents !
*
lecture du dernier fil de Flora : "... les autres sont trop loin et je ne les entends pas" et "... on avançait sous trinquette ... On avance prudemment ... Bonne semaine à tous et rendez-vous la semaine prochaine ! ..."

euh là c'est limite foutage de gueu.. :mdr:
que fait l'arbitre ! ça mérite carton rouge et 3 courses de suspension :policier:

03 sept. 2018

Trop fort VDH, c'est vraiment un super navigateur. Il est largement au dessus du lot.
Si pas de casse, ce sera le vainqueur, j'en suis convaincu depuis le départ de cette "épreuve" d'endurance. :bravo: :bravo:

03 sept. 2018

oui mais il pousse le bouchon un peu loin ! alors que la moitié de la flotte sancit, knock down et que les mats tombent, il dit que lorsqu'il sort sur le pont dans les 40° il doit mettre son ciré :langue2: il a peut-être trafiqué sa balise et est en train de faire le tour de Corse ... à l'envers par les 3 caps :-D

04 sept. 2018

Pire que ça, il s'est maquillé en vieux pour faire la nique aux autres :-)

04 sept. 2018

J'ai parié aussi sur lui dès le début... mais il faut pas oublier que dans son option de descendre tout droit à partir du Cap Vert, au lieu d'incurver vers le Brésil, il y a une (petite ?) part de chance... c'est là qu'il a commencé à creuser l'écart. Mais Péché était là aussi pour aiguillonner.

On peut afficher la route complète sur la carto, mais c'est pas très lisible parce qu'il n'y a pas les positions intermédiaires.

Maintenant il a un système météo d'avance, quand derrière ils sont restés englués dans des bulles de molle tout à fait inhabituelles sous ces latitudes, il a continué à bénéficier de bon vent !

:bravo:

04 sept. 2018

On a dit plus haut qu'il échangeait beaucoup en BLU avec des associations de radio-amateurs sur les conditions météo. Tous les concurrents peuvent le faire mais il me semble que VDH le fait systématiquement et trace sa route avec ces infos qu'il actualise régulièrement. On est pas loin du routage.
Expérience, préparation sûrement mais aussi grosse réflexion pour tout optimiser en restant dans le règlement.

04 sept. 2018

si en plus il a énormément de chance, il se fait router par les ours et les pingouins de la banquise et il jette ses peaux de banane dans son sillage, c'est clair => carton rouge et interdiction de course au large à vie :non:

04 sept. 2018

bjr

dans cette epreuve , seul VDH et Péché ont une experience de plusieurs TDM , en solo ou en équipage , dans ce genre d'épreuve ,hormis la chance ou malchance météo ou avarie , seule l'expérience compte ,(si ils avaient eu tous le meme bateau , et le meme temps,et aucune avarie , seul les plus expérimenter gagnerais quand meme )
il était donc normal que l'un des 2 soit leader et gagne surement cette course ,y'a pas de quoi s'en étonner .
péché ayant eu la malchance d'une avarie, c'est vdh (si pas d'avarie majeure) qui arrivera le premier .

cdlt

04 sept. 2018

Bonjour,

VDH le plus expérimenté, c'est sûr, mais pas le seul, tu n'as pas bien regardé le profil des autres concurrents !

Péché a moins d'expérience que certains autres...

04 sept. 2018

La route est encore très longue,...... pour tous

04 sept. 2018

Oui...

Vous allez dire que je mélange tout à nouveau, mais un coup d'oeil sur SailCloud en zoomant sur la zone 35-40 S est très instructif !

maps.sail.cloud[...]vent/19

Pour parler des deux seules femmes :
- Suzanne/Nehaj est toujours bien dans sa Longue Route, entre VDH et Mark Slats (elle est partie bien avant des USA)

  • et la petite Susie dans la GGR, sur le même bateau que VDH, a enfin mis le turbo après avoir eu beaucoup de mal à s'extraire des petits airs... (j'ai cru un moment qu'elle allait jeter l'éponge et s'arrêter au Cap, mais non !) :bravo:
04 sept. 2018

Je suis persuadé, sauf casse, qu'elle ira au bout. Conviction acquise en écoutant ses vacations.

04 sept. 2018

Bien d'accord.
A propos de mât, je crois que le sien est traversant, il repose sur la quille de son Rustler 36.
A moins que je confonde avec un autre... ? :reflechi:

04 sept. 2018

impressionants les photos des fissures au niveau du hublot sur le bateau du Norvegien Are Wig.
Le choc a du etre extremement violent, je ne sais pas si c'est l'impact est lié au mat ou au bateau qui est retombé ou a l'impact d'une vague ?
Antoine Cousot si il le refaisait installerais un enrouleur pour sa voile d'avant. mark slat va "dérouiller" pour changer ses voiles d'avant il n'a pas d'enrouleur et a oublié ses gants !

04 sept. 201804 sept. 2018

Combien ça pèse un génois enroulé plein d'eau ?
Ont-ils étais volants et voiles de brise ?
En 68, les enrouleurs ?
:-D

04 sept. 2018

En 68 ils prenaient des ris avec des bomes a rouleau. En tout cas ça n'empeche pas VDH de dominer avec 2 enrouleurs (genois et trinquette). Ca doit certainement peser plus mais sur ce type de bateau je suis convaincu que ça ne change pas grand chose aux "performances" et ça apporte un tel confort....
Ceux qui n'en n'ont pas doivent parfois hésiter (fatigue, lassitude, flemme) à réduire ou renvoyer de la toile et vont finalement etre moins rapides.
De mémoire quand j'ai vu les bateaux à Falmouth, la plupart avait au moins un enrouleur, certains 2, d'autres (Susie Godall) un enrouleur de génois et un étai fixe pour une voile endraillée, Antoine Cousot et Philippe Péché pas d'enrouleur, VDH 2 enrouleurs c'est sure.

04 sept. 2018

Certaines ou certains d'entre vous auraient ils les fréquences HF où trafiquent les concurrents ?

04 sept. 201804 sept. 2018

Poser la question sur le site à Christophe, je suppose qu'il répondra ?
Il en est question de temps en temps dans les vacations, mais je n'ai pas entendu la fréquence exacte et il faut savoir à quelle heure aussi...

Tout en bas de la page :

goldengloberace.com[...]racker/

04 sept. 2018

" … Les participants possédant de bonnes radios HF SSB et sachant les utiliser ont un avantage énorme en recevant des données météorologiques précises et même en discutant avec des amis sur les informations météorologiques. Ce type d’information vaut potentiellement plus que les meilleures réglages de voiles et pourrait vous permettre de gagner la course après le passage du cap Horn. C’est autorisé dans le règlement. Ils ne peuvent accepter le ROUTAGE météo, c’est-à-dire “quelqu’un qui dirait au participant où aller pour obtenir les meilleurs vents”.… "

Lu sur le site GGR .
Comment distingue-t-on "données météorologiques" … "informations météorologiques" … "conseils météorologiques" et "ROUTAGE météo" ?
Existe-t-il un contrôle ?

04 sept. 2018

Il est difficile de différencier ces notions. Un coureur expérimenté qui connait les évolutions probales dans un rayon de 500 miles autour de lui et sur 3 jours et cela rafraichi toutes les 24h saura tracer la meilleure route possible.
La fiabilité et l'accessibilité des prévisions météo est sans aucun doute le point qui différencie le plus cette édition de la première il y a 50 ans.

04 sept. 2018

La difference c'est surtout la grande fiabilité des prévisions méteo actuelles car à l'époque ils avaient tous sauf Moitessier des radios SSB

04 sept. 2018

Oui, mais à la vitesse de leurs bateaux, ils ne peuvent pas vraiment esquiver le mauvais temps (ou la pétole !) dans la traversée de l'Indien et du Pacifique... tout au plus sont-ils avertis de ce qui va leur tomber dessus, ce qui est déjà pas mal !

Ce sera plus utile quand ils auront passé le Cap Horn, comme dit plus haut :
"pourrait vous permettre de gagner la course après le passage du cap Horn".

Mark Slats dit qu'il est en relation avec un RA d'Afrique du Sud qui lui donne des infos météo et fait l'intermédiaire avec sa girl-friend.

04 sept. 201804 sept. 2018

d'accord avec freychou gradlon et venturaR36, avec les prévisions BLU VDH et les plus expérimentés n'ont pas besoin de routage à terre pour ce genre de course, j'ai suivi la route de VDH jour après jour depuis le Cap vert en superposant les prévisions, le vieux renard sait parfaitement profiter des meilleurs conditions méteo et tous ces changements de cap ont été judicieux jusqu'ici (la route directe Cap Vert le Cap était une option qui demandait une lecture parfaite de la méteo, VDH et Peché s'y sont risqués et cela a été payant mais je comprend que d'autres aient choisi la sécurité de ne pas s'y aventurer ... après c'est sur qu'il reste toujours une part de chance même pour les meilleurs ... mais la part est plus grande pour les très bons que les moins bons !)

Pour répondre au post de Flora ci-dessus c'est vrai que à 6 noeuds on ne va pas éviter une grosse dep mais louvoyer entre les petites deps et hautes pressions comme le fait jusqu'ici VDH, si absolument, et comme j'ai aussi suivi Suzanne jour par jour depuis le Cap Vert je dois dire qu'elle n'a "presque" rien à envier à VDH sur l'interprétation des situations méteos.
les choix de route des concurrents est un des aspects les plus intéressants de la GGR et LR et apportent beaucoup d'enseignements à tous ceux qui font de longs voyages à des moyennes de 6 à 8 nds.

04 sept. 2018

Bonsoir,

c' est bizarre, mais j' ai souvent lu sur Héo qu' il était de nos jours possible avec les moyens de communications modernes de traverser l' Atlantique (est-ouest) en évitant "à coup sûr" le mauvais temps (voire d' après certains moins de F5), avec des bateaux de croisière "standard", et là, des navigateurs comme VDH ne pourraient pas y arriver?

Ne serait-ce pas "un peu" contradictoire?

Gorlann

15 sept. 2018

moins de force 5? Déjà que les alizées ça monte à force 6 régulièrement....

04 sept. 2018

Éviter à coup sûr, c'est sans doute excessif. Mais une transat est/ouest à la bonne période, c'est pas la même chose que naviguer au delà des quarantièmes. Il y a des grains mais ça ne dure jamais longtemps. Et effectivement, avec les moyens de communication modernes, on peut se positionner plus ou moins sud/nord pour avoir plus ou moins de vent. Mais à la bonne période, la météo est plutôt stable et il n'y a pas vraiment de surprise. C'est pas la même limonade dans les coins où VDH se promène.

05 sept. 2018

Transat Est/Ouest : par les alizés !

Je suppose que vous voulez dire la transat retour Ouest/Est ?

;-)

05 sept. 2018

Bonjour,

miles excuses , je me suis gourendé et voulais bien sûr écrire Ouest-Est.

Gorlann

05 sept. 2018

Loïc Lepage vient de confirmer qu'il fait route vers Cape Town pour s'y arrêter quelques jours. Il pense y être samedi ou dimanche.
Il souffre manifestement de solitude (sa radio USB ne fonctionne pas, ni l'envoi normal de SMS avec la direction de course). Il a pu recaler sa position grâce à un cargo, par VHF. Peu de soleil. Il n'a pas assez d'eau pour continuer. Mais il a l'intention de repartir une fois tout en ordre, en catégorie Chichester.

05 sept. 2018

Il y an50 ans aucun ne s est plaint de manquer d eau ?

05 sept. 2018

Les autres concurrents non plus, ils ont tous pu récupérer de l'eau de pluie à un moment ou un autre.
Loïc non, d'après ce qu'il dit, il lui reste 100 litres.
Il veut refaire le plein avant le grand saut...
Ce n'est pas la seule raison de son arrêt à Cape Town, il veut aussi checker le mât, le gréement, etc... il a été très impressionné par le knock-down d'Are, d'après sa dernière conversation avec Christophe.
Et faire fonctionner sa radio SSB aussi probablement, il ne peut communiquer avec personne, sauf par VHF.
Il a l'air un peu agacé par le règlement de la GGR concernant les communications... 1 appel/semaine à la direction de course, sans pouvoir connaître la position des autres. Christophe lui a donné des nouvelles uniquement de ceux qui ont abandonné.

09 sept. 2018

Ni du reste d'ailleurs.

07 sept. 201807 sept. 2018

Loïc Lepage vient d'arriver à Cape Town... attendu comme le messie apparemment ! Quelle organisation... Il devrait repartir dans 3 jours.

Le plus important :

"There are RCYC French speaking club members and a bar assistant who speaks French,
:-p

www.facebook.com[...]7523009

Philippe Péché prend l'avion pour la France ce soir-même. Il fait transporter son bateau par cargo jusqu'à Vigo.

Are a fait une conférence au Yacht Club, très apprécié pour son sens de l'humour.

:-) :-p

08 sept. 2018

"Jours difficiles", même pour Jean-Luc VDH.

BRUMEUX HUMIDITE MAXI!VENT WNW 30KT.PLUS DOISEAUX.SOLITUDE!TVB

Tous ceux dans l'océan indien sont remontés au dessus de 40°S.
Marc Slats a passé la nuit dernière à la cape.
Tomy avec la réplique de Suhaili est vraiment bluffant !

Susie vient de passer-Bonne Espérance à son tour.

09 sept. 2018

Francesco l'Italien sur l'Endurance 35 coque jaune sera bientôt à Salvador de Bahia, où il est attendu par un autre concurrent italien malheureux qui n'avait pas pu prendre le départ.
Il abandonne la GGR 2018, mais a déjà annoncé qu'il veut participer à la suivante en 2022 !

09 sept. 2018

Quelques chiffres. Nous en sommes à 71 jours de mer sur les 200 à 300 estimés. Knox-Johnston, le vainqueur de la première édition, en avait mis 313.
Sur les 17 au départ, 10 sont encore en course.
La route est longue mais qu'elle est dure.

09 sept. 2018

Il serait intéressant de comparer les vitesses ou les grands passages(Cap). Mais je n'ai pas d'info dessus.

09 sept. 2018

La première course n'a pas été tracée comme cette seconde édition l'est avec des balises.

09 sept. 2018

Le tracking de la Longue route regroupe tous les concurrents GGR et Longue Route, ainsi que les routes de Suhaili et Joshua.

maps.sail.cloud[...]vent/19

C'est assez parlant...

11 sept. 2018

VDH pas loin des langoustes!
il passe ce jour au sud de Saint-Paul (ïles Amsterdam et Saint Paul, TAAF) www.taaf.fr[...]nt-Paul

dans trois semaines en baie d'Hobart? quelque chose comme ça.

il dit dans sa dernière vacation que ça donne le moral de constater sur la carte qu'il se rapproche de l'Australie.
sinon tranquille, lecture, réparation têtière GV, entretien courant.

12 sept. 2018

Si on veut s'amuser à faire des comparaisons... mais uniquement avec SUHAILI, parce que JOSHUA ne figure pas sur ce tracking-là

:heu:

On voit sur celui de la GGR que :

  • la bande des 4 (dont la réplique de SUHAILI) a près de 3.000 NM d'avance sur Sir Robin !

  • que VDH est 1.200 NM en avant du premier de ce petit groupe, Mark Slats !!!

Pour vérifier, il suffit d'activer le petit carré "toggle ruler" tout à droite de la barre d'infos au dessus de la carte de tracking.

En clickant sur SUHAILI, on apprend que :

"Suhaili's 1968-1969 logbook positions have been transposed to 2018 for a July 1st start from Falmouth".

Autrement dit, la réplique de Suhaili a de l'ordre de 30 jours d'avance sur l'original, quant à VDH...

:jelaferme:

12 sept. 2018

comment expliquer que VDH ait déjà pris 1200nm sur le 2ème et qu'il continue à prendre de l'avance alors qu'il n'a plus aucune raison d'être à fond ? la chance et l'expérience n'explique pas tout, avez-vous d'autres explications techniques ?
peut-être l'occasion pour Gradlon d'ouvrir le chapitre 5

12 sept. 2018

Peut-être, certainement même, parce-que vdh est un compétiteur, et le seul qui pouvait lui donner la réplique était Philippe Péché, lui aussi un compétiteur, contrairement aux autres concurrents.

12 sept. 2018

VDH avait déjà 500 mn sur l'actuel deuxième au sud du cap grace à ses options dans la descente de l'atlantique. niveau af sud slats n'est pas descendu assez pour bien passer avec les courants, il perd du temps encore là.
actuellement il est aussi dit (par Don) que slats lève le pied avec son choix de ne pas prendre d'enrouleur (et son oubli de gants!)

péché aurait pu suivre mais il aurait peut-être aussi souffert de son option sans enrouleur : on en le saura pas, on sait simplement que les choix de péché (régul, barre etc) n'étaient pas optimum pour la course en question.

VDH est beaucoup plus régulier, a eu une trace plus directe, est passé au bon endroit au bon moment.
au moindre calme côté vent et mer il vérifie, anticipe les pannes, répare etc.
il a choisi des solutions robustes (mat, régulateur) et je suis persuadée qu'il a un bon réseau de radio-amateurs. tout était prêt, de son côté, du pinard au régulateur, pour bien vivre cette course.
il sait avancer sans mettre le bateau ou lui dans le rouge.

bref c'est épatant de maîtrise...

il peut lui arriver des ennuis, c'est encore long. un ofni est possible, une casse est possible. mais franchement ça serait injuste.

12 sept. 2018

En cherchant un peu...

radioamateur.org[...]dex.php

www.ouest-france.fr[...]5048678

www.pplmedia.com[...]1.lasso

Il semble qu'il y ait eu du rififi...

golden-globe-race.urc.asso.fr[...]

Il faudra attendre la sortie du bouquin que VDH est en train d'écrire...
:-p

12 sept. 2018

Tu as lu trop vite :
le site dont tu as mis le lien n'est pas l'équipe à terre de la GGR...
;-)

12 sept. 2018

Alors tu me trouveras parce que je les aime bien...
et comme qui aime bien... les traductions anglais/français sont à ch... je l'ai déjà signalé à Don&co !
Si j'étais libre, j'aurais déjà postulé...
Surtout qu'ils vont se payer un A/R Les Sables/Tasmanie à la fin du mois et qu'ils vont attendre là-bas le passage du tout dernier !
De toute l'Australie, c'est la région que j'aimerais le plus connaître.
:blabla:

13 sept. 2018

au niveau radio, il y a de quoi émettre puissamment pas loin de VDH envelopmer.blogspot.com[...]af.html

12 sept. 2018

:bravo:
Une étoile ne suffisait pas... oui très injuste ! fingers crossed, comme ils disent.

Il faut suivre la météo au jour le jour sur le tracking pour comprendre qu'il n'y a là aucun tour de passe-passe, que Jean-Luc n'est pas à fond en permanence et les autres en train de se rouler les pouces.

Suis pas sûre qu'il communique tant que ça en ce moment, c'est vraiment un "no man's land" le sud de l'océan indien, même pour les RA (y en a pas un sur H&O pour nous en parler ?).

Les RA n'ont-ils pas un forum ?

12 sept. 201812 sept. 2018

je ne suis pas du tout d'accord avec le point de vue de l'URC :
golden-globe-race.urc.asso.fr[...]

"Nous sommes intervenus auprès de 4 ministres et même du président de la République pour obtenir des autorisations exceptionnelles d’émission"
c'est quoi ce délire :-p
les participants ont une balise et un Iridium pour leur sécurité, le soutien moral et sécuritaire des émissions RA est du pur blablabla,

on est sur une course basé sur la GGR 1968 et on est déjà loin du compte, et IL FAUT respecter les règles de l'ANFR, sinon n'importe quel bateau de voyage va émettre sans autorisation pour un oui ou un non en invoquant des besoins de sécurité et de confort moral !

même si l'ANFR a dénoncé l'infraction "sans élégance et avec virulence" qui n'a d'égal que le jugement "abusif, sans élégance et virulent" de l'URC, à mon avis l'URC à tort et lance une polémique inutile et mal placée.
(je ne suis pas RA ni ANFR)

12 sept. 2018

aie tu as raison ! mais je ne suis toujours pas d'accord !
je sais je suis chiant :-p
j'ai changé GGR par URC, je casserai du sucre sur l'équipe GGR la prochaine fois :mdr:

12 sept. 2018

En plus de son indéniable suprématie, il y a eu un effet passage à niveau, dès qu'il ont passé le Cap, les 4 suiveurs ont été majoritairement au louvoyage quand lui tirait droit à bonne vitesse...
Distance, temps et hargne pour les punis.
;-)

12 sept. 2018

Pour tenter d'expliquer l'énorme écart de performances d'avec la première édition, il y a sûrement l'aiguillon de la compétition et le suivi comparé des routes qui permet à chaque concurrent de se positionner par rapport aux autres. Mais il y surtout l'optimisation des routes en fonction des prévisions météo. A l'époque on allait au plus court et l'on prenait ce qui vous tombait sur la tête (je caricature un peu).
Il y a aussi d'autres facteurs, plus discrets, mais tout aussi intéressants à analyser. Je pense notamment au fait que cette course, contrairement à la précédente, ne se déroule pas dans une vraie solitude. Le moral est "tenu" par l'idée que malgré leur isolement, ils restent reliés aux autres.

12 sept. 2018

A l'époque, comme tu dis Gradlon, il y avait les Pilot Charts. On n'allait pas au plus court, bien au contraire parfois.

Pour la descente de l'Atlantique par exemple, le "détour" en longeant à une centaine de milles la côte sud américaine était courant, contrairement à la route directe de VDH (il a dit lui-même que c'était un peu un pari). Tous les autres qui se sont retrouvés englués dans les H volages doivent le regretter...

Moitessier entre autres, en parle plus d'une fois dans ses bouquins.
On progressait de "petits carrés" en "petits carrés" en fonction du pourcentage de coups de vent probables...

12 sept. 2018

donc => expérience + choix matériels + lecture météo et courants + chance = + 1200nm ... donc il va continuer à prendre de l'avance !

au sujet du "no man's land / RA" je pense (ce n'est qu'un avis perso) que bien que VDH doit apprécier les échanges RA il se contente parfaitement des réceptions de cartes synoptiques pour faire sa route en appréciant certainement les confirmations de ses choix par comm. RA.

la bonne interprétation des cartes météos doit lui procurer un avantage énorme par rapport aux autres concurrents.

il serait intéressant qu'un intervenant ayant navigué dans les 40°S océan indien nous relate quelles sont les stations émettrices fiables sur ce secteur, le choix et la qualité des cartes et l'aide qu'elles apportent (soit éclaircissement de la liste NOAA/worldwide marine radiofax broadcast schedules) pour étudier les cartes avec lesquelles il fait sa cuisine méteo et éventuellement la meilleure référence carte courants du coin

12 sept. 2018

Je ne vois pas comment il recevrait des cartes synoptiques a bord vu qu'il n'ont pas droit aux ordinateurs. Pour imprimer une carte meteo il faut une blu, un modem et un ordi me semble t il ou encore mieux un accès internet.
Tout ce matériel est interdit par le réglement car il n'existait pas à l'époque sauf la blu.
La blu seule ne permet que de capter des bulletins méteo en aucun cas d'imprimer une carte synoptique.
Ils n'ont pas droit aux radiofax, ça n'éxistait pas

12 sept. 2018

@ventura R36
donc d'après toi sur la GGR juste BLU sans modem ni ordi ? juste les bulletins, à confirmer ?

et pas de routage à terre donc un RA peut donner la méteo sur zone mais pas d'analyse de cartes synoptiques ou autre ?

quand je vois la route de VDH depuis le début j'ai un gros doute mais bon ... si il se glisse avec habileté depuis le début entre les deps et HP juste avec un bulletin sur zone c'est qu'il a un pif plus gros que son étrave :-(

d'autant que les bulletins sur zone dans l'atlantique sud et l'indien ç'est un peu moins détaillé que entre porquerolles et calvi :langue2:

16 sept. 2018

En accord total
"quand je vois la route de VDH depuis le début j'ai un gros doute mais bon ... si il se glisse avec habileté depuis le début entre les deps et HP juste avec un bulletin sur zone c'est qu'il a un pif plus gros que son étrave"

12 sept. 2018

VDH est à 1000 milles devant le 2e.
Quelle performance. Chapeau????????

12 sept. 201812 sept. 2018

Pour la différence de vitesse, les voiles étaient pareil!! Coupe, tissu, pas sur. Lantifouling? Le poids de Suhaili, d'aujourd'hui et d'hier (par sur de l' orthographe), les analyses météo et informations?, car le routage est interdit!! Mais quid d'un ordi avec les logiciels qui vont bien. Sans compter qu'ils vont en pays "connus".

12 sept. 2018

je l'ai deja ecrit, suhaili etait assez proche d'une épave flottante avec des voiles en coton (a verifier)

RKJ a du plonger et clouer des planches pour limiter des fuites

13 sept. 2018

absolument, il a été en survival mode et c'est un exploit d 'avoir fini

chapeau, un vrai heros

12 sept. 2018

Donc plus proche d'une épave (au sens noble!!), qu'un voilier neuf, sortie de prépa.

12 sept. 2018

ordinateurs interdits

12 sept. 2018

Possible, mais toute les informations engendré par un pro comme VDH, en 50 ans, on a marché sur la lune et si tu prends 50 ans en arrière!!

12 sept. 2018

J'ai rencontré Loic Lepage dimanche dernier au Cap. C'est une personne très sympathique et abordable. Quand j'ai vu son voilier, j'étais admiratif. Il faut être vraiment compétent pour faire cette course sur un 32'.Il m'a dit qu'il repartirait mercredi, il a tenu parole. Chapeau!

12 sept. 201812 sept. 2018

Oui, chapeau2 ! Il faut avoir la passion chevillée au corps pour repartir... Surtout qu'il sait qu'il en a bavé question solitude et que c'est pas fini !

:pouce:

www.facebook.com[...]0563778

13 sept. 2018

Quelques détails sur son arrêt à Cape Town lors de sa dernière conversation téléphonique avec Christophe, hier :

soundcloud.com[...]-120918

12 sept. 2018

Laforaine, dommage qu'il y ait pas de photo!!

15 sept. 2018

J'ai une photo, mais je suis dessus,mais pas Loïc, seulement son bateau et une partie du bateau norvégien bien amoché avec le gréement de fortune encore en place.

15 sept. 2018

Il faut utiliser "répondre" en haut de la page, cliquer sur choisir un fichier...

:reflechi: ;-)

15 sept. 2018

Mais je ne sais même pas comment mettre la photo dans le fil...

13 sept. 2018

Les spécialistes ont d'autres infos, mais je viens de jeter un oeil sur Passage Weather. La ronde des depressions....
:lavache:

13 sept. 2018

En activant la fonction sur le tracking, on les voit aussi... et on visualise bien la limite de 42°S qu'ils ne doivent pas franchir : on comprend pourquoi ! ça devrait leur épargner le pire.

"Toggle wind data", puis "Windy" dans la barre en haut.
Et on voit bien aussi la prévision pour les jours à venir.

Tous les deux ou trois jours, Don fait une video "live" de commentaires/explications sur la météo en fonction de là où se trouve chacun des participants... en Anglais of course. C'est toujours très intéressant.

13 sept. 2018

@quizas c'est pas d'après moi c'est le réglement et je peu pas croire (mais je dois etre naif) que l'on s'engage dans une telle épreuve avec tout ce que ça engendre d'implication psychologique pour tricher.

Tout ce qui se dit par BLU peu etre entendu par les autres et les organisateurs

13 sept. 2018

Oui, ils doivent surveiller du coin de l'oreille... on l'a bien constaté avec les multiples coups de fil hors règlement de Philippe Péché.

Mais je suis bien d'accord avec toi ventura R36 dans l'esprit.
:-)

13 sept. 2018

Sur la photo d'illustration, ça serait pas Loic Lepage ?
:-D :-D

13 sept. 2018

Il n'avait sans doute pas le choix, mais la cape dans des mers pareilles c'est quand même proche de la roulette russe.

13 sept. 2018

ç a déjà été discuté, pas mal de détails sur latitude 38 sur le chavirage de ARE, il dit bien plusieurs knock downs et ensuite un tour complet alors qu'il était à la cape pour réparer son régulateur

www.latitude38.com[...]y.lasso

13 sept. 2018

Si...
Le texte original est sur le site de la GGR, les media ne font que reprendre les infos !
:-D

13 sept. 2018

le vent n'etait pas extreme, dans les 30 35 noeuds

13 sept. 2018

techniquement intéressant ! comment on se met à la cape quand on a plus de mat ? solution ? moteur + pilote mais juste avec le regul ? ou ancre flottante / ligne Jordan ? comment il a fait ?

13 sept. 201813 sept. 2018

oups encore dit une connerie, on ne lit pas mon fil précedent :whaou: donc il réparait son regul en s'étant mis à la cape ... avec 30 à 35 noeuds, mer ? bon ça parait logique ... mais si grosse mer comme le dit matelot@19001 ça peut sentir mauvais ... donc je reitère ma question technique : dans ce cas est-il plus secure de mettre un ancre flottante proue ? ou poupe ?

perso je me vois bien mettre la moitié de ma ligne de jordan en poupe, réparer tranquille et me faire une soupe de fève puis une petite sieste, et vous ?

13 sept. 2018

La cape courante est plus sure que des ancres flottantes mais un voilier de 9 m garde ses limites et ne peut surmonter toutes les vagues.

karibario.blogspot.com[...]re.html

13 sept. 2018

Ils ont tous une "sea-drogue", ça fait partie du matos obligatoire. VDH a dit qu'il ne s'en était jamais servi et n'avait pas l'intention de le faire.

Plusieurs ont passé plusieurs heures à la cape d'ores et déjà, au moins de mémoire Mark Slats et Gregor, qui lui a la "sea-drogue" à poste, prête à servir, mais il n'a pas encore signalé qu'il s'en soit servi.

(et Suzanne aussi sur la Longue Route, elle y a souvent recours, c'est comme ça qu'elle est derrière les 3 premiers de la GGR, alors qu'elle était juste devant les 4 suiveurs de VDH avant d'entrer dans l'océan indien, elle est très prudente).

13 sept. 2018

Bonsoir,

qu'est-ce qu' une "sea-drogue"?

Gorlann

13 sept. 2018

"drogue" c'est un manche à air, un parachute. le "sea drogue" est un dispositif avec un certain nombre de freins à l'avancée, de forme manche à air, qui freinent le bateau.
un exemple www.ebay.ca[...]2684024

14 sept. 2018

oui sea drogue/jordan drogues/ligne de jordan
bien content que Suzanne s'en serve ça montre que c'est efficace et ideal pour faire une pose dans le gros temps et étonné de savoir que c'est obligatoire sur la GGR mais c'est une sage décision.
Viking35 à tout à fait raison sur les dangers des ancres flottantes ou parachutes, par contre le système ligne de jordan avec une centaine de petits cones ne donnent pas d'à coups, bien réglé freinage à vitesse constante du bateau, n'est pas dangereux même pour de petits bateaux et est très efficace.
merci vannina pour le lien ebay, en plus à ce prix là ça à l'air d'être une bonne affaire, en principe ça vaut le double, voir le triple
pour en savoir plus sur la ligne de Jordan, plusieurs posts documentés sur hisse et ho et plaisance pratique

14 sept. 201814 sept. 2018

Non Quizas, je me suis mal exprimée !

Suzanne se met à la cape régulièrement, elle n'utilise pas une sea-drogue, je ne sais pas si elle en a une seulement...

Aucun que ce soit dans la GGR ou la Longue Route n'a encore signalé qu'il avait eu recours à une ancre flottante ou à des traînards.

:heu:

14 sept. 2018

no problem, mais si ils sont sur le forum maintenant ils vont peut-être le faire :-p

14 sept. 2018

Tortues ou escargots ?
:pouce:
goldengloberace.com[...]snails/

et la version originale (mais la traduction est correcte !)

goldengloberace.com[...]snails/

15 sept. 2018

et un lièvre devant !
VDH : 600nm ces 4 derniers jours et 1300nm devant le deuxième !
il a revu ses prévisions à la hausse

et prévoit d'arriver à Noël :-D

15 sept. 201816 juin 2020

La photo du bateau de Loïc à droite et le norvégien à gauche.

16 sept. 2018

Encore bravo Loïc ! Il a profité de son escale pour étudier la carte des courants, manifestement.
Il est descendu tout droit avec un bon vent portant et a pu attraper la bonne veine du contre-courant des Aiguilles.
Spectaculaire !

Pendant ce temps, Mark l'Australien semble faire du tourisme le long de la côte... il va avoir du mal à s'en sortir au vu de la météo à venir !

Igor continue son bonhomme de chemin... bon dernier pour le moment mais heureux de son sort, pas de problème d'eau pour lui, il lui en reste 600 l en réservoirs !!!

16 sept. 2018

Bonjour
Au ras de la côte il bénéficie d'un contre courant très net , mais s'il traverse lorsque le vent va s'établir à l'W (demain ?) il va reculer en rentrant dans l'agulhas. Ou alors il cherche autre chose..

16 sept. 201816 sept. 2018

Hello,
D'après ses messages relayés sur Tweeter, il cherche surtout à en sortir pour faire de l'Est...
Il n'a pas pu avoir les mêmes infos que Loïc, il a juste fait un RV au large de la Table Mountain avec des gens de sa connaissance pour leur transmettre des photos et des messages écrits, à l'ancienne. Il ne s'est pas arrêté, pour être toujours en classe GGR...

"SQUEEZED N OF SIX MILE BANK NOW SHAVING C AGULHAS B4 W GALE"

17 sept. 2018

Lundi, jour de communication par tel sat pour plusieurs, dont VDH...

Gregor et Tomy sont tout proches l'un de l'autre, ils ont pu se parler à la VHF.
:-)

17 sept. 2018

en attendant d'écouter VDH, on peut le lire ici www.vdh.fr[...]A0-bord
il a même mis en ligne tout ce qui concerne la nourriture www.vdh.fr[...]GGR.pdf

17 sept. 2018

Super, merci !
;-)

17 sept. 2018

le message de VDH :
"" Bonjour à tous,

Avant-hier pendant la dépression que nous avons traversée, la manille qui tient ma trinquette sur l’émérillon de l’enrouleur est partie. Elle n’était pas assurée et elle est tombée ainsi que la trinquette. Il a fallu la récupérer et hier j’ai du grimper dans le mât au deuxième étage pour aller chercher mon émérillon qui ne voulait pas redescendre tout seul avec le poids de la drisse.
Ce sont de petites misères, elles se résolvent au fur et à mesure même si je déteste monter dans le mât surtout quand il y a un peu de mer. Mais ça va, je suis en forme et le bateau aussi. On n’a pas trop de vent, il n’y a pas le mauvais temps annoncé, je continue ma petite progression et je surveille dans mon rétroviseur les petits gars qui sont derrière.
Je pense arriver en Australie vers le 3 ou 4 octobre, le 3 me paraît être la bonne date.
Bon vent à tous et profitez bien des derniers jours de l’été !"
:bravo: :pouce:
Une manille pas assurée, diantre !
;-)

17 sept. 2018

Et une question sans réponse :

LES OISEAUX DISPARAISSENT EN FINDEJOURNEE.OU VONT ILS?YA RIEN!
:reflechi:

18 sept. 2018

Des bonnes nouvelles de tous les 11 en course :

goldengloberace.com[...]-place/

18 sept. 2018

Incroyable cette remontée de l'Indien Abilash Tomy sur la réplique de Suhaili, il se retrouve à quelques miles de l'Irlandais au milieu de l'ocean indien.
Mark Slat doit vraiment souffrir avec ses voiles sur mousqueton usure des drisses voiles mouillées a l'interieur du bateau, oubli de ses gants pour manoeuvrer, le fait qu il tienne la deuxieme place est un vrai exploit.
Je serais curieux de savoir avec quel système VDH est monté au mat pour changer sa manille d'émerillon de trinquette .

18 sept. 2018

les trois poursuivants de VDH vont se retrouver dans 3 jours dans une grosse mer avec du vent s'ils continuent plein est. peut-être que Slats est en train de remonter pour éviter en partie cette zone compliquée.
pendant ce temps ça sera grand calme pour VDH.

19 sept. 2018

Oui, Don leur demande à chaque vacation s'ils ont des infos par la HF. Ils avaient reçu aussi une alerte météo/courant juste avant de passer Bonne Espérance, juste avant le démâtage d'Are, en fait !

J'ai remarqué que Don fait un petit peu de favoritisme vis-à-vis de Susy... il semble pas mal s'inquiéter pour elle. Je comprends ce qu'il lui dit, mais pas toujours ce qu'elle répond, elle parle très vite avec un accent, je sais pas lequel ?

Il ne pose jamais la question à VDH...

;-)

21 sept. 2018

Je viens de voir pour Grégor... :-(
C'est le jour de sa vacation, il faudra écouter !

Ouais, au moins deux journées très difficiles à venir.
Il y a aussi tous ceux de la Longue Route qui sont en bas (Suzanne, Fanch, Francis, Tony).

Fingers crossed encore, y a une binette pour "doigts croisés" ?

Seul VDH est bien en dehors de ce gros mauvais temps... après du tout petit temps, il devrait l'avoir dans le pif ?

21 sept. 2018

3 jours avant... comme le dit Don, les prévisions à terme ne sont pas très fiables dans cette zone sans "témoins" pour affiner.

21 sept. 2018

et m...

gregor a dématé après un 360. il n'a rien.

il lui faut attendre 12 heures pour que le plus gros passe, dans 24 heures ça sera plus calme.

19 sept. 2018

lors de la dernière vacation avec Slats, Ron informe sur la dépression à venir.
il va confirmer par message aux trois skippers.
sans que la dépression soit exceptionnellement forte, elle est suffisamment importante (vent, mer) pour qu'ils en soient prévenus.
je suppose que l'organisation s'adapte et tient ici compte des mésaventures d'Are Wiig.

21 sept. 2018

ça est, ils sont dans le dur. artimon perdu pour Gregor.

la dépression derrière est pire, mais le dernier groupe a pu monter au nord. sauf qu'ils vont affronter une mer énorme.

21 sept. 2018

VDH a trois quatre jours sans rien ou petit vent de face, logiquement c'est l'occasion pour les suiveurs de le rattraper un peu, s'ils n'ont pas trop de dégâts suite à la dépression.

je me demande pourquoi ils ont voulu les faire descendre vers le sud : prévenus trois jours avant, en montant droit au nord, ils échappaient à la mer la plus dure.

je crois que gregor aurait eu moins de mer et moins de vent.
mais ce n'était pas facile à arbitrer

21 sept. 2018

tous sont couchés par la mer; même sans vent

en souhaitant qu'on s'en tienne aux dégâts sur l'artimon...

"Tomy...KNOCKDOWN.SPLITMIZZEN BOOM. LOST AIS ANTENNA.

Mark..FROM 60 KN TO 0 KN I 15MIN HORROW SEA 2 KNOCKDOWN IN NO WIND"

18 sept. 201818 sept. 2018

@Ventura R36 pour le sytème de montée au mât de VDH
Il l'a dit, mais en Anglais et la communication n'était pas bonne à ce moment-là... j'ai pas compris. Il faut réécouter ?

soundcloud.com[...]-170918

18 sept. 201816 juin 2020

@Ventura
Comme ça ?
:reflechi:

18 sept. 201816 juin 2020

Si VDH fait une magistrale démonstration de son talent, et si tous sont admirables, je trouve que Abhilash Tomy à fait un challenge intérêssant : un voilier en bois similaire à celui du vainqueur de 68, dans un moment où de nouveau on se pose des questions sur le petrole, et ses dérivés...
Une chose m'inquiète, sur aucune photo je ne vois de trinquette établie, alors que Suhaili la portait et avait même un troisième étai...
Une trinquette c'est pas mal pour le grand sud !
:reflechi: ;-)

18 sept. 2018

A propos de la trinquette de Tomy.... on dirait qu'il n'y en a pas en effet, à vérifier là :

18 sept. 2018

Non son voilier est en polyester pas en bois il est juste fait sur le meme plan que suhaili. Il est surprenant quand meme, Knox johnson pensait au départ qu'il serait bien moins rapide que les autres

18 sept. 2018

Je corrige erreur de ma part : Epoxy bois
avec des techniques modernes qui n'ont rien a voir avec celles de suhaili

21 sept. 2018

Derniers commentaires en Français de la direction de course, ils ne savaient pas encore que Gregor l'irlandais avait démâté (artimon).

"Si JEAN-LUC VAN DEN HEEDE navigue ce matin paisiblement en bordure d'une bande de hautes pressions qui va bientôt l'envelopper et fortement le ralentir, ses poursuivants sont dans une situation beaucoup moins confortable...et c'est peu dire ! Tous ont suivi les recommandations de la direction de course, à part peut-être ABHILASH TOMY qui est une fois encore le plus rapide à un peu plus de 7 noeuds de moyenne ces 4 dernières heures. Il a légèrement augmenté son avance sur GREGOR MCGUKIN et rattrapé un peu MARK SLATS, qui n'est plus qu'à 120 milles devant lui.

Si l'Indien n'est pas épargné par les problèmes (entrées d'eau, humidité permanente, etc...), il fait preuve d'une incroyable capacité à aller vite et sa trajectoire montre une vraie confiance dans sa capacité à gérer le mauvais temps. Les éléments sont déchaînés pourtant et le Grand Sud présente un impressionnant visage ce matin. C'est une dépression très creuse qui s'est abattue cette nuit sur le premier peloton des poursuivants et ils sont maintenant au cœur d'un système qui va les marteler encore 24 h. Du nord, les vents qui pourraient atteindre les 70 noeuds vont rapidement passer au sud, levant une houle énorme et désordonnée qui devrait dépasser les 10 mètres...

La rapidité de ce violent système va permettre le retour d'un vent plus maniable dès demain soir. Mais la mer...L'inertie de la houle est beaucoup plus grande et rien n'arrête celle qui naît dans le Grand Sud. Nulle terre ne vient freiner sa croissance. En même temps qu'il développe la houle, un vent très fort la comprime et limite son amplitude. A contrario, sa diminution est synonyme de libération et les vagues enflent encore...les heures qui suivront ce coup de vent ne s'annoncent donc pas forcément plus confortables pour les concurrents de la GGR 2018...

UKU RANDMAA semble avoir été relativement épargné pendant que SUSIE GOODALL est une fois de plus stoppée en bordure d'une zone de hautes pressions qui sera bientôt balayée par la plus grosse tempête (pour l'instant) de la course. Un énorme système dépressionnaire va frapper l'arrière de la flotte dans les prochaines heures. Heureusement, là aussi les concurrents ont suivi les recommandations de la direction de course et sont montés au nord pour échapper au plus fort du mauvais temps.

TAPIO LEHTINEN, ISTVAN KOPAR, LOIC LEPAGE et IGOR ZARETSKIY vont également, pendant 24 h, subir le déchaînement des éléments, et voir grossir la houle, qui devrait les suivre encore plus longtemps que le premier peloton vu l'étendue du système, soit au moins trois jours...En queue de flotte, MARK SINCLAIR semble lui en avoir fini avec le courant d'Agulhas et est suffisamment nord pour échapper au plus fort de la tempête.

Christophe"

21 sept. 2018

mer croisée de 10 mètres vents jusqu'à 70 nœuds

:oups:

21 sept. 2018

Vannina vient de l'annoncer plus haut, y a de la casse !

Gregor a fait un 360, après avoir perdu l'artimon, il a démâté complètement, mais il est ok.

Tomy aurait perdu l'artimon aussi.

Mark Slats signale que le vent est passé de 60 knts à 0, mais avec une mer horrible.

Ils sont pas loin des îles St Paul et Amsterdam, TAAF... pas spécialement accueillantes !

La GGR annonce un point sur FB dans quelques heures...

21 sept. 2018

ça commence a sentir le paté cette histoire.
a ce rythme là il va pas rester grand monde à la fin.

Comme quoi les coffres forts ne font pas mieux que le mec en A35 qui avait été copieusement hué ici même il y a 3 ou 4 ans après avoir démâté (bateau pas adapté etc ..)

21 sept. 201821 sept. 2018

Coffre-forts ? en acier tu veux dire ? pas dans la GGR : Rustler 36 et autres "petits" bateaux de série des années 80 + la réplique de Suhaili.

21 sept. 2018

Dont l'efficacité et la robustesse n'est plus a démontrer

Sur les forum

:acheval:

Gorle Greiz :alavotre:

21 sept. 2018

bateau de croisière bien solide avec un mât de grosse section, pas trop haut, des gros haubans, etc ..l'antithèse d'un A35.

21 sept. 2018

Il y a aussi des coffres forts en polyester...des dinosaures quoi, pour les adeptes du "trop fort n'a jamais manqué"...
Bon allez, j'arrête de me moquer. :acheval: ;-)

21 sept. 2018

Une nuance tout de meme. Les gars du GGR semblent rester en securite relative sur leur bateau apres un 360 alors que Delor s’était retrouve en situation plus que delicate, sur son bib au milieu de nul part parce le mat traversant de l’A35 avait tout defonce.

21 sept. 201821 sept. 2018

Bon je vois qu'il est temps de passer à l'épisode suivant: Golden Globe (5)
On clôture ce fil.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (157)

novembre 2021